Archive | 13/09/2013

Un Nouveau Chef Pour « Al-Qaïda » ?

Un Nouveau Chef Pour

Le nouveau chef d’Al-Qaïda a appelé à attaquer les Etats-Unis…

Il appelle aussi  à boycotter l’Amérique et ses alliés  dans un message audio diffusé sur les forums jihadistes, pour le douzième anniversaire des attentats du 11-Septembre, a informé jeudi le site de veille « SITE ».
« Nous devons économiquement saigner l’Amérique en poussant le pays à poursuivre ses immenses dépenses pour sa sécurité » car « l’économie est le point faible de l’Amérique », lance Ayman al-Zawahiri, un Égyptien qui a succédé à Oussama Ben Laden.

« Pour maintenir l’Amérique sous tension et en état d’alerte, il faut quelques attaques par-ci par-là.
Nous avons déjà gagné la guerre en Somalie, au Yémen, en Irak et en Afghanistan, nous devons donc poursuivre cette guerre sur ses propres terres », ajoute-t-il.
« Ayman al-Zawahiri » invite ensuite « ses frères » à agir seul ou en groupe pour « mener ces attaques disparates ».

« Ayman al-Zawahiri », dont le frère a été arrêté en Égypte pour avoir soutenu le président islamiste déchu « Mohamed Morsi », revient sur la situation au Caire, rappelant que la légitimité d’un gouvernement ne provient pas de la démocratie mais de la charia.

Dans ce message de 72 minutes, il affirme que les membres d’al-Qaïda ne sont pas des « terroristes assoiffés de sang » et recommande à ses fidèles de consolider les cellules existant dans les états musulmans dans le but d’instaurer des États islamistes.

Il fait enfin référence au double-attentat du marathon de Boston en avril qui avait fait trois morts et des dizaines de blessés.

Mercredi, les Etats-Unis ont marqué le 12e anniversaire des attentats avec des cérémonies, des fleurs et la traditionnelle lecture des noms des 2.973 victimes.
Les commémorations se sont déroulées cette année dans un contexte particulièrement sombre, avec en toile de fond les tensions diplomatiques autour de la Syrie et l’inquiétude d’une majorité d’Américains, hostiles à une intervention dans ce pays, après deux guerres en Irak et en Afghanistan qui ont coûté des centaines de milliards de dollars et tué quelque 7.000 jeunes Américains.

Maxime De Valensart

http://www.7sur7.be  du 13/09/2013

 

Que doit-on penser de nos chefs d’états qui prennent parti POUR ces musulmans ne brûlant que de nous égorger ? 

Ce n’est pas la France seule, c’est l’Occident qui est tombé sur la tête !

Nous Avons Le Droit De Manifester.

Nous Avons Le Droit De Manifester. dans DIVERS france-rebelle1-e1379033775420

Manifs patriotes interdites dans le monde entier… Etonnant ?

Il n’y a pas qu’en France qu’on interdit les manifs patriotes.
Aux Us, des motards organisent la 2 millions bikers to DC ride le 11 septembre à Washington en souvenir des morts des attentats du « wtc ».
Leur rassemblement en moto n’a pas été autorisé par l’administration pObama alors qu’elle a autorisé une marche d’1 million de musulmans sur la même ville…

voir cet article

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/article-usa-le-regime-islamo-fasciste-d-obama-aurait-interdit-un-rassemblement-de-2-millions-de-motards-am-119967090.html

Sans parler de l’ »EDL » qui a été interdit ce we dans « tower hamlet », un quartier islamisé de Londres.

On retrouve donc le même scénario dans tous les pays occidentaux où les patriotes tentent de manifester directement ou indirectement contre l’islamisation et l’invasion musulmane.

L’immigration islamique est un phénomène international surfant sur la mondialisation soutenue et défendue par les gouvernements en place et les puissance financieres.

JP

http://www.resistancerepublicaine.eu  du 12/09/2013

 

De l’offensive de l’islam aux révoltes européennes

Les signes précurseurs d’une guerre civile meurtrière au cœur du 21eme siècle 

En ce début de siècle, partout en Europe les mêmes causes produisent les mêmes effets :

- depuis 30 ans, une immigration massive de populations dont la religion et les cultures ne sont pas celles des européennes

- un repli communautaire et un refus d’assimilation dans les nations qui les accueillent

- une montée du prosélytisme islamique dont l’objectif est, à terme, la prise du pouvoir politique pour imposer un joug tyrannique et moyenâgeux

- une délinquance massive de jeunes individus issus de l’immigration pratiquant une violence extrême et brutale

- une intensification de scènes de guerre et de trafics illicites dans des zones de non-droit islamisées

- une irresponsabilité et une incompétence édifiantes des politiques pratiquant la culture de l’excuse et le clientélisme électoral affaiblissant ainsi l’Etat régalien

- la compromission des politiques au pouvoir avec les représentants de l’islam

- des manifestations de plus en plus nombreuses de populations européennes qui refusent de voir leurs pays s’islamiser, se communautariser et se fragmenter

Nous assistons donc à une destruction progressive de l’Europe, de ses peuples et de ses valeurs dont les prémices peuvent aboutir à une guerre civile en plein 21eme siècle

Allons-nous sacrifier l’avenir de nos enfants, de nos pays et de notre civilisation ?

En mémoire du combat de nos lointains ancêtres et de leur chef Charles Martel au 8eme siècle

En mémoire des souffrances de nos ancêtres dans les guerres de religions au 16eme siècle

En mémoire du combat pour la liberté de nos aînés contre les tyrannies du 20eme siècle

Face à l’inacceptable, face à l’omerta des politiques, citoyens français, européens, révoltez-vous !

Article XI de la Déclaration des Droits de L’Homme et du Citoyen de 1789 :
la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme :
tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté,
dans les cas déterminés par la loi.

——————————————

Retrouvez toutes les vidéos sur l’islamisation de la France, de l’Europe et de l’Occident

sur la chaîne Revolteseneurope

L’Union Européenne complice de l’islamisation : les preuves

Nous ne pourrons pas dire à nos enfants que nous ne savions pas !

——————————————

http://revoltes-en-europe.over-blog.com/  le 12/09/2013

Quel Bourbier U.S. Avec La Syrie !

Quel Bourbier U.S. Avec La Syrie !    dans DEBATS maisonblanche-e1379026672604

Et si la guerre en Syrie faisait exploser l’économie US ?

Les récentes révélations de l’affaire « Snowden » ont montré le rôle intrusif de la « NSA » dans les domaines de la surveillance et de la protection des communications.
Au nom de la sécurité nationale, le respect de la vie privée du citoyen américain n’a aucune importance pour ses dirigeants. L’espionnage sans vergogne par les États-Unis des représentations diplomatiques des pays européens comme de la Commission européenne ont rappelé que seuls les intérêts guident le monde.
Cela n’empêche nullement les dirigeants de Washington d’avoir deux fers au feu en travaillant en liaison avec les services secrets occidentaux, en particulier le « BND » allemand.

Comme le révèle le « Spiegel« , la « CIA » et le « BND » ont uni leurs efforts dans la création d’une banque de données appelée « Projekt 6 » (ou « P6 ») où est enregistrée toute une liste de présumés islamistes et partisans du terrorisme.
Cette coopération a pris fin, officiellement, en 2010 selon le Spiegel
Restons prudents.

Les ambitions de la « NSA » ne s’arrêtent pas là.
En effet, nous avons déjà évoqué la volonté des hautes sphères politiques et économiques de créer une Union nord-américaine, projet entièrement présenté sur le site du « Council on Foreign Relations » (« CFR »).
Initialement prévu pour 2010, ce programme d’envergure a pris du retard.
Cependant, il poursuit son chemin avec l’officialisation du plan d’unification de tout le continent nord-américain grâce aux propos de la sénatrice « Dianne Feinstein », fin juillet 2013, sous l’égide de la « NSA ».
Lors d’une audition devant les représentants du Sénat américain, la sénatrice a expliqué et présenté un tableau affichant les tentatives d’attentats mises en échec par la « NSA ».
Alors que les différents continents sont représentés par une couleur avec l’exacte désignation géographique (Europe, Afrique…), les mesures sécuritaires promues par la « NSA » s’appliquent, non aux États-Unis, mais à l’ensemble de l’Amérique du Nord.
À l’instar des États-Unis, le Canada et le Mexique sont encadrés par un seul et même service de renseignement, sous le label « Homeland Security », piloté par Washington.
Cette mesure est l’exacte application du programme promu par le « CFR » en 2010 qui appelle à favoriser l’instauration « d’un périmètre commun de sécurité pour l’Amérique du Nord ».

Cependant, un changement radical conduisant à une refonte complète du continent nord-américain ne peut se produire qu’avec des pressions supplémentaires.
La guerre qui pointe son nez au Proche-Orient risque de se retourner contre les États-Unis.
L’économie américaine ne tient (pour le moment) qu’en raison du rachat des bons du Trésor par la « Fed ».
Celle-ci injecte chaque mois 85 milliards de dollars dans le circuit.
Son président, « Ben Bernanke », a laissé entendre qu’il réduirait ces injections.
Immédiatement, les taux d’intérêts des bons du Trésor américain à 10 ans ont augmenté pour approcher les 3 % au 7 septembre.
Si ces taux continuent leur ascension, il sera plus difficile au gouvernement américain comme aux États fédéraux et aux villes – pour Détroit, c’est déjà la fin – d’emprunter de l’argent.
L’économie du pays s’en ressentira.
Une étude de la banque « Merrill Lynch » a reconnu qu’à partir de 3,5 %, le marché obligataire, qui permet aux États et aux entreprises de se financer, serait« déréglé » (« disorderly« ).
Cette tendance ne fera que s’accentuer en cas de conflit au Proche-Orient.
En effet, on estime que 5.600 milliards de dollars de la dette américaine sont tenus par les États étrangers (1.275 milliards par la Chine, 138 milliards par la Russie…).
Si ces pays veulent punir les États-Unis d’une intervention contre la Syrie, ils arrêtent d’acheter des bons du Trésor américain.
Dans ce cas, les taux de ces derniers monteraient au firmament, faisant exploser l’économie américaine.
Ajoutons aussi que cette hausse violente se répercuterait sur les produits des dérivés (possibilité d’achat ou de vente d’un produit à un terme différé) dont la somme astronomique à l’échelle mondiale a été définie par la Banque des règlements internationaux à hauteur de 441.000 milliards de dollars [PDF].
Le désordre qui en découlerait serait tel qu’il justifierait la création de l’Union nord-américaine comme bouée de sauvetage, prétexte invoqué pour surmonter le désastre.
Si le plan n’explose pas en vol, la Russie et la Chine aideraient, par leurs interventions, à cette mutation favorable à la philosophie mondialiste.

Face à de tels bouleversements, il est ironique de savoir que les États-Unis soutiennent les mouvements rebelles en Syrie alors que ces derniers nourrissent une haine farouche à l’égard de l’Oncle Sam.

Comme le rappelle « NBC News », une frange de l’armée d’opposition à « Bachar el-Assad » présente sur sa page Facebook une photo où la Maison-Blanche brûle.
Si le processus de déstabilisation programmée au Proche-Orient va à son terme avec ses implications politiques et économiques mondiales, cette représentation risque ne plus être un simple photomontage.

Pierre Hillard

http://www.bvoltaire.fr  du 10/09/2013

 

dollar-e1379027037966 dans DEBATS

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43