Archive | 21/07/2013

On Laisse Dire Ca Aussi En France

On Laisse Dire Ca Aussi En France dans INSOLITE liberte_egalite_vaseline1-e1374442428419

Que l’Amérique, la France, et la Grande Bretagne soient détruites !

Tels sont les appels lancés à la divinité islamique par les Arabes-palestiniens.
Lors d’une manifestation de soutien aux Frères musulmans, sur le Mont du Temple, devant la mosquée Al-Aqsa, il y a quelques jours, bien entendu, les Juifs ne sont pas oubliés : « Khaybar, khaybar, oh vous les Juifs »
Le prêche – censuré dans les grands médias internationaux pour cause de non conformité avec le paradigme qui a fait des Palestiniens des victimes de la tyrannie juive- est un appel explicite, lancé par les Palestiniens, à tuer et à conquérir pour la gloire d’Allah.
Chacun notera cette phrase qui confirme la nature suprémaciste de l’islam :
« Nous sommes la nation de la meilleure communauté qui soit, nous devons la nettoyer de son impureté »
(l’impureté, c’est vous et moi…)
On entend également :
“A bas l’Amérique et ses chiens : quiconque négocie avec l’Amérique est un collaborateur et un lâche ».
Et puis bien entendu l’habituel appel au génocide des Juifs :
« Khaybar, khaybar, Oh, vous les Juifs … l’armée de Mahomet reviendra. »

L’Occident nihiliste s’est rangé du côté des sauvages.
Le prix à payer sera celui du sang versé par leur main.
Qui couche avec les sauvages se relèvera trempé dans son propre sang
(s’il se relève).

La Mosquée Al Aqsa est non seulement construite sur le site sacré du premier et du second Temple de Jérusalem, mais les Musulmans, dans leur grande tolérance, interdisent aux Juifs de prier sur le Mont du Temple et n’hésitent pas à les agresser lorsque les Juifs bravent l’interdiction.
Cette aberrante situation est acceptée, cautionnée, par le monde « libre ».

La « nation de la meilleure communauté qui soit » est donc en route pour le « Jihad » guerrier, accompagnée par le roulement des tambours des médias et des politiques, expliquant que cela n’a rien à voir avec l’islam.

Ces appels aux meurtres de masse sont liés à la défense de la cause islamique ?
Qu’importe, on vous dit que cela n’a rien à voir avec l’islam, et si vous contestez, c’est que vous êtes islamophobe, et, dès que les lois adaptées seront votées, vous serez passible de poursuites pénales.
Ci-dessous donc, des extraits de la manifestation « pro-Morsi » tenue à l’extérieur de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, publiée sur internet le 12 juillet dernier.

L’imam fait partie du mouvement islamiste mondial « Hezb Tahrir » qui veut rétablir un califat.

Imam :
Allah Akbar.
Que l’Amérique soit détruite.
La foule :
Allah Akbar.
Que l’Amérique soit détruite.
Imam :
Allah Akbar.
Que la France soit détruite.
La foule :
Allah Akbar.
Puisse la France être détruite.
Imam :
Allah Akbar.
Que la Grande Bretagne soit détruite.
La foule :
Allah Akbar.
Que la Grande Bretagne soit détruite.
Imam :
Allah Akbar.
Que Rome soit ouverte (conquise).
La foule :
Allah Akbar.
Que Rome soit ouverte (conquise).
Imam :
Si nous allons au Combat, ils verront à quoi aboutira notre colère.
Nous vous avertissons, oh vous l’Amérique : cessez d’oprimer les Musulmans.
Enlevez vos mains des Musulmans.
Vous avez commis des ravages en Syrie et avant cela, en Afghanistan, en Irak et maintenant en Egypte.
Oh vous l’Amérique, qui pensez-vous que nous soyons ?
Pensez-vous que nous allons rester les bras croisés ?
Nous sommes la nation de l’islam, une oumma gigantesque et super-puissante, qui se soulèvera du Maghreb jusqu’en Orient.
Bientôt, nous vous donnerons une leçon non seulement politique mais militaire, avec l’aide d’Allah.
Allah Akbar.
Honneur pour Allah et gloire pour les musulmans.
La foule :
Allah Akbar.
Honneur pour Allah et gloire pour les musulmans.
Imam :
Obama, Obama écoute, le califat est de retour.
La foule :
Obama, Obama écoute, le califat est de retour.
Un manifestant :
Dites Allah Akbar.
La foule :
Allah Akbar.
Un manifestant :
Dites : Allah Akbar.
La foule :
Allah Akbar.
Un manifestant :
notre nation ne sera jamais à genou, ne sera jamais soumise.
La foule :
notre nation ne sera jamais à genou, ne sera jamais soumise.
le califat reviendra
(repris plusieurs fois par la foule)

Un manifestant :
Je m’adresse aux Égyptiens : ne soyez pas triste, vous serez les victorieux.
Si vous avez été touchés par un malheur, sachez que les jours changent, et vos martyrs montrent que vous êtes des vrais croyants. Allah récompensera ceux qui sont croyants et distribuera son châtiment aux infidèles.
Résistez dans la crainte d’Allah.
Un manifestant :
notre nation ne sera jamais humiliée.
La foule :
notre nation ne sera jamais humiliée.
Un manifestant :
le califat est la solution, le califat est de retour.
Nous sommes la nation de la meilleure communauté qui soit.
La foule :
nous sommes la nation de la meilleure communauté qui soit.
Un manifestant :
Obama, Obama écoute, nous sommes une Oumma qui ne pliera jamais.
Un manifestant :
Obama, écoute, le califat est de retour.
Un manifestant :
Obama, écoute écoute, nous sommes la meilleure parmi les nations.
La Foule :
Obama, écoute, nous sommes la meilleure parmi les nations.
Un manifestant :
nous allons nettoyer (purifier) le monde des impurs.
La foule :
nous allons nettoyer le monde des impurs.
Un manifestant :
Khaybar, Khaybar, oh vous les Juifs.
La foule :
Khaybar, khaybar, oh vous les Juifs.
Un manifestant :
l’armée de Mahomet reviendra.
La foule :
l’armée de Mahomet reviendra.
(Et de répéter) :
Khaybar, Khaybar, oh vous les Juifs…
L’armée de Mahomet reviendra.
La foule :
Khaybar, khaybar, oh vous les Juifs.
Un manifestant :
à bas l’Amérique et tous ses chiens.
La foule : : à bas l’Amérique et tous ses chiens
Un manifestant :
quiconque négocie avec l’Amérique est un collaborateur et un lâche.
La foule :
quiconque négocie avec l’Amérique est un collaborateur et un lâche.
Un manifestant :
à bas les solutions pacifiques.
La foule :
à bas les solutions pacifiques.
Un manifestant :
Al Aqsa est le symbole de notre honneur, Nous mourons pour lui et nous sommes victorieux au nom de Dieu.
Un manifestant :
Pensez-vous que le Paradis est si facile ?
Regardez les nations qui sont venues avant vous.
Seuls les sacrifices payeront.
La victoire d’Allah est si proche.
Qu’Allah protège partout le sang des musulmans (expression arabe pour évoquer la vie) et en particulier en Egypte, en Somalie, au Burma, au Mali, au Pakistan et en Afghanistan.
Priez pour la libération de la Palestine et du Cachemire.
Qu’Allah rassemble les paroles et les forces musulmanes avant le rétablissement du Califat.

Ces « braves » qui implorent Allah le miséricordieux ne veulent pas la paix mais la guerre, l’extermination de masses « impures » qui, par leur seule présence, souillent la grande nation islamique, formée par les « Ubermensch » dixit Allah.

Et les islamophiles occidentaux ne se sentent pas insultés par de tels propos ?

Ils s’auto-persuadent que l’islam, ce n’est pas cela, que c’est un fou isolé, les pauvres naïfs.

Winkelried

http://www.reduitnational.com  du 21/07/2013

Protégeons Notre Sommeil Républicain.

Protégeons Notre Sommeil Républicain. dans Famille nouvelles-images-humour-rigolote-bonne-nuit-img1-e1374364036234

Lettre ouverte au maire du XVIIIème arrondissement de Paris.

Monsieur le Maire, Messieurs,

Je vous livre ce que j’ai vécu cette nuit, comme toutes les nuits depuis le début du ramadan.
Ce post est donc en pleine nuit de cette date à laquelle je vous écris.

0h42
nuisances nocturnes du ramadan
Aux pieds du Clocher Saint Bernard, depuis le début du ramadan, on ne peut plus garder les fenêtres ouvertes pour faire entrer la fraicheur nocturne.
Chaque nuit, des hordes d’enfants, garçons et filles, habillés en tenue musulmane se comportent comme des sauvages, courant dans tous les sens pour des raisons inconnues, hurlant, se chamaillant.
Ces hordes ont l’air possédées, agitées par on ne sait quels démons.

Je viens de téléphoner au commissariat pour me plaindre de ce tohu-bohu nocturne, qui est une infraction au bruit.
On appelle çà « tapage nocturne ».
La réponse de l’agente:
« Mais madame, c’est le ramadan, faut les respecter ! »
A ce quoi je réponds agacée, que la police doit faire cesser ce tapage et que nous n’avons pas à tolérer ces comportements de sauvages en pleine nuit.
Que nous ne sommes pas encore sous la loi de la charria, mais celle de la République !
En ce moment même, le tapage continue.
Je doute que la police ose aller mettre bon ordre dans la nuit.
Messieurs, je suis témoin de l’évolution spectaculaire de l’islam conquérant.

C’est la première fois que de tels tapages se produisent ici.
Cela démontre l’évolution visible et bruyante de ce système idéologique obscurantiste qui ne montre plus aucun égard pour le reste des riverains.
Ils ont désormais le sentiment d’avoir conquis, sinon encore le pays, mais certainement tout le quartier !
A part moi, il semblerait que personne ne s’est encore plaint.

Un de mes voisins, qui me visitait hier, me faisait aussi la réflexion que pour la première fois, il constatait cette évolution bruyante et sans retenue des sauvages islamiques, qui désormais règnent en maîtres ici.

1h24
les nuisances nocturnes du ramadan ont cessé !
La police a osé faire son boulot, ou alors, fatiguées de leur intense agitation, les hordes sont rentrées !

Je vous serais reconnaissante, Monsieur le Maire, de bien vouloir faire respecter l’ordre républicain dans notre quartier, une fois pour toute.
Je suis consciente que les riverains n’osent pas se plaindre par crainte de se faire traiter de « raciste », l’intimidation suprême, laquelle ne saurait m’atteindre.
En effet critiquer une religion perturbante n’est pas critiquer une race.
Lorsqu’une religion devient une telle nuisance, que les autorités n’osent même plus réguler, c’est une attitude de soumission, contraire à la loi 1905.
Lorsque même les édiles ne respectent plus les lois, en effet, elles ne peuvent non plus exiger, que les administrés respectent les lois républicaines.
Les musulmans l’on bien compris, d’où leur comportement sans retenue qui est devenu intolérable, puisqu’ils agissent avec le sentiment d’une totale impunité.
Meilleures salutations

Sylvia Bourdon

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Belles Eglises Vouées A La Démolition.

Belles Eglises Vouées A La Démolition. dans INSOLITE geste-e1374361376525

 

Mensonge d’Etat déplorable autour de l’église  néogothique  de Gesté

Une lettre à l’abîme avait-on cru.
Nous avons longuement couvert l’affaire ahurissante de démolition de l’église de Gesté, et le drame de ce petit village angevin dont la mairie casse l’église en s’appuyant pour l’essentiel sur des éléments matériels détournés ou contraires à la réalité.
La « SPPEF » – « Société de Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France » –  avait écrit le 20 juin au préfet du Maine et Loire pour s’insurger contre le début des travaux de démolition.
Sans réponse…

Et puis non, divine surprise.
Dans la réponse, datée du 27 juin, le préfet du Maine et Loire « François Burdeyron » écrit à la « SPPEF » « il ne s’agit pas d’une démolition d’église.
Le clocher, la crypte et le chœur ne seront pas détruits, ce sont les parties les plus emblématiques de ce bâtiment et seront conservés. La nef dont la démolition a été engagée sera reconstruite mais sous un format plus petit
 ».
Curieusement, sur place, la mairie s’en tenait toujours à son projet initial – c’est-à-dire conserver le clocher et la crypte mais raser le chœur – et rien ne semblait confirmer les dires du préfet.
Donc, avant même de nous demander comment une nef plus petite pourrait s’accorder à la monumentalité du chœur néogothique, nous nous sommes dévoués et avons demandé à la Préfecture de préciser.
Celle-ci nous a courageusement renvoyés à la sous-préfecture de Cholet, chargée d’aplanir le monumental gourage.

Colin Miège, le sous-préfet de Cholet, nous dit en effet « qu’il faut bien reconnaître qu’il y a une erreur dans cette lettre :
le chœur en réalité sera détruit et la nef aussi.
On reconstruit un nouvel édifice en gardant le clocher et la crypte ».
Rien de nouveau sous le soleil, mais la façon dont a été écrite la lettre montre avec quelle désinvolture l’Etat – par le biais du Préfet du Maine-et-Loire traite la destruction de l’église catholique Saint-Pierre de Gesté.
Le représentant de l’Etat dans le Maine et Loire se permet même d’entuber au passage la plus ancienne association de protection du patrimoine historique en France
 (la « SPPEF » a été fondée en 1901 et est agréée d’utilité publique sans discontinuer depuis 1968).
Plus étonnant, la direction de cette association, ne s’est même pas rendu compte qu’elle s’est faite flouer et n’a pas pris la peine de vérifier l’étonnante nouvelle.
C’est d’autant plus étonnant que la « SPPEF » suit le dossier depuis 2006.
Cette désinvolture étatique et ce désengagement de la « SPPEF » sont symptomatiques de la déliquescence intérieure de la France, où tout le monde se fiche de tout et personne hormis les démolisseurs n’a plus aucun repère, ni moral ni sacré, ni même fondé sur le travail bien fait.

Il y a une seconde monumentale erreur dans cette lettre, visiblement rédigée à la va-vite, puisque le sous-préfet de Cholet avance que « le préfet n’avait visiblement pas les données du dossier, ou ses papiers ».
C’est à croire que tout le monde est en congés ou en « RTT » à la préfecture du Maine-et-Loire, puisqu’il ne s’est trouvé personne pour sortir le dossier et essayer de fignoler un tant soit peu la lettre – officielle – d’un non moins officiel représentant de l’Etat.
Sans sourciller, le préfet écrit « un expert mandaté par le tribunal a précisé que la nef est dangereuse et menace ruine.
Cela a
 (…) eu pour conséquence d’obliger le maire à faire évacuer une habitation contigüe à l’église et à reloger la personne qui y habite ».
Cela est bel et bien… faux puisque l’expert a précisé que c’est le chœur néogothique qui menace ruine et l’habitant délogé habitait justement à cinq mètres du chœur, au sud-est de l’église.
La nef, rénovée en partie dans les années 1980-1990 est en très bon état, pour ce qu’il en reste.
Pour finir sur l’accumulation de mensonges sur l’état de l’église, l’expertise de l’ »APAVE » en 2012 n’a pas conclu à un péril imminent sur l’église et seulement signalé, comme ce fut précisé au tribunal administratif de Nantes le 8 juillet dernier qu’il y avait un contrefort à cercler et deux corniches à réparer sur ledit chœur.

Mais cette fois, le sous-préfet de Cholet s’arc-boute :
Pour lui « le péril de l’ensemble de l’église n’est pas contesté ».
Sauf par deux rapports d’expertise en 2012 et trois autres en 2006-2007.
Du coup, il souhaite « que la polémique s’apaise » puisque « au vu de la situation financière de la commune, celle-ci ne pouvait faire autrement que de détruire l’église » et la sous-préfecture lui a « donné des garanties juridiques». Par conséquent, « les travaux vont se poursuivre, et s’il y a quelque chose à y redire, c’est le juge administratif qui tranchera sur le fond [dans neuf mois au moins] mais trop tard pour l’église ».
Rien d’étonnant dans cette calme invitation faite aux élus d’abattre leurs églises et fouler aux pieds les arrêts de cour administrative d’appel :
Puisqu’un préfet est capable de bâcler une lettre officielle et de la farcir d’erreurs monumentales, pourquoi s’étonner que dans une province particulièrement en crise d’un pays moralement et économiquement failli, un sous-préfet passe la justice par pertes et profits ?

Alors nous nous sommes enhardis et nous avons demandé s’il y aura-t-il une « doctrine Gesté » pour toutes les églises en péril ?
A commencer par celle de Drain, face à Ancenis, côté Choletais, église sérieusement fissurée, mal assise sur un coteau instable et viticole ?
Bien que le sous-préfet estime que « chaque église est un cas d’espèce » et que « de nombreux critères, tels que la valeur patrimoniale, l’âge, la possibilité de faire des travaux à un coût raisonnable, les capacités financières de la commune » entreront en jeu, forceest de constater qu’un tri s’annonce en creux, avec la complicité sinon le soutien des autorités publiques, unies dans le mensonge d’Etat.
Dans la France morte de demain, une église du XIXe construite en plusieurs fois, dans une commune pauvre – ou qui se dit telle pour ne pas avoir à réparer l’église – aura nettement moins de chance de survie qu’une église antérieure, ou encore une église du même âge dans une commune pas nécessairement plus riche, mais bretonne.

Un rapport du Sénat estimait en 2007 que 2.800 églises rurales pourraient être en péril dans les prochaines années.
Les estimations croisées des associations de défense du patrimoine, de La France des Clochers, de Patrimoine en blog et de l’Observatoire du Patrimoine religieux convergent vers 250 à 300 monuments religieux, dont une bonne moitié d’églises, en péril de ruine ou de démolition.
Seules six d’entre elles se trouvent dans les 1491 communes des cinq départements bretons, et aucune n’est menacée de démolition par sa mairie.
Qu’est-ce qu’il y a de plus en Bretagne qu’il n’y a pas en Anjou ?

Le sens du bien et du mal, tout simplement, peut être.

 

http://breizhjournal.wordpress.com  du 18/07/2013

 

 

 

Il est interdit de mentionner des sites commerciaux

Par commentaire ou par ping !

Il est inutile de mentionner une messagerie privée fantaisiste

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43