TROQUET

Cela Paraît Vraiment Trop Saugrenu.

Cela Paraît Vraiment Trop Saugrenu. dans TROQUET louis-xiv-enfant-e1380473915222

Bientôt pour le droit de vote à sept ans ?

Mais oui, il y a un ministre de la Famille dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault,  Madame Dominique Bertinotti…
C’est cette même personne que vous n’avez pas vue quand madame la gardienne des Sceaux lui est passée devant pour défendre devant les Assemblées et à la télévision le «  »mariage pour tous » » !
C’est encore elle que vous n’avez pas entendue lorsque « Monsieur Bernard Cazeneuve », ministre du Budget, a décidé de pénaliser fiscalement les familles nombreuses.
Madame Dominique Bertinotti, donc, désireuse, c’est bien humain, de prouver son existence et de justifier son portefeuille, compte présenter en Conseil des ministres d’ici la fin de l’année un projet de loi instituant un statut de « pré-majorité » des « ados » dès leurs seize ans révolus.
Ce statut leur permettrait notamment de décider eux-mêmes de leur orientation scolaire, de créer des associations et de voter aux élections locales.
Ainsi feraient-ils, avant même d’en avoir terminé avec leurs études secondaires, leur apprentissage de citoyens.

Le ministre de la Famille est manifestement de ceux qui pensent que la précocité de la maturité sexuelle va de pair avec celle de la maturité intellectuelle, et qui sont frappés par le sérieux des préoccupations, la profondeur de la réflexion et la qualité de l’expression qui caractérisent notre belle jeunesse.
Sans doute y a-t-il quelque temps qu’elle n’a pas fait la sortie des collèges ou des lycées et qu’elle n’a pas pratiqué le langage direct et familier des usagers de l’iPhone, du « tweet » et des soirées entre copains.

Quoi qu’il en soit, d’autres pays nous ont déjà précédés dans la voie où s’engage « Madame Bertinotti ».
Les jeunes Autrichiens ont le droit de vote dès seize ans.
L’Écosse a fixé au même âge la majorité intégrale.
Quant à l’Iran, qui nous étonnera toujours, la majorité sexuelle y est fixée à quinze ans pour les mâles et… neuf ans pour les femmes.
Il est vrai que ce dispositif n’a pour but que de rendre nubiles des petites filles et de favoriser l’organisation de mariages arrangés avec des garçons à peine pubères.

Ne revient-il pas à la France, au pays des Lumières qui a toujours éclairé le chemin où la suivent les peuples éblouis, de leur indiquer une fois de plus la direction de l’avenir ?
Le projet que porte et que nourrit madame le ministre de la Famille est sympathique, il va évidemment dans le sens de l’histoire et du progrès.
« Madame Bertinotti » nous permettra-t-elle de lui dire le plus respectueusement du monde que, tel quel, il est d’une modestie qui confine à l’insignifiance ?
Quel grand coup ne frapperait-elle pas, en proposant sous les yeux de la France et du monde étonnés, d’accorder le droit de vote aux petits enfants dès leurs sept ans !

L’initiative peut paraître hardie.
Elle l’est en effet, mais si le changement, ce n’est pas maintenant, quand aura-t-il lieu ?
Les arguments en faveur de cette petite révolution ne manquent d’ailleurs pas.
D’abord, sept ans, la chose est connue, c’est l’âge de raison.
À sept ans, on sait lire, écrire et compter, faculté qui, par une inexplicable bizarrerie, fait défaut à nombre d’adultes.
À sept ans, on sait reconnaître sa droite de sa gauche, et c’est l’essentiel pour bien voter.
Et puis, cette mesure de justice mettrait fin à l’intolérable discrimination qui fait des enfants des citoyens de seconde zone, des mineurs, pour tout dire, leur refuse les droits dont jouissent leurs aînés et est constitutive de ce que je ne crains pas d’appeler une véritable « « puérophobie » ».

J’ajouterai qu’un sondage récemment effectué auprès d’un échantillon représentatif de quatre petits écoliers âgés de cinq à sept ans (dont 50% de sexe féminin, pour respecter le principe de la parité) établit que leurs héros se nomment « Batman », « Spiderman », « Superman », « Claire Chazal », « Jean-Pierre Pernaut », « Stromae », « Laurent Ruquier », « les Simpson », « Nabilla », « Ibrahimović », « Tony Parker » et… François Hollande.
Voilà, n’est-ce pas, qui règle la question.

Dominique Jamet

http://www.bvoltaire.fr  du 29/09/2013

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43