Archive | août 2014

L’ Education Française A la Marocaine !

ecrire-e1382193574203

 

Najat Vallaud-Belkacem   Ministre  de Notre Education Nationale Française !

Vous ne faites pas un cauchemar.
Quel superbe cadeau pour les 37 ans de cette petite villageoise marocaine arrivée en France grâce au regroupement familial quelques années avant l’an 2000.

Remarquez, le terrain a déjà été bien labouré, ne restent plus que les semailles.

Nos élèves ne s’y retrouvent déjà plus, que va-t-il se passer ?

Bien sur, ceux qui sont censés élire leurs représentants n’ont pas leur mot à dire dans cette valse gouvernementale, c’est tout de même déplorable qu’un simple politicien au plus bas des sondages se comporte comme le roi du Maroc !
Il n’est que président élu, et pour cinq ans seulement… Notre Dieu soit loué.

Nous sommes dans une République Laïque Démocatique et le Président doit prendre l’avis de TOUT son peuple, surtout quand il s’agit de l’éducation de SES enfants.

Nous Sommes Dans Une Belle Cagade !

Pelosse

Manifestation De Muslis Contre L’EI ?

orient-occident-e1376861149859

Vent de panique chez « les amis » de l’Islam « de » France.

La terreur islamiste qui sévit sans aucune retenue en terre d’islam rend nos chers musulmans modérés totalement tétanisés par les réactions des européens, des américains en général et singulièrement des Français.

« L’islam n’est pas ce que vous voyez en ce moment en Irak »

nous disent-ils en cœur.

Toutes ces années où cet   »islam de France » s’est imposé peu à peu dans les esprits avec la complicité des politiques pourvoyeurs d’immigration débridée aux ordres de la finance, de l’ONU et du mondialisme en général.

Tous ces « responsables économiques, politiques et médiatiques » qui pensaient que l’humain peut s’arracher comme une betterave d’un champ pour la replanter en terre inconnue.
A petite dose c’est possible, et la France l’a prouvé, mais à haute dose, c’est la contamination par les taupes culturelles et la mort du potager d’accueil.
On peut bien vouloir donner le nom de poireaux à des betteraves, cela restera des betteraves.

Que les choses soient dites clairement:
Les Français ne sont pas des betteraves.
Ils aiment leur terre, leur culture, leurs modes de vie et ils ne vont pas poireauter indéfiniment et se laisser déterrer pour laisser la place à des étrangers.

Tous ces « irresponsables » ont cherché à acclimater l’intrus en le parant d’atours sympathiques.
C’est le coup de l’islam « d’amour, de paix et de tolérance » avec la complicité des médias qui évitent de signaler les attaques d’églises, de destructions de croix dans les cimetières, les atteintes à la liberté des jeunes filles, celle de la liberté de conscience dans les banlieues « difficiles » comme ils disent.
Ils évitent de parler des surveillances des familles au moment des ramadans qui auraient l’outrecuidance de s’intégrer à la société française.
Ils se taisent devant cette violence au couteau qui ne serait que le fait de « déséquilibrés » dont on tait préventivement les prénoms.
Ils se taisent sur ces mosquées diffusant ce « message d’amour » réservé exclusivement aux musulmans, pour peu qu’ils soient soumis, car les autres, les mécréants, les hérétiques, les associateurs (Chrétiens) les Juifs ne font pas partie de cette « humanité musulmane ».
Les « autres » sont pour cette « humanité » une engeance plus proche du singe et du porc comme l’affirment les « docteurs » de la foi en Egypte, en Arabie et au Qatar…

Vent de panique de ces bons musulmans du CFCM et autres qui se disent modérés et qui aujourd’hui, à l’heure où j’écris, demandent à ce qu’il y ait une grande manifestation des musulmans en France pour protester contre les amalgames.
Un défilé de pleureuses qui présentera les musulmans comme des victimes de l’ostracisme, alors même qu’en Irak, les chrétiens meurent et que leurs femmes sont vendues sur des marchés.

Quelle belle rigolade n’est-ce pas, mais aussi, quel aveu et de taille, alors même que la jeunesse des cités s’affirme proche des djihadistes de l’EI (Etat Islamique) ?

Jusqu’à 15 pour cent des Français ont dit qu’ils ont un regard positif envers l’État islamique, anciennement connu sous le nom Etat islamique d’Irak et du Levant.
La part des supporters ISIS est la plus grande parmi la jeune génération en France nous apprend ce sondage.
(Source)

Vent de panique des imams, des recteurs, des responsables musulmans qui voient en ce moment s’effondrer peu à peu, tout l’édifice d’un islam prétendument assimilable à la société française et aux lois de la République. L’échafaudage tremble de toute part et menace de s’effondrer.

Ils avaient pourtant fait profil bas durant toutes ces années, mis sous le tapis les rancunes, les hauts le cœur, les vomissements contre cette société permissive, laïque et égalitaire.

Ils avaient profité d’un pseudo homme de droite, un certain Nicolas Sarkozy en caramel mou, qui a refusé d’imposer sa volonté comme le fit Napoléon 1er en son temps avec la diaspora juive comme la nécessaire mise en adéquation des lois religieuses avec les lois de la France.
Il fallait imposer à l’islam de France, la liberté de conscience, l’égalité des sexes, l’interdiction de la peine de mort comme la lapidation, dans les textes fondateurs du CFCM.
Ce saltimbanque de la politique, ce triste sire pensait récupérer le vote musulman.
C’est Hollande qui, en ne faisant rien, en aura bénéficié.

L’islam de France n’existe pas hormis dans les têtes des idiots utiles, des imbéciles bêlants, des islamos-collabos. Il n’y pas d’autres islam que l’islam du Coran et de son prophète Mahomet et à jamais.

Il n’y aura pas d’autre islam que ce système totalitaire qui existe partout où l’islam s’est imposé le plus souvent par la force et la ruse.
Il faudra bien que les occidentaux comprennent que jamais aucun peuple n’a appelé l’islam de gré, pour remplacer sa propre culture d’origine.
Que ce soient les Arabes, les juifs et les chrétiens d’Arabie, les Perses, et tout l’univers actuel de l’islam y compris l’Afrique du Nord.

Vent de panique à Paris, à Lyon et à Bordeaux chez les dirigeants de l’islam, chez les amis d’Alain Juppé, François Fillon et consorts.
Tous réalisent que le véritable islam, celui qui est le plus proche des textes coraniques, celui qui ne fait qu’appliquer la loi du prophète, « l’homme parfait », leur fait de l’ombre en l’appliquant comme autrefois au 7 iéme siècle en Arabie.

Conquêtes et massacres jusqu’à Jérusalem, ville chrétienne où se trouvait pour l’humanité chrétienne, le tombeau du Christ.
D’où les 8 croisades comme réponses à une agression islamique primitive et non l’inverse comme on nous l’apprend dans les écoles de France.

Ces braves dirigeants mahométans sont bien dans la peine aujourd’hui par cette démonstration des violences barbares qui se déroulent en Irak.
Un peu comme si l’on montrait préventivement aux veaux, vaches, moutons et cochons, la manière dont ils allaient se faire massacrer, arracher tripes et boyaux et couper en petits morceaux halal.

Trop tôt pensent-ils ?
Ils ne sont pas encore prêts ?
La France en partie conquise, peut encore se révolter ?
Toutes ces questions tournent-elles en boucles chez ces braves musulmans modérés.

Alors j’en arrive à ma question principale:
Quels seront les mots d’ordre de cette éventuelle manifestation ?

Comment ces braves gens amoureux des lois de la république, farouches défenseurs de la laïcité, chevaliers blancs de l’égalité des sexes, pourfendeurs des lois liberticides islamiques contre la liberté de conscience et d’expression, comment disais-je, ces braves musulmans pleins d’amour, vont-ils pouvoir lancer des mots d’ordre allant contre le message coranique qui justement considère la femme comme un don de dieu fait à l’homme qui peut la traiter comme bon lui semble, comme un champs de labour (sourate 2 et 4 v-34 et 223), bref du bétail ?

Comment vont-ils annoncer qu’ils sont horrifiés et scandalisés par les exactions des « djihadistes », ces islamistes, des adorateurs d’Allah, qui ne font qu’appliquer les lois de l’islam à leurs prisonniers et aux femmes de leurs ennemis en les traitant en esclaves et en les vendant sur les marchés à 150 dollars pièce ?

Il suffit de lire ou de relire les recommandations de Mahomet qui ne dit rien d’autre et surtout pas le contraire de ce qui se passe en Irak et en Syrie aujourd’hui.

De même pour Boko haram, la version africaine au Nigéria.

Alors soit ces braves dirigeants de l’islam de France ne sont pas des musulmans, soient ils nous mentent depuis des années (Taqqiya) et savent qu’ils sont au début de la phase deux de la conquête des terres non-musulmanes :

Le Dar al Sulh : Pratique musulmane de la paix momentanée (trêve) sur une terre étrangère.

Le Dar al Harb : Impératif de la conquête.
La terre de l’infidèle devient zone de guerre.
Le devoir pour un musulman, faire le « Djihad »

Le Dar al  Islam : Les musulmans dominent.
C’est le règne de l’islam.
Le juif et le chrétien sont tolérés mais minorés.
Ils ont le statut de « Dhimmis » (protégés) payant une capitation (Impôt) privés de la plupart des droits civiques.
Les païens, les polythéistes et athées sont pourchassés.
Toute la population doit se plier aux règles sociales de l’Islam.

« Ce Continent s’offre à nous, ou plutôt c’est Allah qui nous l’offre, comme un fier guerrier métamorphosé en femme soumise » 

(Amicale des musulmans de Créteil-Novembre 1999.)

Voilà pourquoi nos « braves » dirigeants de l’islam réagissent, car ils savent que cette visibilité bien réelle et planétaire de leur islam, de ce système totalitaire, de ce système politique, gêne leur progression tranquille en terre étrangère.
D’où la réaction du Mufti d’Arabie qui affirme que les djihadistes ne sont pas l’islam !
Normal, il est mort de trouille de les voir arriver en Arabie alors qu’ils ont promis de détruire tous les symboles d’Arabie  et singulièrement la royauté au nom de l’oumma et de Mahomet.
Et pourtant, c’est eux qui ont allumé la mèche.

Ce système est bien plus dangereux que ne le furent les régimes fascistes, communistes et nazis.
L’islam est plus dangereux que tous ces régimes précités tout simplement parce que l’on peut toujours se révolter contre un système humain.
Ce n’est pas le cas d’un système qui tire sa légitimité d’un dieu.

Pour conclure, je pense que la démonstration de cet islam pur jus, devrait démontrer à tous ces musulmans, cette « majorité pacifiste » comme le dit « Brigitte Gabriel », qu’ils ne doivent plus courber la tête, s’aplatir comme des crêpes et qu’ils doivent prendre conscience que l’islam, celui des origines qui s’étale sous nos yeux effarés, n’a pas grand-chose à voir avec celui qu’ils ont connu à travers les traditions familiales.
Ils peuvent encore croire en un dieu d’amour, de paix  et de tolérance sauf que ce n’est pas Allah et encore moins son prophète.
Il est encore temps de changer de dieu ou de ne plus en avoir !

Gérard Brazon (Puteaux-Libre)

http://ripostelaique.com/  du n° 369, le 23/08/2014

Notre Patrimoine Bradé Au Qatar.

france-pleure-150x1501-e1381756161958

La France vendue à l’encan  à leurs « amis » chameliers

Mardi 19 août dans l’après-midi, le Hamas à repris ses bombardements sur Israël, et ce en pleines négociations, et donc comme ils l’avaient annoncé si le hamas reprenait ses lancements de missiles les Israéliens ont repris les tirs contre la bande de Gaza.
Mais comment le Hamas peut-il posséder autant de missiles ?

Israël accuse le Quatar, richissime État du Golfe d’être « le plus grand bailleur de fonds du terrorisme dans le monde », juste derrière l’Iran, et ce en raison de son soutien financier au Hamas.

« Le Qatar est en passe de devenir le plus grand bailleur de fonds du terrorisme dans le monde, juste derrière l’Iran »,

a dénoncé le représentant israélien aux Nations Unis :

« Avec sa puissance financière, il peut tout acheter, tout menacer et tout corrompre comme on le voit pour la Coupe du monde 2022 ».

La France (et ses gouvernements PS et UMP), en sait quelque chose, car entre les Quataris et les Saoudiens ils ont bradé nos plus beaux bijoux à ces chameliers à peine sortis du désert.

Si nous regardons les acquisitions quataries en France, il y a effectivement de quoi s’inquiéter.

Voici un petit tour d’horizon de leurs derniers achats dans notre pays :

1. Le PSG.
Après six ans de tentatives stériles, le fonds d’investissement Qatar Investment Authority parvient à racheter aux Américains de « Colony Capital » 70 % des parts du club parisien, qu’il fait immédiatement rentrer dans une nouvelle dimension en investissant des sommes colossales sur le marché des transferts.
Ce genre de stratégie a permis de construire des machines de guerre, rarement de voir un retour sur investissement.
Ce n’est clairement pas l’objectif affiché, et lorsque nous voyons que les maillots « fly émirates » sont sur le dos de la majorité des jeunes musulmans, il y a de quoi s’inquiéter, sachant que le Quatar est le principal soutien financier de l’EI, l’armée du califat en Syrie et Irak.

2. L’hôtel Martinez à Cannes, le Palais de la Méditerranée à Nice, le Concorde Lafayette, l’hôtel du Louvre à Paris…
Mais aussi le somptueux hôtel Lambert sur l’île Saint-Louis à Paris, les casinos Barrière Croisette et Les Princes, et le Carlton de Cannes.
Pas sûr que les acquéreurs de ces établissements aient cherché la rentabilité la plus spectaculaire.
L’idée a plutôt été de s’emparer de ce qui symbolisait le plus le luxe dans notre beau pays.

3. La galerie commerciale Élysée 26, rue Ponthieu à Paris.
La banque centrale du Qatar est désormais propriétaire de ce complexe.
Un peu comme si la BCE allait acheter les boutiques de l’IFC à Hong Kong.

4. Suez Environnement et Véolia Environnement.
Pour un pourcentage très minoritaire dans chacun de ces groupes.
Mais quand on envisage, à un moment, d’organiser une Coupe du Monde dans des stades climatisés en 2022, le conseil de quelques professionnels de l’environnement pourrait être précieux.

5. L’immeuble qui abrite le Virgin des Champs-Élysées.
Immeuble qui comprend également le Monoprix, acquisition effectuée pour la modique somme de 500 millions d’euros.
La veille de cet achat, « Qatar Investment Authority » avait fait l’acquisition du Paris Saint-Germain Handball.

6. 3 % du groupe pétrolier français Total.
Grâce aux fonds souverains Qatar Holding, contrôlés par le riche émirat du Golfe.
« Qatar Investment Authority », fonds souverain, s’est offert 6 % d’EADS.
Est-ce bien raisonnable de vendre une partie de notre complexe aéronautique civil et militaire à un autre pays ?

7. L’hôtel d’Évreux place Vendôme à Paris.
Il y a près de trois siècles, la bâtisse a été construite par l’architecte « Pierre Bullet » pour y loger sa fille, alors âgée de douze ans.
Une telle débauche de luxe ne pouvait être entretenue aujourd’hui que par l’émir du Qatar, « Hamad bin Khalifa al-Thani », propriétaire de l’édifice et par ailleurs connu pour avoir promis un cheval en or au journaliste qui avait balancé une godasse sur « George Bush ».
Tout est dit.

8. L’immeuble qui abrite « Le Figaro », boulevard Haussmann à Paris.
Il faut savoir qu’une antenne de l’ambassade américaine y est également installée.
Est-ce un hasard si « Le Qatar » fait plaisir à l’administration Obama , qui n’a rien à lui refuser ?

9. Une maison à Marnes-la-Coquette (dans les Hauts-de-Seine), la commune qui est l’une des communes les plus prospères de France, microcosme richissime à quelques kilomètres de la métropole parisienne, où l’émirat du Qatar possède un palais de 4 000 mètres carrés…

10. Les droits télévisés de Ligue 1.
Par le biais de la grimpante chaîne de télévision « Al-Jazira Sports ».
Pas franchement une coïncidence, dans la mesure où le directeur général de la chaîne est « Nasser Al helaifi », également propriétaire du Paris Saint-Germain depuis juillet 2011, et la chaîne Bein sports.

Et nous devrions nous réjouir de cet afflux financier venu du Golfe, ce n’est plus un plan Marshall, c’est le plan du colonel Lawrence , étendu à l’Europe !

Mais « the cherry on the cake »(la cerise sur le gâteau pour nous Français), c’est le théâtre du château de Fontainebleau !
Théâtre qui fut fermé pendant 150 ans, et appartient à ce célèbre château renaissance qui fut l’une des demeures favorites de François 1er.

Ce théâtre fut aménagé à la demande de Napoléon III, entre 1853 et 1856, par l’architecte « Hector Lefuel », afin de remplacer l’Ancienne Comédie, construite au XVIIIe siècle dans l’aile de la belle cheminée.
Le choix se porta naturellement sur une partie inachevée du château, la moitié occidentale de “l’aile neuve des Princes”, aujourd’hui dénommée aile Louis XV, dans laquelle « Lefuel » installa une salle moderne, de 400 places en forme d’ellipse, sur quatre niveaux.
Ce théâtre est directement inspiré du petit théâtre de la reine Marie-Antoinette à Versailles.
Longtemps fermé au public et tombé en désuétude, isolée du reste du château, le théâtre Impérial vient de rouvrir, grâce à une importante campagne de restauration.

Mais cette restauration a un coût très élevé !!!!
Et plus que scandaleux !
De l’inédit !
Désormais, ce théâtre se prénomme désormais « Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane », du nom du président de la confédération des Émirats arabes unis, lesquels ont financé ces travaux.
Et ainsi qu’il est écrit sur le site du château de Fontainebleau :

Dans le cadre d’un accord passé entre le gouvernement français et celui des Émirats Arabes Unis parallèle à celui créant le musée universel du Louvre Abou Dabi, une enveloppe de 5 millions d’euros reconductible a été allouée par Son Altesse le cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan au financement de la restauration du théâtre Impérial du château de Fontainebleau.
En reconnaissance de cette action, le ministre de la Culture et de la Communication, « Renaud Donnedieu de Vabres », a décidé le 27 avril 2007, en présence du président de l’autorité de la Culture et du Patrimoine d’Abou Dabi, Son Altesse Cheikh Sultan bin Tannoun Al Nahyan, de donner au théâtre Impérial le nom du mécène qui le sauvait d’une ruine annoncée.
Dès lors, pouvaient être engagées les longues et minutieuses études destinées à élaborer un programme ambitieux de travaux de restauration et de mise en valeur.

C’est ce ministre de la Culture de Chirac qui, fort discrètement, à la demande de Chirac a traité cette ‘merveilleuse’ traîtrise.
Ce digne successeur de « Jean-Jacques Aillagon » fut ministre de la culture jusqu’en 2007 et le pire est à craindre, car depuis, il oeuvre diversement à la préservation et au rayonnement du patrimoine français…

Ce changement de nom est tout à fait contraire à nos usages.
D’ordinaire, l’on appose sur une plaque le ou les noms des généreux mécènes.
En perdant son nom pour quelques millions de pétrodollars, avec une soumission totale, dans le secret et l’indifférence générale, l’histoire de ce mythique théâtre est effacée et la nôtre avec !

Peu importe !

Pour de l’argent, ‘l’élite’ française est prête à brader tout le pays et sans état d’âme et en cela, Aurélie Filipetti ne déroge pas à la règle !

C’est sur les notes de la Lyre enchantée de Rameau, chantée par Madame de Pompadour devant le roi en 1748 pour ouvrir son petit théâtre à Versailles, que madame Filipetti, tout sourire, a inauguré début mai, le théâtre (Cheikh Khalifa Bin Zayedal Nahyane) avec son homologue des Émirats arabes unis…

Pourtant cette dame ne fut pas toujours aussi accommodante avec le capitalisme, évoquant le centre Pompidou de Metz, elle s’était publiquement élevée contre le fait que le nom de « Wendel » fut inscrit sur l’un des murs et avait alors déclaré :

il faut que le ministère de la culture retrouve une certaine cohérence sur le mécénat.
prends l’exemple du Centre Pompidou de Metz (…) quand je vois le nom de « Wendel » apposé sur l’amphithéâtre sous prétexte que ce groupe – issu de la dynastie qui a régné pendant des siècles sur l’acier en Lorraine – a joué les mécènes, ça me fait mal…
« Les musées se bradent à des entrepreneurs et c’est dommageable. »

Vérité au-delà de l’Euphrate mensonge en-deçà !

Devenue ministre de la Culture, l’argent devient roi, le pouvoir ça change…
A Fontainebleau, Aurélie Filipetti, nageait dans le Bonheur :
Fille d’un maire communiste mais qui désormais partage la couche d’un ancien secrétaire d’état chiraquien : le comte de Laparre de Saint-Sernin , cousin germain de Dominique de Villepin, qui dans l’intimité se fait appeler Frédéric de Saint-Sernin,.

Entre temps, devenue ministre de la Culture elle célébrait les profondeurs des relations unissant la France et les Émirats arabes unis, lesquels investissent à tour de bras dans notre pays, poursuivant nombre de finalités… et finançant, discrètement, nombre de mosquées… grâce à ses amis socialistes et aux amis chiraquiens de son compagnon Frédéric de Saint-Sernin, progressivement, les pays du golfe persique (Qatar, Émirats arabes unis…) s’approprient notre patrimoine culturel et historique et bientôt peut-être, la Tour Eiffel ou l’Arc de triomphe vont aussi changer de nom et pourquoi pas les Invalides ou le Trianon ?

Mais si les Français protestent, les troupes du « lumpenprolétariat » (sous-prolétariat) des banlieues islamisées et d’ailleurs, viendront nous rappeler que ceux qui décident ce sont ceux qui payent !

Marx avait raison, dans la préface de l’idéologie allemande :

« si vous êtes riche, vous êtes jeune, êtes beau, vous êtes intelligents. »
Et si vous êtes ministre, c’est la même chose.

Lazare Zylbergleitt

http://ripostelaique.com/  du n° 369, le 21/08/2014

Français, Restons Maîtres Chez Nous.

djihad

Pétition contre les emblèmes islamistes en France.

Elle grimpe, elle grimpe la pétition à François Hollande exigeant que soient interdits sur tout le territoire national les drapeaux, bannières et emblèmes des groupes terroristes islamistes auteurs de crimes contre l’humanité et massacreurs de chrétiens lancée par nos confrères de « l’Observatoire de la christianophobie ».

Vous pouvez la signer ici.

 

PÉTITION

 

À Monsieur François Hollande
Président de la République
Palais de l’Élysée
Paris

Monsieur le Président de la République,

Le monde civilisé observe avec stupeur et dégoût les abominations commises par le soi disant État Islamique dans les zones qu’il contrôle en Syrie et en Irak, où cette organisation criminelle et terroriste commet des exactions qualifiables de « crimes contre l’humanité » selon le secrétaire général des Nations Unies.
Le drapeau noir de l’État Islamique est le symbole de ces horreurs.
Or, ce même drapeau du soi disant État Islamique a été exhibé à plusieurs reprises, notamment à Lyon et à Paris, par des personnes au cours de manifestations publiques autorisées ou non.
C’est intolérable et inacceptable.
Le gouvernement des Pays-Bas, selon ce qu’on vient d’apprendre, a interdit que cet emblème soit arboré dans quelque manifestation publique que ce soit.
Le signataire s’associe évidemment à cette mesure de bon sens et de décence, c’est pourquoi il vous prie de bien vouloir demander à votre gouvernement que des mesures semblables soient prises en France visant à interdire sur toute l’étendue du territoire de la République l’exhibition, la diffusion, la distribution publiques du drapeau, emblèmes ou insignes, sur tout support, du soi disant État Islamique, les contrevenants devant être susceptibles de tomber sous le coup des sanctions prévues à l’article R.6451 du Code pénal relatif aux crimes contre l’humanité.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma haute considération.

Daniel Hamiche pour « http://www.christianophobie.fr »

http://www.ndf.fr/  du 21/08/2014

Bruxelles Et La Loi Sur Le Niqab !

burqapanneauinterdit-e1379978009218

Un haut fonctionnaire arrache le niqab d’une princesse qatarie

La scène, rapportée par «Het Laatste Nieuws» et relayée par « lepoint.fr », s’est déroulée la semaine dernière dans le centre de Bruxelles.
Un homme est interpellé dans la rue par trois femmes, dont l’une en niqab, qui lui demande en anglais comment accéder à la Grand-Place.
Enervé par le voile intégral de son interlocutrice – interdit dans les lieux publics en Belgique comme en France – , l’homme refuse de répondre et finit même par le lui retirer de force.
Seulement voilà, l’homme n’est autre que le chef du protocole de la Ville de Bruxelles, et la femme…une princesse qatarie.

«J’ai répondu que je ne parlais pas aux gens dont je ne pouvais voir le visage.
Par cette réponse, je voulais clairement leur faire comprendre que le port du niqab était interdit en Belgique»,

explique « Jean-Marie Pire » dans le quotidien flamand.

«Comme mon interlocutrice ne semblait pas m’écouter, je lui ai retiré son voile intégral.
Je n’aurais pas dû faire cela, je le reconnais, mais ce qu’elle faisait n’était pas légal non plus»,

ajoute celui dont le travail consiste bien souvent à accueillir aux mieux les dignitaires étrangers dans la capitale belge.

La princesse des émirats, qui affirme que le responsable lui a arraché ses boucles d’oreilles, a porté plainte pour coups et blessure, ce que le parquet de Bruxelles a confirmé.
Selon plusieurs témoignages, l’homme semblait ivre au moment des faits, même s’il s’en défend :

«Il était trois heures de l’après-midi. D’ailleurs, je ne bois jamais.»

La princesse s’est de son côté vue infliger une amende pour port du voile intégral.

Gaîa

http://www.dreuz.info/  du 20/08/2014

Parce qu’elle est princesse, son nom comme son prénom n’ont pas à être connus du grand public ?
Peu importe, Monsieur Jean-Marie Pire vous avez eu raison de faire respecter une loi qui est bafouée quotidiennement dans notre pays, comme si elle n’existait pas !

L’Hypocrite Neutralité du « Ni-Ni ».

france-faillite-565x250 (1)

Ni Israël, Ni Hamas !

« Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. »
« Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. »
(Winston Churchill)

La guerre qui oppose actuellement Israël au Hamas a eu pour conséquence de voir émerger dans la plus grande hypocrisie des partis politiques, une sorte « d’union sacrée » hétéroclite et contre-nature préconisant en guise d’engagement le « ni-ni ».

C’est ainsi, qu’hormis l’extrême gauche, les communistes, les Verts (dont on sait qu’ils sont rouges à l’intérieur) et une partie du PS qui ont eu l’honnêteté intellectuelle (oui, oui !) de se déclarer favorables au Hamas, les autres, la « majorité silencieuse », allant de l’extrême-droite au reste du PS, a explicité sa déconcertante neutralité par un sophisme sibyllin se résumant en un « ni-ni » peu ragoûtant, doctrine méditerranéenne voulant dire : « ni Israël, ni Hamas » !

Cette logique prônée par des partis aussi disparates et antinomiques n’est rien moins que fallacieuse dans la mesure où le principal argument de ce raisonnement est exclusivement électoral.
D’un côté le vote juif minoritaire mais puissant, de l’autre, le vote arabo/africain majoritaire.
Voilà de quoi faire réfléchir nos chefs de partis en quête de suffrages qui pourraient s’avérer décisifs lors des prochaines échéances électorales…

En 1967 lors de la « guerre des six jours », puis en 1973, celle de la « guerre du Kippour », hormis l’extrême gauche et les communistes, les partis politiques de droite s’étaient rangés, dans l’ensemble, du côté de l’état hébreu.
C’est qu’à cette époque, le vote arabo/africain était négligeable…
Aujourd’hui, la donne a changé car, toutes vannes ouvertes, le flux migratoire en provenance de ces pays s’est démultiplié (notamment depuis l’arrivée au Pouvoir du couple Giscard/Chirac et son aberrant « regroupement familial ») et les naturalisations se sont accrues exponentiellement…
Ce sont ces nouveaux « Français de papiers », électeurs en puissance, qu’il faut désormais courtiser… et nos chefs de partis en ont pleinement conscience.
Ainsi, de crainte de heurter la sensibilité d’un public catégoriel et se priver de ses voix, ils n’osent, par pure hypocrisie, s’exprimer sur le sujet et clarifier leur position.
Mais ils ne sont pas les seuls adeptes de ce « ni-ni » burlesque !…
Nos grandes entreprises de travaux publics et bâtiments, d’ordinaire si prolixes, frétillent déjà d’impatience à l’idée de contribuer à la reconstruction de Gaza…

Dans le Nouveau Testament de la Bible, Jésus dit :

« Qui n’est pas avec moi est contre moi, et qui ne rassemble pas avec moi disperse. »

(Matthieu 12:30).
Cette phrase a été reprise à travers la planète durant des lustres par de nombreux chefs militaires et responsables politiques …
Elle pourrait très bien s’adresser à la classe politique française dans le but de polariser la situation présente et exiger une réponse manichéenne d’interlocuteurs par trop frileux :
Alliés d’Israël ou pas ?
Alliés du Hamas ou pas ?
Ou bien vous êtes pour l’un, ou bien vous êtes pour l’autre !
Précisez votre pensée !

Ce serait, là, une incitation de ces derniers à choisir leur camp dans un conflit qui ne se mérite pas le « luxe » de la neutralité.
Car nous, Français, Occidentaux, nous ne pouvons demeurer neutres face au terrorisme international, au fondamentalisme islamique, à la guerre sainte déclarée au monde libre et à l’islamisation programmée de la France.
Que nous le voulions ou pas, nous sommes concernés par ce conflit :
La gravité de la situation internationale, le massacre des chrétiens d’Orient, la barbarie sans borne des « fous de Dieu » et leur velléité hégémonique, nous interdisent la moindre ambivalence… et Pierre Billon de faire remarquer :

« La neutralité c’est une chose qu’on trouve dans les discours, pas dans le cœur des gens ».

En temps de guerre, personne n’est obligé de respecter la neutralité.
Que l’on se souvienne de ce qui est arrivé à la Belgique lors de la Seconde Guerre Mondiale.
La Belgique était supposée être un pays neutre.
Elle ne voulait pas participer aux hostilités qui ravageaient l’Europe.
Puis un jour, sans envoyer d’avertissement ni d’ultimatum, l’Allemagne l’envahit.
Du jour au lendemain, des parachutistes allemands furent largués pendant que leurs troupes blindées traversaient rapidement la frontière.
La neutralité de la Belgique était ainsi violée.

La situation n’est guère différente aujourd’hui et nos « têtes pensantes » feraient bien de se persuader que, si rien ni personne ne stoppe la progression fulgurante de cet islam conquérant, la neutralité qu’ils affichent aujourd’hui ne saurait préserver le pays du désastre annoncé et exempter leur responsabilité.

« Les places les plus chaudes en enfer sont réservées à ceux qui lors des grandes crises morales maintiennent leur neutralité ».

Nos politiques devraient méditer sur cette mise en garde de Dante…

Nous vivons, nous Français, dans la plus profonde apathie –voire, inconscience- une guerre permanente de quartiers…
L’actualité quotidienne le démontre.
Le moindre prétexte stimule désormais l’ardeur belliqueuse des « jeunes » de nos cités qui, cagoulés, se livrent aux pillages, incendies, destructions et quand, enfin, l’ordre est donné aux forces de police d’intervenir après moult saccages, elles sont accueillies avec jets de pierre, barres de fer, battes de base-ball, cocktails Molotov et, désormais, des armes à feu à balles réelles, ce qui constitue un degré supplémentaire dans la transgression sociale et pénale.

Ce ne sont désormais plus des manifestations revendicatrices qui ont lieu… mais de véritables scènes de guérilla urbaine, préludes à une inévitable guerre civile que les plus avertis prophétisent déjà et qui se généralisent dans toute la France, sous l’œil désabusé des forces de l’ordre dont l’action est le plus souvent neutralisée par celle de la magistrature.
C’est cette « minorité agissante » composée de truands, dealers, djihadistes et terroristes formés pour la plupart en Syrie et en Irak, qui constituent la « 5ème colonne » dont nombre de spécialistes du Renseignement dénoncent ouvertement « l’activité souterraine », criminelle ou délictuelle.
Ils sont désormais prêts pour la curée.
Qu’Israël, notre ultime rempart au tsunami islamiste vienne à céder et la déferlante des « fous d’Allah » s’abattra sur la France puis sur l’Europe.
Alors, nos « bien-pensants ni-ni » seront à leur tour défenestrés et l’Histoire traînera leurs noms dans la fange.
Mais ce sera une piètre consolation pour un peuple enchaîné.
Jamais la prophétie de Lénine n’a été aussi véridique et sur le point de se réaliser :

« L’Occident nous vendra la corde pour le pendre ».

José Castano

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/  du 18/08/2014

Nous connaissons l’islam et son comportement belliqueux depuis des siècles.
L’Israël actuel n’est qu’une tête de pont créée artificiellement après la seconde guerre mondiale.
La corde n’a pas été vendue à l’Europe par la Russie mais donnée par les USA et ses alliés !

Il Ne Faut Pas Interpréter L’ Histoire.

Volontaires Espagnols

Volontaires Espagnols

 

De Lattre, Juin, Leclerc étaient-ils des chefs de tribus africaines ?

Lettre ouverte à un prétendu président de la République Française qui sacrifie son pays, son Histoire, son Peuple à d’obscurs intérêts communautaires et électoraux.

Petite mise au point à l’attention de notre Président de la République, sûrement prêt à tous les mensonges, les à-peu-près et les compromissions pour tenter de paraître ce qu’il ne sera jamais : un homme d’Etat.

Selon lui, l’Europe, vous savez, celle que nous aimons tant, l’Europe devrait beaucoup aux « jeunes du sud » venus la libérer du joug nazi.

Tout d’abord, il paraît utile de préciser qu’au-moins deux pays de l’Europe, l’Allemagne et l’Autriche, n’étaient pas particulièrement satisfaits de voir « l’armée d’Afrique » débarquer en Provence.

Puis, appliquant la célèbre formule « ce n’est pas parce que l’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule » notre Président se permet un peu tout et n’importe quoi en prenant les libertés qui l’arrangent avec l’histoire et en transforme les éléments au gré de ses arrangements.

Oui la fameuse « Armée d’Afrique » que nous célébrons ces jours-ci pour les débarquements en Provence est une armée africaine ou tout du moins du sud.
Le ministre de la défense nationale décore des anciens combattants d’origine maghrébine ou africaine.
Normal puisque ces gens y étaient…

Mais où sont  les évadés de France, les enrôlés corses de la deuxième DB, les engagés des FFL, les Pieds-Noirs d’Afrique du Nord ?
( Ne pas oublier non plus les volontaires espagnols !)
Il doit bien y en avoir encore en vie de nos jours, par exemple dans l’association d’anciens combattants « Rhin et Danube ».
Pour notre Président, ils sont aux abonnés absents et n’existent pas.
Passés par pertes et profits au vent de l’histoire.
Ils ne votent pas ou leurs descendants ne votent pas bien.

De Lattre de Tassigny, Leclerc, Juin, Weygand ne sont plus que des vieux chefs de tribus berbères ou africaines !
La jeunesse de France qui s’est battue, a résisté, déserté pour rejoindre les maquis, laissé femmes et enfants pour participer à la libération du pays n’existe plus.

Seule compte la jeunesse du sud à qui nous devons tant et tant…

Parlons maintenant de cette « Armée d’Afrique », plus en détail.

Combien de bataillons ?

EFFECTIF                560 000 hommes

Contingents de la France Libre                       50000      8.92%

Evadés de France via l’Espagne                      15 000    2,68%

Enrôlés de la Corse libérée                               13 000     2.32%

Contingents de l’Afrique noire                         80 000     14.29%

Afrique du Nord                                         409 000   73.04%

176 000 « Pieds-Noirs » (soit 16 % de la population française d’Afrique du nord)
=31.43% = 72% d’appelés

233 000 Maghrébins : 134 000 Alg, 73 000 Maro et 26 000 Tuni (soit 1,6 % de la population maghrébine)
=41.60% = 54% d’appelés

PERTES

Tués                                                      10451

Européens                                          5617
=    53.75%

blessés                  21984

Africains                                              1118
=    10.89%

Mentir de la sorte, travestir et transformer l’histoire à sa guise pour les besoins mesquins et méprisables de sa modeste carrière politicarde, cela s’appelle du révisionnisme, non ?

Les chiffres sont têtus et par définition parlent d’eux-mêmes.

Les Européens, minoritaires en effectif,  45.35%, sont majoritaires en pertes 53.75% des tués.

16% de la population européenne d’Afrique du Nord (pieds-noirs) a été mobilisée, contre 1.6% de la population maghrébine.
Seulement 10 fois plus.

Chez les européens, 27 classes d’âge de 19 à 45 ans mobilisées, autant que pour la grande guerre.

C’est vrai tout cela ne colle pas vraiment à l’histoire officielle qui veut maintenant que notre pays doive tant aux anciennes colonies d’Afrique au point de nous repentir en permanence.

Il est vrai que nous ne faisions pas partie des « jeunes du sud » puisque nous étions avant tout et seulement français.
Mais cela notre président ne peut le savoir lui qui n’a sans doute jamais su ce qu’était être français.
Il lui faut du communautarisme à toutes les sauces.

Le débarquement de Normandie ?
Rien du tout…

La Résistance ?
Rien du tout…

Les maquis ?
Rien du tout…

Les alliés américains, anglais, russes et tous les autres ?
Rien du tout…

Vos anciens qui ont souffert et sont morts ?
Rien du tout nous dit-on.

Bientôt, en continuant à s’arranger avec l’histoire on trouvera dans les sinistres camps nazis des colonies de peuples du sud déportées !

Seuls les « peuples du sud » portaient les valeurs de la libération.

Seuls les « peuples du sud, vous dit-on »…
Au point que les Roms menacent de porter plainte parce que l’on ne les cite pas assez dans la liste des libérateurs.

Décidément, Monsieur HOLLANDE, vous n’êtes pas un homme d’Etat.
Et vous ne serez qu’un terrible accident de l’histoire.

Vous ne serez dans tous les cas jamais le président de tous les Français.
Vous les méprisez trop pour cela.

Sources :
-Wikipédia
-Ministère de la Défense Nationale

Jean-Marc Chevillard

http://ripostelaique.com/  du n° 369, le 19/08/2014

Les Robots Maîtres De Notre Monde.

robot

Et si des robots remplaçaient tous les travailleurs ?

Remplacer la quasi totalité des travailleurs par des robots, pour gagner en productivité ?
Cette idée japonaise pose de multiples questions.

La liste des pays qui connaissent un vieillissement de leur population s’allonge, conséquence d’une vie plus durable et d’une baisse de la natalité.
C’est notamment le cas en Chine, résultat dans ce cas de la politique de l’enfant unique.
Lorsque cette question est abordée, c’est pour souligner le mauvais rapport entre population active et inactive qui en résulte – pesant sur les systèmes de retraite par répartition – ainsi que l’augmentation des coûts médicaux afférents qui contribue à déséquilibrer les finances des systèmes de santé.
Il est oublié que c’était éminemment prévisible et aurait dû faire l’objet de provisions.

Un fonds de réserve français déjà siphonné

En France, un fonds de réserve pour les retraites a bien été institué en 2001 par le gouvernement Jospin, mais il a été siphonné sous la présidence de Nicolas Sarkozy avant l’heure prévue de 2020.

Dans les deux cas, des solutions libérales génératrices de nouvelles inégalités sociales sont préconisées pour soulager les déficits et financer ces services dans un contexte de réduction des ressources des États.
Un prétexte rêvé est tout trouvé pour les imposer.
Seuls les États-Unis sont à contre-temps avec la réforme de la santé de l’administration Obama, et la Chine est incitée à développer un système de retraite pour développer son marché intérieur.

Réponse allemande, et japonaise

Mais une autre effet du vieillissement de la population se fait de plus en plus sentir, notamment dans les pays où il est accentué, comme l’Allemagne et le Japon.
Les Allemands y répondent en favorisant l’immigration après avoir développé la sous-traitance dans les pays de l’Est européen, où existe une tradition de main-d’œuvre qualifiée.
Les Japonais explorent une nouvelle voie plus dans leurs cordes, l’accentuation de la robotisation du travail, même si les entreprises du pays ne se privent pas de délocaliser leur production en Asie.
Le spectre du déclin règne sur le Japon, déjà rétrogradé du rang de seconde puissance économique mondiale en faveur de la Chine, enlisé dans la déflation, plombé par une dette publique colossale et un déficit public qui ne l’est pas moins (et dont le coût ne peut que renchérir), subissant une crise énergétique majeure qui accroît les coûts de production et les effets d’un dollar faible qui pénalise les exportations.

Co-travailler avec les robots…

PDG du groupe de télécommunications, Masavoshi Son considère que le redressement du pays implique « de sauver la capacité productive et la main-d’œuvre, car c’est dans leur accroissement que réside la compétitivité ».
Il donne l’exemple de son groupe qui a plus que doublé la productivité de chacun de ses salariés entre 2009 et 2014, grâce à l’emploi de nouvelles technologies.
Mais il précise que « vient le moment où nous allons cohabiter et co-travailler avec des robots ».
Les calculs sont faits :

« si le Japon employait 30 millions de robots en remplacement de personnes dans des entreprises manufacturières, cela équivaudrait à 100 millions d’ouvriers.
Pourquoi ?
parce que l’homme peut œuvrer huit heures d’affilée seulement, mais le robot trime 24 heures sur 24, dimanches et jours fériés compris ».

Et il poursuit en prévoyant que cette main-d’œuvre abondante serait la moins chère au monde, Chine et Inde battues.

Quid des moyens de subsistance des travailleurs?

Cette prévision qui n’est pas futuriste appelle néanmoins deux remarques :
-Le PDG de Softbank prévoit le remplacement des travailleurs sans s’interroger sur leurs moyens de subsistance, ce qui s’inscrit logiquement dans sa vision de l’activité économique centrée sur l’exportation !
-Il n’envisage pas non plus que l’Inde ou la Chine puissent déployer les mêmes technologies et que l’avantage concurrentiel dont il se prévaut ne sera au mieux valable qu’un certain temps…

Financer non seulement la retraite et la santé, mais la vie toute entière !

Ce ne sont plus uniquement le financement de la retraite et de la santé qui impliquent une réflexion hors cadre :
C’est celui de la vie toute entière.
À moins de considérer que le monde entier sera devenu rentier sur la base d’une redistribution du capital et du patrimoine, ou plutôt que soit adoptée le principe d’une allocation universelle.
D’un certain point de vue, les deux ne seraient pas incompatibles, sauf qu’un tel revenu d’existence devrait s’accompagner d’un élargissement des biens communs et de la fin du régime de la propriété privée au profit de
l’appropriation et de la gestion collective.
Car il n’y a pas deux camps entre lesquels il faudrait choisir, celui du libéralisme et celui de l’étatisme.

François Leclerc @fdleclerc

http://www.latribune.fr/  du 19/08/2014

Cette idée de remplacer les travailleurs par des robots s’appliquerait peut-être mieux aux hommes de troupes pour qu’il y ait moins de morts humaines quand il y a des guerres…mais c’est encore à voir !
L’espèce humaine ne connaîtrait plus de sélections, qu’ elles soient naturelles ou conflictuelles.
Les apprentis sorciers sont en train de jouer dangereusement avec leurs baguettes !

Au Pied, Caniche De L’ Oncle Sam !

marionnette

Hollande le dépeceur de la France

Voilà le scootériste de l’Elysée en plein rodéo pétaradant…

Et je « te » commémore tous les débarquements possibles et imaginables….
Et « je » te célèbre toutes les guerres passées….
Et je « t’ » honore tous les champs de chrysanthèmes, civils comme guerriers….

Toute une agitation de diptère inutile, vrombissant autour de tout ce qui passe pour donner l’impression qu’il sert à quelque chose…

Oh! Personne n’est dupe… et le bonhomme ne l’est pas lui-même…
Mais il est dans son rôle:
Aujourd’hui abandonné par les forces politico-financières qui l’ont poussé au pouvoir et qui ont acté sa mise à l’écart annoncée, il se doit de continuer ce pour quoi il a été placé à ce poste par la vertu perverse du bipartisme triomphant et d’un scrutin électoral inique et manipulé.

Avec une opinion publique favorable qui « culmine » à 16% et un parti majoritaire avec ses 14 % de l’électorat (C’est ça, la démocratie ?), le bonhomme élyséen s’active pour dépecer le pays, détruire ses valeurs et son identité, dénaturer sa justice, pressurer son peuple, le noyer dans des flux migratoires polluants  et soumettre le tout à la puissance apatride des féodalités financières mondialistes et de leur projection politique européiste et atlantiste.

Il lui faut donc enfumer, manipuler, contraindre… tout en jouant de la faiblesse complice des pseudo-opposants de l’UMP moribonde et en tenant des discours qui se voudraient conquérants et que les media complaisants et bien nourris par lui répandent à l’envi  pour nous les faire avaler tels quels!

Comme, en un temps, il a fait mine de combattre le « terrorisme » (islamique, comme il n’a pas dit…) au Mali, il veut aujourd’hui nous faire croire qu’il va agir en Iraq pour sauver des populations qu’il a contribué à laisser massacrer par des  « hashashins musulmans » qu’ailleurs il a soutenus….

C’est, en fait, parce qu’il veut faire oublier la récession économique ambiante, l’envolée du chômage, l’appesantissement fiscal, le développement de l’insécurité pour chaque citoyen,étouffement du peuple par une immigration forcenée…et cacher les moments désespérants à venir!
(http://www.terrorfinance.org/)

Aussi nous ment-il encore une fois.

-Car il a applaudi Sarkozy et l’OTAN américaine quand ils ont détruit la Libye et laissé s’y imposer les barbares de  l’islam :
On voit, aujourd’hui, ce qu’il est advenu !

-Car il a appuyé l’Ennhadha de Tunisie comme les Frères musulmans d’Egypte, forces « politiques » de soumission islamique, de négation de la démocratie, d’écrasement de la femme et d’imposition de la charia…

-Car il n’a jamais condamné le terrorisme du Hamas  dans ses pratiques destructrices aveugles, dont la charte fondatrice porte la destruction d’Israël et celle des « infidèles » par charia interposée…et qui s’est imposé par une guerre civile sanglante à Gaza.

-Car il a aidé les hordes islamiques internationales combattant en Syrie pour y imposer un Etat islamique, appelant même au bombardement du pays, hordes islamiques qui se répandent maintenant en Iraq où le scootériste de l’Elysée prétend aider à les combattre .
(http://www.lepoint.fr/monde/syrie-l-etat-islamique-filme-en-exclusivite-par-vice-news-12-08-2014-1853235_24.php?posted=1)

Ces hordes de barbares répondant à l’appel « d’allah » pour réduire à néant les populations qui ne se soumettent pas à leur religion mortifère, et qui prétendent construire là bas un état né de l’islam, base arrière de la conquête islamique, à l’instar de ce qui fut au 7ème siècle de notre ère.

Ces  djihadistes assassins de l’Etat Islamique en Iraq et au Levant ne sont pas venus par génération spontanée : il y a dix ans qu’ils sévissent un peu partout en Orient proche et moyen, en Afrique aussi …

Il y a des années que la logistique américaine s’en sert, en Libye comme en Syrie, pour détruire des Etats stables qui nuisaient à sa main mise pétrolière (extraction, stockage, acheminement, commercialisation) et à sa maîtrise géopolitique de la région…

Il y a des années que les alliés islamiques des USA , l’Arabie Saoudite (depuis, au moins, le pacte du Quincy en 1945) et le Qatar, nourrissent de leur manne financière ces hordes islamisés et barbares pour créer un chaos profitable à l’intérêt US bien compris.
(http://www.terrorfinance.org/)

Cette Arabie Saoudite avec laquelle les USA viennent de signer un contrat de fourniture d’armes de 60 milliards de dollars…comme ils l’ont fait avec le Qatar pour 11 milliards…, armes qui iront se promener, avec celles données en Libye et en Syrie, chez les assassins islamiques.
-( http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/contrat-d-armement-historique-entre-les-etats-unis-et-l-arabie-saoudite_1394419.html)
-(http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20140715trib000839956/le-qatar-achete-pour-11-milliards-de-dollars-d-armements-aux-etats-unis.html)

Ce Qatar qui a donc soutenu les djihadistes de Libye,  de Syrie et qui, aujourd’hui, soutient ceux d’Iraq !
(http://www.pi-news.org/2013/05/qatar-incredible-economic-power-and-unscrupulous-terror-supporter/)

Ce Qatar qui possède l’une des bases militaires utilisée par les USA pour leurs interventions dans la région .

Ce Qatar qui est l’ami de Hollande et de sa clique socialiste ( qui n’a de cesse de se précipiter là-bas), qui l’aident à  se construire un patrimoine immobilier en France grâce à des avantages fiscaux datant de l’ère sarkozienne et jamais remis en question, à s’implanter dans les capitaux de nos entreprises, à développer un réseau de chaînes de télévision (aujourd’hui sportives, demain, généraliste…), à s’accaparer des fleurons sportifs afin de conduire une politique de l’image positive alors qu’il n’est qu’un état terroriste et voyou, quasiment esclavagiste à l’intérieur pour les centaines de milliers d’immigrés qu’il utilise !…
(http://www.slate.fr/sports/87275/mondial-qatar-catastrophe-travailleurs-morts-kalafa)

Ce Qatar donc qui, avec l’Arabie Saoudite et sous l’oeil bienveillant des USA complices actifs, a détruit la Libye, détruit l’Iraq, veut détruire la Syrie, et imposer dans cet espace géographique un état sunnite pour aider les USA dans leur tâche de destruction de l’Iran chiite et de « containment » de la Chine et de la Russie, tout en leur laissant les mains libres dans la maîtrise de l’exploitation et du cheminement du gaz et du pétrole.

En ajoutant qu’aux dires mêmes de « notre » ministre de l’Intérieur , surnommé avec justesse « Case Vide », plusieurs centaines de djihadistes venus de notre pays sont en action criminelle en Iraq et en Syrie, on voit clairement combien les rodomontades de Hollande prétendant vouloir sauver les populations civiles de ces régions et combattre le « terrorisme » ( que pas plus lui que le sinistre Fabius  n’appellent « islamique » même si c’est son vrai qualificatif) ne valent pas tripette, pas plus que la pochette qu’est allé promener à Bagdad le triste sire du Quai d’Orsay.

Le combat contre ceux qui prétendent imposer leur religion mortifère, ségrégationniste, séparatiste et intolérante commence ici même, en France, en éradiquant parmi ceux qui s’en réclament les salafistes et autres tenants du djihad et de la charia… en imposant sur notre sol le respect de la laïcité et de la démocratie réelle… en interdisant toute manifestation de ses pratiques douteuses, avilissantes, discriminatrices….en obligeant les prosélytes de l’islam à partir et en confinant cette pseudo-religion dans l’espace privé de ceux qui la pratiquent…en fermant les frontières afin de tarir les flux de tous ces migrants musulmans inutiles et dangereux.

Il se poursuit par une politique étrangère portant les intérêts de la France et non ceux de l’OTAN et des USA, c’est à dire, pour ce qui nous intéresse ici, en aidant sur place ceux qui sont écrasés par ces hordes barbares islamiques à résister, à gagner la guerre, à écraser à leur tour ces animaux puants et à reconstruire leur vie et leur pays, une fois les bêtes sanguinaires détruites.

C’est à dire une politique qui, au Moyen Orient comme en Europe et ailleurs, ne soit pas liée aux intérêts géostratégiques et géo énergétiques américains ni soumis à l’imbécillité de l’Europe de Bruxelles dont les choix atlantistes vont plomber encore plus notre économie et aliéner davantage encore notre souveraineté.

Alors, ne soyons pas dupes de l’enfumage entretenu par Hollande et les socialos au pouvoir…
Et ne soyons pas dupes des discours tenus par tous ceux qui, sachant que le bonhomme est brûlé, s’activent pour tenter de se faire accepter à sa place.

Ce sont les réponses données aux questions de l’immigration, des rapports à l’Europe de Bruxelles, des liens avec l’OTAN et l’ impérialisme aventureux des USA, du combat contre l’invasion islamique et le terreau qui la nourrit, ici, en France et le déferlement des hordes barbares musulmanes un peu partout en Asie comme en Afrique , alliées aux réponses à apporter aux problèmes économiques, sociaux, sociétaux, qui doivent fixer nos choix…et vite.

Car, avant 2017, il y aura à faire pour préparer la rupture d’avec 40 ans d’alternance bipartiste complice.

Robert Albarèdes

http://ripostelaique.com/  du n° 369, le 18/08/2014

Ce Sera Bientôt En France, Hélàs.

a circuler

Ce que nos dirigeants nous cachent avec soin depuis longtemps

C’est écœurant.

Mais il ne faut surtout pas le dire.

Heureusement il y a internet.

BIENTOT EN FRANCE !!!!!!

Tobrouk à l’Est de la Libye , à la frontière égyptienne, abrite un immense cimetière militaire.

Là , reposent britanniques et canadiens des combats de 1941 contre l’Africa Corps de Rommel .

Egalement des français de la bataille de Bir Hakeim , en 1942 , menée par le Général KOENIG
Dans quel état , aujourd’hui, ce cimetière face aux fous d’Allah ???

S  C  A  N  D  A  L  E  U  X

Après avoir vu ce document, qui osera encore dire que ce sont des gens comme les autres ?????

On nous demande d’être tolérant ?

Une blague ou un dessin ou un film sur le coran et le monde se retourne, on nous traite de racistes mais là personne ne dit rien, les médias restent silencieux.

Regardez ce film tant qu’il est encore visible !!!

Image de prévisualisation YouTube

Autre Que Réseau Social

Le Passé Aussi Appartient A L’État.

Lingots-d-or

Mais il n’est pas sûr que ce soit bon signe.

La situation internationale est tendue.
La situation intérieure l’est tout autant.
Des manifestations, interdites, dégénèrent.
Dans certaines cités, pudiquement appelées sensibles, les urgences ne se déplacent plus et, parfois, cela entraîne des conséquences fâcheuses.
Heureusement, les autorités veillent, les douanes, notamment, sont sur le pont.
Et un vigneron, archéologue amateur, va salement trinquer.

Oui, parce que s’il y a parfois, en France, des individus qui bénéficient d’une justice très clémente ou d’un vice de procédure commode, d’autres seront, eux, correctement pourchassés, traînés en justice et condamnés d’autant plus fermement que leurs exactions sont abominables et ne méritent aucune pitié de la part des pouvoirs publics et du peuple qu’ils représentent.

De ce point de vue, on ne peut qu’applaudir devant le fier travail de la douane française qui a permis de démanteler tout un réseau de trafiquants d’antiquités, réseau international composé de tout un dangereux viticulteur de la Marne et de l’intégralité de sa femme.
Et les faits qui sont reprochés à cette bande criminelle sont particulièrement graves et répugnants :
le tribunal correctionnel de Meaux a reconnu ce vigneron de 60 ans coupable d’avoir fouillé des terrains privés, certes avec l’autorisation des propriétaires, mais sans celle, impérative, officielle, indépassable et indispensable de l’État, puis d’y avoir trouvé des choses, puis d’en avoir pris possession et, pour certaines, de les avoir vendues contre de fortes sommes à deux ou trois zéros.
L’amende douanière, aussi logique qu’implacable et minutieusement calculée, s’établit donc à 197.235 euros précisément pour ces abominables vols d’objets archéologiques.

Pour faire bonne mesure, cette sanction est assortie d’une peine de six mois d’emprisonnement avec sursis.
Quant à son épouse, au départ poursuivie pour recel, elle a droit à une amende de 3500 euros pour complicité, ce qui lui fera réfléchir à deux fois à son mariage, tiens.
S’ils avaient eu un fils, un chien et un canari qui passaient par là, soyez sûrs qu’ils auraient aussi pris cher.
On ne défie pas ainsi la puissance de l’État sur son patrimoine archéologique sans se retrouver, un beau matin, avec les deux rotules pétées et deux ou trois doigts sectionnés.
Notez que ce n’est rien de personnel, mais business is business et si l’État laisse faire, rapidement, la pratique de la prospection va s’installer et on risque de voir 45.000 personnes la pratiquer tous les ans.
Ce serait horrible, comme de voir des châteaux ou des églises tomber en ruine.

Eh oui, on ne badine pas avec le patrimoine français, d’autant qu’ici, la volonté de nuire était évidente :
Le viticulteur — quel salaud ! — faisait ses recherches méthodiquement, précisément là où les archéologues et autres chercheurs dûment accrédités ne vont pas.
Il profitait — quel fourbe ! — de l’expérience acquise auprès de son grand-père, probablement une autre pointure mafieuse dans le blanchiment d’argent et le trafic d’antiquités, et notre horrible individu s’était constitué — quel goujat ! — avec l’aide ancestrale et au cours des années, un véritable petit musée de plusieurs milliers de pièces diverses et variées qui n’auraient jamais été découvertes s’il n’avait pas pris la peine de sombrer dans sa coupable passion archéologique.

Heureusement, et pour peu que l’appel, interjeté par ce filou, n’aboutisse pas, cet archéologue amateur est à présent ruiné.
C’est bien fait !
Depuis quand la République peut-elle ainsi tolérer que des gens exhument son passé, s’en emparent, l’entretiennent et le fassent vivre ?
On commence comme ça et bientôt, on en vient à parler des racines celtiques, gallo-romaines, voire, pire que tout, chrétiennes de la France et là, c’est la porte ouverte aux heures les plus sombres de notre histoire !
Il était temps d’agir et grâce au remarquable travail de la douane qui a ainsi saisi quelques poignées de pièces anciennes, la France est maintenant un pays un peu plus sûr, un peu plus policé, un peu plus régulé.

C’est vraiment trop cool.

Et puis, savoir qu’il est formellement interdit d’aller, avec la seule permission des propriétaires, fouiller un terrain privé pour y trouver, éventuellement, une poignée de débris millénaires dont la large abondance enlève toute valeur réelle autre qu’historique, c’est indispensable.
Là encore, on peut se demander depuis quand la République autoriserait-elle ainsi deux adultes consentants à contracter ensemble, sans y mettre un frein et des bornes strictes ?
Laisser faire une telle chose, c’est s’assurer que le patrimoine sera exhumé par des gens qui y trouvent un intérêt, qui l’entretiennent sans limite, passion oblige.
Ce serait le début de musées privés qui, comme chacun sait, sont à la fois impossibles et tous pourris par le capitalisme galopant !

Compte-tenu de ces éléments, de Force Reste À La Loi et du principe que l’État C’est Plus Fort Que Toi, il n’y a donc aucune disproportion entre les faits et la sanction si l’on tient compte qu’il s’agit de faire un exemple et de frapper aussi fort que possible pour terroriser les citoyens au casier vierge, aux motivations bénignes et aux occupations sans danger pour autrui.

Depuis plusieurs années, l’État a entrepris d’être fort avec les faibles, et faible avec les forts.
En effet, la condamnation appliquée est une amende douanière et ceci n’est pas un hasard :
Comme dans d’autres cas tout aussi iniques que j’avais précédemment exposés (le cas des bingos de dangereux retraités/mafiosi est symptomatique), la douane joue ici le bras lourdement armé de l’État, et applique encore une fois une totale démesure entre les faits et la sanction (200.000 euros, tout de même).
Ceci montre que plus une administration est illégitime, plus elle s’éloigne de l’intérêt des citoyens et se rapproche de celui, très étroit et bien compris, de l’État seul, plus elle sera prête à utiliser un maximum de force pour que sa violence, aussi illégitime soit-elle, ne soit jamais diminuée ni remise en question.

Quel meilleur moyen que celui choisi pour frapper les esprits, les faire paniquer et oublier les questions pourtant essentielles ici :

Où est la victime, où sont les dégâts ?

L’État, celui qui n’a à l’évidence pas les moyens d’assurer les fouilles que des milliers de chercheurs passionnés entreprennent tous les ans ?
Les archéologues patentés, diplômés, officiels et autorisés, ceux qui œuvrent sur les sites déclarés, et donc précisément pas ceux concernés par les fouilles de ces passionnés ?
Les douaniers, qui ont peut-être besoin, avec ces amendes ridicules, de refaire le plein de la caisse de leur association sportive, en plus de leurs bingos illégaux mais jamais interdits ?
Allez savoir.

On peut raisonnablement s’interroger sur la portée des actions de l’État lorsqu’il poursuit ce couple.
En effet, en terme de pillage archéologique, ou bien l’État laisse les richesses dormir ou se perdre et n’en a absolument rien à faire (et n’a, de toute façon, absolument pas les moyens pour changer d’attitude), ou bien les récupère, par la force, des mains de ceux qui les ont découvertes, qui les entretiennent, et poursuit ces derniers vigoureusement pour avoir osé imaginer pouvoir faire le travail qui lui est normalement dévolu (mais qu’il s’empresse de ne surtout pas mener à bien).
Si pillage il y a eu, c’est bien du fait de l’État, qui fait tout pour mettre la main sur les richesses du pays pour, sous prétexte de les préserver, s’en assurer la jouissance exclusive.

Il faut se rendre à l’évidence :

le passé appartient officiellement à l’État.

Je ne suis pas sûr que ce soit bon signe.

H16 dans  son blog « Hashtable »

http://www.ndf.fr/poing-de-vue  du 12/08/2014

Un Chien Ecrasé Pour Nos Médias !

Vian-Dakhil

La députée Yézidie Vian Dakhil blessée dans un crash d’hélico

Cette courageuse députée yézidie  fait partie des nombreux blessés du crash de l’hélicoptère irakien, aujourd’hui, dans le nord de l’Irak.

Un hélicoptère irakien de retour de la distribution de nourriture et d’eau à des dizaines de milliers de réfugiés Yézidis piégés dans la montagne Sinjar dans le nord de l’Irak s’est écrasé aujourd’hui, mardi 12 août 2014.

Selon la chaîne publique « Al-Iraqiya », qui cite des sources militaires, l’accident est dû à une défaillance mécanique.
On déplore un mort, le pilote, et beaucoup de blessés parmi les autres passagers à bord, dont un journaliste travaillant au « New York Times ».

L’armée irakienne a confirmé à « Jon Williams » de l’ »ABC » qu’une vingtaine de personnes étaient à bord de l’hélicoptère lorsqu’il s’est écrasé.

« Vian Dakhil », le seul membre Yézidi du parlement irakien, qui se trouvait à bord de l’appareil, a été blessée elle aussi, indiquent « CNN » et « BBC ».

Madame « Dakhil » a attiré l’attention des médias internationaux après avoir interpellé, le 5 août courant, ses collègues au Parlement, en leur demandant d’agir pour sauver ses compatriotes Yézidis.

«Nous sommes massacrés, anéantis»,

a-t-elle dit, en sanglotant.

«Toute une religion est rayée de la surface de la Terre»,

a-t-elle ajouté, en s’alarmant surtout sur le sort des femmes et des enfants malmenés par les combattants djihadistes de l’Etat islamique (Da’ich).

L’hélicoptère revenait du Mont Sinjar, où il avait déposé une aide d’urgence pour les réfugiés Yézidis fuyant les combattants de Da’ich.

Les survivants de l’accident, y compris des Yézidis évacués, ont été récupérés par des hélicoptères de sauvetage et ramenés à Erbil.

http://www.kapitalis.com/  du 12/08/2014

On nous a rebattu les oreilles toute la journée avec le suicide d’un acteur américain fort peu connu en France, mais pas un mot sur cet accident !
Pourtant, nous avions récemment parlé de cette courageuse femme, pleurant devant ses pairs pour dénoncer la vente des femmes comme esclaves, l’extermination de la communauté yazidie !
Mais il ne faut pas montrer de commisération pour une religion autre que l’islam, n’est-ce pas ?
Nos gouvernants sont en vacances…ils ont bien le droit, quand les minorités d’Irak ont le droit de mourir !

La France Face A L’ Etat Islamique.

djihad

Les choix crédibles pour un avenir français.

Il est loin le temps où le monde arabe rêvait de développement, de modernisation, de sécularisation d’un islam sunnite toujours menaçant pour les minorités chrétiennes et chiites.
Ce temps là c’était celui du nationalisme arabe, de Nasser jusqu’à Saddam Hussein en passant par Hafez el Assad. Le temps de régimes autoritaires tournés vers le développement et qui offraient aux femmes, aux chrétiens et à toutes les minorités un rempart face au fondamentalisme sunnite autant que d’inéluctables perspectives d’ouverture démocratique si l’on avait bien voulu laisser les processus internes se dérouler à leur rythme historique.
C’était aussi le temps où la cause palestinienne était encore une cause nationaliste et pas encore une cause islamique.
Seulement voilà, de l’eau a coulé sous les ponts et l’Autorité palestinienne comme le Fatah ont été effacés par le Hamas.

Prendre acte de la disparition du nationalisme arabe

Ce temps des nationalismes arabes est bien révolu.
Rongé par la corruption de ses propres élites, dévasté volontairement par la politique américaine (ennemie des nationalismes pétroliers) autant que par l’énorme erreur stratégique d’Israël avec lequel il aurait pu s’entendre pour assurer à la fois l’existence d’un État palestinien et la sécurité de l’État juif, le nationalisme arabe a signé son acte de décès.

En septembre 2001, la collusion probable entre une partie de l’État profond américain et l’État profond saoudien (ses services de renseignement), qui fut une sorte d’aboutissement paroxystique d’une alliance monstrueuse née dans la guerre d’Afghanistan face aux Soviétiques, créa une onde sismique mondiale.
Le fondamentalisme sunnite se déchaîna tandis que les États-Unis, profitant de la “guerre contre le terrorisme” tentèrent d’opposer l’utopie d’un projet unipolaire à l’évidence du monde multipolaire.

Les partisans de la politique américaine purent successivement applaudir la guerre en Afghanistan contre des Talibans que Washington, Islamabad et Riyad avaient créés, la destruction du régime de Saddam Hussein à Bagdad, les révolutions colorées en Géorgie puis en Ukraine pour faire pièce à une Russie renaissante grâce à Vladimir Poutine, ou bien encore la politique d’isolement de Téhéran au prétexte d’une possible bombe iranienne.

Fiction occidentale, le “Printemps arabe” ne fut qu’un sombre festival qataro-saoudien.
Le Qatar et ses amis “Frères musulmans” purent s’offrir les régimes Ben Ali en Tunisie, Moubarak en Égypte, Kadhafi en Libye, la terreur et le chaos en Syrie.
Quant à l’Arabie Saoudite, elle emporta le deuxième acte au Caire en éliminant, grâce aux généraux égyptiens, Morsi et ses Frères musulmans mais elle disputa au Qatar l’influence sur les groupes terroristes en Syrie.

Toute cette œuvre funeste d’égorgements, de décapitations, de viols des jeunes chrétiennes ou chiites vierges, d’exécutions sommaires, de prisonniers enterrés vivants, de vidéos macabres postées sur Youtube et téléchargées des dizaines de milliers de fois dans nos banlieues, tout cela nous le devons “à nos magnifiques alliés”, nos nouveaux amis du Moyen-Orient, gorgés de pétro-dollars, le Qatar et l’Arabie Saoudite.

Le bilan de Sarkozy et Hollande au Moyen-Orient :
Chaos islamiste et Crimes contre l’Humanité

La dernière fois que nos gouvernants eurent un peu de bon sens au Moyen-Orient ce fut en 2003 quand Chirac refusa de s’associer à la guerre américaine en Irak.
Certes notre politique était alors à la remorque de l’Histoire.
Certes elle s’accrochait à des régimes finissants, mais c’était une politique “du moindre mal” et ce n’était déjà pas mal.
Du moins nos ambassadeurs arabisants de l’époque, avant que Sarkozy et Hollande ne remplacent ceux-ci par des humanitaires naïfs quand ils n’étaient pas des hommes d’affaires cyniques, du moins ces vrais ambassadeurs (comme celui qui m’avait accueilli en février 2003 à Bagdad pour rendre à Tarik Aziz sans doute l’une de ses dernières visites) connaissaient-ils cet Orient compliqué et anticipaient-ils les horribles carnages communautaires qui devaient inéluctablement se produire en lieu et place des vieux régimes “laïcs”.

Nous avons le résultat de cette folie sous nos yeux et ce bilan n’est pas seulement le bilan de Washington.
Non ce n’est pas seulement la faute de Washington car Sarkozy et Hollande (et avec eux Juppé et Fabius) portent une très lourde responsabilité dans les génocides communautaires (les chrétiens, les Alaouites, les chiites duodécimains, les Yazidis…) en œuvre aujourd’hui en Syrie et en Irak comme ils sont directement responsables des massacres tribaux en Libye.

Défendre militairement les Chrétiens d’Irak

À mes yeux Sarkozy et Hollande se sont rendus complices, par ces choix, de crimes contre l’Humanité.
C’est à tout le moins ce qui devrait les disqualifier à jamais aux yeux des Français.

Sarkozy plus qu’Hollande d’ailleurs puisque c’est l’UMP qui, finalement, aura le plus brutalement rompu avec les fondamentaux gaulliens de la politique étrangère française pour nous aligner sur les politiques américaine, qatarie et saoudienne.
Mais Hollande vaut-il mieux lui qui, en 2012, voulait envoyer notre armée attaquer l’État syrien, en tentant de nous refaire le coup américain des armes de destruction massive ?
Lui qui ne propose aujourd’hui comme seule aide aux Chrétiens d’Orient, face à la poussée de l’État islamique en Syrie et Irak, que l’envoi de colis alimentaires ?

Nous devons aider les Chrétiens à rester chez eux, à défendre leurs villages, leurs églises, car ils étaient les premiers sur la Terre d’Orient.
Je soutiens donc sans réserve les frappes militaires américaines contre l’État islamique et j’affirme que c’est l’intérêt et l’honneur de la France que de se joindre à ces frappes.
Moi qui suis le premier à m’opposer à la folle politique des États-Unis en Ukraine, je sais aussi refuser le systématisme et dire que les Américains ont fait le bon choix en aidant le gouvernement irakien.

Mais la logique impose d’aller plus loin, d’avoir le courage d’accepter l’erreur occidentale en Syrie ce qui signifie s’allier à nouveau avec Bachar al Assad et l’aider à détruire les foyers islamistes qui gangrènent son pays.

Nous avons mené une guerre pour rien en Afghanistan dans laquelle de nombreux soldats sont morts pour la France et des milliers d’autres y ont perdu un membre, un œil, une aptitude physique ou mentale.
Nos Rafales ont pilonné l’Armée régulière libyenne et nos hélicoptères lui ont infligé de lourdes pertes.
Nos services spéciaux ont vendu, avec l’argent du Qatar, des armes aux islamistes syriens dans le seul but de miner l’État syrien dans ses fondations.
Devrions nous alors nous contenter d’envoyer quelques colis pour les Chrétiens d’Irak ?

Certes le principe de non ingérence est un principe essentiel auquel je tiens beaucoup.
Mais je crois aussi au principe de solidarité civilisationnelle.
La France reste à mes yeux la Fille aînée de l’Eglise, celle qui a secouru les Chrétiens du Liban en 1860, et ces chrétiens sont mes frères.
C’est ce principe d’ailleurs qui me rend critique à l’égard du traitement injuste de De Gaulle à l’encontre des Harkis lesquels s’étaient battus pour la France.
Je défends la reapolitik mais jamais contre l’honneur de la France.
La France est une personne, elle a un honneur, pas seulement des intérêts.
C’est donc ce principe de solidarité civilisationnelle qui peut justifier exceptionnellement l’ingérence.

Il faut choisir, soit nous accueillons ces pauvres gens au motif de la préférence chrétienne qui devrait être une évidence en matière d’asile, soit nous aidons activement (solution que Louis Aliot a préconisé le premier et qui a été malhonnêtement déformée par les médias en une forme d’indifférence à l’égard des chrétiens) les Chrétiens d’Orient à rester sur une terre où leurs prières en araméen s’entendaient à l’époque du Christ, six siècles avant l’apparition de l’islam.

Telle est donc ma position, que j’assume et que j’affirme, à savoir que la France devrait s’associer aux frappes militaires américaines pour soutenir l’armée régulière chiite et les Pershmergas kurdes dans leur combat contre l’État islamique.

Casser la dynamique califale et éliminer les djihadistes citoyens français

Il y a un enjeu essentiel dans la destruction de ce califat.
C’est qu’il a muté du statut de califat régional au statut de califat mondial.
Son calife s’est proclamé calife mondial et il a obtenu le ralliement de plusieurs imams radicaux influents dans le monde islamique sunnite, dont un en Indonésie le plus grand pays musulman du monde.
Le risque de propagation est évident et les Américains l’ont compris.
Il faut impérativement écraser sous un déluge de feu ces fous qui mutilent les femmes, les vendent comme esclaves sur les marchés de Mossoul, assouvissent sur elles leurs instincts criminels et inondent le monde de leurs vidéos macabres.
Vladimir Poutine a eu des mots aussi brutaux que de bon sens vis-à-vis de ces islamistes que les Russes ont combattu en Tchétchénie (tandis que les Américains les aidaient) ou qui ont massacré des dizaines d’enfants à Beslan.

“Il faut butter les terroristes jusque dans les chiottes”.

Ce n’est pas très politiquement correct mais c’est le meilleur programme face à l’islamisme.

Et ce programme ne doit pas s’arrêter là.
Nous savons que près de 1000 djihadistes disposant de la nationalité française sont partis combattre en Syrie et en Irak et que beaucoup ont rallié le califat islamique.
Nous ne devons pas les considérer comme des égarés mais comme des ennemis qui reviendront bientôt en France, forts de leur expérience militaire, l’esprit affranchi de toute limite après les exactions commises (viols, tortures, décapitations).
Nous devons les éliminer in situ et ce devrait être le rôle de nos services spéciaux de s’en occuper dès maintenant.
Nous ne pouvons prendre le risque d’attendre qu’ils reviennent.
Arrêtés et emprisonnés en France ils seront de puissants moteurs de conversion à l’islam dans les prisons et donc un facteur supplémentaire de propagation du fondamentalisme islamique dans notre pays.
Il revient la responsabilité à chaque nation européenne (France, Royaume Uni…) d’éliminer ses ressortissants djihadistes avant qu’ils ne reviennent.

Affronter la corruption de la politique et de l’économie française par le Qatar et l’Arabie Saoudite

L’origine de cette catastrophe, on ne le répètera jamais assez, c’est tout simplement qu’à partir de la présidence Sarkozy la France a complètement mis sa politique arabe dans les mains du Qatar et de l’Arabie Saoudite et que sa diplomatie est devenue, de fait, la principale sous-traitante de ces deux puissances islamistes.

La Libye a été, par excellence, la guerre de sous-traitance des intérêts qataris.
Le calcul occidentaliste (États-Unis et forces européennes alignées) fut le suivant :
Ajouter au Qatar (2e réserve gazière du monde après la Russie) le formidable potentiel gazier de la Libye et briser ainsi (en plus du gaz de schiste américain) la dépendance de l’Union européenne au gaz russe.
Voilà bien une étrange vision stratégique qui consiste, sur le long-terme, à préférer dépendre d’un gaz “fondamentaliste” plutôt que du gaz russe!

Depuis l’assassinat de Kadhafi (20 octobre 2011) cautionné par l’Occident pro-américain après la violation des promesses faites à la Russie (s’en tenir à la zone d’exclusion aérienne et ne pas aller jusqu’à la destruction du régime), le résultat de l’opération libyenne ne s’est pas trop fait attendre :
Début 2013 la France devait intervenir militairement au Mali pour freiner la progression fulgurante des amis du Qatar et de l’Arabie Saoudite, et au mois de juillet de cette année, l’ONU, Washington et la quasi-totalité des pays occidentaux décidaient de fermer leur représentation et d’évacuer leurs personnels.

On ne dira jamais assez combien ce chaos libyen tient d’abord de la responsabilité de Sarkozy et au moins autant de Juppé présenté pourtant comme un vieux “sage”.
Dès 2011, je prédisais que le pillage des dépôts d’armes en Libye par les tribus et les milices islamistes conduirait à une situation chaotique comparable à celle de l’Irak en 2003, lorsque les Américains choisirent de détruire l’armature sunnite de l’État irakien qui allait constituer l’embryon de ce qui est aujourd’hui devenu… l’État islamique.

Comme si cela ne suffisait à leur incompétence et leur arrogance, Sarkozy et Juppé ont ajouté l’erreur syrienne à l’erreur libyenne, une fois encore inspirés (commandés ?) par le Qatar et l’Arabie Saoudite. Hollande (qui aurait voulu sa guerre aussi, comme Sarkozy) n’eut alors qu’à s’enfoncer plus avant dans l’erreur de ses prédécesseurs.
La France fut en pointe dans la volonté d’emmener l’Occident en guerre contre Bachar el Assad jusqu’à se ridiculiser lorsque les États-Unis, plus pragmatiques, finirent par trouver un accord avec les Russes.

La poignée de main avec le Diable se paie toujours très cher.
Cette soumission de nos choix diplomatique à Doha et Riyad est davantage qu’une faute extérieure, c’est un crime intérieur.
Mais ce crime a une explication :
De nombreuses personnalités clés de l’UMP et du PS ont été achetées par l’argent du Golfe ce qui explique que Sarkozy ait défiscalisé les investissements qataris et laissé le Qatar entrer au capital de plusieurs grands groupes stratégiques français.
C’est aussi ce qui explique que le Qatar ait proposé à l’ancien Président français de diriger un fonds d’investissement qatari.
Hollande lui-même n’a rien fait pour arrêter la politique de pénétration du Qatar.
Il a simplement essayé de déplacer le curseur davantage vers l’Arabie Saoudite.
Il faut dire que l’Arabie Saoudite pèse au bilan de nombre de grands groupes français (armement, construction, luxe…) et va investir 15 milliards d’euros dans le Grand Paris.
Je ne ferai pas ici le catalogue à rallonge de la pénétration de l’argent saoudien et qatari dans nos industries, nos banques, nos banlieues…
Voyez un Dominique de Villepin prendre aujourd’hui des accents gaulliens dans sa critique d’Israël mais qui fut un partisan acharné de l’intervention contre Kadhafi probablement parce qu’il est un avocat attitré du Qatar. N’était-ce pas lui qui, à défaut de devenir le candidat de l’UMP pour la présidentielle, tenta de devenir le porte-drapeau des jeunes musulmans de banlieues ?

Pendant que nos médias font leur couverture sur les prétendus “agents russes” en France (comme si l’on avait besoin d’être payé pour défendre la bonne entente avec la Russie et pour prôner le monde multipolaire!), ils ferment les yeux sur les millions d’euros qui abreuvent les politiques de l’UMP et du PS ou les instituts de relations internationales, presque tous devenus pro-Golfe donc anti-Iran, anti-Syrie et anti-Russie, mais favorables à l’intégration de la Turquie. Dans ce contexte on comprend mieux aussi la “pensée unique” anti-Israël qui s’installe dans ces milieux subventionnés. Israël ayant perdu la guerre de l’image (et comment la gagner face à des images d’enfants palestiniens déchiquetés?), on ne prend plus beaucoup de risque aujourd’hui à taper sur Israël sur les plateaux de télévision.

Pour le système UMPS et ses “experts” subventionnés, la double alliance avec les musulmans de France et l’argent du Golfe est une aubaine :
C’est le double jackpot puisqu’ils empochent l’argent du Golfe en même temps qu’ils commencent à récolter le vote musulman.

Par conséquent ne pas se tromper d’ennemi !

Je m’adresse à ceux qui sont capables de regarder la réalité en face et donc de surmonter leurs réflexes et héritages idéologiques.
L’un des grands défis de la politique tient en effet à la capacité de s’adapter à des circonstances qui changent afin de rester soi-même.
Pendant la Guerre froide, j’étais anti-communiste donc anti-soviétique et favorable à l’alliance avec les États-Unis.
Aujourd’hui je défends l’indépendance de la France et de l’Europe face aux États-Unis et par conséquent je regarde la Russie comme nécessaire partenaire stratégique, d’autant qu’elle défend les fondamentaux de la civilisation chrétienne.
Les Rois de France ont fait des retournements d’alliance (vers l’Autriche sous Louis XV) que les opinions publiques ne comprirent pas tant l’habitude de haïr un ennemi séculaire était ancrée dans la conscience populaire.

Mes positions politiques ne sont pas et ne seront jamais déterminées par mes amitiés personnelles et je sais même qu’aujourd’hui certains de mes amis pro-palestiniens auront du mal à les comprendre.
Je connais tous les pays arabes, j’ai même été longtemps consultant pour un Royaume arabe, et je n’ai jamais été en Israël.
J’ai une histoire personnelle avec le monde arabe et les positions que je prends me coûtent sur le plan affectif mais c’est le devoir de celui qui aspire à gouverner derrière Marine Le Pen de ne penser qu’à l’intérêt supérieur du pays.
Car un vrai patriote français doit être capable de hiérarchiser les dangers qui menacent la France, de refuser l’idéologie et les constructions intellectuelles simplistes lui désignant un ennemi mondialiste imaginaire contre lequel il faudrait mener une révolution mondiale.
Israël n’est pas l’ennemi de la France.
La France n’a aujourd’hui qu’un véritable ennemi :
Le fondamentalisme islamique sunnite.
Certes Israël est aujourd’hui encore très lié aux États-Unis mais ceux-ci commencent à s’en détourner et Israël adopte une posture multipolaire en construisant des relations fortes avec la Russie, l’Inde, la Chine.
A moins donc qu’il ne soit gouverné par un antisémitisme obsessionnel, un patriote français ne peut chercher à former, contre Israël, et avec l’extrême gauche pro-palestinienne, la racaille de banlieue et les islamistes une alliance à la fois contre-nature et sans issue politique.

Certains m’objecteront qu’Israël a tout fait pour créer cette situation qui a conduit au remplacement du nationalisme palestinien originel par le Hamas, tout ceci afin de renforcer la cohésion des Occidentaux autour de l’État juif.
C’est possible (on se souvient que Cheikh Yacine fut en effet ramené en Palestine par les Israéliens pour faire contrepoids à Arafat), mais si c’est le cas, cette stratégie a réussi et, de fait, les Européens de l’Ouest se trouvent dans le même bain que les Israéliens.
Par conséquent, je ne vais pas attendre que mon pays soit repeuplé par une majorité de musulmans radicalisés pour déclencher le grand soir contre un capitalisme dit apatride !
Je n’ai qu’une priorité, impérieuse, c’est le peuple français, et mon combat politique ne s’articule pas autour de la lutte contre le sionisme !

Regarder en face le problème islamique en France

Ne nous laissons pas gouverner par des obsessions idéologiques.
Regardons la réalité.
L’histoire est largement le produit des dynamiques démographiques.
Mon engagement politique est d’abord fondé sur la volonté de maintenir la France dans sa civilisation, la civilisation française elle-même composante de la civilisation européenne.
Je défends la nation française, sa civilisation qui a 1500 ans comme je défends la civilisation européenne.
La France a évidemment besoin de profondes réformes économiques, et d’une réforme morale sans doute, mais elle est, avant tout, menacée par le remplacement de sa population historique par une population en majorité africaine et musulmane.
Il s’agit là d’une évidence qu’aucun déni de réalité ne saurait masquer.
Les Français de souche sont peu à peu remplacés et comme l’assimilation ne fonctionne que pour une partie seulement de cette nouvelle population extra-européenne (celle qui a eu la volonté de s’assimiler), la France s’expose mécaniquement à la perspective de ne plus être, d’ici une ou deux décennies, ce qu’elle a été depuis son origine c’est-à-dire une nation de souche européenne et de culture chrétienne.
Ce phénomène n’est pas propre à la France.
D’autres pays d’Europe occidentale le connaissent et les États-Unis aussi qui voient leur population WASP (White Anglo-Saxon Protestants) en voie de minorisation.

Or je suis certain qu’il existe une majorité des Français qui ne veulent pas voir la France perdre sa civilisation et je suis certain aussi qu’une majorité politique peut se construire avant 2017 autour de cette idée que Marine Le Pen incarne mieux que quiconque.
Il n’y aucune autre solution crédible que de construire cette majorité avec ceux qui ont déjà compris le lien entre le défi islamique intérieur et le défi islamique extérieur.

De ce point de vue, le sort des minorités chrétiennes d’Orient, projection dans l’avenir de ce que pourraient vivre les Français dans une France majoritairement islamisée, comme le sort des Juifs de France de plus en plus victimes de brimades quand il ne s’agit pas de violence, devraient aider les Français à comprendre que l’unité de la France ne va plus de soi et que de grands périls pèsent sur elle.

Le nouvel antisémitisme vient d’une partie de la communauté musulmane qui associe les Juifs à la politique d’Israël.
Les manifestations pro-palestiniennes récentes ont apporté la preuve évidente, d’une part que la cause palestinienne est devenue une cause islamiste, d’autre part que l’antisionisme ne cherche même plus à s’y distinguer de l’antisémitisme (on a même vu dans ces manifestations des pancartes se référant à Mohammed Merah, tueur d’enfants juifs).
Bien évidemment, tout Français lucide n’est pas dupe quant au jeu symétrique du communautarisme juif, lequel a ses propres raisons de se victimiser pour soutenir la logique d’émigration vers Israël.
Mais l’exagération ou l’instrumentalisation n’enlèvent rien à cette réalité implacable que les enseignants de l’Education nationale relèvent depuis des années maintenant dans les copies de beaucoup d’élèves issus de l’immigration.
Un pan entier et important de la population de nationalité française d’origine arabo-maghrébine et musulmane n’est plus seulement antisioniste, il est antisémite.

Certains ont reproché à Marine Le Pen d’avoir défendu la Ligue de Défense Juive.
Ils n’ont pas compris sa position.
D’abord Marine Le Pen a toujours été du côté des libertés, cela a été vrai à l’époque de la polémique sur Dieudonné.
C’est vrai aujourd’hui à propos de la LDJ.
Elle ne cautionne ni Dieudonné ni la LDJ, mais se méfie simplement de ces velléités d’interdictions qui peuvent ouvrir la voie à n’importe quelle autre interdiction sous n’importe quel autre prétexte.
Lorsqu’un militant de la LDJ a poignardé un commissaire de police, l’affaire a été étouffée par la gauche et personne n’a demandé à interdire la LDJ.
Tout à coup, parce que la LDJ fait le coup de poing contre les militants pro-palestiniens (dont de nombreux casseurs), il faudrait l’interdire ?
La vérité c’est que la LDJ n’est que le reflet d’une posture d’auto-défense d’une communauté qui se sent de moins en moins en sécurité en France, comme d’ailleurs des millions de Français eux-mêmes agressés par la racaille.
Voilà la question qu’il convient de se poser !
Marine Le Pen a parlé, une fois de plus, en faveur de la liberté et de la sécurité, deux thèmes centraux de son programme politique.

A moins d’un changement politique de grande ampleur, les Français juifs peuvent donc se faire du souci sur leur avenir en France car ni l’UMP ni le PS ne constitueront pour eux un rempart.
En plus d’être achetés par le Qatar et l’Arabie Saoudite, nos gouvernants de l’UMP et du PS ont fait le choix cynique du poids démographique de la clientèle électorale musulmane.
C’est ce qui explique avec quelle facilité le communautarisme musulman tire ce qu’il veut (construction de mosquées cathédrales, entorses multiples à la laïcité…) des municipalités UMP et PS.
C’est aussi ce qui explique la propagation d’une pensée unique “pro-palestienne” dans les médias dominants.
Chez ce personnel politique lâche de l’UMPS qui a toujours obéi à celui qui parlait le plus fort, on pensait avant que “les Juifs étaient puissants” donc on fermait les yeux sur le sort des enfants palestiniens mais aujourd’hui premièrement on sent l’isolement croissant d’Israël, deuxièmement on “palpe” l’argent du Golfe et troisièmement on mesure l’importance de la clientèle musulmane en France, donc on peut se dire sans grand risque pro-palestinien.
Mais moi je ne serai pas de ceux qui cèdent aux ficelles émotionnelles de la guerre de l’information employées hier contre l’Irak ou la Serbie pour justifier les bombardements sur Bagdad et Belgrade, et mobilisées aujourd’hui contre la Russie à propos de l’Ukraine autant que contre Israël à propos des Palestiniens.
Un Français doit raison garder et il doit savoir analyser les causes et les ressorts d’une guerre en se détachant des images horribles qu’il voit.
C’est parce que l’on aspire à gouverner de manière responsable et courageuse à la fois que l’on doit savoir s’affranchir du double piège de l’immédiateté et de l’émotion.

Notre pays a accueilli des millions de musulmans.
Une partie restera, une autre devra partir.
Cette grande séparation entre ceux qui ont vocation à rester et ceux qui devront quitter notre terre va se nouer autour des enjeux internationaux.
C’est la raison pour laquelle, plus que jamais, un programme politique de redressement national nous doit des choix internationaux clairs et cohérents.

Ceux des musulmans sunnites qui s’assimileront choisiront d’intégrer l’héritage d’une France chrétienne, laïque et d’accepter que leurs compatriotes Juifs puissent aimer Israël comme eux-mêmes aiment la terre de leurs ancêtres, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie.
Les autres (ils sont nombreux) qui font le choix de l’Oumma plutôt que de la France, qui voilent leur femme et leurs filles, qui adoptent la barbe salafiste, ceux-là n’ont vocation ni à être ni à rester français.
Le refus énergique de l’islamisation (en refusant la construction de mosquées et l’intégration des règles islamiques dans nos coutumes) autant que la réforme profonde des conditions d’accès à l’État-Providence seront les deux choix politiques forts qui créeront les conditions du retour de ceux qui n’ont pas voulu choisir d’aimer la France.

A titre personnel, je ne crois pas à l’immigration zéro.
Ni pratiquement, ni moralement.
Pratiquement, parce que le rayonnement de la France passe aussi par la possibilité, pour des étudiants sérieux venus du monde entier de pouvoir apprendre le Français et étudier en France.
Moralement, parce que je ne vois pas au nom de quoi nous serions condamnés à accepter ceux qui nous empoisonnent la vie et refuser ceux qui peuvent apporter à la France.
Je crois au contraire à l’inversion des “mauvais” flux migratoires.
Et je crois que la solution passe par l’établissement du droit du sang, l’abolition du regroupement familial, la réduction drastique de l’asile (avec une préférence civilisationnelle comme avec les chrétiens d’Irak ou les Coptes d’Égypte…) et une politique migratoire de choix (choisir ceux qui apportent à la France).

Une politique étrangère cohérente avec nos priorités intérieures

Face au défi identitaire français, les choix de politique étrangère s’avèreront donc déterminants.
L’alliance avec la Russie, seule grande puissance européenne à assumer ouvertement et fermement sa civilisation chrétienne, devrait aller de soi pour tout patriote.
Comme devrait l’être aussi l’entente avec le chiisme et l’ensemble des minorités du Moyen-Orient face au réveil du volcan sunnite qui essaie obsessionnellement de reconstituer l’Oumma dans un grand califat mondial appelé à s’étendre au détriment des autres civilisations.
Je suis convaincu d’ailleurs que les États-Unis et Israël finiront par s’entendre avec l’Iran (y compris l’Iran puissance nucléaire comme l’est le Pakistan sunnite) comme avec l’Irak à dominante chiite.
Il faut bien sûr aussi coopérer avec les monarchies sunnites modérées du monde arabe, celles qui ne financent par le djihad, comme le Maroc, les Émirats arabes unis, ou le Koweït.
La guerre n’est pas contre l’islam sunnite, elle est contre l’extrémisme sunnite qui ronge une partie conséquente de l’islam sunnite et la nuance est essentielle car cette guerre doit être menée aux côtés de tous les musulmans sunnites modérés.

Vis-à-vis d’Israël, la France ne doit pas céder au piège émotionnel, mais conserver une politique équilibrée. Quand on défend un monde fondé sur la souveraineté, on défend aussi la souveraineté d’Israël et son droit à la sécurité.
Il est néanmoins évident que la sécurité d’Israël ne peut découler que d’une solution juste pour les Palestiniens ce qui imposera à Israël (comme le préconisait Sharon à la fin de sa vie) de faire des concessions territoriales douloureuses en Cisjordanie, et donc de démanteler des colonies.

L’émotion face au drame des Palestiniens est en train de gagner certains d’entre nous qui perdent le sens de la mesure et oublient les causes profondes du conflit.
Un argument que l’on entend sans cesse est que tout cela est injuste parce que les Israéliens n’ont que 50 morts (militaires) tandis que les Palestiniens en déplorent 2000 (essentiellement civils).
À cela je réponds par le principe de responsabilité politique.
Si l’on me confiait le Ministère de la Défense français et que mon pays était agressé par des roquettes alors oui je ferai le maximum pour avoir zéro mort du côté français et pour infliger des pertes maximales à mon ennemi.
Mais alors se pose la question :
Pourquoi les pertes palestiniennes sont-elles essentiellement civiles ?
Réponse :
Les combattants du Hamas sortent des tunnels qu’ils ont creusés pour tirer des roquettes sur Israël à partir des immeubles où vivent leurs familles puis ils retournent s’abriter dans les tunnels.
L’aviation et l’artillerie israéliennes répliquent donc sur les points d’origine des tirs de roquette, c’est-à-dire les immeubles d’habitation où se trouvent des civils que les combattants du Hamas ont choisi de ne pas protéger.
Il est donc clair que le Hamas choisit sciemment de sacrifier les civils palestiniens et cela parce qu’il mène une guerre mondiale de l’information fondée sur l’image et l’émotion.

Chez un politique digne de ce nom, l’intelligence doit pourtant prendre le pas sur l’émotion, comme l’analyse doit précéder la communication et non l’inverse.
Oui les images d’enfants palestiniens démembrés m’écœurent.
Seulement depuis 2011 nous a-t-on montré les images d’enfants chrétiens ou alaouites syriens massacrés par les djihadistes rebelles armés par Paris, Londres et Washington ?
Nous a-t-on montré les images de civils libyens carbonisés dans leurs immeubles par des frappes de l’OTAN ?
Nous a-t-on montré les images de civils de Donetz pulvérisés par des tirs d’artillerie ukrainiens ?

La guerre est implacable.
Les Palestiniens de Gaza ont choisi de donner le pouvoir à un mouvement, le Hamas, dont l’objectif n’est pas de construire une réelle souveraineté palestinienne à côté d’Israël, mais de détruire Israël.
À partir du moment où un peuple amène au pouvoir un mouvement qui n’a d’autre objectif que de harceler son voisin militairement surpuissant, il ne peut s’attendre à autre chose que le malheur.
C’est terriblement injuste pour les civils qui périssent mais les mauvais choix se paient au prix fort et nous paierons bientôt aussi les nôtres au prix fort si nous persistons dans notre angélisme et nos erreurs stratégiques.

La France est à la croisée des chemins.
Elle doit à la fois redevenir un acteur de l’équilibre multipolaire en s’émancipant des États-Unis, soutenir l’émergence d’une véritable Europe-puissance indépendante des États-Unis et fondée sur le respect des nations, et affronter le défi identitaire qui la menace et qui est directement lié, qu’on le veuille ou non, à l’évolution de la situation au Moyen-Orient.
Cela implique d’avoir du courage non seulement sur la question américaine mais aussi sur la question de l’extrémisme sunnite qui progresse chez nous comme il gagne les pays arabes les uns après les autres.
Ce courage n’est pas à attendre d’une classe politique en grande partie anesthésiée par l’argent du Qatar et de l’Arabie Saoudite.
Seul un grand changement politique rendra aux Français leur identité, leur souveraineté, leur influence sur la scène mondiale, et leur honneur.
Comptez sur moi pour participer à ce grand changement politique car je me battrai de toutes mes forces pour que mes enfants et petits-enfants vivent dans une France habitée par sa civilisation multiséculaire.

Aymeric Chauprade

http://www.realpolitik.tv/  du 12/08/2014

Pauvres Petits Enfants Musulmans ?

web-e1373995146759

Le monde est bouleversé par les enfants de la Palestine …

Voici les images qu’ils nous montrent :

Pauvres Petits Enfants Musulmans ? dans Islam 1

2 dans Islam

Voici les images qu’ils ne montrent pas :

3

4

ILS DEVIENDRONT DES TUEURS REDOUTABLES CAR ILS N’ONT PAS DE VIE SOCIALE, MORALE.
ILS NE VIVENT QUE POUR TUER LES INFIDÈLES.
(non musulmans:  NOUS)

5

COMMENT FAIRE DES BOMBES, NE PAS AVOIR PEUR DU SANG….

6

7

8

S’ENTRAINER COMME DE VRAIS SOLDATS.

9

10

11

40

LE PORT DES ARMES, LE CAMOUFLAGE, PAS D’ÉCOLE, SEULEMENT TUER….

12

13

14

24

25

26

27

29

28

LES PARENTS FIERS DE PROMENER LEURS ENFANTS DE 6, 8 OU 9 ANS…
QUI SERONT DES MARTYRS…
QUI SE FERONT SAUTER POUR ALLAH…

18

16

15

COMMENT LANCER DES PIERRES ET TIRER SUR LES POLICIERS ET MILITAIRES

21

20

22

PARENTS FIERS D’EXPOSER SON ENFANT QUI SE FERA SAUTER (MARTYR) OU TUER POUR ALLAH

30

31

32

Et voilà ce qu’ils pensent du drapeau Américain et de l’ONU !
(NOUS, Canadiens, FAISONS PARTIE DE L’AMÉRIQUE DU NORD ET SOMMES DANS L’ONU.)

23

 

SVP FAITES CIRCULER CES IMAGES

POUR QU’ELLES FASSENT LE TOUR DU MONDE.

 

C’est à ÇA que les gouvernements américain et canadien envoie NOTRE argent…

SUPPOSÉMENT POUR « AIDER LA BANDE DE GAZA ».

en fait :
qui sert à acheter des armes et instiller la haine chez les enfants.

Ces photos font le tour du monde.

Mais les « PALESTINIENS » (Hamas) continuent à entrer dans nos pays par l’immigration offerte à tous par nos politiciens (par signature ou ordre EXÉCUTIF) ou encore par le Mexique via les trafiquants de drogue.
Et l’entrée la plus facile en Amérique du Nord est le Québec.
NOS LOIS SONT SI FLEXIBLES… nous avons l’esprit tellement ouvert…

Pauvres musulmanes, nous devons les soutenir pour les aider dans leur recherche de la liberté…
Alors qu’en fait, elles font partie d’une stratégie d’invasion dans tous les pays occidentaux (regardez le bordel causé par les musulmans en Angleterre, en France, en Suède, etc.), une opération financée par des pays arabes afin d’imposer l’ISLAM et la SHARIA.

Un article de Claude Comte

Sur la Toile.

Vendre Des Femmes Est Légal en Irak !

Jean-Léon-Gérôme-Marché-aux-esclaves

Les chrétiennes vendues comme esclaves au souk de mossoul !

Le Croissant rouge irakien appelle la communauté internationale à intervenir pour sauver les femmes chrétiennes, vendues dans les souks du Mossoul par l’Etat islamique.

Les djihadistes de l’Etat islamique imposent désormais leurs lois d’un autre âge dans les zones qu’ils occupent au centre et au nord de l’Irak, et notamment à Mossoul. Toutes les communautés sont malmenées et humiliées, et particulièrement les chrétiens.

Ces derniers, qui vivent dans cette région depuis 2000 ans, sont aujourd’hui dépouillés de leurs biens et chassés de chez eux. Ceux d’entre eux qui résistent sont carrément exécutés.

Quant aux femmes, elles sont conduites comme un troupeau de bétail au souk de Mossoul et vendues à la criée comme jadis les esclaves

mardi 5 août 2014, une députée irakienne, Vianne Dakhil, a éclaté en sanglots en évoquant le triste sort de la communauté yazidite, la sienne, et des autres minorités en Irak, et particlièrement des femmes vendues en esclaves dans les régions occupées par l’Etat islamique

http://www.kapitalis.com/  du 09/08/2014

Image de prévisualisation YouTube

Voici  la traduction que Eva a fait rapidement pour Résistance républicaine et qu’elle nous propose, qu’elle en soit mille fois remerciée :
Je vais essayer de traduire ce que dit « Vianne Dakhîl », la jeune députée irakienne.
Elle s’exprime en arabe classique, d’une manière claire malgré son émotion.

Voici ce qu’elle dit :
« Ce que vivent maintenant les « yazidis » (minorité religieuse irakienne) dans le Mont Sinjâr…
Monsieur le Président, nous sommes égorgés sous la bannière de « lâ ilâha illa-Allah ! » (il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah)…
Monsieur le président, jusqu’à présent, 500 hommes et jeunes hommes ont été égorgés… »

Une voix masculine l’interrompt:
« Madame la Députée, tenez-vous en à votre déclaration, qui a été préalablement approuvée par… »

La députée l’interrompt d’un:
« Monsieur le Président, nos femmes sont enlevées et vendues dans des marchés comme esclaves !
Je vous supplie, frères, je vous en supplie ! »

On entend des voix protester contre ce que dit la jeune députée.
Puis la même voix d’homme essaie de l’arrêter:
« Madame la Députée… »

Elle reprend la parole:
« Je vous supplie, frères, je vous supplie, frères !
Il y a en ce moment une campagne d’extermination de la composante Yazidi ! »

La voix d’homme:
« Madame la Députée… »

Elle continue:
» Oui Monsieur le Président, je m’en tiens à…
Je vous en prie Monsieur le Président !
Les miens sont égorgés !
Les miens sont égorgés comme ce fut le cas pour tous les Irakiens.
Les chiites furent égorgés, les sunnites, et aussi les chrétiens, et les Turkmènes…et aujourd’hui on égorge les Yazidis.
Frères, ce que nous voulons, loin de toutes les querelles politiques, nous voulons une solidarité humaine, je parle ici au nom de l’humanité :
Sauvez-nous !
SAUVEZ-NOUS !
Depuis 48 heures, 30.000 familles sont assiégées dans le Mont Sinjâr, sans eau, sans nourriture !
Ils meurent !
Jusqu’à présent, 70 enfants sont morts de soif et de suffocation !
50 personnes âgées sont mortes de la situation lamentable, nos femmes sont asservies, et vendues au marché des esclaves… »

La voix d’homme:
« Chuuut…chuuuut…. »

Elle continue:
« Monsieur le Président, nous revendiquons du parlement irakien une ingérence immédiate, pour nous sauver de ce massacre !
72 campagnes d’extermination sur les Yazidis…et cela se reproduit aujourd’hui, au 21ème siècle !
Nous sommes massacrés, nous sommes exterminés, une religion dans son entier disparaît de la surface de la terre !
Frères !
Je vous en conjure, au nom de l’humanité, au nom de l’humanité, de nous sauver !
Monsieur le Président, je veux… »

Puis la députée éclate en sanglots, soutenue par les personnes qui l’entourent.

La voix d’homme:
« Merci beaucoup… »
Et il cite le nom du prochain intervenant.

Note:
Quand la députée dit « au nom de l’humanité », elle ne veut pas dire au nom de l’ensemble des êtres humains, mais au nom de ce qu’il y a d’humain dans les dirigeants irakiens auxquels elle s’adresse.
——————————————————

Quand je pense qu’aujourd’hui Madame Tasin doit comparaître devant un tribunal pour avoir dit la stricte vérité sur l’islam…
Notre gouvernement est aveugle.
Volontairement aveugle.

Eva

Une petite remarque de Christine Tasin :

La députée irakienne de cette vidéo parle des femmes de la minorité religieuse des Yazidis ayant été vendues en esclaves.
Mais il semble que ce soit le sort des irakiennes chrétiennes aussi.

http://resistancerepublicaine.eu/  du 09/08/2014

 

Ces Religions Du Désert Turbulentes !

ecrire-e1382193574203

Pardon, mais, Israël n’a aucun droit d’exister.

L’expression « droit d’exister » est entrée dans ma conscience dans les années 1990, tout comme le concept d’une solution à deux Etats est entré dans notre vocabulaire collectif.
Dans chaque débat à l’université, quand un sioniste était à bout d’arguments, ces trois mots magiques étaient invoqués pour interrompre la conversation avec un « êtes-vous en train de dire qu’Israël n’a pas le droit d’exister ? » indigné.

Bien sûr, vous ne pouviez pas contester le droit d’Israël à exister – c’était comme nier le droit fondamental des Juifs d’avoir… des droits, avec toute la culpabilité de l’Holocauste jetée à la figure pour faire bonne mesure.

Sauf bien-sûr que je n’y suis pour rien dans l’Holocauste – et les Palestiniens non plus.
Le programme de nettoyage ethnique méthodique en Europe de sa population juive a été employée de façon tellement cynique et opportuniste pour justifier le nettoyage ethnique de la nation arabe palestinienne, qu’il me laisse totalement indifférente.
Je me suis déjà surprise – oh, stupeur – en train de lever les yeux au ciel en entendant Holocauste et Israël dans la même phrase.

Ce qui me trouble dans cette ère post- »solution à deux Etats », c’est l’audace même de l’existence d’Israël.

Quelle idée fantastique, cette notion qu’un groupe d’étrangers d’un autre continent puisse s’approprier une nation existante et peuplée – et convaincre la « communauté internationale » que c’était la chose juste à faire.
Un tel culot me ferait rire si ce n’était pas aussi grave.

Encore plus flagrant est le nettoyage ethnique de masse de la population palestinienne indigène par les juifs persécutés, à peine remis de leur propre expérience de nettoyage ethnique.

Mais ce qui est vraiment effrayant, c’est la manipulation psychologique des masses dans la croyance que les Palestiniens seraient en quelque sorte dangereux – des « terroristes » déterminés à « jeter les juifs à la mer ».
Je gagne ma vie avec les mots et l’usage du langage dans la création de perceptions m’intrigue.
Cette pratique – souvent appelée « diplomatie publique » – est devenue un outil indispensable dans le monde de la géopolitique.
Les mots, après tout, sont les blocs de construction de notre psychologie.

Prenez par exemple la façon dont nous sommes arrivés à percevoir le « différend » israélo-palestinien et toute résolution de ce conflit qui perdure.

Les États-Unis et Israël ont déterminé le discours mondial sur cette question, en définissant des paramètres stricts qui limitent de plus en plus le contenu et l’orientation du débat.

Toute discussion en dehors de ces paramètres, jusqu’à récemment, était largement considérée comme irréaliste, improductive et même subversive.

La participation au débat est réservée à ceux qui souscrivent à ses grands principes : l’acceptation d’Israël, son hégémonie régionale et sa supériorité militaire !
L’acceptation de la logique douteuse sur laquelle est fondée la revendication de la Palestine par l’Etat juif et l’acceptation de quels sont les interlocuteurs, mouvements et gouvernements acceptables ou non dans toute solution au conflit.

Des mots comme colombe, faucon, militant, extrémiste, modéré, terroriste, islamo-fasciste, négationniste, menace existentielle, mollah fou déterminent la participation de certains à la solution – et sont capables d’en exclure d’autres instantanément.

Ensuite, il y a le langage qui préserve « le droit d’Israël à exister » sans poser de questions :
Tout ce qui invoque l’Holocauste, l’antisémitisme et les mythes sur les droits historiques des Juifs à la terre léguée par le Tout-Puissant – comme si Dieu était un agent immobilier.
Ce langage ne vise pas seulement à empêcher toute contestation de la connexion juive à la Palestine, mais cherche surtout à punir et à marginaliser ceux qui s’attaquent à la légitimité de cette expérience coloniale moderne.

Mais cette pensée collective n’a abouti à rien.
Elle n’a fait qu’occulter, distraire, dévier, esquiver, et diminuer, et nous ne sommes pas plus près d’une solution satisfaisante… parce que la prémisse est fausse.

Il n’y a pas de solution à ce problème.
C’est le genre de crise où vous constatez votre échec, réalisez vos errements et rebroussez chemin.
C’est Israël qui est le problème.

C’est la dernière expérience coloniale des temps modernes, une expérience menée au moment même où de tels projets s’effondraient partout dans le monde.

Il n’y a pas de « conflit israélo-palestinien » – qui laisserait entendre une sorte d’égalité dans la puissance, la souffrance et les éléments concrets négociables.
Mais il n’y a pas la moindre symétrie dans cette équation.
Israël est l’occupant et l’oppresseur.
Les Palestiniens sont occupés et opprimés.
Qu’y a-t-il à négocier ?
Israël détient toutes les cartes.
Ils peuvent rendre des terres, des biens, des droits, mais même cela est une absurdité – car qu’en est-il du reste ?
Pourquoi ne pas rendre toutes les terres, tous les biens et tous les droits ?
Pourquoi auraient-ils le droit de garder quoi que ce soit – en quoi l’appropriation des terres et des biens avant 1948 est-elle fondamentalement différente de l’appropriation des terres et des biens après cette date arbitraire de 1967 ?

En quoi les colonialistes d’avant 1948 sont-ils différents de ceux qui ont colonisé et se sont installés après 1967 ?

Permettez-moi de me corriger :
les Palestiniens ont bien une carte en main qui fait saliver Israël – la grande revendication à la table de négociation qui semble contenir tout le reste.
Israël aspire à la reconnaissance de son « droit d’exister ».

Mais Israël existe déjà, non ?

En fait, ce que Israël craint plus que tout c’est sa « délégitimation ».
Derrière le rideau de velours, voici un Etat construit sur des mythes et des récits, protégé uniquement par un géant militaire, des milliards de dollars d’aide des États-Unis et un seul veto au Conseil de sécurité de l’ONU.
Rien d’autre ne se dresse entre cet Etat et son démantèlement.
Sans ces trois choses, les Israéliens ne vivraient pas dans une entité qui est devenue « le lieu le plus dangereux au monde pour les Juifs. »

Retirez tout le discours et tout le vernis de la propagande, et vous réalisez rapidement qu’Israël n’a même pas les bases d’un Etat normal.

Après 64 ans, il n’a pas de frontières.

Après six décennies, il n’a jamais été plus isolé.

Plus d’un demi-siècle plus tard, et il a besoin d’une armée gigantesque simplement pour empêcher les Palestiniens de rentrer chez eux à pied.

Israël est une expérience ratée.

Il est sous assistance respiratoire :
Débranchez ces trois tubes et il est mort, ne survivant que dans l’esprit de quelques étrangers qui se sont gravement fourvoyés en pensant qu’ils pouvaient réussir le casse du siècle.

La chose la plus importante que nous pouvons faire dans l’optique d’un seul État est de nous débarrasser rapidement du vieux langage.
Rien n’était vrai de toute façon – ce n’était que le langage employé dans un « jeu » particulier.
Développons un nouveau vocabulaire de possibilités – le nouvel Etat sera la naissance de la grande réconciliation de l’humanité.

Musulmans, chrétiens et juifs vivront ensemble en Palestine comme ils le faisaient auparavant.

Les détracteurs peuvent aller se faire voir ailleurs.
Notre patience s’amenuise comme la toile des tentes dans les camps de purgatoire où vivent les Palestiniens depuis trois générations.

Ces réfugiés exploités de tous parts ont droit à ces beaux appartements – ceux qui ont des piscines au rez-de-chaussée et un bosquet de palmiers à l’extérieur du hall d’entrée.
Parce que l’indemnité qui leur est due pour cette expérience occidentale ratée sera toujours insuffisante.

Et non, personne ne hait les Juifs.
C’est l’argument de dernier recours qu’on nous hurle aux oreilles – le dernier « pare-feu » pour protéger ce Frankenstein israélien.
Ca ne m’intéresse même plus d’insérer les mises en garde habituelles censées prouver que je ne hais pas les Juifs.
C’est impossible à prouver et franchement, l’argument n’est qu’un alibi.
Si les Juifs qui n’ont pas vécu l’Holocauste en ressentent encore la douleur, qu’ils s’arrangent avec les Allemands.
Qu’ils exigent une portion importante de terres en Allemagne – et bonne chance à eux.

Quant aux antisémites qui salivent sur un article qui s’en prend à Israël, allez faire un tour ailleurs – vous faites partie de la cause qui a provoqué ce problème.

Les Israéliens qui ne voudront pas partager la Palestine comme des citoyens égaux avec la population palestinienne indigène – ceux qui ne voudront pas renoncer à ce qu’ils ont demandé aux Palestiniens de renoncer il y a 64 ans – pourront prendre leur deuxième passeport et rentrer chez eux.
Ceux qui resteront feront mieux d’adopter une attitude positive – les Palestiniens ont montré leur capacité à pardonner.
Le niveau du carnage qu’ils ont subi de la part de leurs oppresseurs – sans riposte comparable – démontre une retenue et une foi remarquables.

Ce sera moins la mort d’un Etat juif que la disparition des derniers vestiges du colonialisme moderne.
Ce ne sera qu’un rite de passage – tout se passera très bien.
A ce stade particulier du 21e siècle, nous sommes tous, universellement, des Palestiniens – et corriger cette injustice constituera un test de notre humanité collective, et personne n’a le droit de rester les bras croisés.

Israël n’a pas le droit d’exister.
Brisez cette barrière mentale et dites-le :
«  Israël n’a pas le droit d’exister ».
Savourez-le, tweetez-le, postez-le sur Facebook – et faites-le sans y réfléchir à deux fois.
La délégitimation est là … n’ayez pas peur !

La Palestine sera moins douloureuse qu’Israël ne l’a jamais été !

Sharmine Narwani pour « al-akhbar.com »
(Sharmine Narwani est un écrivain de commentaire et analyste politique couvrant le Moyen-Orient.
Vous pouvez suivre Sharmine sur twitter « snarwani »).

http://www.legrandsoir.info/  du 08/08/2014

 

La Décadence, Ici, C’Est Maintenant !

djihad

Où vous cachez-vous Patriotes ?

Il faut sauver notre France !

Quand on naturalise 200.000 étrangers par an, pour la plupart inassimilables, que ceux ci imposent voile, halal, prières dans les rues, discriminent les femmes et insultent leurs hôtes, quand ils sèment des paraboles TV aux balcons pour mieux suivre la culture de leurs racines, qu’ils manifestent malgré les interdictions, vandalisent, incendient, partent combattre pour le djihad, fleur de jasmin à la kalachnikov, c’est la France qui devient petit à petit la fille aînée du prophète.

Quand l’opinion publique ne réagit plus au califat islamo-nazi de Mossoul qui a placardé sur les maisons des chrétiens d’Orient, un Ü discriminatoire, comme jadis les étoiles jaunes sur les biens juifs, quand on assassine des enfants dans les écoles ou des militaires dans les rues, que les forces de l’ordre se font caillasser et n’osent plus pénétrer dans certaines banlieues, que les habitants de souche fuient en zone périurbaine pour éviter un voisinage violent, que les jeunes bacs + 5 s’exilent et que des   « bacs + allocations » les remplacent, c’est le règne des communautés et l’agonie de la République.

Quand les églises sont le théâtre de scènes obscènes, quand en classe on incite les garçons à imiter les filles et à jouer à la poupée Barbie.
Quand on supprime note, sélection, que l’échec au bac devient miraculeux, que le peuple ne pense qu’aux jeux, aux défilés gays, aux loisirs et refuse tout effort au travail, quand il amnistie les condamnés politiques et élit toujours, menteurs, incapables et profiteurs, c’est la décomposition des valeurs d’une civilisation !

Quand 5 millions de chômeurs et 8 millions de pauvres pointent aux restos du cœur et aux bureaux d’aides vitales, alors qu’élus et hauts fonctionnaires s’agrippent à leurs confortables privilèges, que le ministre du budget, yeux dans les… poches, planque son magot en Suisse, que son successeur ne cherche qu’à déposer son postérieur dans une commission européenne, aux rentes à vie, que la droite s’étripe en querelles d’égos, plus soucieux du bien privé que du bien commun, qu’elle nage dans des magouilles sans fin où aucun électeur ne peut déceler qui a subtilisé la cagnotte UMP, quand le président normal se voit ridiculisé, par une gamine « rom », par une virée en scooter, par des affronts de chefs d’état étranger, qu’il prévoit le vote des étrangers, et assure l’indulgence pour les délits passibles de 5 ans, qu’il couvre sa garde des sceaux, arracheuse de dents notoire, qu’un mur des cons affiche des opposants plutôt que des délinquants, qu’on inflige 9 mois de prison ferme pour une caricature, que des agresseurs de personnes sont relaxés, c’est le signe que notre société a atteint un stade mortifère de déliquescence.

Notre civilisation comme les précédentes étant mortelle, et comme aucun Charles Martel ne chevauche à l’horizon politique, c’est bien un parfum lent d’incitation au suicide que nous sentons aujourd’hui.

Le tragique c’est que nous sommes, nous, victimes de ce drame de l’Histoire.

Guy d’U5D

http://www.les4verites.com/  du 04/08/2014

 

miege19 (1)

Les Dix Actions De Moïse Valls !

panique-163x109-e1374775571574

 

Les REVEs sont-ils REVElateurs ?

Les moins jeunes se souviennent encore de cette phrase inoubliable de Thierry Roland, à la 89e minute d’un match de football « Bulgarie-France, en 1976 :
« Monsieur Foote, vous êtes un salaud ! ».
Emporté par son élan, il voulait même le mettre en prison !
L’arbitre anglais ainsi appelé venait de siffler un penalty scandaleux contre l’équipe de France, après avoir, tout au long de la partie, arbitré à sens unique, et multiplié les décisions défavorables à nos couleurs.
(http://dai.ly/xrkfmp)

J’ai fait un curieux rêve, la nuit dernière.

Thierry Roland était ressuscité,  et revenait au micro.
Mais au lieu de s’indigner contre les arbitres hostiles à la France, il commentait les prestations de Manuel Valls, et concluait toutes ses actions politiques par la même phrase, mais adressée à l’actuel premier ministre :
Manuel Valls, vous êtes un salaud !

Le rêve ayant eu lieu au petit matin, j’ai pu, en me concentrant fortement, restituer les principales actions dans lesquelles l’hôte de Matignon, hier ministre de l’Intérieur, était impliqué.
Et, avant de prendre mon petit déjeuner, je me précipite sur mon ordinateur, pour ne rien oublier…

PREMIERE ACTION : AFFAIRE MERIC

Une bagarre entre jeunes antifas et jeunes nationalistes tourne mal.
Les agresseurs antifas laissent un des leurs (par ailleurs d’une santé fragile), « Clément Méric », sur le carreau.
Bien qu’en possession d’une vidéo qui confirme que l’auteur du coup de poing, « Esteban Morillo », était agressé par plusieurs personnes, dont la victime, qui a essayé de le frapper par derrière, Manuel Valls n’en révèle l’existence qu’un mois après.

Dans la foulée, au prix d’un véritable mensonge d’Etat, et d’une grossière manipulation médiatique de militants se disant journalistes, il a orchestré la dissolution de quatre groupuscules, Troisième Voie, les JNR, l’œuvre Française et les JN, qui n’avaient pourtant pas grand-chose à voir avec le drame.
Il ira encore plus loin dans l’arbitraire, en dissolvant l’association « Envie de Rêver » qui gérait le Local de Serge Ayoub, faisant fermer ce bar qui était un lieu de rencontres et de débats.

Plus sordide encore, il laissera « Samuel Dufour », proche d’ »Esteban », qui n’a pas donné un seul coup lors de la bagarre, en prison pendant un an, lieu où croupit toujours le jeune homme auteur du coup de poing mortel.
Ces deux jeunes garçons étaient d’origine modeste, ouvriers, et n’avaient jamais eu affaire à la justice, contrairement à nombre de racailles multirécidivistes, qui, en liberté, agressent nos compatriotes.
Ecoutons le réquisitoire de « Serge Ayoub » contre le ministre de l’Intérieur, dans une vidéo de « Guy Sauvage », intitulée : « J’accuse ».

 

Image de prévisualisation YouTube

 

DEUXIEME ACTION : ARRESTATIONS SELECTIVES

Lors des manifestations contre le mariage homosexuel, alors qu’à deux reprises, il y plus d’un million de personnes, le ministre de l’Intérieur ordonne à ses policiers de minorer le nombre, de manière ridicule, à 300.000.
Tandis que ces démonstrations se déroulent dans un climat bon enfant, sans aucune vitrine brisée, sans aucune voiture incendiée, il ordonne à des équipes de police de multiplier les provocations, de gazer des familles sur les Champs-Elysées, de faire du chiffre au niveau des arrestations, pour mieux discréditer un mouvement qui, par son ampleur, met ce régime en difficulté.
Le sommet sera atteint lors de Jour de Colère, où, alors que tout se déroulait pour le mieux, 250 personnes tomberont dans une véritable souricière, et seront arrêtées.
A comparer avec l’impunité totale dont bénéficient les islamoracailles du Trocadéro, les antifas de Nantes ou les Femen à Notre-Dame.
Cela n’empêche pas Valls de faire un grand numéro de claquettes sur la République, et de cibler l’extrême droite…
(http://dai.ly/x1asbz7)

TROISIEME ACTION : L’ISLAM RELIGION D’ETAT

Valls fait un grand numéro sur la laïcité et la République.
Dans les faits, dès sa nomination, il va inaugurer les mosquées de Cergy et de Strasbourg, en violation avec la loi de 1905.
Il multiplie les ruptures du jeûne du ramadan, ce qu’il continuera, comme Premier ministre, à Courcouronnes.
Là, il tiendra ces propos hallucinants :

« En partageant ce repas de rupture du jeûne, je veux dire, avec force, que les musulmans de France, c’est la France.
Il y a aujourd’hui trop, beaucoup trop, de paroles, d’actes, qui visent les musulmans de France
 ».

Par ces mots, le Premier ministre, par une inversion des faits grossière, oublie les soldats d’Allah, responsables de trop d’agressions, trop souvent mortelles, trop souvent au couteau, trop souvent au niveau de la gorge, que subissent de leur part nos compatriotes, accusés de malmener les malheureux musulmans.
Par cette forfaiture, Valls, qui est favorable au financement public des mosquées, encourage les associations musulmanes à multiplier les attaques judiciaires contre les esprits libres qui refusent l’islamisation de notre pays.
Par sa politique migratoire, lui qui se déclare lié pour la vie à Israël, met en danger les juifs de ce pays, en implantant sur notre territoire des milliers de « Merah-Nemmouche » potentiels.
Il osait le dire devant les islamo-collabos socialistes, à La Rochelle, en 2013…

QUATRIEME ACTION : MENSONGES SUR SON PASSE

Notre premier ministre a fait toute sa carrière sur le mythe d’un père résistant au franquisme, ayant fui la dictature du caudillo.
Il s’est présenté au Parti socialiste comme l’enfant d’une famille modeste immigrée.
Il a fallu une enquête serrée d’Emmanuel Ratier, dans le livre « Le vrai visage de Manuel Valls », pour découvrir que l’homme a grossièrement menti sur son passé.
Il est d’abord né à Barcelone, en 1962, ce qui est curieux quand on se dit l’enfant d’un réfugié politique espagnol, quand on connaît ce qu’étaient les méthodes de Franco.
Il est à noter qu’aucun journaliste n’évoquera ce livre, sauf l’ineffable « Domenach », en service commandé, qui en profitera pour essayer de le démolir en deux coups trois mouvements… sans rien prouver.
Voilà l’intégralité de l’interview accordée à « TV-Libertés » par l’auteur du livre, qui fera, par ailleurs, de croustillantes révélations sur l’engagement pro-palestinien de Manuel Valls, jusqu’en 2009. Nous avons donc un premier ministre, qui rêve d’être président de notre pays, naturalisé français en 1981, qui se permet de mentir grossièrement, sans vergogne, sur son passé, s’inventant, pour avoir une bonne image de gauche, un père résistant qu’il n’a jamais eu, et des origines modestes bien éloignées de la réalité de la plus riche famille de Catalogne…

Image de prévisualisation YouTube

CINQUIEME ACTION : COMPLICE DU GRAND REMPLACEMENT

Les chiffres sont effrayants.

On annonce officiellement 3.398.300 chômeurs de catégorie A.
Au total, quand on ajoute d’autres catégories (A, B, C, D, E), cela représente 5.719.400 demandeurs d’emplois, soit une augmentation de 5,7 % sur une année.
C’est dans ce contexte que plus de 250.000 étrangers nouveaux s’installent en France chaque année, et que 16.000 clandestins de plus qu’en 2012 ont été régularisés en 2013, soit un total de 50.000 clandestins régularisés.
Le nombre de demandeurs d’asile a explosé, atteignant 60.000 demandes.
Ce régime, dans ce contexte, ose accorder davantage de visas aux pays de l’Afrique du Nord.
Il a fait voter, symboliquement, le retrait de la franchise de 30 euros aux étrangers pour pouvoir disposer des soins gratuits, AME et CMU.

Dans le même temps, il restreint l’accès aux soins des Français, au nom des nécessaires économies.
Perdant le vote des classes populaires, il a tout fait pour donner le droit de vote aux immigrés, espérant ainsi se constituer un électorat de secours.
La dernière ignominie du gouvernement Valls concerne la politique familiale.
En diminuant la part fiscale du quotient familial, la limitant à 1500 euros, dans un contexte où ceux qui travaillent sont pressurés d’impôts pour nourrir les parasites politiciens et ceux qui ne travaillent pas (de plus en plus de nationalité étrangère), ce message est fort clair.
Les familles françaises des classes moyennes qui veulent faire des enfants n’auront plus les avantages fiscaux qui les aidaient à mener à bien ce projet, tandis que les familles étrangères, qui vivent pour beaucoup des allocations familiales, continueront à le faire, de plus en plus nombreux.
Et bien évidemment, les agressions, dont seront majoritairement victimes nos compatriotes, augmenteront.
Valls et son gouvernement ont sur les mains le sang de nos compatriotes, et sur leurs consciences les cris des femmes violées (200 par jour !), trop souvent pas des multirécidivistes d’origine étrangère.
Quant aux caisses solidaires, elles seront de plus en plus en déficit, et les Français seront contraints de se serrer la ceinture, pour financer l’assistanat.
Conclusion, comment ne pas aller dans le sens de Renaud Camus, et de parler d’accélération du Grand Remplacement.

Image de prévisualisation YouTube

SIXIEME ACTION : LES PASSE-DROITS DE SON EPOUSE

Notre nouveau Premier ministre n’a que le mot République à la bouche.
Son président (pour combien de temps encore ?) parlait même, durant la campagne, de « République irréprochable ».
En tant que ministre de l’Intérieur, il n’a cessé de nous marteler que les automobilistes devaient être davantage verbalisés, qu’il fallait réduire la vitesse sur les nationales, les départementales et les autoroutes, sans oublier les centres-villes.
Bref, toujours plus de radar, toujours plus de répression.
Pourtant, il se dit que lors de ses déplacements, systématiquement, son chauffeur, sous ses ordres, multiplie les excès de vitesse et les entorses au code la Route, en toute impunité.
Encore plus grave, l’épisode de son épouse, « Anne Gravoin », usant de son autorité d’épouse du ministre de l’Intérieur pour faire sauter une contravention d’une amie (17 euros), venue lui rendre visite dans le 11e arrondissement, aurait dû, dans un pays normal, lui valoir de devoir remettre immédiatement sa démission, pour abus de pouvoir.
En effet, comment peut-on rester au pouvoir quand on rackette sans vergogne les automobilistes, qui se prennent des amendes de 90, 135 euros ou plus, pour rouler à 52 à l’heure sur une deux voies limitée à 50, ou pour un défaut de ceinture quand on va acheter un pain à 300 mètres de chez soi, et qu’on absout une copine de son épouse, pour la somme de 17 euros, tout en engueulant le malheureux policier qui a osé ce crime de lèse-copine du ministre ?
On se croirait revenu sous l’Ancien Régime, et ses privilèges, voire dans une république bananière.
Ecoutons, pour mieux savourer comment il se moque de la figure des Français, ce passage où Valls ose réclamer la démission de Claude Guéant…
(voir riposte Laïque)

SEPTIEME ACTION : UN DANGEREUX LIBERTICIDE

Valls est un spécialiste pour faire le coup de l’extrême droite à tout bout de champ.

Il utilise cela pour remettre en cause la liberté internet.
Il veut mettre le CSA sur le dos de sites qui lui déplaisent.
Il multiplie les demandes de censures contre « youtube », « dailymotion » et « twitter ».
Lors de l’affaire Dieudonné, il a gravement remis en cause les libertés publiques, se permettant d’instrumentaliser l’Etat, au service de sa croisade.
Remarquons que pendant ce temps là, Taubira ne disait rien.
L’homme qui a déjà dissous cinq associations classées à l’extrême droite, lors de l’affaire « Méric », parait obsédé par l’idée de faire disparaître tout ce qui le dérange.
Il montre ainsi son vrai visage de petit totalitaire, déguisé en socialiste.
Lors de deux vidéos, Marine Le Pen, puis, lors d’un débat contradictoire, Florian Philippot, assènent quelques vérités sur ce dangereux personnage.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

HUITIEME ACTION : COMPLICE DES MUSULMANS RACISTES

Valls se prétend l’ami des juifs.
Personne n’a oublié sa célèbre phrase :

« Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à Israël ».

Déclaration curieuse de la part du plus Palestinien des socialistes jusqu’à 2009.
Il n’a pas de mots assez forts pour stigmatiser l’extrême droite, jugée bien évidemment raciste.
Mais curieusement, on ne l’entend jamais, et pas davantage les associations dites antiracistes, dire un mot sur les violences des enfants de l’immigration d’Afrique du Nord contre les juifs, alors qu’elles en sont l’unique origine.
Quelle crédibilité accorder à sa prétendue lutte contre l’antisémitisme quand on introduit sur le territoire français, tous les ans, des dizaines de milliers de nouveaux musulmans qui, statistiquement, ne peuvent qu’aggraver les menaces d’agressions contre les juifs, comme on l’a vu lors des dernières manifestations (pourtant interdites) de Barbès, de Sarcelles et place de la République ?
Chose inouïe, alors qu’on était dans une logique de pogrom, le ministre de l’Intérieur du gouvernement Valls envisage de dissoudre la Ligue de Défense Juive, qui, sur le terrain, courageusement, permet d’éviter des ratonnades plus nombreuses contre les juifs.
Message de Valls aux musulmans :

« Votez pour nous, et on vous laisse régler vos comptes avec les juifs en dissolvant leur principal groupe de défense ».

Et après les juifs, ce seront les Français de souche.
Il suffit de regarder cette vidéo pour comprendre qu’effectivement, le danger, en France, c’est la « LDJ »…

Image de prévisualisation YouTube

NEUVIEME ACTION : FEU SUR LES IDENTITAIRES A POITIERS

Ce 20 octobre 2012, 73 jeunes militants de Génération Identitaire se retrouvent sur le toit de la mosquée en construction de Poitiers.
Ils ne se livrent à aucune dégradation, et réclament simplement un référendum sur les constructions de mosquée et l’immigration.
Ils scandent le nom de « Charles Martel ».
C’est immédiatement le lynchage médiatique. Valls n’est pas le dernier, il dénonce « la provocation haineuse et inadmissible »et « les amalgames douteux » du Bloc identitaire. M. Valls « garantit que l’Etat fera preuve de la plus grande fermeté face aux manifestations d’intolérance qui déchirent le pacte social« . Il tiendra parole. Quatre responsables seront placés en garde à vue tout le week-end, et se verront mis sous contrôle policier. Il leur sera interdit de contacter, jusqu’à nouvel ordre, des militants de leur mouvance, et de quitter leur département. Récemment, deux autres responsables nationaux du mouvement seront également mis en examen, alors que l’un d’entre eux était à l’étranger au moment des faits. A comparer avec l’impunité totale dont bénéficient les Femen, qui pourtant, elles, ont vandalisé plusieurs édifices religieux, toujours catholiques, et les antifas, qui ont cassé tout le centre-ville de Nantes et de Rennes. Ecoutons le témoignage de Damien Rieu, président de Génération Identitaire, après sa mise en examen.

 

Image de prévisualisation YouTube

DIXIEME ACTION : L’EUROPEISTE QUI DIT AIMER LA FRANCE

En 2005, Manuel Valls est bien ennuyé.
Il ne sent pas bien cette histoire de référendum sur le TCE, que son parti a demandé à Jacques Chirac, et obtenu, à sa grande surprise.
Dans un premier temps, il s’affirme partisan du non, à un moment où les sondages pour ce vote progressent.
Mais au dernier moment, il se ressaisit, prétendant vouloir défendre l’unité de son parti.
Traduction, pour lui les intérêts du PS sont supérieurs à ceux de la France.
Naturellement, en 2008, au moment du vote du traité de Lisbonne, bafouant le suffrage des électeurs français, il est en première ligne, du côté socialiste, pour voter et faire voter ce texte.
Depuis, ce membre des grandes instances comme « Le Siècle », « Bilderberg », ancien « Young Leader », se montre un des plus farouches européistes, comme s’il voulait se faire pardonner son moment d’égarement de 2005.
Lors de son discours d’investiture, comme premier ministre, à l’Assemblée nationale, il répétera six fois, évoquant une possible sortie de Schengen, qu’il fallait être sérieux.
Traduction :
Il condamne la France à être submergée par l’immigration.
Alors, quand dans son discours d’investiture, il nous fait d’abord le coup des jeunes des quartiers à qui la République n’a pas assez donné l’amour de la France (comment ont fait les immigrés européens ?), pour finir, les trémolos dans la voie, par le coup de l’enfant d’immigré fier de la France et d’être devenu français, dites-vous bien, chers compatriotes, qu’il se fout ouvertement de votre gueule, et qu’il ne peut aimer une France à laquelle il n’est pas charnellement attaché, et militer pour sa dissolution dans une Union fédérale européenne, elle-même servile relais du mondialisme qui implique la disparition de nos frontières…

Image de prévisualisation YouTube

Il est intéressant d’écouter ce qu’ânnonait, dans les années 1980, un jeune boutonneux socialiste, déjà tête à claques, qui n’a jamais fini ses études, n’a jamais bossé, et n’a fait toute sa vie que de la politique politicienne au service des Rocard, Jospin, Royal, Hollande, tous des fossoyeurs de notre France…
(voir Riposte Laïque)

J’ai reconstitué mon rêve, de manière assez complète.
Je trouve que j’ai bien mérité mon café du matin, avec mes tartines beurrées.
Que Thierry Roland et ses inoubliables formules reposent en paix.
Quant à moi, bien évidemment, il ne me viendra jamais à l’esprit de qualifier aussi grossièrement que se le permit, lors de mon rêve, l’ancien journaliste sportif, un homme comme Manuel Valls, forcément membre du camp du bien, puisque de gôche, donc tout le contraire d’un salaud…

Paul Le Poulpe

http://ripostelaique.com/  du n° 367, le 04/08/2014

Une Manifestation Quasi Encouragée !

braguette1-300x147

Marche des fiertés ou de l’indignité et de la dégénérescence ?

J’aimerais revenir sur un « événement » récent, qui, tout comme le Ramadan, revient chaque année à la même époque, témoigner du recul indéniable de notre société, qui se dit pourtant « évoluée » par comparaison aux pays prétendus « sous-développés ».

Il m’arrive parfois d’avoir quelques « blancs de mémoire » comme dit une de mes amies, sans doute dus à la fréquentation insidieuse de monsieur Al(oïs) Zheimer qui se plaît à roder sournoisement dans ma résidence de seniors.

Donc il y a quelque temps, lorsque j’ai entendu parler de la « marche des fiertés homosexuelles », dont j’ignorais l’existence, j’ai forcément eu peur d’une crise d’oubli plus grave que les autres … jusqu’à ce que sidérée, j’apprenne qu’en fait ce n’était que le nom français de ce qu’on nous a vendu depuis des années sous la version américaine de « Gay Pride ».

En France c’est souvent ainsi, on nous gave d’anglicismes pendant des années, tels que « e-mail » … pour finir, une fois que nous sommes bien habitués à la version anglo-américaine, par employer la version en bonne langue de Molière : « courriel » exacte traduction de l’abréviation française de courrier électronique .

Chaque année donc, à l’initiative du grotesque ex-ministre de l’inculture « Jack Lang », un des plus dangereux prédateurs ayant sévi sous l’ère Mitterrand… et bien après la fin de son mandat de ministre (il pensait que comme ses émoluments traduits en retraite, le titre lui resterait également à vie), défile dans Paris d’abord, puis au fil du temps également dans les grandes villes, ce qu’il est convenu d’appeler la communauté gay, ou plus exactement ce qui est à mes yeux et à ceux de beaucoup de mes concitoyens, la lie de la communauté homosexuelle !

Car devrais-je lasser, je redirai une nouvelle fois qu’ayant côtoyé au cours de ma carrière professionnelle, plusieurs homosexuels, je serai toujours la première à défendre ceux qui, hormis des goûts différents des miens quant à leurs partenaires de câlins, sont parfaitement identiques à nous quant au savoir vivre, la culture et les bonnes manières.

Beaucoup en effet sont des personnes raffinées, aimant la bonne cuisine, la bonne musique, la bonne littérature… tout comme vous et moi.
Ils sont comme nous, capables de sentiments amoureux et certains sont en couple, discrètement, sans avoir jamais éprouvé le besoin de chambouler les bases de notre civilisation sous prétexte d’égalité.
Leur particularité sexuelle n’est pas toujours évidente.
Les grandes folles comme on les appelait jadis, au temps de l’homophobie, étant plutôt à chercher du côté des gays, cette engeance extravertie, excentrique et sans aucune mesure.

Jamais il ne viendrait à ceux-là (les homos « normaux »), l’idée de défiler les fesses à l’air, bardés de cuir, ou de dentelle, la plupart du temps dans des tenues ou attitudes provocantes et vulgaires…

L’homophobie rendue discrète voire invisible ces dernières années, compte tenu de l’évolution de la société, la plupart de ces homosexuels respectables vivent leur différence sans plus en souffrir, ne font de tort à personne et se lient d’amitié durable avec des hétéros sans que leurs mœurs nuisent à leurs relations.

On ne peut plus en dire autant de nos jours, puisque l’indigne gouvernement qui mène la France à la ruine a urgemment décidé de prêter l’oreille aux revendications d’une minorité, irresponsables, souhaitant contraindre l’ensemble de la société à adopter leur façon de voir la vie, fut elle totalement dégénérée.

Et malheureusement, ce qui devait arriver, arriva :
les bas de plafond, racistes primaires pour tout ce qui est différent, toujours prompts à réagir violemment, se sont crus autorisés à combattre l’indigne L.G.V.(Loi à Grande Vitesse) Taubira (passée en douce et nuitamment) en s’attaquant directement à ce qu’ils croient être la racine du mal, les homosexuels, sans la moindre nuance, incapables de trier le bon grain de l’ivraie.
Ajoutez à cela les autres « amis » du pouvoir, ceux qui prévoient ni plus ni moins que de pendre ceux qu’ils méprisent de ne pas se conduire en violeurs de sous-êtres-impurs : les femmes…
Et nous voici avec une recrudescence d’actes homophobes … venus dans la majorité des cas des pratiquants de la religion d’amour de tolérance et de paix, mais que par une perversion des médias sans honneur, « on » attribue ces actes indignes à l’infernale « essstrême droâte » !

Pendant ce temps, tous les déjantés, se sentant soutenus par le pouvoir et ses satellites, se croient autorisés à laisser libre cours à leurs vulgarités, grossièretés, bas instincts …
Ce qui donne certaines scènes ignobles, au nom de la soi-disant égalité !

Pardon votre honneur, quand je vois cet affligeant tableau, l’indignation m’étouffe devant la vulgarité de l’exhibitionnisme de certains, ne pouvant même pas être désignés comme homos, mais simplement comme tarés !

exhibition-autorisee-200x300

exhibition autorisée

Le plus scandaleux étant, comme le dit l’ami qui m’a transmis cet ignoble cliché, que l’individu n’a pas fait l’objet d’une arrestation musclée par les forces de l’ordre… sans doute jugé moins dangereux que les manifestants aux subversifs tee-shirts arborant le logo de LMPT !

Le navire France prend eau de tous côtés, sous les coups-bas des traîtres qui le vendent par morceaux contre des pétro-dollards, et ce genre d’exhibition est à l’image de l’infamie et de la grossièreté de nos dirigeants !

Mais à trop vouloir en faire, à trop exagérer leur sales besognes, ils se sont, dans l’esprit de bien des citoyens, totalement décrédibilisés… le meilleur étant que même ceux qui hier leur ont permis d’accéder au pouvoir, commencent à se retourner contre eux …
Oh ! pas par civisme bien sûr ! La France et les Français sont le cadet de leurs soucis à ceux-là, mais tout simplement parce que eux aussi sont pressés d’obtenir la reddition totale du pays, enivrés par les victoires remportées grâce au soutien des indignes, ils perdront la tête, au sens propre, lorsque le Peuple de France aura retrouvé sa fierté et son honneur, et les combattra alors avec vigueur pour les bouter hors nos murs !

 

umps-ils-desinstallent-la-france

 

Josiane Filio 

http://ripostelaique.com/  du n° 366, le 03/08/2014

CRAN,CRIF,MRAP,LICRA,Sigles Unis.

ecrire-e1382193574203

C’est ça notre France ?

 

Ainsi, nous y voilà, les derniers soubresauts

D’une société en voie de décomposition,

Les ultimes convulsions avant le grand chaos

Sous le joug des lobbies, de leurs indignations.

Orwell l’avait prédit et Huxley supposé

Mais Père Ubu, cette bataille, l’a remportée.

Des vérités qui ne seraient plus bonnes à dire

« Travesties par des gueux pour exciter des sots »

Devenues des mensonges juste pour faire plaisir.

A des minorités, communautés plutôt,

Qui ont plus de pouvoir que la majorité,

Qui imposent et exigent, aux dépens des Français

Et du seul bien commun, qui font autorité…

Se mesure leur émoi en décibels d’orfraies…

Car il ne s’agit plus seulement  de dénigrer

Faits historiques ou simplement d’actualité,

Il faut les effacer, les nier, les raturer,

Réécrire le présent à l’aune d’une  seule pensée.

En vrac et en désordre, interdit de parler

D’immigration sauvage et d’insécurité,

Des adeptes de Lesbos et autres assimilés

De l’islamisation ravageant des quartiers,

D’une dégénérescence « pain et jeux » programmée

Des accointances médias/politiques avérées,

De l’esclavage africain noir et musulman,

Bref, de ce qui pourrait nous vriller les tympans.

C’est qu’ils ne plaisantent pas avec ces choses-là,

La détente est facile, sur la gâchette le doigt

Tous prêts à dégainer, CRAN, CRIF, MRAP et LICRA !

C’est qu’au pays de la liberté d’expression

On a une haute idée de cette notion de droit,

Il est vrai, encadré par des avocaillons

Complices du mur des cons, d’où les beaux résultats

De la dix-septième chambre, comprenne qui pourra…

C’est parent 1 Ubu qui aurait été fier,

De sa progéniture sévissant en hautes sphères

Afin de perpétrer, pardon de perpétuer

Son œuvre pour que s’accomplisse enfin le Progrès.

Ainsi, sur l’esclavage, d’immondes insinuations

Auraient laissé entendre que les Européens

Ne sont pas seuls responsables des accusations,

Qu’entre musulmans et noirs, ce fut un festin,

Sans mauvais jeu de mots. Que la traite négrière

A fait plus de victimes aux yeux bleus à peau claire…

Sur l’insécurité liée à l’immigration,

Statistiques manquantes, une rumeur zemmourienne

Tend à accréditer l’idée d’une invasion

Par des hordes barbares, Tchetchènes, Subsahariennes

Dévastant et pillant des montagnes aux plaines.

Si ce n’est pas de l’incitation à la haine…

Sur un islam fondamental affabulé :

Le  hijab, le jilbab, c’est pour se démarquer

De ces  occidentales en jupe et décolleté.

Le coran est un livre de tolérance et paix.

Les prières de rue dues au manque de mosquées,

Et le halal cent fois meilleur pour la santé.

Ne pas omettre d’encenser les LGBT

A l’avant-garde du combat pour annihiler,

Grâce à la théorie du genre, les préjugés,

Au nom du « saint sacrum » principe d’égalité

En attendant que les papas puissent accoucher,

Ce qui, vu leur désir, ne saurait guère tarder.

Tout cela cautionné, admis, avalisé

Par des medias qui veillent, en service commandé,

Décisionnaires du bien, du bon, et des déchets,

Sous la houlette des conjoints « PStampillés ».

Partenariats d’ailleurs soigneusement occultés,

C’est logique, ce serait l’information biaiser…

Quant à l’apologie de la médiocrité,

Diffusée par des jeux stupides, sans intérêt,

Par des émissions de télé-réalité,

Où des comportements abjects sont  admirés,

Où des individus incultes sont encensés,

Où le pire du mauvais vaut d’être oscarisé,

Et l’excellence aux oubliettes reléguée,

Pourquoi penser qu’on crétinise la société ?

Ce serait augurer d’une certaine volonté

De cerveaux disponibles pour le « prêt à voter »…

La ceinture étant la frontière délimitée :

Ce qui est en dessous vous vaut gloire et respect

Ce qui est au-dessus, vous vaut critiques, procès,

Il n’est pas étonnant de voir proliférer

En tous genres, écrivains, acteurs, du néant, nés,

Une fois leur propagande gluante badigeonnée,

Devenir des « has-been » dès que déboulonnés

Du piédestal sur lequel  les avaient hissés

Ces promoteurs du droit à la notoriété

Du Paraître, sous le règne de l’Immédiateté.

Comme on dit, il faudrait savoir raison garder,

Mais réfléchir n’est pas, à tout le monde,  donné…

 

 

Oréliane

http://ripostelaique.com/  du  n°366, le 02/08/2014

Aucun Réseau Social Pour Pelosse !

web-e1373995146759

La manipulation sournoise à l’échelle mondiale !

L’armée US admet dépenser des millions dans l’étude de la manipulation des réseaux sociaux.
C’est une partie d’un effort à long terme pour propager de la propagande sur Internet :
Ou comment « Goebbels » devient un amateur en comparaison de l’Oncle Sam.
Comment utiliser la technologie pour transformer la propagande en une pseudo-science plus totalitaire que cognitive.(NDT)

The Guardian a rapporté :

Les activités des utilisateurs de « Twitter » et d’autres services de média sociaux furent enregistrés et analysés dans le cadre d’un projet majeur financé par l’armée US, dans un programme qui couvre des faits similaires à l’expérience controversée de « Facebook«  afin de déterminer comment contrôler les émotions par la manipulation des flux RSS de nouvelles.

La recherche financée directement ou indirectement par le Département  Recherches  de la Défense Militaire US, connu sous le nom de  Darpa, a impliqué des utilisateurs des plus grands sites internet comme « Facebook », « Twitter », « Pinterest » et « Kickstarter », dans des études des connections sociales et comment les messages se diffusent.

***

Plusieurs des études financées par le Département ont été plus loin que le simple monitoring de ce que les utilisateurs communiquent d’eux-mêmes, et elles ont compris l’envoi de messages à des participant inconscients du fait qu’ils étaient étudiés afin de les pister et d’étudier comment ils répondaient.

***

La liste du projet comprend :
-une étude sur la façon qu’eurent des activistes du « mouvement Occupy » d’utiliser « Twitter »
-ainsi qu’une série d’études pour suivre les schémas répétitifs d’Internet
-et quelques-unes pour comprendre comment influencer le comportement (goût (I like), suivre, retweeting) sur une série de plate-formes populaires de média sociaux comme « Pinterest », « Twitter », « Kickstarter », « Digg » et « Reddit ».

***

Dévoilé en 2011, le programme « SMISC » [Social Media in Strategic Communication] fut regardé comme un but par l’armée US pour s’améliorer à la fois dans la détection et dans la conduite de campagnes de propagande sur les médias sociaux.

Grace à ce programme, Darpa ambitionne de développer des outils d’aide aux efforts des opérateurs humains sollicités pour contrer des campagnes de désinformation ou des supercheries avec des informations véridiques.” ["véridiques" comme dans approuvé par le gouvernement ?]

***

Des études qui ont reçus des fonds militaires furent canalisées par « IBM »:
(NDT)
(Vous savez « IBM » cette société qui est en train de développer Internet v.2, l’internet des choses, que sa pub appelle « La planète intelligente », où nous serons les choses et eux l’intelligence), y compris une appelée “Modeling User Attitude toward Controversial Topics in Online Social Media” (Modéliser l’attitude de l’utilisateur par rapport aux sujets controversés dans les médias sociaux en ligne) qui analyse les opinions d’utilisateurs de « Twitter » sur la baise.

***

Comme autre exemple, quand des messages antigouvernementaux sont diffusés dans un média social, le gouvernement va vouloir diffuser des contre-messages pour balancer cet effort, et de là pour identifier les personnes qui sont le plus susceptibles de diffuser de tels contre-messages en fonction de leurs opinions.

***

Une étude de Georgia Tech … a conclu :
“Des nouvelles de dernière minute et des événements mondiaux – par exemple le printemps arabe – sont représentés largement dans les médias sociaux, ce qui fait que ces sujets sont susceptibles aux tentatives d’influence par la manipulation.”

[Nous ne pouvons pas dire si les chercheur étaient pour ou contre la manipulation, mais comme les ricains et les britanniques ont utilisé « Twitter » pour diffuser de façon intentionnelle des fausses informations dans d’autres pays, nous pouvons le deviner.]

***

Une des nombreuses études qui regarde comment répandre des messages sur les réseaux est intitulée “Who Will Retweet This ?
Automatically Identifying and Engaging Strangers on « Twitter’ to Spread Information” (Qui veut retwitter cela ? Identifier et engager automatiquement des étrangers sur « Twitter » pour répandre de l’information) et elle fait exactement cela.

Les chercheurs expliquent :
“Comme tout le monde est potentiellement sous l’influence des médias sociaux et est capable de répandre l’information, notre travail consiste à identifier et engager les bonnes personnes au bon moment sur les médias sociaux pour aider à propager l’information quand c’est nécessaire.”)

#########

Cette histoire ne peut être comprise qu’en la mettant dans un peu de contexte :

* Nous avons noté, il y a 6 ans, que le Pentagone utilise des programmes d’intelligence artificielle pour essayer de prédire comment des individus réagissent à la propagande.

* Nous avons documenté depuis 5 ans que le Département de la Défense utilise la désinformation et laperturbation (et ici) sur la toile pour discréditer des activistes et manipuler l’opinion publique, tout comme il salit les journalistes des télévisions et de la presse écrite traditionnelles qui interrogent le gouvernement de façon trop précise.

* Nous avons rapporté depuis longtemps que le gouvernement censure et manipule les médias sociaux.
Plus de preuves ici

* « Edward Snowden » a révélé des documents de la « NSA » qui montrent que le gouvernement US tente de contrôler, infiltrer, manipuler et fausser le dialogue social en ligne, et que des agences d’espionnage manipulent et perturbent des discussions sur la toile pour promouvoir de la propagande et discréditer des critiques du gouvernement.

P.S. : Nous avions expliqué un aspect de cette histoire – l’importance de contrôler quelles histoires « deviennent virales » – en février :

Le gouvernement dépense une grande quantité de moyens humains et financiers pour surveiller quelles histoires, quels schémas et mouvements sociaux développent une dynamique qui pose vraiment problème au status quo.
Par exemple la Réserve Fédérale, le Pentagone, le Département de Sécurité Nationale (Homeland Security) et d’autres agences surveillent toutes les médias sociaux pour y débusquer des histoires critiques envers leurs agences… ou envers le gouvernement en général.
Et voyez ceci.
En d’autres mots, la plupart des gens ont un esprit de troupeau, si bien que quand une histoire obtient un score élevé, plus de gens sont susceptibles de la croire et de subir son influence.

C’est pourquoi des intérêts particuliers font des grands efforts – utilisant la puissance des ordinateurs et des ressources humaines – pour surveiller le dynamisme des médias sociaux.
Si une histoire critique vis-à-vis d’une de ces entités puissantes gagne de l’attention, ils vont utiliser de grands moyens pour tuer cette attention et détruire la preuve sociale qui vient avec l’accumulation de votes positifs, de j’aime et de recommandations dans les médias sociaux.

Ils peuvent choisir de noyer des médias sociaux avec des commentaires en support à ces entités, utilisant desarmées de marionnettes, par exemple avec de fausses identités sur ces médias.

Voir iciiciiciici et ici.

Traduction : Dominique

Le Boeing De La Malaysian Airlines.

boîtes noires

La mystérieuse marche arrière de la propagande occidentale.

Laissons l’enquête suivre son cours…
« LGS » est par nature vigilant sur les guerres de communication engendrées par la survenance d’événements dont la cause n’est pas clairement établie.
Les enfumages viennent souvent de toutes parts.
Cependant, face à la déferlante d’informations péremptoires quant à l’écrasement du Boeing de la Malaysia Airlines, il nous semble utile de « donner à lire » une analyse qui se démarque.

Mardi 22 juillet.
Quelle mouche a bien pu piquer le département américain de la défense et les agences de presse occidentales (« Reuters », « Associated Press ») pour changer aussi diamétralement le ton de leur communication et de leurs dépêches sur l’affaire du vol MH17 de la Malaysia Airlines ?

Boîtes noires du Boeing 777 de la Malaysia Airlines
Sans se soucier des condamnations sans appel lancées par le président Obama avant même le début de l’enquête, au risque d’humilier le secrétaire à la Défense Kerry qui prétendait deux jours plus tôt avoir « les preuves accablantes » de la culpabilité des insurgés ukrainiens et de la Russie, « Reuters » et « Associated Press » opéraient une surprenante marche arrière toute qui tranchait avec l’agressivité échevelée de la veille.

Reuters, 22 juillet :

« Selon les estimations de responsables du renseignement américain, les séparatistes pro-russes ont « probablement abattu accidentellement » l’avion de ligne malaisien à l’est de l’Ukraine.
Cependant, les États-Unis ne savent pas exactement qui a tiré le missile sol-air. »

Associated Press, 22 juillet :

« Il n’y a pas de lien entre le gouvernement russe et la chute de l’avion.
Si vous nous demandez, qui a tiré le missile :
nous ne connaissons pas le nom, nous ne connaissons pas le rang, nous ne sommes pas encore à cent pour cent sûrs de l’origine du tir. »

La propagande démentie par la réalité

Si les accusations ne vont pas encore jusqu’à se retourner contre leurs auteurs, le rétropédalage est manifeste. C’est qu’entre-temps beaucoup d’eau est passée sous le pont de l’enquête.
Sans souci des vociférations d’une propagande démentie par la réalité.

Les corps des victimes ont été dûment rendus par les insurgés ukrainiens aux autorités néerlandaises. « Entreposés dans de bonnes conditions », comme l’a reconnu Peter Van Vliet, expert médico-légal hollandais présent sur place.
Bien loin des accusations de saccage lancées par le camp occidental.

Les boîtes noires de l’avion du vol MH17 ont été régulièrement remises par les mêmes insurgés à la Malaisie. Suffisamment «  intactes et en bon état » pour que le colonel « Mohamed Sakri », du Conseil de la sécurité nationale malaisienne, les en félicite.
Bien loin des soupçons de manipulations abondamment répercutés par les médias.

Enfin, le 23 juillet, le Conseil néerlandais de sécurité (DSB) annonçait qu’il prenait le contrôle de l’enquête sur le crash avec un groupe de 24 experts internationaux, dont des Ukrainiens et des Russes.
Bien loin des insinuations d’entrave à toutes investigations qu’auraient exercées les rebelles.

Depuis cet étrange retournement du 22 juillet, la retenue occidentale est de mise sur le drame du MH17.
Les communicants institués préfèrent polariser l’attention sur d’autres terrains (des accusations d’interventions directes de l’armée russe contre les forces de Kiev, par exemple).
Préparerait-on déjà les foules à une discrète inversion de culpabilité sur le crash ?

Autorités et médias « mainstream » occidentaux ridiculisés
En attendant d’en savoir un peu plus sur les tenants et les aboutissants de cette tragique histoire, de premiers enseignements peuvent en être tirés.
Et ils ne sont guère glorieux pour le camp occidental.

Les autorités occidentales ont confirmé une propension à l’amateurisme et à l’infantilisme qui est le propre des puissances acculées (cf. aussi les fiascos syrien, libyen, irakien, afghan…).
Les « preuves accablantes » du secrétaire d’État Kerry — où sont-elles ? — ne firent guère que rappeler le lamentable épisode des armes de destructions massives irakiennes qui fit la honte du général « Colin Powell » en février 2003.

Les médias dits « mainstream » ont achevé de se ridiculiser et de se discréditer en relayant sans la moindre nuance tous les éléments de langage que leur distillaient les autorités.
Entre insinuations grotesques et documents à charge bidonnés (entre autres, la vidéo diffusée par France 2 où l’on voit un camion lance-missiles « Buk » attribué aux insurgés… mais, comme cela s’est vérifié ensuite, filmé en territoire contrôlé par les forces régulières de Kiev).

Internet pour démêler le vrai du faux
Une fois de plus, il ne reste plus guère que les réseaux du Net pour tenter de démêler le vrai du faux dans le fatras des rumeurs et des mensonges paranoïaques propagés par les médias « mainstream ».

À ce sujet, on ne saurait trop conseiller aux lecteurs curieux d’aller lire les billets d’ »Olivier Berruyer » consacrés à cette crise politique internationale majeure [1]. Ou encore les hypothèses pointilleuses de « Jacques Sapir » sur le crash du vol MH17 [2].

Nombreuses sont les voix à s’élever également outre-atlantique pour faire corps contre le déluge de boniments stupides qu’un empire déficient tente encore d’infliger à ces sujets.
Citons le site d’investigation 21st Century Wire [3].
Ou le journaliste américain « Robert Parry » démontant méthodiquement la précipitation des autorités de son pays à nous imposer leur jugement [4].

De fait, à l’exception des coupables, nul n’a encore de certitudes sur ce qui se passa le jour de la tragédie.
Laissons, comme on dit, l’enquête suivre son cours et rappelons juste qu’en ces périodes exacerbées où un vieux monde aux abois cède de mauvais gré sa place à un monde d’après encore incertain, il est une qualité qui devrait s’imposer à chacun :
le sens de la mesure.

Le Yéti pour « Politis.fr »

http://www.legrandsoir.info/  du 01/08/2014

Notes :

[1] Les billets d’Olivier Berruyer sur la crise politique internationale sont rassemblés ici.http://www.les-crises.fr/category/crise-politique/

[2] 3 billets de Jacques Sapir :

[3] Une enquête de 21st Century Fire traduite par les-crises.fr http://www.les-crises.fr/mh17-une-enquete/

[4] 3 articles traduits de Robert Parry :

Nous Allons Donc Vers La Débâcle !

france-faillite-565x250 (1)

Aujourd’hui l’Irak,
Demain la France ?

Prôner le djihad n’est pas un délit pour le ministère de l’Intérieur !
Quelques jours après que Manuel Valls ait déclaré que « les musulmans de France, c’est la France », les services de Bernard Cazeneuve vous annoncent que « ce n’est pas un délit de prôner le djihad ».

À l’heure où le gouvernement tente de rassurer les Français avec un « fumeux » plan anti-djihad parce que des milliers de « français » partent le mener en Syrie, la déclaration ne manque pas de sel…
La prochaine fois que vous serez tenté d’enfiler un tee-shirt LMPT, préférez l’appel au meurtre des hérétiques, c’est moins risqué.

Cette déclaration, le ministère de l’Intérieur l’a faite en réponse à la polémique qui a suivi « l’opération Ramadan » menée par la maison d’édition libanaise « Albouraq », qui avait pour but de « montrer que les livres islamiques peuvent être vendus partout ».
Bien joué :
corans, biographies de prophètes et ouvrages salafistes ont été vendus dans un millier de grandes surfaces le mois dernier.

Parmi ces ouvrages, « La Voie du musulman », une exégèse du Coran et de la vie de Mahomet menée par le cheikh algérien « Abu Bakr Al-Jazairi ».
Vendus entre les recettes minceur de l’été et les cahiers de « sudoku » spécial plage, les sympathiques conseils du barbu précité font froid dans le dos :

« Le djihad a pour but de comprendre et de contenir les mécréants, ennemis de l’islam et de la communauté musulmane.
C’est un devoir que tous les croyants sont appelés à accomplir. »

Le livre conseille donc de nous « contenir », nous autres mécréants qui peuplons encore quelques recoins de la France…
Et si, par hasard, les musulmans convertis pensaient que la France était un lieu sûr, voici le verdict :

« L’hérétique, c’est le musulman qui renie sa religion, devient juif, chrétien ou athée de son propre gré.
On le somme dans un délai de trois jours pour revenir à l’islam, s’il refuse, il sera passible de la peine de mort. »

Interrogés sur l’opportunité de vendre ce genre de livres, les points de vente rivalisent de lâcheté :
« Carrefour » confie à « Metronews »:

« D’autres magasins le vendent aussi »

pendant que la « FNAC » répond au « Figaro » :

« Vu le contexte, c’est sensible. »

Bref, ce n’est pas top mais quelques euros à gagner valent bien quelques égorgements à venir.

De son côté, le patron de la maison d’édition ressort le bon vieil argument :
Le problème, ce sont « les amalgames » dont est victime l’islam en France.
Un bouquin vendu dans nos supermarchés appelle à mener une guerre contre la France, mais le problème reste l’islamophobie des Français.
Bah voyons !

Et pendant que le gouvernement ferme les yeux sur l’islamisation inquiétante de notre pays, le « New York Times » révèle qu’ »Al-Qaïda » et ses filières ont reçu au moins 125 millions de dollars en paiement de rançons depuis 2008, presque exclusivement de la part… des gouvernements européens !

Donc l’Europe est, de facto, la première source de financement d’Al-Qaïda, et notre ministre de l’Intérieur trouve normal que l’on prône le djihad en France…

Charlotte d’Ornellas

http://www.bvoltaire.fr/  du 30/07/2014

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43