Archive | 09/06/2014

Le « CRIF » Condamné pour Diffamation

valls-discours

§§Manuel Valls§§

Les tombereaux d’injures déversés par le lobby israélien ne restent pas toujours impunis, n’en déplaise à leur serviteur « Manuel Valls ».

Les « C.R.I.F. » et « U.P.J.F. »(les patrons juifs) sont condamnés pour diffamation.

Le « CRIF » et l’ »Union des Patrons Juifs de France » (« UPJF ») viennent ainsi d’être condamnés pour diffamation de Monique Cerisier-Benguiga, sénatrice en 2011, au moment des faits.

Monique Cerisier-Benguiga, qui n’est plus sénatrice aujourd’hui, avait été, au long de ses mandats, l’une des très rares parlementaires à dénoncer en termes très clairs la colonisation israélienne de la Palestine.

Haim/Charles Musicant, directeur du site du CRIF, et Claude Barouch, président de l’UPJF, devront payer un total de 4.000 € à leur victime.

La 17ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris a, en outre, ordonné la publication du jugement sur les sites internet des deux « officines ».
Le « CRIF » s’est exécuté (http://www.crif.org/fr/actualites/publication-judiciaire/50568), ce qui n’était pas encore le cas mardi(6 mai) de son compère de l’ »UPJF ».

L’article incriminé, le même pour les deux sites, était une reprise d’un texte publié par un troisième site sioniste, qui n’a pu être atteint par Monique Cerisier-Ben Guiga et son avocat M° Antoine Comte, du fait qu’il est basé à l’étranger (en Israël, pour ne rien vous cacher).
On passera sur son contenu, ordurier comme d’habitude.

Les condamnés ont renoncé à faire appel, ce qui rend définitif le jugement porté contre eux.

Il s’agit de la deuxième condamnation en un mois prononcée par un tribunal contre le « CRIF », qui est censé être, il faut le rappeler, la vitrine « respectable » du lobby israélien en France, l’institution à laquelle courent ventre à terre des pelletées de politiciens –Hollande en tête- lors de son fameux dîner annuel.

Le mois dernier en effet, la Cour de Cassation a confirmé la condamnation de « Marc Knobel », « chercheur » du « CRIF », et de « Musicant », pour diffamation à l’encontre du Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens.
http://www.europalestine.com/spip.php?article9229&lang=fr

Enfin, alors qu’il attaquait « Jean-Claude Lefort » (ex-président de l’Association France-Palestine Solidarité, AFPS) pour diffamation, le « CRIF » a été débouté.
Fin 2011, lorsque « Salah Hamouri » avait été libéré au bout de 7 ans dans les geôles israéliennes, le site du « CRIF », rageur, s’était répandu en calomnies sur le compte du jeune franco-palestinien.
Après avoir enjoint le « CRIF » de supprimer ses écrits diffamatoires, « Lefort » avait publié une lettre ouverte, dénonçant en termes vifs les pratiques de « l’officine ».
Celle-ci avait alors attaqué « Jean-Claude Lefort » en justice.

Mal lui en a apparemment pris, car les juges de première instance ont prononcé la relaxe du dirigeant de l’AFPS. L’affaire est actuellement pendante devant la Cour d’appel.

CAPJPO-EuroPalestine

http://france.eternelle.over-blog.com/  du  08/06/2014

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43