Archive | 10/01/2014

Grand Danger Nucléaire A Venir !

nucléaire

« Explosions nucléaires souterraines à Fukushima ! »

De source russe, plusieurs explosions nucléaires se sont produites, sous la centrale de Fukushima Daiichi, le 31 décembre 2013.
Cette information gravissime a été publiée par le Bureau du Président de la Fédération de Russie, qui a tout de suite classée la centrale au niveau le plus élevé qu’il soit, selon leurs propres mots :
« Importance particulière, ce, immédiatement, et en toute urgence »

Une série d’explosions nucléaires souterraine s’est produite le 31 décembre, a confirmé le « Ministère de la Défense russe » (« MoD »)
Depuis le 12 mars 2011, des quantités importantes de matières radioactives s’échappent de la centrale de Fukushima, plus grande catastrophe depuis Tchernobyl, et c’est la seconde fois avec cette dernière que l’évènement a été classé au plus haut niveau, le 7.
Selon ce rapport, le ministère de la Défense a détecté deux explosions atomiques souterraines de  » bas niveau  » dans la zone de la catastrophe de Fukushima, le 31 Décembre, la première explosion mesurée à 5.1 d’intensité, suivie d’une plus petite évaluée à 3,6 sur l’échelle de Richter.

Le ministère de la Défense indique par ailleurs que l’événement de magnitude 5,1 correspond à l’équivalent de 0,0005 mégatonnes de TNT, l’événement de magnitude 3,6, lui, serait égal à 0,0000005.
A titre de comparaison, le ministère de la Défense affirme que la bombe atomique larguée sur Hiroshima en 1945 par les États-Unis représente 16 kilotonnes, soit 0.016 mégatonnes de TNT,  ou un séisme de magnitude 6 sur l’échelle ouverte de Richter.
Il est important de signaler, ainsi qu’il l’est noté dans le rapport russe, que l’architecte du réacteur 3 de Fukushima Daiichi, « Uehara Haruo », avait averti le 17 Novembre 2011 qu’une explosion hydrovolcanique  était  » inévitable  » en raison du combustible atomique fondu qui s’échappe de la cuve de stockage.
Le ministère de la Défense signale que ces deux explosions nucléaires se sont produites après l’apparition mystérieuses d’un panache de fumée le 19, mais aussi le 24 , le 25, et le 27 décembre dernier, dates confirmées par un rapport  de « Tokyo Electric Power Company » ( « TEPCO » ) sur son site Internet .

Les Etats-Unis semblent avoir eu échos de la tragédie imminente, en témoigne l’achat plus tôt dans le mois (6 Décembre ) de 14 millions de doses d’iodure de potassium , un composé qui protège le corps contre l’empoisonnement radioactif à la suite d’accidents nucléaires graves, ces doses seront livrées en février 2014.
Pour conclure, ce rapport alarmant met en garde à la fois l’humanité mais aussi la biodiversité.
Il affirme que les conséquences vont être planétaires.

Et concrètement, une vague radioactive surpuissante est attendue dans tout le Pacifique Nord, jusqu’aux côtes des USA.
On comprend mieux pourquoi les japonnais envoient leurs « SDF » dans la bataille…

La situation à Fukushima a dégénéré.
Achetez immédiatement des doses.
Ou volez-en.

Ghisham Doyle pour « WikiStrike »

http://france.eternelle.over-blog.com  du 10/01/2014

La Boîte De Pandore Est Ouverte !

pandore

Le fiasco de Valls a ridiculisé la France aux yeux du monde entier

Grâce au ministre de l’Intérieur, la France est la risée du monde entier.
En entamant, de manière grotesque, une procédure liberticide contre l’humoriste « Dieudonné », par ailleurs financé par l’Iran, Manuel Valls, soutenu par les élites juives, l’ensemble du mouvement antiraciste et tout le « show-biz », croyait se faire, à bon compte, un profil de combattant impitoyable contre l’antisémitisme.

Non seulement la démarche a fait long feu, et il a été facile de montrer que le véritable antisémitisme venait des mosquées et de l’islam, mais cette journée de jeudi demeurera un cauchemar pour quiconque est attaché à un véritable état de droit.
Certes, ceux qui considèrent que la fin justifie les moyens pourront fanfaronner, puisque le spectacle n’a pu se tenir, à Nantes.
Pourtant, à 14 heures 30, le tribunal administratif renvoyait dans ses buts le préfet de Nantes, mandaté par la place Beauvau, et refusait l’interdiction de spectacle.
Les arguments retenus par les magistrats paraissaient légitimes :
Le spectacle de « Dieudonné », donné durant plusieurs semaines à la « Goutte d’Or », ne paraissait pas prioritairement tourné vers un discours de haine contre une seule communauté.
Et le serait-il qu’il appartenait aux victimes de déposer plainte.
Mais surtout, le coup du trouble à l’ordre public était démasqué par le tribunal, qui rappelait au préfet qu’il lui appartenait, au nom de la défense de la liberté d’expression, de créer les conditions, avec les forces de police et de gendarmerie dont il disposait, pour mettre fin aux possibles troubles.

Terrible camouflet pour Valls, et pour ce gouvernement !
Ils devenaient la risée de tous ceux qui, en France, étaient attachés à la défense de la liberté d’expression et artistique, y compris quand elle venait de quelqu’un dont on ne pouvait partager les propos.
C’était sans compter sans les rouages de la dictature socialiste qui se met de plus en plus insidieusement en place.
Le Conseil d’Etat sera réuni deux heures après la décision, fait unique dans les annales de la République !
Et, servilement, il cassera la décision du tribunal administratif.
C’est tellement énorme que même le président de la « LDH » a été obligé de sortir le minimum syndical, et de protester.
Maître « Eolas », pourtant peu suspect de véhiculer des « idées nauséeuses », se permet de dire :
«Nous sommes maintenant dans un régime préventif de la liberté d’expression, et c’est une boîte de Pandore qui est ouverte.
Dans son ordonnance, le Conseil d’Etat souligne que « l’exercice de la liberté d’expression est une condition de la démocratie ».
Et quelques lignes plus loin, il commet un attentat contre cette liberté d’expression.
[…] Les voies de recours internes sont épuisées, mais les avocats de « Dieudonné » ont six mois pour saisir la « Cour européenne des droits de l’homme » (« CEDH »).
Et la décision du Conseil d’Etat ne tiendra pas.
La France est déjà classée 3e pour les atteintes à la liberté d’expression, avec 25 condamnations, devant la Russie.
Elle n’est pas près de nous rattraper… 
»

Bilan de la semaine de Valls

Certes, pendant qu’on parlait de « Dieudonné », on évitait la question du chômage et du marasme dans lequel les socialistes entraînent le pays.
Mais la France, suite à cette histoire, est la risée du monde entier.
On est ouvertement dans une justice d’exception digne d’une République totalitaire.
Les élites juives, en montant au créneau de manière imbécile, ont alimenté de la pire façon l’antisémitisme, en montrant qu’on ne pouvait se permettre, avec une communauté privilégiée, ce qu’il est possible de faire avec d’autres.
Il sera d’autant plus facile, après cette semaine folle, à « Soral » et ses amis d’expliquer que la République est aux ordres des juifs !
« Dieudonné », agent de l’Iran et islamo-collabo notoire, est devenu le héros de la parole libre, grâce à son meilleur impresario, Valls en personne.
Les musulmans, principaux clients de l’humoriste, forts de ces décisions de justice, vont bientôt demander un délit d’islamophobie.
Ils ne peuvent, dans leur démarche de conquête, que se réjouir du discrédit de notre pays, et du fait que la boutique n’est plus tenue dans l’Hexagone.
Surtout, la France a encore davantage une image, de plus en plus justifiée, de République bananière, avec une justice aux ordres du pouvoir, et une liberté d’expression qui dépend de la bonne volonté de l’apprenti-dictateur de la place Beauvau et de ses complices.

Et c’est cet homme là, Valls, qui incarne de plus en plus la dictature socialiste qui se met en place, que Hollande veut envoyer à Matignon, au lendemain des municipales ?

Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com  du n° 337, le 10/01/2014

La Menace De La Quenelle Municipale.

quenelle pour tous

Le « PS » pourrait être en difficulté dans les quartiers difficiles

L’affaire « Dieudonné » aura des répercutions politiques.
Certains au « PS » s’en inquiètent.
Ils estiment que la procédure judiciaire engagée contre « Dieudonné » pourrait être un « boomerang » politique.
En effet  pour de nombreux électeurs issus de la diversité dans les quartiers difficiles, l’acharnement du pouvoir contre « Dieudonné » est la preuve que la république Française privilégie la sensibilité et la dignité de la communauté juive et s’incline devant les sionistes.

Que cela soit vrai ou faux n’est certes pas le problème.
Quand on reprend les chiffres de la présidentielle, le poids du vote immigré en faveur de Hollande a été déterminant.
Il a pesé très fort également dans certains scrutins législatifs.
Quand on projette ces résultats sur les municipales, ce vote est sans doute l’un des atouts du parti socialiste pour conserver certaines villes et éviter le pire.
Or, les amateurs de la quenelle se trouvent en priorité dans cette population issue de l’immigration très anti-sioniste, parfois anti-sémite.

L’extrême droite radicale rejoint certes ce public de Dieudonné en dépit des contradictions raciales, mais au niveau électoral elle est beaucoup plus marginale même si elle ne vote pas forcément pour Marine Le Pen.
Ce n’est certes pas cet électorat en tout cas qui est un problème pour le PS.
C’est l’autre, le sien, qui vacille.
Traiter de racistes et diaboliser ceux qu’on envoyait aux urnes au nom de l’anti-racisme et de la solidarité communautariste est une erreur politique objective….
Une connerie pour un élu PS.

Au lendemain des municipales, Manuel Valls pourrait en payer le prix mais il a pris tous les risques au nom de valeurs, ce qui est respectable.
Sauf tout de même qu’il s’en prend à la liberté d’expression préventivement et non aux propos tenus après coup, ce qui est totalement anti-démocratique.
Surtout que la saisine du conseil d’état dans l’urgence a donné l’impression que le pouvoir n’acceptait pas une décision de justice et voulait imposer sa loi par le plus haut tribunal administratif.
Cela conforte les complotistes, ceux qui pensent qu’il y a une connivence entre les politiques et tous les rouages d’un état soumis à une victimisation prioritaire et tabou par rapport aux autres.
D’ou le gène évident de madame Taubira.

Quand à l’extrême-droite, elle constate que tout cela va finalement déboucher sur un renforcement de la loi « Gayssot » et de la mise sous tutelle judiciaire d’Etat de l’histoire ainsi que sur l’aggravation des sanctions pénales contre les discours déviants sur certains sujets de plus en plus tabous.
C’est le défi à ce tabou qui explique bien sûr la diabolisation  de « Dieudonné ».
En comparaison du laxisme vis à vis des profanations des « femen », comment ne pas exciter une droite catholique déjà révulsée par le mariage gay et qui estime que le pouvoir socialiste est totalitaire et pratique le respect de la dignité à géométrie variable.
L’hystérie qui a gagné le pouvoir autour des provocations  du polémiste humoriste est-il  le signe d’un réveil républicain face à des provocations ou l’aveu d’une soumission  idéologique ?

La première perception est médiatiquement majoritaire, presque unanime d’ailleurs.
La deuxième, plus politique, pourrait avoir des conséquences dans les urnes en commençant par les municipales.
C’est le début des dégâts collatéraux sans oublier le risque curieusement sous-estimé d’émeutes urbaines et d’affrontements communautaires juifs/musulmans causés par la stratégie Valls contre le quenellier du diable.

 

Raoul Fougax

http://metamag.fr  du 10/01/2014

Qui Sème Vraiment La Discorde ? ? ?

la-haine

« La Haine » du Nouvel Observateur.

Dieudonné les rend fous !
Depuis quinze jours :
-les paroles liberticides du président de la République François Hollande,
-les mots vengeurs du ministre de l’Intérieur Manuel Valls,
-les mantras policiers du ministre de la Culture Aurélie Filippetti
-et les expressions répressives d’une grande partie du système politico-médiatique
ne permettent pas de bien comprendre l’humour engagé de « Dieudonné » et d’en débattre honnêtement.

Tous les jours, en regardant la télévision, en écoutant la radio et en lisant les journaux, la « dictature du salut public » post-moderne répète les mêmes antiennes hygiénistes, voire épuratrices :
« comportement pathologique »,« interdiction vitale »« éradication », etc….
Guillaume Peltier, le Président de la Droite forte, au sein de l’ »UMP », a même exprimé son souhait que « Dieudonné »« aille en prison » (I>télé le mercredi 8 janvier 2014) en raison de ses factures impayées.

Hélas, la « sous-culture journalistique » – pour reprendre la formule de « Jean-Edern Hallier » – demeure prisonnière de ses malfaisances habituelles.
En effet, le même jour que l’arrêt, « Le Nouvel Observateur » participait bêtement à la montée aux extrêmes.
Sa « une » surréaliste est illustrée par les visages juxtaposés d’Alain Soral, Dieudonné et Éric Zemmour et porte le titre suivant : « La Haine ».
Ces trois hommes publics, c’est bien connu, prêchent les mêmes idées, puisqu’elles sont haineuses.
L’amalgame grossier ne fait pas peur à l’hebdomadaire !
Puis, à l’intérieur du numéro, figure le dossier central intitulé :
« Voyage dans la France raciste », agrémenté d’une grande photo décrivant un pavillon et la porte fermée de son garage sur laquelle est dessinée une grande croix gammée rouge.
L’ignorance crasse le dispute à un sectarisme navrant.
Et à une mise en scène horrifique qui se veut représentative d’un climat post-nazi.
Les « SS » sont de retour !
On finit par se demander qui appelle à la haine ?
Les accusés ou les accusateurs ?

On en vient alors au premier article.
Il est écrit par « Doan Bui » et « Isabelle Monnin » qui prouvent, sans s’en rendre compte, que le délire paranoïaque vient d’eux et non d’une fantasmatique galaxie raciste et antisémite :
« [...] Ce sont bien eux, les néo-racistes, qui accaparent l’espace médiatique, formant une nébuleuse hétéroclite, unie dans une certitude, celle de lutter contre la bien-pensance.
On y retrouve pêle-mêle des intellectuels obsédés par la perte d’identité française comme « Alain Finkielkraut », des piliers du « PAF » comme « Éric Zemmour », des politiciens pyromanes collectionnant les “dérapages” — « Jean-François Copé » et ses voleurs de pains au chocolat pendant le ramadan –, des humoristes comme « Dieudonné », menacé d’interdiction, dont la “quenelle”, bras d’honneur au système (NDLR : ouf, à en croire la vulgate médiatique, on croyait qu’il s’agissait d’un “salut nazi inversé”), est reprise par une cohorte allant du « Printemps français » aux antisémites de tout bord, qui se nourrissent des saillies du polémiste « Alain Soral ». Prenez le tout, mettez le dans le chaudron d’Internet, ce grand forum où tout peut se dire, en un clic, le meilleur comme le pire, mélangez.
Le brouet est amer, mais il faut le digérer :
Le racisme n’est plus “politiquement incorrect”, il est devenu la doxa des temps nouveaux. »

« Jean-François Copé » et « Dieudonné » seront heureux d’apprendre qu’ils appartiennent non seulement au même camp mal-pensant, mais qu’en outre ils sont évidemment racistes et antisémites, sans qu’aucune démonstration ne vienne étayer les assertions péjoratives de ces deux journalistes professionnels en raccourcis.
« Doan Bui » et « Isabelle Monnin » évoquent un mélange indigeste en mentionnant des personnes et des idées le plus souvent antagonistes.
Ce sont donc les mélangistes, et non les mélangés, qui s’avèrent responsables du mélange.
Et dire que « Le Nouvel Observateur » a longtemps été une référence dans l’histoire de la presse.
Cela dit, l’affaire « Dieudonné » risque encore de susciter d’autres sottises et confusions intellectuelles.

À quand un vrai débat ?

Arnaud Guyot-Jeannin

http://www.bvoltaire.fr  du 10/01/2014

Qui sème vraiment la discorde, qui appelle à la haine ?
Dieudonné ?
Il fait rire et depuis de nombreuses années.
Il fait bien grincer des dents et on a pensé pouvoir lui soutirer quelques sousous mais non, alors il énerve.
Et puis l’an dernier c’est le nouveau Pape qui a été élu personnalité de l’année, il y a trop longtemps (plusieurs mois, c’est une éternité !) qu’on ne parle pas de la communauté juive de France, il faut la remettre sur le devant de la scène médiatique avec l’épouvantail de la shoah brandi depuis beaucoup  plus d’un demi-siècle maintenant !
Comme on dit à Marseille, un peu ça va, mais trop c’est trop !
Changeons de lettre comme pour les pédigrees, après les Simon et Samuel  il doit bien y avoir Tintin et Toto ?
On en a marre de ces pleurnicheries, on a envie de souvenirs gais !
Maurice Chevalier dans « ma pomme », c’était de la même époque et plus souriant !
Pourquoi toujours se plaindre et se lamenter ?
Les gaulois n’ont pas cette habitude !
Il y a des lustres et lustres qu’on veut la leur inculquer mais ce n’est pas demain qu’ils cesseront d’aimer leur bonne chère, leurs rires francs, sans fausses interprétations, leurs traditions et leur culture !

Notre Normal 1er Vole Vers Rome !

img12-300x225(1)

Quand François Hollande demande audience au pape…

De quoi vont-ils parler au juste ?
De la conférence climatique, dit-on.
Mais de la France ?
Va-t-on aussi parler de la France ?

C’est dans la presse, François Hollande rencontrera le pape le 24 janvier.
Tout se serait décidé très vite, « Nicolas Hulot » aurait servi d’émissaire en novembre dernier :
Venant demander au Saint-Siège de mobiliser les États pour la conférence sur le changement climatique de 2015 à Paris, celui qui est un peu notre saint laïc, le saint patron de la planète dont on fait pieusement ânonner la charte aux petits enfants dans les écoles primaires, en aurait profité, fort sans doute de cette haute fonction spirituelle, pour glisser au Vatican une demande d’audience du président de la République.

Et pourquoi pas ?
Il y a ceux qui ricanent qu’à son stade, le Président ferait mieux de se rendre à Lourdes.
Il y a les autres qui persiflent qu’eu égard au climat en France, Hollande va s’y sentir aussi à l’aise et en terre aussi familière qu’en pays pygmée.
Pas tout à fait vrai.
D’abord parce que le monsieur a été élevé chez les frères de écoles chrétiennes, à Jean-Baptiste-de-La-Salle à Rouen jusqu’en troisième :
il s’y sentira donc en terre beaucoup plus familière.
Ensuite, parce qu’évidemment, si ces derniers mois il avait méprisé, matraqué, mis en garde à vue des centaines de pygmées, ça se serait su…
Il s’y sentira donc beaucoup moins à l’aise.

De quoi vont-ils parler au juste ?
De la conférence climatique, dit-on.
Et puis de la Centrafrique et de la Syrie.
Fort bien, ces questions-là sont importantes.
Mais de la France ?
Va-t-on aussi parler de la France ?
Rentrer dans le dur.
Les choses qui fâchent.
Le mariage gay.
L’euthanasie.
La répression, les profanations, les provocations.
Les protestations, l’incompréhension.

Et ce silence, en face, ce silence permanent qu’oppose le gouvernement, comme parfaitement indifférent.
Selon le cardinal « Poupard » – très au fait des relations entre la France et le Saint-Siège –, cité par « Samuel Pruvot » dans son livre François Hollande, Dieu et la RépubliqueNotre Normal 1er Vole Vers Rome ! dans TABOU, Hollande illustre ce qu’il appelle la « décroyance », un néologisme qu’il a inventé « pour signifier que l’Église ne doit plus faire face à l’athéisme mais à la désaffection de nombreux chrétiens »« De leur point de vue, c’est tout simplement l’Église qui est en dehors du monde ! Pour la majorité qui gouverne, l’Église apparaît comme une autre planète. »

Sauf que depuis son autre planète, le pape a été élu « Homme de l’année » par le Timequand d’autres, n’est-ce pas, les pieds bien rivés sur le plancher des vaches, rament loin derrière dans la voiture-balai.
Forcément, cela laisse songeur.
Mais qui va-t-il emmener dans ses bagages ?
Des industriels, comme en Arabie saoudite ?
Non, peu de chance de fourguer des Rafale au pape.
Valérie Trierweiler ?
Ouuuh, là, ça se complique.
Manuel Valls, ministre des Cultes ?
Indéniablement spécialiste du dossier, a fiché tellement de cathos ces temps derniers qu’il les connaît presque tous par leur petit nom.
Cécile Duflot, qui a été à la JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne) ?
Avec sa mantille, alors, comme le veut le protocole, Najat Vallaud-Belkacem avait bien mis, l’an passé, son tchador au Maroc.
Un humoriste, peut-être, pour détendre l’ambiance, comme Sarkozy qui, en 2007, avait présenté Bigard à Benoît XVI ?
On pensait bien à quelqu’un avec un nom tout à fait adéquat pour l’endroit…
Restent donc, comme on le voit, quelques menus détails à régler.
Et à croiser les doigts, hein, pour que les catholiques tombent dans un panneau aussi gros à quelques encablures des manifs et des municipales ?

Gabrielle Cluzel

http://www.bvoltaire.fr  du 10/01/2013

Vision D’ Un Homme Ordinaire

enfumeur(1)

Rimes riches au sujet d’un « pôvre » provincial.

Alors il entama sa marche triomphale,
Il mentait tant et tant, qu’à une heure vespérale,
D’un mois de mai maudit, la France choisit le mou.
Il promit le changement et la justice partout,
§§§§§§§§§§
Le retour à Paris à bord de jets privés,
La Bastille envahie de drapeaux étrangers,
Les artistes généreux avec l’argent public,
Lançaient le quinquennat du petit boulimique.
§§§§§§§§§§
Et celui qui voulait rassembler le pays,
Méprisa le vaincu et la France avec lui,
Soignant son premier geste au sommet du perron,
Présenta son séant en lui tournant les talons.
§§§§§§§§§§
Les choses étaient lancées et l’euphorie passée,
Hollande découvrit les ficelles du métier,
La crise que jusqu’alors il ne voulait pas voir,
Nourrissait ses jours et nuits jusque dans ses cauchemars.
§§§§§§§§§§
Le monde a bien bougé depuis quatre vingt un
Mais cette gauche momifiée ne veut pas changer d’ère,
Il reste une unique chose qu’ elle sait faire très bien,
C’est détruire les emplois et semer la misère.
§§§§§§§§§§
En dix tous petits mois, en moins d’un an seulement,
Ils auront réussi avec un grand talent,
A reléguer la France dans le camp des perdants,
Tout en scandant encore « le changement c’est maintenant ».
§§§§§§§§§§
Mais sur ce point au moins ils n’auront pas menti,
Le changement est criant depuis ce jour maudit,
Où le peuple berné, a porté au pouvoir,
Le chef le plus mauvais de notre longue histoire.
§§§§§§§§§§
Lui Président voulait rompre avec le passé,
Prendre de la hauteur, montrer sa dignité
Et se vautra très vite dans la médiocrité,
Montrant qu’il avait feint son souci d’unité.
§§§§§§§§§§
Lui Président voulait incarner le pouvoir,
De sa normalité avait fait un devoir,
La France découvrit que ce très grand flemmard,
Ne gouvernait même pas dans son propre plumard.
§§§§§§§§§§
Lui Président voulait rompre avec ces années,
Où la France était forte, écoutée des alliés,
Il réussit l’exploit d’un revers de la main,
De fâcher notre France avec son voisin germain.
§§§§§§§§§§§
Lui Président voulait être proche des gens,
Se faire aimer aussi des petits et des grands,
Mais sa légèreté aux affaires de l’Etat,
Dans l’abîme sondagière pour longtemps le plongea.
§§§§§§§§§§
Lui Président voulait conduire de grands débats,
Mais le mariage pour tous que la France ne veut pas,
Devra passer quand même et si le peuple gronde,
C’est qu’il est vérolé par des idées immondes.
§§§§§§§§§§
La machine est en panne, l’économie en crise,
La croissance un souvenir, ils n’ont plus la maîtrise,
Et si en mai dernier, les Français ont choisi,
Ceux qui vont nous ruiner, c’est qu’ils avaient menti.
§§§§§§§§§§
Alors ne laissons pas ces vendeurs de misère,
Détruire plus encore le pays des Lumières,
Faisons jaillir la flamme, rallumons cette braise,
Renvoyons au plus vite, Pépère dans sa Corrèze.
Auteur Inconnu
« Dommage !
Car il faudrait lui rendre grand hommage ! »
Autre Que Réseau Social

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43