Archive | août 2013

Eclairons Notre Lanterne Enfumée.

Eclairons Notre Lanterne Enfumée.  dans TABOU muslim-e1377889337143

Les mensonges d’Obama suivi par Hollande sont vraiment trop gros…

Exceptionnellement, je m’oblige à regarder le 20h de « TF1″ ce soir.
Afin de voir ce que la « pravda » nous a cuisiné pour nourrir nos petits cerveaux gavés de distractions perpétuelles destinées à les rendre somnolents.
L’actualité est « calamiteusement » bouillante puisque même notre catastrophe nationale, le porte-avions Charles de Gaulle, est sournoisement envoyé en Syrie, afin sans doute de finir de le détruire en toute discrétion.
Les pauvres Syriens, comme s’ils n’avaient pas assez de soucis comme ça…
Montre en main, le reportage sur cette guerre longuement préparée aura duré deux minutes trente, pas plus.
Même le reportage sur « Valérie Trierweiler » sur une plage avec des enfants immigrés à qui la France a payé des vacances a duré plus longtemps.
Les braves petits ont d’ailleurs donné une belle leçon d’humilité à la maîtresse de « Pépère » puisqu’ils ne savaient même pas qui elle était, l’appelant tour à tour « Caroline de Monaco » ou « Bernadette Hollande »… Bref…
Alors résumons, « Bachar Al-Assad » est d’accord pour se faire contrôler par l’ »ONU » mais histoire de mettre un peu d’ambiance festive à son contrôle, il aurait décidé de gazer son peuple quelques jours avant…
Ce serait comme si un restaurateur foirait volontairement son plat servi au visiteur du Gault et Millau !
Plus c’est gros et mieux ça passe…

Les gentils rebelles islamistes -probablement modérés puisque la presse unanime occulte sciemment le terme de djihadistes pour les désigner- refusent quant à eux toute vérification de quoi que ce soit et tirent même à vue sur les inspecteurs qui pourraient découvrir sous leur matelas la légère odeur de gaz qui en émane encore.
Autant dire qu’on nous mène en bateau et sans même prendre le soin de rendre l’histoire un peu crédible, c’est vous dire à quel point nous sommes considérés comme des crétins par nos élites !
Et pourtant nous avons déjà été bien échaudés avec l’Irak où l’on attend toujours, dix ans plus tard, de découvrir les fameuses armes de destruction massive pour lesquelles nous avons mis à bas un régime et un pays.

Dans la ville syrienne de Banias ont été découverts dans une cache de ces terroristes islamistes une quantité de produits chimiques dangereux telle qu’elle pouvait suffire à détruire un pays entier !.
Par ailleurs, la Russie détient la preuve que les islamistes avaient déjà fait usage de gaz sarin le 19 mars dernier dans la région d’Alep, une preuve confirmée par les témoignages unanimes des habitants du village de « Khan el-Aklass », victimes d’un missile tiré par le groupe djihadiste du Front al-Nosra.
En 2012 la « BBC » censurait un article et une vidéo embarrassante montrant les fameux « rebelles » forçant un prisonnier à commettre un attentat suicide et l’obligeant à conduire un camion bourré de 300kg d’explosifs.
Evidemment, la vidéo entachant quelque peu l’image des petits chouchous de l’Occident, il a bien fallu la soustraire aux regards.
Dans le même temps le « New York Times » diffusait un film à la gloire des combattants rebelles titré « Les Lions du Tawhid ».
En juin 2011 un article du journaliste « Michel Collon » relatait le témoignage d’un Syrien :
« Depuis un mois, des bandes armées circulaient à moto ou en voiture dans la ville et les environs et y semaient la terreur.
Puis ils ont tué des policiers -Les TV ont montré deux charniers découverts par l’armée après son entrée dans la ville-, ont mis le feu aux bâtiments publics et ont détruit à l’explosif l’immeuble des forces de sécurité tuant 67 personnes 
».
Il y dénonçait les manipulations et mensonges des médias inventant des manifestations qui n’ont jamais eu lieu, avec notamment un mort présenté comme martyr alors qu’il avait simplement succombé à une crise cardiaque en sortant de la mosquée.

La BBC, encore, avait en mai 2012 diffusé une photo de soi-disant victimes syriennes alors que ladite photo datait en réalité de 2003 et montrait des morts… irakiens !
D’autres médias ne se sont pas gênés pour reprendre également des clichés d’Irak ou du Liban.
« Michel Collon » dénonçait l’ingérence occidentale comme « le colonialisme des temps modernes », mais au nom de la démocratie et des droits de l’Homme, bien entendu.
Ces fameux droits de l’Homme qui servent opportunément de prétexte au régime de Hollande pour aller faire la guerre dans un pays en y ajoutant encore plus de morts à la liste de ceux qu’il prétend venger…
Cherchez l’erreur…

Que ne va-t-on guerroyer les Yéménites, les Saoudiens ou les Chinois qui en matière de droits de l’Homme en sont encore à l’âge de pierre ?!
1 200 000 morts tibétains, j’attends avec impatience que « Pépère » envoie ses troupes à Pékin et son porte-avions foireux sur le Mékong…
Radio Courtoisie le 18 mai dernier diffusait le témoignage d’une religieuse oeuvrant en Syrie, « Sœur Marie-Agnès de la Croix », qui dénonçait l’hypocrite malhonnêteté des dirigeants occidentaux et la lâcheté de ses pairs chrétiens terrifiés à l’idée de dénoncer les horreurs perpétrées par les islamistes :
« Cannibalisme, viols par dizaines de terroristes islamistes mariés religieusement pour l’occasion sur des jeunes filles tuées atrocement par la suite, assassinats de la manière dont vous vous doutez.
La tentative de destruction de ce pays depuis deux ans, au prix de mensonges tellement grossiers que les peuples occidentaux ne peuvent plus avaler.
Personne ne croit plus au dirigeant sanguinaire mais plutôt une tentative d’anéantissement de ce pays… pays de première importance géo-stratégiquement ! 
».
A la même période étaient diffusées des images montrant un « gentil » chef rebelle arrachant puis dévorant le cœur et le foie d’un partisan de « Bachar » (la vidéo a bien sûr disparu depuis).
Le chef y déclamait son amour pour Allah tandis qu’il se remplissait la panse des abats du malheureux.
« Nous jurons devant Dieu que nous mangerons vos cœurs et vos foies, soldats de « Bachar » le chien.
Takbir ! Dieu est Grand.
Oh héros de « Baba Amr », massacrez les « Alaouites » et découpez leurs cœurs pour les manger 
».
Des exactions d’ailleurs légitimées par le silence et les mensonges des grands reporters dépêchés sur place…

Ces jours-ci c’est le quartier chrétien de Damas qui a été attaqué par les roquettes lancées par les fameux rebelles. « Alep » n’est plus ravitaillée en denrées alimentaires ni en carburant, les prix sont prohibitifs et la ville est en partie détruite, les habitants ne peuvent plus circuler tranquillement, ils sont enfermés chez eux « assiégés » dans leur propre ville.
« Depuis le début du « Ramadan », les rebelles ont bloqué les routes par lesquelles passent les camions censés approvisionner les deux millions d’habitants de la ville.
Les gens peuvent tenter de passer des quartiers sous contrôle gouvernemental aux régions contrôlées par les rebelles.
On appelle ce chemin le “passage de la mort” 
» explique une femme.

Elle s’étonne que la plupart des islamistes soient en réalité des étrangers luttant pour la Palestine.

Ces factions contribuent en outre à détériorer la bonne entente entre les différentes communautés religieuses qui coexistaient pacifiquement jusque là, puisque la Syrie de « Bachar » est laïque et ne montre aucune préférence pour une confession particulière.
« Ils ont mis en place un tribunal qui marie et prononce le divorce par la seule phrase “Allah akbar”.
Ce tribunal peut s’emparer de n’importe quelle maison, n’importe quel bien, en disant “Allah akbar”.
Cette formule est un mot de passe qui leur donne le droit de faire ce qu’ils veulent, au nom de l’islam
 ».
On le voit, que ce soit à des milliers de kilomètres d’ici ou dans nos rues, le danger partout est le même et s’appelle islam, et grâce à nos dirigeants corrompus, il est valorisé, vanté, installé.
Comme en France, l’âme du peuple syrien est vendue au diable mahométan, y causant le même malheur, le même mortel poison, et cela pour des intérêts financiers colossaux, pour du gaz, du pétrole, des stratégies politico-financières.
On joue la vie des peuples pour les bienfaits de quelques-uns, d’une élite qui ne dit pas son nom mais qui prend un plaisir particulièrement sadique et pervers à diviser pour mieux régner.

70% des Syriens sont favorables à « Bachar Al-Assad » (ils ne sont pas rancuniers dites donc).
Et si on leur demandait de venir faire de l’ingérence chez nous et d’intervenir pour destituer notre dirigeant ?
Qu’en pensez-vous ?

Caroline Alamachère 

http://ripostelaique.com  du n° 318

Casier Judiciaire Vivement Recommandé.

Casier Judiciaire Vivement Recommandé. dans FRIC immigration-jeunes-e1377884014299

La « Garantie Jeunes », c’est d’abord pour les « djeunes » beurfrancs !

Le gouvernement Ayrault lance en cette rentrée la « Garantie Jeunes » : 483 euros versés aux moins de vingt-cinq ans sans travail.
En d’autres termes, le « RSA » étendu à toute une classe d’âge.
Pour l’instant, à titre « expérimental ».
A défaut d’être triés sur le volet, les cobayes seront, pour beaucoup, choisis sur casier.
Une prime à la « probation » chère à Taubira ?
Même pas.
Ordre de Bruxelles.

———————————-

On avait fini par l’oublier, coucou le revoilou !
A la manoeuvre de cette nouvelle charge sociale, pour les contribuables qui bossent, se trouve le tout nouveau « Monsieur Pauvreté » du gouvernement, François Chérèque, qui a présidé pendant dix ans aux destinées de la « CFDT » et s’est métamorphosé en haut fonctionnaire par la grâce du conseil des ministres.
Depuis trente ans, les gouvernements, dont les décisions détruisent les emplois, dépensent une partie de leurs emprunts pour financer une politique de communication.
Objectif : faire croire qu’ils luttent contre le chômage.
En d’autres termes, balader des générations de jeunes chômeurs de sigles en sigles.
Stages d’initiation à la Vie professionnelle (« SIVP »), Préparation active à la qualification et l’emploi (« Paque »), Trajets d’accès à l’Emploi (« Trace »), Contrat d’insertion dans la vie sociale (« Civis »), Contrat d’autonomie, Revenu contractualisé d’autonomie (« RCA »)… La liste est longue de ces « dispositifs » qui, tous, ont échoué.

On ne change pas une formule qui perd

Jugement sévère de méchant libéral ?
Non, aveu du premier ministre dans son courrier du 6 février 2013 à la Directrice générale de l’emploi et de la formation professionnelle.
Aucun de ces dispositifs n’a « jamais résolu la double problématique : sortir de la pauvreté et bénéficier d’un accompagnement intensif jusqu’à l’emploi durable ».
Moyennant quoi, depuis un an, le gouvernement socialiste persévère dans la même voie :
Emplois d’avenir, Contrats de génération, développement des contrats aidés…
Autant de projets financés par l’argent public.
Tous promis à la même absence de résultats durables.

C’est dans ce contexte qu’est apparu l’ancien secrétaire général de la « CFDT », « François Chérèque ».
A peine démissionnaire de son syndicat, il a été nommé parFrançois Hollande, le 7 janvier 2013, Inspecteur général des Affaires sociales.
Avant lui, Fadela Amara avait bénéficié de ce coup de baguette magique républicaine qui permet de toucher 7 250 euros net par mois.
Une belle augmentation par rapport aux 4 500 euros versés par la « CDFT ».
Un bonheur n’arrivant jamais seul, « François Chérèque » est devenu, cinq jours plus tard, président du « think tank » socialiste « Terra Nova ».
Les financiers de Terra Nova ?
Areva, le groupe Casino, EADS, Sanofi, EDF, Suez, Microsoft, Vivendi… De vrais socialistes !
Depuis sa nomination, « François Chérèque » n’a eu de cesse de consciencieusement œuvrer à concrétiser un projet qui ne doit rien à l’Etat français et à peu près tout à Bruxelles : l’extension du « RSA » aux moins de vingt-cinq ans sous le nom « sympatoche » de « « Garantie Jeunes » ».
C’est en effet suite au Conseil européen de juin 2012 et à ses préconisations écrites que le Conseil interministériel de lutte contre les exclusions a avalisé cette garantie.
En d’autres termes, si la France socialiste crée ce dispositif, financé en partie par emprunt auprès des banques internationales, c’est sur instruction supranationale.
Le pauvre doit rapporter aux riches.
La « Garantie Jeunes » n’est rien d’autre, en fait, que le « RSA » étendu aux moins de vingt-cinq ans.
En contrepartie de quoi, le bénéficiaire s’engage à venir aux convocations d’un travailleur social (qui lui doit son emploi) et d’accepter la formation ou le stage proposé.
Bref, rien de nouveau sous le soleil des Missions locales.

Au gouvernement, on cause « engliche »

Ce qui est plus singulier, en revanche, c’est le public visé.
Il s’agit des « NEETs ». Kesako ?
Un terme anglo-saxon, très en vogue en ce moment dans l’administration française, et qui signifie : « Not in Education, Employement or Training ».

En Français courant, il désigne ceux qui ne sont ni à l’école, ni en formation, ni au travail.

Et qui perçoivent, eux ou leur famille, moins de 483 euros par mois.
Cet acronyme est couramment utilisé dans les textes de l’Union européenne et a été pieusement repris par le rapport gouvernemental, co-signé d’un certain Marc Gurgand, Paris School of Economics ! Welcome in Paris, France !
Et ce rapport tient à souligner nommément quel public, parmi ces « NEETs », devra bénéficier de la manne étatique.
On vous le donne en mille : les jeunes en « sortie de mesure judiciaire ». Une sorte de Garantie « Djeune » en quelque sorte…

Le dispositif sera testé dès cette rentrée dans dix départements qui se sont portés volontaires.
Il s’agit généralement de départements comme la Dordogne ou le Vaucluse, dont les exécutifs socialistes, bien incapables de créer le moindre développement économique réel, se précipitent à chaque nouvelle occasion sur les subventions.
En 2014, dix autres départements rejoindront les heureux gagnants.
Côté « jeunes », ils devraient être 100 000, fin 2014, à percevoir cette garantie.
100 000 sur un public total de 850 000.
Même pas 12 %…
C’est dire l’intérêt d’une mesure qui va quand même coûter aux Français une somme que le gouvernement affirme ne pas pouvoir estimer pour l’heure.
C’est bien la peine d’avoir fait l’ENA !
On va les aider : 100 000 jeunes à 483 euros par mois, cela fait un coût maximal annuel de 580 millions d’euros.
Certes, tous les jeunes ne percevront pas le maximum de la garantie, mais l’addition devrait quand même dépasser les 300 millions par an.
Seulement 2 % du déficit de la Sécurité sociale.

Pourquoi se priver…

Yves Theurin

Article de l’hebdomadaire “Minute” du 28 août 2013 reproduit avec son aimable autorisation.

http://fr.novopress.info  du 30/08/2013

 

Non seulement ils nous empoisonnent la vie quotidienne avec leurs divers trafics, leurs violences, leur islam tyrannique et raciste mais il faut maintenant les entretenir pendant que les nôtres vont pointer au chômage.

Décidément, le grand remplacement par ces incapables se dessine de plus en plus et les autruches gobent tout !

La Politique Se Mêle De Poésie.

La Politique Se Mêle De Poésie. dans POEMES la-ferme-des-animauxla ferme des animaux

2025, l’animale utopie

Au creux de l’animal été deux mille treize,
Un niais Président Panda qui se voulait Lion
Assit ses doux Ministres sur un rond de chaises
Pour un devoir de vacances de conviction :
« Imaginez un radieux deux mille vingt-cinq
Pour qu’ensemble à notre action les animaux trinquent. »

Aussitôt le Chien de Bercy
– Qu’on appelait « Moscou ici ! » –
Prédit le plein emploi à notre confrérie.
Gras de miel, les griffes avides, l’Ours fiscal
Promit de taxer riche et pauvre à cent pour cent.
L’Âne vantard monta une bourde, rêvant
Une autarcie économique nationale.
« D’un flot de logements, la savane est bâtie ! »
S’écria la Crapaude, enrichissant son nid
Et nationalisant le sol et le bâti.
Quant à femelle Héron des affaires sociales :
« Donnons allocations aux victimes du Mal,
Banque et grand capital qui clouent le peuple au pal ! »
La Taupe brune – qu’on appelait « Trop dira » –
Offrit de garder les seaux à vider prisons
Et de les remplir de libérés Cancrelats
Qui, à l’appel de son nom, fêtaient la baston.
Le fringant Cheval prit son manuel de police
Et le réécrivit comme un champ de délices,
Où le bon vivre ensemble et le sain métissage
Réjouissaient les naseaux, sabots et queue du Sage :
On prierait dans les rues entre jeune et bombance,
Charia républicaine et belle délinquance
Uniraient voile et viol, offrant égalité
Aux classes et confessions d’animalité.

Mais, à ces billevesées, le monde animal
Cessa de payer la dîme au spectre fiscal
Et quitta le pays, laissant le socialisme
Aux rêveurs exaltés du monstre Dirigisme.
Sur leurs seuls excréments,
La rage entre les dents,
Président et Ministres
Braillaient des cris sinistres.

La satire est féroce, dira le censeur ;
Mais plus douce en effet que le Réel en pleurs :
Car qui veut Utopie
Trouve ici Tyrannie.

Thierry Guinhut.

http://www.contrepoints.org  du 28/08/2013

Bon Chien Chasse De Race !

Bon Chien Chasse De Race ! dans TROQUET douane-canna-e1377694287270

Le fils d’un député P.S. arrêté avec 22kgs de cannabis !

Le fils du député socialiste de la 4e circonscription du Val-d’Oise, « Gérard Sebaoun », a été interpellé lundi en Indre-et-Loire en possession de 22 kg de cannabis.
« Marc Sebaoun » remontait en voiture du Maroc avec un complice, a-t-on appris mercredi auprès de la gendarmerie.
Le jeune homme, 20 ans, et son complice présumé, ont été interpellés par des douaniers sur l’autoroute A10, au péage de « Monnaie ».

Une enquête judiciaire pour présomption de trafic de drogue a été ouverte à Tours où les deux hommes ont été placés en garde à vue.
Ils devaient être présentés au parquet mercredi après-midi.
Pour ne pas que cette interpellation éclabousse son père, Marc Sebaoun a tenté de dissimuler ses liens de parenté avec Gérard Sebaoun.
Ce dernier, médecin âgé de 62 ans, est député du Val-d’Oise depuis 2012 et membre de la commission des Affaires sociales.

Philippe Gril

http://www.rmc.fr/  du 05/06/2013

Occupons-Nous Donc Des Nôtres !

Occupons-Nous Donc Des Nôtres ! dans DIVERS kayak-e1377692783699

Des Français sont bloqués au « Qatar » mais l’aide n’est pas pour eux !

Au « Qatar », au moins quatre Français sont privés de visa de sortie pour ne pas avoir cédé leur entreprise.
Ils en appellent aux autorités françaises pour les aider à quitter le territoire.
Ils sont bloqués, pour certains d’entre eux, depuis plusieurs années.
Ces hommes ont en effet monté des business au « Qatar » et se voient aujourd’hui soumis à un chantage :
Le « Qatar » veut qu’ils donnent toutes les parts de leurs entreprises, sans contrepartie, pour obtenir leur visa de sortie du territoire.
Les femmes de ces quatre Français, ainsi que leur avocat « Maître Berton », demandent aux autorités d’intervenir.
L’un d’eux, Jean-Pierre, a témoigné en exclusivité chez « les Grandes gueules sur RMC« .

« Je suis parti au large, en kayak… »

« Une fois que mon entreprise a marché, quelqu’un est venu me voir en me disant bravo pour la progression de la société, je souhaite récupérer la société pour l’intégrer dans mon groupe.
On la récupère gratuitement parce qu’elle nous appartient.
J’ai refusé, on m’a privé de visa de sortie
 », raconte Jean-Pierre.
Aujourd’hui, il n’a plus rien, ni société, ni visa, ni même papiers, et il est prêt à tout pour partir.
« Au bout de deux ans sans revenus, sans voir ma famille, sans pouvoir sortir, j’étais désespéré.
Pas d’autre choix que d’acheter un kayak à « Go Sport » et je suis parti au large, à contrecourant, de nuit.
Au bout de quelques heures, la tempête s’est levée, le bateau s’est fracassé, je suis resté accroché au caisson flottant pendant des heures jusqu’à ce qu’un bateau de pêche me repère et me ramène sur les plages du « Bahreïn »
 ».

« Le Consulat m’a remis aux autorités »

Mais le calvaire ne s’arrête pas là, car les autorités françaises n’ont alors pas souhaité l’aider.
« J’ai pris le premier taxi pour aller au Consulat de France et demander une lettre de sortie de territoire.
Le consul m’a dit qu’il ne pourrait pas la faire, il a demandé à l’ambassadeur de m’accompagner à l’aéroport et demander de me laisser passer.
A 2h moins le quart du matin, on me dit que c’est trop compliqué.
Ils m’ont remis aux autorités « bahreinies », qui m’ont remis aux mains du « Qatar », j’ai fait 17 jours de prison
 ».
Aujourd’hui, Jean-Pierre remercie le consul, « qui est venu me voir en prison » et l’accompagne moralement, mais en veut à l’ambassadeur.
Sans revenus, il survit grâce à ses livres.
« Je suis dans une chambre d’hôtel louée au nom d’un ami, car je n’ai plus de papiers, je ne peux plus rien faire ».

« « Hillary Clinton » est venue chercher un américain ! »

Difficile de savoir ce qui l’attend, mais Jean-Pierre ne se fait pas d’illusion.
« J’ai fait appel de la condamnation de 6 mois de prison pour être sorti illégalement du « Qatar ».
Le 18 septembre, ce sera confirmé, la justice « qatarie » est une vaste plaisanterie 
».
L’entrepreneur en appelle donc à la France, et donne l’exemple américain :
« « Hillary Clinton » est venue chercher un américain, elle l’a mis dans son « jet » diplomatique, elle l’a ramené aux Etats-Unis sans rien demander à personne.
Peut-être faut-il être une femme pour être aussi « couillue »
 », conclue-t-il.

Matthias Chaillot

http://www.rmc.fr  du 27/08/2013

La Guerre Est Ruse Et Tromperie.

La Guerre Est Ruse Et Tromperie. dans TABOU tele1-e1377646464573

Dix raisons de douter de la responsabilité de l’état syrien dans le gazage d’Al-Ghouta

Alors que la France reprend la version des médias acquis aux rebelles islamistes sur le drame du gazage de civils à Al-Ghouta, voilà dix raisons de rester très prudent :

1- Le régime syrien venait d’accepter l’entrée d’observateurs de l’ONU avant le massacre.
Après le massacre, pourquoi de nouveau autoriser les enquêteurs à venir sur le site d’Al-Ghouta ?

2- Les seules armes chimiques utilisées avec certitude depuis le début du conflit l’ont été par les rebelles, Clara del Ponte de la commission d’enquête onusienne l’a confirmé en mai, et la police turque a arrêté 12 djihadistes qui transportaient 2 kilos de gaz sarin également en mai.

3- L’armée loyaliste gagne sur le terrain depuis des mois, elle n’a aucun besoin stratégique à user de gaz, et encore moins envers des civils.

4- L’Observatoire syrien des droits de l’homme, qui a accusé en premier « Bachar », est notoirement lié aux rebelles, tout comme l’agence « Shaam News ».

5- Des mortiers tirant des obus avec des charges chimiques sont utilisés par les rebelles comme le montre cette vidéo (parmi d’autres éléments de preuves).
Le faible niveau technique des artilleurs rebelles rend tout à fait plausible une erreur de tir…ou une attaque délibérée « sous faux drapeau ».

6- Ce scénario a déjà été vu en Bosnie, lorsque des obus tombés sur le marché de « Markale à Sarajevo » tuant des civils furent attribués au Serbes pour légitimer le bombardement des Forces serbes en 1995.
L’étude balistique prouva que les obus furent tirés depuis les positions bosno-musulmanes, sur ordre de « Alija Izetbegovic » qui fit sciemment tirer sur son propre peuple pour provoquer une riposte de l’Otan.
Le général « Morillon » et François Mitterrand lui même avouèrent que l’épisode déclencheur de la riposte alliée était un montage.
Bien longtemps après la guerre évidemment…
En 1999 c’est un vrai-faux massacre de civils au Kosovo, dans le village de « Racak », où les « victimes civiles » étaient en fait des soldats de la mafia « UCK » dont les cadavres furent déguisés en civils.
L’enquête de l’ONU le prouva.
Mais ce montage donna la « légitimité » aux Américains et Français pour bombarder Belgrade…

7- L’utilisation d’armes chimiques est LA ligne rouge conditionnant une riposte atlantiste, leur utilisation par le régime syrien serait, comme l’a rappelé le porte parole de la diplomatie russe « un suicide politique ».

8- Avant même le massacre, les communiqués de presse et les réactions des médias proches des rebelles auraient condamné « l’attaque syrienne » quelques minutes avant les faits ! (Nous n’avons pu vérifier cette information donnée par le ministre des Affaires étrangères russe)

9- « Al-Gouhta » est situé en zone rebelle, à côté d’une unité de terroristes islamistes encerclée dans un secteur de « Jobar ».
Un « tir foireux », une bavure, n’est pas à exclure.

10- La Russie affirme avoir fourni aux Nations Unies les images satellites des 2 missiles chargés de produits chimiques qui se sont abattus sur « Al Ghouta » faisant des centaines de morts, dont la plupart des enfants, ont été lancés depuis la région de Douma en Syrie, sous contrôle des rebelles !
Information relayée par d’autres médias libanais et autres (AlManar,Asafir etc..).

Aussi, il est étonnant que moins de 48 heures après les faits, 20 camions chargés de 400 tonnes d’armes traversaient déjà la frontière turco-syrienne pour alimenter les rebelles en armes occidentales, la vitesse depuis la prise de décision à la collecte des armes jusqu’au délai logistique est très bref…

http://www.islamisation.fr/  du 28/08/2013

C’est A N’Y Rien Comprendre !

C'est A N'Y Rien Comprendre ! dans TROQUET peur-e1377644085215

 

Mais où se cache donc le bonheur des musulmans, en terre d’islam où ailleurs  ?

 

 

ar1-e1377641892153 dans TROQUET

ar2-e1377642016234

ar3-e1377642155395

smiley-e1377642433381

Les Belges Ne Plaisantent Jamais ? ! ?

Les Belges Ne Plaisantent Jamais ? ! ? dans TROQUET panique-163x1091-e1377639899458

Nous les belges, on est comme ça …

 

Un marocain, un turc et un belge sont dans un bar,
un soir, en train de boire des bières.

Le marocain boit sa bière « Casablanca » et tout à coup lance son verre,
dégaine son pistolet « Beretta » et explose le verre en l’air.
Il dit : – « Au Maroc, nos verres sont si bon marché,
qu’on n’est pas obligé de boire deux fois dans le même ».

Le turc, un peu impressionné, boit sa bière « Efes pilsen », lance son verre
en l’air, dégaine son pistolet « Tokarev » et explose le verre.
Il dit : – « En Turquie, on a tellement de sable pour faire nos verres
qu’on n’a pas à boire deux fois avec le même ».

Le belge, paisible, boit sa bière « Moinette », lance son verre en l’air,
dégaine son pistolet « FN-GP »… et bute le marocain et le turc.
Puis il dit : – « En Belgique, on a tellement de marocains et de turcs,
qu’on n’est pas obligé de boire deux fois avec les mêmes ».

Que Reste-T-Il Après Les Impôts ?

Que Reste-T-Il Après Les Impôts ? dans DIVERS francais-de-souche

Faim, Froid, Maladie.

Les feuilles d’impôts se ramassent à la pelle…

Alors, c’était bien ces vacances ?
Avec la rentrée, les Français retrouvent, dans leurs boîtes aux lettres, les soucis un moment oubliés.
Les feuilles d’impôts se ramassent à la pelle, les prélèvements et les taxes aussi.
Ce n’est pas faute que les avertissements (et pas seulement ceux du fisc) aient plu ces derniers temps.
« L’idéal », disait benoîtement François Hollande en mai, comme s’il était un lointain observateur, habitant de Sirius, et non le porteur des responsabilités qu’il a briguées et des engagements qu’il avait pris, « l’idéal serait de ne pas augmenter les prélèvements des Français pour l’année 2014. »
Hélas, le président de la République n’a pas encore trouvé le chemin qui raccorderait l’idéal au réel.
« Pierre Moscovici », ministre en charge de l’Économie et des Finances, s’inquiétait il y a quelques jours du « ras-le-bol fiscal » des Français.
Et il n’est pas jusqu’aux tenants de la politique d’austérité, à Bruxelles, à Francfort ou même à Berlin, qui ne s’alarment du niveau record qu’atteint la pression fiscale dans notre pays et qui ne conseillent à nos dirigeants de lever un peu le pied.

L’impôt sur le revenu, les tarifs de l’énergie, les taxes sur les boissons, le tabac, la TVA, la CSG, les droits de mutation, tout augmente ou va augmenter.
Tout, sauf la production industrielle.
Les revenus du travail, les intérêts du patrimoine, les dividendes du capital : il n’est pas de domaine, il n’est pas de secteur sur lesquels l’État et les innombrables féodalités qui se partagent la France ne prélèvent leur livre de chair.
Les entrepreneurs, les salariés, les retraités ploient sous le fardeau des sacrifices et ne voient rien venir.
Car la dette ne cesse de croître, la balance commerciale reste déséquilibrée en notre défaveur, le chômage de monter malgré les emplois artificiellement créés grâce à l’argent qui nous est prélevé.
L’épargne est mise à contribution, les bas de laine se vident, la consommation recule.
L’économie et la société respirent de plus en plus mal.
Les entrepreneurs se découragent.
Les classes moyennes ne sont plus seulement tondues à ras, mais écorchées.
Les jeunes s’expatrient sans même attendre qu’on les y invite comme au Portugal.
Et, comme une cerise sur les cadeaux faits aux écologistes fous, comme une goutte d’eau qui fait déborder le vase, comme un chiffon rouge agité devant des veaux, comme une provocation, un ministre inconscient annonce à la veille de l’Université d’été des socialistes une nouvelle taxe qui, si on l’en croit (ce sont les miracles sémantiques de la novlangue), est une non-taxe, mais qui n’en vient pas moins ajouter sa petite piqûre de moustique aux innombrables morsures des sangsues qui nous pompent le sang.

« Le poumon, le poumon, le poumon ! » C’était, selon Toinette, travestie en médecin de comédie, l’explication et l’origine de tous nos maux.
« Les impôts, les impôts, les impôts », la purge et la saignée, c’est le seul traitement que connaissent les médecins de Molière qui jouent à nous gouverner.

S’ils ne changent pas de médecine, il ne nous reste qu’à changer de médecins.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr  du 26/08/2013

Notre Eglise Se Tait Aussi, Pourquoi ?

Notre Eglise  Se Tait Aussi,  Pourquoi  ? dans TABOU israel-e1377532557295

De la christianophobie également  en Israël  ?

Mercredi 21 août, le monastère catholique de Beit Jamal, en Israël, a été la cible de jets de cocktails Molotov.
Il a été recouvert de graffitis particulièrement vindicatifs, au nombre desquels se trouvaient les injonctions « Vengeance » et « Mort aux goys ».
L’année précédente, c’est le monastère – toujours catholique – de Latroun, près de Jérusalem, qui avait subi un sort similaire.
Les protestations qu’avaient alors émises les évêques catholiques de Terre Sainte semblent n’avoir pas atteint les oreilles des autorités israéliennes, certainement trop occupées à défendre les quartiers entiers de certaines villes où les Palestiniens se voient purement et simplement refuser le passage.

Ce scandale restera bien sûr inconnu du grand public, tout comme l’est un autre, remontant à 2005, mais encore présent dans les esprits :
Irénée Ier, patriarche orthodoxe de Jérusalem, était alors accusé d’avoir effectué des tractations immobilières avec l’État israélien (le Patriarcat orthodoxe de Jérusalem possédant, suite à sa présence millénaire en Palestine, l’immense majorité du patrimoine foncier de ces territoires).
Un tel acte, hautement incompatible avec la représentation que se fait l’Église orthodoxe du ministère d’un prêtre, a alors conduit son Synode d’évêques à lui retirer la charge de patriarche, appuyé par les patriarches des autres églises orthodoxes autocéphales, et à le remplacer par un nouveau patriarche, « Théophile III ».
L’Autorité palestinienne et la Jordanie ont pris acte de ce changement et reconnu le nouveau patriarche comme tel.
L’État d’Israël, quant à lui, refuse depuis huit ans d’effectuer cette reconnaissance et continue de considérer le précédent patriarche comme le chef de l’Église orthodoxe locale.

Ces diverses affaires montrent le peu de cas que fait Israël du respect et de la protection des autres cultes.

Dans un cas, l’État hébreu soutient une crapule qui sert ses intérêts contre l’une des plus anciennes institutions religieuses du pays.
Dans l’autre, elle ne lève pas le petit doigt pour empêcher les groupes religieux fondamentalistes, qui pullulent dans les colonies illégales établies sur les collines de Cisjordanie, de s’en prendre aux lieux de culte d’une des églises restées neutres et pacifiques dans le conflit actuel.

Ceci alors que jour après jour, le parti atlantiste nous présente Israël comme un havre de paix et de tolérance religieuse mis en péril par les terroristes islamistes du Hamas et, depuis la récente décision bruxelloise, du Hezbollah.
Les règles qu’ont édictées les tenants de la « Pax Americana »pour installer Israël ne sont même plus respectées par le protégé de Washington.
Il serait temps que la France et l’Union européenne cessent de suivre leur maître américain dans ses manigances, et soient fidèles aux principes qu’elles ne manquaient pas de défendre lorsqu’il y a peu un projet d’attentat contre une mosquée soulevait tout ce qu’il y avait de bonnes âmes à Paris.

Nicolas Vodé

http://www.bvoltaire.fr  du 26/08/2013

Les Grecs Sont Toujours Des Sages.

Les Grecs Sont Toujours Des Sages. dans INSOLITE parthenon_athenes-e1377532168429

Athènes ne veut toujours pas de mosquée !

Le feuilleton dure depuis une dizaine d’années, et ce n’est pas fini : la capitale grecque refuse obstinément de construire une mosquée !
Malgré le feu vert du gouvernement « Samarás » qui n’est pas à une gabegie près, aucune entreprise n’a répondu à l’appel d’offres – à hauteur de 940.000 euros – pour la construction de la mosquée.
C’est le troisième appel d’offres gouvernemental qui vient de finir en eau de boudin – si Allah m’y autorise – et le quatrième, prévu pour début septembre, risque bien de connaître le même sort.
En fait, le prix des travaux est estimé à 1,1 million d’euros, une somme jugée excessive par les opposants nationalistes et religieux chrétiens orthodoxes, surtout en ces temps de crise que traverse le pays.

L’Église veille au grain et le métropolite « Séraphin du Pirée » a déclaré que « la Grèce a souffert de cinq siècles de tyrannie musulmane sous le pouvoir turc.
Construire une mosquée serait une insulte pour les martyrs qui nous ont libérés. »
Un message qui passe davantage que celui des politiques, car le clergé orthodoxe – qui aujourd’hui se charge de nourrir les plus démunis – a été de tout temps proche du peuple, l’aidant à reconquérir sa liberté et à secouer quatre siècles de joug ottoman.
Le voisin ottoman n’est d’ailleurs pas à une provocation près : le Premier ministre turc, « Recep Tayyip Erdoğan », a eu le toupet de proposer, en février dernier, de financer la construction de la future mosquée d’Athènes.
Un peu héroïquement, le trop fier « Antónis Samarás » a refusé l’offre, rappelant poliment à son homologue des rives du Bosphore que la Turquie ne respectait guère les minorités religieuses dans son pays.
Hormis l’islam, pas de salut !
La Turquie s’oppose, entre autres, à la réouverture de l’école théologique (orthodoxe) de « Halki », qu’elle a fermée en 1971.
Elle refuse surtout de reconnaître un statut légal au patriarche œcuménique de l’Église orthodoxe – « pape » des orthodoxes grecs à travers le monde – qui, malgré toutes les vexations, siège courageusement à Constantinople depuis le Ve siècle. Même si « Sainte-Sophie la putain », comme l’appellent les Grecs, est devenue une mosquée, puis un musée.

Déjà, à la veille des Jeux olympiques de 2004, l’Arabie saoudite avait joué les « souteneurs », en proposant de construire un centre culturel islamique et une mosquée à proximité de l’aéroport.
On imagine l’impression que cela aurait donnée aux visiteurs arrivant à Athènes.
Bienvenue chez Allah !
Malgré le feu vert du gouvernement socialiste de l’époque, les autorités locales du parti conservateur et les habitants s’opposèrent au projet.
Ils érigèrent une croix de trois mètres de haut à l’endroit proposé pour la construction, ce qui exorcisa à tout jamais les velléités de Riyad.
Le projet de rouvrir une ancienne mosquée au pied de l’Acropole en 2006 se heurta à la même opposition des habitants, malgré l’avis favorable de la municipalité d’Athènes.
C’est aujourd’hui un musée pour les arts populaires.
La culture n’a pas perdu au change…

Même si un lieu de prière officiel peut paraître nécessaire, plutôt que quarante lieux de culte insalubres recensés par la police, Athènes restera sans doute, pour un moment encore, la seule capitale européenne à ne pas vouloir de mosquée.

Si les entrepreneurs du bâtiment tiennent bon, les minarets ne viendront pas ternir les cariatides du Parthénon… Pourtant, les orthodoxes grecs savent coexister avec l’islam :
En Thrace, dans le nord de la Grèce, la minorité nationale « pomak » d’origine bulgare dispose de quelque 300 mosquées, de presque autant d’imams et de quelques muftis.
Des minorités islamiques qui se sont parfaitement intégrées à la vie grecque, ce qui – hélas Hellas ! – n’est pas le cas des musulmans d’Athènes – environ 300.000 – la plupart sans papiers, d’origine pakistanaise ou albanaise et que la crise a souvent jetés dans la délinquance.

José Meidinger

http://www.bvoltaire.fr  du 18/08/2013

Morsi Ne Concerne Pas La France !

Morsi Ne Concerne Pas La France !  dans DEBATS ane-e1377458363670

Lettre  ouverte de Monsieur Tarek  EZZAT, égyptien, à Monsieur Laurent Fabius

Monsieur le Ministre des Affaires Étrangères,

J’ai appris par les médias que vous avez appelé à la libération de M. Morsi et de ses collaborateurs, que vous considérez comme des « prisonniers politiques ».

En votre qualité de ministre, je suppose que vous recevez régulièrement, de la part de votre ambassadeur au Caire, et aussi de la part des services secrets de renseignements, des comptes rendu détaillés de ce qui ce passe en Égypte.

Ainsi, vous ne pouvez pas dire « je ne savais pas ».

Vous savez certainement que depuis l’accession de Monsieur Morsi au pouvoir, il y a quelque 1500 égyptiens tués par ses milices.

Vous savez certainement qu’au village de Dabyia, à Louxor, ces mêmes milices ont sauvagement assassiné quatre personnes, un prêtre et un ingénieur uniquement parce qu’ils sont chrétiens, et qu’elles ont incendié et pillé les maisons et les commerces des villageois et obligé la plupart d’entre eux à émigrer ou à se réfugier dans l’église.

Vous savez certainement que pour empêcher des chiites de fêter un événement religieux, les milices de Monsieur Morsi ont incendié leur maison, tué quatre de la même famille et lynché leurs corps.
Un véritable pogrom.

Vous savez certainement que des milices de Monsieur Morsi ont poursuivis des enfants qui criaient contre lui et se sont réfugiés sur le toit d’un immeuble et pour les punir ils les ont balancés du haut de l’immeuble.
Ceci s’est passé à Sidi Gaber à Alexandrie le 6 juillet 2013.

Vous savez certainement que le même jour, ces milices ont tué deux jeunes femmes, dont le seul crime fut d’avoir mis des autocollants hostiles à Monsieur Morsi sur le pare-brise arrière de leurs voitures, l’une d’entre elles, Noha, a reçu 122 coups de couteaux. Ceci a eu lieu à Alexandrie.

Vous savez certainement que l’armée égyptienne assure des missions de sécurité et de maintien de l’ordre à l’encontre de djihadistes au Sinaï et El Arish et que tous les jours tombent des soldats, voire récemment des civils tués par un obus qui a atteint leur maison.

Vous savez certainement que la mafia de Monsieur Morsi, cette milice organisée, a enlevé des jeunes filles chrétiennes, mineures, pour les violer, en invoquant pour motif le désir de les convertir à l’islam et les « marier » de force à un barbu de la milice islamiste.

Vous savez certainement que la milice de Monsieur Morsi a organisé des convois de cars, où des fillettes étaient envoyées en nombre à des « spécialistes » pour être excisées.

Vous savez certainement que la confrérie des frères musulmans, aux abois, utilise ses femmes et des enfants, recrutés dans les orphelinats, comme boucliers humains.
Vos services vous ont certainement envoyés des photos d’enfants en procession, habillés de leur linceuls, ou portant ces linceuls sur leurs bras frêles, et se disant candidats à la mort, au martyr, pour défendre la prétendue légitimité de Monsieur Morsi et sa mafia.

Vous n’avez peut-être pas de pitié pour les adultes, avez-vous un peu de pitié pour des enfants, enlevés, assassinés, excisés, et manipulés par des terroristes en mal de victimisation ?

Il est vrai que si vous vous intéressiez aux enfants, vous auriez commencé par vous occuper de l’éducation du vôtre, condamné par la justice française pour escroquerie et/ou abus de confiance.

Monsieur le ministre des affaires étranges, vous avez, il n’y a pas longtemps, déclaré que M. Bashar el Assad « n’a pas le droit d’exister ».
A ma connaissance, même le Ministre Nazi des affaires étrangères, Joachim Von Ribbentrop, n’a jamais fait de telle déclaration.

C’est la première fois qu’un Ministre des Affaires Étrangères ait ainsi appelé au meurtre d’un  ennemi.

N’avez-vous pas honte de vous abaisser, et d’abaisser la France, en allant dans une probable réunion à Genève, négocier avec un représentant de quelqu’un  » qui n’a pas le droit d’exister » ?

Ces temps-ci, vous rajoutez le grotesque au ridicule, et vous appelez l’Égypte à libérer des « prisonniers qui sont en fait poursuivis par les juridictions pénales pour des crimes dont vous êtes parfaitement au courant.

Vous répondrez de vos fautes politiques devant vos électeurs.

Je considère que par votre déclaration, vous tentez de protéger des auteurs de crimes contre l’humanité.

Tenter de justifier ou d’excuser un crime contre l’humanité, ou d’en disculper ses auteurs est un crime sanctionné par la Loi Française.

C’est pourquoi j’appelle tous les juristes qui prendront connaissance de cette lettre ouverte de vous assigner devant les Tribunaux Français, pour apologie ou complicité de crime contre l’humanité.

Monsieur le Ministre des Affaires Étrangères, le temps béni des colonies est révolu.

L’Égypte n’est ni une colonie, ni un protectorat de l’OTAN.

A part les réponses diplomatiques, que vous ne tarderez pas à recevoir, préparez-vous à répondre, en France, aux poursuites que les ressortissants français, épris des droits de l’Homme à la dignité et à la liberté.

Je vous prie, Monsieur le ministre des affaires étranges, de croire à mes sentiments les mieux choisis.

Tarek EZZAT.

PS : Si vous souhaitez me poursuivre en justice pour diffamation ou injure, pas la peine de mettre vos services à mes trousses. Envoyez-moi un petit mot en réponse à ce message, et je vous indiquerai l’adresse à laquelle vous pourrez m’envoyer une assignation en justice.

http://les-francophones-d-israel.com  du 17/08/2013

 

Restons humbles, la France nous suffit, il y a déjà beaucoup à faire (sans faire de bourde comme celle du sang contaminé), notre gouvernement doit s’occuper des affaires de notre pays et non pas faire comme les U.S.A., fourrer son nez dans les affaires de TOUS les autres gouvernements pour les prendre en défaut et régler leurs problèmes à la manière US !

Le peuple Egyptien est maître chez lui, comme le peuple Français est  maître en France !

La Fratrie Européenne est suffisamment majeure pour ne pas avoir besoin de la nounou américaine qui colle aux basques de notre vieux continent, ce n’est pas aux vieux singes qu’on apprend à faire les grimaces !

 

Les Violons Ne sont Pas Accordés.

 Les Violons Ne sont Pas Accordés. dans DEBATS immigration1-300x133

immigration

Dur, le regroupement familial au sein du gouvernement…

Les écolos s’étranglent d’indignation, le gouvernement est cul par-dessus tête, la gauche tout entière est comme commotionnée.
Certains parlent d’un « franchissement de cap hallucinant », d’autres expriment « leur consternation outrée », pour ce qui « pose un vrai problème politique ».
De quelle gravissime atteinte aux bonnes mœurs ce garnement de Manuel Valls s’est-il rendu coupable pour mettre ainsi toute la gauche morale en pétard ?
Quelle sorte de « Nafissatou Diallo » a-t-il troussée à la sortie de la douche ?
Quel compte en Suisse planque-t-il depuis des mois ?

Lors du séminaire gouvernemental consacré à la France de 2025, le ministre de l’Intérieur a osé aborder la question migratoire et celle du regroupement familial.
Soit que la nature de son job le force à un peu de lucidité élémentaire, soit que sa posture virile de « Nicolas Sarkozy » de gauche le force à aller de temps en temps au casse-pipe, il a évoqué une poussée démographique, notamment africaine, risquant selon lui « d’obliger d’ici à dix ans à repenser notre politique migratoire ».
Il a ajouté que la « question du regroupement familial pourrait être revue », et que l’autre défi serait de faire la démonstration que « l’islam soit compatible avec la démocratie ».
Des propos carrément obscènes, faites évacuer la salle, coupez la bande-son, bouchez les oreilles des petits enfants.

Sur « BFMTV », « Jean-Jacques Bourdin », tel « Claire Chazal » face à « DSK », a fait montre d’une gravité solennelle :
« Avez-vous bien dit que la question du regroupement familial pourrait être revue ? »
Et l’autre de répondre, dans ses petits souliers, comme s’il avait été pris sur le fait le caleçon sur les chevilles :
« Je suis très gêné par votre question… »
Si gêné qu’il a dû faire amende honorable, jurant ses grands dieux qu’on avait déformé ses propos, car il n’avait jamais été question, bien sûr, de remettre en cause le regroupement familial.
Si gêné que le « big boss » ( pourquoi ne pas dire grand patron ?)lui-même, par la voix lénifiante de son porte-parole « Najat Vallaud-Belkacem », a dû intervenir :
« Il n’y a pas de débat autour du regroupement familial(…), je vous confirme que le président de la République a estimé que la politique migratoire et le regroupement familial ne faisaient pas partie des débats de cette rentrée. »

Il est vrai que ces sujets-là sont assez mineurs.
On va plutôt se concentrer sur les trucs vraiment essentiels, vous voyez, comme la lutte contre les stéréotypes de genre à l’école. C’est même tellement important que l’on va s’y atteler toutes affaires cessantes, dès le premier jour de la rentrée.
« L’Histoire ne repasse pas les plats », disait « Céline », mais quelquefois on se demande.
La veille de la prise de Constantinople par les Turcs musulmans, les Byzantins orthodoxes s’écharpaient, dit-on, sur la question du sexe des anges.

Épilogue de ce « feuilleton médiatique », comme l’a appelé avec mépris madame Belkacem, Valls s’est fait huer mercredi au Festival de théâtre de rue d’Aurillac.
Il a été invectivé, traité de « facho » et de « raciste » par une centaine d’individus lancés à sa poursuite.
J’en connais qui ricanent doucement.
Eh, Manuel, tu sais que tu deviens vachement dangereux ?
À quand l’auto-dissolution ?

Gabrielle Cluzel

http://www.bvoltaire.fr/  du 24/08/2013

Prise De Conscience Du « Guardian ».

Prise De Conscience Du

L’immigration et la destruction de l’Angleterre.

Le métissage de la planète ne pourrait plus que nous divertir.Nous n’avons plus de maison, nous n’avons plus de ville, nous n’avons plus de patrie, nous n’avons plus de race.Mieux encore : nous n’avons plus de contemporains(voir Lucien Rebatet dans « Dialogues de ‘vaincus’ »).
Comme je l’ai indiqué, on assiste à un timide réveil de la conscience anglo-saxonne devant l’immigration qui rapidement nous fait oublier tous les « Crocodile Dundee » et « John Wayne » de l’univers.
« Kevin McDonald » officie en Amérique ainsi que d’autres, « Salter » en Australie, qui a refusé de s’asseoir sur l’invasion de son pays et surtout la déformation de sa profession, la biologie, devenue à se tordre de rire.
C’est comme la conquête spatiale ou les feuilletons télé…
En Angleterre, j’ai déjà rappelé la vision prophétique d’ »Enoch Powell », un homme qui refusait aussi la guerre contre les Russes (mais est-ce un hasard ?), souligné la révolte récente du « Monty Python John Cleese », et même celle de la presse tory (le « Daily Mail »), si différente de notre « Figaro » pas trop bien-pensant mais bien trop engraissé de subventions, et qui nous informe que les Anglais – les britons – fuient Londres où ils ne se sentent plus chez eux, chassés par la hausse des prix et leur timidité d’autochtone envahi.

Nous sommes maintenant à la place des Indiens d’Amérique et ce dans toutes les capitales blanches.
La débandade est généralisée, à Berlin ou Stockholm y compris, villes occupées par des hordes globales.

On est revenu au temps des Tartares, dit-on, mais c’est tout bon.
On nous avait dit que nous avions besoin d’immigrés, nous avons refusé ceux de l’Europe de l’Est, jugés trop blancs et trop chrétiens pour notre goût, et nous leur avons préféré ceux d’Afrique et d’Asie, et nous avons pourtant vingt millions de chômeurs.
C’est drôle tout de même.
Les cons, dirait « Audiard », ne s’arrêteront pas en route, et ils revoteront à gauche en 2017 en hurlant à la mort de la liberté si le « FN » de « Marine Le Pen », pourtant bien timide maintenant, ombre de ce qu’il fut pour mieux dire, fait les 30% attendus au premier tour.

Il n’y a pas de victimes, disait-on dans « Deux flics à Miami », il n’y a que des volontaires.

Icône de la gauche humaniste britannique, « David Goodhart » fait amende honorable dans un récent article du « Guardian ».
Il publie aussi un livre sur le sujet, « the British dream », dans lequel il explique astucieusement que l’immigration c’est mauvais… pour le pays de l’émigration.
Le « Malawi » n’aurait plus que 336 infirmières, ayant exporté les autres comme des ananas et la Sierra Leone a 90% de ses diplômés à l’étranger (comme la France !), se demandant ce qu’elle peut faire de tous les milliards que nos démocraties exsangues lui envoient une fois que l’on a racketté l’été le contribuable et siphonné les consciences avec les résultats sportifs.

« David Goodhart » a beau expliquer que l’immigration n’est pas trop bonne pour eux, il en oublie de dire qu’elle n’est pas très bonne pour nous.
Et il ajoute quand même que les dépenses de la sécurité sociale britannique, au pays de « Tony Blair » si fêté par « Alain Madelin » et tous nos libéraux, et aujourd’hui milliardaire du pétrole kazakh, que les dépenses de la sécurité sociale « british », donc, ont augmenté de 40% depuis l’élection, en 1997, du si libéral et si belliciste Premier Ministre travailliste.
Et la population du grand Londres (ou ce qu’il en restait…) a été remplacée ou déportée.
On avait le « new labour », on a le « new coloured » !

C’est dommage, parce que, comme beaucoup de gens de droite, j’aimais bien l’Angleterre.
Mais si c’est pour y revoir Belleville ou Barbès… je me contenterai de relire Tolkien, de revoir la très belle bio filmée de « CS Lewis » en attendant de me relouer en rêve un cottage paumé dans le district des lacs.
« Goodhart » reproche à la gauche d’avoir trop prolongé la panique des années 50, notamment concernant les réfugiés.
En cela, il est proche aussi de « Kevin McDonald » lorsque ce dernier explique les modifications pour des raisons humanitaires des lois sur l’immigration dans les années 60 aux Etats-Unis : les réfugiés, les immigrés, c’est-à-dire deux milliards de personnes, sont chez nous chez eux.
Les pas contents peuvent partir.

Il n’est pas mal tout de même qu’un homme de gauche en Allemagne (« Thilo Sarrazin ») ou en Angleterre se réveille sur ce qui se passe.
Cela ne se passera pas en France, terre des droits des l’Homme etc., mais comme on disait plus haut il n’y a pas de victimes, il n’y a que des volontaires.
On verra où nos enfants pourront se réfugier (82% de l’élite des diplômés s’en vont chaque année maintenant) ; quant aux Anglais, ils vont devoir abandonner leur île (12% sont déjà partis en une génération, les blancs n’y sont plus que 83%) après avoir abandonné leur prestigieuse capitale qui avait résisté aux bombes nazies.

Car ce que ni Philippe II, ni Napoléon, ni Hitler n’avaient réussi à faire, occuper l’Angleterre, l’humanitarisme l’aura fait sans un coup de feu en cinquante ans :
« Charles Clarke », le responsable de l’immigration du parti travailliste parle de 300 millions à un milliard de venues futures parce que, dit-il, on ne s’entend pas sur la définition de réfugié.

Qui a dit que l’enfer est pavé de bonnes intentions ?

Nicolas Bonnal

http://www.les4verites.com  du 23/08/2013

Nous Voulons Tous Savoir Toute La Vérité.

Nous Voulons Tous Savoir Toute La Vérité. dans TABOU manipulation-mentale-

Manipulation Mentale

 

Voici l’article retiré après quelques heures par la rédaction du « Monde ».

La Tunisie à la veille de la guerre civile.
La Tunisie se trouve une fois de plus à la croisée des chemins.
Mise en place d’un processus électif démocrate, ou dictature religieuse imposée par les Frères musulmans d’ »Ennahda » ?
Le processus enclenché depuis janvier 2011 s’accélère brutalement, avec le meurtre de « Mohamed Brahmi », député et fondateur de la Gauche nationaliste tunisienne, deuxième assassinat politique depuis le début 2013, après celui de « Chokri Belaid », avocat et président du Front populaire tunisien.
Un « réunion » (« sit-in » en « ricain ») de l’opposition démocrate se tient tous les soirs, au Bardo, à Tunis, à proximité du siège de l’assemblée nationale constituante tunisienne, depuis une quinzaine de jours.
Une manifestation monstre a rassemblé dans Tunis, le samedi 3 août, plus de 450.000 personnes, selon un comptage effectué à partir de données de satellites, par le Pentagone (source « CNN »).
Les proches de « Chokri Belaid » et de « Mohamed Brahmi », accusent « Ennahda » et son leader, le sheikh « Rachid Ghannouchi », d’être derrière les assassinats politiques des deux leaders démocrates.
« Rachid Ghannouchi », vrai maître de la Tunisie, depuis la venue d’ »Ennahda » au pouvoir en 2011, est connu pour ses liens actifs avec le « FIS », parti des islamistes algériens, et s’est impliqué directement dans des attentats en Tunisie, sous « Ben Ali ».

La frontière entre les Frères musulmans et les mouvances islamistes extrémistes, dont les djihadistes d’ »Al Qaida », est poreuse.
Les Frères musulmans, que ce soit en Tunisie ou en Egypte, ont un contact permanent avec le bras armé islamiste que représentent ces mouvances pratiquant la violence au nom de l’islam.
Quant à « Hamadi Jebali », secrétaire général d’ »Ennahda », il faut rappeler que c’est un islamiste pur et dur, et que, comme « Rachid Ghanouchi », il veut pour la Tunisie une dictature religieuse basée sur une « shaaria » restrictive et liberticide, particulièrement à l’égard des femmes, ramenant l’islam aux interdits du VIIe siècle.
Dénonçant la mobilisation actuelle de l’opposition démocrate, « Hamadi Jebali » veut donner le change :
Ce n’est pas seulement la Tunisie qui bouge, c’est une même tendance, un même cyclone, partout à l’oeuvre, en Egypte, en Libye ou au Yemen, voire même en Syrie, pour liquider le « Printemps arabe ».

Synthèse réductrice, et qui assimile le « Printemps arabe » aux Frères musulmans portés au pouvoir en Egypte et en Tunisie.
Les islamistes d’ »Ennahda » n’étaient pas parmi les révolutionnaires de janvier 2011, à Tunis.
Ils se sont montrés après, cueillant les fruits de la révolution tunisienne, de la même manière que cela s’est passé en Egypte.
Une majorité qui ne connaissait même pas les détails de leur programme d’islamisation, mais qui leur faisait confiance pour résoudre les sérieux problèmes économiques, et stopper la paupérisation de la population, les a portés au pouvoir.
En ce moment, « Hamadi Jebali » se démarque de « Rachid Ghannouchi » dans son discours, en parlant d’une compatibilité entre l’islam et la démocratie, et tente de réunir islamistes et démocrates tunisiens autour d’une table ronde.
Mais, derrière cette apparence de conciliation, c’est toujours la « shoura » (parlement d’un Etat islamique, ou conseil d’administration d’un parti ou d’une institution religieuse islamique) d’ »Ennahda » qui dirige en sous-main la Tunisie, encadrant le gouvernement d’une manière stricte.

Depuis 2011, une lutte impitoyable a ainsi lieu entre « Ennahda », et ceux qui veulent une Tunisie démocrate.
« Ennahda » n’a pas respecté l’échéance d’octobre 2012, date à laquelle auraient du avoir lieu de nouvelles élections, et bloque la rédaction de la constitution, au coeur de laquelle il veut inscrire la primauté de l’islam et de la « shaaria ».
Le parti islamiste a infiltré l’armée, la police (créant une police parallèle islamiste), la justice, et tous les corps de l’Etat.

L’islamisation est déjà là en Tunisie.

Il ne manque plus qu’une phase de pure violence afin que les Frères musulmans de Tunisie instaurent leur dictature religieuse.
Dans son prêche de l’ »Aïd », le sheikh « Rachid Ghannouchi » a ouvert la voie à la guerre civile en Tunisie.
Il a insisté sur la valeur du sacrifice :
‘ le sacrifice de soi ‘, ‘ le sacrifice des enfants ‘,’ le sacrifice de tout ce que l’on possède ‘, ‘ le sacrifice au nom de Dieu ‘, mettant en exergue l’égorgement, au nom de la religion.
Contre la scission actuelle entre islamistes et démocrates, qu’il qualifie de ‘débandade sociale’ (« al tadefaa al mojtamaî »), « Rachid Ghannouchi » a incité les islamistes à se préparer à l’affrontement, à partir des exemples égyptien, syrien et palestinien.

Le pire est donc possible en Tunisie et il est temps que le gouvernement français, et François Hollande, arrêtent de se prêter au double jeu des islamistes d’ »Ennahda ».

Les Frères musulmans ne veulent pas de la démocratie, incompatible avec leur vision d’une société régie par le Coran.

A partir de ce postulat, on doit arrêter de les crédibiliser et de les traiter comme des démocrates respectables.

Michel Le Tallec

http://www.tunisiadaily.com  du 21/08/2013

Un Record A Battre en France.

Un Record A Battre en France. dans TROQUET rosier-e1377357455648

Monsieur Philippe DURON, premier cumulard de France.

 

Député du Calvados,

Membre de la commission du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire à l’Assemblée Nationale,

Président du groupe d’amitié avec la Macédoine,

Membre du groupe d’études Cheval à l’Assemblée Nationale,

Membre de la section française de l’Assemblée parlementaire de la francophonie,

Maire de Caen, En charge du développement de la ville de Caen,

Président du conseil de surveillance du centre hospitalier universitaire (CHU) de Caen,

Président de la Conférence des Villes de l’Arc Atlantique,

Président du conseil d’administration de Normandie Aménagement,

Président de Caen Presqu’île,

Membre d’honneur du conseil d’administration de l’École d’Ingénierie et travaux de la Construction de Caen

Représentant de l’association de gestion de la fourrière et du refuge d’animaux de Verson,

Administrateur du Comité pour l’Organisation des Manifestations Touristiques et Économiques de Caen,

Président de la Société d’Économie Mixte : Gestion du Mémorial de la Bataille de Normandie,

Vice-Président de l’Union Amicale des Maires du Calvados,

Membre du Bureau de l’Association des Maires des Grandes Villes de France (AMGVF)

Président de l’Agglomération Caen-la-Mer,

Administrateur de l’Assemblée des Communautés de France

Président de Caen Métropole,

Membre de droit du Conseil national du Parti Socialiste,

Co-Président de l’association Transport Développement Intermodalité Environnement,

Vice-Président de la Conférence de réseaux Transfrontaliers et Interrégionaux de Villes (CECICN),

Membre de l’association Avenir Transport,

Membre du collège « collectivités territoriales » au Conseil d’Administration de l’Institut des Hautes Études de Développement et d’Aménagement des territoires en Europe,

Administrateur de l’Association Relais des Sciences,

Administrateur de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France,

Membre du bureau de l’Institut de la Gestion Délégué.

 

A l’attention de Monsieur Philippe DURON, du PARTI SOCIALISTE

Monsieur le Pluriprésident,

Monsieur le Député,

Monsieur le Maire,

La République, mère vieillissante, vous autorise donc à cumuler tous ces titres dont quatre mandats nationaux et des fonctions aussi diverses que considérables.
Les journalistes, mauvais esprits, viennent de vous consacrer, au terme d’une longue et méticuleuse enquête menée par « Le Parisien »,« premier cumulard de France ».
Il faut dire qu’à ce niveau de performance, vous êtes mieux qu’un cumulard :
Vous êtes, comme le dit très joliment ma dentiste, avec laquelle je commente régulièrement la chose publique, un « accumulard » !
Je ne doute pas que vous vous en défendrez en invoquant la traditionnelle et louable volonté d’être ainsi « au plus proche du terrain et des citoyens ».
Etrangement, je n’ai vu aucune intervention de votre part, à l’Assemblée nationale ou ailleurs, dans le cadre de vos fonctions hospitalières par exemple, demandant aux chirurgiens d’être à la fois anesthésistes, médecins généralistes et brancardiers, pour rester eux aussi, dans ce même esprit d’intérêt général, au plus près du malade et de ses souffrances.
Votre emploi du temps surchargé a sans doute des difficultés à coïncider avec vos obligations de représentant du peuple.
Les mauvaises langues — notre pays n’en manque pas — ne tarderont pas à vous faire remarquer que vous cumulez ainsi plusieurs dizaines de milliers d’euros mensuels sans compter — et il faut le compter car c’est souvent le principal — la multiplication des avantages en nature : voitures, chauffeurs, assistantes, secrétariats, voyages d’études ou pas, défraiements et aides logistiques diverses qui font, chacun le sait sur les bancs de l’Assemblée et d’ailleurs, la saveur inavouée mais incomparable du cumul.
Les esprits attentifs — vous me pardonnerez d’en être — remarqueront qui plus est que vous appartenez à un parti qui, il n’y a pas si longtemps, a gravé dans le marbre la durée légale du travail à 35 heures—par semaine.

Les Régions Françaises Autres que le Calvados

Vous devez être épuisé, c’est inhumain de vous imposer, à vous seul, ce rythme de travail, à peine un jour par mois pour chaque fonction !!!
Certes, vous accumulez des milliers d’euros qui ne vont pas dans la poche de nos diplômés pourtant compétents qui cherchent en vain du travail, mais il n’est pas certain que votre travail soit minutieux ou que vous respectiez vraiment la Loi.

Docteur Jekyll Et Mister Hyde

Docteur Jekyll Et Mister Hyde dans INSOLITE abongo-barack-obama-340x161-1-e1377351068185Malik et Barack Obama

Le demi-frère d’Obama entre caritatif et génocidaire !

Pendant que  l’ »I.R.S. » (« internal revenue service ») s’arrachait les cheveux   sur tout et n’importe quoi qui pouvait contenir  les  mots « tea »  et « party », conduisant à une intervention contre les groupes de conservateurs et les fournisseurs de thé.
Leur but non lucratif est devenu plus que douteux car ils ont profité et bénéficié que l’un d’eux porte le nom d’Obama, et ils ont prospéré  malgré leurs relations malsaines.

Ces relations malsaines étaient du genre génocidaire 

Lorsque la Fondation Barack Hussein Obama a demandé a être exonérée d’impôt pour amasser des fonds pour de bonnes œuvres au Kenya, l’ » I.R.S. » a fourni une aide rapide.
L’ »IRS » a accordé le statut de caritative à la fondation du demi-frère du président Obama.
Cette fondation était dirigée depuis environ un mois  par le demi-frère du président Obama après avoir été nommé  pour succéder à son père.
L’ »IRS » a également accepté de donner au groupe cet important statut financier rétroactivement ( 2009 inclus), quand il avait commencé sa collecte de fonds.
Dès juin 2011, « Lois Lerner » a donné  un rapide feu vert pour cette application.
L’ »IRS » a même été assez gentil pour accepter cette rétroactivité  du statut « à but non lucratif »  pour que la Fondation ne risque pas d’être accusée de mensonge ou de violation de la loi.

Vraiment, c’était bien agréable de l’ »IRS ».
Si « Rush Limbaugh » avait essayé ce système pour sa fondation, la tentative aurait probablement été liquidée avec une équipe d’intervention à sa porte, mais nous savons tous que les amis et la famille de Barack bénéficient d’arrangement en matière de violation de la loi.
C’est la même chose quand il s’agit de terroristes.

On a appris que la relation entre le demi-frère « Malik Obama » du président Barack Obama et le président soudanais « Omar Al-Bashir » est beaucoup plus proche qu’on ne le pensait précédemment.
« Malik » est le secrétaire exécutif de l’Organisation de la « Da’wa islamique » (IDO) tel que rapporté par tous les grands de la presse saoudienne, y compris « Okaz ».
Cela est-il important ?
Très important.
L’ »IDO » a été créé par le gouvernement soudanais.
Ce dernier est considéré par le Département d’Etat américain comme un Etat terroriste.
Cela place « Malik Obama » dans le camp des terroristes, oeuvrant comme un fonctionnaire de cet Etat terroriste.
« Béchir » est recherché par la « Cour pénale internationale » (« CPI ») pour sept chefs d’accusation relatifs à des crimes contre l’humanité.
A ce sujet, « Bashir » est à la tête d’un pays que le Département d’Etat américain a identifié comme un « Etat finançant le terrorisme » (désignation émise en 1993).
En 2010, « Malik Obama » a assisté à la conférence islamique de l’ »Organisation de la Da’wa » (« IDO ») à Khartoum, la capitale du Soudan.
L’un des objectifs de l’ »IDO » est de répandre l’islam wahhabite à travers le continent africain.
« Bashir n’était pas seulement présent à la conférence, il l’a supervisée ».

Donc, un musulman caritatif « Malik » en relations avec un état terroriste et un certain « Hussein » n’ont eu aucune difficulté à obtenir l’approbation de l’ »IRS ».
Mais qu’a donc pu faire encore le demi-frère du président Obama avec cette « belle galette » à but non lucratif ?

«Il n’existe aucune preuve pour suggérer que « Malik » ait construit plusieurs maisons à Kogelo pour les veuves et les orphelins, comme insinué », a déclaré « Walid Shoebat »
Il n’y a pas plus de preuves que la « Fondation Mama Sarah » ait construit plusieurs foyers pour les veuves, les orphelins et victimes du VIH / SIDA.
«La seule preuve que des fonds aient été utilisés à mauvais escient concerne le « Centre de Loisirs et de Repos Barack Hussein Obama au Kenya ».
Ce lieu d’hébergement qui dispose d’un restaurant d’une mosquée accompagnée d’une école coranique était réservé aux douze épouses de « Malik » », a ajouté Walid.

Mais au moins, quand « Malik » « passera l’arme à gauche », toutes ses veuves auront toujours un toit sur la tête.
Qui sait, il est possible que certaines soient obligées, un jour, de se soigner pour le SIDA.

Daniel Greenfield

http://frontpagemag.com  du 28/05/2013

Pas Belle La Charia Egyptienne !

Pas Belle La Charia Egyptienne ! dans TABOU ronde-vautours-298258-e1377265469669

C’est la devise des Frères Musulmans que l’Occident aime tant !

« Dieu est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance ».

Face aux agissements de la Confrérie en Egypte, l’Occident continue de mener sa politique de l’Autruche…..
Et s’apprête à réitérer une condamnation des agissements de l’armée égyptienne qui,  soutenue par le peuple, vient de libérer l’Egypte d’une théocratie médiévale.
Souhaitons que l’Armée aille jusqu’au bout de sa logique et après l’arrestation des dirigeants des Frères Musulmans, dissolve la Confrérie.
Mais on s’interroge sur la nature des liens tissés par les dirigeants de l’UE avec cette sinistre engeance islamiste dont elle se fait le défenseur et le porte-parole.

Raymond Ibrahim évoque les camps de torture des Frères Musulmans, leurs exactions sur lesquelles la presse occidentale jette un « voile pudique » : 

Les militaires égyptiens ont réussi à neutraliser les bases terroristes  des Frères Musulmans.
A présent, les grands medias officiels s’emploient à  déformer la réalité et à montrer les islamistes sous un jour favorable, comme des victimes innocentes, de “simples veilleurs” [holding vigil]   abattus alors qu’ils appelaient à la poursuite de l’armée pour « violations des droits de l’homme » [human rights abuses]
Ces médias suivent la ligne de « Al Jazeera », favorable à la Confrérie et qui décrit ces bases de « Rab‘a al-Adawiya » et ailleurs comme de pacifiques « sit  ins ».
Ce que les médias officiels ont oublié de rapporter est que depuis deux mois dans ces « sit ins » – ou plus exactement dans ces mini-émirats d’ Egypte – de nombreux égyptiens ont été torturés, mutilés, violés et tués en masse au nom de l’islam et/ou de la loi de la Confrérie.

Bien sûr, rien d’étonnant à cela, quand on sait que ces medias sont restés muets quant aux attaques incessantes et  haineuses contre la minorité chrétienne d’Egypte, crimes soutenus par la Confrérie.
[the nonstop and heinous attacks on the nation’s Christian minority and its churches, all validated by Brotherhood leadership]
Les anecdotes sont nombreuses.
Par exemple, un homme est accusé de vol, torturé et amputé du doigt – selon les règles de la Charia.
On le voit dans cette vidéo [this video] – le visage tuméfié des coups qu’il a reçus – et décrivant son supplice.
Comme tant d’autres à « Rab‘a », il ne se trouvait pas sur place comme supporter des Frères Musulmans, mais parce qu’il travaillait dans la zone.
Accusé de vol, il a protesté de son innocence.
Comme ses accusateurs refusaient de se laisser fléchir, il a dit:
«Très bien, si je suis un voleur, remettez-moi à la police », mais ils ont dit :
«Non, nous allons te remettre à Allah. »
Et ils l’ont emmené dans une pièce et torturé pendant quatorze heures, notamment par pulvérisation d’eau et électrocution et à plusieurs reprises poignardé et entaillé avec un cran d’arrêt.
Puis, ses « pieux » bourreaux ont invoqué leur dieu en disant:
«Au nom d’Allah », avant de lui trancher le doigt.

Les femmes sont également des proies faciles dans le camp de la Fraternité.
Selon un rapport récent, des femmes ont été victimes de violence pour avoir refusé d’avoir des relations sexuelles avec des partisans des Frères.
Une femme aurait été torturée à mort et une autre grièvement blessée et hospitalisée.
Une organisation égyptienne des droits de la femme a déclaré qu’elle « fera état dans les prochains jours de l’ampleur des violations et des crimes contre l’humanité dont nos sœurs ont été victimes sous les ordres du Guide Général ["Mohammed Badie"] pour contraindre les femmes à s’engager dans le « Djihad » du sexe – avec la torture à mort pour celles qui refusent. »
Voici une autre interview en direct avec une reporter égyptienne [« another live interview« ] kidnappée à Rab‘a, battue, et contrainte de rester sur place « parce que nous avons besoin de femme pour le sexe ».
La théologie derrière le « Djihad » du sexe (en arabe « jihad al-nikah ») est que les femmes sont autorisées à copuler avec des Frères Musulmans  célibataires et protestataires pour alléger leurs frustrations sexuelles et leur permettre de se concentrer sur le renforcement de l’Islam – qui au sein de la Confrérie est synonyme de renforcement de la Confrérie – pour maintenir leur énergie et que jamais ne soit abandonné le « Djihad ».

Puis il y a tous ces cadavres que l’on a retrouvés.
Selon le journaliste « Ahmed Musa » de « Tahrir TV channel« , l’un des terroristes arrêté a confessé que la direction de la Confrérie a assassiné plus de 80 personnes qui étaient soit suspectées d’être des informateurs de la police ou essayaient d’échapper des camps de la Confrérie.
Les Frères Musulmans ont ensuite enterré les corps dans un charnier de Rab‘a.
Selon ce terroriste arrêté, les Frères Musulmans craignent que « si leurs camps sont découverts, leurs crimes contre l’humanité seront révélés et le ministre de l’Intérieur prendra des photos de ces charniers pour les diffuser au monde entier. »
En plus de ces atrocités et accusations d’atrocités, des rapports de violence généralisée apparaissent chaque jour.
La majorité tourne autour de gens travaillant ou vivant à Rab‘a, soumis à des pressions  pour rejoindre les protestataires « pro-Morsi », et battus sauvagement s’ils refusent.

En dépit des nombreuses et graves violations des droits de l’homme qui se sont déroulées sous les auspices de la Confrérie, le seul média occidental à y avoir fait allusion, a été un rapport de l’AP [AP report] qui, après avoir expliqué que forcément les cadavres avaient été retrouvés près de Rab’a en précisant qu’en Egypte on était sûr que c’était l’œuvre de la Confrérie, passa immédiatement en mode « sourdine » en suggérant que ce pourrait être de fausses allégations et, que ces cadavres  découverts, étaient peut-être le travail de l’armée qui essayait de monter un mauvais coup contre les Frères en reproduisant exactement les actions de la Confrérie, prise en flagrant délit d’assassinat de ses propres partisans pour monter un mauvais coup contre l’armée.

L’exploitation des médias par la Confrérie pour recueillir la sympathie est un phénomène ancien.
L’ancien président égyptien « Hosni Moubarak », expliquant jadis la façon dont les islamistes se tournent souvent vers la violence quand le «dialogue» ne va pas dans leur sens, avait déclaré:
Mais quand je vois que vous tirez sur moi, et essayez de me tuer – et bien, je dois me défendre.
Puis les agences internationales d’information vont vers ces groupes islamistes à la recherche d’informations et ceux-ci leur disent : « Ils sont en train de nous tuer, de nous tuer »
Mais vous, les agences d’information ne les voyez-vous pas en train de tuer la police ?
Je vous le jure, aucun policier ne veut les tuer, pas un seul.

Et maintenant, que l’armée égyptienne démantèle les camps terroristes de la Confrérie, juste au bon moment, la presse occidentale fait ce qu’elle sait le mieux faire :
Orienter la réalité au bénéfice de la Confrérie.

Pourtant, il y a un aspect positif à tout cela.
Parce que beaucoup de membres musulmans de la Confrérie et leurs alliés islamistes s’étaient rassemblés dans Rab’a et ailleurs, les transformant en mini-États islamistes où la loi de la Confrérie était appliquée – torture, amputation des doigts, abus sexuel des femmes, et meurtre des dissidents – nous avons eu un aperçu exact du genre d’état qu’ils souhaitaient voir venir en Egypte.
Mais, de la même manière qu’il a fallu plusieurs mois avant que « Fox News » n’évoque les chambres de torture des Frères musulmans – en dépit du fait  que les médias égyptiens depuis des mois diffusaient des photos et vidéos des victimes, sans doute, il faudra un certain temps avant que les informations sur les camps de torture de la Confrérie ne soient  diffusées en Occident.

Raymond Hibrahim, traduction Nancy Verdier - Source : FrontPageMag – 15 août 2013

http://www.europe-israel.org  du 22/08/2013

Nous Serons Toujours Vulnérables.

Nous Serons Toujours Vulnérables. dans SANTE coronavirus-e1377260102756

Des chauves-souris d’Arabie saoudite à l’origine du coronavirus.

Les autorités sanitaires américaines viennent de déterminer, pour la première fois, l’origine scientifique du coronavirus qui a tué 47 des 96 personnes infectées à travers le monde :
C’est à cause de chauves-souris d’Arabie saoudite qui ont été porteuses du virus.
Toutefois, la transmission directe à l’homme n’a pas été prouvée, puisque, comme le relève le docteur « Ziad Memish », ministre adjoint de la santé saoudien, « la transmission entre humains est très difficile, nous pensons donc qu’il pourrait y avoir un vecteur intermédiaire pour transmettre le coronavirus aux personnes. »

En revanche, les virologues américains et saoudiens ont précisé que ce virus est génétiquement 100 % identique à celui qui infecte les humains.
Cette découverte, faite notamment par des chercheurs de l’université Columbia aux Etats-Unis, publiée dans la revue « Emerging Infectious Diseases », a été possible grâce à plus de 1 000 prélèvements sur sept espèces de chauves-souris dans des régions d’Arabie saoudite où les cas de coronavirus de syndrome respiratoire (MERS-Cov) ont été identifiés.
« Il y déjà eu plusieurs annonces de découvertes de virus ressemblant au MERS chez des animaux, mais aucun ne correspondait exactement génétiquement comme c’est le cas avec le pathogène trouvé dans une chauve-souris », explique « Ian Lipkin« , un des coauteurs de l’étude.
Il ajoute que « la chauve-souris porteuse de ce virus se trouvait près de l’endroit, à quelques kilomètres, où a été observé le premier cas d’infection humaine » en septembre 2012 en Arabie saoudite.
Jusqu’alors, l’origine de ce nouveau coronavirus, qui se transmet difficilement entre humains, était inconnue.

http://www.lemonde.fr  du 22/08/2013

Les dromadaires probablement impliqués dans la transmission

Les dromadaires pourraient être l’un des vecteurs de transmission du nouveau coronavirus à l’homme selon une étude publiée vendredi 9 août dans la revue médicale  »The Lancet« .
Apparu l’an dernier au Moyen-Orient, ce coronavirus a déjà infecté 94 personnes, dont 46 sont mortes, selon le dernier bilan fourni la semaine dernière par l’ »Organisation mondiale de la santé » (« OMS »).

Les chercheurs soupçonnent depuis un certain temps des chauves-souris d’être à l’origine du nouveau coronavirus, mais estiment que, pour se transmettre à l’homme, le virus a probablement utilisé des hôtes intermédiaires. Pour vérifier cette hypothèse, une équipe de chercheurs internationaux dirigée par le « Docteur Chantal Reusken », des Pays-Bas, a étudié des échantillons de sang de 349 animaux, essentiellement des dromadaires, des vaches et des chèvres provenant de plusieurs pays, dont Oman, les Pays-Bas, l’Espagne ou le Chili.

« CES DROMADAIRES ONT ÉTÉ EN CONTACT AVEC LE VIRUS »

Des anticorps contre le coronavirus MERS ont été retrouvés dans les analyses sérologiques des 50 dromadaires originaires du sultanat d’Oman et, dans une moindre mesure, dans celles d’une centaine de dromadaires originaires des îles Canaries, une région dans laquelle le nouveau coronavirus n’avait encore jamais été signalé.
Pour « Marion Koopmans« , l’une des chercheuses :

« La présence d’anticorps signifie que ces dromadaires ont été en contact avec le virus ou un virus très similaire. 
Nous devons également trouver le virus avant de pouvoir dire avec certitude qu’il s’agit du même que celui qui infecte les humains.
[Cette découverte] suggère que les dromadaires pourraient être l’un des réservoirs du virus qui provoque la maladie chez les humains. »

De nouvelles études seront nécessaires, tant chez l’homme que chez l’animal, avertissent les chercheurs, pour découvrir si la transmission se fait par contact ou par ingestion de produits provenant des dromadaires infectés, le lait de chamelle, par exemple.
Le nouveau coronavirus reste, pour l’instant, relativement peu transmissible de patient à patient et touche principalement des personnes immunodéprimées ou déjà fragilisées par des maladies chroniques.
Il provoque des problèmes respiratoires, une pneumonie et une insuffisance rénale rapide, rappelle le « Docteur Benjamin Neuman », de l’Université de Reading, au Royaume-Uni.

« Le plus grand mystère de l’épidémie de coronavirus MERS était de savoir comment des personnes pouvaient être infectées par un virus présent chez la chauve-souris et pourquoi au Moyen-Orient.
En montrant que des dromadaires avaient été en contact avec le virus ou avec un virus proche, les chercheurs pourraient avoir contribué à répondre aux deux questions à la fois. »

http://www.lemonde.fr  du 09/08/2013

 

On Veut Eradiquer le Christianisme.

On Veut Eradiquer le Christianisme. dans TABOU no-jesus-e1377213520354

Le Christ, « persona non grata » dans l’Union européenne !

Les temps sont durs pour le Christ.
En cette fin d’été où l’on brûle des églises et où l’on massacre des chrétiens en Égypte, où au même moment se poursuit en France la destruction scandaleuse des églises de campagne, l’image même de Jésus est peu à peu reléguée dans les interdits.

La mésaventure que vient de subir le micro-État d’Andorre est, à ce titre, significative.
Il faut savoir que, bien que non-membre de l’Union, Andorre utilisait de facto la monnaie unique depuis la fin de la peseta et du franc.
Après un accord signé en 2011, l’euro est devenu la monnaie officielle du pays, qui décida alors de lui donner une identité locale, comme ailleurs.
C’est là que ça allait se corser pour nos voisins.
Alors que les dessins des euros d’Andorre pour 2014 avaient été sélectionnés après une compétition nationale, l’UE vient de demander à la Principauté de revoir sa copie !

Motif invoqué ?
Les malotrus avaient choisi une double illustration :
le campanile de l’église « Santa Coloma » et le visage du « Christ pantocrator » tiré de la fresque qui orne l’église « Sant Marti de la Cortinada ».
Sacrilège, si l’on ose dire, pour les technocrates bruxellois, d’ordinaire beaucoup moins sourcilleux quand il s’agit d’autres croyances…
Est-ce néanmoins une surprise, quand on se souvient que les « racines chrétiennes de l’Europe », pourtant une évidence historique, n’ont pas eu droit de cité il y a quelques années ?
Alors imaginez que pour ces élites (non élues), diffuser le visage de Jésus à des milliers d’exemplaires revenait quasiment à une provocation !
C’est vrai que le Christ n’était pas forcément l’allié des banquiers et autres collabos de l’ordre du Saint-Pognon.

Habilement, se protégeant derrière l’argument bien pratique (uniquement dans ce cas) de la « laïcité », l’Union européenne a donc suggéré au ministère des Finances andorran « de reconsidérer le projet pour ne pas rompre le principe de neutralité en matière de croyance religieuse » !
Lol, dirait l’autre.
Andorre, curieuse survivance médiévale codirigée, rappelons-le, par la France et l’Espagne, a évidemment immédiatement obéi :
le visage du Christ a été effacé.

La Slovaquie avait récemment essuyé les mêmes tracas lorsqu’elle avait voulu faire figurer l’image des saints Cyrille et Méthode avec leur croix sur les pièces de deux euros.
Les Slovaques, à force d’insister, finirent par obtenir gain de cause, enfin presque :
Il aura quand même fallu supprimer les auréoles de la tête des personnages…

Faire table rase de notre identité, de notre culture, effacer autoritairement le moindre symbole de notre long passé.

L’UE sert, semble-t-il, d’obscurs intérêts, tout sauf européens.

Joris Karl

http://www.bvoltaire.fr  du 20/08/2013

 

Nos médias ne parlerons jamais de la « christianophobie » pour ne pas déplaire au CFCM qui, lui, déposerait vite plainte pour islamophobie !

La Nouvelle Ecole Des Escargots !

La Nouvelle Ecole Des Escargots ! dans EDUCATION gender2-e1377210215184

Une rentrée qui a  vraiment mauvais “genre”…

La rentrée scolaire approche, quelle est la priorité du gouvernement ?
Lutter contre les « stéréotypes de genre », afin qu’ils soient « déconstruits et mis à distance », selon les mots d’un rapport remis fin juillet au ministre de l’Enseignement.
« Vincent Peillon », flanqué de l’inénarrable « Najat Vallaud-Belkacem », y travaille donc dur :
Une formation obligatoire des professeurs est prévue dans les « ESPE » (« Écoles supérieures du professorat et de l’éducation »), qui remplaceront en septembre les « IUFM ».
Les manuels scolaires seront revisités, et dès la rentrée, un dispositif baptisé « Les « ABCD » de l’égalité » sera lancé dans 500 classes de primaire, visant, comme dans la crèche « Bourdarias » que « Najat Vallaud-Belkacem » a visitée il y a quelques mois, à éradiquer dès le plus jeune âge les clichés et comportements sexistes.
Une formation et des outils spécifiques sont prévus pour repérer les attitudes « genrées »…
Même si nos deux compères au gouvernement ont conscience, comme le dit toujours le même rapport, que la question du « genre » peut susciter de « fortes résistances et des réactions très négatives ».

On rigole.
La gauche fait l’expérience du mot piégé qui vous explose entre les mains.
Eux, les maîtres artificiers du verbe, les spécialistes de la manipulation sémantique à la nitroglycérine viennent de comprendre qu’ils ne pourront plus dégoupiller le mot « genre » qu’avec d’infinies précautions.
Quoi qu’il en soit, comme le stipule le rapport, il faudra par exemple en finir avec le cliché de la « fille sage et laborieuse ».
Quelle bonne idée.
Vive la fille agitée et qui n’en fout pas une.
Il restait un segment de population tenant à peu près en place pendant les heures de cours, il serait dommage de ne pas l’encourager à mettre le boxon.
Dans la crèche « Bourdarias » aussi, on recommande aux fillettes de « faire du bruit, crier, grimper ».
C’est le ci-devant secrétaire d’État à la Justice « Jean-Marie Bockel » qui ne doit pas en revenir… lui qui, fin 2010, dans un rapport sur la prévention de la délinquance juvénile, mettait en garde contre le développement exponentiel des bandes de filles « mimant des conduites jusqu’à présent masculines ».

Est dénoncée aussi, dans le secondaire, la sous-représentation des filles dans les filières scientifiques.
Non qu’elles n’en aient pas le choix – puisque les filles, « sages et laborieuses », réussissent mieux à l’école –, mais elles n’en ont pas le goût.
Et libérer la femme, ce n’est pas, pour le gouvernement, lui laisser le choix, c’est la forcer à faire le « bon » choix, comme on l’a déjà vu pour la réforme récente du congé parental.
Il faudra donc faire rentrer à la trique et au chausse-pied les récalcitrantes dans une filière scientifique, faire d’elles des malgré-nous du « BTP », de l’informatique et de la maintenance de plate-forme off shore.
Ce qui contribuera fortement, on s’en doute, à leur épanouissement.
Si l’on voulait réellement œuvrer pour les femmes, ne faudrait-il pas au contraire revaloriser les filières littéraires, pour lesquelles elles ont visiblement de l’appétence ?
À l’instar de « Serge Villepelet », président (jusqu’au mois dernier) de « PricewaterhouseCoopers France » et auteur du livre « Un patron qui aime les littéraires », ne faudrait-il pas mettre en avant les qualités propres d’une formation littéraire – de rédaction, de synthèse et d’analyse – pour l’entreprise ?
Ne faudrait-il pas en finir avec le « tout sélection par les sciences », voulu par le sociologue marxiste « Bourdieu », celui-ci accusant les formations littéraires d’être socialement discriminantes et de favoriser « l’endorecrutement » des classes dominantes ?

Gabrielle Cluzel

http://www.bvoltaire.fr  du 22/08/2013

 

Je me demande comment ils vont résoudre la questions des toilettes et des vestiaires de gymnastique pour satisfaire tout le monde, des parents encore attachés à la différence, des enfants délurés, des enseignants déboussolés… septembre promet de belles surprises !

Et Valse Le Cinéma Marseillais !

Et Valse Le Cinéma Marseillais ! dans TABOU marseille2-e1377195342845

L’indécent cinéma de tous ces politiciens à Marseille.

Les  Ayrault, Valls, Taubira, Duflot, Touraine, Carlotti, Belkacem, Ghali , Caselli, Jibrayel,  Mennucci, n’oublions pas Gaudin, vestige d’un passé récent semblable au présent…
qui se précipitent sur le moindre « cadavre » marseillais pour vendre la soupe infâme de leur incompétence devant la délinquance et la criminalité galopantes en ce lieu, et tenter de faire oublier leur complicité réelle avec la masse informe des voyous de tous calibres  !
Et avec eux les journaleux bêlant de « La Provence » et de la presse en général lapant leur pitance fiscale socialiste… et s’aplatissant sans honte pour vanter les mérites de leurs maîtres, sans le moindre scrupule ni le moindre souci d’authenticité.
Et avec eux les histrions et petits profiteurs des associations caritatives  et prétendument « défenseurs des droits de l’Homme » qui se donnent des raisons d’exister en défendant l’indéfendable et qui font  » leur beurre » sur le dos des citoyens  fiscalement  taillables à merci  et poussés à l’exclusion de leur propre pays par la préférence étrangère érigée en  principe sociétal de base…

Oui, tous ces gens exhalent une vraie obscénité de comportement, une authentique  perversion de la parole, une réelle putréfaction de la pensée.
Oui, tous ces gens ont appelé par leurs discours, leurs fausses valeurs, leurs décisions, leurs attitudes le fumier sur lequel prospère une délinquance devenue endémique et qui se vautre dans l’idéologie de la diversité, du « multiculturalisme », du « tout se vaut », tout en émargeant largement aux budgets sociaux qu’abondent ceux qui travaillent, respectent les lois, payent leurs impôts, assument leurs devoirs sans avoir le plus souvent les droits auxquels ils pourraient prétendre, notamment celui de voir leur personne, leur famille et leurs biens protégés !
Les pantins articulés du gouvernement et leurs doubles locaux peuvent toujours s’écrier :
« ce qui se passe à Marseille, c’est inadmissible » (pour la soixantième fois en un an) « ,  » nous ferons respecter l’Etat de droit ici » (pour la cinquantième fois),  » le gouvernement fera reculer la délinquance et le crime dans cette région » (pour la soixante-dixième fois) , la voyoucratie locale, largement composée des flux d’immigrés, récents ou non, venus du Maghreb, d’Afrique subsaharienne ou des anciens pays de l’Est, s’en tamponne allègrement le coquillard… et se gave d’argent sale et volé chez les plus humbles.
L’idéologie régnante véhiculée par les médias aux ordres la justifie, la politique actuellement menée de délitement de l’autorité et de ses représentants la conforte, l’assistanat social et la préférence étrangère la renforce chaque jour davantage d’arrivées nouvelles:

Sait-on que la Préfecture de Marseille traite 900 dossiers d’étrangers par jour ?

Sait-on qu’en 2012, les statistiques officielles font état de  191 452 nouveaux titres de séjour accordés,  dont 86 572  au titre de l’immigration familiale, devant les immigrations étudiante (58 430), humanitaire (18 126) et économique (16 000). (Quid de l’immigration illégale?)

Sait-on que dans la délinquance sont surreprésentés les « venus d’Afrique », les réseaux mafieux des « gens du voyage », les maghrébins dont la soumission à l’islam est bien loin de calmer les ardeurs…

Alors, tous ceux qui viennent jouer les pleureuses hypocrites en prétendant vouloir protéger les citoyens (et leurs biens) de notre pays tout en laissant les frontières ouvertes et en faisant tout pour que s’active la pompe aspirante de l’immigration légale et illégale, ne sont que de vulgaires politiciens qui ont érigé le mensonge et la manipulation en mode de gouvernement .

Sans oublier ce paradoxe apparent :

Voilà que la crème gouvernementale (d’accord, elle est fort avariée) vient se répandre à Marseille pour tenter de convaincre les Français qu’elle s’attaque à l’insécurité aggravée de leur vie quotidienne, à Marseille même, au Conseil Général, où préside un sénateur socialiste trois fois mis en examen, poussé devant la Justice… et toujours membre du Parti socialiste et en responsabilité totale!

Et vous voulez que les voyous de Marseille ne se sentent pas protégés ?

D’autant que beaucoup jouissent de cette situation privilégiée de « clients électoraux » nourris par l’argent public -n’est ce pas, Madame Andrieux, toujours députée soutenue par le « PS » malgré sa condamnation à 3 ans de prison dont 2 avec sursis pour détournement de fonds publics ?- !

Oui, ces gens là exhalent l’obscène, le rance, le putride.

Que 2014 leur envoie un premier coup de pied aux fesses, et que ce soit le Rassemblement « Bleu Marine » qui le lui administre !

Empédoclatès

http://ripostelaique.com  du n° 317

La Plus Grande Exposition D’Horloges

La Plus Grande Exposition D'Horloges dans TROQUET horloge-e1377192735880

Un homme meurt et arrive au ciel.

Lorsqu’il arrive aux portes du ciel, devant Saint-Pierre, l’homme voit un grand mur couvert d’horloges.
Il demande à Saint-Pierre :
Pourquoi y a-t-il tant d’horloges sur le mur ?
Saint-Pierre lui répond :
Ce sont des horloges du mensonge.
Chaque être humain en a une.
Plus vous mentez, plus les aiguilles de l’horloge avancent.

L’homme s’exclame :
Oh !!! À qui appartient cette horloge ?
Les aiguilles n’ont pas bougé.
Saint-Pierre lui répond :
C’est celle d’ une brave soeur carmélite.
Les aiguilles n’ont jamais bougé car elle n’a jamais menti de sa vie.
L’homme s’exclame :
Incroyable !!!

Et à qui appartient cette autre horloge ?
Saint-Pierre répond :
Celle-ci appartient à Dominique Strauss-Khan.
L’aiguille des heures n’arrête pas d’avancer ce qui veut dire qu’il a beaucoup menti durant sa vie.

L’homme demande alors :
Et où se trouve l’horloge de François Hollande ?
Saint-Pierre lui répond :
Jésus nous a demandé de la mettre dans son bureau….
L’homme reste bouche bée devant ce qui lui semble un insigne honneur.
Quand Saint-Pierre finit sa phrase :
Il s’en sert comme ventilateur, l’horloge de Chirac est en tombée en panne et se trouve en réparation.

Laissons Donc Parler Tous Les Français.

Laissons Donc Parler Tous Les Français. dans TABOU marine-le-pen-sur-rtl-e1377189317657

Manuel Valls ne fait qu’accélerer le grand remplacement !

La présidente du Front national est revenue sur la polémique qui oppose « Manuel Valls » à certains membres de la gauche sur la politique en matière d’immigration.
« Manuel Valls » aurait souhaité rouvrir le dossier du regroupement familial, provoquant les critiques de son propre camp, malgré son démenti.
Il n’a en tout cas pas convaincu « Marine Le Pen », qui dénonce l’écart entre son discours et son action.
« Il devrait partir s’il est sincère, s’il est à ce point en désaccord avec le gouvernement auquel il participe », estime-t-elle.

« On nous repasse toujours le même film, c’était la même chose avec Nicolas Sarkozy », balaye la présidente du Front national au micro de « RTL ».
« On met un ministre de l’Intérieur qui fait de grandes déclarations de fermeté, qui montre ses muscles et qui en réalité soit rétro-pédale (…) soit limite son action à des propos plutôt qu’à des actes. »
« Parler, parler, parler, les Français n’en peuvent plus », poursuit-elle.
Et « Marine Le Pen » de tacler l’action de « Manuel Valls » place Beauvau.
« Depuis qu’il est arrivé au ministère de l’Intérieur, il n’a rien fait d’autre que d’augmenter l’immigration », affirme-t-elle.
« Le seul budget qui a été sanctuarisé c’est celui de l’intégration et de l’immigration. »

Marine Le Pen dénonce les « conséquences de l’immigration »

La présidente du Front national embraye ensuite sur les « conséquences en matière d’aggravation de l’insécurité ».
  Elle prend en exemple Marseille, qui a récemment connu son 13e règlement de comptes depuis janvier.
« Monsieur Valls à Marseille venait nous expliquer il y a quelques semaines que ça allait beaucoup mieux, qu’il enregistrait des résultats », explique-t-elle.
« Ça finit par devenir un véritable gag.
Le problème c’est que ça ne fait pas rire les Français : ce sont eux qui vivent les conséquences de l’immigration. »

« C’est la dictature des délinquants »

Marine Le Pen

Marine Le Pen illustre son propos en évoquant l’exemple de villes françaises, « de plus en plus nombreuses », affirme-t-elle, où les habitants vivraient  »une sorte de couvre-feu ».
« C’est la dictature des délinquants », dénonce-t-elle.
« Il y a des endroits où l’on ne peut pas aller, il y a des heures où l’on sait qu’on ne peut pas aller dans tel ou tel quartier.
 » Selon elle, la délinquance se propage dans le pays « à une vitesse spectaculaire ».

http://www.rtl.fr  du 22/08/2013

Ne Parlons Pas De Ce Qui Fâche

Ne Parlons Pas De Ce Qui Fâche dans TABOU quilles-e1377111553664

Copé accuse : «La gauche interdit que l’on débatte de l’immigration ou de l’islam»

Si les déclarations de Manuel Valls sur l’Islam et l’immigration ont jeté lundi un «froid polaire» sur ses camarades socialistes, Jean-François Copé l’en féliciterait presque ce mardi matin.
La veille, tous les ministres s’étaient pliés à l’exercice imposé par le Président François Hollande et avaient partagé à l’Elysée leur vision plus ou moins idyllique de la «France de 2025».
De quoisusciter railleries et boutades de l’opposition.
Le ministre de l’Intérieur, lui, avait plutôt suscité la polémique, à peine remis de sa précédente avec la garde des Sceaux Christiane Taubira.
Selon Manuel Valls, il faut en effet mener une «réflexion» sur le flux migratoire de population venant notamment d’Afrique, où la «démographie est très importante» et où les familles sont donc nombreuses.
Cela «change le rapport à ce continent avec qui il faut réinventer un partenariat», précisait lundi soir le ministre de l’Intérieur auprès du «Parisien – Aujourd’hui en France».
Selon lui, la question du regroupement familial pourrait être revu.

«C’est un sujet que j’évoque depuis longtemps»

«C’est un sujet que j’évoque depuis longtemps et j’ai été très insulté par des responsables de gauche qui refusent de voir la réalité», réagit ce mardi Jean-François Copé sur RTL.
«Valls, l’a fait, très bien !
Mais quand on est au gouvernement, on n’est pas là simplement pour dire qu’il y a un problème, on est là pour proposer des solutions», enchaîne-t-il.
«Il y a aujourd’hui des dérives, elles doivent être combattues. [...]
Maintenant, c’est de François Hollande que l’on attend des réponses», lance le chef de l’opposition.

«Celui qui est en face de vous, c’est celui qui a dissout des groupes d’extrême droite», répond ce mardi matin Manuel Valls sur BFM-TV et RMC , lorsque le journaliste Jean-Jacques Bourdin lui rappelle la petite phrase du co-président du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon : «Marine Le Pen a contaminé Manuel Valls».
Pour autant, le ministre de l’Intérieur ne souhaite pas s’interdire une réflexion à long terme sur l’immigration.

Les ministres tentent de tempérer

Dans les rangs des ministres, la surprise a laissé place à la communication.
«Il n’y a pas de problème Manuel Valls.
Il y a des solutions à apporter aux Français de manière collective sur tous les sujets dont chaque ministre est chargé», affirme le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, ce mardi matin, sur Europe 1.
«Il y a un ministre de l’Intérieur qui est un homme politique, qui avait été candidat à la primaire (socialiste) et qui fait son travail et qui fait de la politique sur des sujets qui le concernent», poursuit-il.

«C’est normal de se poser la question de l’immigration.
Dans dix ans, il y aura une immigration mais celle-ci doit être maitrisé et humaine», tempère à son tour le ministre du Travail Michel Sapin.
Il n’y a «pas d’opposition entre islam et démocratie», rassure-t-il sur France info.

La veille, Manuel Valls assurait que «la France et l’Europe doivent démontrer que cette religion, à qui l’on demande de faire ce que d’autres ont fait en plusieurs siècles, est compatible avec la démocratie».

 

Valls dénonce la fuite de «propos déformés»

Questionné par BFM TV sur la fuite de ses propos concernant la politique migratoire, Manuel Valls a jugé «gênant» qu’il y ait «ce genre d’informations, de propos déformés, qui sortent du Conseil des ministres et qui ne cherchent qu’à nuire».
«Je suis très gêné par votre question, parce que moi je suis très respectueux du secret des discussions que nous avons au sein des réunions de ministres ou du Conseil des ministres», avait-il glissé un peu plus tôt.
«Ça m’oblige à dire ce que j’ai pu dire précisément au sein du Conseil des ministres.»
Et d’embrayer sur le fond :
«J’ai dit, ce n’est pas la première fois et je ne suis pas le seul à le dire, qu’il faut rebâtir un partenariat avec l’Afrique, notamment sur la question migratoire», a-t-il admis, appelant à «tirer toutes les conséquences» de l’augmentation de la population mondiale, africaine en particulier.
«C’est l’ensemble de nos politiques migratoires qui devront être questionnées pour la France et pour l’Europe, et notamment sur le bassin méditerranéen. Toutes les questions seront posées et (…) parmi d’autres la question du regroupement familial peut être posée», a poursuivi le ministre de l’Intérieur.

http://www.leparisien.fr  du 21/08/2013

La « Burqa » Seulement Pour « Carnaval ».

La

Le « PDC » argovien réclame l’interdiction du port du voile à l’école

Le groupe « PDC » du Grand Conseil argovien a déposé une motion mardi par laquelle il demande l’interdiction du port du voile à l’école publique.
Une idée que l’ »UDC » du Valais romand avait elle aussi envisagée…
Le groupe PDC du Grand Conseil argovien réclame une interdiction générale de porter le voile à l’école.
Dans une motion déposée mardi, les députés demandent que tout habit en contradiction avec les contenus et buts pédagogiques de l’école publique soit banni.
Le texte charge le gouvernement cantonal de rédiger un projet de loi afin qu’aucune incertitude juridique ne subsiste dans les établissements scolaires.

Culture chrétienne mise en avant

Le voile complique l’intégration et est en contradiction avec le principe d’égalité entre les filles et les garçons, argumente le « PDC » argovien.
En outre, les écoles suisses se basent sur la culture chrétienne occidentale.
Le groupe « PDC » réagit à une décision du Tribunal fédéral.
En juillet, le « TF » avait débouté la commune de Bürglen (« TG ») face à deux jeunes Somaliennes, faisant valoir que le règlement de l’école interdit le port du voile mais aussi de casquettes et de lunettes de soleil en classe.
Selon la plus haute instance helvétique, l’interdiction du foulard constitue une « ingérence dans la liberté religieuse des écolières ».
Elle nécessite par conséquent une loi au sens formel.
Un simple règlement ne suffit pas.

Remous en Valais

En Valais, ce jugement avait fait réagir le co-président de l’ »UDC » du Valais romand, « Jérôme Desmeules ».
Via un communiqué, il avait caressé l’idée de lancer une deuxième initiative – après celle des minarets – pour obtenir l’interdiction du port du voile à l’école.
De son côté, le « PDC » du Valais romand avait préféré réitérer sa confiance au bon sens des enseignants et des directions scolaires qui, selon lui, « gèrent ces situations de manière très pragmatique ».
Pour rappel, le Grand Conseil valaisan avait quant à lui accepté en mai un postulat déposé par le groupe « UDC » pour bannir le voile intégral.
Résultat:
Il est désormais obligatoire de se présenter à visage découvert en Valais lors des manifestations, sauf à carnaval, dans les bâtiments publics, dans les contacts avec les autorités, dans les transports publics et lors des contrôles d’identité.

http://www.lenouvelliste.ch  du 20/08/2013

 

Nous avons bien une loi en France… mais on dirait que c’est tous les jours « Carnaval » chez nous !

C’est pourtant bizarre, ce sont toujours les mêmes personnes qui sont déguisées, les autres ne le sont pas, sauf la veille du mercredi des cendres !

Il est vrai que se faire agresser, voire étrangler,  ne motive pas nos policiers pour demander un contrôle de papiers.

 

La Manipulation Mentale Islamique.

La Manipulation Mentale Islamique. dans DEBATS tele-e1377037853532

Qu’y a-t-il dans la tête d’un musulman formaté par l’islam ?

On parle souvent du retard historique ou de l’arriération culturelle où se trouvent les peuples vivant sous l’Islam. Tout ceci est sans conteste exact et évident mais j’aimerai aller plus loin et parler de l’arriération psychologique de l’individu vivant sous le régime de l’Islam.

J’ai une formation de psychologue avec un master en psychologie de l’enfant.
Je pense avoir des éléments à apporter sur les particularismes de l’éducation d ‘un jeune musulman français d’origine arabe principalement.

Il faut quand même savoir que la venue d’une fille dans une famille maghrébine est considérée comme une malédiction alors que celle d’un garçon est accueillie comme une bénédiction de Dieu.

Le garçon déjà en arrivant est considéré comme un petit roi.
Ensuite il grandit en apprenant qu’il peut battre et taper et punir ses sœurs même celles plus âgées que lui.
Si le garçon est l’aîné de la fratrie alors là il remplace carrément l’autorité du père ou du moins le délègue et dresse à coup de châtiments corporels souvent très violents toute la fratrie.

Le père a rapidement perdu son rôle d’autorité dans la famille d’immigration de première génération.
Il n’était pas à la maison car travaillait dur ou cherchait du travail, la mère, elle, restait à la maison pour s’occuper de sa nombreuse progéniture, s’occupait de la maison et de toute les démarches administratives, écoles, transport, cantines, impôt…..
Il s’est passé que la mère apprenant plus vite le français écrit et parlé que le père, s’assimilait mieux que le père finalement dans la société française et du coup constituait le nouveau pivot familial au détriment du père.
Tout cela a mené à une famille de type matriarcalqui a effacé le statut d’autorité du père peu à peu.
Mais là où les problèmes de développement psycho sociaux du garçon commencent, c’est que nous vivons dans une société encore de type patriarcalemême si cela est de moins en moins vrai.

Il n’en demeure pas moins que ce qu’il ressort de tous ces élément éducatifs c’est que l’enfant, en grandissant, vouera toujours un grand respect à sa mère ou en tout cas à l’image de la Mère en général (à part ma mère les femmes sont toutes des putes..).
Et à coté  de ça, il garde l’idée que les femmes sont des êtres inférieurs qu’il faut dresser, et mettre sur le droit chemin (« dixit » les sœurs qu ‘il avait le droit et le devoir de corriger).

Par ailleurs le jeune musulman va considérer l’autorité du Père, et par extension, toute sorte de représentant de l’Autorité (Police, Pompiers, Professeur) comme illégitime.

Enfin, les psychologues peuvent argumenter et se faire la guerre à l’infini mais une vérité simple est utile à rappeler, surtout à une époque où on cherche à détruire le modèle normatif de la famille :
L’Autorité d’une mère ne remplacera jamais celle d’un père.
Surtout pour un garçon, l’autorité structurante qui l’aide à s’identifier comme un individu autonome et libre à part entière vient du père et non de la mère.
L’enfant garçon se construit en identification-opposition avec le père et non avec la mère.
Pour schématiser un peu, le père, par son autorité et sa loi aide à structurer la personnalité du garçon, la mère, elle par son amour, l ‘aide à avoir confiance en lui et à s’aimer comme il est.

Dans une famille où le père est symboliquement ou réellement absent, le garçon se construit sans aucune opposition, choyé par une mère qui l’idolâtre comme un roi et qui le considère comme le Père bis dans la famille.
Le résultat est que l’enfant grandit en se voyant comme un être parfait d’emblée, tout-puissant, mais aussi un être qui ne supporte pas la frustration ni la remise en question personnelle.

Vous voyez où je veux en venir…la remise en question…….

La problématique de la non remise en question ça ne vous rappelle rien ?
On en parle beaucoup sur un niveau socio-culturel de l’Islam.
L’histoire de l’Islam n’a pas connu son Age des Lumières, des philosophes remettant en question la toute puissance divine des Paroles du Coran.
Le Coran est aujourd’hui considéré plus que jamais comme La Parole et la Volonté de Allah, donc Incréé (dans le sens non écrit, inspiré ou relaté par l’homme mais insufflé, transmis directement en l’état au Prophète Mahomet) donc indiscutable et impossible à questionner.

Donc nous distinguons une première grande faiblesse chez le Jeune Musulman issue de son éducation et relayée par la religion , c’est l’incapacité à se remettre en question, à connaître le Doute, au sens philosophique du terme, essentiel pour avancer intellectuellement.

Il est intéressant de noter que ce trait de faiblesse, on le retrouve donc aussi bien au niveau individuel que collectif.

Ajoutons à cela une deuxième faiblesse psychologique fondamentale ,la non-acceptation de l’Altérité, autre vertu philosophique vitale pour que grandisse un Individu aussi bien qu’une Société.

Revenons donc à notre jeune musulman qui est maintenant sorti de l’enfance et entre dans l’adolescence.
Un des bouleversements de l’adolescence qui accompagne la révolution hormonale est l’éveil à la sexualité et l’intérêt grandissant pour les représentants de l’autre sexe.
(Loin de nous l’idée de vouloir considérer l’hétérosexualité comme la norme absolue mais disons que nous prenons ici l’hétérosexualité comme base pour notre sujet).
La femme devient pour le jeune adolescent l’Inconnue objet de toutes les envies et de tous les désirs, un Continent à conquérir. « Sartre » disait « l’Enfer c’est les autres » et à l’adolescence c’est d’autant plus vrai.
Le sujet adolescent est en pleine recherche de nouvelles marques, de repères individuels et idéologiques.
Il recherche et redoute en même temps le regard des autres.
Il recherche de nouvelles normes chez les autres, autres que celles de sa famille souvent, et pour cela il va chercher à s’associer à des groupes sociaux et à des bandes d’amis.

Et la femme ne représente-t-elle pas l’Autre par excellence ?
L’autre qui fascine tant et fait si peur à la fois ?
Qu’il faut apprendre à connaître, à appréhender, connaître ses fonctionnements avant de pouvoir la conquérir?
Maintenant que dire de cette rencontre avec l’Autre qu’est la femme quand on a grandi avec l’idée que la femme est un animal sans cerveau ni libre-arbitre puisque soumise à ses hormones, incontrôlable, qu’il faut donc cacher, punir, battre pour qu’elle avance droit et n’éveille pas les sales pulsions de l’homme……
L’Altérité de la femme fait tellement peur que l’Islam a choisi de ravaler au rang de moins que rien la Femme ; de la reléguer au rang de vile créature ayant des fonctions très limitées et déterminées sur Terre : procréer et élever une progéniture.
Moi, j’y vois dans cette façon de considérer la femme, le fondement même du rejet fondamental de l’Autre qui caractérise l’Islam d’aujourd’hui :
Rejet de tout ce qui est Autre : l’Infidèle, l’Incroyant, ou le kouffar, le Juif, le Chrétien, l’Apostat.
Pire encore, rejet de tout ce qui ne pense pas pareil, d’où les innombrables guerres fratricides qui jalonnent l’histoire de l’Islam le plus récent :
Chiites/Sunnites, Fatah/Hamas, l’interminable guerre Iran/Irak, sans oublier les populations arabes qui paient le plus lourd tribut des attentats incessants d’Al Qaïda, d’Aqmi, des Talibans.

Plus qu’un rejet, c est l’incapacité d’accepter l’Autre autrement que comme une menace à son intégrité qui fait défaut dans l’Islam.
Et ça ne va pas aller en s’arrangeant……
Vous voyez poindre loin à l’horizon de l’Histoire des pays Arabes une révolution culturelle qui ferait sauter les verrous de leur Religion-Prison ?

Le Printemps Arabe ?
Laissez moi rire, ça a fini à chaque fois soit dans un bain de sang (on est à 120 000 morts en Syrie et « Bachar el Assad » est toujours là) soit par la reprise du Pouvoir par des fanatiques Islamiques encore plus durs et autoritaires que les régimes destitués ( les islamistes d’ »Ennahda » en Tunisie, « Morsi » en Egypte un Islamiste pur et dur destitué pour être remplacé par un régime encore plus radical, je n’en serais pas étonné).

A la place d’une remise en question collective et salutaire de la part du monde musulman, d’un début de relativisme du dogme coranique, la puissante « OCI » ( « l’Organisation de la Coopération Islamique » qui réunit 57 pays musulmans) nous prépare un formidable projet de société qui sent bon la révolte et la liberté.
Instaurer le délit de blasphème, autrement dit criminaliser la moindre parole critique ou satirique contre une religion, entendez contre l’Islam !

Là, je m’inquiète vraiment pour la liberté de la presse écrite et télévisuelle.

James Avraham

http://ripostelaique.com  du 19/08/2013

Septembre Promet D’ Etre Très Chaud !

Septembre Promet D' Etre Très Chaud ! dans Politique taubira-e1377030788712

Christiane Taubira

 

Les grandes lignes de l’avant-projet de réforme pénale sont dévoilées !

Le projet de réforme pénale emmené par la ministre de la Justice « Christiane Taubira » n’est pas encore totalement finalisé.
Il ne sera d’ailleurs présenté en conseil des ministres qu’au mois de septembre mais déjà, les grandes lignes de l’avant–projet ont été dévoilée par le journal « Le Point » qui a pu se procurer le texte en question.
Parmi les grandes lignes de cette réforme : la lutte contre la récidive ou les peines de prison comme dernier recours.

Récidive et peine de prison

En matière d’aménagement de peine, « Christiane Taubira » veut aligner le régime des récidivistes sur celui des non-récidivistes.
Aujourd’hui, pour un récidiviste, la réduction de peine ne peut excéder 2 mois par année de prison contre 3 mois et 7 jours pour un non-récidiviste.
Et la ministre envisage également la suppression du mandat de dépôt obligatoire pour les récidivistes.
En clair, si un récidiviste est condamné à de la prison ferme, il ne purgera pas forcément sa peine immédiatement.
Il pourrait donc ressortir libre du tribunal en attendant d’aller en prison.
Concernant le sujet des peines de prison, la garde des Sceaux les envisage comme un dernier recours.

Valls torpille « Taubira » auprès de Hollande

Si le projet n’est pas encore totalement bouclé, il fait déjà polémique…rien qu’entre les ministres du gouvernement.
Ainsi, le ministre de l’Intérieur, invité ce mardi matin sur « RMC », a envoyé une note, jeudi 25 juillet, au président de la République (révélée par « Le Monde » le 14 août) pour torpiller la réforme de la procédure pénale du ministère de la justice.
Entre « Manuel Valls » et « Christiane Taubira », le temps est plutôt gris en cette pré-rentrée même si le Premier ministre tente d’apaiser les tensions.
Aujourd’hui, lorsqu’une peine de prison ferme est prononcée, le Code pénal oblige le juge à motiver sa décision, sauf dans les cas de récidive.
« Christiane Taubira » souhaite faire disparaître cette possibilité.

« Aucune banalisation de la récidive »

Et si Manuel Valls et Christiane Taubira risque de lever l’un contre l’autre, dans la majorité aussi on est divisé sur la question de cette réforme pénale.
Pour Marie-Noëlle Lienemann députée européenne PS de Paris, ce texte n’a rien de laxiste et les mesures pour lutter contre la récidive vont dans le bon sens. « Il n’y a aucune banalisation de la récidive, soutient la députée. Dans la situation actuelle, quoique vous ayez fait, s’il y a récidive, quelle que soit votre attitude ultérieure, cela ne change rien. Là, c’est l’inverse, c’est-à-dire que l’on examine chaque cas en fonction des personnes ce qui est le plus efficace pour éviter que les gens se laissent durablement tirer vers la délinquance. Je ne trouve pas du tout ce texte laxiste ».

« On ne peut pas confondre ces situations »

Ce n’est pas le cas de Carlos Da Silva député socialiste de l’Essonne et proche de Manuel Valls.
Pour lui, il faut rester très ferme avec les récidivistes.
« On ne peut pas confondre la situation de quelqu’un qui connait un délit une seule et unique fois et quelqu’un qui le répète de nombreuses fois.
Il est évident que la justice ne peut pas se comporter de la même façon dans ces deux cas qui sont différents.
Le document à cette étape n’est qu’un document de travail.
Je crois qu’à la fin du travail parlementaire, les récidivistes et les non-récidivistes ne seront pas mis sur le même plan ».

Tugdual de Dieuleveult avec J. Droze et J. Burgell

http://www.rmc.fr  du 20/08/2013

Jacques Vergès Aura Souvent Surpris.

Jacques Vergès Aura Souvent Surpris. dans LECTURE verges-e1376933791977

 

Quelques lignes tirées du « Salaud Lumineux ».

Je suis très respectueux des cultures et des nations.

Je considère que la culture est quelque chose de très profond, les nations également.

Je pense que les frontières ne sont pas seulement des frontières matérielles.

Ce sont des frontières spirituelles et des frontières historiques, avec tout ce que l’histoire a de poids.

Je pense que l’humanité est riche de toutes ces différences-là.

Respectueux de ces différences, je considère aussi qu’il peut y avoir des influences réciproques, mais que ces influences ne sont jamais l’objet d’une décision bureaucratique, ni d’un défilé d’État organisé par « Jean-Paul Goude ».

Ces influences se font à travers l’histoire, à travers les événements et il n’y a pas de greffes tout à fait gratuites.

On ne peut pas mélanger les cultures comme on mélange des liquides.

C’est un signe d’irrespect envers ces cultures.

Elles peuvent s’influencer mais par leur propre mouvement, par le lent mouvement de l’histoire, non par les décisions d’une bande de Pieds-Nickelés comme ceux qui gouvernent la France aujourd’hui.

Je suis un métis, cela m’a posé des problèmes, mais je sais aussi que toute société humaine est endogamique.

Toute société tend à se défendre, à éviter le mélange.

Je suis très heureux que mon père et ma mère aient passés outre cette attitude.

Donc je ne suis pas contre le métissage.

Je suis contre le métissage sur ordre.

Je n’aime pas être commandé.

Jacques Vergès

La « Burqa » Est Affichée Malgré La Loi.

La

Ce bus est bondé et pas une seule personne ne parle Français !

Nous sommes un jour ordinaire en France, pays de la laïcité, des vins, des fromages et des clochers.
Je suis assise dans le bus, un bus de Seine-St-Denis à quelques centaines de mètres seulement de Paris.
L’ambiance y est tellement « islamo-ethnique » que je me dis qu’il faut que je régurgite sur papier ce que je vois et entends.
A l’arrêt de bus déjà, j’avais vu passer des hommes en « kamis », jeunes et adolescents, qui se dirigeaient avec fébrilité vers la mosquée juste à côté.
Nous sommes vendredi, il est 13h20.
J’ai remarqué la précipitation d’un gamin qui ne doit pas avoir plus de 13 ans.

Quand on se rend dans un pays étranger on a coutume de photographier tout ce qui nous paraît inhabituel, n’est-ce pas ?
Monter dans un bus de Seine-St-Denis c’est se rendre en territoire étranger, passer la frontière sans passeport, se mettre dans la peau d’un clandestin solitaire en pertes de repères, à la différence que là on n’a pas la moindre envie de faire du chantage pour obtenir des papiers, on a juste envie de rentrer au pays, en France.
Le conducteur du bus est évidemment issu de la diversité africaine.
Au moins pour une fois ce n’est pas un islamiste à barbe tolérant que ses coreligionnaires montent sans titre de transport, puis discutant avec eux dans la langue de leur pays qui n’est évidemment pas la France, ça va de soi.
Des voilées sont assises, les considérant comme des curiosités touristiques puisqu’elles choisissent de se comporter comme telles en n’ayant rien de français dans leur attitude, j’entre dans leur jeu et me transforme en touriste.
Et comme on se doit de le faire quand on se trouve en pays étranger, je dégaine mon téléphone pour immortaliser la population locale, pour les figer et attester de l’horreur qu’est devenu mon pays à ceux encore nombreux qui nient notre remplacement.
Si des pygmées ou des inuits débarquaient en France, tout le monde les photographierait sans se poser de question.
Là c’est exactement pareil.
Après tout, s’ils ne veulent pas qu’on les remarque et qu’on les photographie, ils n’ont qu’à porter des tenues françaises puisqu’ils ont les papiers indiquant qu’ils sont français.
Ce bus est bondé et pas une seule personne ne parle Français !

Quand on devient Français, on accepte le package complet, pas seulement le sésame en carton qui donne tous les droits…
A droite une jolie jeune femme noire avec un voile de la même couleur s’apprête à descendre, debout une femme d’âge mûr portant une « abaya » avec un voile bleu clair vient s’installer sur le siège à côté de moi.
Pour ne plus les voir je détourne les yeux afin de regarder dehors et savourer le soleil.
Grossière erreur, sur les trottoirs les silhouettes sont identiques, partout des voiles, des barbes, des chemises de nuit, des djellabas, des boubous.
Pas de blancs, pas de robes courtes.
Nous sommes pourtant en août… en France…

Il y a un vacarme pas possible dans ce bus et je réalise tout à coup que je ne comprends rien de ce qui se dit.
Ce bus est bondé et pas une seule personne ne parle français !
C’est une tour de Babel sur roues.
La voilée vêtue de bleu descend.
Une femme, Française de souche, avec une béquille tente de descendre, suivie d’une dame âgée qui a du mal à se mouvoir.
Elles en sont empêchées par deux femmes roms, dont une vieille femme, qui montent par l’arrière en fraudant et les poussent pour entrer, manquant de les faire tomber.
Les deux passagères protestent dans le vide ne suscitant qu’une indifférence méprisante des deux Roms qui se jettent sur les sièges.
Les sons arrivent de toute part, arabe, wolof et autres dialectes inconnus.
Un Africain en « kami » avec une serviette de chef de tribu discute avec sa voisine en boubou, tandis qu’une énième voilée accompagnée d’une petite fille et d’un bébé dans sa poussette s’installe en poussant tout le monde.
Les autres voilées la regardent avec la bienveillance due à celle qui a bien œuvré à l’expansion de l’islam.
Elle est chargée de gros sacs et s’octroie toute la place devant la porte, telle une reine dans sa ruche.

Cela fait 25 minutes que je me trouve dans ce bus et malgré les montées et les descentes multiples, je n’entends toujours pas le moindre mot de français.
A un arrêt je vois débouler vers la porte une huitaine de petits noirs tout seuls, sortis d’on ne sait où.
Puis le conducteur de bus descend, il a fini sa journée et cède sa place à une collègue, elle aussi issue de la diversité.
Un bus est à l’arrêt dans l’autre sens et là aussi les conducteurs se relaient.
Ce sont quatre personnes originaires d’ailleurs.
Mais où sont donc passés les « Français de souche » ?
En ce moment ils sont plus de trois millions à faire la queue au « Pôle Emploi », mis à l’écart du marché du travail à coups de pieds dans le fion et de discrimination positive pour privilégier plutôt l’embauche d’immigrés.
Si leurs remplaçants sont discriminés positivement, il faut bien que les « de souche » soient discriminés négativement… dans leur propre pays !!!

Un peu plus tard dans l’après-midi je me retrouve dans un célèbre magasin de meubles et là c’est un festival.
Des voilées enceintes, des « niqabées », des rideaux de corbillard mobiles gantés de noir ne laissant apparaître que les pupilles à travers une minuscule fente.
C’est interdit, c’est illégal, c’est sexiste, c’est monstrueux, abject, contraire aux droits humains.
Que fait la LDH ?
Que font les associations prétendument féministes ?
Que font Badinter, Veil, Halimi, Roudy, Alonso ?
Que font les garants de la loi salariés par le peuple pour la faire respecter ?
Que fait la justice ?
Que fait la police ?
En France la loi ne s’applique que pour les non-islamistes, elle ne s’applique pas pour ces femmes que l’Etat place de fait au-dessus des lois.

En France, la loi islamique, la charia, prime donc sur la loi républicaine.

C’est officiel puisque la police ne fait rien contre cela, que des ordres sont donnés pour qu’elle ne fasse rien.

Oui, la charia est bel et bien devenue la référence légale en France.

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com  du 19/08/2013

 

Elles ont de l’argent pour aller faire leurs courses ?

Eh bien il faut les faire payer de suite  comme pour les procès-verbaux des voitures !

123

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43