Toutes Religions

Tous Chrétiens A Rome.

LES TEXTES RECITES VENDREDI SOIR, PENDANT LE CHEMIN DE CROIX, ONT ETE REDIGES PAR DE JEUNES LIBANAIS CHRETIENS

L’idée est venue de Benoît XVI : Le résultat est bouleversant.
Confier à des jeunes du Liban la rédaction des méditations du grand chemin de croix du Colisée, le soir du vendredi saint, à Rome.
Les mots de ces jeunes très inquiets de la situation en Syrie ont donné à cette lente méditation nocturne présidée par le pape François une densité rare.
Station après station, le récit de la Passion du Christ au milieu d’une foule innombrable, dans les ruines spectaculaires du monument romain, a aussi permis de toucher du doigt la situation sans issue des chrétiens de Terre sainte.
C’était l’objectif du pape émérite.
Il a été atteint.
Benoît XVI a pu le constater en regardant cette cérémonie à la télévision depuis Castel Gandolfo.
Le patriarche des maronites, Béchara Boutros Raï, à qui Benoît XVI avait passé cette commande l’hiver dernier dans la foulée de son dernier voyage à l’étranger, au Liban, a d’ailleurs expliqué dans l’Osservatore Romano dans quelle encre ces jeunes ont trempé leur plume:
«Nos jeunes, marqués par la violence et la guerre, voient leur horizon limité.
Ils notent le manque de sécurité et les problèmes auxquels la communauté internationale ne trouve pas de solution.
Nous vivons la grande tragédie des Palestiniens, qui est à l’origine de tout ce qui arrive au Moyen-Orient, comme la tragédie de la Syrie, mais aussi le phé­nomène du radicalisme et des fondamentalismes.»
De fait, sans qu’il soit nommé une seule fois lors de la procession, la question de l’islam radical a été au cœur de la supplication de ces chrétiens persécutés et pour lesquels toute l’Église – ce chemin de croix était retransmis en mondovision – a pu prier.

«Éclaire nos consciences»
Ainsi à propos du «fondamentalisme violent qui prend pour prétexte la défense des valeurs religieuses» , cette prière:
«Seigneur Jésus, (…) nous te confions tous les hommes et tous les peuples humiliés et souffrants, en particulier ceux du Moyen-Orient tourmenté.»
Ou celle-ci, «pour la liberté religieuse» :
«Tant de situations semblent sans issue.
Celles qui viennent des préjugés et de la haine, qui poussent nos cœurs et conduisent aux conflits religieux.
Éclaire nos consciences (…) afin que les diverses religions se mettent ensemble au service du bien commun et contribuent (…) à la construction de la société.»
Le Pape devait conclure cette célébration par une méditation improvisée.
L’idée centrale de cette procession au cœur de Rome, donc symboliquement au cœur de l’Église catholique, était de «consoler et fortifier les chrétiens, en particulier ceux du Moyen-Orient», comme pouvait le signifier cette autre méditation, afin qu’«unis au Christ, ils soient, sur une terre déchirée par l’injustice et par les conflits, les témoins de son amour universel».
Et surtout qu’ils puissent, selon cette dernière invocation, ne pas quitter cette Terre sainte:
«Accorde, Seigneur, aux enfants des Églises orientales – dépouillés par diverses difficultés, parfois jusqu’à la persécution, et affaiblis par l’immigration – le courage de rester dans leur pays pour annoncer la Bonne Nouvelle.»

Source : « lefigaro.fr » du 29/03/2013

Certes, ce quotidien titre que c’est un hommage aux chrétiens d’Orient, quand les autres médias insistent sur les pieds musulmans lavés par notre Saint Père, pour tenter de faire passer cette idée d’ oecuménisme religieux généralisé si chère à la plupart de nos dirigeants politiques.
Pourtant, il semblerait que le Pape François chercherait plutôt, en premier lieu, un oecuménisme entre les Eglises catholiques et Chrétiennes, ce qui demande déjà pas mal de travail, sans doute suffisamment pour un pontificat !
Renforcer la foi en La Sainte Trinité, Jésus et la vierge Marie, ce peut être tout à fait l’objectif d’un père jésuite.
Quant aux autres religions, libre à tout un chacun de lui voir plus grands yeux que grand ventre !
Le prisonnier musulman, mais ce n’était qu’un malheureux comme un des deux voleurs au Golgotha, la souffrance n’a pas de religion.
Ces journalistes n’y comprennent rien !

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43