Archive | 05/05/2013

Fouine US Invasive

Le président Morales expulse l’USAID de Bolivie

L’ingérence des USA par l’intermédiaire d’ONG est de plus en plus mal perçue dans le monde.
C’est maintenant le cas en Bolivie où le président Evo Morales a annoncé l’expulsion de l’USAID, l’agence américaine pour le développement international.
Il accuse cette organisation « De conspiration et d’ingérence dans la politique intérieure bolivienne ».

Dans son discours pour la Fête du travail, M. Morales a critiqué avec virulence le secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui avait déclaré en avril, devant la commission des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants, que l’Amérique latine était l’arrière-cour des Etats-Unis.
Selon le président Morales, l’USAID présente en Bolivie depuis 1964, maquille ses objectifs politiques par des objectifs sociaux.
En 2008 déjà, l’ambassadeur des Etats-Unis et l’agence anti-drogue américaine (DEA) avaient fait les frais de la volonté d’indépendance de ce pays d’Amérique latine.

Source : « fr.novopress.info » du 04/05/2013

Et il y a plusieurs jours :

Menaces sur la souveraineté alimentaire des Européens ?

Libéral-mondialisme oblige, un sujet que la classe politique française se garde bien d’aborder ouvertement :
Soutenu activement par Barack Obama et Angela Merkel, le projet de marché transatlantique, outre qu’il porterait atteinte à la qualité de notre alimentation et à notre souveraineté alimentaire, accélérerait le processus d’américanisation culturelle, économique et sociale des sociétés européennes.
Dans son numéro du 26 Février dernier « Der Spiegel » fait état des problèmes soulevés par le projet de marché transatlantique – soutenu activement par le président des Etats-Unis et la chancelière allemande – dont l’ouverture des négociations a été officiellement annoncée.
Le quotidien allemand souligne que ce projet va cristalliser la fureur des Européens et tout particulièrement celle des paysans qui voient à juste titre dans ce projet une sérieuse menace pour l’avenir de leur agriculture.
Si cet accord était finalisé, celle-ci subirait de plein fouet la concurrence de l’agro-business américain.

Un des buts essentiels de cet accord est en effet de permettre aux USA de pénétrer le marché agro-alimentaire européen.
Si ce dernier a été, jusqu’à présent, protégé de l’invasion des viandes bovines aux hormones et des viandes de volailles chlorées – l’essentiel du bétail étant de surcroît nourri avec des végétaux OGM – grâce à une réglementation sanitaire protectrice, celle-ci pourrait disparaître.
Dans son bulletin du 15 Avril, le laboratoire d’ idées (« think tank » en « ricain ») européen « LEAP » écrit que cet accord de libre-échange fait partie d’un ensemble d’accords de ce type que les USA essaient d’imposer, espérant ainsi retrouver une croissance de plus en plus évanescente .
« LEAP » pense que ce projet n’aboutira pas parce qu’il y aura trop de difficultés à lever pour y parvenir mais, compte tenu de la détermination des principaux dirigeants politiques et économiques européens et américains, il est permis d’avoir des craintes.

Intervenant mardi dernier sur France Culture avec Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur, l’économiste Jacques Sapir a de son côté dénoncé ce projet d’accord qui risque d’entraîner une grande quantité de délocalisations d’industries vers les Etats-Unis du fait de la valeur trop élevée de l’euro et de la grande faiblesse des salaires américains qui ont beaucoup baissé depuis 2008. Inconditionnelle du libre-échange et de la mondialisation, Madame Bricq s’est déclarée de son côté favorable au projet de marché transatlantique.
Ce qui est tout, sauf une surprise.

Source : « fr.novopress.info » du 20/04/2013

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

La Nation Bretonne Parle

Va-t-on vers un changement de civilisation ? demande  » la Voix de la Nation Bretonne ».

« Réveiller les peuples-patrie » !
Dans son éditorial, Padrig Montauzier rompt, comme de coutume, avec la pensée unique.
Loin de la « tendance » (« mainstream » en « ricain ») médiatique de la presse bretonne, il évoque l’identité des peuples européens :

« Le principe de respect des cultures nous fait condamner l’assimilation des peuples par colonisation et substitution planifiée des populations.
Ce que nous refusons pour les ethnies d’Europe nous le refusons aussi pour les peuples du monde…
Nous sommes opposés à l’immigration extra européenne comme au néo colonialisme économique et culturel qui l’accompagne.
Contre la dépersonnalisation et le déracinement des peuples de culture nous voulons un dialogue fécond des civilisations.
Nous refusons donc le mondialisme et son projet de métissage universel des peuples et des cultures, caricature inversante d’une réelle solidarité humaine.
Nous prônons la relance de la démographie de nos peuples.
Nous rejetons le misérabilisme et refusons de gémir sur des maux nés en partie de notre faiblesse. »

War Raok ouvre le dossier de l’islamisation de la Bretagne dénonçant au passage ces maires qui courtisent l’islam ! « Terre des enclos paroissiaux, des clochers de granit ciselés comme de la dentelle des calvaires [la Bretagne] sera-t-elle d’ici moins d’une génération demain une terre de mosquées, de minarets s’inscrivant dans le ciel breton ? »
L’actualité sociétale est également abordée avec une longue étude intitulée « Le mariage, la famille voilà l’ennemi…» rappelant que le régime socialiste hait l’esprit d’indépendance lié à l’héritage de tout enracinement.
De son côté Thibault Isabel met en lumière un autre aspect du monde actuel :
« L’épuisement consumériste de la civilisation occidentale ».

On trouvera également dans ce numéro la seconde partie de l’étude consacrée à « la vision des anciens celtes », ainsi qu’un article sur « la Bretagne réelle », de Jacques Quatreboeufs, la plus ancienne revue politique de l’Emsav qui parut durant 43 ans et accueillit aussi bien Olier Mordrel que Morvan Marchal ou Jean Merrien parmi près de 700 contributeurs.

Un riche numéro d’une revue dissidente à lire par tous ceux qui s’intéressent, au-delà de la Bretagne, à l’avenir et à l’identité des peuples d’Europe.

http://www.war-raok.eu

Source : « fr,novopress.info » du 04/05/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43