Famille

Désir Grain De Sel !

Harlem  Désir  reproche  à  Marine  Le  Pen  d’avoir  humanisé  Dominique  Venner

Convoquons ce passage fameux de l’oraison funèbre écrite par Bossuet en la mémoire d’Henriette-Anne d’Angleterre, cousine de Louis XIV :
« Ô nuit désastreuse !
Ô nuit effroyable, où retentit tout à coup, comme un éclat de tonnerre, cette étonnante nouvelle :
Madame se meurt !
Madame est morte ! » .
Substituons « La France » à « Madame », et ça sonnera tellement juste !
Dominique Venner, un homme dont je ne savais rien, est mort… tragiquement.
Car il y a de la tragédie à se tuer au pied de l’autel d’une cathédrale.
Certains y verront un sens macabre de la mise en scène : peut-être.
Mais il n’est pas aisé de mourir, c’est une vérité indiscutable.

A part, peut-être, avec la promesse d’un cheptel de vierges et après avoir égorgé des infidèles !
On aurait pu déplorer ce geste d’un désespéré, comme on le fit pour ce père venu mettre fin à ses jours au cœur d’une école.
Mais Venner n’était pas un désespéré : c’était une « bête immonde », comprenez un nationaliste.
De là, toutes les outrances, toutes les bassesses coutumières de cette presse sous perfusion qui, sans les subsides de l’Etat, redeviendrait poussière tant elle est devenue inepte.
Tout le monde a donc pointé d’un doigt de Commandeur le passé d’extrémiste de Venner.
L’idéologue est mort ; qu’importe qu’il fût écrivain et historien.
Ce ne sont là que détails.
Son nationalisme lui interdit de prétendre à autre chose que la honte !
Pire, il ne saurait être question d’avoir une âme quand on est nationaliste !
Quelques-uns, rares, ont montré un peu plus de mesure et de pudeur (voir l’article du Figaro, par Paul-François Paoli : « Dominique Venner, historien engagé de la droite radicale »), mais ils furent noyés par la masse haineuse.
Certes, on aurait plus volontiers pardonné à Venner d’avoir été collaborateur sous l’Occupation.
Hélas pour lui, il a été de l’OAS, autrement dit le bourreau des « brebis » algériennes dévorées par le loup colonialiste.
En passant, quoique je partage la position de René Marchand, qui réfute la domination d’une culture sur une autre, l’OAS n’a pas été plus abjecte que le FLN.
Ainsi, dans le torchon commis par Libération, « Le FN «respecte» le suicidé d’extrême droite de Notre-Dame », « extrême droite » est répété comme une litanie.
On ne doit retenir que cela.
Le titre dit tout : on parle d’un « suicidé ». ; pas d’un homme.

La presse officielle dépossède ainsi Venner de son identité originelle, l’excluant de fait de la communauté humaine.

Harlem Désir, cette sangsue accrochée au pouvoir comme des morpions ailleurs, ose même fustiger Marine Le Pen de lui avoir rendu hommage, car elle l’humanise.
Interdit, vous dis-je !
Merah resta un homme, lui, aux yeux de ces délicats !
Et si l’extrême-droite se suicide pendant que l’islam nous trucide, le second aura toujours leurs suffrages !

L’amour, la maladie, la mélancolie, la défense d’une cause perdue peuvent amener un homme à se donner la mort.
La conviction que son monde s’effondre, aussi.
Stefan Zweig l’éprouva jadis en se tuant avec son épouse, en 1942.
Venner me semble être mort dans ces termes.

Bafoué hier, bafoué demain, n’en doutons pas, laissons-lui au moins le soin de conclure cet article et méditons sa lucidité :
« Je m’insurge contre les poisons de l’âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire.
Alors que je défends l’identité de tous les peuples chez eux, je m’insurge aussi contre le crime visant au remplacement de nos populations. »

Charles Demassieux

Source : « ripostelaïque.com » du n° 304

Les adhésions des socialistes sont donc utilisées pour salir des adversaires ?

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43