EDUCATION

Un Intrus Au Panthéon Français !

280px-Pantéon_(Francia)

Le Drapeau Français

vu par Jean Zay

Jean Zay  entre au Panthéon .

Membre de la Loge « L’Indépendance » d’Orléans, ministre dans le cabinet « Sarrault » et « Léon Blum », signait l’article suivant dans un journal parisien le 6 mars 1924, dans lequel il oubliait, hélas, deux petits détails :
Les pleurs de Jean Zay auraient toute leur valeur, s’il mentionnait que cette guerre est d’origine juive, financée par des Juifs, comme la Révolution bolchevique, et s’il mentionnait les dizaines de millions de cadavres du communisme russe où il n’est plus guère question de drapeau.

« Le drapeau » 

« Ils sont quinze cent mille qui sont morts pour cette saloperie-là.
Quinze cents mille dans mon pays, quinze millions dans tous les pays.

Quinze cent mille hommes morts, Mon Dieu !
Quinze cent mille hommes morts dont chacun avait une mère, une maîtresse, des enfants, une maison, une vie, un espoir, un coeur.

Qu’est-ce que c’est que cette loque pour laquelle ils sont morts ?

Quinze cent mille morts, Mon Dieu, quinze cent mille morts pour cette saloperie, quinze cent mille éventrés, déchiquetés, anéantis dans le fumier d’un champ de bataille, quinze cent mille que nous n’entendrons plus jamais, que leurs amours ne reverront plus jamais.

Terrible morceau de drap, cloué à ta hampe, je te hais férocement.

Oui, je te hais dans l’âme, je te hais pour toute la misère que tu représentes, pour le sang frais, le sang humain, aux odeurs âpres qui gicla sous tes plis, je te hais au nom des squelettes.

Ils étaient quinze cent mille.

Je te hais pour tous ceux qui te saluent, je te hais à cause des peigne-cul des couillons et des putains qui traînent dans la boue leur chapeau devant ton ombre.

Je hais en toi toute la vieille oppression séculaire, le dieu bestial, le défi aux hommes que nous ne savons pas être.

Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le bleu que tu volas au ciel, le blanc livide de tes remords.

Laisse-moi, ignoble symbole, pleurer tout seul, pleurer à grands coups les quinze cent mille jeunes hommes qui sont morts, et n’oublie pas, malgré tes généraux, ton fer et tes victoires, que tu es pour moi de la race vile des torche-culs . »

Le drapeau français est blanc avec une fleur de lys au centre.
Ce rouge du drapeau, qui le couvrira entièrement à l’avènement bolchevique est juif.
Comme la Révolution de 89, comme les origines financières de la Grande guerre (14-18).
Quand le drapeau était blanc, seuls les aristocrates se faisaient tuer dans des guerres plus justifiées que des guerres strictement économiques au profit de la Haute finance.
Le malheur est que le peuple ne comprenant pas cela, pourra être sensible au « pathos » d’un tel texte qui le dirige vers le néant …

Roger Dommergue Polacco de Menasce dans « Vérité & Synthèse »

Bonus
« Les Juifs contrôlent les trois internationales prolétariennes fondées par eux.
Les Juifs contrôlent les sociétés secrètes :
Franc-maçonnerie, Bilderberger, CFR, Trilatérale, dans lesquelles sont asservis tous les politiciens, qui en sont le plus souvent membres.
Les Juifs contrôlent l’ONU comme ils contrôlaient la SDN.
Les Juifs exercent une formidable influence, directe ou indirecte, sur les gouvernements des nations occidentales. »

http://france.eternelle.over-blog.com/ du 24/02/2014

Il doit être heureux « Jean Zay » dans ce temple laïc aux trois couleurs qu’il hait tant !

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43