Archive | 16/08/2013

L’ Islam Est Etranger Pour Les Français !

L' Islam Est Etranger Pour Les Français ! dans TROQUET cochon-rit-e1376679612728

Les ayatollahs du CFCM veulent faire condamner un Italien.

Dans la nuit de lundi à mardi dernier, la police d’Avignon interpelle un touriste italien de 31 ans en train de « tagguer » l’immeuble de la Banque de France.
On découvre rapidement qu’il vient de déposer une demi-douzaine d’autres graffitis en ville, en particulier sur l’Hôtel de ville et le Palais des Papes.
Et quel message voulait nous envoyer ce taggueur improvisé ?
Il n’a fait qu’écrire plusieurs fois « Mohamad le profet était 1 cochon »« Mohamad était 1 cochon », le tout agrémenté de dessins d’une tête de porc.

Dès que la nouvelle se répand mardi matin, c’est l’émoi dans la presse bien-pensante et chez les responsables musulmans.
Mon Dieu, c’est horrible !
L’islamophobie a encore frappé !
C’est ignoble !
C’est nauséabond !
C’est raciste !
C’est xénophobe !

Mais vous vous rendez compte, ma brave dame :
Un militaire qui voulait tirer sur une mosquée de la région lyonnaise le jour de l’Aïd, puis une gamine de 16 ans qui dit qu’on lui a arraché son foulard à Trappes, et maintenant carrément des insultes à notre « prophète » en Avignon ?
Mais il faut arrêter cette escalade qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre Histoire !
Pour une fois, on a échappé au traditionnel communiqué du ministre de l’Intérieur, trop occupé à aller se faire voir devant les caméras à Marseille pour faire croire qu’il sert à quelque chose.
Mais le vice-procureur d’Avignon prend l’affaire très au sérieux, et explique sans rire que l’interpellé « n’est pas quelqu’un qui est forcément raciste et xénophobe de façon chronique ».
Donc pour ce magistrat, l’islam est une race (« racisme », étrangère à la France (« xénophobie »), alors qu’il ne s’agit tout au plus que d’un blasphème des plus anodins.

Et c’est l’accablement et la torpeur au Conseil français du culte musulman.
Son « observatoire de l’islamophobie », qui a ainsi un « acte anti-musulman » de plus à inscrire à son tableau de chasse, décide immédiatement de porter plainte pour diffamation et provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence contre un groupe de personnes en raison de l’appartenance à une religion.
Comme si diffamer Mahomet, Jésus ou Bouddha était un délit, comme si la lecture d’un tag « Mohamad était 1 cochon » allait entraîner des hordes de « skinheads » avignonnais dans des ratonnades racistes…
« Mohamed Moussaoui », président d’honneur du CFCM, y va aussi de son indignation sur les ondes de « France-Info ».
« Je suis bien sûr consterné comme tous les citoyens d’Avignon de voir cet acte odieux se produire », explique-t-il.
Ah bon ? Il leur a demandé leur avis ?
« C’est d’abord la profanation du nom du prophète », poursuit-il.
Et alors ?
On s’en fiche de votre Mahomet !
Et pourquoi « profanation du nom du prophète » et pas « profanation du prophète » tout court ?
C’est curieux, le CRCM-PACA, qui évidemment a lui aussi réagi sur l’heure par un communiqué, a une expression similaire :
« Un tag (…) portant sur le nom du Prophète de l’Islam ».
Non.
Le tag porte sur Mahomet, pas sur son nom.
C’est bizarre cette confusion entre une personne et son nom, alors que c’est bien la personne du « prophète » qui est visée, et pas le prénom « Mohamad ».
Soit les musulmans considèrent que Mahomet est tellement intouchable qu’on ne peut le diffamer ou l’injurier, mais qu’on s’attaque uniquement à son nom, soit ils sanctifient autant le nom que la personne, soit il y a une autre raison, mais ce désordre de la pensée mériterait approfondissement.

Evidemment, le CRCM-PACA nous ressort la tarte à la crème :
« Acte raciste et xénophobe »« multiplication de ces actes xénophobes », et gnangnangnan.
Ils se rendent même pas compte qu’en parlant de « xénophobie », ils signifient eux-mêmes que l’islam est une religion d’étrangers. Mais qu’ils sont bêtes, ce n’est pas possible !
Le CRCM-PACA nous fait du « Moussaoui » en évoquant « ces provocations méprisables et contraires aux valeurs qui animent l’immense majorité de nos concitoyens ».
Or on sait bien ce que pensent de l’islam « l’immense majorité de nos concitoyens »
Soit ils s’en foutent (surtout d’un tag contre Mahomet, franchement !), soit ils sont majoritairement islamophobes comme le démontrent tous les sondages d’opinion.
Alors arrêtez un peu votre musique, les gars du CFCM et des CRCM !
Ca ne prend plus, vos pleurnicheries !

Et pendant que les représentants du « culte musulman » se complaisent dans leurs jérémiades, la police de la pensée ne faiblit pas.
Notre touriste italien est sous les verrous, et il sera jugé mercredi après-midi en comparution immédiate.
On lui fait son procès tout de suite, sans doute par peur qu’il ne fuit en Italie d’où il ne pourra pas être extradé pour son crime de lèse-islam.
La Ville d’Avignon, la direction du Palais des Papes et la Banque de France ont porté plainte pour dégradation et c’est ce qui sera jugé mercredi.
La plainte du CFCM ne fait partie de l’accusation, mais c’est pour des raisons purement techniques, nous explique le procureur-adjoint, pour qui c’est « un chef de poursuite incompatible avec la procédure de comparution immédiate ».
Effectivement, la loi de 1881 impose des délais incompressibles pour la convocation à l’audience.
Et on lit cette phrase incroyable dans un article du Dauphiné Libéré en ligne :
« Le parquet a encore la possibilité de poursuivre « Francesco Cattaneo » en citation directe pour le caractère islamophobe des faits ».
Là encore, comme si l’islamophobie était un délit !

On apprend dans la soirée de mercredi que le touriste italien a été condamné à deux mois de prison avec sursis, plus 551 euros de dommages-intérêts pour la Ville d’Avignon.
Il y a tout de même dégradation de bâtiments classés au patrimoine…
Mais le ministère public avait requis dix mois de prison avec sursis et 3000 euros d’amendes, arguant que « ces faits sont intolérables en raison des supports choisis, de sa profession d’architecte et des propos inscrits, propos qui sont nauséabonds, islamophobes ».
Encore un magistrat qui feint d’ignorer que ni l’islamophobie, ni le « nauséabond » (jugement totalement subjectif) ne sont des délits. Autrement dit, on juge le type uniquement pour dégradation, et le ministère public essaie de lui coller un délit d’islamophobie en douce pour justifier des réquisitions sévères.

Et s’agit-il vraiment d’un acte islamophobe ?
D’une part « Francesco Cattaneo » a expliqué avoir agi par colère suite à une altercation avec des Maghrébins, et d’autre part, analysons bien l’inscription principale :
« Mohamad le profet était 1 cochon ».
Pourquoi « Mohamad » et pas « Mahomet » ?
En italien, le mot « Maometto » est moins usité que son équivalent « Mahomet » en français, donc les Italiens appellent souvent le fondateur de l’islam « Mohamad ».
Pourquoi « profet » ?
Parce qu’en italien « prophète » se dit « profeta », et que le « ph » pour le son « f » n’existe pas.

Mais pourquoi a-t-il écrit que Mahomet « était un cochon » alors que nous autres islamophobes gaulois vénérons le porc ?
Hé bien à mon avis ce n’est pas pour dire que Mahomet était porté sur le sexe, mais pour paraphraser un juron extrêmement courant en italien qui traite Dieu de porc :
« dio porco ».
Comme on dit aussi « dio cane » : Dieu [est un] chien, etc.
En fait il y a deux mots en italien qui désigne le cochon ou le porc : « maiale » et « porco ».
Mais « maiale » est le plus usité, désignant autant l’animal que la viande.
« Porco » est péjoratif, insultant, et sert surtout à désigner des personnes ou des choses sales ou libidineuses.
« Porco » vient du latin « porcus » (comme « porc »).
« Maiale » vient du latin « maialis », qui désignait un porc castré, sacrifié à la déesse romaine Maïa, mère de Mercure.
(C’est la même Maïa que dans la mythologie grecque, puisque le Mercure romain correspond à l’Hermès grec.)
Le « taggueur » italien a bien sûr voulu dire « porco », mais il a traduit par « cochon ».
Bref, le procureur ou le ministère public d’Avignon ne pouvaient pas savoir tout ça, trop occupés à chasser l’islamiquement incorrect. Et ces Messieurs du CFCM et du CRCM-PACA non plus, trop contents de gémir une fois de plus sur « l’islamophobie », le « racisme », la « xénophobie » et autres inepties dont ils sont spécialistes.

Francesco Cattaneo n’est même pas un islamophobe patenté, il a simplement voulu écrire un juron de colère :
Mahomet était un porc, « Maometto porco! »

Penchons-nous tout de même encore une fois sur le cochon, aussi important dans l’affaire que « le profet ».
Quant on analyse la phrase « Mohamad était un cochon », s’il y a un personnage qui doit aussi se sentir insulté et diffamé, c’est bien le cochon !
En effet, laisser entendre qu’un personnage aussi exécrable et abject que Mahomet le fondateur de l’islam puisse faire partie de son espèce est pour le moins injurieux.
Mahomet raciste, Mahomet sexiste, Mahomet pédophile, Mahomet pillard, Mahomet assassin, Mahomet tortionnaire, et surtout Mahomet porcophobe !
Maometto razzista, Maometto sessista, Maometto pedofilo, Maometto rapinatore, Maometto assassino, Maometto torturatore e soprattutto Maometto porcofobico!
Pourtant, le Conseil français du culte goret n’a pas porté plainte, pas plus que la Ligue porcine mondiale ou l’Union des organisations cochonnes de France.
C’est peut-être là qu’est le vrai scandale de cette affaire.

Roger Heurtebise

http://ripostelaique.com  du n° 316

 

Il est vrai que nos prisons sont plus que pleines, et encore aurait-il fallu que les autorités catholiques aient jugé opportun de porter plainte,  il y a quelques semaines lors de la profanation de l’église de Bourgoin-Jallieu.

 

touche-pas-a-mon-eglise-e1376689231438 dans TROQUET

C’était fin juin, les médias n’en ont pas parlé,  relisez mon article « Touche pas à mon Eglise » dans la catégorie « Toutes les religions ».

Pour une fois le « CFCM » a tout à fait raison nous sommes xénophobes envers l’islam !  C’est une religion ETRANGERE à la France, elle n’a rien à y faire, nous y sommes réfractaires !

Manolo Convertit Les Ministres !

Manolo Convertit Les Ministres ! dans TROQUET demission

Ce n’est pas un gouvernement , c’est une auberge espagnole !

On marche sur la Tête ! 
Décidément, ce n’est pas un gouvernement, c’est une auberge espagnole, on peut y apporter son manger, on va trouver tout et son contraire, ça fait partie des discussions normales entre ministères nous affirme Monsieur Loyal, je veux dire Jean-Marc Ayrault, grand vizir du cirque d’été.

Résumons-nous, Madame Taubira veut une réforme pénitentiaire qui devra vider les prisons avec suppression des peines planchées comme mesure phare.

Là on commence déjà à rire, les prisons trop pleines, la gauche, la droite a essayé de les vider, mais chaque fois que l’on ouvre une place, les juges y envoient deux prisonniers, il faudra un jour s’attaquer au problème sans démagogie car c’est un vrai problème de sécurité et de droits de l’homme.

Que l’on commence déjà par enlever des prisons tous ceux qui ne devraient pas y être, pour des délits routiers sans victime par exemple.

Il y a d’autres moyens de répression.

Évidemment Monsieur Valls, qui tient à son image veut plus de répression, il a raison, mais entre ce qu’il dit et ce qu’il fait, il y a de la marge, comme je l’écrivais précédemment c’est le roi du double langage .
C’est qu’il tient à sa popularité Manu.

Alors évidemment on dénonce les crimes islamophobes, on appelle à la retenue quand on se fait égorger, on ne réagit pas lorsque deux femmes se font attaquer par un individu récidiviste en permission, ça on le laisse à Taubira.

Bien entendu, pas un mot sur les agressions contre les Coptes en Égypte, on va demander à BHL, lui il doit savoir, et il en parlera à Valls, il paraît qu’ils sont copains…

Quant à l’économie… même chose il y en a pour tout le monde. Un petit rebond de croissance, mais le chômage qui continue, mais qui, promis, grâce à cette pseudo croissance, va reculer .

Et puis une petite allocation de 450 euros pour les jeunes défavorisés, comme ça ils iront manger au Mac Do servis par d’autres jeunes, sûrement favorisés ceux-là, qui essaient de gagner les mêmes 450 euros à la sueur de leur front, mais comme a dit un jeune précaire : 450 euros c’est même pas le prix d’un IPHONE…

Est-ce que vous y comprenez quelque chose ?

A-t-on la marque d’un gouvernement qui suit une ligne de conduite claire, même si on n’est pas d’accord avec lui ?
Et bien moi, non.

Pour les voir, on les voit, Hollande s’est baladé en France dans des régions qui lui sont acquises, ce qui ne l’a pas empêché de se faire chahuter.
Ayrault joue du djembé et explique que ses ministres discutent aimablement.

Mais c’est quand même la première fois dans l’histoire de la Vème république que l’on voit un président et ses ministres chahutés à chaque sortie ou presque, un avion qui demande la démission de Hollande en tirant une banderole au-dessus des plages de l’Atlantique, et un président qui se fait huer tout au long de sa descente des Champs Élysées le 14 juillet.

Le tout avec une presse non seulement complice, mais en plus censurée si par malheur il lui venait la mauvaise idée de rapporter ce qui se passe vraiment en France, y compris les exactions policières et les bavures.

Mon impression est que la France n’est pas gouvernée et qu’aujourd’hui, n’importe qui peut faire n’importe quoi…

Tous les autres états s’en rendent compte, la France est devenue la risée, pas de l’Europe, mais du monde entier grâce aux gaffes de Hollande, la Macédoine, la Tunisie Pays des Pharaons, et la Chine à la place du Japon…

Il va aller à l’investiture du président Malien, j’en tremble à l’avance.
Quelle bêtise va-t-il encore nous servir ?

Même en admettant que le gouvernement soit remanié avec Valls en Premier ministre, je ne vois vraiment pas ce qui pourrait changer, de toutes les façons il est coincé par les annonces de Taubira et si on lit entre les lignes, il est en fait d’accord avec elle.

Pour lui la rigueur ne devra s’appliquer qu’aux vilains islamophobes, homophobes, racistes, enfin bref tout ce qui est de droite.

Je constate qu’il y a eu une minute de silence pour Monsieur Meric qui était, j’en suis désolé, qu’un extrémiste dangereux qui a trouvé ce qu’il cherchait, mais aucune pour Jérémy égorgé par une « chance pour la France »…

Ah j’oubliais, cette personne est irresponsable, c’est vrai quoi… Un musulman ne peut pas faire de tels actes à moins d’être fou.

Ils nous prennent vraiment pour des imbéciles, et je reste correct !

La vérité est toujours la même, les socialos trotskistes se fichent de l’économie, puisqu’ils veulent changer la société, et ils pensent qu’en s’alliant avec les musulmans fondamentalistes des banlieues, ils vont réussir…

Taubira pense que le laxisme est la solution aux problèmes.

Et bien ce problème se résume en quelques mots, qui ne sont pas de moi mais d’un spécialiste des banlieues :
90% de la population immigrée vit sagement, mais le 10% restant représente 90% de la délinquance en France…

Si le gouvernement ne prend pas la mesure de ce fait, c’est le peuple qui le fera et ça ne pourra qu’exploser

Conan-respublica

http://unionrepublicaine.fr  du 16/08/2013

Rien Au sujet De Nos Pompiers Agressés !

Rien Au sujet De Nos Pompiers Agressés ! dans SECURITE un-camion-de-pompiers

« On n’est à l’abri de rien », confie un syndicaliste

Un pompier s’est fait agresser mercredi, à Frévent (Pas-de-Calais), alors qu’il portait secours à une victime.

Des actes en hausse de 35% ces cinq dernières années.

Ils étaient venus porter secours à un blessé, à la suite d’une bagarre en centre-ville. En pleine intervention, les pompiers de Frévent, dans le Pas-de-Calais, ont été agressés mercredi soir par trois jeunes d’une vingtaine d’années.
Sans raison, ils se sont précipités sur l’un d’entre eux, un pompier volontaire qu’ils ont roué de coups.
« On est là pour secourir les gens pas pour se faire agresser », confie, dépité, un officier de la caserne, qui fait appel à 35 volontaires pour ses sorties.
La victime, elle, est ressortie des urgences sans trop de séquelles physiques, mais encore psychologiquement marquée.

Des agressions en hausse

Dans cette petite commune de l’Artois, on n’est pourtant pas habitué à ce genre d’agressions.
  »Je suis totalement outré », réagit le maire, Jean-François Théret, interrogé par « RTL », qui évoque des « coups violents » portés au pompier.
« En zone rurale nous étions jusqu’à présent très tranquilles », estime l’élu, avant de prévenir :
« Ça ne va pas se passer comme ça. »

Jets de projectiles, insultes ou coups, voire des tentatives de vol sur les véhicules de secours…
Ces faits malheureusement récurrents contre les hommes du feu sont en nette recrudescence ces derniers mois, notamment dans les quartiers dits sensibles.
« Ça devient pénible pour les sapeurs-pompiers », dénonce Quentin Develder, délégué CGT.
Selon lui, en intervention, tous ont désormais dans « le coin de la tête » le critère de la sécurité.
« Ça peut nuire à la qualité de service public qu’on doit rendre », alerte-t-il.
« On n’est à l’abri de rien. »

Même si elles restent plutôt peu nombreuses, les agressions déclarées contre les pompiers ont augmenté en France de 35% ces cinq dernières années.

Franck Antson

http://www.rtl.fr  du 16/08/2013

 

Pourquoi passer sous silence ces faits divers qui sont notre vie quotidienne ?

Ben voyons, il ne faut pas que les gens paniquent, surtout quand ils sont en vacances ! Non ! Il ne faut surtout pas les « alerter » en leur disant vraiment ce qu’il se passe chez nous, qu’ils reviennent un peu calmés , euphoriques pour cette rentrée , préoccupés par leur enfants,  la tête encore pleine de soleil, drogués en somme…ça passera mieux  à ce moment là !

L’Egypte a ses problèmes  mais ce ne sont pas les nôtres, sauf  si nous devons à nouveau nous attendre à des flots d’immigrés venant grossir les rangs du chômage, creuser le trou de la caisse de Sécurité Sociale, etc, dans le travail de grand remplacement  des autochtones programmé il y a déjà des décennies.

Septembre risque d’être un mois plutôt chaud en France !

Un Pachyderme Volontiers Destructeur.

 Un Pachyderme Volontiers Destructeur. dans TROQUET lolemploi-e1376610149456

Seul l’État donne le droit de faire un travail

D’après les derniers calculs du Bubulotron 2000, un ordinateur « Demaerd Industries » employé 24h/24 par l’ensemble du gouvernement français (surtout en août), il apparaît de façon claire que le chômage, en France, augmente dans des proportions alarmantes.
Eh si, je vous assure.
Pour lutter contre cette dérive évidente du capitalisme apatride sans foi ni loi, de la mondialisation galopante et des délocalisations de patrons méchants, notre brochette de ministres s’est totalement lâchée pour trouver des solutions qui dépotent.

Et c’est donc un joli bouquet de nouveautés qu’on nous tend pour relancer l’emploi en France :
Bricolages juridiques mal « boutiqués » enveloppés dans l’éternelle mousse politicienne et médiatique, on trouve ainsi les emplois francs, dont le nom seul met la puce à l’oreille tant il sonne faux, et dont tout indique qu’ils vont surtout coûter pas mal d’euros et qu’ils ne marcheront pas, et les contrats d’avenir, qui n’apportent en réalité rien de neuf et ressemblent beaucoup aux précédentes usines à gaz.
Et pendant que la brochette de clowns qui se sont improvisés ministres batifole dans les salons pour distribuer les dépliants colorés vantant les mérites de leurs inventions, l’éléphant, au milieu de ces salons, continue de jouer des claquettes sans que personne n’y prête attention tant la frénésie de gobage de petits-fours bat son plein.

Et pour bien brosser le portrait de cet éléphant, j’aimerai revenir sur quelques faits divers, plus ou moins récents.
Chacun d’eux permet de voir une des parties de l’éléphant.
Par exemple, je pourrais rappeler le cas typique de ce patron qui employait une douzaines de personnes, qu’il a dû licencier et qui aura abandonné son activité en France, avec d’ailleurs tout ce que ça suppose de taxes non collectées par l’État, tout simplement parce qu’il n’avait pas les bons papiers pour pouvoir continuer.
Il avait un défaut : en plus d’être un patron, donc parfaitement méprisable auprès de toute la clique de cancrelats subventionnés qui lui sont passés dessus, il était immigré, et sa situation était donc totalement dépendante du bon vouloir de l’administration.
Ce patron créait une richesse qui ne sera pas ou peu remplacée, et il répondait donc à un besoin de marché. Ses clients semblaient satisfaits des performances de son entreprises puisqu’elle fonctionnait. Une situation win/win intolérable à laquelle l’État a heureusement mis le holà.
Par exemple, je pourrais mentionner le cas à la fois étonnant et parfaitement symbolique de cet individu qui aura construit de nombreuses maisons, des immeubles HLM, des bâtiments publics, des écoles à Limay et même la polyclinique de Mantes-la-Jolie.
Les bâtiments sont encore debout.
Ceux qui y habitent ou y travaillent sont parfaitement satisfaits du service rendu.
Mais voilà : l’individu se faisait passer pour un architecte et n’en était pas un.
L’imposteur qui sévissait depuis 1983 avait tout de même répondu à 47 marchés entre 2009 et 2013.
Comme, malgré son absence de diplôme, les réalisations menées ne se sont pas écroulées, l’État est intervenu pour s’assurer qu’un type compétent n’aurait pas le droit de continuer à fournir ses services.
Par exemple, je pourrais évoquer l’histoire de ces bars et discothèques clandestins dont le nombre ne cesse de croître en toute discrétion, au détriment évident des établissements qui respectent la myriade de règlements, de licences et d’autorisations obligatoires pour fonctionner.
Bien évidemment, toute comparaison avec la période de la prohibition aux États-Unis dans les années 20 et 30 sera repoussée par les bien-pensants puisque l’alcool n’est pas interdit en France.
Et on oubliera donc le reste de l’éléphant.

Je pourrais aussi, sans grand mal, revenir sur l’actuelle polémique qui occupe les Véhicules de Tourisme avec Chauffeur (VTC), en concurrence directe avec les taxis :
Quand bien même les clients des VTC sont parfaitement heureux de trouver ce service, quand bien même les chauffeurs sont très contents d’exercer ce métier différent de taxi, quand bien même l’État se gave des impôts et cotisations sur ces emplois et des taxes sur ces prestations, ce dernier a rapidement décidé que tout ce plaisir et toute cette satisfaction devait être interrompue au plus vite pour ne surtout pas remettre en question le métier de taxi, connexe mais pas semblable.
Et bien évidemment, l’éléphant continue de faire des claquettes.
L’éléphant,c’est l’ensemble des lois, règlements, licences et autres barrières qui ont été méticuleusement mises en place pour empêcher les individus d’exercer le métier de leur choix et, par voie de conséquence, de se responsabiliser en tant que professionnel et, de l’autre côté, en tant que client.
L’éléphant, c’est cet ensemble compact de codes, décrets qui fixent les ordres, les numerus clausus, les façons d’agir qui gravent dans le marbre d’une république de copains et de coquins les corporatismes, les cercles, les petites ententes entre amis, et par voie de conséquence, les corruptions, les retours d’ascenseur et les pots-de-vin, en espèces ou en nature.
Et cet éléphant, par nature, écrase de ses grosses pattes maladroites, les tentatives de création d’emploi, les initiatives personnelles, fait disparaître des créateurs de richesse que d’autres sont parfaitement prêts à payer, entre adultes responsables.

Dans chaque cas que j’ai cité, les barrières introduites par l’État sont, en pratique, totalement artificielles :
Sa présence ne garantit en rien un résultat final adéquat.
Eh oui : des taxis malhonnêtes existent avec et sans licence, des architectes diplômés qui produisent des bâtiments mal conçus sont légion, les bars ou les restaurants à la propreté douteuse existent malheureusement.
L’obtention d’une licence ou d’un diplôme, quel qu’il fut, n’a jamais été la garantie que son possesseur s’en montrera parfaitement digne, du médecin au plombier en passant par le notaire ou le « quant » à un desk de la Société Générale.
La création d’un numerus clausus n’a jamais garanti l’excellence des « happy fews » en bénéficiant.
Et si oui, les diplômes, les licences et les « numerus clausus » peuvent être utiles, ils ne sont en rien nécessaires, et certainement pas partout, et certainement pas en tout temps.

En revanche, ces barrières à l’entrée, dans le cas d’une crise dont les conséquences se montrent tous les jours plus dramatiques, occasionnent à l’évidence des rigidités qui s’ajoutent à un droit du travail déjà obèse.
Par exemple, la limitation du nombre de licences de taxis parisien, totalement arbitraire et parfaitement obsolète puisque datant du début du XXe siècle, période où les clients locaux étaient franchement moins nombreux que maintenant, provoque à la fois un renchérissement de la plaque tant convoitée, un mécontentement croissant des clients qui ne trouvent pas de voitures, et empêche la création d’emplois correspondants.
Je n’évoque même pas les embouteillages parisiens, ce n’est pas « fair-play ».
Du reste, les mêmes causes provoquant les mêmes effets, ce qu’on observe à Paris est observable aussi à New-York où le prix de la licence de taxi dépasse maintenant le million de dollars.
Ces exemples illustrent à qui en douterait qu’en France (et dans un paquet de pays sociaux-démocrates dans lesquels le mot « corporatisme » est douillettement considéré), c’est avant tout l’État qui décide qui a le droit de travailler ou non. Ce ne sont pas les individus, au sein d’un marché dans lequel les responsabilités des uns et des autres sont engagés, mais c’est bien l’État qui, s’insérant au milieu des transactions, détermine à la fois qui a le droit d’effectuer la transaction, et à quel prix, en l’échange d’une garantie de bonne fin qu’il est en pratique incapable d’assurer (tout comme la sécurité sur son propre territoire).

Et chaque barrière qu’il crée ainsi entraîne naturellement des pénuries.
Plus hautes les barrières à l’emploi, plus forte la pénurie.
Avec plus de trois millions de chômeurs (et probablement plus de quatre en réalité), l’État français a construit de formidables barrières qu’aucun politicien ne semble vouloir attaquer.
Pire : on peut en voir une myriade qui entend les consolider.

Ce pays est foutu.

H16 du blog « Hashtable »

http://www.ndf.fr  du 15/08/2013

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43