EDUCATION, FRANCIA

La Rose Socialiste Bel Et Bien Fanée.

rose flétrie

Le PS agonisant :
« Hollande m’a tuer ! »

Les résultats des élections municipales de mars 2014 indiquent une nette défaite du PS et de la gauche.
Mais s’agit-il seulement d’une défaite ?
N’est-ce pas le début de la fin ?
On s’accorde à dire que Mitterrand a tué le PC.
Faut-il commencer à dire que Hollande a tué le PS ?

Ces derniers mois, à plusieurs reprises, des millions de Français, majoritairement de culture judéo-chrétienne, sont descendus dans la rue – ce qu’ils n’avaient jamais fait auparavant.
À une échelle humaine, le soixante-huitardisme a subi un coup d’arrêt en 2013.
À une échelle historique, le grand cycle de gauche commencé à la Renaissance s’est terminé en 2013.
Le culte de l’individu, sans dieu, libre de tous ses caprices et irresponsable de tout, y compris de lui-même, a déraillé, de façon définitive.
Pendant cinq siècles, le balancier idéologique s’est dirigé toujours plus vers la gauche.
Ce mouvement est désormais inversé.

L’art de la prédiction est difficile, surtout quand elle concerne l’avenir.
Nous savons déjà que le PC est mort dans les années 1980.
Les élections municipales de mars 2014 montrent un affaissement du PS, une stabilité de l’UMP et l’émergence du FN.
Telle « Athéna » sortie directement casquée et armée de la cuisse de « Zeus », « Marine Le Pen » se réjouit de cette victoire.
Le FN joue dans la cour des grands.
Ce premier combat est gagné.
Mais le tripartisme PS-UMP-FN est une situation transitoire, qui pourrait être brève.

Notons au passage que la fusion de l’UDF et du RPR est un échec, puisque l’UMP continue surtout l’UDF.
Une sorte de néo-RPR s’est reformée.
Certes, le FN n’est pas la réplique du RPR (loin s’en faut), mais l’espace populaire et patriote, abandonné par l’UMP – bourgeoise et euro-mondialiste –, a été réoccupé par le FN.

Dans cette optique, nous observons non pas une défaite mais l’agonie du PS.
Dans le nouveau cycle tourné idéologiquement vers la droite, la disparition du PS suivra celle du PC.
D’ailleurs, quelle est l’assise électorale et politique du PS ?
Le PS, parti autoproclamé progressiste, n’a plus rien à faire « progresser ».
Et l’expérimentation sociétale façon « mariage pour tous », GPA, PMA n’est pas un progrès.
Côté économique, le PS est séparé de l’UMP par l’épaisseur d’un billet de banque.
Côté électorat, peut-on croire que l’addition de la gauche-caviar, des bourgeois-bohèmes du village mondial et des immigrés soit viable dans la durée ?
Des fissures apparaissent déjà.
Le « mariage pour tous » et legender sont deux torpilles qui se retournent contre l’envoyeur, car il est certain que les arabo-musulmans n’approuvent pas que « Mehdi » mette du rouge à lèvres et « Mohamed » des mini-jupes.

Les travailleurs modestes, trahis par le PS, ont déjà basculé en nombre vers le FN.
Lorsque l’UMP et le FN auront fini de se partager la dépouille du PS, et que les anciens RPRistes auront fini de migrer au FN, il restera deux partis.

L’UMP est de gauche mais elle ne le sait pas encore.

Arnaud Fournet

http://www.bvoltaire.fr/  du 27/03/2014

 

 

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43