Archive | 13/03/2014

Un Profond Sentiment D’ Obscénité !

musulmann-258x300

Ils se permettent même de bafouer nos lois !

Image de prévisualisation YouTube

Prière musulmane en pleine gare de Chambéry

 

http://resistancerepublicaine.eu/  du 13/03/2014

 

§§§§§§§§§§

pipi

Faire pipi dans la rue, est-ce la même chose qu’y faire la prière musulmane ?

Rosa Valentini  avait, il y a quelques années, écrit un article qui lui avait valu de voir arriver dans sa classe des élèves musulmans furieux lui demandant des comptes.

Cet article n’a rien perdu de sa pertinence, au contraire :

Hier un ami m’a raconté qu’il s’était garé pour aller faire une emplette.
Lorsqu’il a voulu reprendre son véhicule, il a remarqué que juste derrière celui-ci, un individu s’était installé pour faire sa prière musulmane.
Mon ami l’a comparé à ceux qui font pipi là où ils se trouvent, sans gêne, sans honte.
J’ai rétorqué qu’uriner est un besoin naturel et que parfois il est très difficile de se retenir.
Il faut se soulager !
Le bonhomme qui fait sa prière dans la rue, au contraire, peut l’éviter.
Il peut faire cela chez lui en rentrant ou bien il peut faire cela discrètement dans sa tête.

Il y a dix ou vingt ans, les Musulmans vivant dans les pays occidentaux n’avaient pas besoin de prier dans la rue, dans les usines, dans les industries, dans les écoles, dans les universités, dans les halls des aéroports.
Ils n’avaient pas besoin de faire une pause pendant le travail pour aller prier.
Ils n’avaient pas besoin de reporter ou interrompre des conseils municipaux ou des réunions pour cause de prière ou de ramadan.

Maintenant ils le font.
Etaient-ils moins musulmans avant ?
Etaient-ils de mauvais musulmans dans le passé ?
Non !

Alors pourquoi le font-ils maintenant ?
En réalité ils ne prient pas.
C’est cela la vérité ! Ils font autre chose.
Mais quoi ?

Tout d’abord ils obéissent aux injonctions reçues dans les mosquées ou dans les quartiers où sévissent les barbus wahhabites et autres.
Ils s’affichent, se font remarquer, marquent le terrain, affirment leur volonté de montrer qu’ils sont là, qu’ils existent, qu’ils se fichent royalement de la laïcité, de la loi de 1905 en France, de la séparation du religieux et de l’Etat, du public et du privé.
Ensuite ils propagent les pratiques de pays tyranniques où les femmes, les homosexuels et les enfants sont opprimés.
Par conséquent ils s’affichent pour intimider les femmes, les homosexuels et les enfants d’occident.
Troisièmement en montrant leur fausse piété, ils pensent s’attirer l’admiration des occidentaux déçus par les Eglises chrétiennes, par les idéologies marxistes, à la recherche d’un nouveau credo et susceptibles de se convertir à l’Islam.

Si on n’y prend pas garde, cette armée de soldats de l’Islam faisant ses prières un peu partout finira par islamiser l’occident.

C’est pour cela qu’une loi doit être votée pour que la prière soit interdite dans la rue, au travail et dans les lieux autres que religieux.

Alors, me direz-vous, les élus ont raison de financer la construction des mosquées.
Non, ils n’ont pas raison !
Les mosquées ne sont pas des lieux de prière, mais des lieux où l’on transforme les musulmans en soldats de l’Islam.
De plus les individus qui prient dans la rue, dans les usines, ne souffrent pas du manque de mosquées dans leurs communes !
Parfois ils ont le choix entre dix ou quinze mosquées !
Et ils ne peuvent pas aller à la mosquée cinq fois par jour, tout de même !

Ce n’est pas une question de prière !
Ce n’est pas une question de religion et de piété !
C’est un projet géopolitique !

Il faut que les occidentaux s’insurgent contre toute tentative d’islamisation de nos pays avant qu’il ne soit trop tard.
Il faut s’opposer à toute mesure allant dans ce sens.
Je pense à un projet de la Commission Européenne qui, s’il était voté, permettrait aux tribunaux de tous les pays de l’Union Européenne de régler les affaires de divorce suivant les pratiques propres aux pays d’origine des intéressés.
Si un couple d’Arabie Saoudite vivant en France décidait de divorcer, le tribunal français serait tenu de respecter les pratiques propres aux tribunaux de la charia !
Et après le divorce, la Commission Européenne que va-t-elle imposer à nos juges ?

Rosa Valentini

http://ripostelaique.com/Faire-pipi-dans-la-rue-est-ce-la.html   du  n°  087, le 05/05/2009

 

islam-interdit1-e1385317127757

 

Merci « Christine Tasin » pour nous avoir ressorti cet article déjà alarmant mais bien vite oublié…comme tant d’autres !

La France, Par « La Voix De La Russie ».

censure-

L’idée du référendum sur l’immigration fait son chemin

L’initiative de référendum sur l’immigration a réussi à réunir plus de 1500 manifestants sur la place « Denfert Rochereau » à Paris ce dimanche 9 mars et se met en place dans la tête des Français.
On peut qualifier cette rencontre de succès en raison de la totale absence de publications et d’informations dans les médias avant la manifestation.

L’idée générale de référendum effraie le gouvernement.
La question de l’immigration est maintenue depuis des années sous le tapis pour que les Français ne puissent pas, comme en Suisse, donner leur avis.
Déjà, une initiative de référendum dérange et se heurte au déni de l’Assemblée nationale.
Alors, la question de l’immigration sous la forme d’un référendum provoque bien évidemment la volonté de tenir les Français dans leur camisole et loin de l’urne.
« Il faut que le peuple redevienne souverain et qu’il décide chez lui.
Il faut échapper au diktat de Bruxelles.
Je pense que nous sommes dans une société en crise.
Tout le monde le dit.
Les politiques répètent qu’on manque d’argent, qu’on manque de tout, qu’il y a des problèmes.
Est-ce qu’on a les moyens de partager toute la misère du monde ?
Est-ce rendre service aux gens de leur dire vous pouvez venir et savoir qu’ils vont se retrouver à la rue, au chômage ?», explique à l’ »AFP » « Christine Tasin ».

Silence.
« Curieusement, ce dimanche soir, à l’heure où j’écris ces quelques lignes, de retour de Paris, j’apprends que « Le Parisien« , « Liberation« , « Métro« , « L’Express« , « Le Point«  et le journal « Suisse Arcinfo » ont déjà publié un compte-rendu de notre initiative »,s’étonnent les organisateurs du référendum sur l’immigration sur leur site.
Les journalistes de ces rédactions n’ont fait que recopier une dépêche de l’ »AFP » mais on parle du choix des Français de vouloir faire un référendum sur l’immigration.
Les médias qui ont gardé sous silence la mise en place de la manifestation ont dénié en parler une fois la manifestation passée.
L’idée de manifestation devait être tuée dans l’œuf.
Les organisateurs habitués au déni de leurs manifestations et slogans ne perdent pas espoir.
C’est que par expérience, l’homme sait que tout est possible.
Surtout qu’un référendum est un droit fondamental pour une société démocratique et qu’en raison du changement de société rapide du pays, un référendum sur l’immigration est devenu un vote primordial et légitime pour sonder la société française.

Islamisation de la France.
« Elisabeth Lasesart », une Iranienne qui a quitté son pays pour la France pour fuir la « Charia » a écrit sur l’islamisation de la France.
Madame « Lasesart » retrace les faits qu’elle a accumulés en vivant en France et qui montrent que la France est modifiée par l’islam et la langue arabe.
« Elisabeth Lasesart » s’inquiète du changement de la société Française et veut avertir les Français pour qu’ils ne subissent pas ce qu’elle a subi en Iran.
« J’aime énormément la France.
Il ne faut pas que ce si joli pays subisse les conséquences de l’immigration de masse», dit Madame « Lasesart » dans un entretien.
Pour les organisateurs de la manifestation « Référendum immigration », « Riposte laïque » et « Résistance républicaine », « Farida Belghoul » va trop loin quand elle prend à partie « Elisabeth Lasesart ».
On apprend que l’arabe doit devenir obligatoire dans les écoles en France pour faciliter la communication.
Selon les organisateurs de la manifestation contre l’immigration, «  »Farida Belghoul » justifie la fin par les moyens, à savoir l’utilisation de l’arabe pour toucher le maximum de gens (« il faut bien que tout le monde comprenne »), reconnaissant in petto et sans l’avoir voulu que nombre de locuteurs arabisants – et donc non français…- se permettent de manifester contre une loi française… ».

« Remigration ».
« Richard Millet » et « Renaud Camus » ont essuyé des coups en publiant leurs observations dans des livres.
Le changement de peuple est une réalité si présente que des démographes comme « Michèle Tribalat » n’ont pas eu accès aux vrais chiffres car il n’existe pas de statistiques précises puisque c’est interdit.
Aujourd’hui les Français sont appelés Français de souche par les Français issus de l’immigration et se sentent étrangers dans leur pays.
Ces Français s’associent dans des mouvements identitaires comme dans le « Bloc identitaire » qui réclame la « remigration » et l’arrêt de l’islamisation du pays.
Ceux qui se penchent sur la possibilité de mettre en place un référendum sont sidérés de voir qu’il n’est pas aussi simple de le faire car au jour d’aujourd’hui, c’est le président de la République qui décide de la mise en place d’un référendum et pas le peuple.

Olivier Renault

http://french.ruvr.ru/2014_03_11/France-l-idee-du-referendum-sur-l-immigration-fait-son-chemin-8826/ du 11/03/2014

Des voyous terrorisent notre population, c’est à peine si nos médias nous en informent, une manifestation se prépare et se déroule dans le calme dans notre capitale, personne n’en sait rien.
Mais on nous abreuve, « de façon subjective », sur toutes les chaînes, sur tous les quotidiens, de la révolution sanglante en Ukraine quand on sait pertinemment qui en est l’instigateur.
Nous ne sommes pas des « lumières » mais nous ne sommes pas encore tous « mûrs » au point de ne pas nous rendre compte qu’on nous prend pour des débiles !

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43