Archive | 23/06/2013

Un Devoir Pour Tous !

 

Un Devoir Pour Tous ! dans INSOLITE droits2-218x300

 Les Droits de l’Homme et du Citoyen

Le système va-t-il craquer de l’intérieur ?

Dans « Le Point« du 21 juin, un magistrat écrit une tribune sous le pseudonyme de « Malesherbes » (l’homme qui défendit Louis XVI au procès qui le condamnera à mort).
Il parle de la France comme d’une “dictature” et rappelle l’article II de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui “élève au rang de droit naturel et imprescriptible la résistance à l’oppression”.

Et de poursuivre en disant:
“Oui, la résistance est un devoir.
Et elle s’appelle rébellion dans notre droit positif.
Mais ce n’est pas une infraction, c’est un devoir de l’homme libre.”

Bravo à ce magistrat.

Il y a toujours eu des amoureux de la France et de ses valeurs ancestrales.
1,5 million d’opposants à la singerie de mariage qu’on nous a imposée, ce n’est pas rien.
Cela dit, la loi est quand même passée et trois jours après son vote, un premier couple gay sortait “marié” de la mairie de Montpellier (29 mai 2013).
En terme militaire, on appelle ça une défaite.
Fort de cette victoire apparente, notre gouvernement semble ne plus rien avoir à craindre.

Mais voilà, il a oublié que sa force, il la doit aujourd’hui aux fonctionnaires qui acceptent encore d’obéir sans se poser de questions. La pénibilité de cette situation est renforcée par leur prise de conscience qu’ils agissent de plus en plus pour “le mal public”, qu’ils obéissent à des ordres que la morale la plus élémentaire désapprouve, qu’ils protègent un système non la République et n’agissent pas pour l’intérêt de leurs concitoyens…

Si l’on fait la sale besogne pour un système que l’on condamne secrètement, il faut parvenir à étouffer sa conscience quand on se retrouve seul avec ses mains sales le soir venu.
Le policier par exemple se rappelle ce pour quoi il a décidé d’entrer dans la police : arrêter les racailles et les violeurs, protéger les citoyens, etc.
Or le voilà qui remplit les paniers à salade par des arrestations abusives…
Se cacher derrière le devoir d’obéissance ne suffit plus.

Le gouvernement PS est bel et bien en passe de perdre une partie des membres de son allié historique, le corps des fonctionnaires.
Ces derniers comprennent qu’ils ne sont plus là que pour contenir la colère populaire, arrondir les angles et mâter “les rebelles”.
Mais Il arrive un point de rupture où la conscience de l’homme juste ne lui permet plus de suivre les ordres…

La tribune de « Malesherbes » est dans ce sens un cri de libération…

Franck Vinrech

http://fr.novopress.info  du 23/06/2013

Une Equité Pour Tous !

Une Equité Pour Tous ! dans DIVERS justice-e1372000448929

Lisez cette lettre courageuse qui dénonce notre système judiciaire gangrené !

Madame, Monsieur,

Des dizaines de milliers d’individus dangereux pour la société et condamnés à de la prison ferme pour violences graves ne purgent pas leur peine « faute de place » dans les prisons.

Des milliers de crimes et de délits graves ne sont même pas poursuivis.

Et pourtant, la justice a su trouver sans délai, hier, une place à la prison de Fleury-Mérogis pour incarcérer un jeune étudiant de 23 ans, fondateur du mouvement pacifique des « Veilleurs », protestant contre la loi « Taubira ».

Ce jeune homme est « coupable » d’avoir participé à un rassemblement de « la Manif pour Tous » et d’avoir refusé une prise d’empreinte d’ADN.

Il a été condamné en comparution immédiate à 4 mois de prison dont deux « ferme ».

Il faut pourtant savoir que, depuis la loi pénitentiaire de 2009, lorsqu’on est condamné à une peine de prison ferme inférieure à 2 ans, le principe est « l’aménagement de la peine », c’est à dire une alternative à la prison (bracelet électronique, travaux d’intérêt général et, plus souvent liberté sous contrôle judiciaire c’est-à-dire en pratique rien du tout).

Les condamnés à quelques mois de prison ferme sortent donc toujours libres de l’audience.

Par exemple, aux Tarterêts, en 2011, lors d’un guet-apens, un jeune avait essayé de tuer un policier à coups de marteau sur la tête.
Il avait déjà 10 condamnations à son casier.
Jugé en comparution immédiate, il a été condamné à 7 mois de prison ferme… mais est sorti libre de l’audience.

Et c’est bien la règle :

  • le 8 mai 2013 à Evreux : un individu qui a passé à tabac sa femme et sa fille reçoit 8 mois de prison dont 2 mois ferme mais repart libre en attente d’un aménagement de peine;
  • le 24 mai 2013 à Laon : un homme de 21 ans qui a déjà eu à faire à la Justice est condamné à 8 mois ferme pour car jacking : il sort libre du tribunal;
  • le 5 juin 2013 : un homme déjà condamné reçoit 6 mois ferme pour avoir incendié un bâtiment public : il n’est pas écroué;
  • le 11 juin 2013 : un homme coupable de mise en danger de la vie d’autrui et de violence à l’encontre des policiers à Trappes est condamné à 8 mois de prison avec sursis;
  • le 12 juin 2013 : pour l’attaque du RER D et de ses passagers, agressés, frappés, volés à Grigny : aucune peine de prison ferme n’est prononcée et relaxe pour la quasi-totalité des participants;
  • le 12 juin 2013 : agression sexuelle sur une fille de 11 ans dans les Ardennes : 18 mois avec sursis;
  • le 14 juin 2013, un homme qui a violé sa voisine pendant 2 mois a été condamné à 18 mois ferme, sans être incarcéré à l’issue de l’audience.

Nicolas, lui, est en ce moment incarcéré à Fleury-Mérogis, une prison qui accueille de véritables délinquants et criminels dont des dealers, des assassins ou des violeurs.

Que l’on soit en accord ou non avec le mouvement et les revendications de ce jeune homme importe peu.
Ce qui est très grave, en revanche, c’est qu’on ait une peine très lourde prononcée contre Nicolas, jeune étudiant au casier judiciaire vierge d’un côté et de l’autre, un laxisme absolu à l’encontre de tant de délinquants et criminels chaque jour.

Il est plus grave pour certains juges ou pour certains politiques de se rebeller, de refuser un prélèvement ADN ou de se faire interpeller que d’agresser sexuellement une vingtaine d’enfants âgés de dix ans1, car dans ce cas, on obtiendra une nouvelle fois une peine virtuelle de sursis.

Notre justice a-t-elle encore un sens ?
Notre pays a-t-il encore une justice égale pour tous ?
Pouvons-nous encore croire à l’impartialité de nos juges alors que le « mur des cons » du Syndicat de la Magistrature a montré que des magistrats pouvaient en toute impunité insulter des familles de victimes ?

L’heure est grave.

Nous ne devons pas laisser faire.
Nous devons exiger le retour du bon sens et de l’impartialité.
En apportant votre soutien à Nicolas vous enverrez un message clair :
Non au 2 poids, 2 mesures, non à une justice qui condamne certains individus avec la plus grande sévérité  et laisse filer les délinquants et les récidivistes notamment en supprimant les peines plancher ou la rétention de sûreté pour les meurtriers ou les violeurs dangereux.

Nous devons être des milliers, des dizaines et même des centaines de milliers à nous mobiliser.

Nous ne pouvons pas laisser faire ça.

Je compte sur vous pour signer la pétition de soutien à Nicolas exigeant la fin d’une justice à deux vitesses en cliquant ici.

Avec tous mes remerciements.

Laurence Havel
Secrétaire Nationale.

Un Printemps Pour Tous

Un Printemps Pour Tous  dans INSOLITE turquie-e1371990470667

L’ antithèse des printemps arabes en Turquie

Alors que la Turquie a connu pendant trois semaines de violents affrontements entre police et manifestants hostiles au régime Erdogan, notre grand spécialiste de l’Islam, j’ai nommé le sieur « Nicolas Gauthier », écrit dans un article intitulé « Turquie : le mai 68 des gamins gâtés du Bosphore » :
… on peut y voir une métastase des printemps arabes ; ose un parallèle pour le moins inattendu avec les évènements de mai 68 en France…
Turquie : le mai 68 des gamins gâtés du Bosphore – Boulevard Voltaire)

Sacré mois de mai qui décidemment obsède les journaleux, depuis 45 ans !
Pour preuve, ce  qu’écrivait « Josette Cléry », dans un article de « RL » du 18 avril 2012 : « En janvier 2009, « Samuel Etienne » (FR3), commentant les évènements de l’année 2008, à la télévision, déclarait : « Mars – Les 40 ans de mai 68, les télés ont fêté mai en mars, moi le premier, c’est ça la blague.
Les célébrations ont commencé avec deux mois d’avance, car les journalistes rêvaient secrètement d’un mouvement social en mai… 
»

Bel aveu de « J’men-foutisme » !

Selon « Nicolas Gauthier », la révolte turque ne serait que la conséquence d’un pays en pleine expansion, avec une croissance record, un tourisme qui bat son plein, en somme…un pays trop heureux !!!
Et un homme «  »Atatürk », qui a, de force, obligé des millions d’Ottomans à se déguiser en Européens.
Comme si, chez nous, l’Elysée nous enjoignait de nous grimer en Seldjoukides ou en Turkmènes ».

Donc pour lui, la révolution opérée par « Mustafa Kemal Atatürk » pour faire naître une nouvelle Turquie tournée vers la modernité, se résume à une obligation vestimentaire !
Analyse pour le moins simpliste, farfelue, indigne d’un journaliste, mais mérite-t-il cette qualification ?

Il n’est peut-être pas inutile de rappeler les réformes majeures entreprises entre 1923 (proclamation de la République, dont Atatürk devient le 1er Président) et 1938, année de sa mort :

-1924-25 : abolition du califat, dissolution des tribunaux musulmans ; des établissements religieux d’enseignement ; interdiction du port du voile et du fez.

-1926 : institution de nouveaux codes civil, commercial et pénal.

-1928 : substitution de l’alphabet latin à l’écriture en caractères arabes. Séparation de l’état et de la religion. Abolition de la polygamie et obligation du mariage civil.

-1931 : adoption du système métrique.

-1934 : les femmes obtiennent le droit de vote et d’éligibilité dans les élections nationales (obtenu en France en 1944),   L’instruction publique devient obligatoire et gratuite dans les écoles mixtes, plus un certain nombre de mesures d’ordre économique.

Si d’aucuns se prenaient à penser que je suis favorable à l’entrée de la Turquie dans l’Europe, qu’ils se rassurent !
Cela n’a strictement rien à voir.
Je ne perds pas de vue que la Turquie est un pays à 98 ou 99% musulman.
Musulman certes, mais pas arabe.
La différence est d’importance.
Il ne s’agit pas de la même ethnie.

J’ai eu la chance de découvrir la Turquie en 1971, soit avant l’arrivée du tourisme de masse et des super-hôtels qui ont vu le jour un peu partout, détruisant un peu de l’authenticité de ce magnifique pays et de la spontanéité de ses habitants.
Détail des plus intéressants,  me semble-t-il, pour en percevoir la réalité, cette découverte se fit dans des circonstances assez particulières.
En vacances en Roumanie depuis deux semaines, la Roumanie de « Ceausescu », pays malheureux et triste, alors sous régime soviétique, dans lequel les gens manquaient de tout, et où même les touristes, avec leurs devises ne trouvaient rien à acheter, parce qu’il n’y avait rien.
Nous mangions fort mal et ne pouvions même pas acheter de fruits, il n’y en avait pas !
L’arrivée par bateau, au petit matin, en plein centre de la ville fut un émerveillement, et nous découvrîmes une ville grouillante de vie, des gens souriants, visiblement heureux de vivre, partout des étals débordant de marchandises.
Contraste saisissant avec ce que nous venions de quitter.
Nous Français, en étions arrivés au point de nous émerveiller devant les étals de fruits et légumes, c’est dire !

J’y suis retournée à de nombreuses reprises, non seulement à Istanbul mais dans la Turquie profonde, conquise par la richesse du passé, la splendeur des sites naturels, les beautés architecturales, notamment les réalisations du génial architecte « Sinan » (né chrétien !), la gentillesse et l’hospitalité de ses habitants.
Musulmans…mais pas « confits » dans la religion !!
Si le thé et le café sont les boissons de l’hospitalité, généreusement offerts à tout moment de la journée, et en tous endroits, les Turcs sont aussi grands consommateurs de raki, l’équivalent de l’ouzo en Grèce, et de bière.

Après avoir porté au pouvoir l’islamiste Erdogan, les Turcs mesurent maintenant tout ce qu’ils sont en train de perdre !
Presse muselée, opposants incarcérés, vente d’alcool prohibée, directives natalistes, censure culturelle, islamisation de l’enseignement, et ne supportent plus les décisions prises sans concertation, comme l’arrachage des arbres de Gesi Parki, l’étincelle qui a mis le feu aux poudres.

C’est bien là l’antithèse des « printemps arabes » dont on nous a bassiné pendant des semaines et des mois, pour le résultat que l’on connaît : le retour à la charia !

Voilà pourquoi cela n’intéresse pas les « merdias » dans leur quasi-totalité, ni le régime Hollande, dont ils ne sont que des courroies de transmission, mais en aucun cas des journalistes dignes de ce nom !
Quatre morts, plus de 7800 blessés, plusieurs centaines d’arrestations, une répression d’une rare violence, allant jusqu’à utiliser des canons à eau, une eau additionnée  de produits chimiques brûlant la peau…
Ce ne sont ni des « pilleurs » comme l’a prétendu Erdogan, ni des enfants gâtés comme le prétendent d’autres qui ont bravé la brutalité de la police, mais des jeunes gens qui refusent le retour au Moyen Âge.
Leur révolte et leur courage auraient mérité mieux que ce « silence assourdissant ! ».

Pour terminer, extrait d’un article publié le 3 juin par la journaliste turque NUR DOLAY :

« Notre seule valeur morale n’est pas l’islam » disent les révoltés de toutes les places turques. »
Il y a, parmi nos valeurs morales, la République laïque, les fêtes nationales, « Atatürk » et les droits de la femme (les femmes turques sont parmi les premières au monde à avoir obtenu le droit de vote), nos modes de vie, nos libertés individuelles qui ne peuvent pas être troquées avec vos règles communautaires musulmanes.
Il y a aussi l’état de droit et la justice.
Vous ne pouvez plus continuer à nous confisquer, comme bon vous semble, nos espaces verts, troquer nos arbres avec vos centres commerciaux, détruire nos théâtres et nos cinémas, tous ces biens publics créés par nos impôts. »

« Atatürk » qui symbolise aux yeux des Turcs toutes ces valeurs jetées à la poubelle par « l’AKP » de « Tayyip Erdogan », doit maintenant sourire, dans son mausolée, de cette belle revanche.
SJ-efeler : Message: Fw: analyse de la rébellion turque

Oriana Garibaldi

http://ripostelaique.com   du n° 308

 

C’est bizarre, ce sont des rebelles contre le régime en place dans leur pays, ils sont musulmans, et les pays qui portent secours aux syriens ne réagissent pas !

Mais Pourquoi Donc  ?  Vous savez aussi bien que moi ! CE  N’EST  PAS  LA  BONNE  ETHNIE  !

Ahurissante Socialie !

Ahurissante Socialie ! dans Politique alain_mercier_logo-270x300

 Affolée,Najat Vallaud-Belkacem défend la culture de l’échec socialiste.

Le désarroi du PS, suite au premier tour de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, est flagrant.
Encore sonné par l’élimination de son candidat, le pouvoir redoute l’élection d’un nouveau député FN.
Et bien entendu, diabolisation et mensonges sont toujours au menu pour discréditer le parti de Marine Le Pen, au mépris total des aspirations du peuple, dont les inquiétudes légitimes sont le dernier souci des dirigeants.

C’est ainsi que Najat Vallaud-Belkacem déclare :
« Il faut qu’on explique pourquoi il faut faire barrage au Front National.
Il faut mieux décrypter ce qu’il y a derrière le discours qui se veut apaisé aujourd’hui du FN, mais qui n’en reste pas moins un discours de rejet de l’autre, un discours en matière économique qui nous mènerait droit dans le mur, un discours en matière de sécurité qui n’a aucun sens  ».
Entendre de telles énormités laisse pantois.
C’est la négation la plus totale d’une réalité quotidienne angoissante que subissent les citoyens.
En clair, la porte parole du gouvernement nie l’échec total de l’intégration qui menace la cohésion nationale, elle ignore la faillite économique du pays qui doit emprunter 320 millions par jour pour continuer de fonctionner et elle passe sous silence l’explosion de l’insécurité qui fait que deux Français sur trois ne se sentent en sécurité nulle part !

Ce qu’elle défend c’est la culture de l’échec.

Malgré leur bilan calamiteux, les partis au pouvoir depuis des décennies refusent d’admettre que les citoyens n’adhèrent plus du tout à leur discours mensonger du vote utile ou du front républicain.
Est-ce être anti-républicain et raciste que de vouloir préserver son identité, sa culture et ses racines ?
Est-ce être anti-républicain et irresponsable que de vouloir une autre politique que celle qui fabrique mille chômeurs de plus par jour ?
Est-ce être anti-républicain et insensé que de vouloir une justice qui protège les victimes avant les voyous ?
Droite et gauche ont fait des choix suicidaires, celui d’une société multi-culturelle qui divise la nation, celui de la mondialisation débridée qui affaiblit nos entreprises et celui du renoncement permanent face aux délinquants.

Cette politique ahurissante a eu pour effet de rétrograder notre pays comme jamais auparavant.
En 1980 la France avait le cinquième niveau de vie au monde derrière les Etats Unis, la Suisse, le Luxembourg et la Suède, mais loin devant le Japon et l’Allemagne.
Trente ans plus tard elle subit un déclassement sans précédent.
A qui la faute ?
Au FN qui n’a jamais gouverné ?
Au lieu d’égrener ses niaiseries, Najat Vallaud-Belkacem ferait mieux de se demander pourquoi Marine Le Pen obtient 40% d’opinions favorables au dernier sondage.
Ce n’est pas un hasard.

Jacques Guillemain

http://ripostelaique.com  du n° 308

La Rebellion Pour Tous !

La Rebellion Pour Tous !  dans Politique blason-de-syrie-300x287

Accord sur l’envoi « urgent » d’aide à la rébellion syrienne

Les principaux pays soutenant l’opposition syrienne ont annoncé ce samedi à Doha avoir décidé « une aide urgente en matériel et en équipements » à la rébellion afin de lui permettre de faire face aux « attaques brutales du régime ».

Dans un communiqué à l’issue de leur réunion, les 11 pays dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France indiquent que « toute aide militaire sera canalisée » par le Haut conseil militaire syrien relevant de l’Armée Syrienne Libre (ASL).

La France a livré des traitements anti gaz sarin à l’opposition syrienne, a annoncé ce samedi à Doha le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius.

Dans ses livraisons à l’opposition syrienne, la France a envoyé « des traitements qui peuvent protéger un millier de personnes », a déclaré le chef de la diplomatie française, lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion du groupe des Amis de la Syrie.
« Ça en dit long sur les ravages que fait courir Bachar al-Assad à sa population », a ajouté Laurent Fabius.

Les principaux pays appuyant l’opposition syrienne examinaient ce samedi à Doha l’octroi aux rebelles d’une aide militaire, cruciale pour arrêter la progression des forces du régime de Bachar Al-Assad, mais question sur laquelle ils semblaient divisés.

Paris, Washington et Londres accusent le régime syrien d’avoir eu recours à des armes chimiques, notamment du gaz sarin, un puissant gaz neurotoxique mortel, dans le conflit qui l’oppose depuis plus de deux ans à une rébellion, ce que Damas dément.

Le président de la commission d’enquête de l’ONU sur la Syrie a réaffirmé vendredi qu’il ne pouvait pas dire avec certitude qui avait utilisé des armes chimiques en Syrie.

http://www.charentelibre.fr/ du 22/06/2013

Notre Président laisse la France pour aller au Qatar conclure un accord sur l’aide à apporter à des rebelles au régime de leur pays !
On devrait se demander qui sont ses électeurs, ces rebelles ou le peuple Français !
Révoltons-nous, il ne manquera pas de pays qui s’empresseront de venir nous aider à prévenir « les ravages que fait courir ce président à la population de France » !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43