Archive | 08/10/2013

Il Faut Savoir Faire La Différence.

Il Faut Savoir Faire La Différence.   dans DEBATS ri7meluche-raclee3-jpeg-e1381253676219

Le coup de l’extrême droite, cela ne marche plus !

« Sur les murs de notre honte, nous écrivons ton nom… extrême droite », scandent les partis autoproclamés « républicains », pendant que les avaries de leurs navires les font sombrer dans la défaite.

Mais qu’est-ce que l’extrême droite ?

A lire et entendre les directeurs de conscience de la presse, l’extrême droite c’est, aujourd’hui en France, le Front national.
Cette « gangrène » qui ronge lentement, mais surement, la forteresse de mépris construite par ces patriciens contre la plèbe :
Ces Français qui s’écrasaient jadis sans bruit sous la botte tyrannique de leurs décisions sans appel.

Mais voilà, les coups on les reçoit un temps, ensuite on les donne.
Brignoles affiche la tendance :
dimanche 6 octobre 2013, au premier tour d’une élection cantonale, cette petite ville de Provence-Alpes-Côte d’Azur a offert un avant-goût de ce que pourraient être les élections municipales de 2014 ainsi que les européennes. L’extrême droite – dont les électeurs, à défaut d’être des fanatiques, sont EXTRÊMEMENT fatigués des mensonges qui les appauvrissent et les tuent – montre en réalité son vrai visage :
Elle n’a d’extrême que sa ferveur à mettre un terme à l’hégémonie des partis « classiques », dont les compositions politiques disharmoniques nous plongent depuis le milieu des années 1970 dans le marasme.

L’extrême droite est une désignation commode pour effrayer le peuple, comme jadis nos grands-mères nous menaçaient du croquemitaine si nous n’étions pas sages !

Au fait, ces dictateurs enturbannés, ces prédicateurs religieux invités à fourbir leur révolution islamique chez nous, ces potentats rouges qui tentaient chez eux – non sans succès – de battre les records exterminateurs d’Hitler, ces anciens miliciens qui mangeaient à la table de hauts  – de très hauts ! – élus de partis « vertueux », dont certains issus de la Gauche française d’avant-guerre, étaient-ils assez modérés pour recevoir autant d’égards ?
On arguera que « Jean-Marie Le Pen » a dangereusement fricoté avec des infréquentables, et alors ?
Est-ce lui qui préside désormais aux destinées du Front national : non !
Quand on remue trop fort le passé, il éclabousse tout le monde, et je ne suis pas certain que la formation politique de « Marine Le Pen » serait la plus arrosée !

Cessons ce jeu de dupes, regardons la réalité en face :
Le Front national est désormais un parti républicain auquel on ne doit pas rougir d’accorder sa voix.
L’extrême droite, en France, n’est plus que le fait de groupuscules sans consistance qui servent au mieux les intérêts de la Gauche, la Droite, les Verts, les staliniens light type Mélenchon et consorts :
ce ne sont que des leurres.
Le vrai danger extrémiste, nous le connaissons tous :
le mondialisme et son corollaire, l’immigration, particulièrement celle venue de la Maison Islam, elle aussi mondialiste à sa façon !

Alors, oui, je refuse le qualificatif mensonger d’extrême droite, auquel je substitue le bien plus approprié « national ».

Et…« Mon Dieu ! laissons-là vos comparaisons fades. » (Molière)

Charles Demassieux

http://ripostelaique.com  du n° 324 le 08/10/2013

 

Pour un extrêmiste de gauche, le Front National a longtemps été à l’extrême opposé du panel politique et ce n’est pas respecter un de ses co-fondateurs, « Jean-Marie Le Pen », d’oublier qu’il a longtemps été à l’extrême-droite !
Les groupuscules dont vous parlez existent toujours, ils balbutient comme le FN à ses débuts, vous les qualifiez d’extrêmistes, ce sont des « Identitaires », tous loin de la gauche, du mondialisme et du grand remplacement, qui n’ont pas encore trouvé sous quelle bannière se réunir.
« Marine » reste l’héritière de son père, elle ferait mieux de se faire une raison.
Elle aussi « fricote », SON mouvement est le moins mauvais des pires mais ce n’est pas encore la panacée universelle !

Moins De Pubs, Ce Sera Bien Mieux !

Moins De Pubs, Ce Sera Bien Mieux ! dans POEMES censure-e1381252286157

Les traîtres tôt ou tard devront un jour payer.

Dame Delaunay, dans sa morale emmitouflée,

A jugé dégradante une publicité

Dans laquelle se battaient deux personnes âgées,

Pour des chips à coup de dentier et de croche-pied !

Delaunay outragée, brisée, martyrisée,

Par cette pub qui porte atteinte à leur dignité,

Mais, par la grâce des plus hautes autorités,

Delaunay libérée de pouvoir censurer !

Cachez-moi donc ces vieux que je ne saurai voir !

Dans la même veine des lubies de ce pouvoir,

Un rapport planche (encore) sur l’insécurité

Routière, marronnier, ô combien décriée,

Et propose donc de supprimer tous les fossés,

Les arbres, les poteaux, tout ce qui peut gêner,

Sans parler d’abaisser la vitesse limitée,

D’éthylotest, les véhicules équiper,

Et d’augmenter les « contrôles automatisés ».

Cachez-moi donc ces morts, Perrichon AOC.

Dans un autre contexte, aimant légiférer

Suite aux préconisations de la CGT

Organe syndical connu pour sa « liberté »

Les voilà qui s’attaquent au droit de travailler,

Le dimanche et le soir, des sociétés privées,

Mais qui, sur d’autres droits bafoués restent bien muets…

L’entrisme d’une religion à la RATP.

Cachez-moi ces salariés qui veulent bosser.

Dans un autre registre, il est recommandé :

Ne pas manger trop gras, trop, sucré, trop salé,

Et cinq fruits et légumes par jour ingurgiter,

Trois verres d’alcool pour un homme ne pas dépasser,

Et se faire vacciner, surtout ne pas fumer,

Avoir des relations sexuelles protégées,

Et autres conseils qui tendent aux billevesées.

Quel rapport entre les exemples précités ?

Menfin, ne voyez-vous les objectifs cachés ?

Réglementer, Régir, Restreindre, Réprimer,

Rogner et sur les droits et sur les libertés,

Limiter l’expression à défaut des idées,

Oter toute notion de responsabilité,

Régenter l’esprit d’entreprendre et de créer,

Taxer tous les Français jusqu’au moindre denier,

Imposer, jusqu’à leur déclin, les sociétés,

Inverser les valeurs sous couvert de progrès,

Instiller la détestation de son passé,

Réécrire notre Histoire selon leur vue biaisée,

Diaboliser les opposants disqualifiés,

Désinformer au nom de l’impartialité,

Manipuler les faits, mentir, tricher, tronquer,

Asséner des mensonges comme des vérités,

Annihiler toute envie de se révolter,

Jouer sur les peurs, provoquer l’insécurité,

Mépriser l’autochtone, préférer l’étranger,

Liste non exhaustive de leurs nombreux méfaits…

Voilà des électeurs, disposés à voter

Consciencieusement, bien lobotomisés,

Pour un état mamma, plus nocif que jamais,

Afin qu’il puisse, ses privilèges, conserver.

Et tant pis pour la France, tant pis pour les Français.

De ce pays, restera « une certaine idée »…

Les traîtres, tôt ou tard, devront un jour payer.

Oréliane

http://ripostelaique.com  du n° 324 le, 08/10/2013

Naissance D’un Mythe En Suisse.

Naissance D’un Mythe En Suisse. dans INSOLITE muslim-e1381246672539

Le converti Nicolas « Abdullah » Blancho, l’islamiste qui monte !

Je ne remercierai jamais assez le destin d’avoir mis sur ma route le fier, le magnifique, l’ensorcelant, le gracieux, le magique « Nicolas Abdullah Blancho », dont les charmes capillaires et intellectuels ne pouvaient que me faire succomber de la plus délicieuse façon.
A la tête du « CCIS » (« Conseil Central Islamique Suisse »), association destinée à favoriser la communauté sunnite, sa sulfureuse réputation d’« islamiste le plus dangereux du pays » n’est plus à faire.

Et dire qu’il a un temps été bouddhiste…
Mais fort heureusement, alors qu’il sombrait dans l’ennui de sa vie, il a opté pour la voie islamiste, l’islam étant selon lui « une religion qui n’est pas compliquée et qui convient à la nature humaine ».
C’est indéniable !
Il apprécie tout particulièrement la rationalité de ce dogme avec ses « djinns », son « Shaytan » et ses fameux miracles…
Durant sa puberté, le jeune Nicolas fricotait volontiers avec les jeunes filles, fumait des pétards et se trémoussait sur les « dancefloors » au rythme du hip-hop et du rap.
Mais à l’instar de la sœur « Diams », il préfèrera finalement les incantations de l’imam à celles de « Doc Gynéco ».
Outre son beau visage mis en valeur par la volumineuse chéchia blanche qui éclaire agréablement son front (encore vierge cependant du fameux cal du pratiquant assidu), il aime à exhiber une broussailleuse barbe rousse en tout point identique à celle de son prophète.
Son charisme débordant et son érudition dévastatrice suscitent malheureusement de mesquines jalousies au sein même de l’ »oumma », à tel point que les mauvaises langues de la communauté raillent son vedettariat, ricanent qu’il ne représenterait que vingt personnes dans toute la Suisse, se plaignent de « son entrée en scène arrogante et agressive » et l’accusent même d’être « une caricature de cette religion », alors que de toute évidence « Nicolas Abdullah » a la carrure d’un très grand prédicateur.

« Tariq Ramadan » lui-même, petitement, fait preuve d’une certaine animosité à son endroit, une conversion même sincère et zélée ne pouvant jamais conférer la reconnaissance et la légitimité des musulmans par filiation.

Le pauvre garçon, comme tous les convertis, restera donc toujours un sous-musulman aux yeux de ses frères, rien de plus qu’une sorte de super dhimmi en somme.
Avec les efforts louables qu’il fait pour s’intégrer à la communauté, si ce n’est pas malheureux…
Afin de conjurer les risques d’attentat sur sa personne par des coreligionnaires bassement envieux, il ne peut se déplacer sans ses six impressionnants gorilles aux oreillettes ostentatoires destinées à impressionner le public et à donner une caution de sérieux à leur mission.
Très affecté par l’immorale et déshonorante votation refusant la construction de minarets et conscient que le moment du djihad n’est pas encore arrivé, Nicolas se défend pour l’instant de vouloir l’instauration de la charia en Suisse et de souhaiter établir un califat mondial, bien que le caractère « sunnite normatif » de son mouvement affirme clairement s’extraire du contexte culturel pour ne reconnaître que la loi coranique et la « sunna ».
C’est d’ailleurs pour cette raison que les femmes sont interdites d’activité au « CCIS » et qu’elles sont tenues de rester éloignées de leurs coreligionnaires masculins.
Malgré des propos qui se veulent rassurants ses détracteurs redoutent son impatience à vouloir aller trop vite en besogne.

C’est que les musulmans en Suisse sont encore minoritaires et se voient donc contraints de devoir laisser en veilleuse quelques temps encore leurs réelles intentions.
A noter que comme en France les médias veillent soigneusement à ce que personne ne fasse « le lit de l’UDC », ce nauséabond parti « populiste », un évitement tellement primordial que ces médias en sont réduits à qualifier les pires islamistes de « pacifistes »…
Des méchantes rumeurs en 2010 le disaient proche d’un sympathisant d’Al-Qaida.
Il faut dire qu’il a approuvé les attentats du 11 septembre…
On racontait aussi que son association avait caché une jeune fille mineure recherchée par ses parents, que l’envoi par son association d’un jeune Kurde dans des troupes djihadistes d’Egypte avait provoqué chez ce dernier de graves problèmes mentaux.
Nicolas avait évidemment nié en bloc.
Cet homme est bien trop fraternel et pacifique pour s’être rendu complice de telles ignominies, même si un ami de sa propre famille, un enseignant qui le connaît depuis sa naissance, avait confirmé les faits :
« Le « CCIS » a fait le forcing pour endoctriner le jeune Kurde.
Ses parents ne savaient plus comment réagir, il avait une photo de « Ben Laden » sur son ordinateur
 ».
En septembre 2012, lors d’une manifestation, « Nicolas Abdullah » avait déclaré ne pas apprécier les « abus de la liberté d’expression », précisant toutefois que les musulmans sont bien sûr extrêmement favorables à la liberté d’expression, au point même de « mourir » pour cette « valeur précieuse », à condition seulement qu’elle soit limitée.
Avec une prudence raisonnée que tout un chacun peut aisément concevoir il avait également souhaité « demander aux législateurs suisses de réfléchir sur une loi qui protègerait les sentiments religieux en Suisse, parce qu’on n’a pas assez de lois pour protéger, si un extrémiste voudrait mettre le feu, aimerait provoquer, qu’est-ce qu’on va faire contre lui ? ».
Le secrétaire général du « CCIS », « Patrick Qaasim Illi », avait lui-même connu son heure de gloire en son temps après avoir hurlé lors d’une manifestation « les porcs sionistes seront mis en pièces ! ».
Depuis, ce monsieur a fait plein d’enfants à son image avec une « niqabée » suisse convertie exilée en Egypte avec ses enfants afin que son époux puisse épouser une seconde femme.

Désireux de construire une grande mosquée dans l’ouest bernois, le « prédicateur » se démène afin de soulever les fonds nécessaires.
Il a donc multiplié les demandes d’aides aux pays du Golfe, au Koweit, au Qatar, des partenaires tout ce qu’il y a de modérés…
Lui-même dans sa vie privée évite de s’embarrasser de contingences matérielles, préférant faire le choix d’une bourse et du soutien de ses parents plutôt que de travailler.
Il aurait également touché les aides sociales jusqu’en 2007, mais un homme de sa stature et de sa trempe peut-il s’abaisser à mettre les mains dans le cambouis ?
De toute façon il n’en a pas le temps, avec toute cette Suisse à islamiser…
Comme tout musulman authentique, il se déclare favorable à la lapidation puisque celle-ci est une valeur religieuse dûment inscrite dans les « hadiths » et qu’il se refuse à être un réformateur.
Il a toutefois bien conscience qu’intégrer celle-ci dans la loi suisse n’est pas encore possible, les « Infidèles » étant encore majoritaires dans ce pays.
Il défend également vigoureusement le port du voile car « pour la femme, le port du voile c’est une obligation de culte ».
Son épouse est d’ailleurs entièrement voilée, mais par choix, précise-t-il.
Lors d’une interview par une journaliste du « Temps » manifestement ralliée à sa cause, celle-ci avait déclaré :
« Il n’y a pas eu de poignée de main.
Ni au début, ni à la fin de l’entretien.
Son interprétation rigoriste de l’islam lui interdit d’avoir ce genre de contact avec une femme.
On ne s’en offusquera pas
 ».
C’est vrai, pourquoi s’offusquer pour si peu ?

Son rêve est de créer une société musulmane parallèle.
Il milite d’ailleurs pour la construction de crèches et d’écoles réservées aux seuls enfants musulmans.
Le « CCIS », de manière très concrète, prévoit également dans un proche avenir de fabriquer et de faire commerce de vêtements islamiques.
Dans cette société idéale les femmes pourront vivre cachées dans le noir, protégées de l’aberrante et impure mixité des lieux publics du monde occidental, et même les propres fils de « Nicolas Abdullah » seront, selon lui, préservés de la proximité des filles quand ils iront nager à la piscine.
Ses enfants sont d’ailleurs soigneusement préparés à prendre la relève de leur papa, le nombre de fidèles se multipliant mathématiquement à chaque génération, puisqu’ils sont nourris spirituellement aux chants religieux et aux dessins animés relatant la vie du saint prophète.
Pour « Nicolas Abdullah », la frustration inhérente aux mœurs des mécréants ne sera « plus un problème quand il y aura des boulangeries ou des taxis musulmans ».

Comme son prophète le lui a ordonné il y a 1 400 ans, notre barbu refuse naturellement de serrer la main des femmes, « c’est un signe de respect envers elles, la femme est quasi sainte pour nous ».
On peut lire par ci par là que ce serait plutôt en raison de l’impureté de la femme mais bon, ne chipotons pas pour si peu, car après tout il paraît que les musulmanes vivent très bien leur discrimination par les hommes.
Madame « Blancho » – qui elle non plus ne travaille pas – est sur le point de faire don à la Suisse de son troisième enfant, si ce n’est déjà fait.
Certains lui reprochent de mettre régulièrement en émoi la maternité de Bienne en raison du voile qui lui couvre la tête durant ses multiples accouchements alors même que ses cuisses sont grandes ouvertes…
mais les Suisses sont méchants…

Caroline Alamachère

http://ripostelaique.com  du n° 324 le 08/10/2013

 

 

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43