FRIC

Nos Anciens Sont Trop Utiles

Nos Anciens Sont Trop Utiles  dans FRIC personnesagees1-300x224

Les vieux, dernière variable d’ajustement ?

Les propos du socialiste « Jacques Attali », pourtant déjà anciens, sont régulièrement repris par les opposants à toute légalisation de l’euthanasie : « L’euthanasie deviendra un instrument essentiel de gouvernement » (L’homme nomade dans FRIC, 2005)

L’oracle de François Mitterrand pourrait bien s’être planté une fois encore.

Ce n’est pas l’euthanasie qui apparaît comme un instrument essentiel de gouvernement, mais bien son interdiction.
En effet, le maintien de nos vieux dans une interminable dépendance médicalisée se révèle être un instrument essentiel au marché de l’emploi.
Depuis plus de trente ans, en effet, les maisons de retraite fleurissent.
Et pour cause :
il est prévu qu’entre 2010 et 2015, le nombre de personnes très âgées aura doublé.

Ce secteur est à l’évidence devenu au fil du temps et des fulgurants progrès de la médecine – souvent le fameux acharnement thérapeutique si décrié – un business qui assure l’emploi de centaines de milliers de personnes : travaux de bâtiments spécialisés et leur entretien, personnels administratifs, médicaux, ambulanciers, taxis, kinés, animateurs ludiques, cuisiniers, etc.

Alors, une loi sur l’euthanasie ? Vous n’y pensez pas, avec tous les emplois que cela supprimerait !

Si François Hollande assure que « les fonctionnaires ne sont pas une variable d’ajustement », ils se pourrait bien que les vieux, qui n’en peuvent mais, en soient une.
« Au départ, 147 millions d’euros avaient été prévus dans le cadre du « PLFSS », « projet de loi de financement de la Sécurité Sociale ».
Suite à la réunion du Conseil de la CNSA, la ministre a annoncé que 15 millions d’euros supplémentaires s’ajouteront à la précédente somme avec, en plus, 85 millions en autorisation d’engagement à effet 2014.
Ces crédits serviront à la médicalisation des établissements et permettront ainsi la création de 6 000 à 8 000 emplois (…)
Au cours de l’année 2013, 140 millions d’euros seront également envoyés vers le « PAI » (« Plan d’Aide à l’Investissement ») dans les maisons de retraite publiques et associatives 
» (« Agoravox »).

Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, a précisé que « ces crédits permettront par exemple de faire des travaux de rénovation ou de transformer des chambres de deux lits en chambres à un lit. »

Tout cela coûte cher ? Déjà, la question est indélicate…

Le coût est vertigineux, bien sûr, mais rappelons au passage qu’une grande partie, voire la totalité des frais de séjour de la personne âgée est prise en charge par elle-même, tant qu’elle a quelques économies pour cela…
De l’argent qui ne risque pas ainsi de partir à l’étranger et qui participe chaque mois, jusqu’à extinction du patrimoine, à l’économie nationale.
Les héritiers directs n’auront rien ou plus grand chose, certes, mais c’est là encore une remarque qu’il est très inconvenant de faire, n’est-ce pas ?
Quant aux héritiers indirects, le matraquage fiscal ne leur laisse, de plus en plus souvent, que leurs yeux pour pleurer le cher parent défunt !

Et quand la personne âgée n’a plus un sou devant elle ?

Qu’à cela ne tienne, l’État met ce qu’il faut.
Qu’il engloutisse l’argent du contribuable dans l’allongement de la durée des allocations chômage, des aides au retour à l’emploi, ou dans d’interminables fins de vie à rallonge si créatrices d’emplois, qui songerait à le lui reprocher ?

Philippe Randa

http://www.bvoltaire.fr  du 01/07/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43