Famille

Parlons De Frigide Barjot.

EN   DEFENSE   DES   « NATIONAUX »,   N’EN   DEPLAISE   A   FRIGIDE   BARJOT…

Il fut un temps, pas si éloigné de cela, pour un combat aussi important que celui qui est mené actuellement, où un certain nombre de citoyens, souvent catholiques, souvent « nationaux » se sentaient un peu seuls.
Pas un évêque pour dénoncer le crime de l’avortement, ou alors avec de telles précautions de langage que le message était pour le moins amorti.
En ce temps-là, on nous chassait de devant les églises lorsque l’on distribuait des tracts.
Nous n’étions pas fréquentables et les bons chrétiens se pinçaient le nez quand on voulait les sensibiliser à la question.
Mais les catholiques militants dans ce combat appréciaient souvent notre engagement à leurs côtés.

Alors, que s’est-il passé avec le mariage gay ?
Ce coup-ci, une fois n’est pas coutume, l’Église a froncé les sourcils, il n’en fallait pas plus pour voir descendre dans la rue des centaines de milliers de jeunes.
Nous ne pouvons que nous réjouir d’observer cette jeunesse décomplexée, déferler pacifiquement et fermement dans toutes les grandes agglomérations, malgré le comportement de la police et des médias, qui parlent sans cesse de violence, alors que les images montrent à l’évidence que la violence est surtout policière.
Tout le monde se défie des « extrêmes » :
Le gouvernement et les médias, bien sûr, qui imposent cette rhétorique pour mieux justifier la répression policière.

Mais la passionaria de la « Manif pour tous » elle-même en surajoute pour demander la mise en prison des provocateurs.
Pense-t-elle aux policiers en civil mêlés à la foule en disant ça ?
Non, elle désigne la poignée d’identitaires et de « nationaux » qui participent aux manifs et qui taquinent, il est vrai, les forces de l’ordre, ce qui ressemble plus à des chahuts d’étudiants qu’à la réminiscence des heures les plus sombres de notre histoire.
Pas une seule ITT dans les forces de l’ordre à ma connaissance, pas d’armes employées, si ce n’est quelques canettes vides.
Combien « d’extrémistes » ont été victimes des interpellations musclées ?
Était-ce ces jeunes filles que l’on a essayé d’humilier à l’abri des regards derrière les murs sombres d’un commissariat ?

Le plus souvent, ce sont des jeunes au comportement « pacifique et transgressif », pour reprendre la formule de Béatrice Bourges.
Que ce combat pour la sauvegarde de la famille soit celui des « nationaux » ne devrait étonner personne, puisqu’ils sont quasiment les seuls à sonner le tocsin dans l’indifférence générale depuis des années, sous les insultes et les quolibets des « bien-pensants ».
Que Frigide Barjot sache quand même, plutôt que de demander à Valls de les envoyer en taule, qu’elle est elle-même homophobe et fasciste aux yeux de ceux qui ont le pouvoir ou contrôlent les moyens d’information.
Et ce n’est pas parce qu’elle tapera sur ces résistants de la première heure et qui vont certes plus loin qu’elle dans la dénonciation d’un système mercantiliste, matérialiste et corrompu, qu’elle obtiendra la reconnaissance et l’absolution des lobbies gay.
Même pas en rêve…

Olivier Perceval

Source : « bdvoltaire.fr » du 23/04/2013

Rappel
SON   PATRIOTISME,   C’EST   COMME   LA   CONFITURE,   MOINS  ELLE   EN   A,   PLUS   ELLE   L’ETALE   !

J’avais peu de sympathie pour cette dame.
Non pas que son combat contre le mariage homo, qui choque mes convictions profondes et ma lutte pour le droit à l’égalité – et donc au mariage – de tous, m’ait gênée.
Chacun a le droit de défendre ses convictions et ses valeurs, pour autant que ces dernières ne soient pas la défense d’intérêts privés ou communautaristes, contrevenant à l’intérêt général.

J’étais en désaccord, mais j’aurais pu l’admirer d’aller jusqu’au bout de ses engagements si elle n’avait pas fait de la manifestation du 13 janvier une gigantesque pantalonnade, avec des chants bon enfant, du rose bonbon partout et… surtout, surtout, la présence de « Fils de France », dont le président, un proche de Tareq Oubrou de l’UOIF, a été invité à parler à la tribune !
Là où il aurait fallu afficher de la détermination et de la fermeté, Frigide Barjot a fait en sorte de dévoyer les efforts faits par plus d’un million de personnes venues de toute la France en une manifestation, tout juste symbolique.
Plus encore, elle les a trahis en permettant que défendent leur cause, officiellement, des représentants musulmans forcément opposés à nos valeurs et traditions, accompagnés de femmes voilées.

Pour quelqu’un qui prétend défendre les valeurs de la famille et la tradition française, quel reniement, quelle trahison !
Mais le pire était à venir.
Nous apprenons que la même Frigide Barjot a dit à l’UOIF, en congrès au Bourget :
« Vous êtes notre espérance » !
L’UOIF, organe des « Frères musulmans ».
Ceux qui malmènent en Égypte les femmes non voilées.
Ceux qui voulaient autoriser dans la nouvelle Constitution le droit d’user sexuellement des enfants sans les pénétrer.
Ceux qui s’activent pour imposer partout des États islamistes.
Ceux qui, par la voix de Morsi, président égyptien, demandent la libération du cerveau des attentats de 1993 au World Trade Center ou prient pour l’extermination des juifs.
Ceux qui, l’an passé, avaient invité au Bourget « Youssouf al-Qaradawi » qui légitime les attentats-suicides et réclame que les musulmans terminent le travail d’Hitler en exterminant tous les juifs.
Ceux qui, ce week-end, avec l’accord de « Valls », invitent un prédicateur saoudien, « Al-Arifi », apologiste de « Ben Laden ».
Les Frères musulmans, c’est tout ça.
Et l’UOIF est une émanation des Frères musulmans.
On n’a jamais entendu cette organisation prendre de la distance par rapport à la maison mère, au contraire !
Voilà l’espérance d’une Frigide Barjot.
Je sais des amis qui ont manifesté, par peur de voir se profiler la gestation pour autrui et donc un « Meilleur des mondes » à la Huxley.
Ces amis aiment la France.
Ils m’ont écrit leur dégoût, leur sentiment d’avoir été manipulés, instrumentalisés par une Frigide Barjot dont on se demande pour qui elle s’agite.
Certainement pas pour la France.
Sinon, elle ne se permettrait pas de faire appeler, dans des slogans, le président de la République « François », comme s’il était notre ami.
Elle ne se permettrait pas de donner la parole à toutes les familles politiques, sauf à celle qui représente 20 % de la population.
Et elle ne se permettrait pas de lécher les babouches de musulmans inexistants dans ce mouvement, en essayant de les promouvoir via Fils de France.

À moins que Frigide Barjot, par stupidité et ignorance, ne soit qu’une idiote utile de l’islam ?

Christine Tasin le 02/04/2013

Source : « bdvoltaire.fr »

Elle est peut-être une idiote utile de l’islam, il est certain qu’elle est utilisée par nos médias car elle seule a eu « l’honneur », si tant est qu’aujourd’hui ce puisse encore en être un, de parler devant le micro de nos chaînes nationales.
Porte-t-elle les paroles qu’on lui dicte ou celles de la « Manif » ?
Je ne me pose plus la question, certainement pas celles que les médias ne veulent pas diffuser !

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43