FRANCIA

Liens Entre Les Racailles Et Les Muslis.

hlm

La violence des racailles n’est pas semblable à celle des islamistes

Souvent on met les deux dans le même sac, mais il s’agit là d’un amalgame facile.
La violence et délinquance des « racailles » et la violence des islamistes sont bel et bien différentes.
La plupart des racailles passant leur vie à jurer sur la Mecque et le coran, ne sont pas vraiment islamistes, ils n’appliquent et ne pratiquent pas l’islam.

Mais alors pourquoi cet amalgame ?
Pourquoi ce lien entre racaille et islamisme ?
Pas pour rien, il n’y a jamais de fumée sans feu.
La culture de « Scarface » et la culture de l’islam ne sont pas les mêmes.
Hier les racailles s’appelaient « Bertrand Dupont », aujourd’hui c’est « Momo Abelbatil ».

Le premier lien entre racaille et islamisme est qu’il s’agit bien souvent de personnes aux noms ayant la même consonnance orientale.
Le deuxième lien est que ces racailles bien que n’appliquant pas l’islam, sont musulmanes.
Ce qui fait que lorsqu’une Française voilée intégralement se fait contrôler à Trappes, toutes les racailles de la ville viennent la défendre, elle, la bonne musulmane qui applique bien l’islam.
Ce lien est même le plus important à mes yeux, le fait que la majorité de ces racailles, bien que n’appliquant pas l’islam eux-mêmes, sont le bras armée de l’islamisme.
Comme nous l’avons vu à Trappes lors des émeutes, lors de cette chaude nuit d’émeute, il y avait majoritairement des racailles et quelques islamistes, le bras armé n’était pas les musulmans appliquant l’islam à la lettre mais bien les racailles n’appliquant pas l’islam mais jurant du matin au soir sur le coran.
Le troisième lien est que là où la misère règne, là où la pauvreté règne, la violence y a une grande place, mais la religion aussi !
Regardez les favelas latines.. la religion (chrétienne) y est très présente (à noter qu’on voit aussi une expansion de l’islam dans les favelas), à croire que violence et religion sont aussi liées d’une façon ou d’une autre.
Le quatrième lien est que certains méfaits sont aussi considérés par des islamistes comme un acte islamique, exemple :
-Braquer un commerce pour de l’argent et utiliser cet argent pour la cause du « jihad » (gang de Roubaix par exemple).
-Voler le bien des mécréants et le considérer comme un « ghanima » (un butin de guerre!).
Alors certains vont venir t’arracher ton sac, ton portable et se dire « cool j’ai fait mon « jihad », « hamdoullilah », c’est « ghanima », j’ai le droit de faire ça ».
Le cinquième lien c’est que beaucoup de petits délinquants du dimanche après un passage en prison deviennent des islamistes terroristes du vendredi.
Pas de fumée sans feu, il y a des liens plus ou moins évidents, même s’il y a plein de paradoxes, mais dans une telle idéologie schizophrénique, on n’est plus à un paradoxe près.
Néanmoins reprocher aux autres leurs paradoxes et contradictions flagrants, ne doit pas nous empêcher de nous questionner nous-mêmes sur nos possibles paradoxes et contradictions, dans le but d’évoluer, si nécessaire, afin de ne pas être nous-mêmes schizophréniques reprochant aux autres ce qu’eux-mêmes pourraient nous reprocher également.
Autrement dit (si ça peut faire plaisir aux chrétiens) :
La paille dans l’œil du voisin et la poutre dans le sien, ou en langage plus laïque (car c’est riposte laïque et pas catholique soi-dit en passant) :
L’hôpital (ou les restos du cœur) qui se fout de la charité.

Voyons un peu le point de vue des autres, des intéressés.
Voyez cet article d’un musulman http://chroniquedunjeunemusulman2011.overblog.com/-filles-gar%C3%A7ons-de-quartier-votre-mentalit%C3%A9-5 (a priori de tendance salafiste non jihadiste**), une personne issue d’un quartier et qui parle un peu de cette mentalité de quartier, qui n’est pas forcément liée à l’islam.
strong>(Un Peu d’information :)
(Salafisme est divisé en deux branches principales, en gros :
- 1 – Ceux adeptes de « l’islam tranquille », n’étant pas pour le « jihad », suivant les savants du palais saoudien.
- 2 – Les salafistes pro jihad, pro alqaida, rejetant les savants saoudiens les traitant de vendus.)
Ce salafiste non jihadiste y parle de la violence, de cette mentalité misogyne, cette mentalité où le respect se résume à ne pas regarder de travers sinon ça peut mal finir, cette mentalité où le respect des filles consiste à ce qu’elles restent à la maison, cette mentalité où la virilité signifie s’embrouiller, se battre, tenir les murs, faire le mac sur un scooter, draguer une fille, la mettre dans son lit et faire tourner son numéro ou pire sa vidéo le lendemain sur le net.
- Des mentalités où c’est normal de frapper sa sœur.
- Des mentalités où caillasser les flics c’est normal, pire caillasser des pompiers, secouristes.
- Des mentalités où guetter au lieu d’aller au collège c’est normal.
- Des mentalités où les parents délaissent l’éducation de leur enfants.
- Des mentalités pleines d’absurdités.
Des filles en jogging qui crachent et se battent ce n’est pas lié à l’islam (car en islam, la femme se tait, elle reste à la maison, se couvre, etc.), mais ces filles en jogging se la jouant garçons manqués, sont une conséquence de la misogynie outrancière (qui elle même est une conséquence de l’islam et son apartheid envers les femmes).

Dans la mentalité des quartiers une fille a 3 possibilités :

- se voiler (et encore ça ne suffit pas toujours).

- se la jouer garçon manqué en jogging qui crache partout (et encore ça ne suffit pas toujours).

- se la jouer très fine, très discrète, sortir peu, étudier à fond, ne pas se voiler mais ne jamais mettre de jupe… et puis partir du quartier dès que possible (souvent en se mariant et souvent tristement en choisissant le mauvais prince charmant… ce sont d’autres histoires tout ça.) pour un avenir meilleur (si ce ne sont pas les études, le travail et un bon emploi permettant l’émancipation et l’indépendance) ou peut-être pire (si c’est par le mauvais mariage…).

Ce terrain, cette atmosphère, cette ambiance, ces quartiers, sont un terrain idéal pour l’islamisation !
Saviez-vous qu’il existe une campagne encourageant la « dawaa » (prêche) envers les personnes les plus fragiles (milieux violents, misères, prostitués, drogues, etc) ?
Car évidemment la fragilité de certaines situations et environnement rend les gens plus malléables, plus réceptifs à certaines idées.

Si la violence des racailles et celle de l’islam sont bien deux choses différentes, il n’en reste pas moins que de façon plus ou moins directe, plus ou moins importante, ceci n’est pas sans lien et sans rapport.

Le fait de tout mélanger peut vous discréditer mais au contraire le fait de savoir nuancer et équilibrer peut vous avantager.

Sabrina Azar

http://ripostelaique.com  du n° 335, le  28/12/2013

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43