Archive | septembre 2013

Au Sujet De L’attaque De Nairobi.

Au Sujet De L'attaque De Nairobi. dans TABOU lapressegaveedesubventionsdetat-e1380561600232

Ce que les médias occidentaux n’ont pas voulu ou su vous dire.

L’attentat qui a ensanglanté Nairobi, et fait plus d’une centaine de morts selon les autorités kenyanes, n’est que le dernier d’une longue série.
Spectaculaire par la durée et le procédé employé, ciblant principalement les non-musulmans, il est pourtant bien moins dramatique que celui perpétré en 1998, contre l’ambassade américaine qui causa la mort de 220 personnes et en blessa 5500 autres.
La particularité qui voudrait aussi que le centre commercial visé appartienne à des israéliens n’explique pas tout, non plus.
En novembre 2002, un attentat à la voiture piégée avait déjà visé un hôtel israélien dont la clientèle était exclusivement israélienne.
20 minutes plus tôt, un missile sol-air avait été tiré sur un vol commercial israélien sans atteindre son but.
Mais les motifs de ces attaques tendaient plus à sanctionner l’attitude de la direction et des touristes vis-à-vis du personnel autochtone, que de faire part de réelles raisons politiques.
Même si les réseaux « jihadistes » en sont, jusqu’à preuve du contraire, les responsables, les dessous de cette dernière attaque ne relèvent pas seulement du fondamentalisme musulman ou d’un antisémitisme.
La situation est plus complexe que ne laisse paraitre les médias dont les journalistes ont déjà du mal à situer le pays sur un planisphère.

Ancienne colonie anglaise, le Kenya est un pays resté très majoritairement chrétien.
Depuis 2011, l’armée kenyane mène la guerre en Somalie, pays musulman, afin de protéger officiellement la partie nord de son territoire de la contagion terroriste.
Un pays déchiré par la guerre qui, depuis le renversement en 1991 du général « Barré » et les diverses interventions « humanitaro-militaires », tant occidentales qu’africaines, a laissé prospérer une situation des plus chaotique, favorisant le piratage et le terrorisme dans cette région de l’Afrique.
Or en 2010, un rapport de l’ »ONU » faisait apparaître l’implication directe de Nairobi dans l’organisation et la formation des rebelles islamistes qui luttaient contre le gouvernement fédéral de transition somalien.
Ce document dénonce aussi la corruption d’un certains nombre de fonctionnaires kenyans et européens, dans la fraude de visas.
Alors, de là à penser que le Kenya finançait et organisait le terrorisme qu’il combat aujourd’hui, la question peut être posée.
Une fois de plus tout n’est pas simplement blanc ou noir dans cette affaire.

Un autre paramètre de raisonnement souvent occulté, est l’évacuation du pétrole du Sud-Soudan. Une région devenue autonome sous le patronage américain.
Le transfert d’hydrocarbures doit se faire grâce à un « pipe-line » qui aboutira dans la région du nord Kenya, la transformant ainsi en un terminal pétrolier essentiel, pour les puissances asiatiques.
Ces dernières rêvent d’une nouvelle « route de la soie » indépendante de la puissance atlantiste.
Derrière la lutte contre le terrorisme en Somalie, se dissimule une fois de plus la volonté de sécuriser une zone hautement stratégique, pour la transformer en un quasi-protectorat kenyan.
La région dénommée Jubland est aussi pourvue d’importantes réserves de pétrole « off-shore ».
De quoi exciter bien des convoitises et être la source de tensions importantes entre plusieurs groupes d’intérêts. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont vu d’un mauvais œil l’élection du nouveau président kenyan « Uhuru Kenyatta », inculpé de crimes contre l’humanité par la Cour Pénale Internationale, et qui, se méfiant de la nouvelle politique de colonisation des pays occidentaux, se rapproche de la Russie et de la Chine.

Jusqu’ici le Kenya avait les faveurs des occidentaux pour des raisons stratégiques et économiques évidentes.
Dans la guerre contre le terrorisme, le pays est un allié majeur sur le continent africain et l’armée britannique y possède toujours des camps d’entrainements.
Côté économique le Kenya est le septième plus gros bénéficiaire de l’aide financière américaine et de nombreuses sociétés occidentales y ont investi.
Il représente indéniablement,  un marché d’avenir avec une augmentation importante de sa population, de sa classe moyenne et de ses infrastructures.
Acteur régional majeur, il pourrait devenir l’un des pays les plus en pointe de l’Afrique.

Tout le monde connait aujourd’hui le rôle trouble joué par le Qatar ou l’Arabie Saoudite, dans le financement de groupes terroristes chargés des basses besognes, comme par exemple les miliciens d’Al-Shebbab en Somalie ou Al-Nosra en Syrie, mais aussi les nombreux attentats sous faux-drapeaux, télécommandés depuis les capitales occidentales ou du Moyen-Orient.
La Syrie en est la démonstration quotidienne.
Cependant, le traitement de l’information a interpellé plus d’un observateur à ce sujet.
L’attaque d’un centre commercial israélien dans un pays africain, justifiant l’intervention supposée de forces spéciales israéliennes et américaines, pourrait servir de nouveau prétexte pour renforcer une présence militaire internationale à dominante occidentale.
Alors que les images de l’attaque tournaient en boucle sur les grands médias français, aucune information n’a filtré sur le triple attentat, commis pourtant le même jour par des fondamentalistes musulmans en Irak et qui a fait 65 morts.
Pas plus d’information non plus, sur celui commis au Pakistan contre une église et qui a couté la vie à plus de 80 personnes.

Il est vrai que dans le premier cas, les martyrs étaient chiites et dans le second cas, ils étaient chrétiens.
Il faut bien le constater, certaines victimes semblent n’avoir de l’importance, qu’en fonction des intérêts stratégiques du moment.

http://www.prorussia.tv  du 30/09/2013

Notre Diversité Est Dans Nos Vins !

Notre Diversité Est Dans Nos Vins ! dans TABOU vignoble-bordeaux-e1380555333795

La filière viticole va-t-elle entrer en guerre contre  Hollande ?

Le monde viticole -vignerons, producteurs, négociants- s’inquiète de mesures envisagées en France comme la taxation sur le vin, discutée en octobre dans le cadre du projet de budget de la sécurité sociale (« PLFSS »), et interpelle avec vigueur le gouvernement.

En cause, des projets de réglementation que préparerait le gouvernement.
Selon le site internet de l’association « Vin et société », cinq mesures « contre le vin » sont envisagées par le gouvernement socialiste :
«-Interdiction de parler du vin sur internet,
-interdiction de parler positivement du vin dans les médias,
-taxation du vin au nom de la santé publique,
-radicalisation du message sanitaire et
-durcissement des mentions sanitaires sur les étiquettes
« .

L’association « Vin et société », qui regroupe tous les acteurs de la filière, a lancé jeudi une campagne de mobilisation sur internet,« cequivavraimentsaoulerlesfrancais », reprenant notamment un visuel de François Hollande, verre de vin en bouche, avec un message: «Merci, monsieur le président, de soutenir la 2e activité exportatrice de notre pays».

A Bordeaux, les professionnels menacent le gouvernement :
 « Nous ne pouvons accepter d’être considérés comme des dealers.
La stratégie des Bisounours, c’est fini »,
 lançaient jeudi le président, « Bernard Farges », et le vice-président, « Allan Sichel » du « Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux » (« CIVB ») à l’occasion de leur conférence de presse de rentrée.

Selon la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie, la polémique n’aurait pas lieu d’être :
« Toute cette affaire est partie d’une coquille qui s’est glissée dans la version finale que nous avons publiée sur notre site.
Il n’a jamais été question d’interdire la promotion en ligne du vin, c’est une erreur de notre part
 ».

Deuxième activité exportatrice du pays, la filière viticole est un des poids lourds de l’économie française.
De juillet 2012 à fin juillet 2013, 2,36 millions d’hectolitres de vins de Bordeaux ont été exportés, soit près de 314 millions de bouteilles.

 

amoureux-e1380555119322 dans TABOU

cequivavraimentsaoulerlesfrancais

http://fr.novopress.info  du 29/09/2013

 

Inutile de recourir à mes souvenirs scolaires qui me rendraient triste, j’ai l’impression d’entendre un écho de cette lutte anti-tabac qui dure, dure, continue encore mais n’empêche pas  nos concitoyens de fumer…même plus,  de faire des joints pourtant toujours illicites !
Pourtant, toucher à nos vignobles c’est toucher à notre patrimoine et nous ne pouvons pas le tolérer.
Que des panneaux soient mis dans les pharmacies pour indiquer tous les dangers, même pour ce qu’elles vendent, avec ou sans ordonnance !
Le vin fait partie de notre culture, il n’a jamais tué autant que les guerres, les complots, les assassinats, maintenant l’insécurité galopante et violente chez nous, les rébellions, les révolutions, les attentats aveugles, le djihad islamiste et ses corollaires, etc…
Tuer nos vins c’est vouloir tuer notre France !

Eglise Catholique Ou Bien Cathodique ?

Eglise Catholique Ou Bien Cathodique ? dans JESUS sentier-e1380552658133

Le pape François sur « son » chemin de Canossa.

Il n’est pas très utile de discuter à l’infini comme le faitLe Figaro sur ce que le pape a vraiment voulu dire [dans l'entretien donné à une revue jésuite le 20 septembre] et jusqu’où il est prêt à aller.
Il suffit de regarder la joie et l’exploitation de son entretien exceptionnel par les tenants de l’idéologie médiatique pour comprendre qu’il a fait un pas vers l’alignement exigé sur les homosexuels et la contraception par exemple.

Le Monde titre sur l’ “Aggiornamento du pape François”.

Pour RFI “Le pape brise les tabou”.

Pour« TF1″ “L’église en fait trop sur le mariage homo”.

Pour« Bfm-tv » “La révolution culturelle du pape François”.

Et ce ne sont que quelques exemples.

On a bien compris la présentation du message du souverain pontife :
L’église aime tout le monde et ne juge pas, elle comprend et accueille dans la compassion chrétienne ceux qui ne sont plus vraiment des pécheurs.
Elle ne doit pas s’arque bouter sur des dogmes du passé mais prendre en compte la société telle qu’elle est dans sa miséricorde et notamment les plus blessés.
Que les femmes avortées soient blessées, personne ne dira le contraire mais les homosexuels ça se discute.
Enfin l’essentiel est dans l’évolution très nette de la religion catholique vers la religion cathodique. Une évolution lente mais en marche et que les traditionalistes ne pourront certes pas accepter.
Les rapprochements d’hier ont sans doute été enterrés par l’évolution d’aujourd’hui.

En fait le pape est sur son chemin de Canossa vis à vis des idéologies des tolérances modernistes. L’expression signifie :
« Céder complètement devant quelqu’un. S’humilier devant quelqu’un ».
Cet épisode resté célèbre s’inscrit dans la querelle des investitures, querelle qui opposa les empereurs germaniques (puis les rois de France) à la papauté dans la désignation des évêques.

Le 24 janvier 1076, le pape « Grégoire VII » ayant refusé que les évêques fussent nommés par des laïcs, » le roi Henri IV », futur empereur germanique, fit prononcer la déposition du souverain pontife par le concile de « Worms ».
Dès le mois de février, le pape répliqua en excommuniant le souverain germanique et en déliant ses vassaux de leur serment de fidélité.
Les princes du royaume se révoltèrent et en octobre 1076, à « Trebur », menacèrent de déposer « Henri IV ».
« Henri » devait absolument agir avant que le pape vînt à « Augsbourg ».
Il apprit que le pape était en villégiature chez la comtesse « Mathilde de Toscane » à Canossa et décida d’aller à sa rencontre.
Franchissant les Alpes en plein hiver par un chemin terriblement escarpé accompagné d’une troupe mal équipée et inexpérimentée qui subirait de nombreuses pertes au cours du périple, « Henri » arriva tout de même aux pieds de la ville de « Canossa » le 25 janvier 1077.

Apprenant l’approche du roi, le pape avait fait fermer les portes de la ville.
La légende veut qu’ »Henri IV », sa femme et ses enfants, en chemise de bure, aient dû attendre, les pieds dans la neige, que le pape changeât d’avis, ce qu’il fit le 28 janvier.
Le recevant, le pape ne pouvait faire moins que de lever l’excommunication de l’empereur.

Le pape ne sera plus excommunié par les médias s’il poursuit sur ce chemin.
Mais cette fois semble-t-il, c’est le pape qui s’incline devant l’empereur laïc du monde moderne :
le pouvoir médiatique.

Jean Bonnevey de « Metamag »

http://fr.novopress.info  du 29/09/2013

 

Et qui tient les rênes de ce « pouvoir médiatique » multicéphale  encore au dressage ?
Heureusement que les prairies de la toile sont vastes et que des étalons peuvent courir sans autres rênes que ceux de la liberté d’expression !

Cela Paraît Vraiment Trop Saugrenu.

Cela Paraît Vraiment Trop Saugrenu. dans TROQUET louis-xiv-enfant-e1380473915222

Bientôt pour le droit de vote à sept ans ?

Mais oui, il y a un ministre de la Famille dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault,  Madame Dominique Bertinotti…
C’est cette même personne que vous n’avez pas vue quand madame la gardienne des Sceaux lui est passée devant pour défendre devant les Assemblées et à la télévision le «  »mariage pour tous » » !
C’est encore elle que vous n’avez pas entendue lorsque « Monsieur Bernard Cazeneuve », ministre du Budget, a décidé de pénaliser fiscalement les familles nombreuses.
Madame Dominique Bertinotti, donc, désireuse, c’est bien humain, de prouver son existence et de justifier son portefeuille, compte présenter en Conseil des ministres d’ici la fin de l’année un projet de loi instituant un statut de « pré-majorité » des « ados » dès leurs seize ans révolus.
Ce statut leur permettrait notamment de décider eux-mêmes de leur orientation scolaire, de créer des associations et de voter aux élections locales.
Ainsi feraient-ils, avant même d’en avoir terminé avec leurs études secondaires, leur apprentissage de citoyens.

Le ministre de la Famille est manifestement de ceux qui pensent que la précocité de la maturité sexuelle va de pair avec celle de la maturité intellectuelle, et qui sont frappés par le sérieux des préoccupations, la profondeur de la réflexion et la qualité de l’expression qui caractérisent notre belle jeunesse.
Sans doute y a-t-il quelque temps qu’elle n’a pas fait la sortie des collèges ou des lycées et qu’elle n’a pas pratiqué le langage direct et familier des usagers de l’iPhone, du « tweet » et des soirées entre copains.

Quoi qu’il en soit, d’autres pays nous ont déjà précédés dans la voie où s’engage « Madame Bertinotti ».
Les jeunes Autrichiens ont le droit de vote dès seize ans.
L’Écosse a fixé au même âge la majorité intégrale.
Quant à l’Iran, qui nous étonnera toujours, la majorité sexuelle y est fixée à quinze ans pour les mâles et… neuf ans pour les femmes.
Il est vrai que ce dispositif n’a pour but que de rendre nubiles des petites filles et de favoriser l’organisation de mariages arrangés avec des garçons à peine pubères.

Ne revient-il pas à la France, au pays des Lumières qui a toujours éclairé le chemin où la suivent les peuples éblouis, de leur indiquer une fois de plus la direction de l’avenir ?
Le projet que porte et que nourrit madame le ministre de la Famille est sympathique, il va évidemment dans le sens de l’histoire et du progrès.
« Madame Bertinotti » nous permettra-t-elle de lui dire le plus respectueusement du monde que, tel quel, il est d’une modestie qui confine à l’insignifiance ?
Quel grand coup ne frapperait-elle pas, en proposant sous les yeux de la France et du monde étonnés, d’accorder le droit de vote aux petits enfants dès leurs sept ans !

L’initiative peut paraître hardie.
Elle l’est en effet, mais si le changement, ce n’est pas maintenant, quand aura-t-il lieu ?
Les arguments en faveur de cette petite révolution ne manquent d’ailleurs pas.
D’abord, sept ans, la chose est connue, c’est l’âge de raison.
À sept ans, on sait lire, écrire et compter, faculté qui, par une inexplicable bizarrerie, fait défaut à nombre d’adultes.
À sept ans, on sait reconnaître sa droite de sa gauche, et c’est l’essentiel pour bien voter.
Et puis, cette mesure de justice mettrait fin à l’intolérable discrimination qui fait des enfants des citoyens de seconde zone, des mineurs, pour tout dire, leur refuse les droits dont jouissent leurs aînés et est constitutive de ce que je ne crains pas d’appeler une véritable « « puérophobie » ».

J’ajouterai qu’un sondage récemment effectué auprès d’un échantillon représentatif de quatre petits écoliers âgés de cinq à sept ans (dont 50% de sexe féminin, pour respecter le principe de la parité) établit que leurs héros se nomment « Batman », « Spiderman », « Superman », « Claire Chazal », « Jean-Pierre Pernaut », « Stromae », « Laurent Ruquier », « les Simpson », « Nabilla », « Ibrahimović », « Tony Parker » et… François Hollande.
Voilà, n’est-ce pas, qui règle la question.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr  du 29/09/2013

On Dirait Que L’islam Est Dispersé !

On Dirait Que L'islam Est Dispersé ! dans FRANCIA manipulation-mentale-

Manipulation Mentale

Avec Hollande c’est la défrancisation à marche forcée

« La France n’est pas la France.
Elle ne l’a jamais été et ne devrait jamais l’être.
Et si jamais elle le fut à une certaine période de son histoire, cette période devrait inéluctablement être déconsidérée, honnie, révisée, discréditée ou réduite à son stigmate temporel le plus éphémère. »

C’est cet axiome qu’on nous ressasse « ad taubiram » depuis l’implémentation du régime de Hollande.
En effet, depuis l’avènement de celui-ci nous assistons à une accélération de ce processus de dé-Francisation imposée, sciemment voulue par la grande famille consanguine de notre caste politico-médiatico-culturelle.

Ce processus entame les divers aspects de la société anciennement connue sous le terme de société française.

Par exemple, chez nos jeunes « djeunes », assurance garantie nous dit-on de nos retraites futures et richesse locale à tempérament importé, nous assistons à une « Syrianisation » comportementale, sous forme de volontariat et de stages extra-Erasmus où ces jeunes « djeunes » allant s’enrichir de valeurs dans des contrées à fort potentiel coranico-didactique, seront, à leur retour au bercail, une valeur ajoutée à l’environnement originel duquel ils sont en théorie issus et dans lequel ils n’hésiteront pas à faire partager leurs expériences pratiques récemment acquises, la théorie ayant déjà bien assimilée dans les centres culturels financés par les « riyals » et « dinars » de la République.

Qui dit « Syrianisation » de la France, dit « Libanisation » de la France(synonyme : « Balkanisation »).
Etant donné que science sans conscience n’est que ruine de l’âme, ces jeunes “djeunes” érudits, voudront donc en toute bonne foi, développer au long cours et dans tous les recoins de la France leurs connaissances récemment acquises nonobstant les désagréments et les dommages collatéraux que devront subir leurs concitoyens mécréants de souche, et ce dans le but louable de bien inculquer ces nouvelles connaissances à ces « souchiens », à défaut de les convertir.
Que voulez-vous, qui aime bien châtie, décapite voire éviscère bien.
Et pour ceux qui ratent les travaux pratiques, une révision pédagogique est toujours visionnable sur « youtube ».

Sans transition, après la « libanisation », la « talibanisation » ou plus correctement l’« Afghanistanisation » et sa tendance vestimentaire à suivre de près – « mais de préférence de loin »- dans nos villes à forte pénétration musulmane (sic!).
Voile, burqa, niqab, hijab, une tendance au féminin – féminin?- qui se profile durablement dans notre paysage visuel et qui va de pair avec les qamis, djellaba et autres sarouel pour mâles en grève chronique de rasage.

Plus à l’ouest, et plus au sud de la France, l’« Irakisation » de Marseille.
A l’instar des irakiens qui bénéficient de la démocratie toute fraîchement inaugurée en grande pompe par le distingué « George Doubleyou » et qui coïncide avec le développement durable de règlements de compte interconfessionnels, nos amis phocéens qui ne sont pas encore « désouchés » -au fusil à pompe-, seront rassurés par les annonces pompeuses du rétablissement de la sécurité durable par notre « Doubleyou » national, notre sinistre ministre de l’intérieur.

En France le terme de stigmatisation rime avec « Iranisation ».
« Iranisation » qui adopte les attributs, dans la forme mais également dans le fond, d’ »ayatollahs » de la pensée unique, de l’antiracisme, du multiculturalisme imposés et de la démagogie des minorités.
« Ayatollahs » qui émettent à l’encontre des mécréants de souche les « fatwas » du politiquement correct dont l’issue rime toujours avec une lapidation médiatique, un lynchage social et  politique.
Ces « ayatollahs » peuvent être barbus, imberbes ou « dragqueen » et se regroupent souvent dans des associations subsidiées ou dans des « lobbys » à haut pouvoir de nuisance citoyenne.

Rajoutons à ceci la « Palestinisation » de nos organes médiatiques de propagande, transformant des terroristes suicidaires en des activistes enthousiastes, à l’instar de nos « antifas » du terroir métamorphosés en gais lurons partisans de la justice sociale.
Entre « antifa » et « intifada », la limite est parfois imprécise pour nos dévoués journalistes adeptes de la « taqqia » de la désinformation.

Est-il encore utile de rappeler la « Qatarisation » de nombreux aspects de l’économie française et la « Turquisation » de nos chères banlieues avec une montée inexorable de l’antisémitisme, où dans le pays d’ »Erdogan » le musulman modéré, « Mein kampf » se vend à 80.000 exemplaires annuellement et ce chiffre explose dans les autres pays musulmans où cet ouvrage riche en valeurs communes avec celui de la religion d’amour de tolérance et de paix est même recommandé dans divers salons du livre.

Pour terminer, la « Maroquinisation », l’« Algérisation », la « Tunisation » de la dernière élection présidentielle, associées à la « Syrianisation », la« Libanisation », l’« Afghanistanisation », l’« Irakisation », l’« Iranisation », la« Palestinisation », la « Qatarisation » … de ce qui fut la France, ne sont que de tragiques épiphénomènes de sa calamiteuse « Hollandisation ».

Pierre Mylestin

http://ripostelaique.com  du 29/09/2013

 

Un maître-mot  manque au milieu de toute cette islamisation…Hollandisation y comprise, il s’agit d’une bonne ORGANISATION qui ne peut se faire sans la POPULATION  DE  SOUCHE  FRANCAISE !

Le Coran Est « Master Es » Boucherie.

Le Coran Est

 Amputés vifs, énucléés, émasculés…les assassins sont musulmans.

Je viens de lire un article en anglais relatant la manière dont les preneurs d’otages de Nairobi ont traité leurs prisonniers…
Otages amputés vifs, oui, Monsieur Boubakeur, ce sont des musulmans qui ont fait ça.
Mais moi, quand je proteste simplement de leur appartenance religieuse, je suis raciste, n’est-ce pas ?

Innocents de tous pays énucléés vifs, la langue arrachée, émasculés, ventre éclaté, oui, Monsieur Chebel, ce sont de bons lecteurs du Coran, comme vous l’êtes, qui ont fait ça.
Mais moi qui trouve cela immonde, je suis islamophobe, n’est-ce pas ?

Femmes pendues à des crocs de bouchers une fois poignardées, éviscérées, oui, Monsieur Moussaoui, ce sont de purs croyants qui ont fait ça.
Mais moi qui trouve que c’est faire payer très cher la non-appartenance au génie fantoche de l’humanité, je suis mécréant-xénophobe, n’est-ce pas ?

Les enfants suppliciés sous les yeux des parents, puis jetés, piqués de lames de poignards, dans des frigos, et les parents torturés, massacrés sous les yeux des enfants, oui, Madame Bouzar, ce sont quelques uns de vos co-religionnaires qui ont fait ça, et non, que je sache, les quelques millions de salauds fascistes franchouillards qui, autour de moi, croient ou ne croient pas.
Et tout cela au nom de votre Allah, et de son Prophète, au nom de laspiritualité dont vous vous revendiquez membres à part entière, et de son Livre unique, intangible, sacré, invraisemblable imitation de textes plagiés jusqu’à l’encre sur le papier, ouvrage vieux de quatorze siècles, dont vous ne contestez pas la moindre virgule, vous et vos semblables de la « Vérité Absolue », vivant en France à égalité de foi avec ces musulmans-là.
Qui sont vos frères jusque dans le cauchemar, quoi que vous en disiez pour donner le change et tenter de dégager votre responsabilité ?

Eh bien moi, j’espère que ce cauchemar est aussi le vôtre, oui, au fil de chaque nuit que fait le Dieu d’amour, de paix et de tolérance au nom de qui, par soumission, par peur et par lâcheté, vous gardez le silence, l’intolérable, le glacial et terrifiant silence, oui, sur ces crimes sans nom.

Alain Dubos

http://ripostelaique.com  du 29/09/2013

Le Trou Noir De Notre Réalité !

Le Trou Noir De Notre Réalité  ! dans DEBATS president-des-bisous-225x300

François Hollande, la présidence de la vacuité.

L’année que Hollande s’était donnée pour inverser la courbe du chômage est passée.
Patatras, la courbe ne s’est pas inversée, il s’est banané. Les impôts ne baissent pas, tout comme les déficits , ils augmentent même, à bon rythme.
La croissance est anecdotique, tout comme les réformes.
L’avenir semble vide.

Oui, vide.

C’est bien de vide dont on peut parler lorsqu’on évoque Hollande.
Si Sarkozy avait placé son quinquennat sous le signe résolu de l’effervescence insupportable et de l’épilepsie médiatique en mode continu, la première année de Hollande se caractérise par un dégonflement progressif et inexorable de la baudruche socialiste pour terminer sur un grand vide sidérant.
Cette vacuité politique, dont le fumet était sensible depuis le dernier mandat de Chirac, est devenue bien plus forte aux premiers mois du quinquennat « pédaloflambiste » :
Fixant de façon approximative les tendances floues et molles d’une politique inscrite dans la réaction précipitée aux événements extérieurs, le président se sera lentement laissé balloter par l’actualité.
Toutes ses démarches ont suivi deux sillons :
celui de l’opposition systématique à son prédécesseur qu’il ne peut absolument pas encaisser, et celui des petits cadeaux aux amis et sa famille politique pour se ménager de larges tranches de tranquillité politique.

Ainsi, — et c’est un simple exemple parmi tant d’autres — pour des raisons purement dogmatiques, on l’a vu supprimer les heures supplémentaires défiscalisées, pour, un an plus tard, se rendre compte que cette idée avait un impact flagrant sur le pouvoir d’achat et l’emploi, y compris et notamment celui de sa base électorale.
La marche-arrière, vaguement évoquée par le truchement de son ministre du budget, ne pourra politiquement pas passer, mais le type en charge de l’exécutif a bien senti qu’il avait fait une belle bourde (et ses députés le lui ont dit).
Tant pis pour lui, trop tard.
Et trop tard pour les Français.

Ainsi, on laisse gentiment libres « Taubira », « Peillon » et « Vallaud-Belkacem » dans leurs délires constructivistes.
Bien évidemment, les histoires de mariage homosexuel, de genre et d’éducation sexuelle à l’école, de laïcité qui cogne, de prisons plus bisou-compatibles, tout cela, c’est très loin d’être neutre pour la société.
Mais voilà :
ce ne sont, du point de vue de Hollande, que des concessions lâchées à ses petits camarades politiques, des faveurs qui lui permettront d’acheter leur silence, leur obéissance ou leur retour d’ascenseur le jour utile.
On est, là encore et en pratique, dans la petite politique politicienne, rien qui serve les intérêts de la France ou ceux du peuple en général.

Le cœur du problème, à savoir une économie qui part en quenouille, une société qui se clive de plus en plus, une France qui se délite à l’intérieur et à l’extérieur, le président s’en contrefiche !
Il est dans sa bulle, dans son espace-temps personnel protégé, son vide presque total où rien n’a réellement d’importance que la préparation de ses prochains coups politiques, lui assurant une conservation du pouvoir sans douleur.

Les habituels commentateurs, socialistes notamment, diront ici que j’exagère :
Allons, le pauvre homme n’est pas si détaché des contingences matérielles !
Le président a un vrai travail, avec de la sueur et des décisions difficiles, des dossiers à compulser fiévreusement, des quantités de données à synthétiser, des douzaines de rendez-vous à avoir pour bien saisir la situation !
C’est évident qu’être président est un vrai sacerdoce, un travail épuisant !

Non. Pas du tout.

Comment croire qu’il connaît ses dossiers lorsqu’il lance des désirs de punition à l’encontre du dirigeant syrien ?
Se rend-il compte que tout le monde voit, de façon limpide, qu’il tente d’obtenir un peu de la patine présidentielle américaine en lui léchant l’arrière-train servilement ?
Comprend-il qu’il est parfaitement, totalement ridicule à s’obstiner alors que la France n’a pas les moyens de jouer dans ce jeu là, coincée entre la Russie, la Chine, le reste de l’Europe d’un côté, et les États-Unis de l’autre ?
N’a-t-il pas compris que « Cameron », bien plus fin, avait délibérément choisi d’en passer par le vote parlementaire pour trouver une solide excuse de non-action ?

Non, décidément, le président Hollande n’a absolument rien à faire ni de ses dossiers, ni même du peuple français en général.

Du reste, il a raison.

À quoi bon prendre connaissance des uns et tenir compte des autres puisque la presse, qu’on aura rarement vue aussi servile, lui arrondit tous les angles ?
À quoi bon s’enquiquiner puisque les socialistes, son camp, sont aux manettes des villes au Sénat, en passant par les régions, les départements et l’Assemblée nationale ?
À quoi bon tenir compte de l’opinion publique puisqu’il a montré, par la pratique, qu’il pouvait s’asseoir dessus sans qu’il n’arrive rien de fâcheux ?
Regardez : l’opposition au mariage homosexuel aura réussi l’exploit d’agglomérer entre eux des Français de différentes origines, de rassembler dans les rues, par de froids matins d’hiver et dans un printemps franchement pluvieux des centaines de milliers (des millions ?) de personnes, choses que même une droite excitée ne sera pas parvenue à réaliser dans les 10 ou 15 années précédentes.
Hollande aura même réussi à faire perdurer cette opposition par-delà le vote de la loi, par-delà même l’été, normalement très démobilisateur pour les mouvements sociaux.

Et pourtant, rien n’aura changé, aucune remise en question ne fut même envisagée.

Dès lors, devant telle démonstration, pourquoi tiendrait-il compte, subitement, de cette si inutile opinion publique qui s’opposerait à une intervention en Syrie ?
Pourquoi diable s’enquiquinerait-il avec celle-ci ?
S’il renonce, ce sera pour d’autres motifs comme ménager sa superbe.
Mais tenir compte de l’opinion publique ?
Pouah !

Mieux : non seulement, il peut se permettre d’oublier complètement la rue, puisque celle-ci est presqu’aphone au-delà d’internet, mais il peut aussi compter sur une opposition parlementaire aussi vide que sa propre politique :
il n’y a personne en face, ou lorsqu’il y a quelqu’un, il est aussi comique que lui, aussi creux, aussi déconnecté de la réalité.

En s’opposant à Hollande contre toute intervention en Syrie, en cristallisant et capitalisant sur l’opinion de l’écrasante majorité des Français, l’opposition parlementaire aurait actuellement un boulevard devant elle.
De la même façon, elle pourrait largement s’unifier une bonne fois pour dénoncer le tabassage inouï que le peuple subit actuellement avec les impôts, tabassage qui fédère actuellement très au-delà de l’opposition pure et dure de droite…
Mais montrant à l’évidence qu’elle n’est qu’un autre parfum de la même soupe, qu’elle ne s’oppose en rien si ce n’est en détails sans importance, cette droite-là préfère se déchirer sur des broutilles et se perdre en petites considérations ridicules sur les prochaines municipales.
Au passage, que des centaines de milliers (des millions) de Français trouvent un peu d’argent pour renflouer ces guignols en dit très long sur l’absence totale de désir d’avenir de cette part momifiée de la population, et explique aussi très bien pourquoi Hollande peut continuer son petit manège sans craindre pour son matricule.

La réalité, sans fard, est grise :

Hollande n’a strictement rien à faire de l’opinion publique, que la presse lui façonne favorable, gentiment neutre, ou douillettement oubliable.

Il n’a rien à faire de la conjoncture économique : il n’y est pas soumis.

Il n’a rien à faire de la politique, si ce n’est le minimum évident pour ménager ses arrières.

Élu, il ne fait plus guère qu’un peu de figuration, profitant des nombreux photographes pour tenter quelques catastrophiques grimaces !

En un an, il en est au même point que Chirac en douze.

Avec un tel courant d’air à sa tête, ce pays est foutu.

H16 du « blog hashtable »

http://www.ndf.fr  du  12/09/2013

Une Djihadiste Européenne Dangereuse.

Une Djihadiste Européenne Dangereuse. dans INSOLITE veuve-blanche-300x199

La veuve blanche, ou l’insaisissable terreur islamique d’Afrique

Elle est jeune,(elle était  elle est belle, elle etait souriante…du moins sur ses anciennes photos), elle est britannique.
Mais elle est aussi une terroriste islamiste affiliée à un important réseau jihadiste et recherchée par la police kenyane, la « CIA » et « Scotland Yard ».
Comment cette enfant du Royaume-Uni a-t-elle pu se faire embrigader dans un organisme et une idéologie qui promeuvent la haine et la destruction de sa patrie ?

Samantha Lewthwaite est originaire de Aylesbury, dans le Buckinghamshire.
Son père « Andrew » est un militaire britannique, sa mère « Christine » une irlandaise catholique.
Ils se sépareront alors qu’elle a onze ans.
Pour elle, ce sera un traumatisme.
Serait-ce là le déclencheur de son mal-être et de son dégoût de l’Occident qui l’amèneront à ce cheminement vers le militantisme islamique ?
C’est ce que disent certains de ses proches, à moins que ce ne soit l’influence de voisins musulmans à qui elle allait parfois confier son désarroi.
En tout cas, ce n’est que quelques années plus tard qu’elle se convertit à l’islam alors qu’elle est encore élève interne.
Dès lors, son mode de vie change radicalement : elle troque l’uniforme des élèves britanniques et les jeans contre le hijab, puis le jilbad, vêtement qui recouvre entièrement la femme à l’exception des mains et du visage.
Elle se met à étudier la religion et la politique à l’Ecole des Etudes Africaines et Orientales à Russell Square, à Londres.
Elle mange hallal.
Et bien sûr, elle change de nom, s’appelant désormais Sherafiyah.
Bref, elle est devenue une parfaite musulmane.
C’est à cette période qu’elle rencontre « Germaine Lindsay », un poseur de moquette d’origine jamaïcaine et lui aussi converti à l’islam, par le biais d’un site de rencontre musulman.
Le couple se marie en 2004 selon les préceptes musulmans.
Selon les témoignages, les parents de la jeune femme ne sont pas présents à la cérémonie.
Mais heureux pour elle, ils ne s’inquiètent pas outre-mesure.
Ils auront pourtant rapidement des motifs d’inquiétude.

C’est en juillet 2005 que tout bascule.
Des attentats islamistes meurtriers ont eu lieu à Londres, tuant 56 personnes et en blessant 700 autres.
Germaine Lindsay est l’un des terroristes kamikazes et a entraîné la mort de 26 personnes.
Il avait 19 ans.
Pour la famille, c’est un choc et particulièrement pour Samantha.
Dans un premier temps, elle refuse d’y croire, demandant à ce qu’on lui amène les preuves de l’implication de son mari.
Puis, elle condamne l’attentat et affirme son innocence et sa totale ignorance des projets de Lindsay.
Après une rapide enquête, la police la croit et la met même sous protection durant un an.
Samantha était alors enceinte de son deuxième enfant lors des attentats.
Elle profite de ces circonstances pour renouer avec sa famille et, en 2007, va même à « Disneyland Paris » avec eux.
« A priori », tout semble donc bien aller.

Il est encore impossible à l’heure actuelle de savoir que Samantha a fait et où elle est allée entre 2007 et 2011.

Ce qui est sûr, c’est qu’elle est arrivée à Nairobi, au Kenya en mars 2011.
Elle est munie d’un faux passeport sud-africain au nom de Nathalie Faye Webb.
De là, elle loue une chambre dans un hôtel de Mombasa.
Elle n’est pas seule.
Elle a emmené avec elle ses trois enfants et est accompagnée de deux hommes, « Habib Saleh Ghani », 26 ans, de Hounslow dans le Middlesex, qui serait le père du troisième enfant, et « Jermaine Grant », de Newham à Londres.
C’est d’ailleurs « Habib Ghani » qui s’est chargé de la location de la chambre à Mombasa.

C’est alors que la police kenyane commence à s’intéresser à elle.
Son enquête aboutit en décembre 2011 à une perquisition de son domicile.
Les policiers y découvrent des stocks importants de munition (plus de cent, de tous calibres), des explosifs, des magazines concernant les armes ainsi qu’une clé « USB » révélant la consultation de sites internets consacrés à la fabrication d’explosifs, mais aussi un poème de Samantha dédié à « Oussama Ben Laden » et des photos d’elle-même. Son propre physique semble l’obséder.
Encore un indice du mal être qui l’a poussé à se jeter dans l’extrémisme ?
C’est à cette occasion que l’on apprend qu’elle avait rejoint le réseau « Al Qaida » en 2008, plus précisément par la branche somalienne « al-Shabab ».
Dans la foulée de cette perquisition, « Jermaine Grant » est arrêté, mais « Samantha » et « Ghani » parviennent à passer entre les mailles du filet.
En juillet de cette année, a lieu au Kenya une série d’attentats sanglants contre des églises catholiques et des complexes touristiques.
Ces attaques sont commises par des terroristes islamistes somaliens en réponse à l’intervention de l’armée kenyane en Somalie.

Parmi ces attaques, l’une d’elle est directement attribuée à Samantha.

Il s’agit d’un attentat à la bombe contre les clients d’un bar qui regardaient le match Grande-Bretagne-Italie de l’Euro 2012.
Il fera trois morts dont un enfant.
Dès lors, Samantha devient la femme la plus recherchée d’Afrique et l’ennemi public numéro un.
La police du Kenya, mais aussi la « CIA » et « Scotland Yard » qui ont dépêché des agents sur place, participent à sa traque.
Ces différentes autorités ont beaucoup de questions à poser à la nouvelle égérie du jihadisme international, notamment en ce qui concerne son implication dans des projets d’attentat en Grande-Bretagne contre les hôtels « Dorchester » et « Ritz » à Londres.
Les autorités kenyanes craignent qu’elle n’ait réussit à joindre la Somalie grâce aux membres du réseau « al-Shabab ».

Il est supposé qu’elle agit essentiellement comme financière du réseau et pour le recrutement de femmes kamikazes.
Comble de l’audace -ou de la mégalomanie ?-, elle tient également un blog qu’elle entretient quotidiennenement intitulé : « Peur et larmes : les confessions d’une femme moujahidine », titre qui en dit long.
Elle y réaffirme son engagement islamiste :
« Je suis une femme qui croit au jihad et à la suprématie de l’islam » et estime que sa conversion a été « le plus précieux que (son) créateur (lui) ait accordé » ou encore qu’elle « vit maintenant depuis plusieurs années dans la satisfaction d’une musulmane de servir Allah avec la pensée qu(‘elle) a une place dans la Jannah (Paradis) ».

Voici une trajectoire étonnante et tragique, bien illustrative d’une jeunesse occidentale déboussolée !
Celle-ci, pour donner un sens à sa vie, s’avère prête à servir les pires ennemis de leurs compatriotes.
Un cas que l’on peut rapprocher de ceux du Français « Lionel Dumont », de l’Américain « John Walker Lindh », de l’Australien « David Hicks » ou de la Belge « Muriel Degauque ».
Mais il est vrai que le cas de « Samantha Lewthwaite » est inédit de par la trajectoire et l’implication acharnée de la jeune femme au seins des réseaux terroristes islamistes, ainsi que par sa capacité à tenir en échec les différents services de sécurité qui la traquent depuis maintenant plusieurs mois (servie, il est vrai, par une chance insolente). Au-delà de son cas éminemment tragique, cet événement constitue donc un défi à l’Occident contemporain pour empêcher ses enfants de partir à la dérive et leur redonner le sens de la fidélité à leur héritage.

François Préval

http://www.ndf.fr  du 28/09/2013

Autre Chose Que Mac Donald’s

Autre Chose Que Mac Donald's dans TABOU barilla

Barilla soutient officiellement la famille contre le lobby homosexualiste

Guido Barilla, le petit-fils du fondateur et président de Barilla, a déclaré mercredi 25 septembre sur la station italienne Radio 24 :

« Pour nous, la notion de famille est sacrée, et c’est une des valeurs fondamentales de l’entreprise.
[...] Nous ne ferons pas de spots publicitaires [avec des familles homosexuelles], non pas par manque de considération vis-à-vis des homosexuels, qui ont le droit de faire ce qu’ils veulent, et heureusement d’ailleurs [...] mais parce que nous ne pensons pas la famille comme eux, nous pensons plutôt que la famille à laquelle nous nous adressons est la famille classique.
Dans laquelle la femme [...] a un rôle fondamental [...]. »

Et de conclure que « si ça ne convient pas à certains, ils n’ont qu’à manger d’autres pâtes ».

La prochaine fois que je vais au supermarché, je remplis mon charriot de pâtes Barilla !
Vous aussi ?

 

Addendum à 16 heures :

Mi scuso molto per aver urtato la sensibilità di tanti.
Ho il più profondo
per tutte le senza distinzioni.
Guido

              2:49 PM – 26 Sept 2013

Eric Martin

http://www.ndf.fr  du 28/09/2013

 

Jusqu’à nouvel ordre, il me semble que la loi « Taubira » n’est pas encore en passe d’être italienne, quand bien même le « lobby gay » fasse bien du bruit chez nos amis de la famille ancestrale !

Déjà en Hollande, Bientôt En France.


Déjà en Hollande, Bientôt En France. dans SANTE on-tue-les-vieux-e1380381728180

la frontière floue entre euthanasies et assassinats médicalisés

Les statistiques officielles de l’euthanasie aux Pays-Bas montrent une hausse constante de cette pratique.
Et c’est sans compter les nombreux cas d’euthanasies non déclarées, parfois même réalisées sans l’accord du patient. La Hollande a officiellement légalisé l’euthanasie en 2002 mais elle l’avait déjà dépénalisée depuis 1984.
En 2012, il y a eu près de 4 200 euthanasies déclarées contre environ 3 600 en 2011 et 1 800 en 2004.
Sur les près de 4 200 cas déclarés l’année dernière, 13 ont concerné des patients souffrant de maladies mentales et 49 des personnes âgées atteintes de démence.
En fait, dans 40-60 % des cas, « l’euthanasie » serait réalisée sur des patients qui n’ont pas demandé à mourir.
Officiellement, les Pays-Bas n’autorisent l’euthanasie que pour les patients souffrant d’une maladie incurable et de douleurs difficilement supportables et qui réclament en toute conscience une euthanasie.
L’euthanasie des mineurs est elle aussi autorisée, mais l’accord des parents est indispensable jusqu’à 16 ans.

Certains services pédiatriques pratiquent même l’euthanasie sur les nouveau-nés.

Pour faciliter l’accès à l’euthanasie, des équipes mobiles ont aussi été créées afin de fournir ce type de prestations au domicile des malades.
L’association néerlandaise pour l’euthanasie volontaire « NVVE » a même créé une « clinique » spéciale pour tuer les patients souhaitant se suicider mais à qui l’euthanasie a été refusée.
Mais outre les cas déclarés, de nombreux cas de sédation terminale ne sont rien d’autre qu’une euthanasie lente puisqu’il s’agit de priver le patient de nourriture et de boissons jusqu’à ce que mort s’ensuive tout en lui appliquant des drogues à forte dose pour limiter les souffrances endurées.
Ce type d’euthanasie est considérée en Hollande comme une forme de soins palliatifs sans obligation de déclaration et elle concernerait environ 10 000 personnes chaque année.
Toutes ces personnes ne sont pas conscientes quand la décision de mettre fin à leurs jours est prise par les médecins et leur famille, ou parfois même sans leur famille.

Dès les années 90, le docteur « Zbigniew Zylicz », médecin polonais installé en Hollande où il a été le pionnier des centres de soins palliatifs, sonnait l’alarme face à la dérive en cours.
Il accusait les médecins néerlandais de ne plus savoir comment soulager les souffrances autrement que par l’euthanasie lorsqu’ils ont à soigner des patients en phase terminale.
Dans son livre « Seduced by Death. Doctors, Patients and Assisted Suicide » publié en 1997, le docteur « Herbert Hendin » dénonçait le fait que les douleurs incontrôlables étaient citées par les médecins comme la cause principale dans seulement 30 % des euthanasies pratiquées.
Dans 70 % des cas, les médecins tuaient leurs patients pour d’autres raisons allant d’une mauvaise qualité de vie à la survie du patient malgré l’interruption de tous les traitements.
Le docteur « Zylicz », cité ici, a découvert en interrogeant une famille demandant l’euthanasie d’un père en phase terminale mais que l’hôpital avait décidé de laisser sortir pour qu’il puisse finir ses jours chez lui, que les enfants ne voulaient surtout pas que le vieillard s’aperçoive que ses meubles avaient déjà été déménagés…
Une autre fois, le docteur « Zylicz », cité ici, avait ajusté le traitement d’une femme en phase terminale d’un cancer du sein pour la soulager de ses douleurs.
Malgré le refus par cette femme de toute idée d’euthanasie, quand le docteur « Zylicz » est revenu prendre son service le lendemain il s’est aperçu qu’un autre médecin avait mis fin à la vie de sa patiente sans son consentement.
Le médecin tueur a expliqué au docteur « Zylicz » qu’il avait agi de la sorte « parce que [la patiente] ne mourait pas assez vite et qu’il avait besoin de son lit pour un autre patient ».

Le glissement aux Pays-Bas, mais aussi en Belgique et en Suisse, vers de plus en plus d’euthanasies, et vers une libéralisation progressive des conditions où l’euthanasie peut être pratiquée, y compris sans l’accord conscient et répété du patient, montre bien que l’idée d’une euthanasie réservée pour des situations exceptionnelles est un leurre.
L’argumentaire des partisans de la légalisation de l’euthanasie et son cortège de manipulations médiatiques (voir à ce propos l’excellent livre « La bataille de l’euthanasie, Enquête sur les 7 affaires qui ont bouleversé la France » de « Tugdual Derville ») rappellent d’ailleurs aussi la bataille qui a précédé la légalisation de l’avortement en France.

La loi Veil ne prévoyait-elle pas que l’avortement ne devait être qu’une solution de dernier recours ?

Olivier Bault

http://www.ndf.fr  du 28/09/2013

Valls Veut Islamiser La France !

Valls Veut Islamiser La France ! dans INSOLITE pantin-e1380243289374

La danse du ventre politicienne de Manuel Valls… !

Il  faut rendre « justice » au matamore   » bodybuildé  »  qui a squatté  « Beauvau » :
Il ne masque nullement ses ambitions… et  ne répugne  pas  à laisser  apparaître  les ornières  que ses dents acérées d’arriviste  politicien  laissent sur les planchers  quand il se déplace  partout en France ( et ailleurs…)

D’où  les discours de bateleur de foire qu’il tient à l’adresse de l’électorat dans son ensemble, dont il observe attentivement les évolutions et expressions – de sa place de « ministre de l’Intérieur », c’est aisé à faire…-  tout en faisant mine, à travers ces « simples paroles verbales » de s’opposer  aux orientations nocives du gouvernement auquel il participe et de la caste socialo-écolo qui le constitue, mais sans oublier (quand même) d’appliquer scrupuleusement (et même plus…) cette même politique immigrationniste, européiste, atlantiste, de confortement de l’insécurité considérée comme un moyen de museler le peuple, de laxisme de la justice, d’accroissement des naturalisations, d’aucune remise en cause du droit du sol ni de la manne sociale et médicale qui agit sur l’immigration de peuplement  comme une pompe aspirante géante…

C’est  un  exercice  de « haut  équilibre », mais le bonhomme, comme beaucoup au sein du parti socialiste (pas de majuscules, svp!) a acté la décrépitude de Hollande,  sa chute (à terme) irrépressible, sa non-représentativité du Peuple de France (majuscules, svp!) …et bien pris conscience du danger pour l’Europe mondialisée et pour la politique de désintégration des Nations et des Peuples menée par les oligarchies financières mondialistes de la montée d’une alternative politique qui, en France, s’avère être le Rassemblement prôné par Marine Le Pen.

Il ne participe pas au groupe mondialiste et américanisé « Bilderberg »  et n’est pas  membre du club  très fermé « des zélites politiques, financières, médiatiques françaises » « Le Siècle » pour rien !

Alors, il creuse son sillon !
Nonobstant les cris et vociférations de ceux qui, à « gôôôche », cultivent le fonds de commerce juteux (pour leurs petites personnes et leurs associations squelettiques) de l’humanisme compassionnel avec l’argent de contribuables toujours plus écrasés, des pseudo « droits de l’Homme » car toujours sans devoirs afférents, de la mansuétude à l’égard de la délinquance inhérente aux populations venant d’ailleurs, de la dépense sociale comme moyen d’existence de ces populations.
(Tiens, nos cotisations  mutualistes  vont prendre 3% en 2014, sans doute pour renforcer l’AME/CMU…)

Ces cris d’engeances que le Peuple de France ne supportent plus le confortent en fait.
Ils le renvoient dans le camp (largement) majoritaire de ceux qui ne veulent plus d’immigration massive et illégale, qui n’acceptent plus les délits permanents de groupes étrangers de plus en plus nombreux, qui en ont assez de payer pour des populations inactives  qui ne cotisent pas, qui ne payent pas d’impôts, qui ne payent même pas les frais nés de leur implantation sur les aires d’accueil…

Situation paradoxale, alors qu’il est le plus fervent pourvoyeur de ce qu’il prétend dénoncer !!! …, dont il joue d’autant plus habilement qu’il sait que, s’il arrive à ses fins, ces mêmes brailleurs « humanistes » viendront « à la soupe », comme le fait actuellement le petit roquet communiste qui lèche avidement les pantoufles socialistes (tout en critiquant la « politique hollandienne ») afin de conserver les sièges territoriaux qui le font vivre.

Aussi, pour faire oublier une situation de notre pays et de son peuple particulièrement désastreuse dans tous les domaines, et sans espoir réel de rémission, il peut se lâcher sur la malfaisance et l’inintégration des roms, choses que chacun connaît parfaitement (il n’est qu’à prendre connaissance des réactions des auditeurs sur RMC, chez Bourdin, ce matin du 25 /09/13 …) et qui suscitent les refus virulents de nombreux maires de tous bords, eux aussi confrontés à leur électorat qui leur demande des comptes …et des solutions..

Cela ne lui coûte électoralement rien, y compris dans son propre électorat de « gôôôche » et cela lui permet de donner l’impression qu’il va s’attaquer à un problème alors qu’il a tout fait pour le faire naître…

Aurait-on oublié ses aboiements contre le Sarkozy qui vilipendait déjà la nocivité de ces populations errantes et non intégrées ?
Aurait-on oublié que ces populations circulent au nom de l’Europe et de ses frontières passoires (Valls veut reconduire les roms à la frontière : laquelle ?) issue des traités de Maastricht, d’Amsterdam, de Lisbonne ?
Aurait-on oublié sa politique d’attribution laxiste des visas, aux ressortissants du Maghreb, en particulier ?
Aurait-on oublié sa volonté d’accorder la nationalité française à tout le monde et à n’importe qui entré dans notre pays, sans aucune condition ni garantie ?
Aurait-on oublié son refus de toucher au droit du sol qui justifie l’immigration illégale ?
Aurait-on oublié qu’il ne parle jamais de remettre en cause la pompe aspirante des roms et autres migrants constituée par la manne sociale et médicale, et dont cet exemple ahurissant de fraude éclaire les bas-fonds ?

Aurait-on oublié que le matamore bodybuildé de « Beauvau » n’est que le valet parfait de l’Européisme bruxellois et du Mondialisme libéral et libertaire, et que son discours, ses postures, ses initiatives publiques ne servent qu’une ambition carriériste qui se moque des intérêts de la France et des Français ?

Un coup de fesse à gauche…un déhanchement vers la droite… une rotation ventrale entre ces deux mouvements…

S’il n’a pas inventé la danse du ventre à l’intention d’électeurs hypnotisés et conditionnés par les medias « aux ordres », il la pratique parfaitement.

On peut raisonnablement penser aujourd’hui que tout cela a fini d’être efficient et que la riposte, dans les urnes, sera cinglante.

Empédoclatès

Valls est un apprenti dictateur qui n’aime pas les Français

http://ripostelaique.com  du n° 322

Nous Choisirons Notre Calendrier !

Nous Choisirons Notre Calendrier !  dans Toutes Religions separation_de_leglise_et_de_letat-e1380156885197

 

La loi promulguée en décembre 1905   est-elle à sens unique  ?

Petit prologue et pour mémoire :
Article 1er :
« La République assure la liberté de conscience.
Elle garantit le libre exercice des cultes [...] ».
Le premier article crée un large consensus.
Le texte ne laisse que peu de marge pour son application, par les mots « assure » et « garantit ».
Article 2 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte [...] »(wikipédia)

En principe, les églises et l’état sont deux domaines séparés.
Normalement, notre état laïc devrait nous proposer AUJOURD’HUI, s’il le veut,  un calendrier NATIONAL, en éditer un ne faisant aucune référence à aucune autre fête que les fêtes LAÏQUES !
Puisque plusieurs religions se partagent de nos jours la religiosité de ceux qui résident en France, chaque « association cultuelle » (Journal Officiel) devrait éditer SON calendrier avec ses fêtes religieuses.
Tout le monde serait content, les caisses de chaque « association » également !
pelosse

Remplacer les fêtes chrétiennes par Yom Kippour et l’Aïd ?

La France est un pays de culture et de tradition catholique, sous un régime républicain et démocratique.
Je mérite sûrement la guillotine, bien affûtée, de la libre parole républicaine pour ces propos nauséabonds.
Plus besoin de guillotine, elle est désormais implantée directement dans les âmes et consciences, et ce, dès l’enfance, grâce à la « ligne Buisson » de la laïcité de « Vincent Peillon », et la pastorale républicaine qu’il met en place à l’école.
Prochaine étape : la suppression des fêtes chrétiennes.
On y vient très vite, on y est :
Une «sociologue» convertie à l’islam, membre de l’ »Observatoire de la laïcité », vient de proposer de remplacer deux fêtes chrétiennes par une fête juive et une fête musulmane…

L’ »Observatoire de la laïcité », organisme étatique dépend directement du Premier Ministre de la République.
Il a été créé en 2007, sûrement pour contrer, au moins en tant que « poudre aux yeux », la problématique du culte musulman au cœur du quotidien des citoyens.
Aujourd’hui, aux mains des socialistes, cet observatoire devient très dangereux – comme pour nombre de lois prises sous la droite, que la droite applaudissait, et qu’elle se prend aujourd’hui en pleine poire.
« Dounia Bouzar », qui a été nommée dimanche à l’ »observatoire de la laïcité » par le Premier ministre, qui est une anthropologue spécialiste du fait religieux, propose, dans un entretien à « Challenges », de remplacer deux fêtes chrétiennes (au choix) par Yom Kippour et l’Aïd…
Cette experte, donc, nous informe que « la France a montré l’exemple de la laïcité au monde en instaurant la première la liberté de conscience » [sauf pour les pharmaciens ou les maires – ajout de l’ami « Michel Janva »].
Liberté de conscience, soit dit en passant, qui existait dès la grèce antique, sinon avant, et qui trouve d’ailleurs dans la théologie médiévale des arguments étayés.
Il suffit d’ouvrir « saint Thomas d’Aquin » pour comprendre que l’homme créé à l’image de Dieu veut dire qu’il en est l’image en tant qu’il est libre, comme Lui, de ses actes et de ses pensées.
À la fin de cet entretien sur les cas posés par la problématique musulmane au travail et dans les cantines, le journaliste lui demande quand même s’il faut ajouter deux fêtes en plus  et notre experte en laïcité de répondre : « le clergé y a longtemps été opposé mais il a évolué et n’y est plus hostile car il y a beaucoup de fêtes chrétiennes ».
Il a « évolué ».
Comprenez :
Le clergé sort enfin des siècles sombres, moyenâgeux et lugubres dans lesquels il était enfermé, et il en sort sous l’impulsion du « sens de l’histoire », qui file en droite ligne vers le Grand Soir socialiste, le paradis terrestre, enfin délivré de toute croyance et de toute vérité des cieux.
Et, comme toute histoire a ses prophètes, je vous en offre deux qui avait tout prévu :
le prophète« Jacques Attali » disait déjà, en février 2003, qu’« il convient (…) d’enlever de notre société laïque les derniers restes de ses désignations d’origine religieuse. »…
Pas mieux que l’autre prophète,« Vincent Peillon », qui affirmait dans une vidéo de 2005 qu’il fallait détruire la religion catholique, pour imposer sa « religion laïque et républicaine » (l’équivalent, chez lui, de « socialiste »).
L’enjeu, dit « Peillon », est « de forger une religion qui soit non seulement, plus religieuse que le catholicisme dominant, mais qui ait davantage de force, de séduction, de persuasion et d’adhésion, que lui ».
La chose est claire ?
Il parle exclusivement du catholicisme, et non des autres religions :
la rivalité mimétique de la République et de l’Église, dès la Révolution française – qui n’est pas terminée, rappelons-le, est un combat, une guerre des religions qui est strictement polarisée par ces deux-là.
L’islam est là de surcroit, comme un allié objectif de la République dans ce combat, quoi qu’on puisse en penser.

L’objectif est donc clairement de bâtir une société anti-chrétienne.

Pourquoi autant de pessimisme et de fermeture, me direz-vous ?
L’espace social n’est-il pas le lieu de la « cohabitation des différences » et du « multiculturalisme » ?
Oui, très bien, et alors il ne resterait qu’à nous, chrétiens, de convaincre les autres – sans pouvoir trop en parler publiquement, en se cachant dans les caves, en évitant d’être trop « visible », se faisant tout petit, et en n’intervenant surtout pas dans les débats publics.
Comment voulez qu’une lampe éclaire le monde si elle est placée sous la table ?
Comment voulez-vous que l’avenir de la France se bâtisse sans son passé ?
Comment voulez-vous construire une maison sans ses fondations ?
Point n’est besoin de fondation, d’historicité et de continuité, puisque, dans leurs esprit « peilloniens », tout commence par la Révolution, et tout finira avec la Révolution achevée :
Une Révolution, selon le grand-maître « Peillon », qui est « un événement religieux », une « nouvelle genèse »  un « nouveau commencement du monde », une « nouvelle espérance », une « incarnation théologico-politique », qu’il faut porter à son terme, à savoir : « la transformation socialiste et progressiste de la société toute entière » (La révolution française n’est pas terminée, p. 195).

« c’est encore une religion, sinon une certaine forme de religiosité, qui est encore à l’œuvre dans ce médiocre spectacle dit laïque  »

Que les musulmans (et les juifs) ne se réjouissent donc pas trop vite :
Ils sont aujourd’hui les idiots utiles de la République, plus que les alliés objectifs.
Une République qui se sert de l’islamisation, à sa droite, et du « multiculturalisme », à sa gauche, pour imposer sa propre religion, mais qui veut les fendre toutes, et, au premier chef, l’Église, dont elle est depuis le début la copie mondaine et le décalque horizontal.
Elle veut et n’existe que pour s’imposer elle-même comme religiosité, et, grâce à « Vincent Peillon », dont on peut reconnaître, au moins, la franchise, cela est rendu public.
Oui il faudra répandre la bonne parole, selon le rapport de l’ »Observatoire de la laïcité » remis le 25 juin au Premier ministre :
  « favoriser la diffusion de guides de la laïcité dans les municipalités, hopitaux, maternité, entreprises privées », « inventer une charte laïque » ou encore « enseigner la morale laïque à l’école » (p. 4), tout cela en s’appuyant « sur la lutte contre toutes les discriminations économiques, sociales, urbaines ».
L’homme nouveau, républicain et socialiste, ouvert à tout sans n’être à rien, subissant toutes les cultures du monde sans avoir le droit à la sienne, étant partout « chez autrui » plutôt que « chez lui », sera lisse et livide, sans visage et sans porosité, homme relatif et relativiste, où tout se vaut, dans une angoisse permanente et suffoquante.
Rien à quoi se rattacher.
Sinon à la République laïque et socialiste qui est là, et qui tend les bras.

Oui, c’est encore une religion, sinon une certaine forme de religiosité, qui est encore à l’œuvre dans ce médiocre spectacle dit « laïque ».
Les petits rituels narcissiques, ludiques ou névrotiques de l’« homo festivus » sont désormais les grandes-messes du monde post-moderne, avec leurs prêtres, leurs thuriféraires, leurs porte-croix, leurs fêtes de Bacchus, leurs processions infâmes et leurs vêpres télévisuelles débilisantes.
Et les sermons servis au cours de ces messes profanes sont d’une violence inouïe pour toute personne attachée à la continuité, la verticalité, la transcendance et le sérieux de la vie en société.
Chrétiens, vous n’êtes pas les bienvenues : vous représentez le passé, le mur, l’échafaud sur lequel, certes – et encore ! – on a bâti la civilisation, mais qu’il faut désormais rejeter.
Place aux autres, à tout le monde, sauf à vous, déchets moyenâgeux.

- Faites donc une « croix » sur deux fêtes (au choix, mais ne rêvez pas trop pour un référundum) :

Lundi de Pâques (21 avril pour 2014)

Jeudi de l’Ascension (29 mai pour 2014)

Lundi de Pentecôte (9 juin pour 2014)

Assomption (15 août)

Toussaint (1er novembre)

Noël (25 décembre)

Puis tournez-vous vers le dieu républicain, ses valeurs « humanistes » et immanentes, cette « transcendance flottante », cette réduction anthropologique, gage de paix, de sérénité, et surtout, comme nous le voyons tous les jours dans notre société, de beau, de vrai et de bien.
Amen.

Vivien Hoch

http://www.ndf.fr  du 25/09/2013

Je dois être trop âgée ou inculte mais j’ai toujours cru que le laïcisme n’était pas une religion, aurais-je manqué une étape ?
Je ne pense pas et je suis sûre que le soleil a trop tapé ces temps derniers sur certaines têtes !
Et n’ont pas été évoqués tous les autres, les protestants de tous poils, les orthodoxes, les boudhistes, les polythéistes locaux ou du bout du monde, etc…

Réservé Aux Papys Et Aux Mamys !

 

Réservé Aux Papys Et Aux Mamys ! dans TROQUET papy-e1380129199261

Une solution pour ceux concernés par le « Papy Boom » !

Vous êtes un Aîné et le gouvernement  décide que les retraites ne suivront pas l’augmentation du coût de la vie et qu’il n’y aura moins de soins de santé pour vous.
Que faire ?. . .
.

 dans TROQUET

Ne désespérez pas, voici la solution Papy Boom… Soins de santé pour les aînés !
Notre offre «Papy Boum» donne, à toute personne âgée de plus de 60 ans ou plus, un fusil et 4 balles.
Vous obtenez ainsi le droit de « descendre » DEUX sénateurs et DEUX députés.

Bien sûr, cela signifie que vous irez en prison ! !!
Mais une fois incarcéré, vous recevrez 3 repas par jour,  un toit sur votre tête, blanchi, choyé, dorloté,
et tous les soins de santé dont vous avez besoin !
Plus de factures, d’eau, d’électricité, de gaz, de loyer, de garage, de P.V.,  etc…
Vous revendez de suite votre véhicule et augmentez votre pécule, donc plus de frais d’assurance, d’entretiens, de contrôles techniques, de garage,  etc…..

Vous avez besoin d’un nouveaux dentier ?

 
Pas de problèmes !
Remplacer vos lunettes tous les ans ?
 
C’est parfait !
Nouvelles hanches, nouveaux genoux,   reins, poumons, coeur…
Une nouvelle chaise roulante …..

Tous ces soins sont gratuits et tout est couvert ! . . . .

(Vous percevrez toujours votre retraite, dont vous pourrez mettre le montant sur un compte épargne. )
Ah ! pour les impôts, désolé, je ne sais pas comment cela se passe…… à voir !
 
Mais je pense qu’il faudra les payer !
 
Et qui va payer pour tous ces soins  ?

Les Français, Bien Sûr  !

Et ce gouvernement qui affirme que vous êtes trop vieux pour bénéficier des soins de santé et que votre retraite ne suivra pas l’inflation…..
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Dernière Minute :

 La demande actuelle ayant été sous-estimée,  soyez patient ! ! !
Les livraisons de cartouches
reprendront dès que les stocks seront  à nouveau pleins ! ! !
Mais non ! Je ne suis pas en colère !

JE   VOUS  EXPLIQUE  ! ! !

 

 

Ne Touchez Pas A Ma Radio Libre.

Ne Touchez Pas A Ma Radio Libre. dans TABOU radio-courtoisie1-e1380049923214

 

Le CSA met en demeure Radio Courtoisie !

Qui a dit que le Conseil supérieur de l’audiovisuel ne servait à rien ?
Il est vrai qu’au regard de la vulgarité et de la bêtise des émissions de téléréalité, du développement exponentiel des programmes pornographiques et para-pornographiques, de la partialité permanente de l’information et des disproportions de temps de parole accordé aux différents courants politiques, on pouvait légitimement s’interroger sur l’efficience du contrôle effectué par cette institution dirigée par « Olivier Schrameck« , l’ancien directeur de cabinet de « Lionel Jospin ». 
On est aujourd’hui rassuré, en apprenant qu’à la suite de son Assemblée plénière du 24 juillet dernier, le « CSA » a, le 11 septembre, mis en demeure Radio Courtoisie pour « manquement aux obligations déontologiques »
 et encouragement à des « comportements discriminatoires à l’égard de personnes à raison de leur appartenance ou non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».

La raison de cette procédure ?
Les propos jugés excessifs tenus sur le mariage gay et l’islam au cours de l’émission « Le Libre Journal d’Henry de Lesquen » diffusée par « Radio Courtoisie » le 27 mai 2013, « sans qu’aucun des invités en plateau n’exprime d’opinion contraire ou nuancée », comme l’indique le « CSA ».
Dans cette émission, le directeur d’antenne et président de « Radio Courtoisie » avait notamment qualifié le mariage homosexuel « d’abject et contre-nature » et comparé l’islam à une « menace pour l’identité nationale française ».

Ce noble souci de mesure et d’impartialité exprimé par le « CSA » surprendra toutefois ceux des auditeurs et téléspectateurs des grands médias nationaux qui ont eu l’impression d’assister durant plusieurs mois à une intense propagande en faveur de l’union des couples du même sexe.

« Radio Courtoisie », le seul média hertzien à avoir fait entendre une voix clairement discordante dans ce concert médiatique, se voit donc reprocher sa position dissidente et est mise en demeure de la corriger.

Un « deux poids/deux mesures » de la part du « CSA » qui a immédiatement déclenché l’ire de nombreux internautes, notamment ceux issus de la mouvance de la « Manif pour tous », voyant là une nouvelle expression de la « dictature socialiste » et de sa volonté de faire taire les opinions divergentes.

Une page « facebook » a ainsi rapidement été mise en place pour défendre « la radio du pays réel et de la francophonie » contre ce qui est considéré comme une tentative d’intimidation et de censure.

La mise en demeure du « CSA » est une procédure qui peut être suivie de sanctions telles que des amendes, voire une suspension de diffusion.

Source : « Correspondance Polémia » ( source : « Observatoire des journalistes et de l’information médiatique » – « OJIM » )

http://fr.novopress.info du 24/09/2013

Elisons Des Identitaires Aux Municipales.

Elisons Des Identitaires Aux Municipales. dans TABOU fabrice-robert-e1380045703211Fabrice Robert

C’est la première marche de l’escalier… Montons !

Le mouvement identitaire est un peu à la politique ce que les forces spéciales sont à l’armée.
Nous allons où les autres ne vont pas.
Nous passons devant comme nous l’avons fait avec les prières de rue.
Derrière nous, l’infanterie classique du Front national ou les officiers d’état-major de l’ »UMP de Copé » arrivent et raflent les honneurs électoraux.
Mais, du moins, avons-nous servi.

Ce rôle est notre rôle.
D’abord, parce nous pouvons le remplir.
Dans la vie, il faut faire ce que l’on doit.
Ensuite, parce que, de toute évidence, personne ne le fait à notre place.
En conséquence de quoi, nous avons à tenir notre place au créneau que la vie nous a dévolu.
Mais notre rôle ne s’arrête pas là.
Nous ne sommes pas, nous ne pouvons pas être que les sacrifiés qui sortent les premiers de la tranchée.
Les types dont on reprend les idées tout en les traitant d’infréquentables.

Dans six mois auront lieu les élections municipales.
Par leur nature, elles nous sont propices.
Les prétendants à une commune auront besoin de 30, 50, 80 noms pour faire leur liste.
Dans certains cas, ils auront du mal et devront faire appel à leur grand-père ou à leur concierge.
Dans tous les cas, ils auront une difficulté considérable : que les dix premiers de la liste tiennent la route !

Ces listes peuvent être « Bleu Marine », divers droite ou même sans étiquette, peu importe.
Vous pouvez y figurer ès-qualités de membres du « Bloc identitaire » ou de « GI », seulement sous votre nom, peu importe.
L’important est d’être dans les places éligibles, c’est à dire, a minima, dans les six premiers.
Ne faites aucun complexe.
Vous ne connaissez rien au fonctionnement d’une commune ?
Rassurez-vous : 95% des autres candidats sont dans le même cas.

Etre candidat et être élu sur ces listes, voire même monter votre propre liste, vous apporterait et apporterait au mouvement identitaire un double bénéfice.
D’abord, pour vous, l’irremplaçable expérience d’une campagne de terrain.
Ensuite, en cas d’élection, vous bénéficierez d’un atout précieux, d’un tremplin, pour capitaliser dans votre ville, sur votre nom, les soutiens et développer notre combat.
Être élu, même d’opposition, c’est prendre du galon médiatique à l’échelle locale.
C’est forcément aussi développer son réseau, sa sphère d’influence.

Il n’appartient qu’à nous – qu’à vous donc – d’avoir des élus, ce serait donc une faute politique que de ne pas prendre ce qui s’offre.
Le mouvement a besoin de cette avancée.

Alors, oui, bien sûr, un conseiller municipal d’opposition dans le Gard ne stoppera pas l’islam à lui tout seul.
Il ne mettra pas en prison les banquiers de Goldman Sachs.
Mais, jusqu’à preuve du contraire, on peut faire 20% à une Présidentielle et ne pas y parvenir davantage…

Être élu local, c’est avoir un pouvoir, certes limité, mais réel.
C’est la première marche de l’escalier. Montons !

Fabrice Robert
Président du Bloc identitaire

http://fr.novopress.info  du 24/09/2013

Véritable Tir Croisé Contre La France.

 Véritable Tir Croisé Contre La France. dans TABOU

Edito de Cyrano

Cela fait un moment que cela les démange.

La bouche en cul de poule, les « Belkacem », « Joffrin », « Boutih », « Benbassa », « Fourest » et autres se trémoussent sur les plateaux et glapissent que la liberté est un bien précieux… mais qu’il faut encadrer, contrôler, surveiller, réprimer ceux qui en abusent sur internet !

Diable, à cause de ce nouveau moyen d’information, les Français entendent un autre son de cloche que « Radio Paris ».

http://www.youtube.com/watch?v=m0WHm1Nmf_I

Et catastrophe, ils n’achètent plus « Libération », « Le Nouvel Observateur », « Le Monde ».
Pire, ils écoutent de moins en moins les informations télévisées, et, encore plus grave, ils ne se sont pas précipités pour découvrir la nouvelle émission de « Sophia Aram », qui s’est rendue célèbre en traitant de gros cons 20 % d’électeurs français.
Encore plus angoissant, nos compatriotes rejettent de plus en plus massivement l’islam et ce qui permet son développement, une immigration majoritairement post-coloniale.
La « collabosphère » se devait donc de réagir au plus vite pour défendre son fonds de commerce !

Elle a donc envoyé en mission deux de ses mercenaires les plus réputés, « Fourest et Askolovitch« .
Ceux-ci se voient invités sur tous les plateaux pour nier ou sous-estimer la réalité de l’offensive de l’islam.

Ils expliquent, sans être contredits, que les musulmans sont les juifs du 21e siècle.

Ils vomissent leur haine de la France et de sa laïcité.
Peu leur importe le massacre de Nairobi.
Peu leur importe  »Merah », « Fofana », « Kelkal ».
Peu leur importe la colonisation de l’espace public par le voile, les mosquées, le halal, le ramadan.
Peu leur importe que l’islam soit majoritaire dans les prisons.
Peu leur importe la multiplication des provocations musulmanes, porteuses d’une logique de jihad qu’il faut être sot, aveugle ou collabo pour ne pas voir.

http://www.youtube.com/watch?v=-htOju1OtlE

http://www.youtube.com/watch?v=HXlSiyGu_A4

Selon eux, le vrai danger serait ceux qu’ils qualifient de racistes et de fascistes parce qu’ils refusent la perte de nos valeurs.
Et donc ils appellent ouvertement les autorités à faire la chasse aux patriotes, et à tous ceux qui refusent l’islamisation du pays.
Avec les duettistes « Fourest-Askolovitch », ce n’est plus :
« Radio Paris ment, Radio Paris est allemand« , mais « Radio Paris ment, Radio Paris est musulman« .

Leur cible, ce ne sont surtout pas ceux qui rêvent de transformer notre France en terre d’islam.
Ce sera cet homme qui a osé écrire, en 2011, ce texte sur le site du Figaro :
« …quant aux musulmans qui provoquent de plus en plus les Français de souche avec leur merde de repas halal… je leur conseille d’arrêter immédiatement ces provocations ou de quitter la France au plus vite et de retourner dans leur pays musulman s’ils ne savent pas vivre en harmonie avec les autres religions, sinon ils finiront par n’avoir que le choix de la valise ou le cercueil comme ce fut le cas pour les « pieds noirs » dans les années 60″.

La justice Taubira a tranché : 1 mois de prison avec sursis, et 1680 euros d’amende !
A comparer avec l’impunité des racailles multirécidivistes qui peuvent se permettre des dizaines d’agressions avec de simples rappels à la loi.

La priorité « Fourest-Askolovitch », et celle de  »Valls », l’homme qui dissout plus vite que son ombre, ce sont des sites comme « Riposte Laïque », « Boulevard Voltaire », « Fdesouche », un média comme « Radio Courtoisie », ou bien la future télévision de ré-information, appelée dans un premier temps « Notre Antenne« , qui s’appellera finalement  »TV-Libertés » et émettra dans quelques semaines.

Chacun sait que notre site est harcelé judiciairement par une coalition d’antiracistes racketteurs et d’admirateurs de la charia, soutenus par la clique des journaleux.
Nous en sommes à dix instructions contre nous, heureusement entravées, pour nombre d’entre elles, par le fait que notre site est en Suisse.
Le procès de « Pascal » et « Pierre », qui devait se tenir le 25 septembre, vient d’être ajourné de plusieurs mois, suite à un couac administratif entre la cour de cassation et la cour d’appel.
Nous avons remarqué que les procureurs de la République demandaient des sanctions plus lourdes contre eux que contre le mari jihadiste de la niqabée de Trappes, qui a frappé et tenté d’étrangler un policier !
Mais l’acharnement contre « Riposte Laïque » existe sous d’autres formes.

Dans un autre registre, un obscur historien, « Nicolas Lebourg », dans « Le Monde », réclamait ni plus ni moins la dissolution de « RL », mais aussi des peines planchers contre les animateurs de notre site.
Un autre prétendu historien, dans un ouvrage médiocre, intitulé « Dictionnaire de l’islamophobie« , rend un hommage appuyé à « Riposte Laïque », considéré comme les meilleurs dans le registre… mais demande à « Valls » de nous dissoudre au plus vite !
Nous n’avons pas oublié qu’au lendemain du massacre de « Breivik », « Joffrin », dans « Le Nouvel Observateur », accusait ouvertement notre site, ainsi que « Fdesouche » et les Identitaires, d’avoir armé le bras de l’assassin, et suscitait donc sa nécessaire interdiction.

« Boulevard Voltaire » a été victime, dans « Le Nouvel Observateur », toujours, d’une véritable délation du nommé « Guillaume Weill-Raynal », frère jumeau du journaliste du « Figaro » « Clément », qui a révélé « Le Mur des Cons ».
Dénonçant et déformant un article de « Christine Tasin », ce minable cafteur a appelé « Taubira » et les antiracistes à déposer plainte contre le site et l’auteur de l’article.

Le fondateur de « Fdesouche », « Pierre Sautarel », est régulièrement convoqué à la Préfecture de police, ce qui s’apparente à un harcèlement policier.
« Radio Courtoisie » vient d’être victime d’un incroyable rappel à l’ordre de la part des minables cerbères du « CSA » (encore un machin à dissoudre au plus vite) sous le prétexte que leurs émissions ne reflèteraient pas suffisamment d’opinions différentes !
Fallait oser !

Dans ce contexte de chasse aux sorcières, les outils d’un véritable retour au délit de blasphème, liberticide, se mettent donc en place.
Le « CCIF » multiplie les procès, y compris contre « Ivan Rioufol », et milite pour un délit d’islamophobie, relayant l’offensive du « Mrap » et de tous les cerbères-racketteurs qui se disent antiracistes.

Un nouveau machin communautariste apparaît, avec la « Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans » (« LDJM »), présidé par celui qu’on présente comme l’avocat des gangsters, le nommé « Karim Achoui », radié à vie du barreau de Paris.
Comme le monde est petit, l’ineffable « Mourad Ghazli » sera, paraît-il, le conseiller politique du président.
Celui-ci a annoncé que sa première cible serait « Charlie Hebdo », à cause d’une couverture jugée insultante pour les malheureux musulmans.
Il ne cache pas, par ailleurs, dans l’intimité, sa volonté de se faire « Riposte Laïque ».

« Fourest-Askolovitch » et l’opération « LDJM » de l’avocat des gangsters « Achoui » et de son porte-flingue « Ghazli » participent d’une même offensive.
C’est un véritable tir croisé contre la France, au service des soldats d’Allah, auquel nous assistons.
Il leur faut casser dans l’œuf tout embryon de résistance patriotique, pour imposer le Grand Remplacement, la société multiculturelle, le changement de civilisation, le mondialisme et l’islamisation du pays.
Tout ce que les élites mondialisées et leurs larbins écolo-socialistes veulent imposer, tout ce que  les Français refusent de plus en plus massivement.

Chers compatriotes, la résistance ne se fait pas seulement derrière un ordinateur, même si la bataille de l’opinion se gagne aussi de cette façon.
Elle se fait par l’engagement physique, qu’il soit politique, associatif ou municipal, au service de la France.
Elle se fait aussi en agissant, au petit matin, dans la rue, en collant très vite, et discrètement, ces étiquettes, et en envoyant, par cet acte résistant, un message de combat à des millions des nôtres.
Même si vous n’en collez que dix, dans un petit village, vous aurez fait avancer la cause, comme vous la ferez avancer en offrant des livres de « RL » qui ouvriront les yeux des hésitants.

Cyrano

http://ripostelaique.com  du n° 322

Le Canton Du Tessin Dit NON !

Le Canton Du Tessin Dit NON ! dans TABOU burqapanneauinterdit-e1379978009218Non à la Burqa

Initiative contre la burqa acceptée à 65% en Suisse !

Aléa jacta est !
Le canton du Tessin a  dit :
BASTA.

Assez de ces fantômes sombres qui commencent à envahir leurs rues.
Assez de ce rabaissement de la femme.
Assez de l’invasion dans leur région d’une culture totalement étrangère à leurs coutumes.
Ce canton de 350.000 habitants, frontalier de l’Italie, sera le premier canton suisse à interdire le port d’un voile religieux sur le visage dans les lieux publics….
Les électeurs devaient se prononcer sur la question suivante:
« Personne ne peut dissimuler ou cacher son visage sur la voie publique, ni dans les endroits ouverts au public (exception faite des lieux de culte) ou destinés à offrir un service public ».
Il était ajouté:
« Personne ne peut obliger une personne à dissimuler son visage en raison de son sexe ».

Les associations musulmanes suisses et Amnesty International avaient pris position contre l’initiative.

L’homme à la base de ce vote historique s’appelle Giorgio Ghiringhelli.

Grazie mille, Ticinesi !
Vous nous avez ouvert une voie.
Grâce à vous, l’ »UDC » vient d’annoncer le lancement prochain d’une initiative anti-burqa au niveau national, qui, j’en suis persuadée, aura un succès similaire auprès du peuple.

Est-ce le début d’un très attendu réveil européen ?
Nous le souhaitons tous ardemment !

Danielle Borer

http://ripostelaique.com  du n° 322

 

Une loi a bien été votée en France, pourtant ces sentinelles noires pullulent partout comme des oiseaux de mauvais augure.
Faut-il que la Suisse réveille notre vieux coq par son célèbre « COUCOU » ?

« La Manif Pour Plus Personne », Tant Pis.

La Manif Pour Plus Personne

Allez-y, c’est « La Manif Pour Tous » qui régale !

Alors faites-vous plaisir.
Festival.
Cognez.
Crachez.
Et, en partant, n’oubliez pas d’exiger.
Une invitation.
Une place.
Des excuses et un petit drapeau rose.
Avec des « esprits chagrins », des « collabos », ou des « lâches », c’est un minimum à se permettre.
D’autant que vous, VOUS, vous savez.

Vous savez que ce n’est pas comme ça qu’il faut faire.
Vous savez que ce serait bien mieux autrement.
Vous savez qu’ils n’ont « rien compris ».
Vous faites bien de les avertir d’ailleurs :
Ils y laissent depuis des semaines leur temps, leur métier, leur argent et leur famille, c’est tout de même ballot, il vaut mieux les prévenir…
Heureusement, vous êtes là.
Et vous crachez.
Mais attention, si vous crachez, c’est pour la France, bien-sûr.
Rien de personnel : les enfants avant tout.
Se répandre sur une prétendue dislocation du collectif : pour les enfants !
Hurler à la « dictature èlèm-pétiste » : pour les enfants !
Colporter la moindre rumeur d’arrière-cuisine : pour les enfants !
Tirer à vue sur des bénévoles : pour les enfants !

Non.
Trève de plaisanterie.
En vrai, le mouvement vous doit beaucoup.
Car, s’il a accouché de nouvelles formes de protestation, nul n’avait encore pensé au « seppuku » intellectuel en public.
Bien vu l’aveugle.
Comme un « seppuku ».(suicide rituel masculin au japon-pelosse)
Mais plus grave.
Parce que c’est un enthousiasme qu’on saigne, c’est un combat qu’on ruine.
Mais tant que c’est pour les enfants…

De l’insomnie angoissée du garçon qui porte seul la responsabilité de la Manif que vous avez appelé à transformer en grand soir.
Des larmes de la mère de famille qui se lit « collabo » sous vos claviers de glorieux résistants alors que le combat l’a arrachée aux siens depuis des mois…
De tout cela vous ne savez et ne voudrez rien savoir.
Vous avez raison.
Le gratuit, le don, c’est un truc pour les « lâches » ça !
Les forts comme vous, ca ne donne pas : ça prend !
Vous prétendez vouloir que la Manif soit « vraiment » pour Tous mais vous voudriez surtout qu’elle soit pour vous.
Et contre les gauches aussi.
Pis les décadents.
Et les rebelles syriens.
Et les braqueurs de bijouteries aussi.
Une Manif pour tout.

Naïfs militants des droits de l’enfant, on pensait, nous, que le combat anthropologique était différent des autres.
On pensait pouvoir le mener différemment.
On pensait qu’il était si essentiel que tous seraient prêts à s’effacer pour son succès.
Qu’il fallait ne s’aliéner aucun militant sincère et que, pour cela, quelles que soient nos inclinations personnelles, il valait mieux peindre nos estrades et nos drapeaux en couleurs pâles qu’en rouge vif ou en bleu marine.
Pour ne perdre personne.
Ou le moins possible.

Mais vous ne l’avez pas entendu de cette oreille : vous, on ne vous assimile pas comme ça.
Faut qu’on vous voit.
Alors vous avez gueulé.
« C’est à tribord, qu’on gueule, qu’on gueule ».
Vous vous êtes singularisés.
Vous vous êtes exhibés, même.
Et puis vous avez tiré.
Sur les gens et la corde… Bravo.
La victoire est à portée de tweets : les gens sont blessés et la corde s’use.
Lorsqu’elle rompra et que, las, repus d’insultes, les naïfs raccrocheront leurs petits drapeaux pâles, ce sera La Manif pour Plus Personne.

Mais c’est peut-être cela que vous souhaitez au fond…
Non, vraiment, le collabo n’est pas toujours celui qu’on croit.

Un cadre de la manif pour tous dans « Point de Vue »

http://www.ndf.fr  du 23/09/2013

 

Les raccourcis sont faciles !
Mais tous étaient bénévoles pour la « Manif » et tous avaient eu leurs problèmes pour y participer, quand bien même l’optique des organisateurs ne soit pas la leur !
Quand un chef de troupes gagne une bataille, il doit associer chacun de ceux qui ont participé à cette bataille…et quand elle est perdue, ce ne sont pas les seules troupes qui sont responsables, l’équipe organisatrice y est pour beaucoup.
Que la « Manif » ne soit plus pour personne, tant mieux, il y a des relents de tiraillements politiques !
Parlons Français pour des Français, ceux qui veulent se joindre le font, derrière nous sans autres bannières que les nôtres, nous ne « gueulerons » pas, une foule cela finit par faire du bruit !
Responsables, soyez heureux que ceux de « tribord » qui n’ont pas « gueulé » soient aussi venus manifester !

Des Subventions Aux Islamistes De Nantes.

Des Subventions Aux Islamistes De Nantes. dans TABOU ces-maires-210x300

Une information de la presse locale,  »Presse-Océan » du 11 mai 2009.

« Jean-Marc Ayrault » a fait voter 200 000 euros de subvention aux islamistes de l’ »AIOF-UOIF » à Nantes.
L’ »Association Islamique de l’Ouest de la France » (« AIOF »), rattachée à la sulfureuse fédération de l’ »UOIF », a bénéficié pour sa mosquée du quartier de Malakoff à Nantes d’un généreux don destiné au « centre culturel » qui jouxte la mosquée.

L’article rapportait :

« L’ »AIOF » finance la construction, estimée à 4,4 millions d’euros, en quasi-totalité, la Ville apportant 200 000 € pour le centre culturel.
La souscription lancée par l’association a permis à ce jour de recueillir près de 1,5 million, juste de quoi payer le gros-oeuvre.
« Mais maintenant que le chantier démarre, les dons vont affluer », pense « Ahmed Loukili », responsable technique du projet.

« Tariq Ramadan » fait le plein.

L’ »AIOF » est rattachée à l’Union des organisations islamiques de France (« UOIF »), réputée proche des « Frères musulmans », et dont le président, « Lhaj Thami Breze », était présent hier à Nantes.
« Cette nouvelle mosquée sera un lieu ouvert.
On y enseignera l’islam mais aussi les valeurs de citoyenneté, d’entraide, d’ouverture sur les autres ».
La pose de la première pierre a eu lieu en marge de la première rencontre annuelle des musulmans de l’Ouest organisée par l’ »AIOF » à la cité des congrès.
Invité d’honneur : le très contreversé « Tariq Ramadan » dont la conférence sur le thème du« Vivre ensemble en société » a fait salle comble. » source

L’Union des Organisations Islamiques de France (« UOIF ») a été médiatisée en avril  2012 pour s’être vu refuser l’entrée sur notre territoire de six de ses conférenciers  (lire), connus pour enseigner l’extermination des Juifs (lire), le meurtre des apostats et des homosexuels, la violence envers les femmes désobéissantes, la conquête de l’Europe  etc...

L’adjoint au maire de Nantes et très proche conseiller de « Jean-Marc Ayrault », « Pascal Bolo », s’était déplacé en personne pour poser la première pierre de la mosquée.

http://www.islamisation.fr  du 23/09/2013

 

Une parcelle de terre d’ islam supplémentaire sur notre sol de France !
Ces maires, pourtant laïcs, ont-ils vraiment compris que, petit à petit, nos morts ne reposeront plus en terre Chrétienne ?

 

Les Médias Sont Ingrats Envers La Russie.

Les Médias Sont Ingrats Envers La Russie. dans TABOU moscou-e1379897764488

Moscou

Le Système médiatique occidental diabolise en permanence la Russie contemporaine.

Quoi qu’il fasse, le président « Poutine » est systématiquement présenté dans les médias comme un dangereux autocrate, un mafieux ennemi des droits de l’homme et des « Femen », ainsi qu’un fauteur de guerre froide.
Par exemple, quand la Russie se trouve elle aussi aux prises avec le terrorisme islamique, on nous dit qu’elle terrorise les gentils Tchétchènes.
Quand elle met au pas l’oligarchie économique et financière qui bradait les richesses nationales depuis la chute de l’URSS, on nous dit qu’elle menace les libertés.
Quand elle encourage la natalité et la famille, on nous dit qu’elle est homophobe.
Quand quelques isolés manifestent contre le gouvernement, on nous dit que la rue est contre « Poutine » et tout à l’avenant.

La Russie ? Une résistance bénéfique à l’ordre mondial.

Pareil biais, alors que l’URSS ne subissait pas du tout le même traitement médiatique, ne peut signifier qu’une chose : que la Russie incarne une résistance bénéfique à l’ordre mondial que veulent imposer les Anglo-Saxons et les valets qu’ils recrutent dans l’oligarchie occidentale.
A l’heure du renversement des valeurs, instrument de cette tentative, on peut sans se tromper affirmer que la Russie reste dans le vrai quand l’Occident sombre dans l’erreur et le déclin. C’est pourquoi l’Occident cultive la haine de la Russie.
Mais cela veut dire aussi que la Russie redevient un modèle à suivre pour les vrais Européens.

La Russie fière de son passé comme de son identité.

On a un peu vite oublié en Occident que le peuple russe a payé très cher – par des millions de morts – son entrée dans le XXe siècle, l’instauration du communisme et sa victoire dans la seconde guerre mondiale : un sacrifice qui dépasse de très loin celui supporté par les Occidentaux et notamment les Etats-Unis, bien à l’abri dans leur continent-île.
Pourtant la Russie a su tourner la page et intégrer ce passé tragique dans son histoire comme dans ses monuments, à la différence d’un Occident déboussolé qui ne cesse de ressasser la repentance instrumentée des « heures-sombres-de notre-histoire » et de nous rejouer les drames de la seconde guerre mondiale.
La Russie a aussi retrouvé son âme orthodoxe, c’est-à-dire chrétienne, alors qu’en Occident, soumis au culte de Mammon et du Veau d’homme, les églises sont vides et les mosquées se remplissent.
Merci à la Russie de nous démontrer qu’on peut entrer dans le XXIe siècle en restant soi-même.

Le cauchemar des Anglo-Saxons.

Les Anglo-Saxons ont un cauchemar : celui d’une Europe puissance, d’une « maison commune » de l’Atlantique à l’Oural à laquelle ont rêvé tant de grands Européens.
Toute leur diplomatie depuis deux siècles vise à rendre ce rêve impossible.
En Europe occidentale, l’instrument de cette diplomatie se nomme aujourd’hui Union européenne.
C’est-à-dire une machine (un « machin », disait De Gaulle) destinée à détruire la souveraineté et la liberté des Etats, à détruire leur prospérité et à remplacer leur population ; un empire du néant, qui doit s’ouvrir à tous les vents à la condition de rester prisonnier des « liens transatlantiques », c’est-à-dire de rester vassal des Etats-Unis.

A l’est, l’instrument de cette diplomatie se nomme diabolisation, affaiblissement et isolement de la Russie.
Car la Russie a cher payé aussi l’implosion de l’URSS : un pays ruiné, mis en coupe réglée par les oligarques, entouré d’une ceinture d’Etats plus ou moins artificiels mais dans l’orbite occidentale, une armée détruite face à l’ »OTAN » renforcé et agressif.
A la chute de l’URSS, les Occidentaux sous la direction américaine se sont immédiatement engagés dans une stratégie d’isolement de la Russie, dont l’affaire du Kosovo a constitué le point d’orgue, après la désagrégation de la Yougoslavie.
Sans parler de la tentative de s’approprier ses ressources naturelles et de lui injecter les « valeurs » – c’est-à-dire les vices décadents – des Occidentaux.
En clair, les Occidentaux donneurs de leçons n’ont eu de cesse de profiter et d’amplifier la faiblesse de la Russie.
Toute l’action de la présidence « Poutine » vise au contraire à recouvrer la puissance et la souveraineté de la Russie. Voilà qui insupporte nos maîtres.
Merci à la Russie de faire de la puissance une idée neuve en Europe.

Un monde multipolaire grâce à la réapparition de la puissance russe.

La chute de l’Union soviétique fut, bien sûr, une bonne nouvelle, marquant la fin de la menace communiste en Europe.
On ne la regrettera pas.
Mais elle a fait aussi disparaître un contrepoids à l’unilatéralisme yankee et à sa prétention, ridicule mais dangereuse, d’imposer un modèle de société humaine indépassable.
On a vu ce qu’a donné en quelques années un tel unilatéralisme libéré de tout contrepoids : les conflits et les agressions militaires à répétition, la déstabilisation du Moyen-Orient ou la mise en œuvre d’un libre-échangisme débridé aux effets destructeurs.
Les vrais Européens ne peuvent donc que se réjouir de voir réapparaître la puissance russe.
L’Europe manque désespérément de puissance, en effet, dans un monde de plus en plus dur et concurrentiel, face aux grands blocs de l’Asie, de l’Amérique et de l’Afrique.
La réintroduction de la puissance russe dans le jeu diplomatique mondial aura nécessairement des effets positifs, comme le montre déjà l’affaire syrienne.
La Russie a résisté clairement et patiemment en effet aux fauteurs de « frappes » en vue d’une solution politique en Syrie.
C’est-à-dire qu’elle s’est prononcée en faveur de la stabilisation contre l’aventure.
Il faut que le pouvoir arrête le pouvoir : merci à la Russie de nous rappeler cette antique loi européenne.

A l’est la liberté.

Contrairement à ce que nous serinent nos médias, la démocratie – c’est-à-dire le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple – et la liberté sont moins menacées en Russie qu’en Europe occidentale.
Comme il est curieux qu’un « Snowden », qui a dévoilé au monde la réalité de l’espionnage des communications mondiales par les Etats-Unis et leurs alliés, ne puisse trouver refuge qu’en Russie !
Mais pas en Europe de l’Ouest qui se targue pourtant d’accueillir à bras ouverts les réfugiés du monde entier.

Comme il est curieux qu’un acteur français célèbre, lassé du fiscalisme et de la médiocrité ambiantes, préfère rejoindre la Russie plutôt que la côte est des Etats-Unis !
C’est que l’Occident ne vit plus en démocratie mais en post-démocratie : un régime de totalitarisme mou qui vide la nationalité et la citoyenneté de leur sens, un régime où l’Etat se dresse contre la nation et installe la loi de l’étranger.
Car les vrais oligarques ne prospèrent qu’en Occident : en Russie ils sont sous contrôle ou ils vont en prison.

Merci à la Russie de nous rappeler que le salut du peuple – et non celui des banques ou des « lobbys » – doit rester la loi suprême des Etats.

Michel Geoffroy de « Polemia »

http://fr.novopress.info  du 16/09/2013

Un Président Sourd Et Belliqueux.

Un Président Sourd Et Belliqueux. dans TABOU hollande-supernul-e1379895185167

Le bichon d’Obama ne veut pas lâcher son « nonos » !

Dans une interview donnée mardi au « Point », « Carla del Ponte », auteur d’un rapport pour l’ »ONU » sur les exactions en Syrie, a bouleversé un certain nombre d’idées reçues.
Estimant qu’aussi bien le régime de « Bachar al‑Assad » que les rebelles qui le combattent étaient coupables de crimes de guerre, elle a indiqué que les djihadistes représentaient « la moitié, peut‑être davantage, des combattants de l’opposition ».
Elle a également rappelé que rien n’indique la responsabilité de « Bachar al‑Assad » dans l’attaque chimique du 21 aout, mais qu’elle disposait en revanche « d’indices concrets qu’une attaque, le 19 mars, est du fait de l’opposition ».

Enfin, elle s’est positionnée contre l’ingérence militaire,« car elle fait encore plus de victimes collatérales ».

http://fr.novopress.info  du 21/09/2013

Voici la position de notre président.

Hollande va faire livrer des armes aux rebelles, pourtant acquis à l’islamisme radical !
François Hollande a réaffirmé jeudi à Bamako que la France livrerait des armes à l’Armée syrienne libre“dans un cadre contrôlé” et “élargi avec un ensemble de pays”.
François Hollande a réaffirmé son soutien à l’opposition syrienne, qualifiée de « démocratique »dans une déclaration établie avec les représentants diplomatiques de pays aussi « démocratiques » que l’Arabie saoudite,  la Jordanie et les émirats Arabes unis.

Pourtant, d’après une étude de l’institut de défense britannique, la moitié des rebelles syriens serait de tendance islamiste.
Carla del Ponte, auteur d’un rapport pour l’ »ONU » sur les exactions en Syrie, a confirmé.
10 % des rebelles appartiennent à des groupes liés à « Al‑Qaïda », et 30 à 35 % sont des islamistes convaincus.

Rappelons que les réseaux d’Al‑Qaïda sont présents au Mali où ils combattent les soldats français.

La France continue donc de servir la politique des Etats-Unis, qui fournissent eux aussi des armes aux rebelles.

Carla del Ponte a pourtant rappelé que rien n’indique la responsabilité de « Bachar al‑Assad » dans l’attaque chimique du 21 août, et a pointé les violations des droits de l’homme commis par des rebelles.

Cette information ne semble pas être arrivée jusqu’aux oreilles de notre belliqueux président.

http://fr.novopress.info  du 22/09/2013

Pourquoi Pas Des Communes Identitaires?

Pourquoi Pas Des Communes Identitaires? dans EDUCATION saint-martin-en-haut-e1379874200326

Il n’y a pas beaucoup de suspense pour les municipales du printemps 2014 !

Sauf dans les très grandes villes -et encore-, le PS va prendre une raclée.
Sans beaucoup d’effort ni de mérite, l’ »UMP » va gagner des communes.
Et le FN remportera quelques victoires :
à Carpentras ?
à Hénin-Beaumont ?
à Forbach ?
à Dunkerque ?
à Fréjus ?
à Tarascon ?
à Béziers avec Ménard  ?
Sans doute aussi dans des endroits auxquels personne ne pense !

Tribune en forme de programme électoral.

Pour quoi faire, pour l’écharpe ou le grigri ou pour agir ?
Mais au-delà de la géographie électorale, la question qui se pose à ceux qui vont se faire élire – en particulier mais pas seulement sur des listes « modérées » ou « divers droite » ou « intérêt local » – est la suivante :
Pour quoi faire ?
Pour l’écharpe ou le grigri ou pour agir ?

Cultiver l’esprit de résistance et de reconquête.

Entrer dans une municipalité n’a de sens que si l’on y va dans un esprit de résistance ou de reconquête.
Quitte à choisir un secteur de combat et s’y consacrer et à celui-là seul !
Les terrains d’exercice et de manœuvre sont nombreux :
les écoles, la culture, le patrimoine, les cantines, les subventions, les locaux municipaux, l’urbanisme, les paysages, les impôts.

Sur les écoles, s’intéresser au contenu, pas seulement aux locaux.

En matière scolaire, il ne faut pas s’intéresser seulement à l’intendance mais au fond.
Comment ?
En fédérant les parents d’élèves qui en ont marre des dérives politiquement correctes dès le primaire.
Ou en boycottant l’achat d’ouvrages de désinformation : histoire-propagande ou théorie du genre.
Et puis en aidant des écoles indépendantes à trouver des locaux.

Sur les cantines, défendre l’identité culinaire régionale et nationale.

Il faut refuser les interdits alimentaires étrangers ainsi que tout achat de viande halal  et revenir à des menus plus traditionnels tout en privilégiant le localisme.
Il faut retirer le contrôle des assiettes des enfants (et des personnes âgées) aux grands oligopoles de la distribution alimentaire. Former le goût et remettre du sens :
proximité, produits français, plats régionaux, cochon, agriculture raisonnée ou bio, le tout servi par des entreprises locales.

Sur le patrimoine, valoriser l’identité locale.

Il faut veiller sur l’entretien des bâtiments historiques et des églises, cesser de sacrifier les musées et remplacer les minables logos commerciaux par les blasons enracinés :
Il faut mettre les « communicants » hors d’état de nuire et faire revenir le temps des « armes de la ville » en choisissant des visuels enracinés !

Sur les fêtes, respecter les traditions et œuvrer au ré-enracinement.

Chaque ville, chaque bourg, chaque village a son histoire, ses fêtes, ses traditions, sa toponymie, ses sociétés locales, tout ceci mérite d’être respecté et parfois ranimé.
Les noms des places, des rues, des lieux de convivialité ne doivent pas être « idéologiques » mais enracinés dans l’histoire et la géographie locales.
Les sociétés locales d’amateurs (des arts, de musique, de théâtre ou de danse, d’histoire) doivent être mieux considérées par les professionnels et les « sachants ».

Sur la culture, protéger le pluralisme et privilégier l’ « art caché » plutôt que le non-art contemporain.

Vaste chantier !
Il faut rétablir la pluralité et la diversité dans les bibliothèques municipales, au cinéma, au théâtre.
Sans sectarisme, bien sûr, mais aussi sans accepter le sectarisme des autres.
Et cesser de céder aux sirènes ridicules du non-art contemporain.
Retrouver l’ « art caché », selon la jolie expression d’ »Aude de Kerros ».

Sur les subventions, les supprimer pour les nuisibles.

Il faut taper dans la butte et cesser de subventionner les nuisibles :
les syndicats politiquement corrects, les « lobbys » homosexualistes, antiracistes et immigrationnistes, les associations étrangères, les communautaristes musulmans (et autres), tout ce petit monde doit être mis à la diète.
Qu’ils se financent avec l’argent de leurs adhérents, pas avec celui des contribuables !
L’argent des contribuables n’a pas à financer les mosquées ni les pseudos centres « culturels » islamiques (ou pentecôtistes ou israélites, d’ailleurs).

Sur les locaux municipaux, veiller au pluralisme dans leur attribution.

Là aussi un mot d’ordre :
pluralisme dans l’attribution des locaux municipaux pour permettre aux nôtres aussi de s’exprimer.
Oui à la liberté d’expression pour les conformistes (si, si !) mais aussi pour les anticonformistes et les dissidents.
Oui à la liberté d’expression pour le politiquement, le moralement, l’historiquement et le culturellement incorrect !

La naissance, le mariage, la mort, les accueillir avec dignité et décence.

A la place ou en complément des lieux de culte, les mairies sont des lieux de passage lors des étapes essentielles de la vie.
Cela ne doit pas être seulement des passages administratifs.
Déclarer une naissance mérite accueil et considération.
Le mariage, c’est l’union solennelle d’un homme et d’une femme dans la durée et dans le cadre d’une lignée.
Il peut être bon de le rappeler.
Pour veiller au respect des morts, des efforts considérables doivent être faits :
des cimetières bien entretenus et protégés contre le vandalisme, des crématoriums et des funérariums dignes et localisés ailleurs que dans les zones industrielles et les déchèteries.

Les paysages : les respecter.

Les paysages sont le fruit de l’histoire, le résultat d’un jardinage séculaire de la France.
La plus grande responsabilité des maires, c’est l’urbanisme.
Les 40 dernières années ont été marquées par l’enlaidissement de la France et le saccage de nos paysages.
Protéger les paysages doit être une priorité absolue face à la prolifération des zones commerciales, des bâtiments sans âme, des éoliennes et des projets de forage.
L’ « architecture douce » doit être promue partout où c’est possible.

Centres villes et centres villages, les faire revivre et les embellir.

Les centres villes et les centres villages ont souvent été abandonnés au profit de périphéries sans âme.
La reconquête est nécessaire : par l’embellissement d’abord.
En requalifiant les rues et les places, en remettant en valeur églises, fontaines et lavoirs, en enterrant les réseaux, en fleurissant les lampadaires et les terre-pleins.
En encourageant une vie économique enracinée, en cessant de privilégier les grandes surfaces commerciales et en promouvant les marchés et les commerces locaux.

Campements de nomades, refuser le laxisme.

Il y a de plus en plus d’aires légales aménagées pour le stationnement des nomades.
Dans ces conditions il n’y a pas à accepter les campements sauvages, sources de nuisances et de dégradations de l’environnement. Les maires – et leurs adjoints – n’ont aucune raison de tolérer les manquements sanitaires, les vols d’eau ou d’électricité :
la loi leur donne d’ailleurs la compétence d’officiers de police judiciaire.
Qu’ils s’en servent en mettant les procureurs au pied du mur.

Impôts, les maîtriser en supprimant les dépenses nuisibles.

La limitation des impôts locaux est la première exigence des électeurs municipaux.
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, elle est simple à satisfaire :
En maîtrisant les dépenses de confort des élus et des administrations communales et intercommunales.
En supprimant les subventions nuisibles aux organismes politiquement corrects.
En cessant d’encourager de manière irresponsable les flux migratoires, sources de coûts sociaux et d’insécurité.

Jean-Yves Le Gallou de « Polemia »

http://fr.novopress.info  du 21/09/2013

Tout Près De L’Hôtel De Ville à Lyon !

Tout Près De L'Hôtel De Ville à Lyon ! dans INSOLITE rue-griffon--e1379790245139

La rue du Griffon est sur la mauvaise pente.

Sécurité Depuis le printemps :  ce secteur est squatté par des dealers et des toxicomanes
Il n’y a pas si longtemps, leur place était assez tranquille.
Elle abritait bien de temps à autre des marginaux et petits trafics, sans que cela ne rejaillisse trop sur la vie du quartier.
Mais depuis le printemps, les riverains de la rue et de la place du Griffon, située à quelques encablures du commissariat des 1er/4e et de l’Hôtel de Ville, ont vu l’ambiance se détériorer.
A tel point que cet été, ils ont adressé un courrier à la mairie et à la préfecture pour les alerter sur une situation devenue «invivable».

« Ça devient glauque »

«La place est squattée en permanence par des dealers, toxicos, gros voyous et alcooliques.
C’est un mélange des genres assez détonnant qui commence à nous peser», lâche un habitant du bas des Pentes.
«Ils viennent se piquer sur les rebords de nos fenêtres ou dans les locaux à poubelles», témoigne une résidente.
Souvent, les excès de drogues dures et d’alcool se terminent en bagarre.
«Ils se battent entre eux, insultent les passants.
Un jour, ça va finir en faits divers», ajoute un habitant, soucieux de rester anonyme par peur des représailles.
Cet homme vit ici depuis 2005.
«Les Pentes avaient alors mauvaise réputation.
Mais le coin a changé, il est devenu plus charmant, de nouvelles boutiques ont ouvert.
Là, ça devient glauque.
C’est dommage car cela va rejaillir sur l’image des Pentes.»
Une inquiétude partagée par le conseil de quartier, très mobilisé dans l’opération de revitalisation du secteur.
«Des efforts ont été faits sur la propreté, les tags, le développement économique.
Ces trafics risquent de tout gâcher», regrette « Olivier Barnet », coprésident du Conseil de quartier bas des Pentes-Presqu’Ile.

 Elisa Riberry

http://www.20minutes.fr  du 17/09/2013

 

 

 

Les Catégories Favorites En France.

Les Catégories Favorites En France. dans TROQUET ripoublique

Vérifiez bien à quelle catégorie vous appartenez  !

Si vous êtes HOMOSEXUEL :
Le gouvernement va bientôt vous permettre de vous marier et surtout d’adopter des enfants.

Si vous êtes DROGUÉ :
Le ministre de la « santé publique » va mettre à votre disposition des « salles de shoot ».

Si vous êtes un LOCATAIRE INDÉLICAT :
Cécile Duflot vous facilite les choses en réduisant de 3 mois à 1 mois la caution qui était censée couvrir vos loyers impayés.

Si vous êtes un ROM :
Le gouvernement vous donne accès à plus de professions et, en tant que « gens du voyage », beaucoup moins de contrôles vous seront appliqués.

Si vous êtes « GENS DU VOYAGE » :
La Caisse d’Allocations Familiales participera à l’achat de votre caravane.

Si vous êtes salariés d’ »EDF-GDF » ou « SNCF » :
Le gouvernement ne touchera pas à vos fabuleuses retraites quitte à verser 7 milliards chaque année pour combler le trou de vos caisses.

Si vous êtes salarié du SECTEUR PUBLIC :
Marisol Touraine a supprimé le jour de carence maladie (rappel, c’est 3 dans le privé), et cela ne coutera après tout que 70 million d’’euros à la caisse maladie.

Si vous êtes un ÉLU politique :
Pas de soucis, vous pourrez en toute impunité vous en mettre plein les poches, avec cumul des mandats et exonération d’ impôts.

Si vous êtes un PETIT VOYOU de banlieue :
Christiane Taubira vous autorise à voler tout ce que vous voulez, et agresser qui vous voulez, tant que vous ne risquez pas 2 ans ferme de prison.

Mais, désolé, si vous n’êtes qu’un simple français « normal », retraité ou non, hétéro, que vous ne vous droguez pas, que vous payez régulièrement vos loyers, et que vous n’êtes pas un bénéficiaire d’avantages acquis scandaleux :
Vous n’intéressez qu’un seul ministère, celui des finances.

Alors là oui, on s’occupera tout particulièrement de vous.

Vous serez l’objet de toutes les attentions !

Et vous devrez financer, par vos impôts tous les frais occasionnés par les multiples mesures de protection décrites précédemment…..

De plus, pour vous, ce sera tolérance « 0″,  vous paierez dès 91 km/h sur une route limitée à 90.

 

Il est vrai que les promesses ne parlaient pas de toutes ces catégories…ce n’est donc pas une promesse que notre Normal 1er s’est abstenu de tenir !
Que la vie est bien sordide  dans notre France bigarrée !

 

Regards Croisés Sur Islam & Musulmans.

 Regards Croisés Sur Islam & Musulmans. dans EDUCATION cochon-rit-e1379529560130

Les regards de « De Gaulle », « Hitler » et « Churchill » par le Docteur « Salem Benammar »…

Mais c’était il y a bientôt deux ans, début 2012, le monde n’a pas changé en mieux !(pelosse)

Ces trois hommes ont voulu donner chacun à sa manière un portrait du musulman qui s’avère, « in fine », guère flatteur pour les Muslmans mais qui ne sont pas sans rappeler ceux que brossent leurs descendants aujourd’hui nourris par par le fanatisme exacerbé et inquiétant dont font preuve les extrémistes musulmans sans que cela ne suscite émotion, colère, indignation, condamnation ou réprobation de la part de leurs coreligionnaires.
Il est difficle de croire que ces portraits sont exagérés et le fruit d’un relent d’islamophobie dont serait victime l’Islam qui ne fait rien non plus de conjurer cette violence devenue à force pathologique et qui le distingue des autres religions monothéistes.
Cette espèce de complaisance dont semble jouir, au sein du monde musulman, les tenants de l’islam violent, activiste, prosélyte, hégémonique, colonial, irrespectueux de l’ordre républicain, des valeurs universelles, mettant en péril la paix et la sécurité dans le monde, ne fait que jeter le trouble et semer le doute sur la vraie nature de la religion musulmane que beaucoup de musulmans se plaisent à l’associer à la paix.
Alors que le mot « Islam » veut dire littéralement soumission et assujettissement, allégeance, adhésion avec obligation stricte et absolue de se conformer et appliquer les prescrits de sa religion dans tous les aspects de sa vie.
Ce qui interdit toute possiblité pour un musulman de s’interroger lui-même sur le sens de ses propres actes, sur le bien-fondé des actes accomplis par d’autres au nom de l’Islam et au profit de la cause musulmane telle que la retrace le Coran qui recommande aux musulmans d’emprunter la seule voie de la vaillance et de la combativité pour atteindre le stade ultime de la félicité, excluant ainsi, la voie de la modération.
Comme si l’excès de zèle était le propre des vrais fidèles musulmans.
Il ne s’agit pas de rechercher les liens intrinsèques entre l’Islam et la violence quand bien même l’Islam refuse de faire lui-même sa propre introspection afin de se débarrasser de ses scories négatives qui lui sont inhérentes ou non et qui sont l’origine de frayeur et de peur justifiée ou non chez les non-musulmans, voire les musulmans eux-mêmes qui veulent vivre dans la modernité et qui luttent pour se dépêtrer du carcan de la religion, pour la réduire au seul champ de la spiritualité.
En tout état de cause, il s’agit moins de fantasmes qui sont le produit de préjugés anti-musulmans que d’une réalité observée et constatée ici et qui laisse à penser que les excès et dérives dont sont coupables les mouvements activistes musulmans qui constituent la nébuleuse islamiste qui rejaillissent sur tout l’ensemble du monde musulman qui ne cherche pas non plus à s’en démarquer ouvertement.
Comme s’il y a une espèce de schizophrénie où il se trouve partagé entre son désir de combattre le mal qui le ronge à l’intérieur et au même temps il est freiné par sa peur de vouloir éradiquer un mal qui n’en est pas un et qui n’est que l’expression du message politique et cosmique de l’Islam.
Ni phobie, ni préjugés défavorables, ni fantasmes négatifs, ni idées préconçues pour dénigrer la religion musulmane qui mérite tout le respect qui lui est dû en tant que catharsis, seule l’observation des comportements violents, velléitaires et bellicistes et l’analyse des discours extémistes donnent de l’Islam une image peu reluisante et rendant légitimes toutes ces appréhensions que l’on puisse éprouver dans le cas d’espèce.
Et avec tous les pogroms, autodafés et actes de barbarie perpetrés un peu partout dans le monde, et particulièrement en Irak et au Nord du Nigéria, que l’on peut effectivement se demander si l’Islam ne se trouve pas aujourd’hui dans sa période d’Inquisition à l’instar du Christianisme au Moyen Age.

Dans ce contexte, les descriptions de de Gaulle, Churchill et Hitler sont plus que jamais d’actualité :

-1)  » Les musulmans, vous êtes allés les voir ?
Vous les avez regardés avec leurs turbans et leur djellabas ?
Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français !
Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants.
Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre.
Agitez la bouteille.
Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau.
Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français.
Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ?
Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ?
Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »
- De Gaulle-

2)« Certains musulmans peuvent montrer de splendides qualités, mais l’influence de la religion paralyse le développement social de ceux qui la suivent. Aucune force aussi rétrograde n’existe dans le monde. Loin d’être moribond le mahométanisme est une foi militante et prosélyte. [...] la civilisation de l’Europe moderne peut s’écrouler, comme s’est écroulée la civilisation de la Rome antique.”
- Winston Churchill-

-3)“On doit garantir à tous les membres musulmans des Waff*n-S* et de la police le droit indiscutable, prévu par leur religion, à ne pas manger de la viande de porc et à ne pas boire de boissons alcooliques.
Il faudra leur garantir des menus équivalents. (…) Je ne veux pas que, par la stupidité et l’étroitesse d’esprit de quelques individus isolés, un seul de ces héroïques volontaires eut à ressentir une gêne »
- Adolphe HITLER-

En conclusion, 70 ans après, le monde musulman n’a guère changé au plan de développement humain.
Il demeure plutot en régression.
Sauf la Tunisie et la Turquie.
Mais pas pour longtemps à causse de l’islamisation rampante des esprits.
Ces deux pays qui ont réussi à cantonner la religion et sa pratique à la seule sphère privée et personnelle, semblent être pris en otage par les mouvements islamistes et ils ne vont pas tarder surtout en ce qui concerne la Tunisie de rejoindre le rang des pays les plus rétrogrades et barbares de ‘ humanité.

En définitive, l Islam semble être plus un problème qu’une solution aux problèmes de déveleppement.

Il n’existe pas aujourd’hui un seul exemple de pays qui a fait de la religion musulmane son modèle de développement humain, économique, social qui a réussi.
A supposer évidemment que la religion ait cette vocation.
Le problème que l’Islam qui est une catharsis se veut un antidote aux maux des société humaines est perçu partout dans le monde comme une menace réelle ou supposée aux progrès humains.

pourfendeur

http://you.leparisien.fr/  du 23/09/2012

L’islam n’a rien à faire en Occident qui n’est pas Terre d’islam mais Terre de la Guerre, donc terre à conquérir et à asservir, pour l’ensemble des musulmans.
La France est une République laïque, elle ne doit pas se laisser piéger !

 

Tous Sont Loin D’aimer Le Ballon Rond.

Tous Sont Loin D'aimer Le Ballon Rond. dans TousSports france_coq

Nicollin « s’emmerde » devant l’équipe de France.

Fidèle à sa réputation, le président de Montpellier, « Louis Nicollin », n’a pas mâché ses mots en évoquant l’équipe de France, mardi, lors de la traditionnelle photo d’équipe au « Mas Saint-Gabriel ».
Il le dit sans détour.
Louis Nicollin « s’emmerde » devant l’équipe de France de football, tenue en échec en Géorgie (0-0) le 6 septembre, avant de s’imposer dans la douleur en Biélorussie (4-2) cinq jours plus tard, lors des qualifications pour le Mondial 2014 au Brésil.

« Quand tu vois jouer ces types, tu te demandes s’ils défendent vraiment le maillot tricolore. »
Louis Nicollin, président de Montpellier

« Pourtant j’adore Deschamps, parce que un très très bon sélectionneur », souligne le président de Montpellier.
« Mais quand tu vois jouer ces types, tu te demandes s’ils défendent vraiment le maillot tricolore.
Je me pose des questions.
Pas tous heureusement, mais enfin, les trois-quarts, on dirait qu’ils sont là par obligation« .
A ses yeux, il n’y a quasiment que Ribéry « qui se transcende.
Ça c’est vrai qu’il est très très bon, parce qu’il a été assez taillé pour le reconnaître.
Après, le reste… (soupir) Dis-donc, c’est dur ».

« Je préfère regarder un bon western. »
Louis Nicollin, président de Montpellier

Posture ou réalité, « Loulou » affirme que ses propos n’engagent que lui… avant d’en remettre une couche.
« C’est moi qui dit ça.
Je n’ai peut-être pas raison, je n’ai certainement pas raison.
Mais enfin, ça m’emmerde.
Et c’est pour ça que je préfère regarder un bon western ».
Il avoue aussi qu’il n’a plus « de maillot de l’équipe de France.
On ne m’en envoie plus, peut-être à cause de ça.
Je les achèterai aux enchères, il n’y a pas de problème », enchaîne-t-il.

C’est vrai que j’aimais l’équipe de France, mais pas celle-là.
Non, pas possible.
Louis Nicollin, président de Montpellier

Celui qui déclare n’aimer « que son club, que La Paillade », se montre enfin nostalgique.
« C’est vrai que j’aimais l’équipe de France, mais pas celle-là.
Non, pas possible. 
Moi j’ai suivi toute la Coupe du Monde 1998 avec Michel (Platini, ndlr).
On allait partout.
Tu allais dans ces vestiaires, tu voyais ces mecs avant le match : ce coq, c’était vachement important. 

Là, on dirait des gars… Bon, ils sont là, point barre ».

Les intéressés apprécieront.

Dimitri Moulins

http://www.rtl.fr  du 18/09/2013

Enfin un accent vrai !
Je ne regarde surtout pas la chaîne où ce sport est annoncé !
Nous payons la taxe sur l’audiovisuel pour ces trop nombreux programmes de sport devenus insipides, particulièrement le foot.
Les médias sont certains que tous les téléspectateurs n’attendent que le spectacle…c’est déplorable, le public, quel qu’il soit, ne compte vraiment plus !

Sur le terrain, le corps de ballet s’est préparé dans le secret bien gardé des vestiaires, vient exécuter sa partition rabâchée, contrat oblige, et s’en retourne à ses « affaires » non professionnelles.
Ce fric maudit pourrit vraiment tout !

De La Violence Mais Pas De Courtoisie.

Radio Courtoisie

De La Violence Mais Pas De Courtoisie. dans TABOU logo_radio_courtoisie-e1379435822932

Pas assez homophile et islamophile, « Radio Courtoisie » mise en demeure par le CSA

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a publié le 11 septembre un communiqué hallucinant qui indique que Radio Courtoisie a été mise en demeure le 24 juillet dernier.
Voici pourquoi :

Le Conseil a mis en demeure Radio Courtoisie à la suite de la diffusion, le 27 mai 2013, de l’émission Le Libre Journal d’Henry de Lesquen, au cours de laquelle l’animateur a tenu des propos virulents à l’encontre du mariage entre personnes du même sexe, le qualifiant notamment « d’abject et contre-nature », sans qu’aucun des invités en plateau n’exprime d’opinion contraire ou nuancée.

L’animateur a également assimilé la menace aux fondements de l’identité nationale française que constituerait le mariage entre personnes de même sexe à celle que représenterait l’islam qu’il considère « dangereux et radicalement incompatible » avec ces fondements, ne suscitant à l’antenne aucune réaction.

Le Conseil considère que ces faits constituent un manquement aux obligations déontologiques de la radio, qui prévoient d’une part le respect du pluralisme des courants de pensée et d’opinion, d’autre part l’obligation de ne pas encourager les comportements discriminatoires à l’égard de personnes à raison de leur appartenance ou non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, et à promouvoir les valeurs d’intégration et de solidarité qui sont celles de la République et, enfin, la nécessité d’assurer la maîtrise de l’antenne.

Résumons :
Il est obligatoire d’inviter la gauche – comme chacun sait, très peu présente dans les médias – à s’exprimer et, mieux, d’être soi-même de gauche, c’est-à-dire multiculturaliste et relativiste.
Des injonctions qui ne s’adressent pas à Internet et que, de toute façon, nous ne sommes pas prêts de respecter sur NDF.fr !

Eric Martin

http://www.ndf.fr  du 17/09/2013

Les injonctions du « C.S.A. » ne s’adressent pas « encore » à la toile, mais jusqu’à quand ?
Nous essuyons tant d’avanies depuis des années, en râlant, certes, mais en courbant toujours l’échine, que nos gouvernants ne vont pas s’arrêter en si bon chemin.
Donnons-nous donc un seul chef et, surtout, suivons-le, tous ceux qui ne sommes pas satisfaits de tous ces partis boiteux et pourris jusqu’à l’os !
Le référendum nous est déjà ôté par le refus d’y recourir.
Les élections, quelles qu’elles soient, sont faussées car les votes blancs ou nuls ne sont pas comptabilisés.
A peine un quart du peuple en âge de voter a été accepté (suivez mon idée !), le résultat était prévisible quand on connait l’esprit attentiste du Français actuel.
Mais battez-vous, au moins pour ne pas avoir cotisé en vain ou pour que vos enfants ne soient pas chassés de France !

L’islam Se Montre Religion De Mort !

L'islam Se Montre Religion De Mort ! dans TABOU centrafrica-e1379431934553

En Centrafrique, la « Seleka »  sème la mort dans des villages Chrétiens.

« Les évènements se succèdent rapidement et l’agressivité des rebelles s’intensifie.
Nous assistons à des scènes apocalyptiques et nous voyons tellement de corps de victimes abandonnés sur le côté de la route »
C’est le dramatique récit de padre Aurelio Gazzera,  missionaire carmélite et directeur de « Caritas » du diocèse de « Bouar », qui vit depuis vingt ans en République Centrafricaine.[...]

Le prêtre dénonce l’augmentation dramatique de la violence.
Le mois passé, les membres de la coalition rebelle « Seleka » ont lancé plusieurs attaques forçant les habitants à fuir.
 » Dans la seule ville de « Bohong » plus de 3500 maisons ont été brûlées et plus du 80% de la population a abandonné le village de « Bossangoa », théâtre de terribles combats qui ont causé plus de soixante morts  ».
A « Bohong », les rebelles ont tué une trentaine de personnes et brûlé 2000 maison pour obliger les habitants à s’exiler.
Désormais, au moins 14 villages sont complètement déserts : villages fantômes où ne restent que des cadavres.
Les habitants cherchent refuge à la mission carmélite de « Bozoun » où plus de 6’500 personnes ont été accueillies.
Ce sont principalement des femmes qui ont perdu leur mari ou des pères qui ont vu leur fils tué. [...]

« Il fut un temps où les différentes religions se côtoyaient pacifiquement, mais, depuis l’arrivée de rebelles musulmans venus du Soudan et du Tchad une fracture s’est créée entre la communauté musulmane et le reste de la société » ajoute le prêtre.

Le missionnaire souligne que toutes les maisons appartenant à des musulmans ont été épargnées au contraire des maisons de Chrétiens.  »
PAS UNE SEULE MAISON MUSULMANE N’A ETE BRULEE.
Les islamistes centrafricains ont montré aux rebelles quelles étaient les maisons à saccager et à détruire. [...]

Quand il regarde vers le futur, le père Aurelio n’exclu pas d’autres attaques.
Et même si la violence cessait à l’instant, il faudra des années pour reconstruire le pays. [...]
(traduction à partir de   »http://www.tempi.it » )

Winkelried

http://www.reduitnational.com  du 17/09/2013

Nos Cultures Nous Suffisent Bien.

 Nos Cultures Nous Suffisent Bien. dans TROQUET la-cigale-et-la-fourmi-e1379348295918

Dire que nous sommes plus de vingt pays en Europe !

VERSION ALLEMANDE
Une fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule.
Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l’hiver.

La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue.

Une fois l’hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

La cigale grelottante de froid n’a ni nourriture ni abri, et meurt de froid.

FIN.

VERSION FRANÇAISE
La fourmi travaille dur tout l’été dans la canicule.
Elle construit sa maison et prépare ses provisions pour l’hiver.

La cigale pense que la fourmi est stupide, elle rit, danse et joue tout l’été.

Une fois l’hiver venu, la fourmi est au chaud et bien nourrie.

La cigale grelottante de froid organise une conférence de presse et demande pourquoi la fourmi a le droit d’être au chaud et bien nourrie tandis que les autres, moins chanceux comme elle, ont froid et faim.
La télévision organise des émissions en direct qui montrent la cigale grelottante de froid et qui passent des extraits vidéo de la fourmi bien au chaud dans sa maison confortable avec une table pleine de provisions.
Les Français sont frappés que, dans un pays si riche, on laisse souffrir cette pauvre cigale tandis que d’autres vivent dans l’abondance.

Les associations contre la pauvreté manifestent devant la maison de la fourmi.
Les journalistes organisent des interviews, demandant pourquoi la fourmi a-t-elle pu devenir riche sur le dos de la cigale et interpellent le gouvernement pour augmenter les impôts de la fourmi afin qu’elle paie « sa juste part ».
La CGT, Le Parti Communiste, la Ligue Communiste Révolutionnaire, les Verts, le Modem, la Nouvelle Gauche, la Nouvelle Droite, le Juste Centre, organisent sit-in et manifestations devant la maison de la fourmi.
Les fonctionnaires décident de faire une grève de solidarité de 59 minutes par jour pour une durée illimitée.
Un philosophe à la mode écrit un livre démontrant les liens de la fourmi avec les tortionnaires d’Auschwitz.

En réponse aux sondages, le gouvernement rédige une loi sur l’égalité économique et une loi (rétroactive à l’été) d’anti-discrimination.
Les impôts de la fourmi sont augmentés et la fourmi reçoit aussi une amende pour ne pas avoir embauché la cigale comme aide.
La fourmi n’ayant pas assez d’argent pour payer son amende et ses impôts, sa maison est préemptée par les autorités locales. .
La télévision fait un reportage sur la cigale maintenant embourgeoisée.
Des rassemblements d’artistes et d’écrivains de gauche, se tiennent régulièrement dans la maison de la fourmi.

Le chanteur Renaud compose la chanson « Fourmi, barre-toi ! »…
La fourmi quitte la France pour s’installer en Suisse où elle contribue à la richesse économique.
L’ancienne maison de la fourmi, devenue logement social pour la cigale, se détériore car cette dernière n’a rien fait pour l’entretenir.
Des reproches sont faits au gouvernement pour le manque de moyens.
Une commission d’enquête est mise en place, ce qui coûtera 10 millions d’euros.
La cigale meurt d’une overdose.
Libération et L’Humanité commentent l’échec du gouvernement à redresser sérieusement le problème des inégalités sociales.
La maison est squattée par un gang de cafards.
Les cafards organisent un trafic de marijuana et terrorisent la communauté…
Le gouvernement se félicite de la diversité multiculturelle de la France.

FIN.….

(jusqu’à la suite de cette version)

http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr  du 16/09/2013

Qui Finira Par Boucler Marseille ?

Qui Finira Par Boucler Marseille ? dans SECURITE le-policier-e1379183117495

Pendant la nuit, à Marseille, les poulets restent à l’abri !

Record de sous-effectifs.
Chiffres bidonnés.
Etat défaillant.
Mairie qui se défile.
Après l’assassinat du fils du directeur sportif de l’ »OM », la préfecture annonce une « table ronde » [qui a eu lieu sans arriver à des mesures concrètes] et Manuel Valls promet un « pacte national ».
Des mots, des morts et des maux, bienvenue à Marseille !

Manuel Valls a le sens de l’humour:
S’il y a plus d’assassinats à Marseille, ce serait grâce à la police !
A force de mettre la pression aux voyous, ceux-ci finiraient par s’entretuer.
Ben voyons !
Car ce n’est pas d’hier que l’on tue à Marseille.
12 meurtres en 2011.
25 en 2012.
Avec 15 cadavres au compteur en huit mois, 2013 s’annonce d’ores et déjà comme un bon millésime.
Et les voyous ne sont pas les seuls à mourir.
Hélas.

La nuit, les poulets restent à l’abri

Marseille est une ville compliquée.
Cinq fois plus étendue que sa rivale Lyon.
Une ville coupée en deux.
Une plaque tectonique invisible a fait se détacher, au fil des ans, les quartiers nord qui dérivent, loin des regards des quartiers sud. Immigration.
Communautarisme.
Trafics en tout genre.
« Marseille, c’est l’avenir de la France » a averti, en août Eric Zemmour.
C’est aussi le fruit de son passé :
déni de réalité, mensonge du « métissage » qui « enrichit », lâcheté des élites…

Au premier rang des responsables, Jean-Claude Gaudin, maire depuis dix-huit ans.
Son credo: la lutte contre la délinquance n’est pas son problème.
C’est l’affaire de l’Etat.
Selon le statut des collectivités, il a raison.
L’Etat jacobin a toujours jalousement veillé à ne pas laisser se développer des forces qu’il ne contrôlerait pas.

Mais au regard de l’attente des Marseillais, le maire de Marseille a tort.
En effet, contrairement à lui, dans de nombreuses villes de France, des maires ont pris le relais de l’Etat.
Des polices municipales fortes et actives ont été mises en place.
Tout n’a pas été réglé mais le combat est mené.
A quelques mois de l’élection municipale, et malgré la mort du jeune « Jérémie », égorgé le 9 août en plein centre-ville, « Gaudin » continue de s’accrocher à son alibi.
Agir aujourd’hui serait avouer qu’il a trop tardé.

Rien d’étonnant alors à ce que le site de la ville de Marseille présente encore ainsi les missions de sa police municipale:
« Il s’agit particulièrement d’assurer la sécurité et la tranquillité publique sur les marchés, lors des manifestations festives, culturelles ou sportives, pour les tournages de films, à l’Hôtel de Ville pendant les visites protocolaires […]
La police municipale est également habilitée à verbaliser les infractions au code de la route. » 
Etals de poissons,« Plus Belle la vie », hall de la mairie, voitures mal garées…
Au vu de ces missions de combat, est-il bien utile d’augmenter le nombre de policiers municipaux ?
De 250 en 2008, ils sont passés à 315.
« Jean-Claude Gaudin » en annonce 20 de plus avant la fin de l’année. Et 100 supplémentaires à l’été 2014. Après l’élection. Au total, cela ferait 435 agents. Un sous-effectif à l’échelle d’une ville de 850000 habitants. La moyenne régionale est de 7,7 policiers municipaux pour 10000 habitants. Marseille n’en serait qu’à 5,1…

Et puis 435 agents, cela veut dire, concrètement, seulement une grosse centaine sur le terrain.
Les autres étant de repos, en vacances, en formation, en maladie, dans les bureaux, derrière les caméras ou à la mairie en train de veiller sur les petits fours lors d’une visite protocolaire.
Et encore, seulement le jour !
Car la police de « Gaudin » est interdite de sortie la nuit.
Trop dangereux.
Comme l’expliquait benoitement en 2008 le maire :
« La police n’est pas armée, c’est pour cela qu’elle ne peut pas patrouiller de nuit. » 
Et qui a le pouvoir de l’armer, monsieur le maire ?

La solution est dans « Vladimir Volkoff »

Côté Etat, ce n’est pas mieux.
Les services de « Manuel Valls » annonçaient en août à l’ »AFP » un total de 3500 policiers et autres « CRS ».
Hélas pour les socialistes, la Cour des comptes, dans un rapport de 2011, laisse entrevoir une réalité très différente.
En 2010, Marseille comptabilisait 2650 fonctionnaires de police.
Comment pourrait-elle en compter 850 de plus, trois ans plus tard, alors que « Manuel Valls » annonce en avoir envoyé, depuis 2012, 230 et que le méchant Nicolas Sarkozyest censé en avoir enlevé, lui, 250 ?

Un point sur lequel mairie et Etat sont, enfin, d’accord : la multiplication des caméras de vidéosurveillance.
Il y en a actuellement 240, principalement dans le centre ville.
100 supplémentaires devraient être installées à l’automne.
« Valls » avait promis, en février dernier, « 1000 caméras de plus en 2014 ».
Au vu des derniers chiffres, il semble que ce soit 1000 en tout et pour tout.
Pour un coût estimé à 9 millions d’euros, dont un peu plus d’un tiers payé par l’Etat.

Mais des policiers et des caméras pour faire quoi ?
Un « pacte national », comme l’annonce « Manuel Valls » ?
Une guerre aux trafiquants de drogue, annoncée en son temps déjà par un précédent ministre de l’Intérieur qui voulait, lui aussi, devenir président de la République ?
Tout miser sur la prévention, comme le souhaite le candidat aux primaires socialistes Patrick Mennucci ?
Lui qui, en 2008, déclarait:
« Il faut que la police municipale soit mieux organisée pour s’occuper avant tout de ses missions comme le respect des couloirs de bus et d’aider le Samu social sur le terrain. »
Plus certainement, rien.

Marseille est une ville où l’on cherche en vain une autorité.
L’Etat ne commande plus sur le terrain.
Une situation qui fait songer au roman de« Vladimir Volkoff »« Le Bouclage ».
Dans une ville de Méditerranée, un quartier a été abandonné à la racaille.
L’Etat n’y entre plus.
La population subit la misère et la peur.
Un jour survient un gouverneur.
Il ose l’impensable.
Il boucle la ville pourrie et la passe au peigne fin, séparant les voyous, en jogging ou portant costume, des braves gens. Définitivement.
Qui bouclera Marseille ?

Yves Theurin

Article de l’hebdomadaire “Minute” du 11 septembre 2013 reproduit avec son aimable autorisation.

http://fr.novopress.info  du 14/09/2013 

12

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43