Famille, Politique

Ne Laissons Pas Envahir Notre France !

autoc-projet4_pt

Le Bloc Identitaire évoque une nécessaire « remigration ».

Le « Bloc Identitaire » vient de présenter, suite à la feuille de route gouvernementale sur l’intégration, un contre-projet qu’il est fort intéressant de découvrir.
Nous la portons à la connaissance de nos lecteurs, pour information.
Bien que ne partageant pas l’ensemble des propositions, notamment la préférence locale contenue dans la proposition 14, et souhaitant de meilleures précisions quant à la place de l’islam en France (qui pour nous doit être décrété hors la loi), nous trouvons que ces propositions s’inscrivent dans un esprit de reconquête de nos valeurs, et peuvent constituer la trame d’un contre-projet patriote indispensable, face au « Grand Remplacement » qui se met en place.
Nous rappelons que « Riposte Laïque », « Résistance républicaine » et le « Bloc Identitaire », outre l’organisation commune de l’Apéro saucisson pinard et des Assises sur l’Islamisation, avaient tenu une conférence de presse, en 2011, sur la place de l’islam dans la société française.

Le Bloc identitaire présente sa « Feuille de route pour la politique d’identité et de « remigration » »
Mardi dernier, le gouvernement socialiste présentait sa « feuille de route pour la politique d’égalité républicaine et d’intégration ».
Détaillée en 26 points, cette  note est un véritable concentré de haine de la France et de son identité.
Elle révèle le fond de la pensée de nos actuels gouvernants :
Les Français de souche européenne doivent s’adapter aux masses immigrées, pour mieux disparaître en silence.

Parti de la résistance et de la persistance française et européenne, le Bloc Identitaire a décidé de répondre à cette énième provocation en proposant,  dès aujourd’hui,  sa « Feuille de route pour la politique d’identité et de « remigration » ».

Cette feuille de route mériterait d’être complétée par une seconde, celle de la promotion d’une redécouverte de notre identité à travers un certain nombre de mesures de réenracinement (allant de la culture à l’économie, en passant par l’éducation ou les institutions) de nos compatriotes.
Nous esquissons cela à travers notre dernière proposition, la création d’un grand Ministère de l’identité et de l’enracinement.

En 26 mesures également, le Bloc Identitaire entend montrer qu’en politique il n’y a pas de fatalité, mais simplement de la volonté.
Répondant ainsi aux mondialistes – de gauche comme de droite – mais aussi à ceux qui, se réclamant pourtant patriotes, ont baissé la garde face au multiculturalisme, par fatalisme ou confusion idéologique.
Loin des fantasmes de « réconciliation » ou d’assimilation massive, nous pensons que le seul moyen d’éviter le chaos qui découle fatalement des sociétés multiculturelles (et donc multiconflictuelles)c’est aujourd’hui d’envisager, de manière pacifique et concertée, la « remigration ».
C’est-à-dire le retour dans leurs pays d’origine d’une majorité des immigrés extra-européens présents sur notre territoire.
Si ces mesures peuvent sembler aujourd’hui « impossibles » ou « radicales » à certains, nous sommes persuadés que les temps à venir se chargeront de les rendre à la fois possibles et nécessaires.

Arrêt de l’immigration, condamnation de ceux qui l’encouragent, arrêt de l’islamisation, « remigration » concertée avec les pays d’origine, etc.
Oui, à travers ces 26 mesures le « Bloc Identitaire » revendique simplement pour les Français le droit fondamental dont disposent tous les autres peuples du monde :
celui de vivre en paix, chez eux, selon leur identité, avec ceux qui leur ressemblent.

Découvrez, relayez, et discutez nos 26 propositions :

1. Abrogation du droit du sol.

2. Abrogation du regroupement familial.

3. Expulsion automatique et interdiction de territoire de tout étranger commettant un délit ou un crime sur notre sol.

4. Mise en place d’accords avec les pays d’origine pour que les peines de prison de leurs ressortissants soient effectuées chez eux.

5. Déchéance rétroactive de la nationalité Française pour tout étranger naturalisé ayant commis un délit ou un crime ces 10 dernières années.

6. Déchéance automatique de la nationalité Française pour tout binational ayant commis un crime ou délit.

7. Mise en place d’un Fonds d’Aide au Retour associé au lancement d’une campagne de sensibilisation incitant les immigrés à rentrer chez eux.

8. Création d’un Haut-Commissariat à la « Remigration ».

9. Gel des naturalisations pour les pays hors-UE pendant 10 ans, hormis à titre militaire (Légion Étrangère).

10. Mise en place d’accords avec les pays de la rive sud de la Méditerranée soumettant les aides économiques et militaires à un contrôle de leurs zones d’émigration.

11. Mise en place d’une véritable protection aux frontières de l’UE, ou sortie de l’espace Schengen en cas de refus.

12. Exclusivité des aides sociales et des logements sociaux aux nationaux et ressortissants européens.

13. Suppression totale de l’AME.

14. Instauration de la préférence locale, nationale, et européenne dans le cadre des embauches. Les employeurs devant démontrer qu’aucun employé du bassin d’emploi, ou de nationalité Française, ou ressortissant de l’UE, n’était à même de satisfaire à une offre.

15. Refus du concept d’ « immigration choisie » et mise en place de véritables partenariats avec les pays d’émigration.
L’objectif étant de fixer les élites dans leurs pays d’origine à travers des partenariats, universitaires notamment, sur place.

16. Peine de prison systématique pour les patrons employant en connaissance de cause des salariés immigrés clandestins.

17. Arrêt des subventions et interdiction des associations soutenant l’immigration clandestine. Retour dans le code pénal du délit d’aide à l’immigration clandestine avec peine de prison systématique en cas de récidive.

18. Interdiction de toute propagande en faveur de l’immigration réalisée à l’aide de fonds publics :
chaînes de télévision et radios, mais aussi journaux bénéficiant de l’aide de l’État.

19. Interdiction de tout financement public ou étranger des mosquées.
Interdiction des minarets.

20. Interdiction des prêches en arabe.
Interdiction également de prêcher aux imams étrangers.

21. Interdiction du port du voile dans l’espace public.

22. Interdiction de l’ »UOIF » et toute organisation liée à des réseaux islamistes internationaux.

23. Interdiction de l’abattage rituel.
Création d’une taxe supplémentaire sur tous les produits « Halal » importés de l’étranger.
Une partie de la taxe sera reversée aux associations de protection des animaux, le reste alimentant le Fonds d’Aide au Retour.

24. Défense de notre identité culinaire et refus de subir les interdits alimentaires étrangers dans les commerces, les cantines scolaires, etc.

25. Lutte contre la ségrégation urbaine et le racisme qui touchent les Français de souche dans certains quartiers.

26. Création d’un grand Ministère de l’identité et de l’enracinement.

Il sera intéressant de voir si, dans les semaines qui viennent, de nouvelles initiatives communes pourront être organisées avec cette mouvance.

Jeanne Bourdillon

http://ripostelaique.com  du n° 343, le 18/02/2014

 

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43