Archive | 29/03/2013

Achat De Votes Possible ?

OUVERTURE D’UNE ENQUETE SUR DES SOUPCONS D’ACHATS DE VOTE

L’instruction a été ouverte pour achat de votes, corruption, blanchiment et abus de biens sociaux…
Une information judiciaire a été ouverte à Paris sur des soupçons d’achat de votes à Corbeil-Essonnes (Essonne) lors de la campagne municipale de 2010 remportée par le successeur de l’industriel Serge Dassault (UMP), a-t-on appris vendredi de source judiciaire, confirmant une information de L’Express.
Cette instruction a été ouverte pour achat de votes, corruption, blanchiment et abus de biens sociaux, selon la source judiciaire.
Ces soupçons de pratiques électorales illégales faisaient auparavant l’objet d’une enquête préliminaire menée par la « juridiction interrégionale spécialisée » (Jirs) de Paris, à la suite d’un signalement par l’agence anti-fraude Tracfin.
L’industriel Serge Dassault a dirigé la commune de Corbeil-Essonnes de 1995 à 2009.
Son successeur désigné, Jean-Pierre Bechter (UMP), a été élu en décembre 2010 après invalidation de son élection en octobre 2009.

Plusieurs témoins qui se sont rétractés
« Le Canard Enchaîné » avait rapporté début décembre qu’une somme de 1,7 million d’euros en liquide aurait transité par le Liban avant d’arriver dans les mains d’intermédiaires, quelques semaines avant l’élection municipale de 2010, chargés de distribuer cet argent aux militants et aux électeurs.
L’hebdomadaire mentionnait des vidéos de jeunes d’un quartier de la commune estimant n’avoir pas touché leur dû et la voix de Serge Dassault évoquant une transaction avec un intermédiaire.
En 2009, plusieurs personnes avaient témoigné par écrit au Conseil d’Etat sur des dons d’argent dont ils accusaient Serge Dassault.
Ils s’étaient finalement rétractés.
Le Conseil d’Etat avait invalidé en juin 2009 la municipale de 2008.

A Paris, outre l’enquête préliminaire sur des achats de votes présumés, ont été ouvertes une information judiciaire pour appels téléphoniques malveillants et tentative d’extorsion de fonds, ainsi qu’une enquête préliminaire pour extorsion en bande organisée, ouverte après des plaintes des enfants Dassault.

Source : « 20minutes.fr » du 29/03/2013

Seraient-ce les seuls qui auraient été achetés ?

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Bonne Nuit, Les Petits !

DORMEZ BRAVES GENS, VOTRE PRESIDENT DORT AUSSI !

Il y avait six mois que François Hollande n’avait pas sacrifié au rite du « one-man-show » présidentiel.
Après la semaine « horribilis » que le chef de l’État et sa majorité viennent de traverser – démission du ministre du Budget, baisse du pouvoir d’achat, hausse du chômage, manifestation monstre contre la loi Taubira, élection partielle de Beauvais, liquidation du groupe chimique Kem One – et les dix mois non moins « horribiles » que la France, de son côté, a vécus, la masse de plus en plus réduite des fidèles, des pratiquants et des desservants du culte social-démocrate pouvait espérer que le président de la République ne se contenterait pas de constater et de déplorer le cours désastreux que prennent les choses, mais qu’il aurait à cœur de démontrer qu’il était vraiment un chef et qu’il savait où il allait — et nous avec lui.
Qui sait même si, enfin persuadé qu’une situation exceptionnelle appelle des solutions inédites, il n’allait pas sortir de son chapeau des lapins inattendus ?
Il n’en a rien été : au moins ceux des Français – les plus nombreux – qui n’attendaient rien de l’intervention présidentielle n’auront pas été déçus.

François Hollande s’est montré tel que nous commençons à bien le connaître, bonhomme, paterne et roublard.
Il a revendiqué hautement la responsabilité de tout mais s’est défaussé sur ses prédécesseurs et sur la crise de tout ce qui n’allait pas.
Il a complaisamment ouvert sa « boîte à outils » et a fait l’inventaire de tous les instruments qui devraient permettre la reprise et qui jusqu’à présent n’y ont rien fait.
Il a réaffirmé, assez imprudemment — mais quoi, c’est toujours neuf mois de gagnés —, que l’inversion de la courbe du chômage serait bien au rendez-vous de 2013, à partir du 31 décembre.
Il a annoncé qu’il y aurait d’ici la fin de cette année 150.000 emplois créés, ce qui ne correspond hélas qu’au nombre des 150.000 emplois aidés.
Cette recette miracle est à la portée du premier imbécile venu, et même du deuxième.
Il a dit sa préférence, partagée, pour la fin de la crise et le retour de la croissance, objectif qui sera atteint puisqu’il le souhaite, le désire et le veut.

Il a beaucoup dit « je » et très peu « nous ».
Il a promis qu’en 2014 il n’y aurait pas d’impôts nouveaux, mais seulement une hausse de la TVA.
Il a émis le vœu que le niveau de vie des Français ne soit « pas affecté » par les prélèvements, le gel du barême de l’impôt, la désindexation des pensions, enfin « pas trop ».
Il a éludé les questions gênantes et multiplié les réponses vagues.
Il aime les Français, il n’y a aucune raison d’en douter, mais les Français l’aiment-ils ?
« Dormez braves gens, le guet veille pour vous ! »
Ainsi les archers du guet, au long de leur ronde de nuit, rassuraient-ils la population au Moyen Âge.
« Dormez braves gens », a dit en substance François Hollande, « votre président dort aussi ! »

Dominique Jamet

Source : « bdvoltaire.fr » du 29/03/2013

Il n’a gratté qu’en surface, encore des promesses qui ne vont pas être tenues.
Il semble oublier qu’une démocratie se gouverne AVEC le concours du peuple même si elle est représentative.

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Français et Beurfrancs !

 

Français et Beurfrancs ! dans TROQUET coq-autruche-300x185

 

QUELLE INFAME ESPECE QUE LE « BABTOU », CE FRANCAIS QUI SE DIT DE SOUCHE !

Quelle infâme espèce que le babtou, le Français de souche !
La « Twittosphère » regorge de sujets de conversation qui varient sans cesse, à la faveur de l’actualité.
Il en est pourtant un qui est récurrent : le babtou, venant de « toubab », et servant à désigner le blanc ou le Français de souche, est un « hashtag » des plus usités dans les conversations.
Le constat est aisé.
Il suffit de taper « babtou » (ou « #babtou ») dans la barre de recherche de Twitter.
L’on peut même, en cliquant sur l’onglet « Tout » obtenir les résultats les plus récents sur le sujet.
Les heures de diffusion de programmes culturels de haut niveau (Les Anges de la téléréalité, Confessions Intimes…) sont autant de moments particulièrement fastes où les « tweets » abondent.
Il s’agit d’abord de déchiffrer, non sans difficulté, un langage parfois quelque peu atrophié des conventions habituelles.
L’on apprend alors les choses les plus diverses sur cette infâme espèce qu’est le « babtou ».
Fragile et sale, il est bon à être frappé car enflé d’agaçantes manies :

Le « babtou » « prend trop la confiance », surtout s’il lui vient l’arrogante audace de se quereller avec le représentant d’une race supérieure à la sienne.
L’on apprend, dès qu’une preuve de mauvais goût se manifeste (consanguinité, usage des toilettes publiques), qu’il n’y a « que les « babtous » pour faire ça ».
L’on apprend aussi que le « babtou » devenu parent a besoin de « Pascal le Grand Frère » pour éduquer ses enfants, contrairement aux « renois » et aux « rebeus » qui savent se faire respecter de leur progéniture, dont l’apparence est d’ailleurs un tantinet plus agréable.
Le mot « babtou », l’on ne sait trop comment, se retrouve souvent accolé au terme « fils de pute » qui dénote sans doute une affection sans borne et un profond respect.
La « babtou femelle » est, quant à elle, une fille faible, hypocrite et laide car dépourvue de tous les précieux attraits qui font la beauté des femmes orientales et africaines :
L’opulence de lèvres pulpeuses et de fessiers rebondis, l’abondance de mélanine et de tempérament sont autant de charmes qui lui font cruellement défaut et qu’elle tente vainement de copier, consciente qu’il n’y a de salut esthétique que dans l’imitation d’une splendeur dont la nature l’a privée.
Constatons tout de même que l’usage du mot n’est pas toujours péjoratif et qu’il est même quelques âmes pour prendre la défense des pauvres « babtous » outragés.

Ces propos sur les blancs ne me choquent pas outre mesure et il ne viendrait jamais à mon esprit peu autoritaire l’idée d’interdire à qui que ce soit de dire ce qu’il pense.

L’amertume me vient de ce qu’il adviendrait si l’inverse avait l’audace de se produire.

En ces temps où le mot « race » est un gros mot qui sera supprimé avant l’été de la Constitution française, constatons, non sans ironie, que ceux qui s’acharnent à le perpétuer sont ceux que l’on prétend défendre en le supprimant.

Altana Otovic

Source : « bdvoltaire.fr » du 29/03/2013

J’ai assurément été inspirée le jour ou j’ai décidé de ne plus avoir aucun compte sur aucun réseau social, Facebook, Twitter ou autre, on respire tellement mieux quand on n’en fait pas partie
On parle du mariage « gay » tant et plus, non sans raison d’ailleurs, mais que le mot « race » soit supprimé de la Constitution Française avant l’été, aucun média n’en dit mot.
Que serons-nous alors, tous des « babtous » ou bien des autres ?
Ce que décide l’Elysée est une chose mais ce que veut le Peuple en est une autre !
Que les français de fraîche date nous surnomment « babtous », peut nous chaud, ils ne parlent qu’une langue étrangère, mais que ceux qui nous dirigent ne fassent plus qu’un « pot-pourri » de toute la population de notre nation, ils jouent avec le feu et leur « pot » commence à sentir vraiment le « pourri » !

Savoureuses Tubercules.

SI VOUS CONNAISSEZ LES POMMES DE TERRE, VOUS ALLEZ AIMER CE TEXTE !

Mais pour vous convaincre définitivement de ses qualités,
je ne peux mieux faire que la comparer à une femme !

J’ai toujours été frappé par l’utilisation fréquente de noms féminins pour en désigner les variétés, comme les Charlottes,
les Mona Lisa ou les belles de Fontenay, ou surtout les modes de cuisson.

Mesdames et chères amies, vous n’êtes pas des pommes de terre, et cependant…
Que vous soyez en robe de chambre ou en chemise,
Sans pelure ou drapées de Mousseline.
Vous restez toujours Duchesse ou Dauphines !
Parfois atteintes de Vapeur, mais rarement soufflées,
Vous gardez la ligne allumette et la taille noisette !
Vous êtes délicieuse à croquer, tant que vous n’avez pas germé !
Vous êtes délicieuses à croquer, surtout dorées.
Mais meilleures encore quand vous êtes sautées !

Quand de vos maris, j’épluche la conduite,
Je découvre qu’avec vous, ils ont la frite.
Ils sortent sans pelure, même s’ils pèlent de froid
Pour eux, même si vous n’êtes plus des primeurs,
Vous demeurez d’éternelles nouvelles !
Pour vous, ils se laissent arracher les yeux,
Friper la peau et meurtrir la chair :
Car comme les pommes de terre,
Ils ont des yeux, une peau et une chair !
Sans vous, ils sont dans la purée,
Sans vous, ils en ont gros sur la patate,
Alors que de la société, ils sont le gratin !
Pomme de terre, je vous aime.

Merci Jacky

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Fichu Aéroport !

L’ AEROPORT DE NOTRE-DAME-DES-LANDES, PERSONNE N’EN PARLE EN CE MOMENT !

Le rapport de la commission du dialogue sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes doit sortir bientôt.
Ajouté à la fin de la trêve hivernale ce rapport qui risque fort de rouvrir les hostilités sur le site où les opposants qui occupent le terrain attendent de pied ferme les forces de l’ordre.

« T’envoies l’aviation mitrailler tes troupes, c’est ça ?
Et après ça, tu fais chier la terre entière avec ton aéroport de Notre-Dame-des-Landes dont tout le monde se fout ».
Dans »Florange, la tragédie de la gauche » (Plon), dont « l’Express » vient de publier les bonnes feuilles, les journalistes Valérie Astruc et Elsa Freyssenet révèlent que, lorsqu’Arnaud Montebourg a menacé de démissionner après avoir été désavoué sur son projet de nationaliser Florange, il aurait interpellé en ces termes plutôt « directs » Jean-Marc Ayrault.
Mais le projet si cher au Premier ministre verra-t-il le jour ?
La commission du dialogue mise en place par le gouvernement a terminé ses consultations et son président, Claude Chéreau, rendra son rapport dans le courant de la semaine prochaine.
75 partisans et adversaires du projet ont été auditionnés.
L’ »Acipa », qui regroupe les opposants, a d’ores et déjà fait savoir qu’elle n’en attend pas grand-chose.
«Ils ont soufflé le froid et le chaud pendant six mois, croyant endormir les opposants en leur faisant miroiter une discussion de fond. C’était de la poudre aux yeux pour faire baisser les tensions et asseoir leur propre détermination», regrette une élue hostile au projet (Le Figaro, 24/03/2013).

Avec la fin de la trêve hivernale, qui intervient le 30 mars, les opposants au projet s’attendent surtout à la reprise des tentatives d’expulsion par les forces de l’ordre.
Mardi dernier, le tribunal de Saint-Nazaire a en effet ordonné la reprise immédiate des expulsions des occupants du site de « La Châtaigneraie », où ont été édifiées plusieurs cabanes en novembre dernier.
Une autre décision doit également intervenir dans les jours prochains concernant la ferme de « Bellevue », où résident des opposants.
Ces derniers sont bien décidés à tout faire pour résister.
Outre l’utilisation de tous les recours judiciaires possibles, l’ »Acipa »envisage de former, le 11 mai prochain, une vaste chaîne humaine pour défendre les 2.000 hectares de la zone concernée par l’aéroport.
Suite aux déclarations du président de la région dite des Pays-de-la-Loire, Jacques Auxiette (PS), qui a demandé à François Hollande de faire à Notre-Dame-des-Landes « ce qu’il a été capable de faire au Mali » (sic), Julien Durand le leader des opposants avoue s’attendre au pire.

Source : « fr.novopress.info » du 28/03/2013

Ces messieurs du gouvernement sont tellement occupés par tous les dossiers qui les submergent qu’ils ont oublié ces irréductibles qui ont passé l’hiver dans le froid,la neige et la pluie mais qui vont se rappeler à eux… le mécontentement n’a pas fini de gronder !

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43