Archive | 03/07/2013

Les Autruches Françaises En Danger.

Les Autruches Françaises  En Danger. dans Famille comportement-a-risque-e1372878106864

Des vacances au goût amer pour les Français !

Les Français partent en vacances.
Mais ils le font avec un moral à la baisse et le sentiment que, depuis l’année dernière, les affaires ont révélé le malaise profond d’une classe politique de plus en plus désavouée dans ses résultats et ses comportements.
Eté incertain et mal parti donc après un printemps complètement pourri.

Notre république a finalement le ciel qu’elle mérite.
De la rentrée de septembre à ces nouvelles vacances d’été, la situation de la France n’a pas cessé de se dégrader et la classe politique a perdu toute considération.
Non seulement, ils sont corrompus mais en plus ils sont inefficaces et minables.
Ils ont certes embastillé un manifestant anti mariage gay et élevé au nom de héros, un gauchiste, victime malheureuse de sa propre violence.
Mais est-ce suffisant pour faire croire en une démocratie qui fait face aux dangers ?
Ce n’est ni les adversaires du mariage pour tous, ni quelques groupuscules qui menacent la vie des français.
Ce qui perturbe les français ce sont les absences de résultats économiques, la défaite annoncée face à la montée du chômage malgré les subterfuges comptables et surtout les révélations sur la corruption de la classe politique.

Il y a tellement d’affaires, de suspicions, qu’on se demande comment le régime tient encore.

La galerie de portraits est saisissante :

- Un « DSK » qui aurait du être président s’il n’était mené par ses pulsions sexuelles, un comportement connu par la classe politique et caché par cette même classe.

- Un « Tapie » hier populiste convenable contre « Le Pen » et aujourd’hui soupçonné d’escroquerie en bande organisée au dépend des contribuables.

- Un « Cahuzac » menteur… une « Lagarde » pas très nette, un « Sarkozy » aux multiples affaires, un « Guéant » malmené…. Y aurait-il un juste pour les sauver tous ?
Certainement pas un « Takiedine »ou un « Dassault ».

- Un Pierre Bédier, ancien ministre de « Raffarin » et ex-patron du conseil général des Yvelines, condamné en appel en 2008 pour « corruption passive » et « recel d’abus de biens sociaux » à 18 mois de prison avec sursis, assortis d’une peine de six ans d’inéligibilité (récemment réduite grâce à une modification du Code électoral) qui fait son retour dans une cantonale partielle avec le soutien de l’ »UMP ».

La République des corrompus et des minables, pour les français, des vacances au goût amer

Sondage sur la corruption des politiques

 

Tous les jours il y en a une nouvelle et c’est vrai qu’on mélange un peu tout.
Parfois on se demande comment cela tient encore.

Les foules qui se sont soulevés à Tunis et au Caire l’ont fait contre un pouvoir corrompu et impuissant.
Nous ne sommes pas loin de ce type de régime, même si le nôtre se veut démocratique.
Mais le public voit bien que « Cahuzac » n’a pas tellement honte, que « DSK » se prend à nouveau pour une autorité morale et un arbitre des élégances économiques, que « Balladur » s’ est fait financer par de l’argent de louches commissions , que « Sarkozy »est dans le collimateur de juges qui certes le détestent politiquement et ne veulent pas qu’il revienne et qui cherchent donc à lui nuire mais qui trouvent , que « Tapie » c’est reparti , que la hautaine madame « Lagarde » devrait être parfois plus modeste et que « Dassault » et ses successeurs bombardaient d’argent frais les électeurs de leur commune…

Drôle de démocratie que celle des arrangements entre petits amis et des achats de votes !
On ne sait plus par quel bout prendre le problème du mal français.
Le dégout monte, c’est certain.

Le Front National monte dans les élections mais ce n’est pas un raz de marée.

La gauche et la droite craquent mais ne s effondrent pas encore.

Y aura-t-il un rejet par les urnes,  y  aura-t-il  un  rejet  par la rue ?

Ni l’un ni l’autre, peut-être, d’ailleurs.

Bonnes vacances, tout de même, douce France.

Raoul Fougax

http://fr.novopress.info  du 03/07/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Albert II Prend Sa Retraite

Albert II Prend Sa Retraite dans INSOLITE greater_coat_of_arms_of_belgium.svg_-e1372871910805

Le roi Albert II renonce au pouvoir après vingt ans de règne.

« L’avenir de notre pays est entre de très bonnes mains ».
C’est la phrase lancée par l’ancien roi des Belges, Albert II, dans le cadre d’une allocution télévisée aujourd’hui à 18 heures au cours de laquelle il a annoncé son abdication au profit de son fils.
Philippe, duc de Brabant, âgé de 53 ans, deviendra ainsi le nouveau détenteur du Trône royal de Belgique suite à l’abdication de son père qui prendra effet le 21 juillet.
« C’est une question élémentaire de respect envers les institutions et envers vous, mes chers concitoyens.
Après 20 ans de règne, il est temps de passer le flambeau à la génération suivante »  a-t-il affirmé au cours de cette allocution très attendue par la population belge.

Cette allocution a donné lieu un quart d’heure plus tard à une intervention du Premier ministre, Elio di Rupo, au cours de laquelle il s’est exprimé en ces termes :
« Le règne du roi Albert II tout entier a été caractérisé par son profond intérêt pour ses concitoyens.
Des liens qui sont fondés sur la simplicité, l’écoute et le dialogue ».

Une sage décision, semblerait-il, selon l’avis de tous.

http://www.atlantico.fr  du 03/07/2013

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Maléfique Gestation Pour Autrui

Maléfique Gestation Pour Autrui dans Famille diable-e1372870639124

Le bébé servait de jouet sexuel !

Dans le film « Rosemary’s Baby », du sulfureux Roman Polanski, une secte satanique jette son dévolu sur une jeune femme afin qu’elle porte l’enfant du Diable.
45 ans après, d’une façon détournée mais peut-être encore plus immonde que dans le film, le Diable fait homme a choisi une mère porteuse afin qu’elle accouche d’un être soumis à la perversion.

Le petit garçon a été mis au monde dans un but unique : être le jouet sexuel d’un couple gay !

En 2013, le Mal personnifié s’appelle donc « Peter Truong » et « Mark Newton ».
Leur histoire, relevée dans la presse anglo-saxonne par le site « Fdesouche » ce mardi, est un condensé de notre modernité délirante.
En 2005, après trois ans de recherches, ce « sympathique » couple gay australien s’offre un délicieux cadeau de Noël : pour 8.000 dollars, une femme russe leur mettra au monde un enfant avec le sperme d’un des deux amoureux.
Ils ne parlent pas sa langue, mais un traducteur assurera le bon déroulement du« deal ».
C’est si romantique !
Grâce à la « Gestation pour autrui » (GPA), grâce au fric, ils seront enfin papas !

Le nourrisson tout mignon n’aura donc pas la chance de dormir dans les bras d’une maman.
Mais le pire est à venir.
Dès « les premiers jours », selon le « Sydney Morning Herald », les effroyables caresses, les ignominies les plus glauques commencent.
L’enfant a atterri en plein milieu de l’enfer.
Ses premières années de vie ne furent alors qu’un long cauchemar et, voyageant à travers le monde, y compris en France, ses parents 1 et 2 l’offrirent aux orgies d’au moins huit autres pédophiles.
Devenue une pitoyable poupée de chair, le garçonnet était même filmé quand les monstres le souillaient des nuits entières.
On le sait car les vidéos furent distribuées sur les réseaux pédogay…

La « famille » infernale vivait à Los Angeles.
D’après les policiers, le gosse transformé en « sex-toy » avait subi un tel lavage de cerveau qu’il pensait que sa vie d’esclave sexuel était tout à fait normale.
Repéré en 2011 puis arrêté, le couple homo protesta :
« On nous stigmatise à cause de notre orientation sexuelle ! »
Un an auparavant, dans un article affreusement politiquement correct titré « Deux papas sont mieux qu’un seul » (« ABC Far North Queensland »), le couple était présenté comme un modèle d’amour par un journaliste progressiste.
Répondant à l’interviewer, « Mark Newton » avouait, goguenard :
« On sait qu’on ne pourra éviter le soupçon de pédophilie… mais nous sommes une famille comme les autres ! »

Les flics ont bien fait leur boulot.
L’enfant ou ce qu’il en reste a été confié à une famille d’accueil.
« Mark » a pris 40 ans de taule.
Son compagnon attend le verdict.
Ne vous étonnez pas si nos médias officiels ne touchent pas un mot de cette affaire.
Dans le contexte actuel, ce serait, disons… mal, très mal venu !
Vous avez le droit de ne pas croire au Diable.
Mais lui croit en vous…

Joris Karl

http://www.bvoltaire.fr  du 03/07/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Une Ministre Verte Trop Acide !

Une Ministre Verte Trop Acide ! dans Politique delphine-batho-300x133

Et si on en finissait avec la secte Verte ?

François Hollande a limogé « Delphine Batho », la ministre socialiste de l’Écologie.
Hier matin, au micro de RTL, elle avait critiqué le projet de budget.
« C’est un mauvais budget », avait lancé Delphine Batho.
Elle réagissait à la baisse de 7 % de ses crédits pour 2014.
Il faut dire que son ministère est l’un des plus touchés par les coupes budgétaires.
C’est le député socialiste du Gers « Philippe Martin » qui lui succédera.

Peu avant cette décision – tranchant avec l’attitude plus conciliante dont avait bénéficié un « Arnaud Montebourg » qui ne s’est pourtant pas gêné pour critiquer durement le chef du gouvernement –, « Delphine Batho » avait été soutenue par les Verts.
De sa collègue au gouvernement, « Cécile Duflot », au patron d’Europe Écologie Les Verts, « Pascal Durand », ils ont approuvé ce « cri d’alarme », la félicitant de parler « haut et fort ».
Le chef de file des sénateurs « EELV », « Jean-Vincent Placé », menaçant même :
« Il est clair que, pour les écologistes, il est impossible de voter un budget où l’écologie baisse autant.
Là, on n’est pas loin de la sortie. »

Pas loin de la sortie ?
On n’aura pas le mauvais goût de rappeler aux amis de notre sénateur le nombre de fois où ils ont déjà menacé de quitter le navire gouvernemental, ainsi que la taille des couleuvres qu’ils ont déjà avalées.
Des « idiots utiles » : c’est le député « Noël Mamère » qui le dit.
Parole d’expert.

« L’écologie est-elle bien une priorité ? », s’était interrogée « Delphine Batho ».
Sur ce point, la réponse ne fait pas de doute : c’est non.
François Hollande, comme « Jean-Marc Ayrault », n’a pas la fibre verte, c’est le moins que l’on puisse dire.
Pas sûr qu’on le leur reproche.
Sur le nucléaire, les éoliennes ou le gaz de schiste, on mesure les ravages de la secte Verte.
Sans parler de leur « jusqu’au-boutisme » sur toutes les questions dites de« société » : du mariage gay au vote des étrangers.
De dangereux gauchistes.

Alors un conseil, si je peux me le permettre :
Cher François Hollande, ne vous arrêtez pas en si bon chemin.
Encore un effort et débarrassez-nous de ces khmers Verts.
Nous vous en serons reconnaissants.
Promis, juré.

Robert Ménard

http://www.bvoltaire.fr  du 03/07/2013

L’ Euthanasie Pour Nous Tous !

L' Euthanasie Pour Nous Tous ! dans SANTE hollandepinoc-e1372865535683

François Hollande nous prépare l’euthanasie pour tous !

Réuni lundi à la demande de François Hollande, le Comité consultatif national d’éthique s’est penché sur la question de la « fin de vie », et notamment du « suicide assisté ».
À la majorité de ses membres, il a exprimé des « réserves majeures » et recommande « de ne pas modifier la loi actuelle » en matière de suicide assisté,« considérant que le maintien de l’interdiction faite aux médecins de provoquer délibérément la mort protège la personne en fin de vie ».
Ce même jour, François Hollande en visite dans un hôpital du Morbihan a annoncé un nouveau projet de loi sur « la fin de vie » avant la fin de l’année, afin de « compléter et améliorer » la loi « Leonetti ».

« Compléter et améliorer »… On voit ça d’ici.
La vérité est qu’en dépit de l’avis circonspect du « CCNE » et autres éminences grises courtoisement sollicitées — un avis purement « consultatif » —, la machine est déjà en branle.
Les propositions de campagne « tenables »par le gouvernement sont trop rares pour qu’il puisse s’offrir le luxe de les laisser de côté.

Voici donc venir à pas feutrés l’euthanasie pour tous.

La technique est éprouvée :
On fait appel à des sages, on fait assaut de prudence, on pose des garde-fous que l’on jure, dur comme fer, inamovibles.
Parallèlement, on invente un nouveau champ sémantique aux effets sédatifs (l’euthanasie devient « accélération de la fin de vie » ou« acte létal compassionnel »).
Et l’on dresse un décor propre à vous tirer les larmes : combien de « Vincent Humbert » cloués dans leur lit de douleur, de « Chantal Sébire » au faciès d’Elephant Man va-t-on voir instrumentalisés dans les prochains mois ?

Vient ensuite le temps de l’accusation :
Qui êtes-vous, qui galopez comme des lapins de garenne et ne souffrez d’aucune disgrâce, pour refuser égoïstement à moins chanceux que vous le droit de mourir dans « le respect et la dignité » ?
Qui étiez-vous, il y a quelques mois, féconds hétéros, pour refuser la joie de se marier et d’enfanter à des homos ?
Quand l’émotion aura porté le coup de grâce à la raison, la partie sera gagnée.
Ou pas.

Car il n’est pas impossible que ceux qui se sont, ces dernières semaines, battus comme des braves pour les droits de l’enfant rejoignent ce nouveau front.
Mieux organisés.
Moins naïfs.
Plus « conscientisés ».
Pour les droits des vieillards et des malades, cette fois.
Pour que personne ne fasse sauter le premier verrou de cette boîte de Pandore que serait le suicide assisté.
Pour libérer les mots de « respect » et de « dignité » confisqués par l’hypocrisie.
Ne sont-ils donc pas dignes, ces vieillards, ces grands malades qui ont le courage d’aller jusqu’au bout du chemin ?
Le premier respect que nous leur devons n’est-il pas de les entourer, et, lorsqu’ils nous demandent « d’abréger leurs souffrances », d’abréger vraiment leurs souffrances — et non leur vie — par des soins palliatifs plus efficaces et développés ?

Au centre du débat sur l’euthanasie, il y a la valeur de la vie : d’absolue, elle devient relative.
Certaines fins de vie mériteraient d’être vécues, d’autres pas.
Le problème épineux étant de fixer les critères.
Ah ça, foi de Hollande, ils seront drastiques : rien que des « Chantal », des « Vincent », des vieillards cacochymes et des cancéreux incurables qui en auront fait la demande.
Comme en Belgique… enfin, au tout début.
Là-bas, l’euthanasie est maintenant en passe d’être étendue aux mineurs « dont la capacité de discernement est attestée ».
Parce que la capacité de discernement, c’est vraiment ce qui caractérise le mieux les mineurs !

Gabrielle Cluzel

http://www.bvoltaire.fr  du 03/06/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Nos Anciens Sont Trop Utiles

Nos Anciens Sont Trop Utiles  dans FRIC personnesagees1-300x224

Les vieux, dernière variable d’ajustement ?

Les propos du socialiste « Jacques Attali », pourtant déjà anciens, sont régulièrement repris par les opposants à toute légalisation de l’euthanasie : « L’euthanasie deviendra un instrument essentiel de gouvernement » (L’homme nomade dans FRIC, 2005)

L’oracle de François Mitterrand pourrait bien s’être planté une fois encore.

Ce n’est pas l’euthanasie qui apparaît comme un instrument essentiel de gouvernement, mais bien son interdiction.
En effet, le maintien de nos vieux dans une interminable dépendance médicalisée se révèle être un instrument essentiel au marché de l’emploi.
Depuis plus de trente ans, en effet, les maisons de retraite fleurissent.
Et pour cause :
il est prévu qu’entre 2010 et 2015, le nombre de personnes très âgées aura doublé.

Ce secteur est à l’évidence devenu au fil du temps et des fulgurants progrès de la médecine – souvent le fameux acharnement thérapeutique si décrié – un business qui assure l’emploi de centaines de milliers de personnes : travaux de bâtiments spécialisés et leur entretien, personnels administratifs, médicaux, ambulanciers, taxis, kinés, animateurs ludiques, cuisiniers, etc.

Alors, une loi sur l’euthanasie ? Vous n’y pensez pas, avec tous les emplois que cela supprimerait !

Si François Hollande assure que « les fonctionnaires ne sont pas une variable d’ajustement », ils se pourrait bien que les vieux, qui n’en peuvent mais, en soient une.
« Au départ, 147 millions d’euros avaient été prévus dans le cadre du « PLFSS », « projet de loi de financement de la Sécurité Sociale ».
Suite à la réunion du Conseil de la CNSA, la ministre a annoncé que 15 millions d’euros supplémentaires s’ajouteront à la précédente somme avec, en plus, 85 millions en autorisation d’engagement à effet 2014.
Ces crédits serviront à la médicalisation des établissements et permettront ainsi la création de 6 000 à 8 000 emplois (…)
Au cours de l’année 2013, 140 millions d’euros seront également envoyés vers le « PAI » (« Plan d’Aide à l’Investissement ») dans les maisons de retraite publiques et associatives 
» (« Agoravox »).

Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, a précisé que « ces crédits permettront par exemple de faire des travaux de rénovation ou de transformer des chambres de deux lits en chambres à un lit. »

Tout cela coûte cher ? Déjà, la question est indélicate…

Le coût est vertigineux, bien sûr, mais rappelons au passage qu’une grande partie, voire la totalité des frais de séjour de la personne âgée est prise en charge par elle-même, tant qu’elle a quelques économies pour cela…
De l’argent qui ne risque pas ainsi de partir à l’étranger et qui participe chaque mois, jusqu’à extinction du patrimoine, à l’économie nationale.
Les héritiers directs n’auront rien ou plus grand chose, certes, mais c’est là encore une remarque qu’il est très inconvenant de faire, n’est-ce pas ?
Quant aux héritiers indirects, le matraquage fiscal ne leur laisse, de plus en plus souvent, que leurs yeux pour pleurer le cher parent défunt !

Et quand la personne âgée n’a plus un sou devant elle ?

Qu’à cela ne tienne, l’État met ce qu’il faut.
Qu’il engloutisse l’argent du contribuable dans l’allongement de la durée des allocations chômage, des aides au retour à l’emploi, ou dans d’interminables fins de vie à rallonge si créatrices d’emplois, qui songerait à le lui reprocher ?

Philippe Randa

http://www.bvoltaire.fr  du 01/07/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43