Archive | 16/11/2013

Hollande Nous Encourage Au Suicide.

Hollande Nous Encourage Au Suicide. dans SANTE autocollanthollande11-300x300

Il nous a déjà fait le coup de « la France apaisée, réconciliée »…

Rappelez-vous, c’était pendant la campagne électorale de 2012, et il cherchait à être élu :
Le mensonge ne pouvait qu’être qu’un de ses arguments de campagne !
Car mensonge il y avait, le présent de cet automne 2013 où sa caste de privilégiés et lui gouvernent est celui d’une France en ébullition, secouée par les suppressions d’emplois, balayée par un tsunami fiscal hors du commun,  menacée par une insécurité chronique, torturée par des communautarismes agressifs, étouffée par des flux migratoires incessants, paralysée par une dette abyssale, déshonorée par la perte de son identité historique, traversée de conflits politiques et sociaux de plus en plus violents…

Et, au milieu de cette tempête où le vaisseau « France » est balloté comme fétu de paille,  la « nullitude élyséenne »  profite de l’ouverture des cérémonies commémoratives du début de la première guerre mondiale pour nous appeler « à faire front commun » afin de sortir des difficultés que sa politique fait naître ou aggrave…

Tout en nous rejouant la partition éculée, maintes fois ressassée, de l’ »extrême droite » « factieuse » qui menacerait nos institutions et du rassemblement des « antiracistes » contre les « racistes » qui envahiraient nos campagnes.

Quelle hypocrisie!
Quel enfumage d’Etat…
Quelle manipulation de la part de celui qui avilit sa fonction par ses comportements mêmes et qui la déshonore par ses postures mensongères.

Même si la ficelle a la taille d’un gazoduc, elle est encore utilisée car la caste mafieuse qui s’est accaparée le pouvoir en utilisant les effets pervers d’un scrutin injuste et d’un bipartisme imposé s’est accaparée aussi l’ensemble des moyens de communication – dont les propriétaires et les constituants journalistes, gavés d’argent public, agissent en valets dociles-  pour soumettre chacun à son idéologie et à son mode de pensée.

En réalité, ces gens là, c’est à peine 20% du corps électoral, c’est un « président squatteur » totalement déconsidéré et qui a perdu toute confiance, y compris au sein même des gogos qu’il avait circonvenus…

Ces gens là détruisent notre pays, son Histoire, ses valeurs en noyant le Peuple autochtone sous des flux migratoires incessants …

Ces gens là conduisent une politique économique qui s’inscrit dans la mondialisation des oligarchies financières que le Hollande, candidat, est allé cajoler à la City de Londres après avoir fait croire à ses « supporteurs » que la Finance était son ennemi..

Ces gens là cultivent le chômage comme moyen d’enrichissement des possédants du CAC 40 et organisent les destructions d’emplois productifs pour les remplacer par des emplois assis sur les impôts et les taxes, et à fonction électorale…

Ces gens là taxent le travail au maximum, la consommation sans limites et s’attaquent férocement à l’épargne des Français, les mesures actuelles en précédant d’autres, et bien plus douloureuses…

Ces gens là préparent la répression de la parole opposante et de toutes les formes de contestation de leurs choix économiques, financiers, sociaux et sociétaux…

Ces gens là assurent la destruction du tissu sociétal français en promouvant les communautarismes destructeurs de  l’unité nationale et sources de conflits internes qui tueront le combat politique et social…

Ces gens là sont au service de l’Europe atlantiste, immigrationniste, mondialiste qui prétend détruire la Nation et noyer son apport historique dans le magmas de la mondialisation libérale et libertaire où les puissances financières dominantes, transnationales et trans- idéologiques ( la City de Londres ouvre une voie royale à la finance islamique qui participe largement à cette mondialisation financière) font régner leur loi unique, « celle de la jungle »…

Ben oui, Hollande appartient au cercle bien fermé des puissants français de la finance, de la politique, des média qu’est le « Siècle », ses réseaux ont déjà ici été décryptés, c’est un « young leader » choisi, en son temps, par le « French American Foundation »…

Et si  Hollande montre chaque jour davantage que la bonne santé des puissances financières est son objectif, si ses liens avec les Etats arabo-musulmans esclavagistes et fascisants mais riches en pétrole du Golfe sont réels , si ses convictions, exprimées il y a déjà quelque temps, sont qu’il n’est pas là pour s’occuper des Français mais pour tenir compte des populations de la Planète, ce n’est pas le fruit d’une quelconque lubie, mais la volonté de mener à bien la politique mondialiste pour laquelle il a été façonné…

Ne prenons donc pas pour de la mollesse de caractère, du simple entêtement, de l’aveuglement stupide cette attitude d’aujourd’hui où il  semble ne rien maîtriser…

Et s’il est en difficulté, n’oublions pas qu’il y a, à l’arc des tours de passe-passe électoraux, bien d’autres cordes pas encore utilisées…, la dissolution de l’Assemblée Nationale pour aller vers la création d’un front d’union nationale où se retrouveraient socialos-écolos-centristes et une part de l’UMP n’étant pas le moindre des dangers qui nous guettent.

Alors, oui, s’il y a un front à constituer, c’est celui des patriotes défendant notre Nation, son indépendance, sa souveraineté, et s’attaquant à l’Europe mondialiste, atlantiste, immigrationniste, qu’ il est impératif de réduire à néant si l’on veut vraiment changer les choix faits dans tous les domaines et lutter contre l’invasion barbare des flux migratoires,  islamiques en particulier.

Robert Albarèdes

http://ripostelaique.com  du n° 329, le 16/11/2013

C’est bien beau de dire qu’il faut constituer un front, de faire des projets, il faut quand même finir par les réaliser !
Je suis dure mais personne de valable ne se présente pour le moment !
Que Marine vienne défendre Taubira, j’en suis restée perplexe…mais, elle reste le moins mauvais du pire des choix.
Les Français attendent toujours un rassembleur de leur histoire, de leurs traditions, de leur terre, de leur identité…mais rien ne sera faisable si chaque clan ne veut pas cesser de ne penser qu’à son seul clocher et accepte de se mettre aux ordres de la mère Patrie !
On règlera les comptes régionaux après, quand l’ horreur de l’islam ne nous menacera plus !

Racontons Donc Des Histoires Sombres.

Racontons Donc Des Histoires Sombres. dans TROQUET salut-1-e1384628617301

Nous en apprenons tous les jours avec elles !

 

 La noire et le thermomètre.

Une noire avec un thermomètre dans la main patiente pendant 20 minutes sur son balcon,
soudain son voisin sort et lui demande :
- Mais que faîtes-vous avec ce thermomètre ?
Et elle répond :
- Mon copain vient me chercher à -10 !

 

La noire et la géographie.

Un homme annonce à sa collègue de bureau qui est noire :
- Je pars pour Milan !
- Quoi ? Si longtemps que ça !

 

La noire et les vacances terminées

Une noire s’assoie dans l’avion qui la ramène chez elle
après un séjour d’une semaine au Club Med.
- « Aaaaah, enfin réunis ! », dit-elle.
Son voisin, un peu surpris, lui demande :
- « C’est à moi que vous parlez ? »
- « Non, à mes genoux… »

 

 Proposition indécente…

Un jeune homme aborde une jolie noire dans la rue :
- Mademoiselle, voulez-vous…
- Oui !
Ni une, ni deux, elle l’emmène dans son studio.
Ils font crac-crac.
Quand c’est fini, le jeune homme lui dit :
- Il y a eu une légère confusion…
-Tout à l’heure, quand je vous ai abordée,
- je voulais vous demander si vous pouviez me passer un ticket de métro !
Indignée, la demoiselle proteste :
- Sûrement pas !
- Je ne vous connais pas !

 

Une noire rate son permis.

C’est une noire qui retrouve une de ses copines, noire elle aussi.
- J’ai encore raté le permis…
- Qu’est ce qui s’est passé ?
- Je suis arrivée près d’un rond-point et là,
- Comme l’indique le panneau 30,
- J’ai fait 30 fois le tour du rond-point.
- Et tu t’es trompée de combien de tours ?

 

La noire aux sports d’hiver.

Une noire arrive dans une station de sports d’hiver.
Dans le hall de l’hôtel est affiché le tableau de renseignement des stations de ski.
- MEGEVE : 15 centimètres, molle.
- L’ALPE-D’ HUEZ : 20 centimètres, souple.
- MERIBEL : 30 centimètres, dure.
La noire s’approche du réceptionniste et lui demande :
- « S’il vous plait, vous pourriez m’indiquer le numéro de la chambre de Monsieur Meribel ? »

 

 

Et Comment Se Portent Donc Les U.S.A ?

Et Comment Se Portent Donc Les U.S.A ? dans INSOLITE israel-blason-armoiries-e1384564696459

« Barack Obama » s’en prend à Israël !

Avant la dernière élection présidentielle américaine, j’écrivais :
« Les problèmes d’Israël vont vraiment commencer » si « Obama » devait remporter un second mandat.
Lors de sa deuxième cérémonie d’investiture, j’ai prédit qu’ »Obama » « libéré des contraintes de la réélection, [pourrait] enfin exprimer ses premières idées antisionistes après une décennie de positionnement politique.
Attendons-nous à un ton nettement pire du second gouvernement « Obama » envers le troisième gouvernement « Netanyahou ». »

Ce que j’avais prédit et écrit alors est en train de se réaliser.

Le voyage de mars 2013 effectué en Israël par « Barack Obama » semblait trop beau pour être vrai.
Alors qu’il faisait à peine pression sur Israël, il enjoignait aux Palestiniens de ne pas poser de conditions préalables aux négociations et, sous forme d’admonestation, de « reconnaître la volonté d’Israël d’être un État juif. »
Cela avait quelque chose d’inhabituel et suggérait qu’il y aurait par la suite un prix à payer.
Huit mois plus tard, ce prix à payer est désormais connu et comporte deux parties.
Si je pouvais paraphraser la position américaine, je dirais :
« Premièrement, restez calme et ne faites rien au moment où nous serons parvenus à un accord avec Téhéran sur le gel et non le démantèlement de son programme nucléaire.
Deuxièmement, arrêtez les constructions illégitimesde logements en Cisjordanie ou les Palestiniens déclencheront, avec le consentement des Américains, une troisième intifada. »

À ces deux demandes Israël a répondu avec une rudesse et une franchise inédites.
Le Premier ministre « Benyamin Netanyahou » a fustigé le futur accord avec l’Iran comme une « erreur monumentale » et, après avoir rencontré le Secrétaire d’État « John Kerry« , a lancé cet avertissement :

Je lui ai rappelé qu’il disait qu’aucun accord n’est meilleur qu’un mauvais accord.
Et l’accord qui est en cours de discussion à Genève en ce moment est un mauvais accord, un très mauvais accord.
L’Iran n’est pas tenu de démanteler ne fût-ce qu’une seule centrifugeuse alors que la communauté internationale est en train d’alléger les sanctions contre l’Iran pour la première fois depuis des années.
L’Iran obtient à ce stade tout ce qu’il voulait et ne doit rien en retour.
Et ceci se produit au moment où l’Iran est particulièrement mis sous pression.
J’exhorte le Secrétaire « Kerry » à ne pas signer dans la précipitation, d’attendre, de reconsidérer la situation, et d’obtenir un bon accord.
Car ici il s’agit d’un mauvais accord, d’un très, très mauvais accord.
Ce qui pour l’Iran est l’accord du siècle, est un accord très dangereux et très mauvais pour la paix et pour la communauté internationale.

Le ministre de l’Économie et du Commerce, « Naftali Bennet », a été encore plus direct en évoquant la perspective d’une bombe nucléaire iranienne détruisant la ville de New York :

On se souviendra longtemps de ces jours de novembre.
Le monde libre se trouve à la croisée des chemins, face à un choix clair :
ou bien résister et insister pour que l’Iran démantèle son programme d’armement nucléaire, ou bien capituler, céder et permettre à l’Iran de conserver ses 18 500 centrifugeuses.
Quand, dans plusieurs années, un terroriste musulman fera exploser une valise à New York ou que l’Iran lancera un missile nucléaire sur Rome ou Tel Aviv, cela arrivera uniquement parce qu’un mauvais accord aura été conclu en ce moment décisif.

Comme dans un match de boxe, le régime iranien est actuellement au tapis.
Le décompte n’est qu’à quelques secondes de 10.
Ce qu’il faut faire maintenant c’est accroître la pression sur l’Iran, le forcer à démanteler son programme nucléaire et non pas laisser celui-ci en place.
Il serait dangereux de lever les sanctions et d’accepter un accord qui permettrait à l’Iran de conserver l’intégralité de sa ligne de production d’uranium.
Ce serait dangereux car il suffirait à l’Iran d’ici un, deux ou trois ans, de tout remettre en marche pour obtenir l’arme nucléaire avant que le monde puisse faire quoi que ce soit pour l’arrêter.
Fermer les centrifugeuses n’est pas suffisant.
Il faut les démanteler complètement.
Nous lançons un appel à l’Occident pour qu’il ne signe pas un mauvais accord.

Israël a pour devoir d’assurer la sécurité de ses citoyens et c’est exactement ce que nous comptons faire.
Nous ne confierons jamais à d’autres la question de notre sécurité.

Sur le dossier palestinien, c’est le ministre de la Défense « Moshe Ya’alon«  qui s’est distingué :

Il ne faut pas craindre les menaces d’une éventuelle troisième intifada.
Nous sommes dans un conflit ouvert et permanent [avec les Palestiniens], qui, en ce qui concerne les Palestiniens, n’a pas pris fin avec les frontières de 1967.
Il y a « Cheikh Mounis » [nom arabe de] Tel Aviv, « Majdal », [nom arabe de] Ashkelon.
Nous avons quitté la Bande de Gaza et ils continuent à nous agresser.
Ils éduquent leur jeunesse dans la croyance que Haïfa et Acre sont des ports palestiniens et bien plus.
Il n’y a là aucun signe de compromis. …
Nous devrons nous montrer habiles et ne pas craindre les menaces d’une éventuelle troisième intifada.

Daniel Pipes  (Adaptation française : Johan Bourlard)

http://fr.danielpi du 15/11/2013

Il s’en passe de belles aux U.S.A. mais nous serions aussi contents de savoir où ils en sont au sujet de leur budget pour 2014…c’est autant la censure que chez nous !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43