Archive | avril 2013

Ségrégation,Toujours !

HANDICAPES, CACHEZ CE SEXE QUE JE NE SAURAIS VOIR !

« Cachez ce sein que je ne saurais voir. »
Au pays des tartuffes en tout genre, la commedia dell’arte de l’hypocrisie hétérosexuelle semble avoir encore de beaux jours devant elle.
« Cachez ce sein… », c’est le râteau que vient de se ramasser le président du conseil général de l’Essonne qui voulait inscrire la notion « d’assistant sexuel » dans son schéma départemental en faveur des personnes handicapées examiné cette semaine.
Ledit assistant sexuel, dans l’esprit de son promoteur, devait être chargé de la délicate mission de « raviver le plaisir sensuel, érotique ou sexuel » chez les handicapés adultes qui en exprimeraient le souhait.
Un projet pour le moins audacieux, « une initiative citoyenne, qui brave les interdits et les tabous » saluée par l’Association des paralysés de France comme l’avènement « du dernier droit à conquérir pour les personnes en situation de handicap ».
Un enthousiasme que ne partagea pas le Comité consultatif national d’éthique qui a cru bon de se fendre d’un communiqué dénonçant « un risque important de marchandisation du corps humain ».

En clair, allez vous rhabiller !
Devant la levée de boucliers qu’il suscita, le statut d’assistant sexuel fut retiré, le très chaste conseil général de l’Essonne se contentant de « lancer une réflexion sur les enjeux de l’éveil et de l’accompagnement dans la sexualité des personnes lourdement handicapées ».
Qu’en termes choisis cela est dit, même si pour éviter tout soupçon de prostitution, les initiateurs de ce projet encore inédit en France entendaient en faire un métier à part entière rémunéré et contrôlé par les structures associatives et médicales, elles-mêmes financées par les conseils généraux.
Comme c’est déjà le cas en Allemagne, au Danemark et en Suisse où des assistants sexuels spécialement formés permettent aux personnes handicapées de vivre une sexualité presque normale.
Mais il est vrai qu’au pays de Tartuffe, dans un tout autre domaine, les sycophantes du sexe ont pignon sur roue…

Depuis que l’on a fermé les maisons closes…
Les filles de joie racolent toujours artisanalement sur le trottoir, alors qu’en Allemagne, le plus vieux métier du monde en est au niveau du management.
Le commerce du sexe y a été légalisé par la loi sur la prostitution de janvier 2002 qui assure aux « travailleuses du sexe » allemandes un statut social ainsi qu’une couverture médicale.
Elles exercent indoor, le plus souvent en appartement, font l’objet de contrôles sanitaires rigoureux et, cerise sur le gâteau, payent des impôts sur les revenus de leurs charmes.
Et comme les Allemands ne font jamais les choses à moitié, la profession contribue même à faire baisser le chômage avec des offres d’emploi que proposent régulièrement les pôles emplois d’outre-Rhin.
L’État allemand proxénète certes, mais réaliste, tire les dividendes de cette « petite industrie qui ne connaît pas la crise », alors que chez nous, le législateur envisage, après le délit de racolage, de poursuivre « l’usager » qui, en cas de récidive, pourra écoper jusqu’à deux mois de prison et 3.750 euros d’amende.
Cachez ce sein, vous disais-je, mais n’oubliez pas la tirelire.

En revanche, personne n’a encore envisagé de poursuivre les émirs arabes ou chefs d’État africains qui viennent s’éclater dans les palaces parisiens.
L’amende pourrait être proportionnelle à leurs comptes en banque suisses…

José Meidinger

Source : « bdvoltaire » du 31/03/2013

Il ne faut pas généraliser, tous les handicapés ne sont pas des handicapés en fauteuil !
Nos élus gaspillent l’argent de nos impôts en perdant du temps avec des dossiers aussi futiles et ne concernant que certains de tous ceux qui doivent supporter leur handicap.
Les Aveugles, Les Sourds, pour ne citer qu’eux, sont aussi des handicapés, mais tout un chacun ne voit un handicapé que dans un fauteuil, pourquoi ?
Il faudrait sans doute demander à nos médias de nous parler en détail de tous ceux qui souffrent quotidiennement quand ils nous abreuvent de maladies orphelines, de sida, de « loupés » pharmaceutiques, et j’en passe…

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

1234

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43