INSOLITE

Peine De Mort Papoue

Peine De Mort Papoue  dans INSOLITE boulevard-voltaire-femen-300x133

En  Papouasie-Nouvelle-Guinée  on  brûle  toujours  des  « sorcières » …

La Papouasie-Nouvelle-Guinée vient de se prononcer pour le rétablissement effectif de la peine de mort.
De quoi provoquer l’ire « d’Amnesty International ».
Imaginez un peu : ce pays qui n’avait exécuté personne depuis son indépendance, il y a un demi-siècle, pourrait en finir avec quelques-uns de ses criminels.
Un coup dur pour les abolitionnistes !
Mais que se passe-t-il donc dans ce petit État du Pacifique qui pourrait expliquer ce prurit répressif.
Pas grand-chose, si ce n’est qu’on y brûle… des sorcières.
Parfois jusqu’à des dizaines par an.
Il y a encore quelques mois, rapporte la presse, une jeune femme de 20 ans a été brûlée vive devant une centaine de villageois en colère.
Elle a été torturée avec une barre de fer chaud, dénudée, traînée sur un bûcher puis aspergée de pétrole…
Alors, bien sûr, tenter de mettre fin à ces pratiques d’un autre âge et décider de mesures radicales s’il en est à l’égard de leurs bourreaux, comme vient de le décider le gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée, choque nos belles consciences occidentales.
Et de dénoncer, comme le fait « Amnesty », un gouvernement qui « agite le spectre de la peine de mort pour avoir l’air de lutter contre les violences faites aux femmes ».

Je ne sais pas ce qu’on peut faire face à ces actes de barbarie – je parle de la mise à mort des prétendues sorcières.
Mais je ne suis pas certain que je parlerais, comme le fait « Amnesty », de « violences domestiques » à propos de ces abominations, même si l’expression doit être correcte dans le jargon juridique.
Un responsable de l’organisation de défense des droits de l’homme explique qu’il ne faudrait pas « oublier le rôle de la crise, qui engendre la pauvreté, la violence, le vol » avant d’ajouter :
« C’est un cercle infernal.
Les autorités, au lieu de chercher à résoudre les difficultés économiques, se rabattent sur la peine de mort : c’est une réaction purement démagogique. »
Voilà qui doit faire une belle jambe à nos « sorcières » brûlées vives, leurs familles et leurs enfants…

Ah oui, j’oubliais : en Papouasie-Nouvelle-Guinée, on a aussi recensé des cas de cannibalisme.

Mais les Papous, vous savez…

Robert Ménard

Source : « bdvoltaire.fr » du 01/06/2013

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43