Politique, TABOU

Tenez Bon Contre Ce Mondialisme.

Euro

« Petro Porochenko », avec son peuple ou avec l’UE ?

« Porochenko », récemment élu président de l’Ukraine, a assuré suivre deux lignes directrices prioritaires lors de son investiture :
-d’une part réduire à néant en une semaine les hostilités qui terrassent l’Est et le Sud-Est de l’Ukraine,
-de l’autre, œuvrer pour l’intégration de son pays à l’UE.
Qu’en est-il de ses promesses ?
Vérité indéniable ou élucubrations divagantes ?

En s’accordant aux faits, ce que le monde politico-médiatique occidental ne s’octroie pas, il est aisé d’ériger un bilan désastreux des événements de cette semaine :

Lundi 9 juin :
Bombardements Slaviansk: hôpital, écoles, bâtiments administratifs, commerces, résidences détruits par l’armée ukrainienne et les néo-nazis de Pravy Sektor et Svoboda.
7.000 réfugiés quittent la ville.

Mardi 10 :
10.000 réfugiés, tirs toute la journée.

Mercredi 11 : annonce du président d’un couloir humanitaire pour orphelins (à ce jour invisible), bombardements au phosphore blanc à Semerovka, bus d’enfants littéralement mitraillé à Slaviansk.

Jeudi 12 :
Attentat à Donetsk.

Vendredi 13 :
Combats à Lougansk, aéroport enflammé.

«Une politique se jugeant par ses résultats», même le plus idiot des hommes pourrait affirmer que la «pseudo» volonté de paix de « Petro Porochenko » est un véritable échec.
Et si ses souhaits les plus humains n’étaient réels que dans leur syntaxe ?
Et si cette détermination n’était qu’une toquade pour les plus crédules et que le dessein seraient de poursuivre les hostilités ?
Dès lors, on peut s’interroger à qui profite le crime ?

Les enjeux sont énormes dans la région du Donbass, particulièrement pour l’économie.
Espace à rayonnement industriel qui participe majoritairement au PIB de l’Ukraine.

Le perdre serait donc un échec.
Mais une défaite pour qui ?
L’Ukraine certes, mais pas seulement.
En effet, « Porochenko » est aujourd’hui dressé entre deux murs :
l’un solide comme la roche, sans la moindre compassion, à savoir l’UE et les États-Unis, l’autre qui s’effrite sous les bombes, les indépendantistes de l’Est proches dans le cœur et la raison à la Russie.
De sa volonté d’intégrer son pays à l’UE, il subit une pression étrangère, ingérante, belliciste et intéressée, gangrénée par l’Occident.

Les Etats-Unis d’Amérique étant profondément anti-russes et maniant avec perfection leur « satellite » qu’est l’UE (cela s’accentuera en 2015 avec la ratification du TAFTA) si l’Est de l’Ukraine, conformément à la volonté du peuple, se rattachait à « l’Ours », alors les gains en matières premières, en finances et en productivité ne seraient qu’inanité pour les puissances occidentales, et la Russie jubilera.

Comprenons donc que la poursuite des combats, menés par l’armée de Kiev, les groupuscules néo-nazis et les mercenaires étrangers, s’avère indispensable pour ces humanistes déshumanisés, ces même histrions qui n’ont de cesse d’intervenir et de résoudre les conflits étrangers sous des concepts profondément nébuleux, à l’instar des droits de l’Homme ou de la démocratie.

Peuple du Donbass, on vous a ôté votre langue, mais certains vous entendent.

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43