Archive | 20/11/2013

Triomphe Du Foot Algérien A Paris ?

CORAJA13Q100_DR_CANNABISSAISIE DE CANNABIS PAR LES DOUANES AJACCIO

La France,ils s’en moquent, ils fêtaient l’Algérie et le cannabis !

L’attitude de conquête et d’occupation des supporters algériens cautionnée par Valls

Si nous étions dans un pays normal, le fait que l’équipe de France de football se soit qualifiée pour les phases finales de la prochaine coupe du monde aurait suscité des liesses de joie populaire où le drapeau français aurait été présent dans de nombreux rassemblements, à l’image de ce 11 juillet 1998 où les Français d’Aimé Jacquet remportèrent le titre mondial.

Et ce mercredi, nous vîmes effectivement de nombreuses scènes de liesse de la part des supporteurs… algériens.

Le site « Fdesouche », quelques minutes après la qualification de l’Algérie, pour la Coupe du monde de football, nous a livrés les premières vidéos et photos, dans de nombreuses villes de France.
Partout, ce sont les mêmes scènes :
vandalisme, occupation de l’espace public, hystérie.

On se croit en Algérie, pas en France.

Aucun respect pour les habitants, pour les lieux publics, pour le bien commun.
Une véritable attitude de conquête et d’occupation du territoire français, encouragée par une impunité totale.

http://www.fdesouche.com/434551-football-la-communaute-algerienne-bloque-le-carrefour-barbes

Il y a déjà douze ans, à l’occasion d’un match de football entre l’Algérie et la France, les mêmes supporters avaient déjà sifflé « La Marseillaise lors des hymnes nationaux », puis conspué l’équipe de France tout au long du match, avant d’envahir le terrain, à un quart d’heure de la fin du match, leur équipe (l’Algérie) étant menée quatre buts à un.

Il y a sept ans, le drapeau français avait été retiré du Capitole, à Toulouse, et remplacé par le drapeau algérien.
Selon les premières rumeurs, cela aurait recommencé ce mercredi.
Dans de nombreuses villes françaises, et principalement à Marseille, les affrontements avec les forces de l’ordre se sont multipliés.

On attend avec impatience une éventuelle rencontre France-Algérie, au Brésil, en 2014, puisque les Français ont finalement réussi à se qualifier.

Y a-t-il un autre pays au monde où des supporters d’un pays étranger se comportent ainsi ?
La réponse est non !
Y a-t-il un autre pays au monde où la police n’a pas de consigne de réprimer brutalement ce genre de comportement ?
La réponse est non !
Y a-t-il un autre pays où les habitants du cru se font traiter de racistes alors qu’ils subissent quotidiennement le racisme de personnes se comportant, à l’instar des supporters algériens, en véritables occupants ?
La réponse est non !
Nous n’aurons même pas la cruauté de demander s’ils ont sollicité l’autorisation de manifester, tant il est évident que la réponse est non !

Ces actes de vandalisme de masse ne sont possibles que parce que ce gouvernement, Valls en tête, les tolèrent, bien qu’ils constituent une humiliation pour notre pays et ses habitants, contraints de baisser la tête.
Ministres et journaleux préfèrent insulter quotidiennement notre peuple, et laisser des barbares haineux vandaliser nos villes, même un soir de match de football.
Un gouvernement digne de ce nom ferait respecter la France, ne tolérerait aucun drapeau étranger dans ces manifestations, et renverrait au bled tous ceux qui se comportent comme une véritable cinquième colonne sur notre territoire.
Et s’il fallait taper dans le tas pour montrer qu’on ne bafoue pas la loi impunément, elle le ferait sans la moindre hésitation, comme le font les gouvernements de tous les pays du monde… sauf la France !

Bien évidemment, ces faits seront cachés, ou totalement minorés, au public, dans les grands médias officiels.
On ne va parler, toute la journée, que de la magnifique victoire de la France multiculturelle, qui doit tout à ses deux buteurs, « Mamadou » et « Karim », comme le clame déjà « Cambadelis ».
Et pendant ce temps là, après l’affaire du tueur de « Libération », cela fera encore une journée où la fronde sociale contre ce gouvernement passera à l’as.

Vive le sport au service de la propagande !

Jeanne Bourdillon

http://ripostelaique.com  du n° 330, le 20/11/2013

 

 

bonnet d'âne

 Et s’ils faisaient comme en Afrique du Sud,

rien que  pour profiter du voyage,

et pour humilier la France,?

 

L’ancêtre de ce sport n’est même pas anglais qui l’ont, certes codifié, mais Francais avec notre vénérable « Choule » picarde plutôt violente et brutale.
Je suivais les matchs quand je n’avais pas besoin de lunettes de vision nocturne, maintenant je ne regarderai plus le basket, peut-être plus le rugby pour très longtemps, ne parlons pas du tennis, même jusqu’au patinage.
Restent encore les sports d’hiver, nos latitudes s’y prêtent et nos médias ne nous cassent pas les oreilles avec…..pas sponsorisé par le Qatar  ? ….. ou trop « caucasien » comme disent les « ricains » ?
Pour ce qui passe à l’as, ne parlons pas de notre quotidien, c’est devenu une habitude, mais ce pauvre « Francis Collomp » s’est vu lâché comme une vielle chaussette sale,  quand il tenait les trois-quarts d’un journal !

Surtout on n’a pas parlé de l’attentat à Saint-Nicolas-du-Chardonnet, une Eglise en plein Paris,  quand on signale vite fait des tags sur une mosquée alors que l’iman en est l’auteur !
Ce gouvernement fait marcher Notre France sur la tête !

Sur La Révolution De La Quenelle.

aristote

 Au-dessus c’est le Soleil !

Dans cet article, nous analysons la quenelle et le climat actuel de la France, afin d’en tirer des leçons pour l’avenir et des solutions aux problèmes qui se posent.

I) La farce

À cause de cette affaire du « Petit Journal« , nous avons vu ces « quenellologues » disserter à foison et avec encore plus d’agitation sur la quenelle, en tentant de conceptualiser la quenelle à coup d’onanisme universitaire.
« Alain Soral » nous en offre un aperçu croustillant.
C’est amusant.
Autant tenter de conceptualiser une bonne droite dans la poire !
C’est le même ordre d’idée.
Ce qui n’est que la marque incarnée de désapprobation générale dans le style bien franchouillard de la farce, ce côté blague de bistrot, fait fantasmer les grands prêtres de la dogmatique Républicaine.
Ces enflures qui prennent un air puritain, pincé et faussement compassionnel envers cette « honte » et cette « saleté » populaire que jamais ils n’éprouveront, tout simplement parce que par orgueil, ils sont des désincarnés, des surhommes démocratiques, des espèces de clones nécessaires à la réalisation de la société idéale, absolue mais bien loin du réel : le Paradis sans Dieu.
Si nous cherchons les origines de la quenelle, il est facile de faire comme ces idéologues à chercher les origines de la quenelle dans l’idéologie nazie, tout en oubliant que ce qui est à la racine du nazisme est véritablement le progressisme typiquement socialiste, de ce qu’il y a de plus désincarné.
Les plus grands collaborationnistes sont en effets de gauchece que démontre  »Simon Epstein », implacablement.
C’est bien parce que le pacifisme refuse jusqu’au bout de buter sur un corps qu’il conduit tout droit à la collaboration et, « in fine » et paradoxalement au carnage.
Par exemple, nous voyons la République financer des « djihadistes » pour supprimer des dirigeants au pouvoir fort, et donc incarné.
La quenelle est un geste incarné, issu de l’expérience et du retour au réel :
C’est l’expression d’un « je t’emmerde » avec le corps.
Sur l’image ci-dessus,  nous voyons  »Aristote » esquisser ce que nous pourrions appeler une proto-quenelle.
« Aristote » est le père du réalisme et de la méthode qui consiste à partir de l’expérience, afin d’atteindre des concepts plus abstraits (essences – ce qu’une chose « est ». ) mais bien réels.
Il s’oppose donc à son maître « Platon » pour qui les essences des êtres sont issues d’un monde parfait et se projettent sur la réalité pour former une multitude d’incarnations imparfaites et différentes.
« Platon » est ce qu’on appelle un idéaliste, tandis qu’ »Aristote » est un réaliste.
Il est fort probable qu’ »Aristote » eût bien mieux compris le phénomène de la quenelle que son maître « Platon ».
La quenelle est expérimentale, elle est incarnée.
Elle n’existe pas dans un monde des idées :
C’est un geste de l’incarnation.
Cela insupporte les âmes  qui s’enferment dans une désincarnation, dans une pureté qu’ils n’atteindront jamais :
Le salut par la connaissance d’un idéal impossible.
D’ailleurs, et on le voit bien sur la fresque de l’École d’Athènes peinte par  »Raphaël »« Aristote » (à droite) tend son bras vers le sol, afin de montrer que l’expérience est première, esquissant ce geste si emblématique, tandis que  »Platon » (à gauche) désigne le monde des idées.
Tandis que tout ce ramassis d’intellectuels idéalistes montre sans cesse le monde des idées et dénonce la « saleté » de l’incarnation, le peuple de France affirme sa force et son exaspération.

La révolte de l’incarnation est en marche, contre le carnage programmé par la logique du libéralisme , dont l’histoire a produit tous les systèmes politiques modernes et postmodernes, soit directement, soit par déviations, soit par dialectique, mais toujours dans un même fondement anthropologique,
une vision de l’homme erronée.
Nous ne pouvons qu’avertir ces rats cools de la politique et du « showbizz » sur ce qu’ils vont prendre dans la gueule très bientôt, et qui pourrait bien commencer dès l’année prochaine :
une révolte implacable et meurtrière contre le système mensonger et intrinsèquement violent, par sa nature irréaliste voulant s’imposer à la réalité charnelle et organique.
Après avoir visé les concepts qu’il faut détruire, il sera nécessaire d’exercer une pression pouvant conduire à l’usage de la force, sur ceux qui les promeuvent puisqu’ils se mettront en travers du bon sens populaire :
C’est cela, la réalité de l’incarnation.
Nous voyons à quel point l’incarnation se vérifie dans le peuple lui-même qui, s’il n’était pas un corps en dépit de l’anesthésie libérale, ne réagirait pas.

Or, la réaction est en marche !

II) Le sang

Nous pouvons en effet craindre que cette farce de la quenelle se termine dans le sang.
La révolte du peuple atteindra certainement un degré qui forcera le régime républicain à tirer dans la foule comme il le fit de nombreuses fois, alors que par exemple Louis XVI le refusa lorsqu’il se trouvait en difficulté face au peuple en colère.

Ce qu’il y a de véritablement tragique, c’est que la logique libérale ne s’arrêtera que quand elle aura imposé son idéologie-religion, une anthropologie nouvelle, à l’intégralité du corps social.
Rappelons que l’aboutissement de cette logique libérale est la République, un étatisme contre lequel les libéraux de droite se battent, avec raison, mais en proposant plus de libéralisme, autrement dit un recul dans cette même logique libérale telle que l’histoire la révèle, depuis le protestantisme jusqu’à nos jours.
Cela ne pourrait conduire donc qu’à reproduire ce que nous vivons maintenant, mais bien plus tard.
En attendant les Français seraient certes plus libres par rapport à l’État, mais toujours dans une conception erronée de l’anthropologie.
Cette fin sera l’achèvement de son incarnation forcée contre la véritable incarnation, et cette violence contre le réel, ce sera la mort (des)intégrale.
En effet, c’est bien parce que cette idéologie ne correspond pas du tout à la réalité que cette incarnation forcée est violente, puisqu’elle viole la réalité pour la remplacer.

Nous savons donc que cette logique finira en carnage, d’autant que la résistance se généralise de jour en jour, et que le corps social démontre de plus en plus sa force, c’est à dire son intégrité et son refus de se laisser dissoudre complètement, malgré une désintégration toujours croissante d’une grande partie.

Il est certain que ce système vicieux va s’écrouler, mais le grand problème est de s’assurer que cela produise le moins de dégâts collatéraux possibles, ce pourquoi nous préconisons une série de grandes réformes afin d’éviter la guerre civile imminente et le lynchage de bien des imbéciles :
Que ce soient des personnalités méprisantes du « showbizz », des « intellectuels » traîtres, ou des politiciens véreux…
Il est certain qu’ils seront mis à la lanterne.
Nous n’encourageons pas de tels actes, mais est-il possible de contrôler un peuple en furie ?
Nous ne faisons qu’avertir.

III) Contre la guerre civile : l’incarnation

Éviter la guerre civile, c’est unir les Français.
Ce qu’il faut chercher afin de les unir, c’est le point commun entre tous les Français.
Ce qu’ils ont en commun, c’est qu’ils sont des corps (personnes incarnées), et non pas de pures idées, de pures volontés seulement réconciliables par le Droit et la République.
Ces corps sont des membres d’un plus grand corps : le corps social.
Il faut donc reconstruire une véritable démocratie :
Une société organique où le pouvoir est véritablement donné à des corporations et micro-républiques locales où chacun ou quelques représentants locaux pourrait siéger.
Le pouvoir ne serait donc plus intégralement concentré en une seule institution :
La République, disputée par des partis.
Nous sommes passés d’un pouvoir qui se devait d’être par définition un service (organique) à un pouvoir de consommation.
La souveraineté du peuple ne peut être absolue et nous voyons à quel point le système actuel privilégie la division des Français et l’intérêt de quelques uns contre le bien commun et le bien de chacun, et c’est pourquoi nous pensons qu’il est nécessaire de remettre le pouvoir au sein de la société.
Pour ce qui est des questions régaliennes, et sachant que la majeure partie du pouvoir serait alors ré-encastré dans la société, le rassemblement des Français serait possible par un corps :
Un roi issu d’une lignée légitime et méritante, un personnage ayant été éduqué toute sa vie pour l’exercice du pouvoir, et surtout du sacrifice au service de ses sujets.
Cela existe et permet d’éviter les jeux électoraux où les voix sont converties en parts de marché, les promesses en l’air et les tromperies de quelques-un sur le dos des Français pour garder le pouvoir. Comment expliquer l’engouement des peuples pour les mariages et la vie des têtes couronnées ?
Parce que le peuple a besoin de se rassembler autour d’un corps capable de compassion, de sacrifice, et non pas d’une idéologie et d’un système administratif incapable de prendre la moindre décision, comme nous pouvons le constater de jour en jour.
Bien des analystes politiques comme « Nicolas Domenach » définissent le Président de la République comme un « monarque républicain » preuve que le pouvoir en tant que tel, même le plus abstrait comme celui que nous connaissons actuellement, réclame une incarnation.

Exigeons un gouvernement naturel !

La priorité reste cependant dans la reconstruction de la véritable démocratie, celle qui ne peut être que locale.

 

Quenelle

 Huile sur toile par Athanase Ducayla et Fred.

La quenelle comme catalyseur de l’action des valeurs qui ont fait la France, et faisant renaître la royauté  !
après une soirée de discussions passionnées.

Athanase Ducayla

http://www.ndf.fr  du 20/11/2013

 

 

Les Bonnets Rouges Sont Des Champions.

bonnet-rouge

Loi Taubira interdisant le port du bonnet rouge.

Le 11 novembre 2013, après plusieurs semaines de contestation contre la République Socialiste Française et sa politique fiscale, un coup terrible a été porté à la démocratie.
Non, il ne s’agit pas des coups de couteau portés à un élu « UMP » ce même jour, mais des huées et des sifflets à l’encontre du chef de l’État.
Face à cette attaque gravissime, insupportable, qui remet en cause le fondement même du pacte républicain entre les Français et leur élite, le Président promulgue une loi juste et équilibrée visant à rétablir la paix dans le pays.

Article 1

Nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue ou adopter une attitude destinée à manifester son opposition à François Hollande, Manuel Valls, Christiane Taubira, Vincent Peillon ou tout autre ministre du gouvernement ou plus généralement à « la religion socialiste ».

Article 2

I. ― Pour l’application de l’article 1er, l’espace public est constitué des voies publiques ainsi que des lieux ouverts au public ou affectés à un service public.

II. ― L’interdiction prévue à l’article 1er ne s’applique pas si la tenue est prescrite ou autorisée par des dispositions législatives ou réglementaires, si elle est justifiée par des raisons de santé ou si elle s’inscrit dans le cadre de l’apologie de la religion socialiste.

Est, par exemple, autorisé le port du sein nu dans les églises ou sur la voie publique s’il est accompagné de slogans ou d’actes de violence à l’encontre des opposants au régime.
La nudité est également autorisée sur la voie publique lors des manifestations de lobbies visant à promouvoir le mariage homosexuel ou plus généralement la propagande socialiste.
Dans ce cadre spécifique, le port de plumes dans les fesses devient alors obligatoire.

Article 3 : Du bonnet rouge

Le bonnet rouge est strictement interdit sur l’ensemble du territoire national à compter de ce jour.
Il est en effet devenu le signe évident de rassemblement d’un trop grand nombre d’opposants et il provoque des réactions incontrôlables et violentes de la part des policiers.
Le bonnet rouge est donc devenu une menace contre la République.

 

Que s’est-il vraiment passé sur les Champs-Elysées lors du défilé

 

Le gouvernement socialiste, soucieux d’assurer l’égalité de tous citoyens devant la loi, comme lors du mariage pour tous, décide également d’interdire tous les bonnets qu’ils soient bleus, blancs ou rouges ou de toute autre couleur.

Toutes les mairies devront donc procéder à l’enlèvement immédiat du bonnet phrygien des Marianne républicaines afin de donner l’exemple.

Toutes les Marianne encore coiffées du bonnet rouge dans un délai de 3 jours à compter de la parution de la présente seront placées en garde à vue.

Une attention toute particulière devra être apportée à la surveillance de l’espace public pendant la fête religieuse de Noël.
Une note des renseignements généraux indique en effet qu’un nombre important d’intégristes catholiques s’apprêtent à infiltrer les centres commerciaux avec un bonnet rouge auquel ils ont ajouté un pompon blanc afin de contourner la loi.
Leur objectif est clair : ridiculiser le gouvernement en distribuant des cadeaux et dénoncer la religion socialiste officielle qui consiste au contraire à n’en faire aucun.
Toute personne apercevant un bonnet de ce type devra immédiatement la dénoncer aux forces de police sous peine d’être accusée de complicité de déstabilisation de L’État Socialiste.

Tout personne affublée d’un bonnet rouge à pompon blanc qui, en plus, porterait une barbe blanche sera immédiatement placée en garde à vue et déférée en comparution immédiate.

Article 4 : des T-shirts

Le T-shirt rose ou bleu floqué est interdit.
Son port est une atteinte insupportable à la religion officielle qui instaure le droit au mariage et bientôt à la PMA et la GPA pour les couples homosexuels.

Ici encore, soucieux de rappeler que le socialisme à la française, c’est l’égalité pour tous, le port du T-shirt en général est interdit.
Le port du sein nu devient obligatoire sur l’ensemble du territoire.
Ceux qui n’ont pas de sein ne pourront plus sortir de chez eux sans une autorisation spéciale, ce qui va concourir à la promotion des femmes dans l’espace public.
Des faux seins seront toutefois mis en vente dans toutes les perceptions publiques au prix de 7 500 euros la paire afin d’assurer l’égalité des citoyens devant la loi et de renflouer les caisses vides de l’État.

Article 5 : de la liberté de la presse

Suite à la une honteuse du journal Minute affirmant que Madame Taubira, « maligne comme un singe »« retrouve la banane », il sera désormais strictement interdit d’accoler ces qualificatifs à toute personne de couleur noire sous peine de poursuites pour injure publique à caractère racial.

Dans la République Socialiste Française, il est désormais permis d’affirmer que les Roms, les Arabes ou les Juifs sont malins comme des singes et qu’ils ont retrouvé la banane, mais écrire cela pour des Noirs sera désormais passible des tribunaux.

Les citoyens de couleur noire ont désormais interdiction d’être malins comme des singes, mais également de porter la banane en guise de sourire.
Ça c’est de la protection des minorités, non mais.
Du coup, on interdit aussi les bananes dans l’espace public français.

Article 8

La banane sera désormais remplacée par la quenelle.

Article 9

Tous les médias grand public n’ayant pas appelé à voter François Hollande en 2012 sont interdits.
Par conséquent aucun média n’est interdit.

Article 10

Seuls la discrimination, le racisme et l’incitation à la haine raciale contre les Roms sont autorisés, particulièrement pour le ministre de l’Intérieur et de la propagande.

Article 11

Les sondages concernant la popularité du chef de l’État et de son gouvernement sont désormais interdits.
Ils représentent une remise en cause insupportable du suffrage universel et de la démocratie.

Article 12

La méconnaissance de l’interdiction édictée à l’article 1er est punie de l’amende prévue pour les contraventions de deuxième classe.

L’obligation d’accomplir le stage de citoyenneté mentionné au 8° de l’article 131-16 du code pénal peut être prononcée en même temps ou à la place de la peine d’amende.
Le stage de citoyenneté peut être remplacé par un stage chez les Femen ou chez Pierre Bergé.

Article 13

La présente loi s’applique sur l’ensemble du territoire de la République.

Article 14

La présente loi sera exécutée comme loi de l’État.

Fait à Paris, le 11 novembre 2013.

François Hollande

Par le monarque de la République :

Le Premier sinistre,
Jean-Marc Ayrault
La sinistre d’Etat, garde des sceaux,
sinistre de l’injustice et des libertés,
Christine Taubira
Le sinistre d’Etat, sinistre de l’intérieur,
sinistre de la propagande socialiste
Manuel Valls

Philippe Alain du blog « I am Spartacus »

http://www.ndf.fr  du 14/11/2013

L’Etat Emprunte, Nous Payons L’Erreur.

gouffre-economie

Nos impôts paient l’addition des emprunts toxiques des collectivités.

 
Les députés socialistes ont voté une nouvelle loi suite à la condamnation de « Dexia » dans l’affaire des emprunts toxiques.
Rappelons tout d’abord que ces emprunts toxiques sont en réalité des produits financiers spéculatifs qui ont été diffusés entre 2002 et 2008 parmi les collectivités publiques et les hôpitaux.
Le résultat étant des coûts de remboursements faramineux pour les 1.500 collectivités et organismes publics touchés.
Il y a plus de 300 contentieux en cours dont 250 environ concernent « Dexia » et la « SFIL » (« société de financement local »).

Mais alors pourquoi ne pas laisser faire la justice et voter une nouvelle loi ?

Parce que le risque est trop grand pour l’Etat qui est à la fois juge et partie.

Ainsi, la première condamnation de « Dexia » en faveur du conseil général de Seine‑Saint‑Denis est de fait défavorable à l’Etat qui en est l’actionnaire à 44 % via la « SFIL » depuis son démembrement.
L’objectif des députés est donc de trouver une solution alternative par le biais d’une nouvelle loi.
Une fois de plus, ce sont donc les impôts des Français qui vont pallier les défaillances de collectivités locales mal gérées et de banques scandaleusement irresponsables
Cette nouvelle loi prévoit 1,5 milliard de budget pour aider les collectivités à réduire leur endettement toxique à la condition d’abandonner les poursuites judiciaires.
Seule la moitié de ce montant serait financée par les banques qui s’en sortent à bon compte, via une augmentation de la taxe de risque systématique.
Le reste proviendra comme souvent des poches des contribuables.

Pour finir, rappelons que la très grande majorité des collectivités locales sont aujourd’hui dirigées par des élus socialistes.

http://fr.novopress.info  du 19/11/2013

 

 

Quand un candidat envisage de s’asseoir dans le siège de Président du gouvernement Françaisil doit surtout penser à ce que cela va lui rapporter !
Il ne doit pas songer qu’il ne va pas gérer une France toute neuve mais hériter des bonnes ou mauvaises gestions de ses prédecesseurs comme un enfant hérite des bons ou mauvais apports de ses lignées parentales.
Du moins nous n’en avons pas l’impression depuis un bon moment, ils se remplissent les poches les uns après les autres !
S’ils dépensaient moins d’argent en publicité mensongère ou de démolition des autres candidats, peut-être pourraient-ils se voir astreints se sentir plus responsables, personnellement, des erreurs de leurs mandats et obligés de participer plus activement aux réparations…après tout, ils en auraient les moyens car ils seraient plus prudents puisqu’il s’agirait de leur propre fric et non de celui de tout le monde !

La notoriété et la gloire, ça se mérite, quand on est honnête ça se paie !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43