Archive | 18/05/2013

Beur(re) Pas Frais !

Samir  Nasri  revient  déjà  chez  les  Bleus…  pour  quels  nouveaux  exploits  ?

« Samir Nasri »est de retour chez les Bleus pour la tournée en Amérique du Sud des Tricolores, du 1er au 9 juin prochain.
Pour expliquer le retour du joueur de Manchester City, presque un an après sa dernière apparition en équipe de France de football, le sélectionneur, « Didier Deschamps », estime que « le critère le plus important reste le critère sportif ».
L’année dernière, avec « Ben Arfa », « Yann M’Vila » et « Jérémy Menez », « Samir Nasri » avait ressuscité le fantôme de « Knysna », quand une bande de caïds avait multiplié les incidents en pleine Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.
A l’Euro 2012, en effet, « Samir Nasri » avait commencé à adresser un « Ferme ta gueule ! » à l’encontre de la presse française pendant le premier match des Bleus contre l’Angleterre.
Après l’élimination en quarts de finale face à l’Espagne, le 23 juin 2012, l’ex-joueur de l’OM avait agressé un journaliste de l’AFP en lui déclarant :
« Va te faire enculer, va niquer ta mère, sale fils de pute.
Va te faire enculer, comme ça tu pourras dire que je suis mal élevé ».

Un parler typiquement racaille pour lequel Samir Nasri ne s’était pas confondu en excuses publiques ni en écrit de biographie repentance.
L’entraîneur de l’époque, Laurent Blanc, en avait tiré la conclusion suivante :
« Tu es en face d’une génération à laquelle tu dois t’adapter :
Tu peux leur parler, tu peux penser qu’ils ont compris, mais en fait, ils sont capables de te péter entre les doigts ».
Le retour de Samir Nasri, après entre temps de multiples frasques de joueurs du même calibre, prouve que la « Fédération française de football » (FFF) n’a pas rompu avec le « racaille football club » qui fait tant de mal à l’image de la France.
Il ne faudra pas jouer aux vierges effarouchées en cas de nouveaux dérapages.

Source : « fr.novopress.info »  du 18/05/2013

Nul doute que le vocabulaire des autres doit être encore plus irrespectueux !

 

Conférence De Presse

On se serait cru à une remise des prix pour une des rares accordées par le Président en exercice !

Il faisait un temps terne ce jeudi 17 mai 2013.
Ni beau, ni moche, comme si la météo française avait décidé de se mettre au diapason de son chef (ou présumé tel !).
C’était un grand jour :
aujourd’hui il y avait conférence de presse à l’Elysée, pour ne rien dire et que tout le monde le sache.
Le chef, donc, marmonna un discours lénifiant, bouffi des poncifs de son ordre politique, éludant les questions gênantes et apportant la preuve par neuf qu’il ne fallait rien attendre de concret de la part de ce brave homme, plus à sa place dans un conseil municipal rural qu’à la tête de l’Etat.
A la droite du Président, le gouvernement plastronnait, « Christiane Taubira » en tête, peu soucieuse des tortures des victimes de sa permissivité sélective et profondément raciste.
Tous avaient une mine satisfaite, recevant avec gourmandise les congratulations du patron.
On se serait cru à une remise de prix !

Mais derrière ce vernis craquelé de la forme, qu’en était-il du fond ?
On le touchait, mon capitaine !
Ainsi, ce Président mal élu, mal aimé et mal fagoté avouait sans ambages :
« La France n’a jamais conçu le rassemblement sur le mode de l’unanimité » ( ni sur celui d’une minorité dirigeante et méprisante, monsieur le locataire de l’Elysée !)
(Ceci vaut autant pour l’UMP, dont les préoccupations strictement financières nous ont valu d’appauvrir le pays et d’ériger en dogme la négation des humbles, sans parler des alliances douteuses avec des Nations islamistes.)
Plus loin, François Hollande affinait son propos, déclarant qu’une union nationale risquerait de provoquer une « confusion dont profiteraient les extrêmes. ».
(Comprenez : Marine Le Pen. Car on ne saurait qualifier « Jean-Luc Mélenchon » d’extrémiste !
Encore faudrait-il me démontrer en quoi la présidente du Front national l’est.
Suivant la logique élyséenne, 6 421 773 hommes et femmes (chiffre officiel) seraient indignes de faire partie d’un consensus national…ils apprécieront !)

Je ne m’étendrai pas sur les non-solutions avancées pour réduire le déficit de la France
(qu’on diminuerait bien plus sûrement en arrêtant de subventionner nombre d’associations nocives ainsi que les syndicats, freins à la dynamique économique et qui n’ont jamais protégé que les leurs), mais sur ceci :
« donner à l’autorité judiciaire toutes les garanties pour son indépendance ».
Cette proclamation sonnera le glas de ce qui reste de droit et de justice en France.

Armés de ce blanc-seing, les sauvages « défavorisés » étendront leurs dévastations sur tout le territoire.
Le pouvoir judiciaire fait la preuve chaque jour qu’il se moque des victimes (quelques fonctionnaires exceptés qui luttent pour maintenir un semblant d’Etat de droit).
Songez ce que sera un pareil pouvoir entre les mains d’individus qui traitent de con un homme qui pleure sa fille assassinée et libèrent des multirécidivistes au gré de leur humeur !
« Aujourd’hui, notre devoir est de faire la guerre en maintenant les droits du citoyen, en sauvegardant non pas la liberté, mais toutes les libertés.
Eh bien ! Faisons la guerre. »(Georges Clemenceau, discours du 8 mars 1918 devant la Chambre des députés.), voici ce que j’aurais voulu entendre de la bouche d’un Président digne de ce nom, étant donné la situation de la France.

Mais comme je suis bons chrétien (quelquefois !), « ego te absolvo, François », pourvu que tu repentes et ne te représentes plus jamais à une élection présidentielle…

Charles Demassieux

Source : « ripostelaïque.com » du n° 303

Un Texte Incohérent !

Procréation  médicalement  assistée  et  gestation  pour autrui,  la boîte  de  Pandore  est  ouverte  !

Le mariage pour tous va-t-il entraîner la  » procréation médicalement assistée » (P.M.A.) pour tous ?
C’est désormais la principale revendication des associations de défense des droits des homosexuels et la plus grande crainte des opposants à la loi Taubira.
Dans sa décision de jeudi, le Conseil constitutionnel a cependant dissocié les sujets du mariage et de l’ouverture de la « PMA » aux couples de lesbiennes.
«Les couples formés d’un homme et d’une femme sont, au regard de la procréation, dans une situation différente de celle des couples de personnes de même sexe», ont souligné les Sages de la rue Montpensier.
À situation différente, droits différents.
Le Conseil a donc précisé «qu’aucune exigence constitutionnelle n’imposait que cette réforme soit accompagnée d’une modification des dispositions du Code de la santé publique relative à la procréation médicalement assistée, laquelle a pour objet de pallier l’infertilité pathologique, médicalement constatée, d’un couple formé d’un homme et d’une femme, qu’ils soient ou non mariés». Dans la même logique, les Sages ont estimé que la loi ne changeait en rien l’interdiction de la gestation pour autrui.
À l’origine, les députés PS avaient pourtant prévu d’ouvrir la PMA dans un amendement à la loi sur le mariage.
Un amendement finalement retiré en échange d’une promesse du gouvernement d’ouvrir ce dossier dans un second projet de loi sur la famille.
«Sans cette mesure, l’égalité ne sera pas complète», défend « Nicolas Gougain », porte-parole de l’Inter-LGBT qui regroupe les principales associations lesbiennes, gays, bi et trans.

Un texte incohérent

Les parlementaires de l’opposition, eux, dénoncent un texte incohérent et hypocrite puisqu’il permettra l’adoption d’enfants conçus par « PMA » ou par « GPA » à l’étranger.
Une fois la loi mariage votée, ils redoutent que la « Cour européenne des droits de l’homme » (CEDH) impose à la France l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples homosexuels.
Jusqu’à présent, « François Hollande »a fait preuve de plus de réticences que d’enthousiasme sur ce sujet, rappelant au passage que ses engagements de campagne se limitaient au seul mariage.
La forte mobilisation des «anti» mariage pour tous a-t-elle eu raison de la PMA pour tous?
La question ne semble pas tout à fait réglée.
Parmi les ministres, les avis sont partagés.
«La demande de PMA pour tous est légitime», a lancé la ministre de la Justice « Christiane Taubira » en mars dernier.
« François Hollande » s’en est remis au Conseil national d’éthique qui doit rendre un avis sur la question fin 2013.
Officiellement, le projet n’est pas abandonné.
En déliant les sujets mariage et PMA, le Conseil constitutionnel ouvre cependant une porte de sortie au gouvernement pour proposer un nouveau texte.
Faut-il y voir un signe?
En marge du déplacement du président de la République à Caen le jour de la décision des Sages, un de ses conseillers a reçu une délégation de l’Inter-LGBT à la préfecture du Calvados.
En cette journée mondiale de lutte contre l’homophobie, leur entretien a porté sur le mariage mais aussi sur l’accès à la PMA aux femmes.

Agnès Leclair

Source : « lefigaro.fr » du 18/05/2013

Une loi  votée dans une nation est humaine, elle se promulgue mais peut aussi s’abroger par la suite.

L’Homme, dans son orgueil, veut passer outre les lois naturelles millénaires n’ayant jamais connu PMA ou GPA ,  il va finir par provoquer non pas SON mondialisme idéal mais un chaos mondial !

 

Toujours Ce Qatar !

Toujours Ce Qatar !  dans Toutes Religions emblem_of_qatar.svg_-e1374451470858

 

Les   ambitions   du   Qatar   sur   l’islam   de   France

Quelques petites phrases de « Haoues Seniguer », chercheur, à retenir (pour information dangereuse)

Cet islam est très conservateur au plan des mœurs ; il consiste en une extériorisation, assumée et entretenue, de l’appartenance identitaire des musulmans, quelle que soit leur nationalité ; il se manifeste par l’encouragement absolu du port du foulard pour les femmes, de la barbe pour les hommes, de la fréquentation assidue des lieux de culte, ainsi que de l’investissement communautaire permanent, aux fins de renforcer et d’étendre la visibilité de la religion dans l’espace public.
En soutenant matériellement des musulmans français, qui présentent plutôt le profil idéologique des Frères musulmans, le Qatar attend une reconnaissance de leur part, et, en retour, une publicité favorable à son endroit.
Cet attrait a au moins le mérite d’une clarification : les islamistes français sont bel et bien de tendance ultralibérale au plan économique et très conservateurs sur celui des mœurs.
l’UOIF, dont la direction est composée de membres franco-tunisiens très proches du mouvement islamiste Ennahda – à l’instar de « Abdellah Ben Mansour » (cofondateur de l’UOIF) ou encore de son président, « Ahmed Jaballah » -, développe une approche de l’islam inspiré des Frères musulmans que soutient pleinement le Qatar.
Ensuite, il faut savoir qu’Ennahda a bénéficié d’un soutien financier important de l’émirat (au moins pendant la campagne électorale de 2011).
L’UOIF, qui invite désormais à ses congrès annuels « Rached Ghannouchi » et « Abdelfattah Mourou », deux leaders du mouvement islamiste tunisien, joue de cette proximité pour faire du pied aux donateurs qataris.
Les Qataris ne sont pas naïfs, ils savent qu’il s’agit d’un sujet ultrasensible en France.
C’est pourquoi ils opèrent très discrètement en confiant une partie de leur plan com à un orateur de la trempe de Tariq Ramadan.

Naturellement les islamophobes qui réclament l’interdiction du voile, du kami et de tous les signes extérieurs de l’islam se font des films…

Naturellement, les islamophobes qui dénoncent l’équivalence islam-islamisme, se font des films…

Naturellement, les islamophobies qui dénoncent Qatar, Frères musulmans, Morsi et compagnie, se font des films…

Christine Tasin

Source : « resistancerepublicaine.eu » du 18/05/2013

Mais les films du Qatar doivent être regardés et surtout écoutés dans la bonne posture pour être compris, alors que les nôtres  s’inspirent de notre histoire séculaire et refusent l’implantation d’une religion au statut politique.

La France est une République Laïque  ! 

 

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43