Archive | 17/09/2013

De La Violence Mais Pas De Courtoisie.

Radio Courtoisie

De La Violence Mais Pas De Courtoisie. dans TABOU logo_radio_courtoisie-e1379435822932

Pas assez homophile et islamophile, « Radio Courtoisie » mise en demeure par le CSA

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a publié le 11 septembre un communiqué hallucinant qui indique que Radio Courtoisie a été mise en demeure le 24 juillet dernier.
Voici pourquoi :

Le Conseil a mis en demeure Radio Courtoisie à la suite de la diffusion, le 27 mai 2013, de l’émission Le Libre Journal d’Henry de Lesquen, au cours de laquelle l’animateur a tenu des propos virulents à l’encontre du mariage entre personnes du même sexe, le qualifiant notamment « d’abject et contre-nature », sans qu’aucun des invités en plateau n’exprime d’opinion contraire ou nuancée.

L’animateur a également assimilé la menace aux fondements de l’identité nationale française que constituerait le mariage entre personnes de même sexe à celle que représenterait l’islam qu’il considère « dangereux et radicalement incompatible » avec ces fondements, ne suscitant à l’antenne aucune réaction.

Le Conseil considère que ces faits constituent un manquement aux obligations déontologiques de la radio, qui prévoient d’une part le respect du pluralisme des courants de pensée et d’opinion, d’autre part l’obligation de ne pas encourager les comportements discriminatoires à l’égard de personnes à raison de leur appartenance ou non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, et à promouvoir les valeurs d’intégration et de solidarité qui sont celles de la République et, enfin, la nécessité d’assurer la maîtrise de l’antenne.

Résumons :
Il est obligatoire d’inviter la gauche – comme chacun sait, très peu présente dans les médias – à s’exprimer et, mieux, d’être soi-même de gauche, c’est-à-dire multiculturaliste et relativiste.
Des injonctions qui ne s’adressent pas à Internet et que, de toute façon, nous ne sommes pas prêts de respecter sur NDF.fr !

Eric Martin

http://www.ndf.fr  du 17/09/2013

Les injonctions du « C.S.A. » ne s’adressent pas « encore » à la toile, mais jusqu’à quand ?
Nous essuyons tant d’avanies depuis des années, en râlant, certes, mais en courbant toujours l’échine, que nos gouvernants ne vont pas s’arrêter en si bon chemin.
Donnons-nous donc un seul chef et, surtout, suivons-le, tous ceux qui ne sommes pas satisfaits de tous ces partis boiteux et pourris jusqu’à l’os !
Le référendum nous est déjà ôté par le refus d’y recourir.
Les élections, quelles qu’elles soient, sont faussées car les votes blancs ou nuls ne sont pas comptabilisés.
A peine un quart du peuple en âge de voter a été accepté (suivez mon idée !), le résultat était prévisible quand on connait l’esprit attentiste du Français actuel.
Mais battez-vous, au moins pour ne pas avoir cotisé en vain ou pour que vos enfants ne soient pas chassés de France !

L’islam Se Montre Religion De Mort !

L'islam Se Montre Religion De Mort ! dans TABOU centrafrica-e1379431934553

En Centrafrique, la « Seleka »  sème la mort dans des villages Chrétiens.

« Les évènements se succèdent rapidement et l’agressivité des rebelles s’intensifie.
Nous assistons à des scènes apocalyptiques et nous voyons tellement de corps de victimes abandonnés sur le côté de la route »
C’est le dramatique récit de padre Aurelio Gazzera,  missionaire carmélite et directeur de « Caritas » du diocèse de « Bouar », qui vit depuis vingt ans en République Centrafricaine.[...]

Le prêtre dénonce l’augmentation dramatique de la violence.
Le mois passé, les membres de la coalition rebelle « Seleka » ont lancé plusieurs attaques forçant les habitants à fuir.
 » Dans la seule ville de « Bohong » plus de 3500 maisons ont été brûlées et plus du 80% de la population a abandonné le village de « Bossangoa », théâtre de terribles combats qui ont causé plus de soixante morts  ».
A « Bohong », les rebelles ont tué une trentaine de personnes et brûlé 2000 maison pour obliger les habitants à s’exiler.
Désormais, au moins 14 villages sont complètement déserts : villages fantômes où ne restent que des cadavres.
Les habitants cherchent refuge à la mission carmélite de « Bozoun » où plus de 6’500 personnes ont été accueillies.
Ce sont principalement des femmes qui ont perdu leur mari ou des pères qui ont vu leur fils tué. [...]

« Il fut un temps où les différentes religions se côtoyaient pacifiquement, mais, depuis l’arrivée de rebelles musulmans venus du Soudan et du Tchad une fracture s’est créée entre la communauté musulmane et le reste de la société » ajoute le prêtre.

Le missionnaire souligne que toutes les maisons appartenant à des musulmans ont été épargnées au contraire des maisons de Chrétiens.  »
PAS UNE SEULE MAISON MUSULMANE N’A ETE BRULEE.
Les islamistes centrafricains ont montré aux rebelles quelles étaient les maisons à saccager et à détruire. [...]

Quand il regarde vers le futur, le père Aurelio n’exclu pas d’autres attaques.
Et même si la violence cessait à l’instant, il faudra des années pour reconstruire le pays. [...]
(traduction à partir de   »http://www.tempi.it » )

Winkelried

http://www.reduitnational.com  du 17/09/2013

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43