EDUCATION

L’ Histoire Ancrée Dans Nos Mémoires.

L' Histoire Ancrée Dans Nos Mémoires. dans EDUCATION galere-barbaresque-1-e1382562609558Galère Barbaresque !

« Rappelons 315 ans de piraterie barbaresque »…  

Les musulmans recevaient régulièrement la piquette, poursuivis par les espagnols qui les avaient chassés d’Espagne après plus de 7 siècles d’occupation (711-1492).
Alors, les musulmans appelèrent les ottomans à la rescousse (1515) !
Ces derniers s’établirent sur les côtes et s’adonnèrent à ce qui les intéressaient, la piraterie pour s’octroyer d’une façon ou d’une autre le maximum de richesses…
Le développement des contrées intérieures, nécessitant un travail ne les intéressaient guère !
Ainsi ce fut un prolongement du moyen âge de plus de trois siècles.

…sans oublier ce qui a précédé…

Dire que cet imbécile de François 1er, leur a offert un moment Toulon comme port de relâche.
La ville s’en est longtemps souvenu.
Pour leur faire quitter Toulon, il a fallu en plus leur verser une forte somme…

Plus tard la royauté a bien tenté d’éradiquer cette piraterie, d’où le bombardement d’Alger par Duquesne (1682-1683).

Après les guerres napoléoniennes, lors du congrès de Vienne les nations européennes décidèrent d’unir leurs efforts (les USA étaient d’ailleurs intervenus en Tripoli vers 1805, ce qui a correspondu à la création du corps de marines).

Une escadre anglo-hollandaise vers 1818 fit le siège d’Alger, la flotte barbaresque tenta une sortie surprise mais se fit littéralement hacher menu.
Alger négocia, s’engageât à cesser la piraterie et libéra entre 1000 et 2000 esclaves européens.
Moins de 10 ans après, la flotte barbaresque était pratiquement reconstituée et reprenait ses méfaits.
Donc de 1827 à 1829 la France de Charles X prît le relais en tentant des négociations, le canon d’Alger fut la réponse…

La suite on connaît, débarquement près d’Alger, défaite des Turcs.
Début de la conquête de ce qui ne s’appelait même pas l’Algérie, une région qui n’avait même pas l’organisation politique des royaumes moyenâgeux.
Effectivement, à en voir le retour, on peut se dire aujourd’hui, que c’est un tort, n’aurait-il pas mieux valu laisser ces moins de 3 millions d’habitants dans leur panade…

La France a beaucoup payé pour faire de l’Algérie un pays moderne, surtout son peuple.
Avec une guerre qui a aussi fait de nombreuses victimes dans les troupes françaises, en partie à cause d’officiers incapables qu’il a fallu remplacer, le pays pâtissait de zones particulièrement malsaines.
C’était le cas de la « Mitidja », un marais…
Durant près de 30 ans, « Boufarik » vit plus de décès que de naissances, les colons se succédant…
D’ailleurs une expression en était né en ce lieu « une figure de Boufarik » pour désigner ces personnes atteintes par les fièvres et dont les années de vie étaient comptées.
Il en a résulté un magnifique verger de 130 000 ha…
Pour aider à la colonisation, l’Etat français offrait une forte somme aux colons, mais la vie y étant très difficile, les retours était très nombreux.

Dans la colonisation, ce ne sont pas les gros industriels et commerçants qui ont payé pour la mise en place des infrastructures, contrairement à ce que contait « Jules Ferry » à la chambre.
Non, ce sont les impôts du peuple…
Déjà pour l’esclavagisme, ce n’était pas le peuple qui en avait besoin, mais tous les boursicoteurs, pas plus que du cacao, du tabac, des soies.
Le peuple lui, essayait de survivre (et une chance, le porc n’était pas interdit !) et les impôts qu’on lui arrachait servaient à la construction d’une marine pour protéger certains commerces douteux !

Jean-Paul Saint-Marc

http://www.resistancerepublicaine.eu/ du 19/10/2013

 

le-marche-aux-esclaves-300x238 dans EDUCATION

Le Marché Aux Esclaves.

Les razzias permanentes des Barbaresques ont laissé des traces partout.

Merci de ce texte, Jean-Marc, j’abonde dans votre sens. 
Mais puis-je me permettre d’ajouter quelque chose sur ce sujet qui me tient beaucoup à coeur ?
Ce ne sont pas 315 ans de piraterie barbaresque mais bien plus, je dirai que depuis 972, année où, à la bataille de Fraxinet, Guillaume de Provence a mis à la porte les Sarrasins, ils n’ont jamais cessé de revenir.

Par exemple à Toulon, il a fallu fortifier la ville au XIV ème siècle pour commencer à avoir la paix.
Avant, chaque siècle a vu les Barbaresques venir quatre ou cinq fois pour brûler la ville de Toulon, ne laisser qu’un champ de ruines et emmener tout le monde en esclavage.
En Méditerranée, le commerce était impossible.
Les côtes désertées jusqu’au sud de l’Italie à cause de cela.
Le chevalier Paul à la fin du XVIIème siècle  avait déjà conseillé à Louis XIV d’aller en Algérie pour régler le problème…Ces razzias permanentes des Barbaresques jusqu’en 1830 ont laissé des traces partout.
Sur toutes les côtes d’Europe les villages, fortifiés, étaient construits à bonne distance de la mer, et le moins de personnes possible vivaient sur la côte elle-même.

Pourquoi les côtes ne se sont-elles urbanisées qu’après 1830 ?…
C’est resté dans l’inconscient collectif.
Petite, en vacances dans le midi, je me souviens d’un jeu qui consistait à tout laisser tomber subitement pour fuir les Sarrasins.
Au Portugal ces dernières années une réunion publique se tenait dans une salle communale dans un port.
Un plaisantin a lancé le cri séculaire de mise en garde pour l’arrivée des Sarrasins.
Trente secondes après la salle était vide…!

Sandrine 

http://www.resistancerepublicaine.eu  du 23/10/2013

 

tour-genoise

En Corse, les touristes ne peuvent pas ignorer que les innombrables tours génoises ont été élevées dès le XVème siècle pour appeler les villageois à se réfugier dans la montagne quand des galères barbaresques se profilaient sur la mer.

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43