Archive | 27/06/2013

Les Preuves Pour Tous !

Les Preuves Pour Tous ! dans SECURITE action-antifasciste-paris-banlieue-extreme-gauche-300x300

Nouvelle preuve de la manipulation médiatico-politique !

Une vidéo de la « RATP » a été publiée hier auprès des organes des médias, témoignant de la réalité des faits quant à la bagarre du 5 juin, à l’issue de laquelle, Clément Méric, militant antifasciste, avait trouvé la mort.

Comment avait débuté la manipulation ?

Lorsque « Méric » est mort, les médias ont crié au meurtre fasciste.

Le milliardaire de gauche Pierre Bergé a même accusé « la Manif pour tous » d’avoir incité au meurtre tandis que la presse attaquait le Front national et les militants opposés à la loi « Taubira ».
Les manifestations violentes de l’extrême gauche ont été relayées et présentées comme une démonstration contre le fascisme, tous criaient « No pasaran ».
Quant à « Esteban », le jeune militant nationaliste, la haine s’est déversée sur lui, un monstre sanguinaire était né.

Que révèle donc cette vidéo ?

Contrairement à ce que les médias avaient présenté, la vidéo de la caméra de surveillance révèle que les militants radicaux de droite ont été provoqués et agressés par les nervis d’extrême gauche.
Au milieu de la bagarre, « Clément Méric » le « pacifiste au visage poupin » a attaqué « Esteban » dans le dos, celui‑ci s’est alors retourné, le frappant à la tête.
« Méric » tombe inconscient.
Il n’y a donc eu aucun lynchage de la part des militants nationalistes.

Par ailleurs les témoins, dont un vigile du magasin, attestent que c’est le groupe d’antifas qui a commencé l’altercation dans le magasin Fred Perry : “ »Clément Méric » voulait vraiment en découdre”. “Il semblait vraiment haïr ces gens”.
« Katia »la compagne d’ »Esteban » (« Esteban » n’était pas là au départ), faisait partie du groupe des 3 militants nationalistes pris à partie et l’a appelé au secours par portable.
Toujours d’après les témoins, pour éviter la bagarre les 3 militants nationalistes, sont sortis par une sortie différente de celle empruntée par les extrême-gauche, mais pour rejoindre le métro les ont malheureusement rencontrés.
Il faut saluer l’honnêteté et le courage de ces témoins qui maintiennent leurs déclarations malgré les marques d’agressivité violente bien connues qu’ils risquent ultérieurement de la part des « antifas ».

Il faut signaler que les photos d’ »Esteban » et de sa compagne « Katia » avaient été publiées sur un site d’extrême gauche, dont « Méric » était proche, les jours précédents la bagarre pour demander de les identifier !
« Méric » et ses amis avaient-ils reconnu « Katia » ce qui pourrait être un facteur aggravant ?

Pourquoi la vidéo a‑t‑elle alors été publiée si tardivement ?

Officiellement, cela a apaisé les tensions.
Mais en réalité cela a surtout permis aux médias de s’acharner sur une extrême droite bien mal définie et délimitée et à « Jean-Marc Ayrault » d’engager une procédure en vue de la dissolution du groupe des « Jeunesses nationalistes révolutionnaires » (« JNR »).
C’est aussi un moyen de couper l’herbe sous le pied à l’avocat d’ »Esteban » qui aurait ainsi prouvé l’absence de volonté de tuer, voire, la légitime défense.
Ce qui est sûr, c’est que cette vidéo était dans les mains de la police depuis le début et que la vérité était bien connue.

Mais rien n’est de trop pour manipuler les Français et asseoir la tyrannie des médias sur l’opinion.

http://fr.novopress.info  27/06/2013

La Laïcité Exclut L’ Islam

muslim-e1377889337143

L’islam n’est pas une religion comme les autres….

C’est « Dalil Boubakeur » en personne qui le dit.

 « Mais l’administration doit réaliser que l’islam n’est pas une religion comme une autre, à traiter sous l’angle de la loi de 1905.
Le ministre Valls n’a pas pris en compte la dimension sociétale de l’islam.
Il doit voir que la vie des musulmans de France se détériore. »

C’est clair.
La loi de 1905, notre loi, essentielle pour la laïcité et donc le vivre ensemble, n’est pas soluble ni compatible avec l’islam.
« Boubakeur » le reconnaît.
Il avait déjà demandé un moratoire concernant l’application de la loi de 1905 à l’islam.
C’était, à l’époque, sous prétexte de donner à l’islam la possibilité de rattraper les églises en nombre de mosquées, la demande de finances publiques pour la construction de mosquées.

On n’en est plus là et le vrai visage de « Boubakeur » (et donc la « takkia » de sa proposition de 2008 ) apparaît clairement.
Nul besoin de moratoire, ce que l’islam demande, c’est un traitement spécial, une prise en compte de la dimension totale de ce système…
Non seulement une prise en compte mais l’imposition de l’islam dans la vie française.

On comprend fort bien ce que « Boubakeur » a en tête quand on lit la fin de l’interview.
Ce qui le gêne c’est que malgré les faux-nez, la « takkia »… des gens comme lui, les Français voient clair et refusent l’islam.
Et « Boubakeur » de tenter de nous faire croire que le problème ce serait « Mérah » et autres terroristes qu’il faudrait se contenter de dénoncer (ce qu’ils ne font guère, d’ailleurs, il a raison).

Or, le problème c’est la visibilité de l’islam que les Français refusent : voile, kami, halal, prénoms, mosquées….

Mais pour « Boubakeur » tout cela dépendrait de la volonté des pouvoirs publics :
Il leur appartiendrait de « donner de la présence et de l’audience aux mouvements modérés de l’islam« .
Autrement dit plus de place dans les institutions, plus de reconnaissance des « spécificités » de l’islam…
Ou, pour faire court, il n’y a qu’à imposer comme inévitable et obligatoire l’islam en France.

Or, que les mosquées soient algériennes ou marocaines, qu’elles soient petites ou grandes, elles restent des mosquées, des lieux où l’on forme des soldats de l’islam, où l’on apprend à ne pas respecter les lois françaises.

Et ça, les Français ne le veulent pas, que cela déplaise ou pas à « Dalil Boubakeur ».

Parce que l’islam non seulement n’est pas une religion comme les autres, mais n’est pas une religion du tout.

C’est un système totalitaire haïssable.

Christine Tasin

http://www.resistancerepublicaine.eu  du 27/06/2013

Le Rire Pour Tous !

Le Rire Pour Tous ! dans TROQUET hollande-clown-300x133

Ces politiques nous feront toujours rire !

Comme tous les ans vient d’être décerné le fameux « Grand Prix de l’humour politique »qui récompense chaque année les meilleures« petites phrases » de la politique française.

Le lauréat 2013 est Gérard Longuet, pour cette remarque en phase avec l’actualité :

« Hollande est pour le mariage pour tous… sauf pour lui. »

Le « Prix spécial du jury » a été attribué à Jean-François Copé pour :

« À l’UMP, nous apprenons la démocratie. C’est assez nouveau. »

Le « Prix des internautes » a récompensé Jean-Luc Romero (militant du mariage pour tous, apparenté PS au conseil régional d’Ile-de-France) pour :

« Un gay qui vote à droite, c’est comme une dinde qui vote pour Noël »

Tandis que des « Prix de l’encouragement » ont été attribués à deux socialistes.
Marisol Touraine, ministre de la Santé, pour :
« Il y a quand même des médicaments qui soignent ! »
et Jean-Jacques Urvoas, président PS de la commission des Lois à l’Assemblée nationale pour :
« J’étais aux Baumettes. J’en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais. »

Quant au « Prix Nocchio », il est logiquement revenu à Jérôme Cahuzac pour son interrogation :

 « Pourquoi démissionner quand on est innocent ? »

Nouvelles technologies obligent, les meilleurs tweets ont également eu leurs lauréats, le Grand Prix revenant à Jean-Luc Mélenchon pour :
« Je suis plus nombreux que jamais ».
Tandis que le « Prix spécial du jury »revenait à Christophe Girard pour :
« Les bois sur verge : un projet durable. »

Comme vous pouvez le constater, les citations sont cocasses mais il y a fort à parier que, parmi les vainqueurs potentiels de l’an prochain, se trouvera « Patrick Balkany » qui a déclaré dans « L’Express » du 12 juin dernier :
« Si on n’investit que ceux qui n’ont pas été condamnés par la justice, on n’a plus de candidats dans les Hauts-de-Seine. »
Il va falloir se surpasser pour espérer ravir la « pole position » acquise par le député-maire de Levallois-Perret.
Bref, l’année 2013 s’annonce sous les meilleurs auspices.
Et c’est « Coluche » qui le disait :

« J’arrêterai de faire de la politique quand les hommes politiques arrêteront de nous faire rire… »

Philippe David

http://www.bvoltaire.fr  du 27/06/2013

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43