EDUCATION, TABOU

Notre Chanson Française Immuable.

mireille-mathieu-300x168 (1)

La « Demoiselle d’Avignon »
fête ses 50 ans de carrière.

Démodée pour les uns, indémodable pour les autres, Mireille Mathieu, l’éternelle « Demoiselle d’Avignon », qui partage avec « Charles Aznavour » le statut d’ambassadeur de la chanson française, célèbre ses 50 ans avec un « best-of », dans les bacs lundi, et une tournée-anniversaire.

« Je n’ai pas l’impression de fêter mes 50 ans de scène.
Je n’y pense pas.
Je continue de chanter l’amour comme au premier jour, avec la même passion »,

affirme à l’AFP la chanteuse, âgée de 68 ans, qui sera à l’Olympia du 24 au 26 octobre.

Quelque 130 millions d’albums, 55 millions de singles, 1.200 chansons enregistrées en 11 langues dont le chinois et le finnois:
Depuis le 28 juin 1964, date à laquelle elle a remporté un concours de chant organisé par la mairie d’Avignon, sa vie s’écrit en chansons, même si sa carrière a marqué le pas depuis la disparition de son mentor en 1989, l’impresario et producteur « Johnny Stark ».

« Il a cru en moi et m’a tout appris.
Je lui doit tout »,

dit celle qui n’oublie pas

« bien sûr le public qui m’a adoptée dès mon passage (en novembre 1965) au +Jeu de la Chance+, le célèbre télé-crochet de Télé Dimanche ».

Sur la seule chaîne de télévision de l’époque, son interprétation de « Jézabel », l’un des grands succès d’Edith Piaf disparue deux ans plus tôt, fait mouche.

Aînée d’une famille modeste d’Avignon de quatorze enfants, Mireille Mathieu a alors 19 ans.
Un mois plus tard, en décembre 1965, elle chante pour la première fois sur la scène de l’Olympia, invitée du « Sacha Show » de « Sacha Distel », avec l’Américaine « Dionne Warwick » en tête d’affiche.

La « Demoiselle d’Avignon » ne cessera plus d’enchaîner les succès, conquérant les plus grandes scènes internationales jusqu’à devenir l’une des voix françaises les plus célèbres :
« Paris en colère », « Une Histoire d’amour », « Acropolis Adieu », « La Paloma adieu », « Mille Colombes », « Une Femme amoureuse »…

Habile, son manager Johnny Stark la pousse à enregistrer en anglais, en allemand, en russe et même en japonais.
Rapidement, la notoriété de Mireille Mathieu, symbole d’une chanson française immuable, lui permet d’enregistrer de nombreux duos avec « Tom Jones », « Dean Martin », « Paul Anka », « Burt Bacharach » ou « Julio Iglesias ».

« Ce conte de fée avec le public dure depuis cinquante ans.
Ma voix et mon histoire ont touché les gens.
Je remercie Dieu pour ce don.
Je suis très croyante.
Je prie tous les jours »,

dit-elle.

« Ce qui me touche le plus, ce sont les fans étrangers qui me disent qu’ils apprennent le français à travers mes chansons »,

ajoute-t-elle.

« Je sais que certains disent que je suis ringarde.
Cela veut dire quoi exactement ?
Je suis là depuis 50 ans et le public m’est toujours fidèle.
Est-ce mon public qui est ringard ?

Cet amour est la plus belle des récompenses »,

poursuit-elle.

Depuis la disparition de « Johnny Stark », la chanteuse gère sa carrière seule, avec sa soeur « Matite ». Leur mère, Marcelle, bientôt 93 ans, est encore de tous les concerts, presque aussi célèbre que sa fille.

Mireille Mathieu, qui reste très sollicitée à l’étranger, notamment en Allemagne, dans les pays baltes et en Russie, n’a plus fait de tournée en France depuis 2005.
Son jubilé va être l’occasion, après les trois soirées à l’Olympia, d’enchaîner sur une dizaine de concerts, de Lille à Avignon, avant une nouvelle tournée internationale.

« Plus j’avance dans ce métier, plus j’ai peur et plus je doute.
J’ai toujours le trac mais être sur scène est jubilatoire.
Avec le public, c’est toujours un moment exceptionnel de partage »,

dit-elle.

Pour ses 50 ans de carrière, Mireille Mathieu revient aussi dans les bacs lundi avec un triple « CD best-of », « Une vie d’amour » (Sony), incluant huit chansons nouvelles.

Parmi ces inédits figure « Ce n’est rien », titre très « pop » qui tranche résolument avec le répertoire de la « Demoiselle d’Avignon », et que lui a « concocté » l’auteur-compositeur « Ycare », révélé par « Nouvelle star », le télé-crochet de M6.

« France 2″ célébrera également la carrière de Mireille Mathieu le 11 octobre, en « prime time », avec une rétrospective présentée par « Stéphane Bern ».

http://actu.orange.fr/ du 03/10/2014

Un foin du diable quand il s’agit des « Smet », pourquoi ?
Pas un mot elle… parce qu’elle ne chante que Français en France ?

A propos de pelosse

Française née de parents Français, sur le sol Français, d'identité Française ! e-mail obsolète. consulter le blog.

Pelosse |
Viedeswagg |
Humouramourmode |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BrookTV
| Lesdlirentoutgenrebotchok
| Fares43