Archive | 26/07/2013

Délire Des Vieux Barbus Musulmans

Délire Des Vieux Barbus Musulmans dans Toutes Religions islam12-e1374877069766

Voici le témoignage poignant d’une enfant Yéménite de onze ans,  témoignage trouvé sur « Facebook ».

Je l’ai traduit pour que nos lecteurs français ne puissent pas dire  :
« Nous n’étions pas bien informés sur l’islam et ses pratiques ».
La fillette fugue et dénonce ses parents qui ont voulu la marier.
Ils le font en toute ‘légalité’, selon  la coutume et la pratique islamique, bel et bien héritée du pédophile en chef, Mahomet.

Traduction du Témoignage :

Message de la petite Yémenite Nida al-Ahdal au monde entier après qu’elle ait quitté le domicile familial.
Agée de onze ans, ses parents ont voulu la marier.

« Salut à vous, soyez tous bénis.
Je remercie Monsieur Moktar Ach-charfi et Madame la Professeur Amal
Je remercie tous les journalistes et vous remercie tous ensemble.

Il est vrai que j’ai fugué, c’est vrai !
Je ne veux plus vivre chez mes parents, je veux vivre chez mon oncle paternel.

C’est quoi l’innocence de l’enfance ?
Quelle est la faute des enfants à vouloir les marier ainsi ?
Moi j’ai réussi à trouver une solution, mais  toutes ces enfants qui ne peuvent pas ?
Elles peuvent mourir, se suicider et tout ce qui leur passe par la tête.
Des enfants qui ne savent pas, sans éducation, sans instruction. Rien !

Où est notre innocence ?
Il se peut que toutes les enfants…
Il y en a beaucoup
Certaines se sont jetées à la mer ?
C’est quoi cette innocence de l’enfance ?

Il n’y a plus d’innocence !
C’est vrai , j’ai fugué chez mon oncle, il n’était pas disponible.
J’ai contacté Abdel-Jabbar pour m’emmener.
Il m’a envoyé une accompagnatrice pour aller  à Hadidiyya.
Lorsque mon oncle l’a su, il est arrivé.
Ma mère a contacté la police pour nous dénoncer.

J’ai onze ans et elle veut me marier ! Sans pudeur !
Aucune éducation, aucune pitié dans leurs coeurs !
C’est quoi cette éducation auprès d’eux ?
La mort est plus douce, je préfère mourir que de rester !
Je préfère vivre chez mon oncle que chez eux.
Ils me tueront, ils me menacent.
« Si tu fugues chez ton oncle, nous te tuerons. », c’est quoi ces menaces ?

Menacer ainsi des enfants ?
Ca ne vous gêne pas de me marier alors que je suis une enfant ?
De toutes façons, la mort ne m’effraie pas, je ne vivrai plus chez eux !
Ils ont tué nos rêves et tout ce qu’il y a en nous, il n’y a plus rien.
Ce n’est pas une éducation, c’est un crime, un CRIME !

Ma tante, oui ma tante, avait treize ans.
Elle est restée un an avec son mari.
Elle s’est imbibée de gaz, s’est enflammée et en est morte.
Son mari vagabondait, était ivrogne, malade, souffrait…

Ca ne vous gêne pas que je me marie, ça vous convient ? !
Maman, oublie-moi, parents, oubliez-moi !
Je ne veux plus de vous, ça suffit !
Vous avez détruit mes rêves, vous les avez détruits, en entier !

Et puis il y a la répétition de la même erreur par les progressistes.
Mais voilà que beaucoup de militants des pays musulmans, sur Facebook et ailleurs, s’en prennent encore et encore aux pouvoirs successifs et au « Délire des vieux barbus », à ces muftis, gardiens de la loi islamique au lieu de s’attaquer au législateur en chef, à Mahomet et au commun de ses adeptes, tous attachés comme ils le sont encore à la vénération de cet ignoble personnage.
Mahomet a non seulement défloré Aïcha à l’âge de neuf ans, mais aussi interdit à ses neuf femmes de se remarier.
Aïcha n’avait que 18 ans à la mort de Mahomet.
Elle est restée veuve jusqu’à sa mort, à un âge avancé.

Oui, les musulmans, tous les musulmans, continuent de vénérer un tel monstre.
Voilà où se situe la monstruosité islamique et le mal endémique auquel les progressistes de tout poil et de tout horizon tardent à s’attaquer.
Il est grand temps que les progressistes, d’ici et d’ailleurs, dénoncent l’islam et les pratiques islamiques héritées de Mahomet puis consacrées par le Coran et par ceux qui vénèrent le Coran et Mahomet, noyau dur de l’islam, commun à TOUS les musulmans.

Ça pue le cadavre !
Il est grand temps de procéder à l’enterrement définitif de Mahomet et du culte qui lui est rendu.
Pour l’amour que nous devons à ces petits êtres, à ces petits anges comme « Nada al-Ahdal », je suis prêt à prononcer l’oraison funèbre.

Pascal Hilout

http://www.reduitnational.com  du 26/07/2013

 

 

 

 

IL EST ILLEGAL DE MENTIONNER DES LIENS COMMERCIAUX

LES COMMENTAIRES SONT FERMES

Quelle Malchance Pour La France !

Quelle Malchance Pour La France ! dans TABOU racailles1-e1374792988318

Des vitrines brisées, un commissariat encerclé par des « jeunes armés », des tirs à armes réelles.

Tous ces événements arrivés quelques heures après le contrôle d’identité houleux d’une femme voilée à Trappes viennent nous rappeler que nos banlieues sont devenues de véritables poudrières susceptibles de s’embraser à la moindre petite étincelle.
Ces bastions de la délinquance résultent d’un laxisme politique qui a poussé certaines institutions à abandonner au fil du temps ces quartiers aux bandes « d’islamo-racailles » qui y règnent en maîtres.
Inéluctablement, ces faits divers reflètent clairement l’échec de l’assimilation massive vantée depuis des décennies par un certain nombre de patrons voyous et de politiques dévoyés qui justifiaient comme une richesse la venue sur notre sol de populations étrangères.
Le résultat aujourd’hui est frappant et porte un goût bien amer.
Si l’histoire témoigne qu’il est possible d’assimiler des individus isolés, le contexte balkanique actuel démontre au contraire qu’il est impossible d’intégrer des peuples entiers sans engendrer in fine de guerre ethnique.

Les émeutes de Trappes et d’ailleurs sont donc l’ébauche de notre Kosovo de demain.

Ce choc de la réalité que constituent ces bandes armées qui ne se reconnaissent pas dans un certain nombre de nos valeurs doit nous rappeler que chaque peuple est fait pour vivre épanoui sur son propre sol, selon son identité.
C’est parce que ces première, deuxième, troisième et maintenant quatrième générations d’immigrés sont déracinées qu’elles partagent ce refus de vouloir être et vivre en Français.
Les victoires d’ordre sportif, électoral ou encore certaines fêtes religieuses sont pour eux l’occasion de revendiquer ce message qu’une carte nationale d’identité ne leur procurera jamais l’identité propre.
Après les tirs au mortier et les voitures incendiées, l’État dépassé par l’ampleur des événements qui se propagent comme une traînée de poudre va devoir affronter (ou fuir) ses responsabilités devant cette société multi-raciale, devenue multiraciste, faisant vaciller la République.

Il est désormais l’heure de passer à la caisse.

L’addition risque d’être salée.

Et ce sont toujours les mêmes qui finiront par payer…

Pierre-Louis-Meriguet

http://www.bvoltaire.fr  du 24/07/2013

 

Les mêmes qui vont payer sont ceux qui vont voir leurs impôts augmenter !

 

 

 

IL EST ILLEGAL DE MENTIONNER DES LIENS COMMERCIAUX

LES COMMENTAIRES SONT FERMES

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43