Archive | 06/06/2013

Les Médias Oublient !

TOUTES les chaînes Françaises ont un son de cloches différent !

Il s’agit de trois hommes et d’une femme âgés de 20 à 30 ans, Esteban M., Cédric C., Stéphane C. et Katia V.
Selon les informations du « Point.fr », la police judiciaire (PJ) et la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) ont arrêté jeudi à la mi-journée à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, quatre suspects dans l’affaire de l’agression du militant d’extrême gauche Clément Méric.
Le principal suspect a été interpellé à partir d’écoutes téléphoniques et sur la base des descriptions des témoins oculaires entendus depuis jeudi matin à la 1re DPJ.

Pour les policiers, il ne fait aucun doute qu’il est l’auteur des coups, mais l’intention de tuer n’est pas démontrée.
(Pourtant, on se gargarise avec l’assassinat de Clément Méric.Pelosse)
Pour le moment, l’usage d’un poing américain n’est pas confirmé par les policiers.

Provocations de part et d’autre

Selon une source policière, les enquêteurs « ont rapidement disposé » de signalements précis et de photos des agresseurs présumés, qui « graviteraient, pour certains », autour du « noyau dur » des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), ce qui « reste à affiner dans le temps de la garde à vue » et à « vérifier », a précisé la source.
Les policiers disposaient également de témoignages directs, qui ont été « utiles à l’enquête », a dit la source policière.

L’enquête avance et confirme les provocations de part et d’autre dans l’immeuble où s’est déroulée la vente privée.
Selon nos informations, le groupe de Méric et celui des skins se seraient en effet croisés.

Après un échange d’insultes et de menaces, trois skins accompagnés d’une fille seraient allés alerter un agent de sécurité, lui confiant que des jeunes se présentant comme « antifa » (antifascistes, NDLR) les attendaient pour régler leur compte.
(Que les trois skins soient allés voir un agent de sécurité pour éviter l’affrontement, nos télés n’en parlent pas ! Mais voyons les éléments antifacistes ne peuvent pas être susceptibles d’être querelleurs et violents, Monsieur Valls !Pelosse)

L’agent de sécurité serait alors sorti pour parlementer.
Puis il serait remonté dans le magasin avant de dire aux jeunes au crâne rasé que la voie était libre.

Les enquêteurs ont ensuite interpellé trois nouvelles personnes jeudi après-midi, portant à sept les gardes à vue dans l’enquête sur le coup porté lors d’une bagarre mercredi qui a causé la mort du militant d’extrême gauche Clément Méric.
Les gardés à vue appartiennent à la mouvance de la droite la plus extrême, plusieurs étant proches du groupuscule des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR) et du mouvement affilié de la Troisième Voie, a affirmé une source policière à l’Agence France-Presse.

Dans la matinée, le leader des JNR, Serge Ayoub, alias « Batskin », avait réfuté toute implication de son groupe.

Source : « lepoint.fr » du 06/06/2013

Cela ne sentirait-il pas encore le complot ?

La Poste Est Anti-Blancs

À   la   Poste,   on   m’a   traitée   de   « grosse   pute   blanche »  !

J’avais pour habitude depuis dix ans de déposer de l’argent sur le compte de ma fille à la Poste du Bourget.
La transformation d’un receveur normal en une receveuse incompétente nous valut à toutes les deux un véritable« traitement de faveur », lavant plus blanc que blanc.

Ma fille s’est empressée d’écrire au service financier :

« Depuis 10 ans, ma mère dépose très régulièrement de l’argent en espèces sur mon compte.
Il y a 15 jours, cela lui a été refusé.
Puis la semaine passée, rien.
De nouveau, cette semaine, une autre solution : le mandat-poste.
Que dois-je comprendre ?
Quelles conclusions en tirer en tant que cliente fidèle depuis près de 10 ans ?

Si cela s’arrêtait aux dysfonctionnements de votre établissement, je serais simplement déçue, mais à cela, il faut ajouter le dévouement certain d’un de vos employés à offrir le pire visage qu’une entreprise puisse montrer.

En l’espèce, votre employé s’est montré mesquin, dédaigneux et même insultant lorsqu’il pensait que je ne pouvais l’entendre : il a […] insinué que j’étais profondément demeurée parce que je ne répondais pas à ses plaisanteries graveleuses et, je cite, m’a traitée de « grosse pute blanche » lorsque j’ai eu quitté son comptoir. […] »

Ma fille a, depuis, soldé son compte à la Poste.

Moi, j’ai toujours le mien.
Mais désormais, on me chante une autre rengaine :
« Pour déposer de l’argent, ah mais vous devez prendre rendez-vous, madame la raciste qui dit pas bonjour aux noirs. Ce n’est pas possible aujourd’hui… »
Ou encore :
« Nous ne pouvons prendre vos fonds puisque nous ignorons leur provenance. »
Ben voyons !

Dans toutes les Postes, une affichette vous indique les peines encourues pour insultes envers un employé…
Mais à l’inverse, quel recours pour le client outragé ?
Résister dans de telles conditions, c’est de la haute voltige sans filet.
Dénoncer, c’est donner à ceux qui vous lisent des pinces pour vous libérer de vos chaînes.

Pleurer, c’est se souvenir du temps jadis, sur les berges de la Charente où la main d’une petite fille se glissait pour l’une dans celle de son père tandis que l’autre s’agrippait à celle de son grand-père, afin qu’ils la fassent sauter, haut, haut, encore plus haut, pour attraper le bonheur et que vive La France !

Marie-Neige Sardin

Source : « bdvoltaire.fr » du 05/06/2013

Notre Belle Information !

pensee_unique3

Paris, lundi 3 juin 2013, la liberté de la presse est morte… tuée par les journalistes !

Décidément, en matière d’inversion des valeurs, on ne s’ennuie pas en France !
Hier, lors de la conférence de presse, menée par Robert Ménard, « Pierre Cassen », « Christine Tasin », et « Maître Karim Ouchikh », avocat de « Riposte Laïque », les camarades et amis qui assistaient à la conférence ont pu constater – situation incroyable, totalement surréaliste – que sur 150 journalistes invités… 0, oui vous avez bien lu, 0 étaient présents !!! Les journaleux, qui savent se répandre en tirades larmoyantes sur la liberté d’expression bafouée un peu partout dans le monde, n’ont même pas été capable de répondre à l’appel pourtant charismatique d’un « Robert Ménard », journaliste éminent, et ancien cadre de « Reporters Sans Frontières ».
A croire que Robert Ménard lui-même n’existe plus depuis qu’il cultive des amitiés patriotiques.

Bref, les journaleux du Système ont assassiné hier la valeur qu’ils sont censés défendre : la liberté de la presse.
Qu’une revue en ligne telle que « Riposte Laïque » soit aujourd’hui criminalisée pour la pertinence de ses analyses, dans un contexte de pressions judiciaires sans précédent, voilà qui n’intéresse en aucun cas la clique des journaleux officiels, ravis de constater les persécutions dont nous sommes victimes.
Leur absence, leur silence, leurs articles qui se résument à des insultes (extrêêême drouâââte, fachos, racistes, etc.), toute cette ambiance fétide et délétère révèle parfaitement ce que l’ensemble de cette clique pense de nous : nous pouvons crever sous les condamnations, nous n’aurons même pas l’honneur de la publicité.
La justice nous tuera, et les journalistes effaceront jusqu’au souvenir même de ce meurtre.

Les journalistes ont déjà senti le vent tourner en faveur du Bien et du Vrai, de ces valeurs qu’ils haïssent au plus haut point.
« Si nous accordons la moindre tribune à ces fachos de « Riposte Laïque », pensent-ils désormais, nous en ferons des martyrs, nous attirerons à eux la sympathie d’une partie du peuple de France si bien désinformé d’ordinaire, donc : silence radio, et pas une tête ne doit dépasser ! »
Le patriotisme n’aura même pas eu droit à l’existence, on ne parlera même plus du patriotisme… en mal, ce qui serait encore évoquer nos positions.
Non, non, braves gens, circulez !
Du patriotisme, il ne sera plus DU TOUT question.
Le journalisme, ce n’est plus informer, mais bel et bien détruire l’information.

INVERSION DES VALEURS

Ceux-là même qui devaient se battre pour la liberté de parole viennent de cautionner, par leur absence aux relents putrides, l’assassinat fulgurant de cette même liberté.
En mai 1968, on écrivait :
« Presse, ne pas avaler ».
Aujourd’ hui, je reprends volontiers le slogan de Monsieur « Alain Soral » :
« Un journaliste, ou bien il est au chômage, ou bien c’est une pute. »

Jacques Philarcheïn

Source « ripostelaïque.com » du n° 306

Aléas De La Toile

Aléas De La Toile dans SECURITE web-e1373995146759

Sept mises en examen après le mariage « par téléphone » d’une ado fugueuse convertie à l’islam

Elle ne fréquentait plus son collège depuis trois ou quatre mois, a indiqué le procureur de Mulhouse, Hervé Robin.
Sept personnes ont été mises en examen à Mulhouse dans l’affaire concernant d’une adolescente de 15 ans, convertie à l’islam, qui s’est enfuie de chez son père pour rejoindre un homme de 28 ans qu’elle affirme avoir « épousé par téléphone », a-t-on appris de source judiciaire mercredi 15 mai.
Née d’une mère française et d’un père britannique, la jeune fille avait adopté les règles du salafisme, mouvance rigoriste de l’islam, et portait un voile intégral.
Quatre de ces suspects ont été placés en détention provisoire, a précisé le parquet de Mulhouse.
Parmi eux, le pseudo époux – un converti qui se serait déjà marié une première fois lors d’un voyage au Yémen –, ainsi qu’un homme originaire de Moulins (Auvergne), qui aurait servi d’entremetteur pour mettre en rapport, grâce à Internet, des musulmans désireux de se marier avec des jeunes filles converties à l’islam.

CONVERTIE À L’ISLAM PAR TÉLÉPHONE ET SUR INTERNET

L’enquête a démarré le 6 mai lorsqu’un père de famille est venu signaler à la police de Mulhouse la fugue de sa fille de 15 ans.
En compagnie de trois de ses amies de 17, 18 et 19 ans – également interpellées lors de cette procédure – l’adolescente s’était convertie à l’islam en cachette de ses parents chrétiens, « par téléphone et en passant par des réseaux sociaux sur Internet », selon ses propos rapportés par les enquêteurs.
Elle portait parfois la burqa et affichait des positions salafistes, ont expliqué ces derniers.
L’adolescente de 15 ans aurait eu une violente dispute à propos des hommes alors qu’elle était chez sa mère le week-end des 4 et 5 mai, rapporte le quotidien régional L’Alsace.
Elle aurait revêtu sa burqa alors que des invités masculins se trouvaient chez sa mère.
« Son père est venu la chercher avant de l’enfermer dans sa chambre.
Mais l’adolescente a réussi à ouvrir les volets et à s’échapper pour aller rejoindre son deuxième mari », avant que le père ne signale la fugue à la police.

RÉPUDIÉE PAR UN PREMIER « ÉPOUX »

Retrouvée à Valence à plusieurs centaines de kilomètres de chez son père, où elle était venue rejoindre son « mari », l’adolescente a depuis regagné Mulhouse.
Elle a précisé qu’il s’agissait là en fait de son deuxième « mariage », car elle avait déjà été répudiée par un premier « époux ».
Parmi les interpellés se trouve un homme d’une vingtaine d’années, qui évoluait dans l’entourage de la jeune fugueuse.
Lui aussi converti à l’islam, il se présentait comme un « désenvoûteur » en lutte contre les « djinns », les esprits, d’après les enquêteurs. « Il lui a dit que, comme elle était restée dans son ‘milieu naturel’, il fallait qu’elle soit désenvoûtée par les djinns », a précisé le procureur de Mulhouse.
Selon le quotidien régional L’Alsace, les ministères de l’intérieur et de la justice, informés de cette affaire, auraient « demandé aux enquêteurs d’agir vite », mais « avec beaucoup de prudence ».

Source : « lemonde.fr/société » du 15/05/2013

Pourquoi le Ministère de l’Intérieur a-t-il demandé la plus grande discrétion sur l’affaire si ce n’est que ce fait-divers met à jour les trafics en tous genres que permet l’islam ?

Source : « resistancerepublicaine.eu » du 06/06/2013

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43