Archive | 30/06/2013

Un Emigré Français Parle.

Un Emigré Français Parle. dans Famille passeport

Dès que je le pourrai, je renoncerai à mon passeport français.

J’appartiens à une génération née dans les années soixante qui n’osa jamais se dire de droite, quoique mon milieu familial d´artisans l’eût toujours été.
Mon nom est si « gaulois » et mon apparence si « fromage blanc » qu’ils en sont désespérants dans le contexte ambiant, et mes aïeux de tous côtés sont des « souchiens » aussi loin que l’on puisse remonter.
Je n’ai aucun quartier de noblesse d’immigrant ou de sang étranger à faire valoir.
Libéral dans l’âme et européen convaincu, j’aurais pourtant voté pour Marine Le Pen en 2012 si je m’en étais donné la peine, par exaspération et l’envie de donner un grand coup de pied dans la fourmilière.

En 2003, fatigué de l’atmosphère de guerre civile larvée qui régnait dans mon pays, de l’insécurité qu’on y ressentait, de la repentance mémorielle qui se généralisait, de l’irréalisme abstrait qui s’y complaisait et de l’immobilisme politique qui s’en nourrissait, je faisais le choix de partir au Canada et en Allemagne.
Je ne remets plus les pieds en France même si je continue à y suivre les débats intellectuels.
Le pays où je suis né m’exaspère et m’ennuie, pour ne pas dire qu’il me révulse.
Je suis devenu germanophile.
Dès que je le pourrai, je renoncerai à mon passeport français.

Parti avec un visa de travail, je compris plus tard mon statut d’émigrant.
Cela n’était plus arrivé dans ma famille depuis 350 ans, quand des ancêtres huguenots trouvèrent refuge à l’étranger.
Il me fallut longtemps pour comprendre que je vivais aussi un exil idéologique à l’égard d’un pays qui renonçait à son art de vivre, son intelligence, ses bonnes manières, une nation qui perd toutes ses guerres depuis 150 ans sans se remettre en question, et se gargarise d’un reste de grandeur que des vainqueurs magnanimes, encore éblouis par sa gloire et sa culture, lui accordèrent en 1945.

Le peuple de gauche n’existe plus, ses rangs ont fondu pour aller grossir ceux du Front national, sauf à supposer qu’il reste quelque chose de populaire aux cohortes de professeurs barbus, de gras fonctionnaires et de bourgeois bohèmes repus.
Le peuple de droite, comme un beaujolais juste tiré, vient de montrer un visage inédit, jeune et frais, mais pour combien de temps ? Car là est son drame, et sa pesanteur héritée du monde paysan et artisan qui le composait :
son retrait stoïque, sa calme dignité, son refus de l’engagement, son quant-à-soi silencieux – sauf en de brefs sursauts, parfois violents, que les vertueux taxent de populisme, forcément infâme et dangereux.

Je suis de ceux qui voient dans le populisme un syndrome et un symptôme, et même un principe salvateur.
Loin d’être une maladie de la démocratie, le populisme est l’accès de fièvre régulateur dans un corps malade qui l’ignore, un thermomètre politique qu’il est imbécile de vouloir casser quand il signale que le peuple s’est mis en branle pour rappeler à ceux qui le dirigent des réalités qu’ils ne perçoivent plus.
Les populismes posent les vraies questions sans leur apporter de remèdes.
Depuis trente ans (Dreux, 1983), l’émergence puis la persistance d’un populisme virulent à droite témoigne de la gravité des maux qui affligent la France, et de leur approfondissement.
Gageons que le peuple de droite continuera à montrer la bonne direction à des partis de gouvernement qui s’obstinent à ne rien voir.

Stephan A. Brunel

http://www.bvoltaire.fr  du 30/06/2013

Il est certain que la nation qui s’appelle France en ce début du XXI ème siècle donne plutôt envie de partir très loin, dans la mesure où l’on a déjà accepté que le « grand remplacement » sera irréversible.

Et bien ce n’est pas mon cas ni celui de nombreux Vrais Français, et heureusement !

Bonne chance  chez les autres, leurs immigrés ont plutôt intérêt à respecter les us et coutumes, surtout le rythme de travail  du pays qui veut bien les accueillir…

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

 

« France » « Terre » « D’Asile »…. ? ? ? ?

« France Terre d’Asile » et la mairie de Lyon arrosent les roms, futurs électeurs, Avec Nos Sous…!

Afin de nous conformer aux lois en vigueur et pour rassurer « la Police Socialiste de la Pensée » :
Nous préciserons que cet article ne concerne aucunement les très très nombreux Roms, que vous devez probablement rencontrer chaque jour,  qui sont sur notre territoire, respectent nos lois et occupent des emplois en toute légalité dans des usines, des commerces et des bureaux.

Appartenant à la « France moisie » j’étais convaincu que les Roms , population de nomades qui ne vivent que de la mendicité, du vol et de rapines obscures, ne sont que le bras armée de réseaux mafieux basés en Roumanie, Bulgarie et Hongrie.
Ils s’installent illégalement sur des terrains privés, en périphérie des grandes agglomérations,  et les transforment immédiatement en bidonvilles qui n’auraient rien à envier à ceux de Bombay.
Ils déferlent chaque jour sur la capitale pour y détrousser des touristes et ont transformé le Louvre en zone de non droit.
Le dernier rapport de l’ »Office National de la Délinquance et des Réponses Pénales » (« ONDRP ») est d’ailleurs accablant pour eux, montrant qu’ils représentent presque un quart des multirécidivistes de l’échantillon choisi.
Les plus faibles d’entre eux mendient,  assis à même le sol dans des postures infra humaines dont eux seuls ont le secret et gratifient tous les passants d’un « s’il vous plaît, Dame Monsieur », digne de « l’Actors Studio »,  qui devrait faire l’objet d’un dépôt de brevet.
On pourrait penser également qu’étant nomades et analphabètes pour la plupart, ils n’avaient de toutes façon aucune chance de trouver un emploi dans notre société ultra compétitive où les Bac+5 se retrouvent à « Mc Donald »,  et ce d’autant plus qu’ils n’en cherchent pas.

Heureusement La Mairie de Lyon et l’association humanitaire « France Terre d’Asile » sont là pour nous sortir de notre ignorance.

Leur comportement criminel et antisocial est bien entendu entièrement imputable au « racisme » des Français et au manque d’hospitalité de notre peuple pour toutes ces populations qui viennent nous faire profiter de leur grande culture.
Comme le mentionne « France Terre d’Asile », il est impossible de s’intégrer sans logement ni condition de vie décente.
C’est maintenant chose faite, pour 400  Roms qui occupaient illégalement des terrains à Lyon, transformés en cloaques insalubres.
Il leur a été octroyés (comme c’est d’ailleurs leur droit le plus stricte) des logements ainsi que toutes les commodités qui l’accompagnent, à savoir électricité, gaz, etc.
Bien entendu agrémenté d’une petite tournée de CMU, de RSA et d’une carte de séjour pour tout le monde au passage.
Tout ceci pour la somme dérisoire de 9 Euros par jour et par personne, soit un budget annuel d’environ 1 Million d’Euros,  payé en partie par le Grand Lyon et l’association « France Terre d’Asile » (gavée de subventions bien entendu).

Mais attention, tout cela n’est pas gratuit, il y a des contreparties auxquelles les Roms ne pourront pas se dérober.

Les familles Roms ont pour cela signé un contra tripartite avec l’association et la mairie de Lyon par lequel ils s’engagent à participer aux animations qui leur seront proposées.
Quel sacrifice !
Ce dispositif se nomme « ANDATU », qui paraît-il signifie en romani (même pas en roumain, qui est au moins une langue latine) « Je te donne ».

Le nom même de ce dispositif est un crachat à la face des contribuables lyonnais.

Cependant on ne va pas plaindre des gens qui ont élu « Najat Vallaud-Belkhacem », participant ainsi à son ascension politique.

Rien que pour ça ils méritent bien une dizaine d’Andatu.

Le contrat à peine signé l’association « France Terre d’Asile » s’insurge déjà que toutes les familles présentes ne soient pas concernées par ce dispositif,  (j’invite d’ailleurs les 2000 personnes concernées  à saisir immédiatement la Cour Européenne des Droits de l’Homme car c’est un cas flagrant de discrimination et il est certain que les familles exclues auront gain de cause).

Le fait que la préfecture ait le toupet de filtrer les futurs bénéficiaires d’une carte de séjour sur notre territoire est proprement scandaleux.
« France Terre d’Asile » prévient aussi que cette expérience ne pourra pas se traduire par un succès si le marché de l’emploi n’est pas totalement ouvert aux Roms.
C’est là de loin le point le plus intéressant du sujet.
En effet, seule une liste d’environ 291 professions est autorisée pour les ressortissants roumains et les bulgares.
Il convenait donc de se pencher sur cette liste afin de comprendre pour quelle raison les Roms n’y  trouvaient pas leur bonheur sachant qu’elle couvre l’agriculture, la pisciculture, en passant par le bâtiment, la finance, la comptabilité, l’enseignement et même jusqu’à la médecine !
Cette liste est tellement exhaustive que presque tous les métiers connus y figurent, mais visiblement  pas assez pour nos amis les Roms.

Il est vrai que le vol à la sauvette et la mendicité n’y sont pas mentionnés, j’en conviens.

Il ne restait donc plus qu’une seule explication rationnelle, les Roms sont donc surqualifiés vis-à-vis de tout ce que nous pourrions leurs proposer.

Des initiatives similaires voient le jour dans toute la France avec la bénédiction du gouvernement et des médias nationaux.

Chaque petit roitelet socialiste prend grand soin de ses Roms afin surtout de n’être pas taxé de racisme.
500 mille Euros par ci pour des maisons préfabriquées, 450 mille Euros par là pour l’apprentissage du français.
Les robinets à subvention sont ouverts au maximum.
Gavez-vous mes amis.
La Grande Putain vous abreuvera jusqu’à plus soif.

Dans le même temps, ces mêmes médias nous expliquaient que près de 10% des foyers français ne parvenaient plus à payer leur note d’électricité ou de gaz et que le nombre de mal logés continuait de grimper.

Tout cela est d’autant plus scandaleux que la Roumanie et la Bulgarie ont perçu des dizaines de milliards d’Euro de la part de l’Union Européenne afin d’intégrer les Roms dans leurs pays d’origine.

Mais où donc est passé le grisbi ?

Tous ceux qui ont eu l’occasion de séjourner dans les hôtels de Strasbourg pendant les cessions parlementaires peuvent répondre aisément à cette question.
On peut  y admirer les députés européens de ces pays, caricatures de mafieux de l’ère post soviétique, arrogants et vulgaires.

Les milliards de l’Europe ne sont visiblement pas perdus pour tout le monde.
Les élus locaux qui financent avec l’argent du contribuable ces projets scandaleux ne peuvent pas ignorer que les Roms sont mobiles par essence même, et qu’ils ne manqueront pas de s’engouffrer dans la brèche qui vient de s’ouvrir.
Préparez-vous à accueillir et à loger 10 Millions de Roms qui, vous devez le savoir, deviendront tous français à plus ou moins brève échéance, personne ne pourra s’y opposer.
Il y aura toujours pléthore d’avocaillons prêts à défendre leurs intérêts gratuitement contre un peu de publicité.
Les temps sont durs pour tout le monde et les divorces ça eut payé mais ça ne paye plus.

Vous ne le savez peut-être pas mais les Roms ont un roi.
Le Roi des Roms  vit en Roumanie et a fait fortune…dans le commerce de métaux, paraît-il.
Les câbles d’alimentation en cuivre de la « RATP » et de la « SNCF » eux non plus ne sont pas perdus pour tout le monde.
Le Roi des Roms avait vivement protesté contre les reconduites à la frontière de ses sujets en 2007 et avait adressé une lettre de protestation officielle, écrite en roumain,  à « Sarkozy » en expliquant qu’une grande Europe ne pouvait se faire sans les Roms.
Peut-être « Hollande » le recevra-t-il bientôt en grande pompe à l’Elysées.
Il n’y a vraiment aucune raison de s’arrêter en si bon chemin.

Tout cette farce pourrait être franchement amusante…si elle n’était pas financée avec nos impôts.

Les économistes qui remplissent nos universités par centaines disposent pourtant de nombreux concepts pour décrire le comportement des Roms  (passager clandestin, effet d’aubaine).
Laissons-leur quelques mois et ils nous sortiront une étude démontrant que l’immigration Rom rapporte 15 milliards par an à la France.
Il ne faut pas s’y tromper, les Roms sont tout sauf des idiots et ils ont mis au point une stratégie diabolique résultant d’une optimisation très fine de la loi européenne et française.
La première phase consiste à occuper illégalement un terrain et à le transformer en bidonville rapidement, s’accompagnant d’une explosion de la délinquance dans la zone considérée.
Les élus locaux ne peuvent  les expulser sans leur proposer une solution de relogement car le droit au logement ne peut être réservé aux nationaux de par la réglementation européenne.
Les associations de gauche et antiraciste veillent farouchement au respect de toutes ces  lois et pérennisent la situation.
Le cocktail explosif composé du « Droit du Sol », du regroupement familial et du laxisme du gouvernement achèvera de transformer les Roms en citoyens français de façon quasi automatique.

Plus que de nouveaux citoyens, ce sont de futurs électeurs que les socialistes sont entrain d’acheter avec vos impôts.

Le rejet des socialistes est tel que même le vote communautaire musulman (93% lors de dernières présidentielles) n’y suffit plus.
Il faut maintenant explorer de nouveaux horizons pour se maintenir au pouvoir.

Alain Falento

http://ripostelaique.com  du n° 309

 

Quelques éclaircissements  peut-être utiles :

A Lyon, le contrat d’intégration « Andatu » réservé à 400 Roms coûtera un million d’euros par an

La famille « Nacu » fait partie des premières à avoir intégré « Andatu » (« pour toi », en romani), un programme lancé par la préfecture de la région Rhône-Alpes afin de régulariser et intégrer des Roms issus de l’Union européenne.
Dans les locaux de « Forum Réfugiés », l’association chargée de la mise en œuvre du dispositif, « Stéphane » et « Vandana » montrent fièrement leur carte de séjour, que la préfecture leur a accordée sans même qu’ils aient à justifier d’un emploi. [...]
Les personnes choisies pour intégrer le programme « Andatu » se voient remettre un titre de séjour, sésame qui leur donne automatiquement accès aux minima sociaux (CMU, allocations familiales et RSA), et l’autorisation d’exercer le métier qu’elles souhaitent, bien au-delà de la liste de 291 métiers qui circonscrit légalement le travail des Roumains et des Bulgares en France.
En parallèle, « Forum Réfugiés » s’engage à fournir un hébergement d’urgence, puis un logement social, ainsi qu’une formation au français, et un accompagnement dans la recherche d’emploi. [...]

Combien coûte « Andatu » ?
Des quatre salariés de départ, l’équipe « Andatu » va bientôt compter quinze personnes, pour un budget annuel d’un million d’euros financé à moitié par les aides européennes.
Le reste du financement est apporté par le Grand Lyon et par l’Etat.
Globalement, le programme coûte 9 euros par jour et par personne.
Probablement moins que les expulsions suivies d’un relogement temporaire en hôtel.

Robin dans Immigration

http://www.fdesouche.com  du 23/05/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

 

Les Français Meurent Asphyxiés !

 Les Français Meurent Asphyxiés ! dans TROQUET tgv1

Train à grande vitesse du XXIème Siècle

La vitesse est un luxe que la France n’a plus les moyens de s’offrir !

Les 245 milliards d’euros affectés par la majorité précédente à la modernisation du réseau ferroviaire, des routes et des canaux d’ici 2040 ?
Irréaliste. Trop lourd. Trop cher. Trop ambitieux. D’ailleurs inadapté à nos besoins !

Le rapport sur le schéma national des infrastructures de transport remis par le député-maire de Caen et président de la région Haute-Normandie « Philipe Duron » au Premier ministre nous remet les idées en place, un peu rudement.
Le moment est venu de redescendre sur terre, de diminuer la vitesse et de réduire la voilure.

Donc, la ligne à grande vitesse (« LGV ») Bordeaux-Toulouse reste inscrite au programme pour 2030.
C’est demain !
Dans le même délai, les usagers du Paris-Mantes devraient gagner quinze minutes sur leur trajet, ou pour mieux dire leur calvaire quotidien, le matériel du Paris-Caen-Cherbourg sera remplacé.
Oh, j’allais oublier : le tronçon Serqueux-Gisors sera électrifié.
Pour ce qui est du prolongement de la ligne « TGV » entre Montpellier et Perpignan, comme entre Marseille et Nice, il est maintenu mais à l’horizon 2050, autant dire plus près de la Trinité que de Pâques.
Quant à Clermont-Ferrand et Limoges, ce n’est pas demain que le « TGV » y entrera en gare…

Que voulez-vous, la vitesse est un luxe que l’Etat n’a plus les moyens de s’offrir, ce qui tombe bien puisque les Français n’ont plus les moyens de se la payer.
« S’ils n’ont plus de pain », susurrait Marie-Antoinette pleine de tact, « qu’ils prennent de la brioche ! »
A défaut de « TGV », nous aurons toujours le « TER », à défaut du « TER » le bus, à défaut du bus le covoiturage, quand nous n’aurons plus de voitures nous nous remettrons à la bicyclette, qui est bonne pour le souffle et les mollets, comme nous le rappelait « Christine Lagarde », et quand nous n’aurons plus de vélos, nous découvrirons les chemins de grande randonnée.

Voilà ce qui arrive quand du statut de pays développé on passe à l’état de pays submergé.

Bienvenue dans le Tiers monde !

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr  du 29/06/2013

Le Courroux Du Vrai Peuple.

Le Courroux Du Vrai Peuple. dans Politique nuit_du_4_aout_1789_abolition_of_the_privileges1-e1372547421922

Les politiques ne sont pas seulement « tous pourris », c’est encore pire …

Notre classe politique commence à s’inquiéter.
Revenu de son Tour de France, le député MoDem « Jean Lassalle » a confessé avoir été terrorisé par la haine que les Français portent à leurs prétendus représentants.
L’abstention et le résultat des élections législatives de Villeneuve-sur-Lot n’ont pas dû le rassurer.
Désireux de conjurer cette lame de fond qui se traduit par une montée en puissance du Front national, dix députés de l’UMPS ont proposé, dans les colonnes du « Nouvel Observateur », qu’il soit mis un terme aux privilèges des parlementaires afin que la confiance soit renouée entre le pays réel et la classe politique.

Une telle proposition témoigne d’une profonde incompréhension des motifs de la juste colère du peuple Français.
Si nos concitoyens éprouvent un profond ressentiment envers leur classe politique, ce n’est pas parce qu’elle dispose de privilèges, mais parce que, depuis maintenant au moins trois décennies, elle prend le cœur léger des décisions qui sont objectivement et de toute évidence contraires aux intérêts de la France.
« Richelieu » et « Mazarin » se sont extrêmement enrichis lorsqu’ils avaient en main les rênes de la France.
La postérité cependant ne songerait à le leur reprocher, leur politique ayant été bénéfique à notre pays.

Le pays réel n’en peut plus de subir des politiques qui ont incroyablement dégradé ses conditions de vie.
Le pays réel ne supporte plus ce droit européen taillé sur mesure pour l’oligarchie financière, qui a détruit l’économie française et qui lui a mis sur le dos une dette publique artificiellement créée.
Le pays réel est fatigué de cette immigration de masse qu’on l’oblige à prendre en charge financièrement et dont les effets catastrophiques n’échappent qu’aux bobos.

Il ne tient qu’à l’UMPS de renverser la vapeur.
Mais pour cela, elle devra défaire ce qu’elle a fait, en sortant la France de l’Union européenne et en arrêtant immédiatement l’immigration.

Évidemment, nul ne croit un tel scénario possible.
L’UMPS n’acceptera jamais de se déjuger.
Elle ne se résoudra jamais à abandonner son eurobéatitude.
Marine Le Pen s’en frotte les mains.
Dans un tel contexte, elle peut penser avec optimisme à 2017.

L’abolition des privilèges des parlementaires ne changera pas une virgule au courroux du pays réel.

Adrien Abauzit

http://www.bvoltaire.fr  du 29/06/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43