Archive | 11/11/2013

La Suisse Est Dans La Tourmente.

La Suisse Est Dans La Tourmente. dans DEBATS musulmann-e1384197313115Maman, Il a volé mon vélo !

Un musulman au Conseil d’État de Genève !

« Le Point » a publié samedi un article anxiogène sur les élections genevoises au Conseil d’État qui fait passer l’Aube dorée pour un parti progressiste en comparaison du méphistophélique Mouvement Citoyen Genevois.
Si, pendant la campagne électorale, le « MCG » a usé d’une rhétorique outrancière empruntant au champ lexical animalier ou entomologique pour parler des frontaliers, il faut davantage mettre en cause la maladresse et l’amateurisme qu’une éventuelle idéologie raciste ou xénophobe.
En effet, le numéro un du parti, le turbulent tribun « Éric Stauffer », est marié avec une ressortissante de l’Île Maurice, pays dans lequel il a été mêlé à quelque scandale comme le rappelle « Le Point ».
Le numéro deux, « Mauro Poggia », est pour sa part converti à l’islam.
Il est donc depuis hier soir le premier Conseiller d’État musulman du canton de Genève.

Précédemment démocrate-chrétienMonsieur « Poggia » a également tenté d’être élu au Sénat italien lors des élections en 2008 durant lesquelles son parti a été soupçonné de fraude.
Hésitant sur son appartenance politique tout comme sur le pays dans lequel il souhaite se présenter, « Mauro Poggia » l’est beaucoup moins quand il s’agit de défendre ses convictions religieuses, allant même jusqu’à dire que les Suisses doivent s’adapter aux étrangers dans un débat sur l’interdiction des minarets.
« Mauro Poggia », qui se prétend un « soufi modéré », a pesé de tout son poids pour que son parti se prononce à l’encontre de l’initiative anti-minarets de 2009, que son électorat a pourtant fortement soutenu.
À cette occasion, « Éric Stauffer » a cédé, se rendant compte qu’il ne pouvait rien refuser à « Poggia », seul politicien d’envergure à avoir rejoint le « MCG ».
Une ligne politique à l’origine populiste à la droite de l’ »UDC » au moment de la fondation du parti par « Georges Letellier« , binational et sympathisant « FN », s’est ainsi peu à peu transformée en une sorte de Mouvement 5 Étoiles anti-frontaliers sous la pression de  »Mauro Poggia ».

Dans une entreprise de normalisation, il a inventé le concept de résident genevois pour mieux s’opposer aux frontaliers seuls.
Terme repris régulièrement dans la communication du parti, bien que recouvrant une réalité bien différente du Citoyen qualifiant désormais paradoxalement le Mouvement Genevois.
D’ailleurs, si le « MCG » s’attaque de temps à autres au trafic de drogue pratiqué par des Africains de l’ouest et des Albanais, ses attaques contre l’immigration massive restent très timides et jamais elles ne reposent sur des considérations identitaires.
Avocat,  »Mauro Poggia » s’est fait une réputation en défendant les petites gens, notamment les assurés des caisses-maladies, il est aussi un homme de réseaux qui a fourni au « MCG » des dossiers qui lui ont permis de faire éclater parmi les plus retentissants scandales genevois de ces dernières années.

Pourtant, ce défenseur de la veuve et l’orphelin est beaucoup moins regardant lorsqu’il s’agit de ses proches.
L’an dernier, La Tribune de Genève révélait que Monsieur « Poggia » avait défendu son épouse dans une affaire de spéculation immobilière.
Cette dernière se servait de sa famille nombreuse venant de Tunisie pour justifier des ruptures de baux parfois vieux de plusieurs décennies expulsant ainsi des locataires pour ensuite sous-louer à prix d’or les logements libérés à des multinationales, concourant ainsi à une crise immobilière importante qui frappe durement les citoyens genevois depuis plusieurs années.

C’est sans doute à l’épreuve d’un mandat dans l’exécutif que cet aspect du parti et de son désormais exposé représentant sera connu de tout l’électorat genevois.
Durant l’entre-deux-tours, tentant un lissage de son image, Monsieur « Poggia » a présenté ses excuses aux frontaliers, recevant de ce fait une volée de bois vert de la part du grand patron.
C’était sans doute le premier épisode d’une future cohabitation qui s’annonce mouvementée entre un parti d’opposition et son unique élu dans un gouvernement comptant quatre membres de la droite bourgeoise et deux de la gauche, dont aucun n’est sensible aux thèses du « MCG » et surtout aux attentes de ses nombreux électeurs.

http://fr.novopress.info  du 11/11/2013

Evitons La Tyrannie Publicitaire !

Evitons La Tyrannie Publicitaire ! dans DEBATS pub-interdite-e1384135382938

Dix moyens pratiques de s’affranchir de la tyrannie publicitaire.

Une première remarque d’abord :
Décrire, dénoncer une tyrannie, c’est déjà l’affaiblir.
Voilà une première utilité de cette Journée du 26 octobre 2013 consacrée par « Polémia » à la désinformation publicitaire.
Mais encourager les démarches positives est dans le génome de Polémia.
Voici donc quelques conseils pratiques pour aider les Français à échapper à l’ahurissement publicitaire.

Hygiène individuelle

  • 1-   Eteindre la télévision.
    En détourner les enfants et leur en interdire l’accès au moins jusqu’à l’âge de raison.
  • 2-   Protester auprès des établissements commerciaux (restaurants, brasseries), des mairies et des entreprises de transport qui imposent dans l’espace public la présence d’écrans publicitaires.
    Les éteindre quand on le peut avec des télécommandes pirates.
  • 3-   Refuser de se saisir des journaux gratuits et, lorsqu’on prend l’avion, considérer « Libération »comme un « gratuit » pour passager aérien.
  • 4-   Se détourner des médias vivant de la publicité (qui ne sont rien d’autre que des médias officiels) et préférer les médias alternatifs : blogues, radios et télévisions dissidentes.
  • 5-   Equiper ses ordinateurs de dispositif type « adblocks » empêchant la pollution publicitaire.
    Refuser les dépliants publicitaires dans ses boîtes aux lettres (« Stop-pub »).
  • 6-   Adopter une attitude de méfiance à l’égard des offres commerciales émanant des secteurs économiques consacrant le plus d’argent à la publicité : les banques, les assurances (et les mutuelles), l’automobile, le luxe, la pharmacie, les grandes surfaces commerciales.
  • 7-   Se détourner, autant que faire se peut, des achats dans les grandes surfaces commerciales qui industrialisent les arnaques aux consommateurs.
    Préférer les achats durables et les produits de proximité.
    Recourir quand c’est possible aux « AMAP » [Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne] ou au site « lepanierdesfamilles.com ».
  • 8-   Lorsqu’on se rend, malgré tout, dans une grande surface commerciale, rester vigilant et garder en permanence l’esprit critique dans ses achats (se méfier des « promotions », des emballages et des emplacements majoratifs).
  • 9-   Se détourner des marques et des produits abusant des images politiquement correctes et de l’anglo-américain (« concept car »)… au risque de renoncer à acheter et donc à prolonger la durée des biens détenus.
  • 10-  Conserver en mémoire les meilleurs bobards publicitaires (« Chez Findus, on est à cheval sur la qualité de nos produits ») pour garder l’esprit éveillé.

Voilà, au fond, quelques règles d’hygiène individuelle.

Actions communautaires

Rien n’interdit, bien sûr, de les compléter par des actions plus politiques, plus collectives ou plus communautaires :

  • 1-   Notre législation, tatillonne sur tant de points, ne protège pas l’enfance de la publicité.
    Les produits et les marques qui font de la publicité visant les enfants devraient être interdits d’étalage.
    Voilà une action d’influence que les associations de défense de la famille et de l’enfance seraient bien inspirées d’engager.
    Il y a une forme de pédophilie publicitaire qu’il faut mettre en accusation.
    Des actions pourraient être engagées auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (« CSA ») pour l’encourager à remplir réellement son rôle de protection de l’enfance face à sa domestication publicitaire, source de paresse, d’obésité et d’anomie.
  • 2-   Localement la bataille doit être menée auprès des maires pour protéger les paysages ruraux et urbains de l’invasion publicitaire ; voilà un thème parmi d’autres pour la prochaine campagne municipale de 2014.
  • 3-   Les meilleurs bobards publicitaires méritent d’être médiatisés.
    Car la dénonciation du bobard est un moyen efficace de lutter contre le « bobardement ».
    Le caractère intrusif et désinformateur de la publicité doit être sans cesse rappelé.
  • 4-   Certaines publicités doivent faire l’objet d’une contre-publicité par la critique ou le détournement.
    Je pense en particulier aux publicités instrumentalisant les enfants ou celles visant à imposer le politiquement correct.
    Un mot de « globish » ou de « novlangue » ?
    Un homme blanc ridiculisé ?
    Un exemple de métissage ?
    Tout cela doit avoir un coût pour l’annonceur en termes de dégradation de son image, voire d’appel, direct ou indirect, au boycott.
  • 5-   Enfin les voies d’une alliance entre les médias alternatifs, les produits identitaires et la mercatique de niche doivent être explorées.

Récemment des observateurs issus de la gauche ont fait remarquer que la critique des médias était passée de la gauche à la droite, des internationalistes aux identitaires.
Cela s’explique :
les trotskistes de salles de rédaction se sont mis au service du capitalisme financier et mondialisé qui contrôle les médias.

Etendre le domaine de la lutte identitaire à la publicité

Aujourd’hui nous avons étendu le domaine de la lutte à la publicité.
Nous saluons le travail qui a été fait dans ce domaine par des « casseurs de pub », « les déboulonneurs » et les « résistants anti-pub ». Beaucoup venaient de la gauche, de l’extrême gauche ou des écologistes.
Malheureusement le côté politiquement correct de la publicité a contribué à atténuer la vigueur de leur combat.
D’autant que le grand capital et l’extrême gauche sont désormais alliés.
C’est une raison supplémentaire de reprendre le sillon, ouvert il y a près de quarante ans, par ce formidable anarchiste de droite du nom de Jean Yanne.

Jean-Yves Le Gallou  de « Polémia »

http://fr.novopress.info  du 10/11/2013

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43