TROQUET

Il S’ Evade Pour Des Vacances !

Il S' Evade Pour Des Vacances ! dans TROQUET campagne-300x163

L’ évasion incroyable d’un « détenu lambda », dépendant au cannabis.

Le feuilleton de l’étrange belle de « Mohamed Elhajjioui », 31 ans, continue.
Mardi, aux alentours de 18h, ce détenu incarcéré depuis le 28 mai pour trafic de cannabis prend la fuite, au nez et à la barbe d’une escorte de la police judiciaire, composée d’un policier et d’un gendarme.
Il part en courant, menottes aux poignets.
Toute la journée, il était en garde à vue dans les locaux de la brigade des stupéfiants de la « PJ » de Lille, dans le cadre d’une affaire en cours.
Récidiviste en matière de stups, il est bien connu de la police et de la justice.
Selon plusieurs sources, il s’était déjà évadé de l’ancienne prison de Loos en 2007.
Néanmoins, à Sequedin, les surveillants pénitentiaires le considèrent comme « un détenu un peu lambda, qui a profité de l’opportunité pour prendre l’air », selon « Frédéric Bogaert », délégué local FO-pénitentiaire.
Bien loin du personnage de « Redoine Faïd », dont tous les personnels sequedinois avaient au moins entendu parler, lorsque nous les avions interrogés juste après l’évasion, beaucoup plus spectaculaire, du 13 avril.

Son père, un homme très digne de 72 ans, vit dans une courée à Mons-en-Barœul.
Pour lui, Mohamed a surtout besoin d’être « soigné ».
« Il n’est pas normal dans sa tête, il fume beaucoup de drogue », déplore-t-il.
L’homme, aujourd’hui retraité, est arrivé du Maroc dans la métropole lilloise en 1966.
Depuis, il a travaillé de toutes ses forces dans le bâtiment, et a eu sept enfants.
Mohamed lui cause du souci :
« Depuis treize ou quatorze ans, il est toujours en prison. »
Les riverains s’accordent à dire que le fugitif passe finalement peu de temps à Mons.
 « Plusieurs fois, la police est venue le chercher.
Ou ils cherchent de la drogue ici.
La dernière fois, ils étaient quinze, avec des chiens.
Ils ont tout dérangé ! »
, se plaint le père.

Ce dernier en veut à ceux qui ont laissé échapper son fils.
Il est vrai que la question se pose, évidemment.
Une enquête interne est en cours, qui établira le pourquoi du comment.
En attendant, les syndicats de police pointent le manque de moyens.
 « La norme pour escorter un détenu, c’est trois fonctionnaires.
C’est un confort que l’on n’a pas »
, soupire Bruno Noël, secrétaire général Nord d’Alliance police nationale.

Pourquoi la portière était-elle ouverte ?
« Bruno Noël » table sur « un dysfonctionnement » du véhicule, pointant un « parc vétuste ».
Tard dans la soirée, le fugitif en était toujours un.
Et des questions se posent toujours sur les responsables de ce couac.

Plana Radenovic

http://www.lavoixdunord.fr  du 17/07/2013

A la suite de ses déclarations, hier, le frère du fugitif interpellé et entendu par la police judiciaire.

Les propos que nous avions hier rapportés en exclusivité d’Aïssa Elhajjioui, frère de Mohamed Elhajjioui, 31 ans, qui s’est enfui de la prison de Sequedin mardi soir, ont fait bondir le syndicat UNSA Police qui, par la voix de son responsable de la communication « Christophe Crépin », a souhaité aujourd’hui réagir.
« Il y a une forme d’indignation à l’égard des réflexions de ce monsieur, juge « Christophe Crépin », qui y voit surtout une provocation. 
J’aimerais lui rappeler que le meilleur des services qu’il pourrait rendre à son frère, c’est de lui dire de se rendre.
La France, ce n’est pas ça.
Il y a des lois républicaines.
 »

Hier, Aïssa affirmait que son frère et lui s’étaient baladés en plein centre-ville de Lille, mercredi.
« Il fait ce qu’il veut.
Il m’a dit 
Je fais mes vacances, je rentre en prison à la rentrée», rapportait-il, avant de justifier la fuite rocambolesque de son frère par le fait qu’il était «tentant » de profiter de l’inattention de ses gardiens.
Et de préciser : « À Sequedin, Mohamed dort par terre, dans sa cellule, avec deux Irakiens qui ne parlent même pas français. »
« Le juge va apprécier ces déclarations », a ironisé « Christophe Crépin ».

De fait, dans la foulée de son intervention médiatique, « Aïssa Elhajjioui » a été interpellé à son domicile, ce vendredi matin, par la police judiciaire qui l’a entendu pendant toute la matinée pour expliquer dans quelles circonstances il avait rencontré Mohamed.
Il aurait confié que ce dernier l’avait retrouvé au sortir de son travail, dans le quartier d’Euralille, avant de l’accompagner rue Faidherbe et sur la Grand-Place de Lille.
« Aïssa Elhajjioui » était de nouveau libre en début d’après-midi.
En revanche, on ne sait toujours pas comment le fugitif a réussi à échapper aux forces de police à ses trousses ni comment il est parvenu à se débarrasser de ses menottes.

Julien Lecuyer

http://www.lavoixdunord.fr  du 19/07/2013

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

 

 

 

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43