Archive | 13/12/2013

Rétablir Les Finances Publiques ? ?

impots

Possible, simplement en supprimant les dépenses parasitaires et nuisibles.

Il est glorieux de payer près de 2 milliards pour faire bénéficier, de notre système carcéral, une population pénale à 70% d’origine étrangère.

« Payer ses impôts est un devoir glorieux ».
La formule est du regretté président Mao-Tsé-toung.
Et c’est vrai !

Oui, il est glorieux de payer des impôts pour effacer les dettes (4 millions d’euros) du journal « L’Humanité »  et apporter 2 milliards de subventions (directes et indirectes) à la presse écrite car il faut bien aider « les miséreux » à se faire entendre :
« Le Point »  »(« Pinault » propriétaire), « Les Echos » (« Arnault »), « Le Monde » (la banque « Lazard » et « Pierre Bergé »), « Libération » (« Rothschild »), la « PQR » (les « banques mutualistes » et le « Crédit Agricole »).

Oui, il est glorieux de payer des impôts pour subventionner à hauteur d’un milliard des syndicats de moins en moins représentatifs, et de plus en plus inutiles, sinon nuisibles.

Oui, il est glorieux de subventionner (Etat et collectivités territoriales) à hauteur de près d’un milliard des associations politiquement correctes :
« SOS Racisme », « France terre d’asile », la « LICRA », le « CRAN », la « LGBT » et tant d’autres qui le valent bien.
Et ils en ont bien besoin pour nous formater et nous censurer.

Oui, il est glorieux de financer à hauteur de centaines de millions les achats « d’art conceptuel » et« d’art contemporain » des « FRAC », sans compter les subventions à la mise en scène de « Golgota picnic »et autres spectacles faussement provocateurs.

Oui, il est glorieux d’aider la charmante « Leonarda Dibrani » et sa famille et de consacrer plusieurs milliards d’euros chaque année à loger et à nourrir les escrocs au droit d’asile.

Oui, il est glorieux de payer (800 millions) pour soigner les étrangers clandestins (« AME ») et d’accorder (« CMU » et « CMU complémentaire ») à des étrangers chômeurs la gratuité des soins refusée aux paysans Français.

Oui, il est glorieux de payer des centaines de millions pour accueillir à l’université des cancres étrangers poursuivant leurs études pendant 10 ans et parfois au-delà de 30 ans, comme « Fabienne Kabou », cette Sénégalaise de 36 ans, étudiante (en philosophie) à Paris-VIII, qui a noyé sa fille à Berck.

Oui, il est glorieux d’avoir une éducation parmi les plus chères du monde pour se retrouver au 25e rang mondial dans le classement « PISA ».

Oui, il est glorieux de payer près de 2 milliards pour faire bénéficier de notre aide judiciaire et de notre système carcéral une population pénale à 70% d’origine étrangère.

Oui, il est glorieux de payer des milliards pour le « logement social » dont sont exclues les classes moyennes et les classes populaires, mais dont bénéficient les arrivés de fraîche date ainsi (pas aux mêmes endroits) que les élus et leurs clientèles privilégiées.

Oui, il est glorieux de payer des centaines de millions pour permettre à des consultants d’élaborer des logiciels de paye (Louvois, par exemple) rendant impossible le règlement normal des soldes des militaires.

Oui, il est glorieux de payer des armes aux rebelles syriens permettant à nos « djihadistes » de banlieue de s’entraîner.

Pardon pour cette liste incomplète.
Elle montre naturellement que rétablir les finances publiques, c’est possible :
Simplement en supprimant les dépenses parasitaires et nuisibles.
Contre celles-ci, il est temps que les Français montrent leur mécontentement.

Rendez-vous dimanche 26 janvier pour le jour de colère !

Jean-Yves Le Gallou de « Polémia »

http://fr.novopress.info/148370  du 09/12/2013

Pas De Tutelle Pour Le Vieux Monde !

ane

La stratégie américaine pour couper l’Ukraine de la Russie n’a pas marché.

Les maîtres de ce monde seraient-ils en difficulté ?
La situation en Ukraine permet, une nouvelle fois, de se le demander.
A la crise inattendue, voire inespérée, que subissent en Syrie les membres « Qaïdistes » (ou « Al-CIAdistes ») de l’alliance anglo-islamiste, s’ajoute dans plusieurs pays européens la crise de plus en plus sévère du politiquement correct (« pourrect », pour les intimes).
La chape de plomb se fissure.
Une teinte rougeoyante s’empare d’elle, trahissant la montée du magma « populiste ».
C’est étrange.
Les logiques orwelliennes échouent.
« La paix, c’est la guerre », ça ne marche plus.
« La liberté c’est de fermer sa gueule » fait de moins en moins recette aussi.
Le peuple européen semble décidément insupportable.
Jamais deux sans trois.
Ou jamais deux sans trop, de « trop c’est trop » :
Voici qu’en Ukraine, « L’harmonie,  c’est la zizanie » n’a pas non plus fonctionné.
On voulait isoler la Russie.
On : L’Ombre.
Mais l’ombre a dû sortir de sa tanière, ce qui est rarissime.
La tactique habituelle des Américains, de se servir de leurs obéissants valets allemands, ne fonctionnait pas.
De ces jours ci, afin que le gouvernement ukrainien revienne sur sa décision de « suspendre » les discussions menant à son adhésion à la soi-disante « union européenne », la  fine fleur de la diplomatie anglo-saxonne s’est déplacée en personne à Kiev.
Mesdames « Victoria Nuland », du « département d’Etat » américain, ainsi que « Catherine Ashton », qui dirige les affaires étrangères à « l’union européenne », se sont présentées sur le sol ukrainien en vue officiellement de persuader « Viktor Ianoukovitch » qu’il se remette à la table des négociations, et officieusement, en vue de l’intimider à l’heure de nettoyer le centre de Kiev de quelques dizaines de milliers de manifestants.
Ceux-ci s’estimaient à peu près aussi fermement soutenus que les islamistes radicaux en Syrie, occupaient des bâtiments indûment, déboulonnaient des statues, empêchaient la circulation, etc…, le tout dans un clair signal de provocation au gouvernement pleinement « démocratique ».

Mais serait-ce, soudain, que « la démocratie c’est la dictature » ?
Toujours est-il que ce bruyant conglomérat de manifestants, parmi lesquels on trouve probablement le groupe de nationalistes le plus fourvoyé du monde (le parti Liberté), est à présent déçu.
L’ordre est rétabli.
Le  temps du nettoyage, de la capitulation et des possibles règlements de compte est venu.
On ne mesure probablement pas assez l’ampleur de cette bataille.
Les moyens mis en oeuvre en Ukraine sont énormes.
La « CDU » allemande, valet parmi les valets, a été jusqu’à créer un parti qui est purement et simplement son émanation : l’ »UDAR », qui est l’alliée des « nationalistes ».
De toute évidence, la volonté anglo-américaine de « stabiliser » l’Ukraine a échoué, ce en dépit des moyens mis en oeuvre, y compris la présence physique de leurs éminences (dont celle « européenne »).
Le plus extraordinaire est que des « nationalistes » soient venus à leur secours.
On devrait, à ce sujet, se lancer dans des considérations sur le contraste entre le Nord-Ouest de l’Ukraine, proche de l’esprit polonais, au reste du pays.

Insidieuse, nuisible, l’Ombre est pour une fois sortie de l’ombre, démontrant au passage à quel point ses intérêts se fondent dans la soumission des pays européens à « l’union européenne ».

Elle voulait couper l’Ukraine de la Russie.

Mais ça n’a pas marché.

« Les vessies, c’est des lanternes » : ça ne marche plus.

Oscar Letilleul

http://ripostelaique.com  du n° 333, le 13/12/2013

Obama Nous Prend Pour Des Billes !

IMAGE QUI DEFINIT NOTRE MONDE

Il révèle qu’Obama a menti sur l’usage de gaz sarin en Syrie.

Ce journaliste d’investigation américain, « Seymour Hersh », est déjà connu pour d’importantes révélations.
Entre  autres il avait dénoncé le mensonge de « Bush » et « Colin Powell » sur l’arsenal biologique de « Saddam Hussein », au moment où presque tous les médias acquiesçaient.

A la fin du mois d’août de cette année, les médias occidentaux ont accusé l’Etat syrien d’avoir fait usage d’armes chimiques contre ses opposants.
En particulier, le quotidien « Le Monde » a mis en avant le geste héroïque de ses journalistes revenus avec des échantillons collectés au péril de leur vie dans la banlieue de Damas.
Expertisés par une officine rémunérée à cet effet par le ministère de la Défense, ces échantillons auraient révélé l’usage de gaz de combat.

Ces preuves supposées ont été avancées pour justifier une intervention armée contre la Syrie

Pour François Hollande, le doute n’était pas possible :
C’est le régime du “sanguinaire dictateur” « Bachar el-Assad » qui avait commis l’atrocité de gazer sa propre population.
Aussitôt, le président socialiste a « sommé » la terre entière d’intervenir militairement en Syrie.

Les Etats‑Unis ont cependant refusé d’entrer en guerre

Certes, mais le président « Barack Obama » n’a pas contesté les allégations françaises contre Damas.
Il les a même confirmées avec force détails le 10 septembre.
Selon lui, le régime syrien était responsable du massacre de 1.400 personnes le 21 août.

Selon un journaliste américain, « Obama » aurait travesti la réalité

« Seymour Hersh » est connu pour avoir dénoncé le mensonge de « Bush » et « Colin Powell » sur l’arsenal biologique de Saddam Hussein.
Faute d’avoir trouvé un journal américain prêt à publier son étude, c’est dans les colonnes de la « London Review of Books » qu’il dénonce aujourd’hui sans fard les mensonges d’ »Obama ».
En réalité, il n’y a aucune preuve de l’implication de l’Etat syrien dans l’usage de gaz de combat le 21 août.

Le président américain sélectionnait soigneusement les informations mises à la disposition du public

Il a en effet caché que le front « Al‑Nosra », la milice des rebelles syriens « djihadistes », était capable de produire du gaz sarin.
Les services américains l’avaient pourtant clairement établi.
Ces « djihadistes » pourraient bien être de faux gazés et de vrais gazeurs.

http://fr.novopress.info/148871/  du 13/12/2013

Quelques Informations Inédites.

ecole

Nous le disions récemment :   ça bouge !

Emmanuel Ratier, responsable de la revue « Faits & Documents » – que nous remercions -, nous signale un article  »plus que surprenant » paru sur un site juif le 9 décembre, qui « va à l’encontre de tout ce qu’on lit en général » et où l’on apprend que :
« Au printemps 1944, 30.000 juifs vivent alors à Paris, recensés et portant l’étoile jaune ».

Ce site c’est le site « JForum », « le portail juif francophone », et l’article s’intitule :
« Ces Juifs que la Gestapo n’arrête pas. Printemps 1944″.
Il est signé d’un Marc André Chargueraud.
Le moins qu’on puisse dire est que l’article fourmille de renseignements inattendus qui ne constituent évidemment pas des révélations pour les révisionnistes chevronnés (qui savent bien tout cela par coeur), mais qui vont étonner bien des non-révisionnistes :
Comment, en effet, concilier l’image du juif traqué, terrorisé, obligé de se cacher,  avec celle qui est exposée dans cet article ?

En voici un extrait :
http://www.jforum.fr/forum/culture/article/ces-juifs-que-la-gestapo-n-arrete?utm_source=activetrail&utm_medium=email&utm_campaign=
Newsletter%20du%2010-1 2-2013-ordi

Rien n’est plus vrai et pourtant en même temps rien n’est parfois plus inexact si on lit le témoignage de « Maurice Brenner », trésorier de l’ »UGIF-Sud ».
Il se rend à Paris du 3 au 17 mai 1944.
Il est étonné par une incroyable situation.
En arrivant à Paris « il a une vision véritablement stupéfiante, le nombre de gens se promenant avec l¹étoile (…)
J¹ai été surpris de voir tout ce monde afficher ostensiblement leur judaïsme, de voir des Juifs, jeunes et vieux, hommes et femmes, côtoyer Allemands et miliciens dans le métro, dans la rue et les magasins, de les voir se promener tranquillement sans que, apparemment, personne ne songe à les embêter. Ma surprise n¹aurait
pas été plus grande si j¹avais aperçu des gens qui sur ordre des autorités auraient arboré la faucille et le marteau ou la croix de Lorraine ».

Profitons de l’occasion pour rappeler le remarquable article de « Célestin Loos » paru dans la « Revue d’histoire révisionniste » n° 6, mai 1992, sur la « Vie quotidienne des juifs allemands pendant la guerre » qui démontre, sur la base de documents précis (horaires d’ouverture des synagogues, annuaire téléphonique, coupons d’alimentation, etc.), que, en Allemagne aussi, les juifs ont longtemps pu vivre ouvertement sans être inquiétés.
(Chez Akribeia, 45/3 route de Vourles, 69230 St Genis-Laval,plantin-akri@laposte.net).

§§§§§§§§§§

Le 10 décembre au soir, sur la chaîne de télévision FR2, à 20h 30, était diffusée une émission présentée par le journaliste « Laurent Delahousse ».
L’émission avait « pour titre « Pétain ».
Dès le lendemain matin, le journaliste recevait de l’un de nos correspondants le message suivant, dûment signé:

Objet: vos commentaires sur « Pétain »

Monsieur,
La qualité d’un journaliste devrait être l’indépendance.
Vous avez choisi, par carriérisme, le chemin de la collaboration avec le Système, ce même Système qui continue de refuser au maréchal « Pétain » d’être enterré à Douaumont, en manipulant les esprits avec une propagande faite de mensonges et dont vous vous faites le porte-parole servile.

Vous n’avez que le mot de « Shoa » à la bouche alors que personne n’a été capable d’en apporter la moindre preuve. C’est comme Badinter qui devrait avoir honte d’avoir accepté un jugement qui a reconnu qu’il avait diffamé le professeur « Faurisson » mais « de bonne foi ».

A qui la faute de la déclaration de guerre ?
Vous n’en avez pas parlé.
A qui la faute de la défaite ?
Vous n’en avez pas parlé.
A qui la honte de la fuite de De Gaulle en Angleterre le 18 juin 1940, le lendemain du 17 juin 1940 uniquement parce que Pétain lui avait refusé le ministère de la guerre qu’il avait réclamé (cf. « Mémoires » de l’amiral Auphan) ?
A qui l’honneur, alors qu’il était, à 84 ans, ambassadeur en Espagne, d’avoir répondu à l’appel de 569 députés du Front populaire et d’avoir assumé sur place la charge du peuple français désemparé par la fuite des
responsables gouvernementaux de l’époque ?

Vous devriez lire un peu au lieu de colporter comme un perroquet les mensonges du Système.

La librairie d’Emmanuel Ratier vient d’être saccagée.
Aurez-vous le courage d’en faire état dans votre prochain journal ?

Si nous avions le temps, les uns et les autres, de réagir régulièrement aux mensonges des journalistes, il est certain que le Schmilblick avancerait plus vite.

§§§§§§§§§§

Le 9 décembre nous recevions de l’équipe de « Sans Concession » le message
suivant :

 

http://youtu.be/qBKaGdSJDtE

Être inaccessible au découragement

Dans cette allocution prononcée le 7 décembre 2013 à Lyon, lors de la « Fête des patriotes », « Vincent Reynouard » rappelle une vérité essentielle sur la société actuelle, à savoir que si le régime actuel dure, c’est qu’il
bénéficie de l’assentiment actif ou passif des foules.
L’exemple de la loi de 1975 sur l¹avortement est parlant :
même si cette loi résulte de l’action des « lobbies », elle n’a fait que légaliser une situation de fait (avant 1975,
on comptait au minimum un avortement toutes les dix minutes en France, soit 50.000 par an).
Au final, c’était LE PEUPLE qui voulait la liberté d’avorter et depuis 10 ans, il l’a amplement confirmé avec 200.000 avortements annuels…
Il en résulte que, pour l’heure, tout espoir de prise du pouvoir est vain.
Notre mission est ailleurs.
Elle est d’ailleurs plus noble :
il s’agit de sauvegarder une braise rougeoyante et de transmettre aux générations à venir des armes pour une victoire que nous ne verrons pas.
Bonne journée à toutes et à tous,
Marie Pererou

Autre Que Réseau Social

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43