Archive | 18/02/2014

Ne Laissons Pas Envahir Notre France !

autoc-projet4_pt

Le Bloc Identitaire évoque une nécessaire « remigration ».

Le « Bloc Identitaire » vient de présenter, suite à la feuille de route gouvernementale sur l’intégration, un contre-projet qu’il est fort intéressant de découvrir.
Nous la portons à la connaissance de nos lecteurs, pour information.
Bien que ne partageant pas l’ensemble des propositions, notamment la préférence locale contenue dans la proposition 14, et souhaitant de meilleures précisions quant à la place de l’islam en France (qui pour nous doit être décrété hors la loi), nous trouvons que ces propositions s’inscrivent dans un esprit de reconquête de nos valeurs, et peuvent constituer la trame d’un contre-projet patriote indispensable, face au « Grand Remplacement » qui se met en place.
Nous rappelons que « Riposte Laïque », « Résistance républicaine » et le « Bloc Identitaire », outre l’organisation commune de l’Apéro saucisson pinard et des Assises sur l’Islamisation, avaient tenu une conférence de presse, en 2011, sur la place de l’islam dans la société française.

Le Bloc identitaire présente sa « Feuille de route pour la politique d’identité et de « remigration » »
Mardi dernier, le gouvernement socialiste présentait sa « feuille de route pour la politique d’égalité républicaine et d’intégration ».
Détaillée en 26 points, cette  note est un véritable concentré de haine de la France et de son identité.
Elle révèle le fond de la pensée de nos actuels gouvernants :
Les Français de souche européenne doivent s’adapter aux masses immigrées, pour mieux disparaître en silence.

Parti de la résistance et de la persistance française et européenne, le Bloc Identitaire a décidé de répondre à cette énième provocation en proposant,  dès aujourd’hui,  sa « Feuille de route pour la politique d’identité et de « remigration » ».

Cette feuille de route mériterait d’être complétée par une seconde, celle de la promotion d’une redécouverte de notre identité à travers un certain nombre de mesures de réenracinement (allant de la culture à l’économie, en passant par l’éducation ou les institutions) de nos compatriotes.
Nous esquissons cela à travers notre dernière proposition, la création d’un grand Ministère de l’identité et de l’enracinement.

En 26 mesures également, le Bloc Identitaire entend montrer qu’en politique il n’y a pas de fatalité, mais simplement de la volonté.
Répondant ainsi aux mondialistes – de gauche comme de droite – mais aussi à ceux qui, se réclamant pourtant patriotes, ont baissé la garde face au multiculturalisme, par fatalisme ou confusion idéologique.
Loin des fantasmes de « réconciliation » ou d’assimilation massive, nous pensons que le seul moyen d’éviter le chaos qui découle fatalement des sociétés multiculturelles (et donc multiconflictuelles)c’est aujourd’hui d’envisager, de manière pacifique et concertée, la « remigration ».
C’est-à-dire le retour dans leurs pays d’origine d’une majorité des immigrés extra-européens présents sur notre territoire.
Si ces mesures peuvent sembler aujourd’hui « impossibles » ou « radicales » à certains, nous sommes persuadés que les temps à venir se chargeront de les rendre à la fois possibles et nécessaires.

Arrêt de l’immigration, condamnation de ceux qui l’encouragent, arrêt de l’islamisation, « remigration » concertée avec les pays d’origine, etc.
Oui, à travers ces 26 mesures le « Bloc Identitaire » revendique simplement pour les Français le droit fondamental dont disposent tous les autres peuples du monde :
celui de vivre en paix, chez eux, selon leur identité, avec ceux qui leur ressemblent.

Découvrez, relayez, et discutez nos 26 propositions :

1. Abrogation du droit du sol.

2. Abrogation du regroupement familial.

3. Expulsion automatique et interdiction de territoire de tout étranger commettant un délit ou un crime sur notre sol.

4. Mise en place d’accords avec les pays d’origine pour que les peines de prison de leurs ressortissants soient effectuées chez eux.

5. Déchéance rétroactive de la nationalité Française pour tout étranger naturalisé ayant commis un délit ou un crime ces 10 dernières années.

6. Déchéance automatique de la nationalité Française pour tout binational ayant commis un crime ou délit.

7. Mise en place d’un Fonds d’Aide au Retour associé au lancement d’une campagne de sensibilisation incitant les immigrés à rentrer chez eux.

8. Création d’un Haut-Commissariat à la « Remigration ».

9. Gel des naturalisations pour les pays hors-UE pendant 10 ans, hormis à titre militaire (Légion Étrangère).

10. Mise en place d’accords avec les pays de la rive sud de la Méditerranée soumettant les aides économiques et militaires à un contrôle de leurs zones d’émigration.

11. Mise en place d’une véritable protection aux frontières de l’UE, ou sortie de l’espace Schengen en cas de refus.

12. Exclusivité des aides sociales et des logements sociaux aux nationaux et ressortissants européens.

13. Suppression totale de l’AME.

14. Instauration de la préférence locale, nationale, et européenne dans le cadre des embauches. Les employeurs devant démontrer qu’aucun employé du bassin d’emploi, ou de nationalité Française, ou ressortissant de l’UE, n’était à même de satisfaire à une offre.

15. Refus du concept d’ « immigration choisie » et mise en place de véritables partenariats avec les pays d’émigration.
L’objectif étant de fixer les élites dans leurs pays d’origine à travers des partenariats, universitaires notamment, sur place.

16. Peine de prison systématique pour les patrons employant en connaissance de cause des salariés immigrés clandestins.

17. Arrêt des subventions et interdiction des associations soutenant l’immigration clandestine. Retour dans le code pénal du délit d’aide à l’immigration clandestine avec peine de prison systématique en cas de récidive.

18. Interdiction de toute propagande en faveur de l’immigration réalisée à l’aide de fonds publics :
chaînes de télévision et radios, mais aussi journaux bénéficiant de l’aide de l’État.

19. Interdiction de tout financement public ou étranger des mosquées.
Interdiction des minarets.

20. Interdiction des prêches en arabe.
Interdiction également de prêcher aux imams étrangers.

21. Interdiction du port du voile dans l’espace public.

22. Interdiction de l’ »UOIF » et toute organisation liée à des réseaux islamistes internationaux.

23. Interdiction de l’abattage rituel.
Création d’une taxe supplémentaire sur tous les produits « Halal » importés de l’étranger.
Une partie de la taxe sera reversée aux associations de protection des animaux, le reste alimentant le Fonds d’Aide au Retour.

24. Défense de notre identité culinaire et refus de subir les interdits alimentaires étrangers dans les commerces, les cantines scolaires, etc.

25. Lutte contre la ségrégation urbaine et le racisme qui touchent les Français de souche dans certains quartiers.

26. Création d’un grand Ministère de l’identité et de l’enracinement.

Il sera intéressant de voir si, dans les semaines qui viennent, de nouvelles initiatives communes pourront être organisées avec cette mouvance.

Jeanne Bourdillon

http://ripostelaique.com  du n° 343, le 18/02/2014

 

Nous Sommes Français De Souche !

logo

Les Français de souche…

Ceux dont on ne doit pas prononcer le nom.

« René Char » disait que la lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil.
Frappée par la lucidité d’ »Alain Finkielkraut » lors de l’émission « Des Paroles et Des Actes » du 6 février dernier, la socialiste « Naïma Charaï », présidente de l’Agence nationale de la cohésion sociale et l’égalité des chances, a saisi le « CSA ».
Le motif est ubuesque :
Le philosophe aurait eu « l’outrecuidance » de parler des innommables, « les Français de souche ».
Selon cette politicienne socialiste, investie d’une mission supérieure et universelle au service du bien, les propos seraient « inacceptables » et « en totale contradiction avec la Constitution ».

Cette sortie n’est pas sans raisons objectives.
À l’approche des échéances municipales, les autorités socialistes s’inquiètent de la défiance des populations de la « diversité » issue des séquelles de l’« affaire Dieudonné ».
En outre, le gouvernement défend en ce moment la « feuille de route pour la politique républicaine et d’intégration », laquelle, dans sa version remaniée, renvoie à la norme de certification « AFNOR » « Label Diversité ».

Un tel label reconnaît explicitement la « diversité ».

Qu’entend-on par la « diversité » ?
Si ce n’est l’existence de Français de « branche », dont les origines sont différentes d’une « souche » française originelle.
Ce n’est pas « Alain Finkielkraut » qui a parlé le premier des « Français de souche », c’est le pouvoir lui-même et le « think tank »  »Terra Nova » qui l’admettent en creux à chacun de leurs rapports !
On admet aisément l’indigénat des populations polynésiennes traditionnelles de l’île de Tahiti, ce qui est normal et ne pose aucune objection, cela relève du bon sens et de l’honnêteté intellectuelle.
Les peuples des DOM-TOM sont des autochtones français de territoires extra-européens, pas des « Français de souche » au sens strict.
Ca ne fait pas d’eux des Français au rabais.
Un individu sait qu’il naît homme ou femme.
Pareillement il sait quelles sont ses origines ethniques majoritaires ou « essentielles ».

« Nous tendons instinctivement à solidifier nos impressions pour les exprimer par le langage », disait « Henri Bergson ».
Les Français, nonobstant ce que dit « Naïma Charaï », savent de quelles origines ils sont, pourquoi alors nier la possibilité aux Français de France de confirmer par le langage ce que leur signifient leurs impressions très distinctement ?
Pourquoi, en outre, flatter ces origines chez les Français issus de la « diversité », en les frappant, eux, d’un label spécifique ?
Le pouvoir croit-il qu’en occultant la majorité de la population, il « intégrera » plus facilement des communautés qui, depuis quarante ans, se vivent et vivent souvent en marge du destin national, mythifient leurs pays d’origine et manifestent parfois violemment un rejet de notre histoire ?
Il y a, dans ces démarches, une profonde schizophrénie intellectuelle, marquée par le mépris d’un peuple qui dérange.
À trop jouer avec le feu, on finit par se brûler.

Gabriel Robin

http://www.bvoltaire.fr  du 18/02/2014

Nos médias ne connaissent jamais l’identité des délinquants lorsqu’ils sortent de la diversité, par contre, quand il s’agit d’un Français de souche ou d’un Européen, ils se gargarisent avec son patronyme et son prénom.

Normal 1er Devient Agent Commercial !

france-faillite-565x250

France à vendre :

elle est belle, elle est fraîche, elle est pas chère…

La France qui se lève tôt reçue à l’Élysée ?
Pourquoi pas ?
Mais, en HollandIe, ce n’est guère tendance !

Qu’on se le dise, la France n’a pas vocation à se vendre au seul « Qatar », prédateur qui n’a d’ailleurs plus trop la cote chez nous.
Non suite au changement de locataire à l’Élysée, mais pour de simples raisons de concurrence avec « BeIN Sports », la chaîne « qatarie Al Jazeera »…
On veut bien vendre ses bijoux de famille, mais « pas touche » aux retransmissions des matchs de foot !
C’est pourquoi François Hollande, qui souhaite « davantage d’investissements venant de pays émergents », a accueilli à l’Élysée une trentaine d’investisseurs internationaux.
Pour leur dire tout haut et leur démontrer (si possible) tout l’intérêt d’investir chez nous.

Il a donc réactivé le « Conseil de l’attractivité » (dont le but est d’attirer les investissements étrangers), cette structure de concertation créée voilà plus de 20 ans par l’ancien-ancien président Chirac !
Fort bien :
ne dit-on pas que c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe ?

Face à des chefs d’entreprise – peu nombreux, mais rien que du beau et même immense linge (Volvo, Bosch, Siemens, Samsung, Intel, Nestlé, General Electric, etc.), soit 850 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulés sur les cinq continents – et à des fonds d’investissement (Koweït, Qatar, Chine), le Président a chaussé ses charentaises de géant pour leur faire l’article :
« Nous n’avons pas peur des capitaux qui viennent s’investir en France, nous ne voulons pas nous protéger […] Nous considérons même que la mobilité des investissements – français à l’étranger, étrangers en France – fait partie de la réussite d’un pays [...] La France n’a peur de rien… [elle] n’a pas peur de s’ouvrir au monde [...] »

L’ennui, c’est que le monde, lui, semble quelque peu frileux à l’idée de poser un orteil dans notre pays qui émet des « signaux défensifs, voire répulsifs », surtout en matière de fiscalité avec sa taxe à 75 % sur les plus hauts revenus et son impôt sur les sociétés qui atteindra sans doute en 2014 38 %, un taux record en Europe.

D’après « Le Parisien », « l’été dernier, le cabinet « Ernst & Young » a tiré la sonnette d’alarme :
L’attractivité de la France est en perte de vitesse.
Alors qu’en 2011, elle cumulait plus de 700 milliards d’euros d’investissements étrangers, tenant le 4e rang mondial derrière les États-Unis, la Chine et le Royaume-Uni, en 2012, les implantations internationales ont chuté de 13 %. »
Pire :
Selon la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (« CNUCED »), « les investissements directs étrangers se sont effondrés de 77 % en France l’an dernier alors qu’ils ont quintuplé vers l’Allemagne », lit-on sur« lepoint.fr »
Ce à quoi l’Élysée répond stoïquement :
« Des chiffres encore provisoires qui peuvent faire l’objet d’importantes corrections… »
Si c’est comme pour la courbe du chômage qui devait s’inverser fin 2012, l’importance risque d’être très relative !

L’occasion est trop belle pour « Marine Le Pen » de tacler ce conseil qui relève à l’évidence d’une opération de communication :
Elle préférerait que le gouvernement « se rende plutôt au chevet des PME, des PMI et des très petites entreprises »…

Philippe Randa

http://www.bvoltaire.fr  du 18/02/2014

Serait-ce une façon détournée d’inviter les entrepreneurs Français à quitter notre sol pour remettre notre peuple entre les mains des esclavagistes mondialistes ?

Traîné En Justice Pour Refus De Polluer.

Domaine Giboulot Emmanuel

Un viticulteur risque la prison

pour avoir refusé de polluer…

Un viticulteur bourguignon, « Emmanuel Giboulot », exploite depuis plus de quarante ans 10 hectares de vignes en agriculture biologique.
Le 24 février prochain, il passera devant un tribunal correctionnel pour avoir refusé de déverser un pesticide dangereux sur sa vigne.
Il risque jusqu’à 6 mois de prison et 30.000 € d’amende.

Comment en est-il arrivé là ?

En juin 2013, le préfet de Côte d’Or prend un arrêté pour contrer une hypothétique épidémie de flavescence dorée, une maladie de la vigne, transportée par un petit insecte, la cicadelle.
Cet arrêté prévoit l’usage d’un pesticide extrêmement nocif, puisque tuant toutes sortes d’insectes nécessaires à la régulation de la vigne pour éviter les parasites et bien évidemment les abeilles, dont les colonies disparaissent de manière inquiétante.

« Emmanuel Giboulot » opte alors pour une solution plus respectueuse des équilibres biologiques, car il existe des traitements naturels bien connus des vignerons et très efficaces.
Il faut savoir que l’agriculture biologique se caractérise par l’absence d’usage de produits chimiques de synthèse, se voulant le prolongement d’une l’agriculture traditionnelle et ancestrale à l’opposé de l’agriculture intensive.
De nombreux vignerons et viticulteurs sont ainsi passés en “bio” et produisent des vins réputés dans le monde entier.
Mal en a pris à « Emmanuel Giboulot » :
fin juillet, suite à la dénonciation d’un inspecteur de la direction régionale de l’Agriculture, il est mis en examen comme un vulgaire criminel.

Une déclaration de soutien est alors lancée par l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle et recueille à ce jour plus de 75000 signatures, invitant non seulement les internautes à soutenir publiquement « Emmanuel Giboulot », mais à soutenir toutes les initiatives visant à privilégier l’usage d’alternatives naturelles plutôt que des produits de synthèse.

http://fr.novopress.info/environnement/   du 17/02/2014

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Pelosse a soigné sa grippe avec des plantes de sa campagne encore relativement protégée, elle met plus longtemps à récupérer mais elle est sûre de ne pas avoir d’effets secondaires.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43