Archive | 04/06/2013

Ecole-Plaisance Future.

ecole

Indiscipline  scolaire  record,

on  supprime  donc…  les  sanctions  ! ! !

 

Le cru 2012 du « rapport du médiateur de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur » vient de sortir.
Dans sa troisième partie, il évoque les conseils de discipline et les mesures d’exclusion qui en résultent, « principalement prononcées dans les collèges » et « majoritairement pour des motifs d’incivilité, de menaces ou d’injures verbales ».
Le rapport est formel : exclure d’un établissement, c’est très mal.
Cela ne sert à rien et cela fait du tort à l’exclu.
Le rapport parle de double peine pour ceux qui se préparent par exemple pour un CAP et qui risquent d’échouer faute d’avoir pu assister aux derniers cours.
« Monique Sassier », la médiatrice, soupçonne même à demi-mot les profs de pousser à la roue (certains ayant menacé de démissionner après la décision de réintégration d’une commission d’appel), parce qu’ils verraient dans cette sanction une reconnaissance de leur souffrance.
Cette souffrance génératrice d’absentéisme, un thème évoqué dans le deuxième chapitre du même rapport.

Pour remplacer ce châtiment par trop cruel dont tant de familles se sont plaintes auprès d’elle, la médiatrice fait obligeamment un lot de propositions :
« rédiger un règlement intérieur type ».
« organiser un temps d’échange dans un climat de confiance avec l’élève à qui est reproché un comportement fautif » (sic).
« faciliter l’appartenance de l’enseignant à une équipe, en permettant au niveau de l’établissement une approche collective de la gestion des élèves perturbateurs », etc.
Avec « Monique-les-bonnes-idées », on est sauvés !
Sauf que, bien sûr, côté dissuasion, tout cela est à l’exclusion prononcée par un conseil de discipline ce qu’un escadron de majorettes est à la bombe atomique.
L’indiscipline à l’école atteint des sommets, on supprime donc les sanctions.
Je ne veux rien dire, mais il n’y a pas comme un problème ?

Lorsque l’on a consolé, mouché, rassuré, bordé dans son lit l’ex-futur exclu, reste un tout petit détail à régler :
Quid des 25 autres élèves de sa classe, en retard sur le programme dans toutes les matières puisque que le jovial « olibrius » mobilise à lui seul toute l’attention, le temps, l’énergie, la patience du corps professoral ?
À force de lacunes accumulées, ne vont-ils pas devenir les vrais exclus du système ?
Quid de ces enseignants que l’on soupçonne insidieusement, à travers l’exclusion, de vouloir se venger ou de soigner je ne sais quelle blessure narcissique, quand ils veulent surtout, découragés à force d’avoir tout essayé, passer enfin la main et, de flic, redevenir prof ?

Les sous-entendus de « Monique Sassier » procèdent d’un climat général.
« Florence Ehnuel » (normalienne, professeur de philosophie) rapporte dans son dernier livre que le professeur chahuté a ceci de commun avec la femme violée qu’il se sent vaguement honteux :
Si ses élèves sont indisciplinés, c’est sa faute, il n’a pas « d’autorité naturelle », cette fameuse autorité naturelle censée remplacer par son seul charisme depuis plusieurs dizaines d’années les lignes à copier, les interros surprises, les mots dans le carnet de correspondance, les heures de colle, et maintenant l’arme ultime qu’est l’exclusion.

Et si la souffrance des profs venait de cette utopie idéologique selon laquelle la discipline à l’école pourrait se passer de toute coercition ?

Europe Déboussolée …

Menaces   ridicules   du   Parlement   Européen   contre   Marine   Le   Pen   !

 Le Parlement européen va – sans doute – voter le 11 juin prochain la levée d’immunité de Marine Le Pen.
Ce sera entre l’angle de la cambrure des bananes, le pourcentage de colorant minimum autorisé dans les merguez et le calibrage des bouchons, mais elle ne sera pas oubliée.
Il s’agit là, on le comprend bien, d’une urgence devant laquelle les élus des vingt-sept pays membres ne sauraient reculer :
C’est l’avenir du continent qui est en jeu. (Rien que ça !)

Le délit – que dis-je, le crime ! – qui vaudrait à la présidente du Front national la mise au ban d’infamie remonte à décembre 2010.
Alors en campagne pour la présidence de son mouvement, Marine Le Pen avait « osé », à propos des prières de rue de nos frères musulmans, parler « d’occupation ».
Et de l’occupation illégale de la chaussée à l’Occupation de sinistre mémoire, il n’y a bien sûr qu’un pas de l’oie franchi par certains à la vitesse des panzers.
Le parquet de Lyon, ville où elle avait prononcé « l’indicible », a poursuivi la dame pour « incitation à la haine raciale ».
Mesure à laquelle, assumant l’horrible vérité, elle avait répondu :
Il ne s’agit nullement d’un « dérapage, mais bien [d’] une analyse tout à fait réfléchie », à savoir « une banale constatation d’une réalité physique et juridique.
S’agissant du terme « occupation », je persiste et je signe, et ceux qui ont cru pouvoir déformer cette hyperbole en indiquant que j’aurais comparé les musulmans aux nazis sont [...] des menteurs et des manipulateurs. »

Reconnue sans objet, la plainte du MRAP fut, du coup, classée sans suite.
Mais pas celle du « CCIF », « le Collectif contre l’islamophobie en France », qui s’est constitué partie civile pour « provocation à la discrimination, à la violence et à la haine envers un groupe de personnes en raison de leur religion ».
Mais peut-être le « CCIF » a-t-il une entreprise d’importation de tapis de prière caoutchoutés et brevetés « spécial prière de rue » qu’il craint de voir péricliter.
Tout est possible.

Bref, le Parlement européen, garant de la morale publique comme il est garant du calibre des frites, s’apprête à clouer madame Le Pen au pilori.
Ri, ri et rira bien qui rira le dernier car une telle mesure va, c’est garanti, la faire encore grimper dans les sondages.
Et peut-être arriver en tête dans la course aux prochaines européennes…
C’est en tout cas ce que vient de pronostiquer Marine Le Pen.
Et vu la façon habile dont les uns et les autres s’y prennent pour lui faire barrage, elle pourrait bien avoir raison.
Mais une fois de plus, c’est peut-être ce qu’ils cherchent tous.

Peut-être, au fond d’eux-mêmes, ont-ils une grande envie de Front national pour faire le nettoyage à leur place ?
Ils avaient bien voté les pleins pouvoirs au maréchal Pétain avant de le condamner à la peine de mort, à l’indignité nationale et à la confiscation de ses biens, alors…

Venant des politiques, on peut s’attendre à tout.

Marie Delarue

Source : « bdvoltaire.fr » du 04/06/2013

Faites Votre Devoir…! ? !

Faites Votre Devoir...! ? ! dans SECURITE menottes-300x133

 

Le  maire  embarqué  parce  qu’il  voulait… faire  respecter  la  loi !

Dans la France socialiste, de jour en jour, la réalité semble se dérober comme la terre sous nos pieds…
Laissant déborder un mélange confus de folie surréaliste au parfum soviétique.
Certains s’accrochent encore désespérément au « Grand Journal » de Canal, priant pour que cette quatrième dimension peuplée de gays et de rappeurs soit la bonne.
Mais c’est dur, même si on est bon public !
Quand ce n’est pas la ministre Taubira qui veut imposer des stages sur le « genre » aux magistrats, c’est un maire qui se fait embarquer par les flics… parce qu’il veut défendre la légalité !

Trouble à l’ordre public !
C’est pour ce motif que « Cyril Meunier », maire divers gauche de Lattes (Hérault), a été embarqué par les forces de l’ordre.
S’est-il baladé à poil devant des écoliers ?
A t-il fait son marché habillé en Waffen-SS ?
A-t-il interrompu un imam en pleine prière ?
Non, l’élu a simplement voulu dire stop.
En protestant contre l’installation de gens du voyage, venant envahir avec 200 caravanes un terrain privé de la commune… alors qu’une aire destinée aux nomades existait déjà.
Sur place, la scène a visiblement choqué car, selon le « Midi Libre », « la pression est montée, le maire en a appelé à la désobéissance. Bilan, sur ordre de la sous-préfète de permanence, le maire s’est fait embarquer par la police pour« trouble à l’ordre public ».
Il vient de faire l’objet d’un transfert vers la préfecture où la sous-préfète devrait faire la leçon au maire de Lattes. »

C’est inexorable : les « gens du voyage » s’installent où ils veulent quand ils veulent.
Avec moult précautions verbales, les élus locaux tentent chaque fois une médiation.
C’est presque toujours très tendu, et souvent, l’administration cède, trouvant d’urgence un autre espace, facilitant l’accès à l’eau et à l’électricité pour cette immigration subite, qui évidemment aura droit à tout gratuitement !
Pendant ce temps-là, les Français, écœurés, ravalent leur humiliation.

De toute façon, l’Europe veille, et le peuple ne se rend toujours pas compte qu’il a perdu pratiquement toute souveraineté :
Toute expulsion administrative des nomades « viole la charte sociale européenne » signée par la France, comme le rappelle Les Dépêches tsiganes.
« En d’autres termes, cette décision rappelle aux préfets et aux élus, qui engagent des procédures administratives d’évacuation forcée, qu’ils violent un traité international et qu’ils sont susceptibles d’être condamnés. »
Pan sur les doigts !

Avant d’espérer tout « redressement futur » de la République, il faudra d’abord gagner la rude bataille du vocabulaire :
Ne plus dire « gens du voyage » mais, quand ces gens ne respectent aucune loi, les traiter simplement de « délinquants ».
C’est moins poétique certes, mais beaucoup plus juste !
Quant au maire de Lattes, qui dit admirer « de Gaulle et Rocard » (sic), on lui souhaite bon courage, car résister est toujours admirable.

Joris Karl

Source : « bdvoltaire.fr » du 04/06/2013

La Théorie Du Drone

Il  arrive  parfois,  c’est  rare,  qu’un  livre  produise  un  effet  étrange.

A mesure qu’on le lit, naît le sentiment, non formulé jusque là, qu’on avait besoin de ce livre, qu’il répond à des questions qu’on se posait, mais vaguement, le livre créé sa nécessité et, à peine refermé, il devient une étape de notre formation intellectuelle.

Pardonnez ce lyrisme, mais l’effet qu’a produit sur moi La Théorie du drone, dont nous allons parler ce soir.
A quiconque suit un peu l’actualité internationale, et de surcroit les questions technologiques, le drone pose problème.
Ces objets sans hommes qui volent presque sans arrêt, qui surveillent en permanence des pays avec lesquels les Etats-Unis ne sont pas en guerre.
Les soi-disant frappes ciblées qui tiennent lieu de guerre contre le terrorisme et ont lieu à peu près tous les 4 jours dans un demi-secret.
L’idée que cette guerre serait humanitaire car précise car épargnant la vie des soldats américains.
Et ces soldats américains qui tuent au Pakistan ou en Afghanistan depuis des hangars climatisés du Nevada, des soldats qui ne risquent rien mais qu’on dit affublés de syndrome post-traumatique … tout cela produit forcément un malaise.

En France, on en parle peu, si ce n’est pour constater, à l’occasion de l’intervention des troupes françaises au Mali qu’on est vraiment sous-équipés en drones, et que ça nous serait bien utile.
Eh bien c’est le moment de lire  »La Théorie du drone » : d’abord pour constater qu’il y a un débat très intense et très profond aux Etats-Unis (et ailleurs, en Israël par exemple) sur les drones.
Ensuite pour être convaincu que les drones n’engagent pas seulement des questions de doctrine militaire et d’art de la guerre, mais qu’ils posent des problèmes moraux, politiques et métaphysiques dont il faudrait mieux débattre avant qu’il ne soit trop tard.

Grégoire Chamayou

Source : « franceculture.fr » du 04/05/2013

On est sous-équipés donc, sous sommes couverts de dettes, l’armée diminue ses effectifs mais elle trouve les fonds pour acquérir ces ces drones enviés aux américains !
Hollande aura ainsi ses jouets pour aller « aider » les maliens, à ce qu’il dit…mais que fait-il de NOUS qu’il a en charge de gouverner pour le BIEN du peuple républicain laïc Français ?

Français Vus Au Québec

Marine Le Pen Présidente de la République en 2017

http://youtu.be/9tLpd1vbHHg

http://youtu.be/2XOKXm3nLaE

http://youtu.be/7sAwUHhXfyk

http://youtu.be/NPUSqTAJiJc

Je n’ai pas encore tout vu, mais nous sommes « bien habillés » outre-atlantique !
Marine Le Pen pense que le Front National n’est plus le bouc émissaire de la gauche, il ne filtre rien en France mais on s’en donne à coeur joie à l’étranger !

http://youtu.be/z-XCMeAdMgM

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43