Archive | 07/05/2013

Le « France » Mal Barré !

Le

Médias  et  justice  complices  de  Hollande  et  du  changement  de  civilisation.

Dans les années 1970, à l’époque du programme commun.
Il était de bon ton, chez nombre de journalistes et d’hommes politiques de droite, de faire peur au bon peuple, en brandissant l’épouvantail de l’arrivée de la gauche au pouvoir.
Certains allaient jusqu’à prévoir un défilé de chars soviétiques sur les Champs Elysées, d’autres, plus subtils, évoquaient la fuite des capitaux, la faillite des entreprises, le désordre social, la guerre civile et donc l’inévitable ruine de la France.
Cela n’a pas empêché la gauche d’arriver au pouvoir !

Curieusement, 40 années plus tard.
La même rhétorique est utilisée par l’ensemble de la caste médiatique, et des politiciens de gauche et de droite, contre la seule Marine Le Pen, coupable de vouloir sortir de l’Union européenne et revenir au franc.
Peu leur importe qu’à gauche, un groupuscule dirigé par l’ancien président « d’Attac », Jacques Nikonoff, réclame, lui aussi, la sortie de l’Union européenne.
Peu leur importe qu’Emmanuel Todd, celui que toute la clique journalistique vénère comme un petit génie, prévoit, lui aussi, l’explosion de l’Europe et de l’euro, et pense que ce piège mortel va se refermer sur Hollande.
Le rouleau compresseur demeure, et politiciens européistes et journaleux aux ordres martèlent, du matin au soir, que l’irresponsable Marine Le Pen va ruiner les Français, et provoquer une catastrophe économique irréparable, la faillite, la guerre civile… comme la gauche 40 ans plus tôt !

Il est vrai que pour la caste médiatique, et ses employeurs, la situation est grave.
L’imposteur dont ils ont favorisé la venue au pouvoir est au plus bas dans les sondages, un an après sa victoire et les drapeaux étrangers de la place de la Bastille.
Les Français ont vite compris qu’ils avaient affaire à un incompétent et à une équipe de bras cassés, beaucoup plus efficaces pour défendre leurs propres intérêts, ceux des nouvelles populations, que pour agir efficacement au service de leurs concitoyens.
En plus, la République irréprochable que « Moi Président » avait promis a du plomb dans l’aile.
Un premier ministre condamné en 1997 pour favoritisme dans l’attribution de services publics, cela fait désordre.
Un repris de justice Jean-Philippe Desir, préféré à un autre repris de justice, Jean-Christophe Cambadelis, à la tête du PS !
Un ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, surpris en flagrant délit de mensonge au réveillon de fin d’année, et qui reste en poste !
Un ministre du Budget, chargé de lutter contre la fraude fiscale, qui avait un compte en Suisse, contrairement à ce qu’il avait juré…
Comme si cela ne suffisait pas, un autre ministre, Pascal Canfin, qui refuse de monter dans un avion pour aller, missionné par le gouvernement, au Mali, parce qu’un clandestin, par ailleurs violeur d’un mineur, va être renvoyé dans son pays.
Un autre ministre, l’ineffable Duflot, le soutient…
Et ils sont toujours en poste !
Que dire du fils Fabius, qui est capable d’acheter, alors qu’il ne paie l’impôt sur le revenu, un appartement parisien qui vaut davantage que le patrimoine déclaré par son ministre de père !
Rien à voir avec Papa Laurent ?
Imaginons une fille Le Pen agir de la sorte…
Et, pour finir, on apprend que Hollande a triché dans sa déclaration d’impôts, et que sa concubine n’a pas le statut pour mériter les avantages de la République !
Elle nous coûte plus de 200.000 euros par an !

Dans n’importe quel pays démocratique au monde, cela s’appellerait un « Hollandegate », et ce gouvernement sauterait dans les 24 heures.
En France, il ne se passe rien, les journaleux protègent tant qu’ils le peuvent le Président et ses ministres, et font le service minimum quand un scandale éclate, souvent grâce à la presse internet.
Le pompon est atteint par le désormais célèbre « Mur des Cons » du Syndicat de la Magistrature qui, faut-il le rappeler, à appelé à voter Hollande, ce qui en dit long sur la neutralité supposée de notre justice.
Un journaliste, Clément Weill-Raynal, découvre, lors d’un reportage dans les locaux de ces braves magistrats, qui pèsent 30 % aux élections professionnelles, ce fameux mur, où sont épinglés hommes politiques de droite, journalistes mal-pensants et même, de manière sordide, deux pères de jeunes victimes sauvagement assassinés.
Et que se passe-t-il ?
Un grand numéro de « Touche pas à mes potes ». Mélenchon, la CGT et les syndicats de journalistes SNJ et SNJ-CGT montent au créneau pour lapider le coupable, exiger des sanctions contre lui !
Jamais on aura vu marcher ensemble, de manière aussi visible, deux soutiens essentiels de Hollande et sa clique, les journaleux et les magistrats partisans.
C’est qu’ils remplissent un rôle complémentaire.
Jacques Philarchein, dans un excellent article, parlait des racailles comme des fonctionnaires officieux du pouvoir.
C’est une excellente formule, et cela explique pourquoi ils bénéficient d’une telle indulgence de la part de certains magistrats, adeptes d’une justice où les coupables issus de la diversité sont forcément d’abord des victimes des inégalités sociales, et où nos compatriotes, descendants de colonisateurs racistes, ont bien cherché ce qui leur arrive.

Méthodiquement, à cause d’une immigration massive sans intégration, se met en place le changement de civilisation, et donc de population, voulu par les mondialistes et le système qu’ils servent.
Journalistes et magistrats en sont des rouages essentiels, avec bien évidemment les politiciens UMP et PS-Verts-Mélenchon.
Il suffit de lire le livre de Laurent Obertone, « La France Orange Mécanique », pour constater, par centaines, des situations où un coup de couteau dans la nuque, une multiplication d’actes violents de la part de multirécidivistes, parfois même un viol (!) ne valent à leur auteur qu’un simple rappel à la loi, donc aucune sanction, et une remise en liberté immédiate.
A noter que les rares Gaulois qui osent parfois se défendre (Papy Galinier, William et Monique) ne bénéficient pas de la même indulgence.
Autrement dit, ces magistrats, soutenus par les journaleux et ce pouvoir, nous expliquent, par leurs verdicts, que Brigitte Bardot, Eric Zemmour, Fanny Truchelut, Pascal Hilout ou Pierre Cassen sont bien plus dangereux pour la société que les racailles psychopathes violents qui multiplient, en toute impunité, agressions, viols, vols, insultes, et ne se voient condamnés qu’au bout d’une dizaine de délits.
C’est cela, la justice Taubira et celle du Syndicat de la Magistrature !

Et cela n’a rien d’un hasard.
En humiliant quotidiennement les nôtres, en les obligeant à baisser les yeux pour éviter de risquer leur vie, voire de la perdre, les racailles remplissent un rôle social, au service de ceux qui les protègent, le pouvoir politique.
Un peuple humilié sur son propre sol est beaucoup moins disponible pour lutter contre le gouvernement qui l’opprime, il pense d’abord à sa survie, et à celle de ses enfants.
C’est pourquoi, loin d’être le fruit d’une pratique irresponsable, l’immigration, l’islamisation et « l’ensauvagement » de la France sont au contraire la conséquence d’une politique programmée, avec un objectif précis :
mettre fin à cette France, à son peuple, à sa civilisation, et agir de même dans les autres pays européens.

Par ailleurs, il y a toujours de l’espoir, même dans les situations qui paraissent les plus désespérées.
Hollande a beau être protégé par tout le système, les Français ne sont pas dupes, et plus grand monde ne le croit capable d’aller au bout de son mandat.
Mélenchon a beau être gonflé à l’hélium comme une baudruche par les médias pour canaliser le mécontentement à gauche, il ne progresse pas.
Les anciens trotskistes, très influents dans les médias et au PS, ont beau nous faire le coup des années 1930 avec Marine Le Pen, cela ne marche pas, il suffit de lire les derniers sondages.
Il se trouve même un journaliste, Bruno Dumortier, dans un milieu où règne la censure et la dictature du politiquement correct, pour parler d’une conférence de René Marchand, à Troyes, au lendemain d’une soirée où il a rempli une salle de 150 personnes.
Et, cerise sur le gâteau, il en parle objectivement, ne se croyant pas obligé d’amalgamer l’auteur au Front national ou à l’extrême droite.
On espère que cela ne lui vaudra pas un procès politique des vaillants syndicats de journalistes, voire un procès, tout simplement, de la part des imposteurs anti-racistes, pour incitation à la haine en raison de…
Signalons, à ce sujet, que Jean-Marie Le Pen, pourtant parfois égratigné par Riposte Laïque en raison de quelques déclarations ambiguës sur l’islam, a fait, lui aussi, la promotion du livre de René Marchand, dans son journal de bord… où il a malgré tout attaqué l’auteur, coupable, selon lui, de ne pas avoir précisé que le FN n’était pour rien dans l’islamisation de la France.
Nous considérons « normal » que les représentants du Front national commentent des livres qui marquent la société, comme « La France Orange Mécanique » ou « Reconquista ou Mort de l’Europe ».
Ce qui est beaucoup moins « normal » c’est qu’ils soient les seuls à le faire, et qu’il faille passer par internet pour faire passer le message.

Dans le gouvernement secret de Jean-Luc Mélenchon, que, de manière facétieuse, Riposte Laïque a mis en ligne, figure un ministère, occupé par Esther Benbassa appelé Ministère du contrôle Internet.
Ce n’est pas qu’une boutade ironique, nous savons que ce gouvernement, aux abois, ne pourra tolérer longtemps l’espace de liberté et de contre-pouvoir qu’offre Internet, et que, comme toutes les dictatures en péril, il est prêt, à la première occasion (par exemple une affaire Breivik en France) à verrouiller un outil qui lui taille des croupières régulièrement et ébranle le pouvoir médiatique qu’il subventionne abondamment.
Avant d’en arriver là, pour museler la liberté internet, il a à son service des lois liberticides, et des juges qui, comme ceux du Syndicat de la Magistrature, et bien d’autres, préfèrent condamner nos compatriotes que de veiller au respect de la liberté d’expression.
Pour retrouver une véritable information neutre et objective, ainsi qu’une justice rendue au nom du peuple français, un grand ménage s’impose dans les médias et dans la magistrature.
Ce ménage, Nicolas Sarkozy n’a pas été capable de le faire pendant cinq ans, et c’est pour cela, entre autres, qu’il a perdu.
Ce ménage, seul un rassemblement des patriotes, déterminé à défendre enfin la France et les intérêts des nôtres, sera capable de le faire.

Un an après la victoire de Hollande, le plus tôt sera le mieux.

Cyrano

Source : « ripostelaïque.com » du n° 302

 

Les lamentations ne servent à rien, unissons-nous et chantons la « Marseillaise » !

Pelosse

 

les Français on la mémoire courte on a eu ,la droite ,la gauche qui nous ont gouverné mais ils ont eu peur du changement et pourtant il fallait changer de cap ,trop tard ,la FRANCE sera exangue dans peu de temps si ce n’est déjà fait et que l’on nous le cache savament en loi de toutes sortes.

Mami 84

 

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Un Petit Chez Soi…

Avec   le   multiculturalisme,   l’islam   se   frotte   les   mains !

« L’enseignement du multiculturalisme », « l’enseignement multiculturel », c’est une « saloperie », une infamie, le nivellement par le bas.
Parole de père de famille nombreuse (j’ai paumé ma carte, qui donnait droit à des réductions sur les tickets de métro/RER)… et africaine.
Les chantres européens du « multiculturalime » peuvent aller se rhabiller.
Qu’ils lisent d’abord -par exemple- le coran en arabe, avant de ramener leur petite « gueugueule ».
Qu’ils aillent se faire voir au Rwanda, dans la langue locale (surtout seul quand çà pète).
Etc…
Le « multiculturalisme ».
Comme ils disent, ne s’enseigne pas, c’est peut-être le mode de vie de quelques loustics « souchiens » qui ont commencé assez jeunes, sur le terrain, pas à Lille mais en Afrique, et cela ne concerne qu’eux.
Presque un accident de la nature, un accident de la vie.
Je suis « multiculturel » depuis fort longtemps, jour et nuit, dehors et à domicile, tous ces ploucs de « l’enseignement du multiculturalisme », ne tiendraient pas la route une heure, surtout si ma femme, africaine, s’en mêle et s’occupe de leur cas.
Ah, ma fille vient de rentrer de chez une voisine ; ma fille est aussi une « multiculturelle », métisse, la première de la classe en français etc…

« L’enseignement multiculturel » :
Bla-bla partial et partiel, orienté, très superficiel, de gens qui ne connaissent rien à rien, même et surtout si les « profs » (???) sont d’origine étrangère.
Bizarre, « l’enseignement multiculturel » ne concerne pas des pays, au hasard, comme la Bulgarie etc, mais essentiellement le monde sous la coupe de l’islam.
Mais ne soyons pas sectaires, il doit bien y avoir aussi des choses fondamentales sur la Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Les promoteurs du « multiculturalisme » se foutent royalement de l’histoire de tel ou tel peuple africain .
Tout ce halo dissolvant n’a pour but que de permettre à l’islam de faufiler ses tentacules parmi les « barbes-à-papa » de la « diversité ».
J’insiste lourdement.
J’ai élevé, scolarisé en France, trois gosses ramenés d’Afrique, avant qu’on ne les tue ou qu’on ne me tue, c’était pareil, pas d’importance, plutôt crever que de les abandonner, le bordel là-bas pendant trois mois.
Un détail entre mille : le plus jeune, quelque mois après avoir débarqué de sa brousse pour se retrouver dans le Val-de-Marne, était le premier de sa classe -où il était le seul Africain- à avoir appris à lire –par les temps qui courent, il faut peut-être préciser : lire le français, pas l’arabe ou le kinyarwanda-, (accessoirement, merci au facho Jallade plutôt qu’à l’Education Nationale) ; plus tard il s’est découvert une passion pour les châteaux-forts du Moyen-Age en France ; çà a duré des années, et pour ce coup d’ailleurs, je n’y suis pour rien, c’est venu naturellement de sa part.
Aujourd’hui, il est son propre patron (informatique/internet) depuis plusieurs années et a des clients dans plusieurs pays.
Là, on a une autre facette du « multiculturalisme », le vrai.
Sorti de cela, tout discours « multiculturaliste » n’a qu’un but : dissolution de la nation française (ou britannique ou belge etc…).
Avec le « multiculturalisme » des « dhimmis », l’islam se frotte les mains, rigole dans sa barbe et attend son heure.

Philippe Jallade

Source : « resistancerepublicaine.eu » du 07/05/2013

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Chômage Pour Tous !.

Valls  va  travailler  avec  les  associations  à  améliorer  le  sort  des  demandeurs  d’asile.

C’est une bonne nouvelle pour les demandeurs d’asile et une très mauvaise pour les contribuables ainsi que pour tous les Français d’origine qui attendent emploi, logement et prestations diverses.
Valls va appliquer à la France ce que l’ensemble des autres pays européens appliquent déjà, soit la réduction à 9 mois, au lieu de 16, la durée d’attente avant qu’un demandeur d’asile soit fixé sur son sort.
Bonne nouvelle ?
Les demandeurs vont donc être moins longtemps logés aux frais de la princesse dans des hôtels avant d’être fixés sur leur sort ?
C’est ce que Valls voudrait nous faire croire.

Sauf que…
Pour étudier en 9 mois au lieu de 16 les 60000 demandes annuelles il va falloir, forcément… engager deux fois plus de fonctionnaires. Qu’on ne paiera pas avec de beaux discours.
Sauf que, demander à la France de faire comme les autres pays, alors qu’elle est la deuxième destination des demandeurs d’asile après l’Allemagne, c’est facile, pour les autres pays, et ça ne leur coûte rien.
Sauf que, prétendre que les demandeurs qui ne seront pas acceptés seront renvoyés « manu militari » dans leur pays comme le prétend Valls, c’est se moquer du monde,
parce que « espage Schengen »,
parce que non expulsion des parents d’enfants scolarisés,
parce que complicité de maires et autres activistes d’associations qui n’ont d’autre but que d’empêcher la loi d’être appliquée,
parce que Pascal Cantin,
parce que Cécile Duflot,
parce que Valls en personne a réduit le nombre d’heures en garde à vue, ce qui oblige les policiers à remettre dans la nature ceux dont ils n’ont pu prouver qu’ils étaient clandestins…
Sauf que, enfin, la concertation annoncée par Valls avec les élus locaux et les associations ne peut qu’aboutir à voler le contribuable.
Parce que je peux mettre ma main à couper que les associations qui vont être consultées sont toutes celles qui depuis des années défendent à cor et à cri les immigrés illégaux et les faux demandeurs d’asile à qui elles conseillent ce mensonge.
Je mets ma main à couper que ne seront pas consultées des associations comme Résistance républicaine qui défendent le citoyen français et nos lois.
Alors, la messe est sans doute déjà dite.

Christine Tasin

Source : « resistancerepublicaine.eu » du 07/05/2013

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Au Secours Don Camillo !

Un  curé  contre  « le  mélange  des  races »  à  l’origine  d’un  scandale  en  Sardaigne  !

En Italie, c’est la nouvelle occupation des inquisiteurs de l’antiracisme :
Traquer sur Internet les commentaires suscités par la nomination de la militante immigrationniste congolaise Cécile Kyenge Kashetu comme ministre de la Coopération internationale et de l’intégration.
Dernière « abomination » découverte et désormais supprimée, une question posée sur sa page Facebook par l’abbé Alessandro Loi, curé de Lotzorai, un bourg de 2.000 habitants sur la côte est de la Sardaigne.
« Y avait-il vraiment besoin d’une ministre de couleur ? Avec tout le respect que mérite la dame ».
Selon le quotidien régional, « L’Unione Sarda », ce post « déchaîne immédiatement la fin du monde.
Virtuel, s’entend ».

Face à l’avalanche des commentaires, l’abbé Loi précise ensuite sa pensée :
« Le ministre veut une Italie d’immigrés, nous nous rêvons d’une Italie d’Italiens.
Les immigrés doivent être aidés dans leur pays d’origine ».
Et encore :
« Être accueillants ne veut pas dire ouvrir tout grand les portes et ne pas avoir de frontières ».
« Je ne suis pas raciste mais mélanger les races est dangereux ».
Interrogé par la télévision régionale Videolina, l’ecclésiastique de 65 ans a refusé de battre en retraite, tout en rejetant catégoriquement les accusations de racisme.
« Beaucoup de gens s’interrogent sur l’opportunité d’une telle nomination, a-t-il affirmé, ils ne le disent peut-être pas mais ils s’interrogent ».

Les propos de l’abbé Loi ont été vivement dénoncés par le député de gauche Michele Piras, pour qui, avec la nomination de Cécile Kyenge, « notre pays lui aussi fait enfin un pas vers le multiculturalisme et la reconnaissance des droits des migrants ».
« Nous nous demandons, a-t-il ajouté, ce que pensent l’évêque et le pape François d’une contradiction si criante avec le message évangélique ».
L’ecclésiastique a aussi été attaqué par un de ses confrères, l’abbé Floribert Kiala, originaire du Congo comme Cécile Kyenge, et qui vient d’arriver dans le diocèse comme vicaire.
Selon lui, « c’est honteux.
Et si celui qui dit cela est un prêtre, c’est encore plus honteux ».
L’abbé Kiala, qui semble avoir des notions assez confuses sur la géographie et les institutions américaines, invoque le modèle d’Obama « qui est né à Honolulu et qui est ensuite devenu président des États-Unis.
Quand on choisit un pays, on l’aime et on travaille pour l’améliorer, comme l’a fait Mme Kyenge ».

Le curé a été convoqué par l’évêque de Lanusei, le petit diocèse dont fait partie Lotzorai, Mgr Antioco Piseddu.
Sans attendre cette rencontre, le prélat a annoncé à la presse qu’il allait « établir une commission d’enquête pour évaluer au mieux les actes du curé ».
Il s’est « hâté de préciser :
“Qu’il soit clair que la position de l’abbé Loi n’est pas la nôtre.
Nous ne sommes pas d’accord avec lui et je n’aurais jamais imaginé qu’il ait des idées pareilles.
J’ai appelé aussi l’abbé Floribert Kiala pour lui dire que j’étais proche de lui” ».
L’évêque, qui sera à Rome le 17 mai prochain pour rencontrer le pape François, espère que « le diocèse aura tiré l’affaire au clair d’ici là ».

Source : « fr.novopress.info » du 05/05/2013

Que le diocèse tire l’affaire au clair est une chose, cela ne sera pas ce que pourra dire le Saint Père.
Ce brave curé est respectueux, il est curé de sa paroisse italienne, il n’est pas missionnaire.

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Mêlons-Nous de NOUS.

Al-Qaida  au  Maghreb  islamique  multiplie  les  menaces…

Selon « l’AFP » à Dubaï, Al-Qaida au Maghreb islamique appelle à attaquer les intérêts français «partout dans dans le monde».
Dénonçant «la croisade menée par la France contre les musulmans au Mali», Abou Obeida Youssef Al-Annabi exhorte les musulmans dans le monde entier à attaquer les intérêts français partout», car ce sont des cibles légitimes.
Abou Obeida Youssef Al-Annabi, chef du Conseil des notables d’Aqmi, appelle les musulmans à «la mobilisation et au jihad».
«Depuis le premier jour de l’agression, ils sont devenus des cibles légitimes», déclare le terroriste en référence à l’intervention militaire de la France au Mali lancée en janvier.

Le retrait entamé
La France a commencé le retrait de ses quelque 4.500 soldats engagés au Mali et le passage de relais aux contingents de la « Misma » (Mission internationale de soutien au Mali), composée de 6.300 hommes.
Elle a toutefois annoncé qu’un millier de ses soldats resteraient au Mali au-delà de 2013, pour soutenir en cas de besoin les forces de l’ONU appelées à remplacer la Misma.
Les menaces à l’égard de l’Hexagone de cette branche d’Al-Qaida en Afrique se sont multipliées depuis le début de l’opération Serval au Mali.
Fin mars, Aqmi avait inauguré le nouveau compte « Twitter » de son canal habituel, Andalus media, en postant un «message à l’attention des Français en général et des familles des otages en particulier» et en dénonçant les «croisés français et leur agression contre le Mali islamique».

Source : « 20minutes.fr » du 07/05/2013

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43