EDUCATION

Quelques Informations Inédites.

ecole

Nous le disions récemment :   ça bouge !

Emmanuel Ratier, responsable de la revue « Faits & Documents » – que nous remercions -, nous signale un article  »plus que surprenant » paru sur un site juif le 9 décembre, qui « va à l’encontre de tout ce qu’on lit en général » et où l’on apprend que :
« Au printemps 1944, 30.000 juifs vivent alors à Paris, recensés et portant l’étoile jaune ».

Ce site c’est le site « JForum », « le portail juif francophone », et l’article s’intitule :
« Ces Juifs que la Gestapo n’arrête pas. Printemps 1944″.
Il est signé d’un Marc André Chargueraud.
Le moins qu’on puisse dire est que l’article fourmille de renseignements inattendus qui ne constituent évidemment pas des révélations pour les révisionnistes chevronnés (qui savent bien tout cela par coeur), mais qui vont étonner bien des non-révisionnistes :
Comment, en effet, concilier l’image du juif traqué, terrorisé, obligé de se cacher,  avec celle qui est exposée dans cet article ?

En voici un extrait :
http://www.jforum.fr/forum/culture/article/ces-juifs-que-la-gestapo-n-arrete?utm_source=activetrail&utm_medium=email&utm_campaign=
Newsletter%20du%2010-1 2-2013-ordi

Rien n’est plus vrai et pourtant en même temps rien n’est parfois plus inexact si on lit le témoignage de « Maurice Brenner », trésorier de l’ »UGIF-Sud ».
Il se rend à Paris du 3 au 17 mai 1944.
Il est étonné par une incroyable situation.
En arrivant à Paris « il a une vision véritablement stupéfiante, le nombre de gens se promenant avec l¹étoile (…)
J¹ai été surpris de voir tout ce monde afficher ostensiblement leur judaïsme, de voir des Juifs, jeunes et vieux, hommes et femmes, côtoyer Allemands et miliciens dans le métro, dans la rue et les magasins, de les voir se promener tranquillement sans que, apparemment, personne ne songe à les embêter. Ma surprise n¹aurait
pas été plus grande si j¹avais aperçu des gens qui sur ordre des autorités auraient arboré la faucille et le marteau ou la croix de Lorraine ».

Profitons de l’occasion pour rappeler le remarquable article de « Célestin Loos » paru dans la « Revue d’histoire révisionniste » n° 6, mai 1992, sur la « Vie quotidienne des juifs allemands pendant la guerre » qui démontre, sur la base de documents précis (horaires d’ouverture des synagogues, annuaire téléphonique, coupons d’alimentation, etc.), que, en Allemagne aussi, les juifs ont longtemps pu vivre ouvertement sans être inquiétés.
(Chez Akribeia, 45/3 route de Vourles, 69230 St Genis-Laval,plantin-akri@laposte.net).

§§§§§§§§§§

Le 10 décembre au soir, sur la chaîne de télévision FR2, à 20h 30, était diffusée une émission présentée par le journaliste « Laurent Delahousse ».
L’émission avait « pour titre « Pétain ».
Dès le lendemain matin, le journaliste recevait de l’un de nos correspondants le message suivant, dûment signé:

Objet: vos commentaires sur « Pétain »

Monsieur,
La qualité d’un journaliste devrait être l’indépendance.
Vous avez choisi, par carriérisme, le chemin de la collaboration avec le Système, ce même Système qui continue de refuser au maréchal « Pétain » d’être enterré à Douaumont, en manipulant les esprits avec une propagande faite de mensonges et dont vous vous faites le porte-parole servile.

Vous n’avez que le mot de « Shoa » à la bouche alors que personne n’a été capable d’en apporter la moindre preuve. C’est comme Badinter qui devrait avoir honte d’avoir accepté un jugement qui a reconnu qu’il avait diffamé le professeur « Faurisson » mais « de bonne foi ».

A qui la faute de la déclaration de guerre ?
Vous n’en avez pas parlé.
A qui la faute de la défaite ?
Vous n’en avez pas parlé.
A qui la honte de la fuite de De Gaulle en Angleterre le 18 juin 1940, le lendemain du 17 juin 1940 uniquement parce que Pétain lui avait refusé le ministère de la guerre qu’il avait réclamé (cf. « Mémoires » de l’amiral Auphan) ?
A qui l’honneur, alors qu’il était, à 84 ans, ambassadeur en Espagne, d’avoir répondu à l’appel de 569 députés du Front populaire et d’avoir assumé sur place la charge du peuple français désemparé par la fuite des
responsables gouvernementaux de l’époque ?

Vous devriez lire un peu au lieu de colporter comme un perroquet les mensonges du Système.

La librairie d’Emmanuel Ratier vient d’être saccagée.
Aurez-vous le courage d’en faire état dans votre prochain journal ?

Si nous avions le temps, les uns et les autres, de réagir régulièrement aux mensonges des journalistes, il est certain que le Schmilblick avancerait plus vite.

§§§§§§§§§§

Le 9 décembre nous recevions de l’équipe de « Sans Concession » le message
suivant :

 

http://youtu.be/qBKaGdSJDtE

Être inaccessible au découragement

Dans cette allocution prononcée le 7 décembre 2013 à Lyon, lors de la « Fête des patriotes », « Vincent Reynouard » rappelle une vérité essentielle sur la société actuelle, à savoir que si le régime actuel dure, c’est qu’il
bénéficie de l’assentiment actif ou passif des foules.
L’exemple de la loi de 1975 sur l¹avortement est parlant :
même si cette loi résulte de l’action des « lobbies », elle n’a fait que légaliser une situation de fait (avant 1975,
on comptait au minimum un avortement toutes les dix minutes en France, soit 50.000 par an).
Au final, c’était LE PEUPLE qui voulait la liberté d’avorter et depuis 10 ans, il l’a amplement confirmé avec 200.000 avortements annuels…
Il en résulte que, pour l’heure, tout espoir de prise du pouvoir est vain.
Notre mission est ailleurs.
Elle est d’ailleurs plus noble :
il s’agit de sauvegarder une braise rougeoyante et de transmettre aux générations à venir des armes pour une victoire que nous ne verrons pas.
Bonne journée à toutes et à tous,
Marie Pererou

Autre Que Réseau Social

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43