SECURITE, TABOU

La Belgique Informe Le Peuple Français

La Belgique Informe Le Peuple Français dans SECURITE coq-autruche-300x185

Décidément, il faut s’expatrier pour savoir ce qui se passe chez nous !

Un TGV reliant Paris à Perpignan a dû être dérouté vers la gare de Lyon-Saint-Exupéry samedi pour mettre hors d’état de nuire quatre jeunes Franciliens qui multipliaient les incivilités à l’égard des voyageurs, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.
Interpellés par la « Police aux frontières » (« PAF ») lors de l’arrêt imprévu du TGV en gare de Lyon-Saint-Exupéry, les quatre jeunes ont été placés en garde à vue, puis jugés en comparution immédiate à Lyon lundi, comme l’a révélé le quotidien Le Progrès.
Ils ont été condamnés pour « violences en réunion » à des peines allant de 1 à 3 mois de prison aménageables.
Le parquet a toutefois fait appel du jugement, la condamnation étant jugée insuffisante, « eu égard à la gravité des faits », a précisé à l’ »AFP », mercredi, une source judiciaire.

Joints et alcool

Certains étaient déjà connus des services de police, a-t-on ajouté de même source, et les quatre jeunes seront reconvoqués devant la cour d’appel de Lyon.
Originaires de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), ils avaient embarqué sans billets dans le Paris-Perpignan de 7h15 samedi en gare de Lyon (et non sur le Paris-Montpellier comme indiqué dans un premier temps), direction la Méditerranée, selon un porte-parole de la SNCF.
Fumant des joints et buvant de l’alcool dans une rame du TGV, les quatre provocateurs ont rapidement semé la zizanie.

La voiture entière terrorisée

« Ils ont commencé à agresser et à terroriser les voyageurs en milieu de train », a déclaré un porte-parole de la SNCF à l’ »AFP ».
Ils ont alors commis plusieurs incivilités, arrachant les baladeurs des oreilles d’un passager, giflant une jeune fille ou insultant une autre passagère.
Quand les deux contrôleurs à bord sont intervenus, ils ont été accueillis par une bordée d’injures.
Les quatre resquilleurs étaient « très virulents » et « terrorisaient la voiture entière », selon la SNCF.
Face à ces tensions, le projet d’exfiltration des jeunes en gare de Nîmes, prochain arrêt sur le trajet, a été abandonné et le TGV a effectué un « arrêt exceptionnel » sur Lyon, demandé par les agents SNCF aux alentours de 9h20.
« Nîmes étant plus bas, ils ont dû penser que Lyon était plus proche et ont dû vouloir les faire descendre plus tôt », a expliqué le porte-parole.

Arrestation mouvementée

Les fauteurs de troubles ont alors été interpellés par la PAF.
Leur arrestation a été mouvementée, a-t-on confirmé de source policière.
Le détournement a causé un retard de 45 mn sur le trajet.
A leur arrivée en gare de Perpignan, les deux contrôleurs ont porté plainte pour « outrage et rébellion » envers agents de la SNCF, comme le veut la procédure en cas de débordements, précise la compagnie.
La SNCF déplorait mercredi cet incident « exceptionnel » et les désagréments occasionnés.
« Paris-Perpignan, c’est une ligne très, très fréquentée, une ligne de vacances, sans incidents particuliers » habituellement, a souligné le porte-parole de la compagnie, selon lequel « ils ont choisi ce train-là comme ils auraient pu choisir un Paris-Nice ou un Paris-Marseille ».

http://www.7sur7.be  du 14/08/2013

 

C’est tout de même un comble de devoir consulter les médias étrangers pour avoir de véritables informations de France !

Bien sûr, comme il y aura eu des « fuites », ils vont faire leur travail maintenant, mais ils se moquent bien du monde !

 

 

 

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43