SECURITE

Les Médias Oublient !

TOUTES les chaînes Françaises ont un son de cloches différent !

Il s’agit de trois hommes et d’une femme âgés de 20 à 30 ans, Esteban M., Cédric C., Stéphane C. et Katia V.
Selon les informations du « Point.fr », la police judiciaire (PJ) et la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) ont arrêté jeudi à la mi-journée à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, quatre suspects dans l’affaire de l’agression du militant d’extrême gauche Clément Méric.
Le principal suspect a été interpellé à partir d’écoutes téléphoniques et sur la base des descriptions des témoins oculaires entendus depuis jeudi matin à la 1re DPJ.

Pour les policiers, il ne fait aucun doute qu’il est l’auteur des coups, mais l’intention de tuer n’est pas démontrée.
(Pourtant, on se gargarise avec l’assassinat de Clément Méric.Pelosse)
Pour le moment, l’usage d’un poing américain n’est pas confirmé par les policiers.

Provocations de part et d’autre

Selon une source policière, les enquêteurs « ont rapidement disposé » de signalements précis et de photos des agresseurs présumés, qui « graviteraient, pour certains », autour du « noyau dur » des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), ce qui « reste à affiner dans le temps de la garde à vue » et à « vérifier », a précisé la source.
Les policiers disposaient également de témoignages directs, qui ont été « utiles à l’enquête », a dit la source policière.

L’enquête avance et confirme les provocations de part et d’autre dans l’immeuble où s’est déroulée la vente privée.
Selon nos informations, le groupe de Méric et celui des skins se seraient en effet croisés.

Après un échange d’insultes et de menaces, trois skins accompagnés d’une fille seraient allés alerter un agent de sécurité, lui confiant que des jeunes se présentant comme « antifa » (antifascistes, NDLR) les attendaient pour régler leur compte.
(Que les trois skins soient allés voir un agent de sécurité pour éviter l’affrontement, nos télés n’en parlent pas ! Mais voyons les éléments antifacistes ne peuvent pas être susceptibles d’être querelleurs et violents, Monsieur Valls !Pelosse)

L’agent de sécurité serait alors sorti pour parlementer.
Puis il serait remonté dans le magasin avant de dire aux jeunes au crâne rasé que la voie était libre.

Les enquêteurs ont ensuite interpellé trois nouvelles personnes jeudi après-midi, portant à sept les gardes à vue dans l’enquête sur le coup porté lors d’une bagarre mercredi qui a causé la mort du militant d’extrême gauche Clément Méric.
Les gardés à vue appartiennent à la mouvance de la droite la plus extrême, plusieurs étant proches du groupuscule des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR) et du mouvement affilié de la Troisième Voie, a affirmé une source policière à l’Agence France-Presse.

Dans la matinée, le leader des JNR, Serge Ayoub, alias « Batskin », avait réfuté toute implication de son groupe.

Source : « lepoint.fr » du 06/06/2013

Cela ne sentirait-il pas encore le complot ?

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43