Archive | 26/10/2013

Les Danois En Ont Marre Des Muslis !

Les Danois En Ont Marre Des Muslis ! dans Toutes Religions marguerite_ii_danemark-e1382806417494Royaume De Danemark.

Les Danois se considèrent trop tolérants envers les Musulmans.

Les débats publics sur l’interdiction des arbres de Noël, la viande halal dans les cantines scolaires, les crèches, les hôpitaux et les caissières voilées rendent les Danois de plus en plus nerveux et réticents à accorder des concessions culturelles à leurs musulmans.
Selon un nouveau sondage réalisé par « Gallup » pour le journal « Berlingske », un Danois sur trois éprouve le sentiment que le Danemark est trop tolérant envers la minorité musulmane.

Pour « Jens Peter Frølund Thomsen », professeur de sciences politiques à « l’Université d’Aarhus », cette enquête a prouvé que la mentalité danoise, à l’encontre des immigrés, a peu évolué :

«Nous avons une culture très ethnocentrique et quand les gens parlent de l’intégration au Danemark, ils pensent assimilation. »
« Les Danois ont le droit de protéger leurs valeurs » a déclaré « Mehmet Necef », Maître de conférences à l’Institut d’études du Moyen-Orient et co-auteur du livre «Er Danskerne racister?» (« Les Danois sont-ils racistes ?)
« La décision de ne servir que de la viande « halal », pour satisfaire aux exigences d’ un groupe spécifique au détriment d’un autre groupe ne peut générer que du ressentiment et de l’irritation de la part de ce dernier, qui se sent lésé. » a déclaré « Necef » au « Berlingske ».

Vingt pour cent des gens qui votent pour le parti de gauche « Enhedlisten » pensent également que les Danois sont trop tolérants envers les Musulmans.

« On peut déceler de l’irritation même au sein des gens qui expriment une opinion positive envers les Musulmans et les immigrés » a dit « Necef ».

Certaines questions ont été âprement débattues ces derniers mois au Danemark, parmi lesquelles la place des Musulmans dans la société danoise, et ce, suite à une série d’incidents très médiatisés, relatifs à la capitulation des Autorités danoises face aux exigences religieuses des minorités musulmanes.

Les Danois de souche ont la désagréable impression de ne plus être chez eux, de devoir se soumettre aux minorités musulmanes et à leur culture.

• L’un des plus grands hôpitaux du Danemark a admis ne plus servir que de la viande « halal » à tous ses patients, musulmans ou non.

• « Ekstra Bladet » a signalé qu’au moins 30 crèches, plusieurs écoles maternelles et garderies ont interdit le plat national danois, les fricadelles ou boulettes, à base de viande de porc, car considérées comme offensantes pour les enfants musulmans.

La révélation que les Danois sont obligés de manger de la viande « halal » dans les établissements publics a déclenché un débat national très animé :
Jusqu’où doit aller le Danemark pour satisfaire les exigences de quelques 250.000 immigrés musulmans qui vivent actuellement dans le pays ?
Doit-il oublier sa propre culture, ses traditions, son identité ?

Selon le sociologue danois « Jon Fuglsang » de « l’Université Metropolitan College », l’interdiction du porc n’est pas la bonne voie à suivre :

«  »La viande de porc fait partie de notre tradition culinaire. »
Il doit être possible de servir des menus différents pour les enfants.
Il ne faut pas bannir certains aliments, juste pour respecter les exigences d’une seule communauté. »

Pour « Arne Astrup », expert en nutrition:

«Interdire la saine cuisine traditionnelle danoise à l’école juste parce qu’elle est à base de porc est inadmissible.
J’admets difficilement que mon enfant ne puisse soudainement plus manger de bons plats traditionnels danois comme les pâtés, saucisses et fricadelles, afin de ne pas choquer les enfants musulmans.»

Une loi qui interdirait toute pratique discriminatoire envers la culture danoise

Selon le « Parti populaire danois » (« DF »), qui fait pression pour limiter l’immigration et pour la promotion de l’assimilation culturelle des immigrants légaux, le gouvernement devrait intervenir dans le conflit « halal » en adoptant une loi qui interdirait les institutions publiques de toute pratique discriminatoire envers la culture danoise.

Dans une interview avec le « Jyllands-Posten », « Martin Henriksen », porte parole du « DF », avait déclaré :

«Il est déconcertant de constater que nos institutions publiques éduquent nos enfants à accorder un respect exagéré aux musulmans.
Ces pratiques sont illégales car elles discriminent sans ménagement, ceux qui apprécient la saine tradition culinaire danoise « .

Et « Henriksen » d’ajouter :

Nous pouvons imaginer que la prochaine revendication soit l’obligation pour les infirmières danoises de se déguiser en femmes musulmanes, pour faire plaisir aux patients musulmans.»

Le Parti conservateur de centre-droit est d’accord.
Son porte-parole « Tom Behnke » a déclaré :

«Pourquoi nous les Danois sommes-nous obligés de changer radicalement notre manière de vivre ?
Je ne l’accepte pas.
Respecter les croyances religieuses d’autres personnes, ok, mais nous les imposer, non.
Mes enfants et moi-même refusons de les suivre. »

Pour le Premier Ministre danois, « Helle Throning Schmidt », sociale-démocrate, si les Danois doivent être tolérants envers toutes les religions et cultures, ils ont aussi le droit de conserver leurs valeurs et leurs traditions culinaires, comme les boulettes de viande, les saucisses, les pâtés et les rôtis de porc dans les hôpitaux et les cantines.

« Notre zèle à accueillir de nouveaux citoyens ne doit pas nous faire perdre de vue notre propre culture et nos traditions »

Les Danois de souche et les immigrés mènent des vies séparées et se croisent rarement

Toujours selon le sondage, seulement 27% des Danois ont des musulmans dans leur cercle d’amis, y compris au travail, parmi les collègues et les membres de leur famille..
Les Danois de souche et les immigrés mènent des vies séparées et se croisent rarement, ce qui n’aide pas à briser les barrières et les préjugés entre les communautés.
Le multiculturalisme imposé à l’Occident, comme le modèle à suivre pour un avenir radieux, s’avère être un échec, car aucun peuple ne supporte l’idée de se voir diluer dans un « melting pot » au risque de disparaître.

Partout en Occident, là où il y a d’importantes communautés musulmanes, les problèmes, liés au communautarisme s’amplifient et le décalage entre les castes politiques médiatiques et intellectuelles téléguidées par « l’UE », et les peuples s’accroît.
Les différents sondages prouvent bien qu’il existe une indignation croissante, une prise de conscience du danger, ainsi qu’une sourde colère, envers une politique immigrationniste qui privilégie les immigrés aux citoyens de souche.
Ces politiques qui prétendent créer un monde meilleur en supprimant les racines, les identités, les âmes de nos peuples, en réécrivant notre histoire, à la lumière de l’islam, se fourvoient dangereusement et nous préparent un monde de violence et de haine.

Jamais dans l’histoire de l’immigration, les pays hôtes ne se sont ainsi inclinés devant les revendications des minorités, au point d’exiger des peuples de souche de renoncer à leur identité, leur culture, leur histoire, leurs traditions, leurs valeurs pour ne pas offenser les immigrés.

Toutes les précédentes vagues d’immigration se sont adaptées, assimilées ou intégrées à leurs pays hôtes, malgré les difficultés et les problèmes, sans rien réclamer, sans être soutenues par des associations dans la recherche d’un logement ou d’un travail, et sans aide financière de l’Etat.
Et pourtant, ces immigrés, issus de la même souche ethno-civilisationnelle se sont débrouillés, sans faire des vagues, sans rien exiger.
Et aujourd’hui, leurs enfants et petits enfants sont fiers d’appartenir à ces pays qui accueillirent leurs ancêtres.

Si une majorité des immigrés musulmans refuse de s’adapter à notre culture, et rejette nos traditions, nos valeurs, nos lois, tout en nous imposant leur idéologie rétrograde, leurs coutumes et leurs accoutrements d’un autre âge, c’est pour les raisons suivantes :

Ils se croient supérieurs à nous, selon la parole d’Allah, mais ils profitent des avantages et des bienfaits de notre civilisation, des progrès de notre technologie, de notre justice clémente, voire laxiste dans certains cas, de nos acquis sociaux, de notre démocratie, de notre bienveillance, et de notre tolérance.
Et ils veulent remplacer tout cela par la civilisation qu’ils ont quitté.

Selon la croyance islamique, la migration dans un pays non musulman est un péché majeur, toutefois, elle est permise, voire encouragée, quand les fidèles ont la possibilité de faire du prosélytisme et d’œuvrer à l’instauration de la « charia ».

Dès lors, il serait utopique de croire que ces immigrés de confession musulmane, à l’exception de certains, accepteront de respecter nos lois, de s’assimiler, de s’intégrer.
Cela va à l’encontre du principe : « un peuple, une terre ».
D’où le danger d’une confrontation violente à venir si nos élites persistent dans leur déni de la gravité de la situation :
ce n’est pas le vivre ensemble qui triomphe, mais la domination progressive d’une communauté, soumise à une idéologie intolérante, suprémaciste, liberticide, sur le peuple de souche.

Rosaly pour « Dreuz-info »

http://www.dreuz.info  du 23/10/2013

 

 

Ces « Jihadistes » Sont Vraiment Fous.

Ces

Terre Chrétienne !

Les fous d’Allah s’entraînent au « jihad » dans nos Ardennes !

A en lire la presse de ce matin, des jihadistes (combattants d’Allah) auraient planifié des entraînements dans les Ardennes belges, à l’appel d’un certain Abou Moussa(raser) sur Facebook.

Ce radical, agité du bocal des illuminés de « Sharia4Belgium », appelle les autres illuminés à se rendre dans la Vallée de notre belle « Semois » du côté de « Bouillon ».

Seulement, il néglige trois obstacles :

1.- Les autorités policières prennent l’affaire très au sérieux (heureusement !) et vont donc se mettre à la chasse aux barbus :
Pan ! ou je te tire par la barbichette !…

2.- Leur intégration et leur culture étant nulles, ils ignorent que nos Ardennes sont peuplées de sangliers qui sont en fait des cochons sauvages (moins sauvages qu’eux)
Ceux-ci ne vont guère apprécier la présence de leurs ennemis héréditaires qui leur refusent le titre « halal ».
Vu qu’en cette saison, nos gentils sangliers ardennais sont de sortie et s’en donnent à cœur joie dans la récolte des glands fraîchement tombés, ils s’occuperont, n’en doutons pas, de cette autre sorte de « têtes de gland » qui veulent aller perturber leur quiétude.

3.- Ils veulent aller jouer au cow-boy d’Allah à coté du château de celui qui a mis une dérouillée aux musulmans lors de la première croisade et qui devintRoi de Jérusalem. J’ai cité Godefroid de Bouillon !
Celui-ci n’hésitera pas à se lever de son tombeau pour venir leur mettre la branlée pendant que les sangliers leur mettront la glandée !

Pierre Renversez

http://ripostelaique.com  du n°326, le 26/10/2013

 

 

Les services compétents suivent la situation

Les services compétents sont tout à fait au courant du message posté sur « Facebook ».
Le message a été posté par un ressortissant hollandais, vivant près de La Haye et et bien connu des services néerlandais et belges.
Celui-ci a déjà donné des commentaires dans plusieurs émissions télévisées sur le phénomène des Néerlandais partis combattre en Syrie, a expliqué la ministre de l’Intérieur, « Joëlle Milquet », sans donner d’autres précisions.

« En collaboration avec les services néerlandais compétents, nos services de police et de renseignements mènent une enquête.
Ils s’informent notamment sur l’exactitude de ce qui est communiqué, l’endroit précis où le camp se déroulerait, les activités qui sont organisées, si les participants sont belges ou étrangers et sur leur âge », a-t-elle déclaré.

Les services compétents, y compris les polices locales, interviendront si des faits répréhensibles devaient être commis ou si l’ordre public était menacé.

Dans les rangs libéraux, « Denis Ducarme » (MR) et « Bart Somers » (Open Vld) ont exprimé leur inquiétude, notamment sur le risque d’endoctrinement de jeunes qui pourraient ensuite partir combattre en Syrie.

http://www.7sur7.be  du 26/10/2013

Voilà Un Projet De Société Réjouissant !

Voilà Un Projet De Société Réjouissant ! dans TABOU 0-1-e1382798474554Pauvre  France !

La lente tiers-mondisation de la France.

Dans ce monde, il semble inévitable que ce qui un jour est monté finira par redescendre, plus ou moins vite.
Et si cela est vrai pour les proverbiaux kilo de plomb et kilo de plumes, il en va de même pour la richesse et la grandeur des nations.
Depuis quelques décennies, apparemment, la France a entamé son mouvement descendant.

Regardons froidement la situation.

Jusqu’à encore récemment, les Français fanfaronnaient sur leur système de santé efficace et jalousé du monde entier.
Certes.
Mais actuellement, on observe laconiquement qu’un Français sur trois renonce à se soigner, non parce que la trivialité de leur bobo réveillerait en eux la fibre sociale et ce besoin de parcimonie qu’une économie lourdement administrée finit toujours par réclamer, mais bien parce que, nom d’une pipe, ils n’ont pas les thunes pour le faire.
Ironie du sort qu’on devinera, ici, particulièrement chafouin puisque là où les Français sont donc 33% à renoncer aux bienfaits de la médecine, seulement 28% des Américains se placent dans la même situation (leur système est, effectivement, marginalement moins socialiste que le notre, mais la faible différence suffit semble-t-il à dégager 5% d’écart).
(Par contre « l’A.M.E. » prodigue avec grande générosité une foule de soins gratuits, ne parlons pas de la « C.M.U. » accordée avec un discernement bien particulier ! – pelosse)

Et ce qui est vrai dans le domaine de la santé l’est aussi dans le reste de l’économie :
Puisque de plus en plus de domaines et de secteurs sont maintenant directement ou indirectement administrés par l’État, les effets ne tardent pas à se faire sentir.
Le chômage, dont la courbe devait être bidouillée inversée en un an il y a 13 mois n’a pas vu de changement, ni maintenant ni plus tard.
Une fois la propagande nettoyée, les chiffres indiquent très clairement qu’au moins 5.7 millions de personnes sont sans emploi en France.
Sur une population active estimée à 29 millions de personnes, cela nous fait un gros 19% de personnes sur le carreau, ou un Français actif sur cinq.
Jolie performance.

Cette pauvreté est, finalement, assez peu commentée.
Pourtant, le plus inquiétant n’est même pas dans les chiffres bruts, mais dans la tendance qu’on observe d’années en années.
S’il y a bien des Français pauvres et si les médias en parlent, si les journalistes, les politiciens l’évoquent et s’en emparent pour former des polémiques et des programmes électoraux, peu en revanche admettent une chose pourtant évidente : ces pauvres sont de plus en plus nombreux.

La France s’appauvrit.

Et le pire est que les deux des principales raisons de cet appauvrissement sont, respectivement, la hausse des prix et la hausse des impôts.
La première hausse est directement liée à l’inflation ou, alternativement, à la faiblesse de la monnaie, faiblesse entretenue en partie par les jeux d’écritures invraisemblables et incontrôlés des différentes banques centrales.
La seconde hausse, celle des impôts, est directement la résultante de la gonadectomie dont ont été victimes les politiciens du pays qui se sont toujours obstinément refusés à baisser les dépenses publiques au profit d’une augmentation des ponctions tous azimuts.

http://youtu.be/7eYn7KAB27s
Les Français de plus en plus pauvres à cause des impôts et des charges

On notera au passage la synthèse fournit par le chroniqueur :

« Le discrédit des politiciens atteint des profondeurs abyssales (…) mais au fond, les Français sont plus audacieux que leurs élites. »

Ce serait dommage de s’arrêter en si bon chemin :
Une France qui s’appauvrit ne veut pas forcément dire que ce pays sombre intellectuellement, n’est-ce pas ?
Eh bien si.
Les récentes enquêtes, « PISA » ou autres, sont sans appel.
Les petits gémissements gênés des autorités devant les résultats catastrophiques de ces études n’y changent rien et corroborent, par contraste, l’ampleur de la déroute.
Un adulte français sur cinq présente des difficultés importantes en lecture et en calcul.
Sachant que « l’EdNat » représente la facture la plus salée après les charges de dette, on se demande si ces piscines olympiques de pognon ont été bien employées.
Manifestement, non.

Puisqu’on est bien parti, continuons à établir l’état des lieux, par exemple en se penchant sur la « propreté » générale de la société française.
Ce n’est pas brillant :
Je passerai très vite sur la collusion régulière entre l’état et le capitalisme à la française, connivences renouvelées au profit d’une petite élite qui a bien compris qu’il était bien plus aisé de faire des affaires avec la force de l’État derrière soi que sans.
Le lobbying, on le comprendra, a de beaux jours devant lui.
Mais au-delà de ce capitalisme de connivence somme toute banal dans ce pays, on ne peut pas s’empêcher de constater une corruption rampante à tous les étages.
Cette corruption, tant financière que morale, transforme la France en une véritable république bananière et touche ainsi autant les syndicats (qui sont devenus de parfaites mafias destinées à directement enrichir leur hiérarchie) — et ce ne sont pas les scandales réguliers qui pourront me démentir — que les politiciens (est-ce utile de détailler, Monsieur « Cahuzac », Madame « Ghali », Monsieur « Guérini », Monsieur « Kucheida », etc…).

Et comme toute république bananière, la France dispose maintenant d’une armée devenue risible par des coupes de plus en plus claires, de plus en plus profondes, et de plus en plus délétères tant sur le moral des troupes que sur la bonne tenue générale du matériel.
On peut encore, pour le moment, prendre avec une certaine distance les écrits de plus en plus apoplectiques d’une part grandissante des officiers de ce qui fut un jour une grande armée.
Après tout, l’armée française en a vu d’autres.
On pourra cependant s’interroger sur la lucidité d’un pouvoir qui rogne assez sévèrement sur les institutions chargées d’assurer sa solidité, d’autant que ce qui est vrai avec l’armée est constaté aussi avec la police qui commence à grogner de façon ouverte.

Devant ce tableau fort sombre, certains secteurs économiques pourraient redonner un peu de lumière et de couleur à un pays bien maltraité.
La recherche, l’innovation sont, dit-on, en pointe dans notre pays puisque le nombre de brevets déposés est élevé. La réalité est malheureusement là encore sans pitié :
La grosse majorité des innovations françaises sont le fait de sociétés multinationales et les résultats des découvertes sont majoritairement utiles … à l’étranger.
Dans le détail, c’est essentiellement quelques grandes entreprises françaises qui entrent dans le top 50 des corporations les plus innovantes.
Les PME restent, elles, à la traîne.

Si l’on ajoute un taux de natalité que bien des pays occidentaux les plus avancés nous jalousent- Sans avoir même besoin d’aller chercher le Japon -, une industrie qui s’oriente tous les jours un peu plus vers le tourisme, et des chefs d’état parfois élus avec 70% de voix favorables (« hat tip » Jacques) tout en étant finalement cordialement détestés par une majorité de la population, chefs d’états qui se comportent comme des monarques, il devient difficile de distinguer la France d’un pays du Tiers-Monde.

Oh, on n’y est pas encore officiellement :
Nous avons encore de belles infrastructures, de grosses entreprises, de l’électricité, de l’eau courante et du gaz à tous les étages.
Mais le résultat de 40 ans de socialisme est évident :
La France, jadis dans les pays les plus opulents tant par ses richesses que par les promesses de réussite future, a glissé dans ce ventre mou de la mondialisation.
Et alors que cette mondialisation semble profiter à tant de pays qui émergent de la misère, la France, elle, s’appauvrit de plus en plus vite.

Elle s’appauvrit tellement qu’elle se replie sur elle-même, qu’un nombre croissant de ses habitants retourne aux campagnes, se débrouille et bricole, en se construisant des explications « ad hoc » pour se justifier d’avoir à travailler plus pour obtenir moins, plus difficilement.
Dans cette nouvelle France qui recule, l’État, dont on réclame pourtant toujours plus et qu’on dote de prérogatives toujours plus grandes, se comporte alors comme un ennemi personnel.
Pour y échapper, chacun doit alors se contenter du minimum pour passer sous son radar fiscal, taxatoire, festif, éco-citoyen et appauvrissant.

Que voilà un projet de société réjouissant !

Heureusement, on sait rire : il y a Leonarda et François Hollande.

H16 de « hashtable »

http://www.ndf.fr  du 26/10/2013

 

 

Ce taux de natalité qui semble nous être jalousé nous vient souvent par « bateaux » !
 La nationalité Française ne devrait pas être accordée à un enfant né sur le sol Français à un enfant si sa mère est clandestine et qu’elle réside en France depuis moins de neuf mois.
Ce sont des Français « de contrefaçon » tout comme les articles traqués par les douanes, ils ont été « fabriqués » ailleurs, hors les normes Françaises ! 

L’ Aide Médicale d’ Etat Et Ses Dérives.

L' Aide Médicale d' Etat Et Ses Dérives. dans SANTE gouffre-economie1-e1382743853943

Des excès préjudiciables au système !

Cette fois-ci encore, les médecins ne lui ont rien trouvé.
Depuis un an et demi, « Abukaria » (prénom fictif), jeune Comorienne de 33 ans, entrée en France en touriste, séjourne illégalement sur le territoire français.
«C’est pour me faire soigner, confie-t-elle.
L’hiver dernier, j’ai eu des fourmis dans les mains.
Parfois, ça me reprend.
J’ai vu des généralistes, des spécialistes, fait des radios, des scanners, mais personne n’y comprend rien…»
Grâce à « l’Aide médicale d’État » (« AME »), « Abukaria », tout comme 220.000 clandestins en 2011, n’a payé cette année qu’un droit de timbre de 30 euros.

Au Centre médical Europe, près de la gare Saint-Lazare, des «AME», on en croise à tous les étages. Et chez les médecins débordés, on sent poindre une certaine exaspération.
«Beaucoup sont charmants, mais d’autres sont très exigeants !
Soupire une généraliste.
Il est normal que la France soigne les plus misérables, sauf que certains abusent vraiment.»
Il y a cette femme qui vient faire un bilan complet tous les deux mois.
Cette autre qui a exigé la sclérose de ses varicosités, ainsi que six paires de bas de contention, «pour sa sœur en Algérie».
Ces Africaines qui savent mieux que la dermatologue quelle crème guérira leur eczéma : le Diprosone, un dermocorticoïde qui a la particularité d’éclaircir la peau…
Il y a aussi cette patiente victime d’un malaise, dont on prévient le mari, qui constate, ahuri… que ce n’est pas sa femme.
«Ah oui, explique la patiente, j’ai perdu ma carte, alors j’ai pris celle d’une amie…»

«On a failli en venir aux mains !»

La plupart des médecins déplorent le manque de contrôle.
Pour obtenir « l’AME », «c’est superfacile!», témoigne « Abukaria ».
Il suffit de justifier d’une résidence ininterrompue de trois mois en France, et d’un revenu inférieur à 634 euros par mois.
Pour «prouver» qu’elle n’avait aucune ressource, « Abukaria » a simplement montré que le forfait de son portable n’était qu’à 5 euros…
«La semaine dernière, j’ai reçu un homme qui voulait se faire arracher quatre dents, toutes saines, raconte un dentiste.
En fouillant dans son dossier, j’ai vu qu’il était adressé par un service d’orthodontie, où il avait entamé un traitement esthétique pour aligner ses dents, facturé 4 000 euros !
Rendez-vous compte que ce type bénéficie de « l’AME » et s’offre un service que n’ont pas les moyens de se payer la plupart des assurés sociaux !
J’ai réussi à le faire payer pour les extractions, mais on a failli en venir aux mains !»

Comment admettre qu’«un assuré social lambda qui paye ses cotisations sociales, mais qui n’a pas de mutuelle, ait une moins bonne couverture qu’un étranger en situation irrégulière ?», s’interrogent plusieurs praticiens du Centre Europe, qui voient défiler de nombreuses familles modestes.
«Cela fonctionne comme un supermarché, témoigne le dentiste.
À partir du moment où c’est gratuit, les gens veulent tout ce à quoi ils ont droit, même s’ils n’en ont pas besoin.» Comment tenir bon lorsque le patient, parfois accompagné d’un interprète ou d’un «cousin» costaud, s’énerve et exige «vingt boîtes de Doliprane et dix flacons de bain de bouche», puisque «c’est gratuit» ?
«Parfois on craque, avoue un médecin.
De toute façon, si on ne cède pas, ils iront voir ailleurs…»
Comme les bénéficiaires de « l’AME » n’ont pas de médecin traitant à déclarer, «cela entraîne un nomadisme et la multiplication d’examens redondants», poursuit-il.

Prêts à se faire opérer pour être régularisés

Car le système est pervers.
«Plus ils ont d’ordonnances et de certificats, plus ils ont de chances d’être régularisés, explique un généraliste.
C’est pour cela qu’ils veulent absolument qu’on leur trouve une maladie grave !
Certains sont même prêts à se faire opérer quatre ou cinq fois…
Il y a quelque temps, ils s’étaient passé le mot de manger avant les prises de sang, pour qu’on leur trouve du diabète!» Urologue et député UMP, Bernard Debré confirme: «Lundi, deux Turcs sont venus me voir, tous deux disant souffrir de brûlures urinaires, raconte-t-il.
Mais leurs examens ne montraient rien !
J’ai donc refusé de leur prescrire les antibiotiques et les analyses complémentaires demandés.
En cas d’arrestation, cela leur aurait permis de dire :
“Regardez, je suis très malade, j’ai vu cinquante médecins, je suis même allé jusqu’au Pr Debré pour me soigner!”.»
Il y a trois ans, c’était un député malien qui lui avait demandé de l’aide.
«Sa première épouse avait déjà fait une « FIV » ici, en payant, se souvient le Pr Debré.
Il voulait une autre « FIV » pour sa seconde épouse, en situation irrégulière, donc à « l’AME ».
J’ai refusé.
Il fallait du courage, car à l’époque, c’était théoriquement possible !»
En 2011, après l’instauration du forfait annuel de 30 euros, le gouvernement a également restreint le panier de soins : en sont désormais exclues la procréation médicalement assistée et les cures thermales…

Durées d’hospitalisation plus longues

«Des mesures qui visaient à ralentir la progression des dépenses liées à « l’AME »», rappelle l’ancien ministre de la Santé, « Xavier Bertrand ».
Car depuis son entrée en vigueur, il y a douze ans, le coût du dispositif a explosé:
588 millions d’euros en 2011, contre 75 millions dans le budget 2000 !
Pour expliquer cette courbe exponentielle, le rapport parlementaire de « Claude Goasguen » (« UMP ») et « Christophe Sirugue » (« PS »), publié en 2011, «exclut la fraude caractérisée».
«Les causes sont plutôt dues à la croissance du nombre de bénéficiaires, avancent les deux députés, et aux modalités de la tarification hospitalière.»
La seule facture hospitalière pèse pour trois quarts des dépenses.
En contrepartie de cette «mission d’intérêt général», les hôpitaux ont tendance à surfacturer les soins accordés aux sans-papiers.
«Il est pour le moins surprenant qu’une séance de dialyse coûte 349 euros en général mais 990 euros à « l’APH » de Paris pour les patients « AME » et 1 815 euros à Marseille !», souligne le député « UMP »Dominique Tian.
Comme le note le rapport, «l’hôpital, aujourd’hui, n’est parfois pas incité à une sortie rapide du patient d’un service coûteux en raison du caractère journalier de la facturation.
Cela peut conduire à des durées d’hospitalisation des bénéficiaires de « l’AME » sensiblement plus longues que la moyenne»…

En tout cas, même si personne n’a su mettre de nom sur ses mystérieux picotis, « Abukaria » est «satisfaite de (sa) prise en charge médicale».
Et bien décidée à rester en France.
«Si les médecins ici ne trouvent pas ce que j’ai, lâche-t-elle, vous pensez bien qu’aux Comores ils ne trouveront pas plus !»

Stéphane Kovacs

http://www.lefigaro.fr du 20/07/2012

 

 

Pourquoi nous étonner qu’il y ait pénurie de médecins avec de tels patients ?

Les retraités ont cotisé mais ne peuvent même plus se soigner ou être pris dans des maisons de retraite trop chères, les actifs ont vu les cotisations augmenter et les bonnes « AME » viennent se faire soigner « à l’oeil » à la place de tous les ayants-droits !

Ce mondialisme est un vrai cauchemar… et je ne parle pas pas de la C.M.U. !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43