Archive | 21/06/2013

Un Couac Au Pôle !

Un Couac Au Pôle ! dans TROQUET 922px-logo_pole_emploi-300x249

Discrimination à l’embauche en faveur de l’islam !

Vous êtes de confession musulmane ? vous voulez travailler ? A Gramat dans le Lot, on pense à vous.

C’est une annonce surprenante trouvée hier sur le site de Pôle emploi par un de nos correspondants :                     « Vous ferez l’abattage halal de palmipèdes gras. Vous êtes de confession musulmane. »

Cette offre d’emploi, a été émise sur le site de recrutement en ligne à la demande de l’entreprise « La Quercynoise Foies Gras » à Gramat.                                                                                                                                                                                                                                   Contactée par « Novopress », cette société nous a confirmé oralement que cette annonce était bien réservée exclusivement à des candidats de confession musulmane.                                                                                                                                                                                         »La Quercynoise » se rendant de fait coupable de discrimination à l’embauche , l’abattage halal ne pouvant être pratiqué que par des musulmans si l’on veut obtenir la certification halal.

Or, l’article L1132-1 du Code de travail stipule : « Aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement… ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire … en raison de ses convictions religieuses ».

C’est d’’autant plus surprenant que sur le site Internet de l’entreprise, il n’est mentionné nulle part qu’une partie de l’abattage soit réalisée selon les règle du halal.                                                                                                                                                                                         Au contraire, « la Quercynoise » s’engage et garantie le respect des méthodes « d’antan » pour ses préparations culinaires.

Mais alors, l’entreprise « La Quercynoise » produit-elle et diffuse-t-elle des produits halal sans en informer la clientèle sous couvert de faire découvrir « toute la richesse et la diversité des plaisirs de la table du Sud-Ouest » ?                                                 Cette société trompe-t-elle ses clients en leur faisant indûment payer une prestation qu’ils n’ont pas sollicitée.                                  La certification halal coûtant entre 10 et 15 centimes d’euro au kilo, ce n’est sûrement pas le producteur qui supporte ces frais supplémentaires…

Mise à jour 21/06/2013 – 16h35 – Aujourd’hui sur « Twitter », « Pôle Emploi » a répondu à « Fabrice Robert », président du Bloc Identitaire.                                                                                                                                                                                                                       L’organisme regrette l’incident et a supprimé l’annonce.

http://fr.novopress.info  du 21/06/2013

 

Madame Claudine Caparros doit être dans ses petites babouches !

Il faudrait que de nombreux Français se nomment Fabrice Robert  !

Une Vraie Beurfranque !

Elle préfère brandir le drapeau d’Algérie !

 

Une Vraie Beurfranque ! dans TROQUET amel-bent1-196x300

 Amel Bent En lire plus …

Au Pays Du Rêve !

Au Pays Du Rêve  ! dans INSOLITE campus-300x199

Depuis un mois, une université est le théâtre d’actes racistes, antisémites et homophobes.

Un individu vêtu à la manière des membres du Ku Klux Klan aurait même été aperçu, réveillant les inquiétudes.

On croyait ce temps révolu aux États-Unis .

Lundi, un établissement universitaire de l’Ohio , « The Oberlin College », a suspendu l’ensemble de ses cours suite à la multiplication récente d’actes racistes, homophobes et antisémites.                                                                                                                   Cette décision a été motivée par un incident survenu dimanche soir, au cours duquel un étudiant aurait aperçu un individu vêtu d’un accoutrement similaire à celui du « Ku Klux Klan », rapporte le « New York Times«  .                                                                                Face à ce qu’elle considère comme l’acte de trop, la direction de l’établissement a décidé de suspendre l’ensemble des cours.

«Seulement les Blancs (« White people only ») !»

Le 9 février dernier, les étudiants de l’école d’arts américaine avaient découvert une série de croix gammées sur leurs fenêtres.

Cet acte, d’abord envisagé comme isolé, se répète les jours suivants.                                                                                                                     Les semaines passent et font place à d’autres insultes haineuses, que rappelle consciencieusement le journal de l’école, « The Oberlin Review«  .                                                                                                                                                                                                                  Certaines affiches placardées sur les murs du campus pour célébrer le mois de l’histoire noire américaine sont détournées en «histoire nègre».                                                                                                                                                                                                                    D’autres tracts homophobes qualifient les homosexuels de «tapettes», relève la gazette de l’école.                                                      Puis s’ajoute la découverte de l’inscription «Seulement les blancs !» sur les parois d’une des fontaines du campus universitaire. Les faits ne s’arrêtent pas là.                                                                                                                                                                                          Dimanche soir, après minuit, un étudiant témoigne avoir aperçu une personne vêtue d’une robe blanche et d’une capuche.         La comparaison avec les vêtements de l’ancienne organisation raciste, le « Ku Klux Klan », est inévitable.                                                La personne en question aurait été vue à proximité du centre «Afrikan Heritage», une maison étudiante qui prône le multiculturalisme sur le campus.                                                                                                                                                                                               Le reportage de CNN : Dès lors, la direction de l’école choisit de fermer ses portes pendant une journée.                                           «Cet événement, en plus de la série d’autres incidents liés à la haine sur le campus, a précipité notre décision de suspendre les cours formels et les activités», proclame l’établissement dans un communiqué.                                                                                                 En lieu et place des cours, la direction a mis en place une «journée de la solidarité» pour encourager les étudiants à se réunir et discuter des événements controversés.

Une école traditionnellement progressiste

Beaucoup d’étudiants se sont montrés particulièrement choqués.                                                                                                                          «J’ai été abasourdie de voir que ce genre de choses a pu se dérouler ici», s’est indignée « Sarah Kahl », une jeune membre de l’école interrogée par le « New York Times » .                                                                                                                                                                           Et pour cause, l’école (située à 20 kilomètres de Cleveland dans le « Midwest »), est depuis longtemps célébrée pour sa politique moderne et progressiste.                                                                                                                                                                                                     Fondée en 1883, elle a été l’une des premières écoles américaines à établir la mixité entre hommes et femmes.                         Durant la guerre de Sécession, l’université s’est rangée aux côtés des abolitionnistes et a été l’un des plus importants lieux d’arrêt du célèbre chemin de fer clandestin (« Underground Railroad ») construit par les esclaves noirs.                                                  Au XXème siècle, c’est en faveur de la défense du mouvement afro-américain des droits civiques qu’elle se positionne.               Ses locaux ont accueilli de grandes figures de la paix, telles que « Martin Luther King » ou l’archevêque sud-africain « Desmond Tutu ».                                                                                                                                                                                                                                                   Plus récemment, l’école spécialisée dans les arts libéraux a été nommé l’une des universités les plus «gay friendly» des États-Unis, énonce fièrement son site internet .                                                                                                                                                                 Sollicitée par la direction de l’école, la police a désormais ouvert une enquête pour retrouver les auteurs des délits.               «Nous pensons que ces actions sont l’œuvre d’un petit nombre de personnes lâches», indique son président « Marvin Krislov ». Interrogé par le « Guardia  »,le lieutenant « Mike McCloskey » de la police d’Oberlin confie que deux étudiants sont sans doute derrière ces actes de vandalisme.                                                                                                                                                                                        Reste à savoir s’ils ont été sincèrement motivés par une haine raciale, ou, comme la police s’interroge, s’ils ne sont pas guidés par l’envie de tester les limites de la liberté d’expression.

Asma Maad

http://etudiant.lefigaro.fr  du 15/03/13

 

Des Elus Héroïques !

Des Elus Héroïques ! dans Famille gays-300x131

À Mésanger (44) un maire UMP et ses huit adjoints font valoir un «cas de conscience».

Après le maire d’Arcangues, près de Biarritz, voici un autre irréductible :

Jean-Yves Clouet, maire UMP de Mésanger, à 30 kilomètres de Nantes, refuse, tout comme ses huit adjoints, de marier deux hommes.

«J’ai reçu ce couple, raconte-t-il. Ils sont excessivement gentils. Je suis embêté… En plus, ils veulent adopter.»

Le mariage étant souhaité pour la fin juillet, le maire prend le temps de consulter collègues et avocats.

«Dans cette région rurale à fort ancrage chrétien, nous sommes plusieurs avec ce cas de conscience, explique-t-il.

Je viens de poser la question à l’Association des maires de France : il n’est pas possible de déléguer la célébration du mariage à un conseiller municipal.»

N’y a-t-il pas «un peu de provocation ? » se demande aussi M. Clouet, alors que les deux quadragénaires, dont l’un est américain, l’autre de la région parisienne, «viennent de s’installer dans la commune».

En tout cas, il a déjà reçu de nombreux soutiens, «même de gens de gauche».

Stéphane Kovacs

http://www.lefigaro.fr du 10/06/2013

Dernière Minute :

Le maire UMP de Mésanger (Loire-Atlantique), Jean-Yves Clouet, qui avait indiqué mercredi au Figaro son refus de célébrer des mariages homosexuels a finalement déclaré qu’il se plierait à la loi du fait des menaces de sanctions, dans un entretien diffusé vendredi par Fidélité, radio chrétienne de Loire-Atlantique.

http://www.leparisien.fr du 21/06/2013

 

Jean-Michel Colo, le maire d’Arcangues, ne craint pas la prison,  le couple promet d’aller « jusqu’au tribunal ».

Voilà le premier irréductible.

Les amendes, la prison, la révocation, rien ne lui fait peur.

«J’irai jusqu’à la potence ! clame Jean-Michel Colo.

Je ne donne pas de leçons, je n’incite pas d’autres maires à suivre mon exemple, mais je n’appliquerai pas une loi illégitime.»

Arc-bouté sur ses convictions, le maire divers droite d’Arcangues, dans les Pyrénées-Atlantiques, vient d’informer le préfet qu’aucun mariage homosexuel ne serait célébré dans sa petite commune de 3000 habitants, l’ensemble des élus municipaux s’y opposant.

Mais Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel, deux quinquagénaires qui s’aiment depuis seize ans, sont «têtus» eux aussi… «Nous sommes propriétaires depuis dix ans d’une maison à Arcangues, raconte Guy.

Nous voulons nous marier car nous nous aimons.

Mais aussi pour la pension de réversion et la transmission de nos biens en cas de décès.»

Pour la date de la cérémonie, ils visaient «le 15 août, jour de leur coup de foudre», mais, prévient Guy, «on va pas en plus se mettre l’Église à dos»…

Jean-Michel Colo, 60 ans dont plus de 30 passés à la mairie, a reçu «ces gens sympathiques, bien élevés et corrects».

Ce catholique pratiquant leur a expliqué qu’il n’était «pas homophobe», mais qu’il se sentait «mal à l’aise» :

«Mes sept adjoints et moi, on est tous d’accord, souligne-t-il, pour dire qu’on ne participera pas à cette mascarade.»

«1500 messages de soutien»

Comme l’a rappelé dimanche la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, Jean-Michel Colo s’expose à de lourdes sanctions : il risque jusqu’à cinq ans de prison et 75000 euros d’amende.

Il peut également être suspendu en Conseil des ministres, ou révoqué.

Mais l’édile n’est pas inquiet : «Vont-ils aller jusqu’à faire de moi une victime ?», s’interroge-t-il, arguant de «plus de 1500 messages de soutien».

À commencer par celui des Maires pour l’enfance, un collectif qui a rassemblé plus de 20.100 signatures d’élus contre le mariage gay.

«Nous sommes prêts à prendre en charge un avocat pour l’aider, indique Franck Meyer, son porte-parole.

Nous respectons bien évidemment les maires qui célébreront des mariages entre personnes de même sexe mais ce respect doit être mutuel : les élus qui refusent le“changement de civilisation”proposé par la loi doivent aussi être respectés et leur liberté de conscience garantie.»

Au cours des débats sur la loi Taubira au Parlement, l’Association des maires de France avait obtenu une avancée majeure : désormais, le mariage pourra être célébré dans la commune du domicile de l’un des futurs époux (homosexuels comme hétérosexuels), ou dans celle de l’un de leurs parents.

«Sauf que je suis né en Algérie, que mes parents sont morts et que mon compagnon est d’une ville encore plus à droite…», élude Guy.

Arcangues est donc, pour le couple, la seule possibilité.

Et même si la bataille juridique n’est pas du goût de ces deux hommes qui ont voté pour M. Colo, ils promettent d’aller «jusqu’au tribunal».

«Avant, Arcangues, c’était la ville de Luis Mariano, soupire Guy.

Maintenant, c’est devenu celle des deux “tapioles” qui veulent se marier…

Nous, on ne prône pas la “gay-attitude», on se serait bien passé des interventions des LGBT.

On réclame juste le droit à l’indifférence…»

Le collectif des Maires pour l’enfance prévoit que «cette situation va bientôt se décliner au pluriel» et travaille à «un vade mecum» qui sera envoyé prochainement aux maires.

«Nous préconisons avant tout un débat à huis clos au sein du conseil municipal, indique Franck Meyer.

Et quand aucun élu n’est favorable au mariage, là encore, il faut dialoguer.

Il me semble important que le préfet puisse se substituer au maire.»

Mais que faire quand le gouvernement, qui «n’a même pas voulu tenir des états généraux sur le mariage, la famille et la filiation», est «réfractaire au dialogue» ?, lance cet élu de Seine-Maritime.

«Va-t-on aller jusqu’à envoyer ce maire en prison ?  La démocratie n’en sortirait pas grandie.»

Stéphane Kovacs

http://www.lefigaro.fr  du 19/06/2013

Nicolas, Pas Méric !

Nicolas, Pas Méric ! dans SECURITE prisonnier-politique1-300x300

Le premier prisonnier de la Manif pour tous

Nicolas, 23 ans, a été condamné mercredi en comparution immédiate à deux mois de prison ferme pour «rébellion».

A-t-on voulu créer un exemple ?  Pour la Manif pour tous, c’est évident !

Un opposant au mariage homosexuel de 23 ans a été condamné mercredi à deux mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, par le tribunal correctionnel de Paris.

Il s’agit de la première condamnation assortie d’un mandat de dépôt prononcée à l’encontre d’un sympathisant de la Manif pour tous.

«C’est incompréhensible au regard des droits de l’homme !» a lancé mercredi soir Ludovine de la Rochère, présidente du collectif, tandis que quelque 150 personnes ayant subi des «arrestations abusives» étaient justement reçues à l’Assemblée nationale et conseillées par une vingtaine d’avocats bénévoles.

Originaire d’Angers, Nicolas, qui suit un double cursus - sciences politiques et histoire à la Catho, en plus d’être en troisième année d’école d’ingénieur – faisait partie des cinq membres fondateurs des Veilleurs, ce mouvement pacifique de jeunes qui se retrouvent régulièrement le soir pour lire des textes et des poèmes.

Dimanche dernier, tandis que François Hollande participait à l’émission Capital sur M6, le jeune homme a manifesté, avec quelque 1500 opposants au mariage homosexuel, devant les locaux de la chaîne de télévision M6, à Neuilly-sur-Seine.

Arrêté sur les Champs-Élysées

Il a ensuite décidé d’aller sur les Champs-Élysées avec des amis.

«Ils se sont fait courser par cinq ou six flics avec une violence extraordinaire, qui criaient “Interpellation !” comme si les jeunes étaient en train de braquer une banque !» raconte Albert, qui a filmé la scène avec son téléphone depuis le trottoir d’en face.

Vêtu d’un sweat-shirt gris frappé du logo de la Manif pour tous, Nicolas, un «grand jeune homme assez baraqué», selon l’une de ses camarades, a été interpellé après 22 heures, alors qu’il se réfugiait dans un restaurant.

Le patron de la pizzeria Pino n’était pas sur place dimanche soir, mais il indique avoir porté plainte contre l’étudiant, car, «à cause de son arrestation, il y a eu des dégâts, et le restaurant a dû fermer un quart d’heure».

Nicolas a refusé de se livrer à un prélèvement de ses empreintes ou à un prélèvement ADN.

Lors d’une audience en comparution immédiate, il a donc été condamné pour «rébellion et refus de prélèvement» à quatre mois de prison, dont deux ferme, avec mandat de dépôt et 1000 euros d’amende.

«C’est ubuesque ! s’indigne Me Henri de Beauregard, l’un des avocats bénévoles de la Manif pour tous.

Il a été jugé pour des infractions consécutives à une interpellation qui n’a pas de cause.»

Frappé par cette «tentative d’intimidation», le député UMP Jean-Frédéric Poisson renchérit: «Quand vous êtes interpellé sans raison, il n’est pas anormal que vous vous rebelliez !»

Nicolas vient d’être incarcéré à Fleury-Mérogis.

Stéphane Kovacs

http://www.lefigaro.fr du 20/06/2013

Qui Est Au Chômage ?

Qui Est Au Chômage ? dans TROQUET france-rebelle-300x168

Et  on  se  plaint  qu’ il  y  ait  du  chômage  !

Tout est lié, nous sommes dans un système mondialisé avec le groupe « Bilderberg » dont « Soros » fait partie et dont Sarko prônait les avantages du N.O.M avant son élection.
Comprenez les avantages du multiculturalisme. multiculturalisme que nos « croyants » n’adoptent pas mais certains en tirent profit :

Avantages de l’Europe:

-vol de 50M de vol de cuivre,  plus d’eau dans une tour.

-vol de centaines de m de cuivre sur autoroute bloquant les secours

-vol de centaines de m de cuivre sur les lignes sncf mettant en danger les passagers puisque les feux tombent en panne.

-des centaines de maisons cambriolées ce qui procure du travail  :

pour les serruriers réparateurs, pour les psy qui voient leut clientèle augmenter.

avantages pour les marchands d’armes car certaines victimes s’en munissent après coup.

pour les régions obligées de gonfler les effectifs policiers donc diminution du chômage.
pour les fabricants de  matériel pour les policiers et gendarmes à savoir :
armes, véhicules, batiments, travaux publics, matériels de bureau, matériel vestimentaire.

Agrandissement des écoles de gendarmerie et police.

Avantage de la disparition des frontières :

Les kaltchnikovs passent par la slovénie, l’Autriche, l’Allemagne et la France,  c’est du travail :
pour les entreprises de transports par car (vu à la TV) chauffeurs, mécanos, personnel administratif.
pour les éboueurs pour rammasser les douilles.
pour les pompes funèbres, les fabricants de cercueil et encore aux transports (corbillard, ambulanciers etc).

Donc on a besoin de plus de médecins légistes, plus de police scientifique et donc plus de batiments pour les héberger, plus de matériel hautement spécialisé, ce qui « BOUUUUSte » aussi la recherche.

On n’y pense pas toujours mais c’est aussi du travail pour nos députés qui devrons créer des commissions d’étude, donc c’est aussi du travail de secrétariat.
C’est aussi du travail pour fabriquer le matériel de secrétariat.

Vu qu’il vient de Chine et que les chinois sont nombreux on a de quoi voir venir.

Recommencez le même raisonnement avec le trafic de drogue, auquel il faut ajouter :
-Production de voitures de plus en plus rapides pour les « go fast », ensuite pour les gendarmes et douaniers.
-De nouveaux laboratoires d’analyses.
-Du travail pour les fabricants de cuillères, de seringues, de briquets ou d’allumettes.
-Du travail pour le personnel médical.
-la fabrication de vêtements de travail, d’uniformes et couvre-chefs de policiers, gendarmes, douaniers
-la fabrication de godillots supplémentaires.
J’oubliais les fournitures de bureaux en suppléments.

Et on se plaint qu’il y ait du chômage !

Laurent

http://www.resistancerepublicaine.eu du 20/06/2013

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43