TABOU

Réponse A L’ingérence Occidentale à Kiev.

hiver-

La Russie renforce sa présence militaire en Crimée.

Déstabilisée par des protestations anti-gouvernement à Kiev, qui ont abouti à la destitution du président pro-russe Viktor Ianoukovitch, l’Ukraine a vu la Russie renforcer sa présence militaire en Crimée, région russophone.

Jusqu’à craindre une « invasion armée ».

Moscou, à qui un dirigeant de Crimée a demandé d’aider à rétablir « paix et sécurité », assure samedi ne pas vouloir laisser cette demande sans réponse.

L’Ukraine va-t-elle connaître un scénario à la géorgienne ?
Samedi matin, le Kremlin a indiqué que la Russie « ne va pas ignorer la demande » de « Sergïi Aksionov », nouveau Premier ministre de la péninsule de Crimée.
Celui-ci voulait que Moscou restaure « la paix et le calme » dans le territoire pro-russe.
Des témoins ont signalé vendredi soir des mouvements de transports de troupes blindés non identifiés, sur la route entre Sébastopol et Simféropol, la capitale de la république autonome de Crimée, ainsi que l’atterrissage de plusieurs avions-cargo militaires dans un aéroport militaire près de Simféropol.
Par ailleurs, une dizaine de militaires armés, aux uniformes dépourvus de tout signe distinctif ont patrouillé vendredi toute la journée à l’extérieur de l’aéroport de Simféropol.

6.000 soldats russes en Crimée ?

-Le président ukrainien par intérim « Oleksander Tourtchinov » a accusé la Russie d’agression et a estimé que Moscou entendait rejouer en Crimée le scénario qui a conduit au conflit armé de 2008 avec la Géorgie concernant les régions sécessionnistes pro-russes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud.
-Le ministre ukrainien de la Défense a ainsi accusé la Russie d’avoir envoyé récemment 6.000 soldats en renfort en Ukraine et annoncé le placement de l’armée ukrainienne en état d’alerte renforcé dans la région autonome de Crimée.
-Une « invasion armée » russe, estime de son côté le ministre de l’Intérieur par intérim, « Arsen Avakov », pour qui ces mystérieux militaires à l’aéroport de Simféropol « ne dissimulent pas leur appartenance aux forces armées russes ».

Accord entre les deux pays

Moscou n’a ni confirmé ni démenti des mouvements de troupes russes.

A l’issue d’une réunion en urgence et à huis clos du Conseil de sécurité, le représentant de la Russie aux Nations unies, « Vitali Tchourkine », a déclaré que son pays agissait dans le cadre de ses accords avec Kiev. »

La Russie, qui dispose d’une très importante base navale en Crimée, affirme avoir le droit d’organiser des mouvements de troupes en Ukraine dans le cadre d’un accord entre les deux anciens voisins soviétiques.

En ouverture d’un conseil des ministres samedi, le Premier ministre « Arseni Iatseniouk » a déclaré que  »la présence inadéquate des militaires russes en Crimée est une provocation ».
Il a précisé que « les tentatives de faire réagir l’Ukraine par la force ont échoué ».

Opération de déstabilisation

En milieu de journée samedi, la Russie s’est déclarée samedi « extrêmement préoccupée »par de récents événements en Crimée, région autonome du sud de l’Ukraine que des« cercles politiques influents » à Kiev cherchent selon elle à déstabiliser.

Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères affirme que dans la nuit de vendredi à samedi, « des hommes non identifiés envoyés de Kiev » ont tenté de s’emparer du bâtiment abritant le ministère de l’Intérieur de la région autonome.
« En conséquence de cette provocation perfide, il y a eu des blessés », déclare le ministère, ajoutant sans autre détail que l’opération a été mise en échec
Dans la foulée, la « Douma d’Etat », chambre basse du parlement russe, a demandé samedi au président « Vladimir Poutine » de prendre des mesures pour stabiliser la situation en Crimée, rapporte l’agence « Interfax », citant le président de la « Douma »..

Mise en garde des Etats-Unis

Barack Obama a mis la Russie en garde vendredi, prévenant qu’une intervention militaire en Ukraine aurait un « coût », dans une atmosphère de tension avec son vieil ennemi « Vladimir Poutine » rappelant la Guerre froide :

Nous sommes profondément préoccupés par les informations faisant état de mouvements militaires à l’initiative de la Fédération de Russie en Ukraine. 
Les Etats-Unis seront d’accord avec la communauté internationale pour affirmer qu’une intervention militaire en Ukraine aurait des coûts.

Le président Obama et les chefs d’Etats et de gouvernement européens pourraient pratiquer la politique de la chaise vide au sommet du G8 prévu cet été à Sotchi en cas d’intervention militaire de la Russie en Ukraine, a précisé un haut responsable américain.(?!?)

« Toute violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine serait profondément déstabilisante », a déclaré le chef de la Maison blanche qui, après la Syrie, voit avec l’Ukraine un nouveau sujet de discorde avec le Kremlin.
Barack Obama n’a pas précisé ce qu’il considérerait comme une intervention militaire de la Russie.

La communauté internationale préoccupée

Dans une série de communiqués publiés vers 13h, Paris, Londres et Berlin ont appelé à la désescalade en Crimée.
-« Frank-Walter Steinmeier », ministre allemand des Affaires étrangères, a jugé que la situation en Ukraine devenait dangereuse et a demandé à la Russie de faire part de ses intentions au sujet de ses troupes basées en Crimée.
« La situation s’est considérablement aggravée, en Crimée notamment », a déclaré « Frank-Walter Steinmeier ».  »Nous renvoyons le gouvernement russe à ses déclarations publiques sur le sujet » :

Cela suppose également que la Russie offre sans délai une transparence complète sur les mouvements de ses troupes en Crimée, ainsi que sur les objectifs et les intentions qu’ils revêtent

Intégrité territoriale

-De son côté, le secrétaire au Foreign Office « William Hague » a déclaré sur son compte « Twitter »qu’il s’était entretenu par téléphone avec son homologue russe « Sergueï Lavrov » « afin d’appeler à la désescalade en Crimée et au respect de la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine ».
-Laurent Fabius, enfin a indiqué dans un communiqué que « la France est vivement préoccupée par les informations provenant de Crimée, qui font état de mouvements significatifs de forces armées.
« 
 Le ministre français des Affaires étrangères a appelé les parties « à s’abstenir d’actions susceptibles d’alimenter les tensions et de porter atteinte à l’intégrité territoriale de l’Ukraine »

Dette de gaz non payée à la Russie

Le groupe public russe « Gazprom » a par ailleurs indiqué samedi que l’Ukraine avait une« énorme » dette de gaz 1,55 milliard de dollars (1,12 md EUR) non payée à la Russie, et a averti que le prix préférentiel accordé à Kiev par la Russie pourrait être remis en cause.

« Nous avons de bonnes relations avec l’Ukraine, le transit fonctionne, il faut juste payer le gaz…

Pour le moment, les arriérés de paiement se montent à 1,549 milliard de dollars », a déclaré un porte-parole de « Gazprom », « Sergueï Kouprianov », à l’agence Ria Novosti.
« Avec une telle façon de payer et de remplir ses engagements, l’Ukraine ne va, selon toute vraisemblance, pas pouvoir conserver le prix préférentiel dont elle bénéficie actuellement pour le gaz » russe.

« Dmitri Peskov », porte-parole du président russe « Vladimir Poutine », avait indiqué début février que la Russie s’inquiétait de plus en plus du retard de l’Ukraine dans le paiement de ses factures de gaz.

Au bord de la faillite, l’Ukraine risque le défaut de paiement sans une rapide perfusion financière internationale.

http://www.latribune.fr/  du 01/03/2014

 

International ne veut pas dire mondial !
Obama se croit vraiment le chef d’orchestre…il fourre son pif partout et tous les « caniches » doivent dire comme lui !
Mais qu’il s’occupe de ses états, de résoudre la crise financière américaine…dont nous n’avons plus entendu parler !
Il ne digère pas que les Jeux Olympiques n’aient pas été un fiasco !
On dirait que la troisième guerre mondiale le taraude, nous y verrions intervenir les U.S.A. quand la situation est presque perdue, comme pour les précédentes, pour jouer les grands redresseurs de torts et les juges de paix…sans oublier de bien se servir au passage, bien sûr !

 

Image de prévisualisation YouTube

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43