Archive | 05/07/2014

Les Médias En Sont Pour Leurs Frais !

Benzemaalgerie

Porté aux nues…Benzema n’a pas sauvé la France !

Les Allemands viennent, en quelques jours, de casser deux belles histoires.
Ils ont d’abord éliminé l’équipe d’Algérie, que nous étions sommés d’aimer, et de considérer comme une deuxième équipe de France, vu que dix-sept de ses joueurs étaient nés dans l’Hexagone.
Nous devions même nous extasier devant la joie des supporters, tellement français qu’ils n’avaient que des drapeaux algériens sur eux, et tellement amoureux du pays qui les a vus naître qu’ils y cassaient souvent tout sur leur passage.

Deuxième belle histoire, Karim Benzema.
Ils y tenaient tellement à leur beau scenario :
La France qualifiée contre l’Allemagne grâce au génie de l’avant centre du Real Madrid, algérien de cœur, mais français de raison et d’intérêt financier.
Nous avons droit, depuis le début de cette Coupe du Monde, à un véritable culte de ce joueur, présenté comme le sauveur, issu d’une France qui, une fois encore, serait sommée de dire merci à sa diversité.
Ils étaient déjà tous prêts à nous hurler dans les oreilles : « Benzegoooooooooool » au prochain but de l’avant-centre de l’équipe de France, qui, rappelons-le, est le seul à ne pas chanter La Marseillaise, mastiquant dédaigneusement son chewing-gum pendant les hymnes.

Malheureusement, les faits sont têtus.
Après un premier match facile, où il a marqué deux buts (dont un penalty) face à une équipe modeste, rapidement réduite à dix, puis un deuxième match où il a marqué le 4e des cinq buts de l’équipe de France contre la Suisse, cela fait trois matches que le buteur maison n’a pas fait parler la poudre, et, en coupe du Monde, quand l’avant-centre ne marque pas de buts, on se fait éliminer, ce qui vient d’arriver à l’équipe de France.
Or, cela fait trois matches que Benzema ne marque pas un seul but.
Nous n’épiloguerons pas sur les curieux choix de Deschamps, sacrifiant délibérément un véritable avant-centre, Olivier Giroud, pour qu’il ne fasse pas trop d’ombre à « Karim ».

Rappelons que le journal « L’Equipe » avait osé, au lendemain du premier match, cette page une grotesque : « Karimnalajoie », et qu’hier encore, elle consacrait sa couverture à un grand portrait de ce joueur, peu aimé des Français.

Sans doute Pierre Cassen, qui a multiplié, dans Boulevard Voltaire, les articles dénonçant le message politique que contenait cette grossière propagande en faveur de Benzema, ne pourra que voir ses analyses confortées.
(http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/france-sommee-didolatrer-benzema,89516)
(http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/benzema-aurait-il-pu-jouer-contre-lalgerie,91926)

Il n’empêche que Didier Deschamps a fait un bon travail, que perdre en quart de finales contre l’Allemagne n’a rien d’infamant.
Cette équipe, en l’absence de Ribery, est apparue plus sympathique aux Français que ses devancières.
On a même vu dix joueurs sur onze chanter La Marseillaise en début de match.
Dans une période morose, ils ont redonné, parfois, un peu de baume au cœur des Français.
Les journalistes n’avaient pas à faire ce cinéma sur Benzema, essayant de délivrer un message politique malsain en se servant du football.

Mais il n’empêche, n’en déplaise à la caste politico-médiatique, que les Français aimeraient que leur équipe ressemble davantage à celle d’Allemagne, et chacun aura compris, en regardant les photos des deux équipes, ce que cela veut dire.

Paul Le Poulpe

 

equipefrancefoot2014

equipeallemagne2014

http://ripostelaique.com/  du 05/07/2014

Le Monde Devient Vraiment Fou !

folie2-294x300

Un nouveau grand tsunami dans le monde islamique.

La violence qui se développe dans le monde islamique non seulement affecte les pays dits « d’islam » de l’Afrique à l’Extrême-Orient mais aussi ébranle cette fois toute la planète car il n’est plus guère de pays où ne poussent de nouvelles mosquées.
De quoi s’agit-il au fond ?
D’un phénomène radicalement nouveau ?
Non.
Mais nouveau par son ampleur, oui !

Il n’est que les ignorants pour ne pas savoir que depuis ses premiers siècles l’islam est comme un vert océan, toujours plus étendu, avec des périodes de relative tranquillité sur de vastes espaces mais où l’œil avisé des connaisseurs lucides de ses pulsions peut toujours observer au loin la vague qui se forme et déferlera plus ou moins vite comme un tsunami.

La chrétienté a certes connu ses grands ébranlements avec l’Église catholique sans cesse plus ou moins confrontée aux hérésies et aux schismes.
Mais il s’est toujours principalement agi, au départ au moins, de questions théologiques, de juste expression des dogmes, en un mot « d’ortho-doxie » où les pouvoirs temporels et spirituels ont vaille que vaille finalement maintenu leur distinction malgré tous les avatars césaro-papistes, et amenant peu à peu le monde chrétien à ne plus tomber enfin dans des guerres à motivation théologique.

En revanche, l’islam n’a guère été secoué par de grands affrontements théologiques.
Il est en effet avant tout une « ortho-praxie » où les conflits se développent à partir des amoindrissements dans le rigorisme de la charia affectant les régimes installés et que toujours viennent contester du fond des déserts de fanatiques fiévreux du retour absolu au modèle intégral des ancêtres (« salaf »).

Aucun débat de dogme ou d’idée ne vient donc freiner un tant soit peu la violence conquérante des rigoristes contre les corrompus.
C’est ainsi que sans cesse dans les profondeurs islamiques ont mûri sur de longues périodes les pulsions purificatrices par le fer et par le feu.

-Ainsi, pour la seule péninsule ibérique a-t-on vu les « Almoravides » venus des immensités sahariennes et nigériennes déferler au XIème siècle en Andalousie sur les princes locaux musulmans pour eux islamiquement dégénérés.

-Et puis, un siècle plus tard sur ces « Almoravides » à leur tour ramollis, fondirent les rigoristes berbères de la dynastie des « Almohades »…

-Et l’histoire de la péninsule arabique n’est-elle pas celle des rigoristes sans cesse venus de « l’Hyemen » (comme on écrivait jadis) pour déferler sur les endormis ?-

-Le tour de la dynastie saoudienne issue du dur wahhabisme n’est-il pas aujourd’hui venu ?

Partout, du Nigeria à nos banlieues, l’islam réel tressaille et enfle dans ses pulsions jihadistes, dans le mépris, comme chez nous, par tous les admirateurs de Ben Laden et de Merah pour les gros bouffis vautrés dans les charmes et les honneurs de la république.

Et plutôt que de lutter contre notre propre décomposition religieuse et nationale voilà que certains, en France, hypnotisés par la force des totalitarismes additionnent des nostalgies hitlero- staliniennes avec leur fascination pour les nouveaux cavaliers d’Allah.

Tel est le beau résultat du travail des pédagogues et des démagogues qui n’ont que trop confisqué notre république et notre Église.

Bernard Antony

http://www.les4verites.com/  du  05/07/2014

 

 

orient-occident-e1376861149859

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43