FRANCIA

Quelles Belles Valeurs Républicaines.

france-faillite-565x250

Les voilà, leurs fameuses « valeurs républicaines » !

Ça y est, on sait désormais ce que sont ces omniprésentes « valeurs républicaines » que la quasi-totalité de la classe politique ne cesse de jeter à la face du Front national…
On en arrivait à se demander si elles existaient vraiment…

Tout d’abord, grâce à « Olivier Py », directeur du festival d’Avignon, indigné par le succès du candidat frontiste « Philippe Lottiaux » (il a devancé d’une courte tête la candidate socialiste dimanche soir, lors du premier tour des élections municipales) :
« 30 % au FN, je ne reconnais pas ma ville. »

« Sa » ville, allons bon !
Comme étaient sans doute « ses » villes précédentes :
Orléans, dont il était en 1997 le directeur du Centre dramatique national… ou encore Paris où il dirigeait le Théâtre national de l’Odéon en 2007 !
« Sa » ville, donc !
Comme « sa » conception du suffrage universel… et « ses valeurs républicaines » :
« Je ne me vois pas travaillant avec une mairie Front national.
Cela me semble tout à fait inimaginable [...]
Je n’envisage que deux solutions possibles :
-soit je démissionne et on nomme un nouveau directeur ;
-soit on délocalise le festival dans une autre ville. »

Du chantage aussi, donc…
Et ce ne sont pas les autres autoproclamés propriétaires des « valeurs républicaines » que sont les responsables d’ »Europe Écologie Les Verts » qui le démentent :
Non seulement ils viennent de négocier âprement un accord de fusion de liste à Paris grâce à leurs bons résultats suite au récent pic de pollution dans la capitale – 8,86 % au total, passant les 10 % dans neuf arrondissements et en position de conserver la mairie du IIe –, mais surtout, à Nantes, la liste socialiste de « Johanna Rolland » et la liste « EELV » de « Pascale Chiron » vont fusionner.

Nantes où « Johanna Rolland », adoubée par l’ex-maire, est certes arrivée en tête avec 34,51 %, mais n’a pas réussi à l’emporter dimanche dernier, faute justement d’union avec les écologistes au premier tour des municipales, une première depuis l’arrivée à l’hôtel de ville de Nantes de « Jean-Marc Ayrault » en 1989.
« La question du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, auquel s’oppose « EELV » tandis qu’il est soutenu par les socialistes, est une de leurs principales pommes de discorde et elle a été longuement discutée pour aboutir à une fusion des listes.
Les négociations entre les deux équipes de campagne, entamées dès dimanche soir, ont duré toute la journée de lundi et jusqu’en milieu de soirée 
», rapporte « Le Figaro ».
On imagine aisément ce qu’il en a été :
Les écologistes viennent en aide aux socialistes pour que ceux-ci ne risquent pas de perdre cette ville symbole… à condition, donc, que l’aéroport soit purement et simplement enterré !
Jean-Marc Ayrault s’était obstiné, pourtant, dans ce projet.
Quelle importance désormais ?
Il est désormais tellement « à la ramasse » qu’il n’en est plus à cela près !

Après avoir avalé deux ans durant tant et tant de couleuvres de la part de leurs « alliés » socialistes, on imagine la gourmandise avec laquelle « EELV » vient ainsi de leur rendre la pareille.

Concernant leurs « valeurs républicaines », il faut à l’évidence ajouter la vengeance au chantage.

Rien que du beau monde, tout ça…

Philippe Randa

http://www.bvoltaire.fr/  du 26/03/2014

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43